AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 mini world. ~ pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 11 Mar - 22:51
★ ★ ★ Ses pas sont incertains. Elle adopte une démarche lente, perdue à une démarche rapide, décidée. Elle ne sait pas où elle va, elle est perdue. Elle s’arrête au beau milieu de la rue, elle serait presque essoufflée de tout ce bordel.  Elle jette un regard en arrière, afin d’être sûre de ne pas être suivit par l’un des caniches de son père. Une voiture noire, typique des voitures suspectes ralentit à quelques mètres devant elle. Elle sent son cœur se serrer dans sa poitrine tout comme ses poings. Non, il n’a pas fait ça quand même. La jeune fille dévisage délibérément la voiture qui passe devant elle sans s’arrêter. Elle ne se détend que lorsque cette voiture tourne sur la gauche. Ses poings se desserrent et elle lâche un profond soupir avant de reprendre un semblant de respiration convenable. Elle se mort les lèvres et regarde autour d’elle. Elle ne connait pas l’endroit, c’est la première fois qu’elle frôle le sol de ses pieds. Soojung est connue pour ne pas avoir le sens de l’orientation, elle le dit elle-même, elle a dût louper la porte orientation à la naissance, ce n’est pas possible. Un sourire moqueur se dessine sur ses lèvres quand elle repense à la fois où elle s’était perdue dans le centre commercial toute seule, en Californie, alors qu’elle y allait toutes les semaines avec ses amies. Mais voilà, Soojung avait pris l’habitude de les suivre sans vraiment regarder l’endroit et de ce fait, la première fois qu’elle y est allée toute seule, elle s’est perdue. La honte. Vraiment. Un frisson lui parcourt le corps et sans la moindre discrétion et le mime réellement. Elle se met à gigoter dans tous les sens avant de lâcher des plaintes dignes de la californienne. Mais quelle idée d’avoir voulu faire le trajet toute seule … Et puis quelle idée de … Elle ferme quelques secondes les yeux avant de se poser la main sur le visage, cachant à moitié la grimace exaspérée qu’elle affichait. Elle tente de reprendre ses esprits et continue sa marche.

Elle déambule, elle ne fait que ça, se perd de plus en plus. Le plan soigneusement écrit et dessiné par ses soins entre les doigts, elle tente de se repérée. Elle tourne sur elle-même, elle n’est pas sur la bonne voie. Elle soupire. Encore. Elle voit un couple au loin, s’avancer dans sa direction. Elle y va au culot, cette fille. Elle les arrête, s’excuse vaguement et tente de demander son chemin mais ils ne comprennent pas un traître mot de ce qu’elle peut leur demander. Elle parle anglais, alternant avec des mots coréens et des mots japonais avec un accent de vache espagnol. Dans leur discussion, elle sent bien que la fille commence sérieusement à ne pas apprécier cet échange au vue des regards noirs qu’elle essuie. Elle murmure quelque chose à son copain. Mais elle n’est pas conne. Elle comprend le japonais, elle ne le parle pas. Pas encore du moins. Alors elle comprend parfaitement, mot pour mot. Son sourire se perd et l’italienne se redresse. Elle croise les bras contre sa poitrine, plante son regard dans le sien et lui fait comprendre clairement qu’elle a compris. La jeune fille devient rouge comme une pivoine et tire son copain. Soojung ne se retient pas vraiment lorsqu’elle lève son bras et fait mine de vouloir la taper. Bref, elle reporte son attention sur son pauvre plan. Elle n’est pas avancée dans tout ça.

La jeune fille plie son plan et le fourre dans son sac. Elle rebrousse chemin, peut-être que si elle fait le chemin à l’envers, elle se retrouvera. Ou pas. On parle d’une fille avec une mémoire de poisson rouge. Son regard se perd sur la vie des Tokyoïtes. Un monde à part. Un monde qu’elle n’avait vu jusque-là que sur des photos dans ses bouquins de géographie à l’école. Elle en a marre, là, vraiment. Miss Impatiente. Sa main fouille dans son sac à la recherche de son iphone, elle veut rentrer chez elle. Alors qu’elle essaye d’activer son portable, celui s’éteint subitement. Plus de batterie. Elle jure. Sans retenus. Elle sent les regards mauvais sur elle, mais elle s’en fout. Elle a envie de pleurer, vraiment. Elle gémit. « .c’est pas vrai … pas maintenant. » elle regarde son écran, noir, sans vie, dépitée. Elle pivote sur place et sent quelque chose tombée sur elle. Humide. Elle relève la tête, le ciel pourtant bleu plutôt est devenue gris sombre. Il pleut. Elle a l’impression de se retrouver dans un film. Elle regarde droit devant elle, l’expression neutre. Si c’était des petites gouttes au début, c’est une forte pluie qui s’abat sur la coréenne. Très vite, elle ressemble à un magnifique chihuahua mouillé. Et elle n’a pas de parapluie.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 16 Mar - 14:11
★ ★ ★ Min Hyun Shik avait passé sa dernière semaine de vacances à Séoul. Sa vie lui avait offert le luxe d'avoir une situation suffisamment aisée pour qu'il puisse s'offrir des virées dans les pays voisins pour un simple shooting photo, ou pour un week end. Mais ce n'est pas simplement pour faire des photos qu'il y était allé cette fois-ci. Il avait des amis ici, et il était venu pour passer un moment avec eux, comme ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Bien sûr ces derniers étaient plus que ravis de voir leur ami japano-coréen débarquer à l'improviste et déclarer qu'il restait pour quelques jours. Ils n'avaient pas hésité à sortir tout de suite s'amuser et profiter de toutes les distractions possibles et imaginables qu'offrait la ville dynamique qu'était Séoul. La capitale coréenne était une des villes favorites de Hyun Shik. Il était sûr de trouver là de quoi remplir la carte mémoire de son appareil photo. Lui, il aimait la photographie, il en était passionné, et sa passion était réelle puisqu'il aimait non seulement se trouver derrière l'objectif, mais aussi devant celui-ci. C'est pourquoi il faisait des photos, mais parfois c'est lui qui posait devant l'objectif pour des photographes reconnus internationalement. C'était un des privilèges offerts par la renommée de son père, PDG d'une des grandes maisons de disque de Japon.


Aujourd'hui c'est la rentrée. Il est de retour à Tokyo, arrivé seulement la veille il a pris le temps de se reposer avant le jour de la rentrée, et il se réveille assez en avance pour se préparer tranquillement, prendre le petit déjeuner et sortir. Une des domestiques lui conseille de prendre un parapluie, puisqu'on annonce de la pluie pour toute la journée. Quand il sort muni de son appareil photo, son sac à dos et son parapluie, il refuse que le chauffeur que son père lui a engagé le dépose puisqu'il préfère s'y rendre à pieds. Qui sait si par hasard il ne tombe pas sur quelque chose d'intéressant qu'il aura envie de prendre en photo? Et puis une promenade matinale est un bon moyen de commencer la journée et être en forme, et ce n'est pas la pluie qui va l'effrayer. Il marche tout en observant le monde autour de lui, comme à son habitude, et s'arrête un instant afin de prendre en photo une petite fillette qui se presse pour aller à l'école. Coiffée de deux petites couettes, un sac à dos trop grand pour elle et vêtue d'une petite jupe adorable, elle a une petite mine inquiète qui le fait sourire. Après avoir pris la photo et que l'enfant ait disparu, Hyun Shik fixe l'écran de son appareil photo pour voir son cliché avant que des petites goutes de pluie n'atterrissent sur son appareil photo. Ah oui, la plue. Il range son trésor dans son sac à dos et sort son parapluie avant d'entendre une voix. « C’est pas vrai … pas maintenant. »

Il pivote la tête pour apercevoir une jeune fille devant avoir à peu près son âge. Elle s'énerve contre son téléphone portable, ce qui le fait sourire. Elle ne parle pas en japonais quand elle jure, peut-être que c'est ce qui a attiré son attention. Sentant la pluie, elle relève la tête vers le ciel, et en quelques secondes, Hyun Shik a sortit son appareil photo pour immortaliser cette image. Il n'a même pas pris le temps de la contempler réellement, tant le réflexe qu'il a à chaque fois qu'une chose lui plait l'a presque fait mouvoir sans qu'il s'en rende compte. Une fois le cliché pris, il range l'appareil en sentant la pluie s'intensifier et reprend le parapluie qu'il a laissé tomber pour s'approcher de la jeune fille qui lui tourne le dos à présent. Elle semble perdue et prise au dépourvu par la météo. Il s'arrête près d'elle, la protégeant de la pluie grâce à son parapluie et croise son regard lorsqu'elle se retourne. Et là.. c'est comme si quelque chose s'était écrasé contre sa poitrine, lui coupant le souffle. Ce visage, il l'a déjà vu, et pas qu'une fois. Non, cette fille semble apparaître partout où il va et dans les moments où il ne s'y attend pas. Elle est comme une muse qui le submerge d'un souffle d'inspiration pour disparaître la seconde d'après, avant même qu'il n'eusse le temps de s'en saisir. Combien de fois déjà l'avait-il vue? Trois ? Quatre ? Jamais au même endroit, dans des pays différents.. Était-il en train d'halluciner? N'était-elle qu'un mirage? Un sorte d'idéal sortit de son imagination ou était-elle réellement là? Et si c'était le cas, quel genre de destin les unissait pour qu'il la croise dans les endroits et à des moments les plus improbables ? Et pourquoi continuait-elle à apparaître est disparaître aussi mystérieusement sans jamais lui laisser le temps de l'aborder et de se persuader qu'elle n'était qu'une fille comme tant d'autres? Qu'il puisse se persuader qu'elle n'avait rien de spécial, et que leurs rencontres furtives et hasardeuses n'avaient rien à voir avec un destin quelconque ? Pourtant lorsqu'il plonge ses yeux dans ceux de la jeune fille, il ressent quelque chose que jamais il n'avait ressentit avec une autre personne. Une sorte de lien qui les unirait? Il avait pensé à proposer son aide à une inconnue qui semblait perdue, mais à présent c'est lui qui se perdait dans son regard, c'est son coeur qui se perdait dans les violentes émotions qui le submergeaient. C'était bien elle, Soo Jung.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 23 Mar - 21:37
★ ★ ★ C’est une poisseuse de la tête aux pieds, c’est clair et net. Ça ne changera décidément jamais. Pauvre d’elle. Elle regarde l’écran noir de son iphone d’un air désespéré, une grimace sur le visage, elle chouine. C’est fini maintenant. Sa poigne se resserre sur cet objet sans vie. Voilà, elle ne rentrera plus jamais chez elle, elle va finir par être une sans abri et mourir dans la rue. Qui plus est dans un endroit qu’elle ne connait pas et qu’elle ne voulait pas connaître. A cet instant, elle maudit son père très fort. C’est à cause de lui qu’elle est là. Plantée au beau milieu du trottoir. Lui et ses idées farfelues de faire d’elle un médecin et son héritière. La grosse blague. Elle ? Un médecin, alors qu’elle ne supporte pas la vue du sang ? Elle relève la tête et regarde autour d’elle, elle ne reconnait pas la rue, elle ne comprend pas l’écriture qui est gravée sur les panneaux de directions. C’est littéralement du chinois pour elle, enfin, du japonais. Elle ne sait pas où elle est et en plus, pour ne rien arranger, elle ne parle pas un mot japonais. Lorsqu’elle demande de l’aide, les gens la toisent et reprennent leur chemin. Les gens la regardent étrangement quand elle jure dans sa langue maternelle et ça commence à l’énerver. Ses épaules s’affaissent et elle soupire. Ils ne peuvent pas l’aider au lieu de la regarder comme si c’était la bête de foire du moment ?

Quelque chose tombe sur elle, elle sent cette chose couler le long de son front. C’est humide. Curieuse, elle relève la tête vers ce ciel qui est devenu gris. Ça recommence. Cette chose humide. Il pleut. Instinctivement, elle cligne deux yeux et ses lèvres se pincent dans un rictus tremblant. C’est clair, elle a envie de pleurer. Elle frissonne quand elle sent enfin la fraîcheur de la pluie s’abattre sur elle. Ce ne sont plus des gouttes d’eau qui la mouille, mais une vraie pluie, comme celle qu’elle voit souvent dans les films. Sauf, que dans les films, ce n’est pas vraiment le temps, mais un mec avec un tuyau d’arrosage. Perdue dans ses pensées idiotes, elle s’aventure à chercher ce mec du regard. Mais personne. C’est vraiment de la pluie, celle du ciel. Elle se frappe légèrement le front avec la paume de sa main pour avoir de telles pensées.

Pour autant, elle ne bouge pas de sa place, elle reste plantée là comme une idiote. Rapidement, elle se retrouve trempée comme un chihuahua. Elle sent ses cheveux lui coller au visage et elle commence à avoir froid. Elle commence à regretter le fait d’avoir refusé à son chauffeur de l’emmener et de lui avoir fermement dit de ne pas la suivre. Comme par hasard, il décide de l’écouter aujourd’hui. Elle le voit bien, elle se l’imagine bien en train de se foutre de sa tronche bien au chaud dans sa voiture chauffée, au sec avec un café. Elle donnerait tout pour être à sa place. Elle se fige sur place quand elle sent une ombre noir la couvrir. Son sang ne fait qu’un tour, son cœur manque un battement. Ses poings se serrent jusqu’à ce qu’elle sente ses ongles lui rentrer dans la peau. Elle se retourne lentement pour voir la source. Espérant de tout son cœur, de ne pas tomber sur un fou.

Ce n’est pas un fou, c’est ce qu’elle se dit fermement lorsqu’elle tombe nez-à-nez avec cet inconnu. Ils sont protégés par le parapluie qu’il tient au-dessus d’eux. Il est beau. C’est la seule pensée qu’elle a lorsqu’elle pose son regard sur son visage, qu’elle plonge ses yeux noisettes dans les siens. Elle a l’impression que le monde s’est arrêté autour d’eux. Elle a cessé d’entendre la vie autour d’elle, elle n’entend que le bruit de la pluie s’abattre sur la toile du parapluie. Cette gamine a l’impression de rêver. Cela ne fait que quelque secondes qu’elle s’est retournée. Oui, voilà, c’est un rêve. Ce n’est pas réel. Le bruit d’un klaxonne résonne dans la rue, ce qui a le malheur de la réveiller de sa contemplation. Elle sursaute, maladroite qu’elle est, son pied glisse et Soo Jung fait un mauvais mouvement. Il ne manquait plus que ça, vraiment. Elle se sent basculée en arrière.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:27
 

mini world. ~ pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Mini Tournoi !!!
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-