AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je look D-Gray man, je chercherais un titre plus tard • |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 20:15
La peur était toujours là. A chaque fois qu’Hikari sortait, elle n’en avait pas moins la boule au ventre à l’idée de croiser son ex-petit ami et l’idée qu’il pourrait encore lui faire du mal. Cependant malgré ça, la jeune femme allait beaucoup mieux autant physiquement que moralement, elle avait enfin l’impression de revivre. Ce sentiment de liberté lui avait terriblement manqué. On lui avait conseillé de consulter un médecin, de voir un psychologue aussi pour parler de tout ça et elle l’avait fait. Elle était encore suivi à l’heure actuelle toutefois elle n’avait pas su trouver le courage de porter plainte contre Shota. Cela éliminerait certainement tous ses soucis cependant il l’effrayait beaucoup trop pour qu’elle ose être aussi forte face à lui. Alors, au lieu de ça, elle avait choisi de vivre dans la méfiance mais non pas sans se reprendre en main. Natsuki avait été formidable, l’accueillant chez elle sans la moindre hésitation et désormais, elles faisaient une colocation toutes les deux. L’avantage était qu’elle pouvait la surveiller de plus près et la pousser à sortir plus souvent. Elle avait déjà quelques idées à ce propos, des sorties entre filles, il y en avait plein cependant ce n’était pas tous les jours. Sa camarade devait rencontrer plus de monde et ce, en dehors d’elle, de son travail et de « truc » avec qui cette dernière était allé dîner. Oui, il ne se nommait pas ainsi mais qu’on la pardonne, ce surnom était apparemment resté. Ca avait le don de la faire rire.

En dehors de tout ceci, Hikari avait bel et bien arrêté d’être barmaid. Plus jamais elle n’aimerait travailler dans ce genre d’endroit, ni en tant que maid, ni en tant que serveuse tout court. Ce n’était pas fait pour elle et durant ces dernières années, ça avait largement eu le temps de l’en écoeurait pour de bon. Au lieu de ça, elle avait trouvé une formation afin d’être assistante vétérinaire. Bien sûr ce n’était pas le métier pour lequel elle rêvait toutefois cela lui permettait de s’en rapprocher, d’être en contact avec les animaux et pour le moment, c’était tout ce qu’elle demandait. Voilà principalement pourquoi on la voyait sourire plus sincèrement ces derniers temps. Elle était bien plus heureuse et même s’il lui manquait un élément essentiel à sa vie, cela ne l’affectait pas.

Elle avait aimé Ryû, profondément et sûrement qu’une partie d’elle l’aimera toujours. On n’oublie jamais vraiment son premier amour, principalement quand il était aussi fort qu’était le leur cependant, avoir pu le revoir, discuter avec lui, mettre les choses au claires lui avait permis réellement de tourner la page. Elle lui souhaitait tout le bonheur du monde et grâce à ceci, elle-même arrivait à aller de l’avant à présent. Certes, la jeune femme ne se sentait pas encore prête de sortir avec quelqu’un de nouveau, elle en avait bien trop souffert toutefois elle était plus entrain à profiter de la vie désormais. Elle était au courant pour son ancien fiancé, pour la vie qu’il avait mené jusque là et pour le « bébé ». Mine de rien, ça lui avait tout de même fait un choc cette histoire. Dire le contraire aurait été mentir et à l’heure actuelle, elle peinait à réaliser. Est-ce que Ryû était heureux ainsi ? Cette question ne cessait de tournoyer dans son esprit et oui, c’était son principal tracas lorsqu’elle y réfléchissait. Elle avait tant de choses à lui demander, elle aurait aimé être capable de l’épauler, de savoir si tout ceci était de sa faute, ce qu’il comptait faire seulement elle n’avait pas osé le contact. Mais à sa grande surprise, lui l’avait fait.

Ils avaient alors convenu de se voir, se donnant rendez-vous ce jour dans un petit bar tranquille où normalement, on ne devrait pas les déranger. Son coeur tambourinait dans sa poitrine à l’idée de le revoir, rien qu’à penser à ce qu’ils allaient pouvoir se dire, à ce que lui allait expliquer et quelque part, la demoiselle en était angoissé. Comparé à ses fois où ils s’étaient croisés par hasard, Hikari avait enfilé des vêtements plus soft mais assez classe qui s’assortissait parfaitement à son teint. Ainsi, elle se sentait bien plus jolie et moins « sale » qu’elle ne l’avait été alors qu’elle était sous l’emprise de Shota.

Le sourire aux lèvres, ses doigts agrippés à son sac à main, elle pénétra à l’intérieur du bâtiment, cherchant du regard le jeune homme qui n’était peut-être pas encore arrivé. Elle le repéra quelques instants plus tard et s’avançant en sa direction, elle le salua dans un doux « Hey ! » avant de s’installer en face de lui.

- Tu n’attends pas depuis trop longtemps ?
L’interrogea-t-elle posément, Tu vas bien ?

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 9 Mar - 23:38
Le temps passe incroyablement vite. Roxas a deux mois depuis quelques jours à peine et j'ai pourtant l'impression que j'ai vu sa frimousse pour la première fois il y a à peine quelques heures. Je me rappelle encore du stress que j'ai ressenti au moment où j'ai compris que le moment était venu de prendre la décision la plus difficile de ma vie; de la confiance qu'était la mienne au moment où j'ai décidé que nous allions nous occuper de cet enfant. Précisément le genre de choix que je n'aurais pas fait il y a quelques mois. Alors oui, quand on voit à quel point la vie peut nous changer en un bref laps de temps, il y a de quoi être un peu effrayé.

C'est également parce que le temps s'écoule comme l'eau file entre les doigts que j'ai décidé de recontacter Hikari. Ça va faire quelques mois que l'on a discuté, maintenant, et je dois avouer que, même si nous avons beaucoup parlé ce soir-là, j'ai l'impression que tout n'a pas forcément été dit. Après tout, nous avons beaucoup parlé du passé, de tout ce que l'on a fait comme erreurs. Mais au final j'ai le sentiment que quelque chose manque au tableau. Comme un besoin d'être honnête envers elle. Par rapport à quoi? Pourquoi? Je n'en sais rien moi-même. Quand j'ai décidé de lui proposer de se voir, c'était plus par impulsion qu'autre chose.

Lorsque je franchis la porte de l'endroit où nous avons décidé de nous voir, je me pose de nombreuses questions. En fait, je pense que ça n'arrêtera jamais, et pour être tout à fait honnête, j'ai l'impression que la stabilité que l'on avait tous les deux n'est plus qu'un lointain souvenir. Maintenant je fais quoi? Je vis avec une femme, la mère de mon enfant, tout en couchant avec mon meilleur ami - mais dois-je encore rappeler l'inadéquation de ce mot, actuellement ? - et je suis sans nouvelle de celle que j'aime depuis maintenant quelques mois. Niveau bilan de vie, je crois que c'est plutôt limite. Clair que, d'un autre côté, ça me ferait des choses à lui raconter, à Hikari. Mais on va éviter, hein ?

Rapidement, je trouve une table et m'y installe alors que je réfléchis encore. En vérité, il y aurait tellement de choses à dire par rapport aux événements de ces derniers mois. Surtout par rapport aux décisions que j'ai prises. En particulier celle d'arrêter l'alcool pour de bon, et qui a certainement dû me pousser à inviter Hikari aujourd'hui, histoire de parler une bonne fois pour toutes, de tout ce qu'on pourrait avoir à ce dire, que l'on puisse enfin reprendre nos vies dans le bon sens. Pour de vrai, cette fois, et pas à moitié. Je crois qu'avoir ce poids en moins me permettra peut-être de me soulager le moral également. Car l'air de rien, la stabilité, ça me manque un peu.

« Hey ! » C’est drôle comme, même après tout ce temps, ça me rend toujours heureux. « Je suis pas là depuis longtemps. Ça peut aller, et toi ? »

L’air de rien, cette question cache beaucoup d’autres interrogations. La dernière fois que l’on s’est vu, elle était mal en point et avait de gros problèmes avec son « petit ami ». Je crois que je n’aurai jamais eu autant envie de la protéger qu’à ce moment-là et… On ne reparlera pas de ce qu’il s’est passé ce soir-là.

« J’ai pensé que c’était mieux de se voir dans un endroit neutre… »

Chez moi, il y a Yun Hua et le bébé. Chez elle… Eh bien je ne sais même pas si elle a un chez-elle, alors ça vaut mieux, non ? Cependant, avant de vraiment commencer à parler, je guette du regard l’arrivée d’un serveur. En fait, je ne sais pas trop par où commencer et je crois que ma seule envie, c’est de savoir qu’elle est là, parce qu’elle est la personne qui me rattache à cette période lointaine où j’étais encore un minimum stable. Après l’opération de Roy, tout ira peut-être mieux… Qui sait ?


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 17 Avr - 15:01
C’était bizarre. Pas désagréable mais juste bizarre. En dehors de cette fois où ils s’étaient revus, Hikari serait incapable d’expliquer depuis combien de temps tous deux ne s’étaient pas vus en étant calme l’un et l’autre. Ces dernières années lorsqu’ils se croisaient, c’était plus pour se crier dessus et se lancer leurs quatre vérités que pour s’installer autour d’une table puis avoir une conversation normale. D’un certain point de vue, ça lui avait manqué. Elle n’espérait pas reprendre contact avec son ex-fiancé, ni même de le voir comme un ami, cela lui était tout bonnement impossible néanmoins se dire qu’au final, ils s’étaient quittés en bon terme, ça avait le don de réchauffer son coeur. S’ils se croisaient à nouveau à l’avenir, ils pourraient se saluer avec le sourire, avoir une discussion des plus banales et peut-être même se féliciter de la vie que chacun menait. La jeune femme en avait tellement rêvé de tout ça que malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir de ne pas avoir été capable de lui en parler à l’époque. Ils seraient probablement mariés à l’heure qu’il est. Elle n’aurait jamais dû le lui cacher mais qui savait, peut-être n’étaient-ils pas fais pour être ensemble au final. A moins que cela ne soit le destin qui soit mal fait. Peu importait. Du moment que Ryû était heureux, Hikari ne demandait rien d’autre, il méritait tellement.

Le sourire aux lèvres, elle s’était alors installée en face de lui, plus mal à l’aise au fond qu’elle ne l’aurait cru et que ce qu’elle montrait. Retrouver de bonnes vieilles habitudes n’étaient pas si simples cependant ça lui faisait plaisir.

« Ne t’en fait pas, je vais bien » Avait-elle rétorqué tout aussi simplement alors qu’elle s’asseyait.

Rien que son expression qu’elle affichait en était la preuve et même son visage qui avait pris plus de couleurs. Elle n’avait plus besoin de cacher sa pâleur sous des tonnes de couche de maquillage et surtout, le plus important, elle se sentait enfin elle-même. Bien sûr, ça lui était difficile de se regarder dans le miroir sans qu’elle ne se déteste en repensant à tout ce que ce vaurien lui avait fait toutefois, elle prenait soin d’elle désormais, elle faisait tout son possible pour passer au-dessus de tout cela. Il faudrait du temps malheureusement et ça, la jeune femme en avait plus que conscience.

- Tu as eu raison, je pense que c’est mieux ici.

En accompagnement à ses dires, elle lui arbora une nouvelle esquisse avant d’être interrompu par un serveur. Passant commande, elle le laissa partir ensuite pour laisser planer quelques secondes de silence entre son vis-à-vis et elle. Elle ignorait par où commencer. Ses prunelles vaquèrent un instant autour d’elle puis reposant son regard sur son ex-fiancé, elle lui sourit de plus bel. Peut-être commencer par le début serait déjà une bonne idée et elle n’était pas certaine de vouloir aborder le sujet bébé en premier. Elle préférait que Ryû lui en parle de lui-même s’il le désirait.

- Merci encore pour ce que tu as fait, Reprit alors Hikari avec sincérité, Je vis chez ma meilleure amie pour le moment et j’ai arrêté de travailler là-bas aussi. J’ai un peu peur, je l’avoue mais ça va.

Elle était vraiment contente d’être enfin sortie de là et elle lui en était extrêmement reconnaissante. Même après tant d’années, même après tout ce qu’elle lui avait fait, Ryû était toujours aussi formidable. Un jour, elle espérait pouvoir lui rendre la pareille. Vraiment.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Avr - 14:52
Revoir Hikari, ça m’a quand même demandé pas mal de réflexion. Entre la dernière fois où l’on s’est vu et aujourd’hui, il s’est passé un nombre incroyable de choses, à commencer par la naissance de Roxas, qui n’est quand même pas un point à mettre de côté. Je sais que ma relation avec Yun Hua n’est pas au beau fixe, que l’on se prend encore la tête par moment, pour des choses triviales, mais je tiens beaucoup au bébé et, au final, je commence à m’habituer à l’avoir comme colocataire. Après, il y a aussi toute cette histoire avec Roy, les sentiments étranges qui sont arrivés et se sont mêlés à nos affaires d’une façon assez surprenante, mais surtout troublante. Je ne me sens pas vraiment prêt à en parler.

Un sourire étire mes lèvres quand elle dit aller bien. Au vu de tout ce qu’elle a traversé, j’imagine que c’est une très bonne chose. En vérité, j’aurais été particulièrement triste de l’entendre dire le contraire alors que j’espère de tout mon cœur que les choses iront bien pour elle. Nous avons été séparés pendant très longtemps, sans jamais prendre des nouvelles l’un de l’autre, et lorsque nous nous sommes retrouvés, les choses allaient plus mal que jamais. Je lui dois des excuses, j’en ai pleinement conscience, mais d’un autre côté, je ne sais pas si je suis déjà prêt à les lui donner. Sûrement pas maintenant. Ce n’est pas le moment.

« C’est rien, c’était important pour moi, tu sais. » réponds-je en un sourire avant de hocher doucement la tête. « C’est moins dangereux comme ça. T’as pas de nouvelles de lui ? »

Il aurait pu chercher à reprendre contact avec elle, d’une façon ou d’une autre, et je suis tout simplement effrayé à l’idée qu’il parvienne à remettre la main sur elle. Malheureusement, je ne peux pas me permettre de m’imposer encore une fois dans cette histoire, j’en ai déjà fait beaucoup trop, même au nom d’une relation passée.

« Tu as retrouvé un job ? »

Elle ne passe sûrement pas son temps à tourner chez son amie comme un lion en cage, si ? J’imagine qu’elle doit avoir un autre boulot, je sais pas… Quelque part, je me demande si elle a repris ses études en éthologie animale. Elle y tenait tellement lorsqu’on était ensemble que j’ai un peu de mal à imaginer qu’elle ait totalement renoncé à cette idée… Reste que, dans sa situation, reprendre des études ne doit pas être simple, si ce n’est pas simplement impossible.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 16:38
Maintenant que tout semblait aller pour le mieux pour elle, Hikari espérait être en mesure d’avancer, de tout reprendre de zéro et d’enfin, devenir quelqu’un de bien, une personne dont elle serait fière. Revoir Ryû dans de telles circonstances, bien que cela lui faisait bizarre, elle en était tout de même heureuse. Evidemment, elle aurait aimé le retrouver autrement ou ne pas avoir eu à le quitter cependant la vie en avait décidé différemment. Elle avait fait les mauvais choix à une certaine époque, c’était ainsi et cela ne servait à rien de ressasser le passé sans arrêt. Ce que tous deux pouvaient faire à présent étaient d’aller de l’avant, de changer, de tourner enfin la page et sûrement se souhaiter d’être heureux séparément. S’ils étaient capable de se retrouver comme aujourd’hui, de discuter calmement de leur vie respective et de se soutenir, il n’y avait rien de plus précieux que désirer la jeune femme. Son ex-fiancé avait eu une place importante dans son existence alors même si elle le souhaitait, elle n’était pas capable de le rayer totalement de sa vie. Il aurait toujours une grande place dans son coeur et bien qu’elle ait été désagréable, cruelle envers lui ces dernières années, qu’il ne doute pas de sa volonté... Au moindre problème, Hikari serait là s’il en avait besoin tout comme il avait été là pour elle dernièrement. Elle avait beau le remercier encore et encore, cela ne suffirait jamais. Pour Ryû ça avait beau être « rien », à ses yeux à elle, c’était beaucoup. Le garçon avait toujours été formidable, même après tant d’année, elle y entrevoyait encore toute cette douceur, cette bonté qu’elle avait connu autrefois. Elle espérait simplement pour lui qu’il était bien entouré et que certains ne profitaient pas de toute cette gentillesse qui lui était propre. A moins que cela ne soit elle qui n’était pas objective lorsque ça le concernait ?

« Pour l’instant, non, aucune. J’espère que ça durera. »

Elle déclarait ces mots en souriant cependant elle voulait bien admettre au fond d’elle que ça lui faisait peur malgré tout. Elle ne se laisserait plus faire comme avant, elle était capable de se défendre néanmoins Hikari connaissait Shota mieux que personne et elle-même ignorait jusqu’où cet individu pouvait aller. Il n’avait aucune limite. Mais pour le moment, elle n’avait aucune nouvelle de lui donc elle préférait ne pas se prendre la tête à son sujet, l’oublier et reprendre le rythme de sa vie.

- Je fais une formation pour être auxiliaire vétérinaire, Lui expliqua-t-elle avec le sourire, plutôt fière de lui annoncer ceci, Je ne peux plus vraiment reprendre les études, ça serait trop long.

Trop cher aussi.

- Mais le but est le même. Je travaillerais aussi avec des animaux.

Ryû était celui qui l’avait le plus encouragé dans ses rêves lorsqu’ils étaient plus jeunes. Il l’avait poussé, motivé et l’écoutait toujours quand elle lui parlait de ses ambitions, de ses grands projets. Les animaux, ça a toujours été une grande passion pour elle bien que devenir Ethologue aurait été son rêve le plus fou. Comme on dit, on ne peut pas tout à voir dans la vie et la demoiselle se satisfaisait entièrement de ce qu’on lui donnait. Cela serait toujours bien mieux que d’être serveuse dans un Maid café. Ca, plus jamais.

- Et toi alors ? Qu’est-ce que tu racontes ?



Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:08
 

Je look D-Gray man, je chercherais un titre plus tard • |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le portrait de Dorian Gray
» D.Gray-man spirit
» Parce que je savais où tu te trouverais || Aaron Gray
» Archibald L. Greywood [Matthew Gray Gubler]
» Loann C. Gray | Sean O'Pry
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-