AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Crash boum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Mar - 19:48
Tenue Il y avait combien de chance pour que le chinois soit si poisseux ? Qu’on le lui dise, car là tout de suite, il voulait bien tuer le destin, la chance, la malchance et tout ce qui pouvait faire office de chiffre ou autre prouvant à quel point il était foutrement poisseux ! Parce que si ça, ce n’était pas de la poisse, il ne savait pas comment le désigner. Mission… Oui, une mission, qui rapportait gros, genre assez pour vivre toute une vie, et … l’hélicoptère les lâchait en plein trajet, dieux sait où dans la nature, sur une putain d’ile Japonaise au loin des côtes Japonaise… Il avait envie de meurtre pour le coup, malheureusement hormis Qing Zhao, il n’avait personne d’autre … Il n’allait quand même pas la tuer elle… Bien que l’envie soit un peu là. « Toi qui confectionnes des bombes, tu saurais pas réparer ce machin ? » Il regardait la gamine avec le plus de sérieux possible. C’était sa partie, c’était sa spécialité à elle. Lui il n’était pas du tout mais alors pas du tout bricoleur sur ce genre de chose. Ils étaient vivant c’était déjà pas mal, mais lui aurait voulu être à l’état civil, pas sur une île ou seul les singes et les bêtes bizarres étaient les habitants de celle-ci. Et pour couronner le tout ? Ils n’avaient pas de réseau là où ils étaient. Bien évidemment, sinon ça ne serait pas marrant. « T’as du réseau sur ton téléphone ? » Le commun des mortel demanderait surement si elle allait bien, si elle n’était pas blessée, ou autre, mais lui non. Parce qu’il savait dans le fond, qu’elle allait bien. C’était Qing Zhao… Elle était littéralement increvable. Il allait la supporter jusqu’à sa mort. C’était dans un sens bien et dans l’autre mal. Il l’aimait. Trop. De pire en pire. Soupirant, il tira sur son haut pour s’essuyer le visage, couvert de sueur et de poussière. « Qu’est-ce que tu proposes ? » Il voulait entendre son avis et ne pas commander. Il essayait, tant bien que mal, d’être plus souple avec elle.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Mar - 22:18
Tenue Cette histoire puait, ce n’était pas possible qu’un crétin agite autant de liasse de billet pour un hélicoptère qui se crashait avant même que la mission ne commence. Avec cette poisse, il était certain qu’ils allaient être moqués, ils avaient le jackpot en prenant le mauvais vol. Encore heureux qu’ils avaient pu sauter à temps, que ce fut le sable qui les accueillit et non les rochers de la falaise plus loin où se fracassait les vagues. «Toi qui confectionnes des bombes, tu saurais pas réparer ce machin ? » Les mains posées sur ses hanches, elle frappa de son pied la carcasse métallique de l’engin, y’avait rien à sauver, le moteur avait explosé et les hélices ? Complètement fichues. « Ce machin ? Une épave, tout est à jeter… Tu pourrais surfer sur les vagues si tu veux. » Et puis, elle n’avait pas d’outil, elle n’allait pas utiliser ses dents, ses mains ou son couteau cachée dans sa botte pour viser, forer, découper, souder, et puis, même avec des instruments, comment allait-elle trouver de quoi fabriquer un moteur ? Sinon, tout le monde pourrait faire sa propre bagnole dans son garage. « Sauf si tu veux un hélicoptère pour enfant télécommandable, y’a moyen » dit-elle, un rictus amusé sur ses lèvres. Maintenant qu’elle y pensait, elle devait déplorer la perte de ses drones, restés dans la caisse complètement calcinée.  «T’as du réseau sur ton téléphone ? » Sa main plonge dans la poche de sa veste, avant de ressortir le téléphone et appuyer sur le bouton d’allumage. « Négatif… on est vraiment perdu au beau milieu de nulle part… Merde quoi. » Forcément, les théories de complot ébranlaient son esprit, maudite bourse, soit c’était la faute à pas de chance, soit quelqu’un à voulu les retirer du circuit. Le voyant approcher pour lui essuyer le visage, Qing Zhao eu un mouvement de recul et repoussa sa main, s’occupant elle-même d’un revers de manche, de balayer rapidement la saleté et sueur qui la recouvrait. « Qu’est-ce que tu proposes ? » De nouveau, elle se défoule sur la carcasse de l’hélicoptère avant de s’accroupir et se masser les tempes, réfléchissant à une solution. « Avant d’aller tuer l’enfoiré de chauffeur… crotte, il est mort lui. Faudrait qu’on trouve un moyen pour envoyer un SOS… Je pourrais faire une radio mais je sais pas s’il y a des pièces encore potables.. faut attendre que tout ça se refroidisse. Et toi, des suggestions ? J’ai pas envie de finir ma vie à la Crusoé... Et puis, va falloir se trouver un abri temporaire, sauf si tu veux dormir sur un des cocotiers. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 26 Mar - 19:03
Tenue « Ce machin ? Une épave, tout est à jeter… Tu pourrais surfer sur les vagues si tu veux. » Le chinois soupira, lasse. Il n’avait pas envie de faire du surf. Et puis quand bien même il le voudrait, il n’allait pas le faire. Ils n’avaient pas que ça à faire. Il voulait rentrer chez lui, au Japon, et si possible entier. Il avait assez donné de morceaux de sa chair lorsqu’il vivait en Chine. S’il pouvait éviter d’avoir une cicatrice en plus, ça serait bien. « Sauf si tu veux un hélicoptère pour enfant télécommandable, y’a moyen » Il ne put s’empêcher de lâcher un petit rire. « Non on va éviter, on a autre chose à faire que de s’amuser. Enfin on pourrait mais… là où y’a de la civilisation serait plus adéquate. » Là où ils pourraient rentrer chez eux quand ils le voulaient et comme ils le voulaient en somme. Ce qui n’était pas du tout le cas-là. Lui demandant si elle avait du réseau, il checkait son téléphone mais en vain, il n’avait pas une seule barre de réseau, il ne pouvait même pas contacter Kang Jae pour qu’il se démerde et les sorte de là. « Négatif… on est vraiment perdu au beau milieu de nulle part… Merde quoi. » Il jura en chinois avant de passer une main dans ses cheveux les tirant longuement en réfléchissant à quoi faire. Il fallait réfléchir, simplement réfléchir. Tout était enregistré, ils avaient pris un pilote qualifié, et était passé par une agence, ils chercheraient forcément pour savoir ce qu’ils étaient devenus, mais à savoir s’ils les trouveraient ça s’était autre chose. Combien de temps avaient-ils mis pour retrouver les avions échoué ? Il osait espérer qu’ils regarderaient vers les îles. « Avant d’aller tuer l’enfoiré de chauffeur… crotte, il est mort lui. Faudrait qu’on trouve un moyen pour envoyer un SOS… Je pourrais faire une radio mais je sais pas s’il y a des pièces encore potables.. faut attendre que tout ça se refroidisse. Et toi, des suggestions ? J’ai pas envie de finir ma vie à la Crusoé... Et puis, va falloir se trouver un abri temporaire, sauf si tu veux dormir sur un des cocotiers. » Xia He s’approcha de l’hélicoptère et monta à l’intérieur regardant un peu le tableau de bord en fronçant les sourcils. Il réfléchissait un instant avant de regarder à l’arrière et fouiller un peu dans l’habitacle. « Y’a des couvertures là, fin des plaids. On peut dormir ici. Mais… L’odeur de l’autre va nous pourrir l’air… et attirer les animaux… Soit on l’enterre, soit on… L’enterre. » Il n’y avait pas d’autres options. Sortant de là, il sauta sur le sable en soupirant. « Je vais aller faire le tour, tu restes ici ou tu viens ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 30 Mar - 23:07
Tenue L’idée d’enterrer le pilote la fit davantage plisser les yeux, pas très convaincue qu’un tel abruti le mérite au fond vu le pétrin dans lequel il venait de les mettre et dont il échappait par la mort. L’avoir vivant aurait été plus drôle, elle aurait pu défouler ses nerfs dessus, plutôt que sur la carcasse de l’hélicoptère auquel elle donna de nouveau un coup de pied, jurant doucement. « Je l’aurais bien balancé aux requins. Mais oui, enterrons-le. Même mort, il fait chier. Et je doute que des plaids servent réellement… » Qing Zhao n’avait aucun complexe à parler en mal des morts, elle ne croyait strictement pas à ces histoires de fantôme qui hantait et punissait les vivants comme le faisait naïvement les japonais. «Je vais aller faire le tour, tu restes ici ou tu viens ? » Elle leva son regard sur lui avant de hausser les épaules et ouvrir la marche. « Je veux bien voir où on s’est paumé tout de même. Et puis, ce serait plus simple de repérer les lieux si jamais il arrive quoique ce soit » dit-elle en haussant les épaules. L’idée de fausser compagnie à l’autre bougre lui traversa l’esprit à plusieurs reprises, si jamais elle ne voulait plus l’entendre, elle n’aurait qu’à s’enfoncer dans ce qui ressemblait être une forêt.  Déjà que la surface de l’appartement était trop petite à son goût, il avait néanmoins le mérite d’avoir une porte et des fenêtres par laquelle elle pouvait sortir sauf que là, c’était une île bordée par la mer. « J’espère qu’ils vont bien chercher et ne pas faire comme pour le MH370. » Attrapant un de ces gros batons qui traînent sur le sable, je traçais les lettres SOS, si jamais un avion passait par là et qu’il ne pense surtout pas que ce qui reste de l’engin date depuis un bout de temps. Et puis, peut-être, avec un peu de chance, c’était une île privée. Mais pas sûr, il n’y avait strictement aucun signe de construction humaine. Tout était vierge. « Va falloir aussi trouver à manger.. si jamais l’un de nous doit survivre, tu m’en voudras pas de te charcuter un peu ? T’es plus proche de la mort que moi. ». De nouveau, elle hausse ses épaules, un sourire amusé aux lèvres, mais il était difficile de savoir si elle plaisantait réellement ou non. Et puis, c’était fait exprès.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Avr - 21:10
Tenue « Je l’aurais bien balancé aux requins. Mais oui, enterrons-le. Même mort, il fait chier. Et je doute que des plaids servent réellement… » Le chinois roula des yeux en soupirant. « Quand bien même t’a envie retiens-toi. On ne sait jamais. On a rien fait de mal, alors si on le jette à la mer, c’est encore plus suspect. » Ouais, il était quand même doué pour cacher des corps etc, mais il n’avait pas prévu qu’un putain d’accident aurait lieu… Et puis s’ils voulaient être retrouvé, fallait aussi justifier de qui conduisait etc. Autant le garder… A porté de main. En tout cas ils devaient trouver une solution avant que le soleil ne se couche. Il espérait que la nuit ne soit pas fraiche d’ailleurs. Parce qu’ils n’avaient pas grand-chose pour se couvrir. « Je veux bien voir où on s’est paumé tout de même. Et puis, ce serait plus simple de repérer les lieux si jamais il arrive quoique ce soit » Elle n’avait pas tort non plus. « Ok, essayons de ne pas se perdre pour l’instant. Même si de ce que j’ai vu l’île n’est pas si énorme. » Mais on ne savait pas ce qu’il y avait cette île, donc il fallait qu’ils soient vigilent. Et ça il le savait. Mais avec elle, il s’attendait à tout aussi. Et puis malgré tout, il ne voulait pas qu’il lui arrive quoi que ce soit… Il tenait à elle, même si ça elle ne le savait pas. Ou ne s’en doutait pas. « J’espère qu’ils vont bien chercher et ne pas faire comme pour le MH370. » Xia He se tourna vers elle avant de lui donner une rapide pichenette sur le front. « Ne nous porte pas la poisse. » Il ne manquerait plus que ça tient. Qu’ils fassent comme l’avion de la Malaisie Airline et qu’ils ne soient jamais retrouvés. La belle affaire tiens. Il serait capable de construire un radeau pour se barrer ceci dit. Mais bon. La voyant faire un signe de SOS sur le sable, il la laissait faire en fouillant ses poches pour se sortir une clope. « Va falloir aussi trouver à manger.. si jamais l’un de nous doit survivre, tu m’en voudras pas de te charcuter un peu ? T’es plus proche de la mort que moi. » Il tira longuement sur sa clope en la regardant avant de rire. « T’sais, tu peux mourir demain en traversant la route. Bon, en te baignant là pour te laver le cul. Ça se saurait si tout le monde crevait vieux. » Il se foutait d’elle avant d’avancer un peu plus dans la végétation qui était assez intense.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Avr - 1:14
Tenue Au fond, elle se fichait de ce qu’ils allaient faire du cadavre du pilote, tant qu’elle ne le voyait plus et qu’il ne leur causait plus de soucis, ça lui suffisait à la chinoise. Ce serait sincèrement le comble pour elle de devoir encore s’occuper d’un mort qui les avait en plus mis dans un tel pétrin. Mine renfrogné, le dégoût se lisait dans son regard en l’espace d’une seconde avant qu’elle ne se frotte vigoureusement le front suite à la pichenette de Xia He. Gamine, elle n’aimait pas qu’il la touche et se sentait le besoin de recourir à ce genre de geste car il était blessant au fond et exprimait bien ce qu’elle ressentait sans qu’elle ait besoin de mot pour enfoncer le clou, voire plutôt le pieu vu qu’elle le voyait comme un vampire suçant de sa patience. «T’sais, tu peux mourir demain en traversant la route. Bon, en te baignant là pour te laver le cul. Ça se saurait si tout le monde crevait vieux. » En attendant, les perspectives de mort sur la circulation ou dans baignoire semblait compromis vu l’endroit où ils avaient atterri contre leur gré. « Parce que tu te laves obligatoirement le cul dans une baignoire ? » pouffa-t-elle en l’imaginant dans un contexte où monsieur ne pouvait plus poser son royal fessier dans la baignoire. Et même, la baignoire, c’était dégeu ! Maintenant, elle savait pourquoi ça se bouchait régulièrement, ce n’était pas la faute de ses cheveux dans les tuyaux mais la grosse commission de l’autre crétin. « Manque plus qu’avec ta clope, tu nous fouttes un gros feu de forêt » dit-elle en le dépassant, s’engouffrant davantage dans la végétation, esquivant habilement les racines qui jonchaient le sol ou les lianes. Pas d’animaux en vue, du moins ils ne pouvaient que les entendre sans les apercevoir, ces derniers ayant certainement pris la sage décision de disparaître loin. « Ooh, c’est un arbre fruitier non ? » Elle pointe du doigt l’arbre qui se situait à deux cent mètre d’eux, ce sont la couleur des fruits contrastant avec le feuillage qui avait attiré son attention. Elle n’attend pas Xia He pour accélérer le pas. Non pas qu’elle avait les crocs, mais l’idée qu’elle n’ait pas encore à tuer son accompagnateur la rassurait, elle n’était pas certaine qu’il soit comestible vu les conneries qu’il servait. Ses entrailles devaient pourries. Sans parler de ses poumons enfumés en permanence.



Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 4 Avr - 15:13
Tenue « Parce que tu te laves obligatoirement le cul dans une baignoire ? » Le chinois leva les yeux au ciel. « Je parlais de là, dans l’océan. En allant te laver, te faire bouffer par un requin. » Qu’est-ce qu’elle pouvait être bête par moment, le chinois savait bien que parfois la gamine n’était pas futée et ça l’amusait. Elle voulait tellement le contredire qu’elle allait chercher des théories tellement loin qu’il se demandait parfois comment elle faisait pour autant réfléchir. Franchement ! « Manque plus qu’avec ta clope, tu nous fouttes un gros feu de forêt » Xia He fixa sa clope un instant avant d’hausser les épaules. Mais non mais non. Au pire avec un grand feu, peut-être qu’ils seront repérés et qu’ils pourront partir d’ici plus vite. C’était aussi une très bonne idée. Après ils n’avaient qu’à se foutre dans l’eau le temps que le feu s’éteigne et voilà… Enfin, si c’était pour tout bruler, finir avec de la cendre partout mais aucun secours, ça n’avait aucune utilité non plus. « Je gère. » Ouais il gérait même très bien, il allait faire gaffe avec les cendres en les prenant dans sa main. Autant éviter la catastrophe. Il serait capable de se faire étrangler par cette gamine sous la haine. Il la regardait partir devant lui, la suivant sans trop de difficulté. Il restait silencieux en regardant un peu autour de lui. « Ooh, c’est un arbre fruitier non ? » Il leva les yeux vers le fameux arbre qu’elle désignait. « On dirait… Des nèfles. » Ouais. Il pressait le pas en la suivant. Elle avait les crocs ou quoi ? Il regardait un peu autour avant de voir un autre arbre pas loin du néflier. « Y’a aussi un plaqueminier à côté ! » Il n’était pas sûr que se nourrir de fruit pendant une journée entière ou plus aller les faire tenir. Ils avaient aussi besoin de lipides, de fer… De la viande… Arrivant à bon port, il coupa sa clope de ses doigts, l’écrasant bien pour que la cendre ne prenne pas feu avant d’attraper une nèfle. Enlevant la peau il la mangea avant de sourire et lui en filer une. « Tiens. » C’était pas monsieur fruit, c’était rare qu’il y en ai chez eux, il ne savait pas trop si elle aimait ou pas.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 12 Avr - 20:19
Tenue «Tiens », la lycéenne baissa son regard pour fixer un instant le fruit que lui tendait le chinois, après courte réflexion, elle repoussa sa main et sauta pour arracher un fruit du plaqueminier. Sans adresser un regard au chinois, elle essuya le fruit contre un pan de sa veste avant de mordre le kaki à pleines dents. La texture était bizarre et lui arracha une grimace mais le côté juteux et sucrée rendait le fruit étrangement délicieux. C’était la première fois qu’elle en goûtait car elle avait pour habitude de ne manger que ce qu’elle connaissait et même si depuis trois ans, elle apprenait à connaître différents plats, fruits et légumes, elle aimait ce qui lui était familier. « C’est pas mauvais » maugréa-t-elle en haussant les épaules, remordant dans la chair du fruit avant de continuer à découvrir ce que cette île gardait en réserve. Elle aurait pu dire que c’était délicieux, mais parce qu’il était là, elle n’en avait pas envie, elle préféra se contenter du minimum ; et encore, elle aurait pu se taire. La chinoise ne lui donnait aucune chance, elle restait fermement assise sur ses positions le concernant. Moins ils pouvaient interagir et mieux ce serait. Elle ne voulait pas se voir s’encombrer davantage de sentiments inutiles à son égard. Il était le responsable de tout son malheur. Du regard, elle commençait à chercher un arbre suffisamment haut et de la cime duquel il serait possible d’avoir une vue d’ensemble sur les environs mais cela semblait être compliquée vu que le relief était loin d’être plat. Un peu plus loin, se faisait entendre le bruit de l’eau, d’une cascade. « Fruits, eau, il manque plus que de la viande et on pourra survivre dans cette misère » dit-elle en se parlant à elle-même plus qu’à Xia He auquel elle ne jeta pas le moindre regard. Misère n’était pas le mot adéquat face à cette faune et flore luxuriante de cette île inexplorée. « Si j’avais du fric, je m’achèterais bien cette île. » Fatalement, elle repensait à ce pilote qui les avait mis dans un tel pétrin et qui les avait privés de toute chance de toucher au jackpot. Après tout, lorsqu’il y avait des appels d’offre, c’était le plus rapide et le plus efficace qui avait plus de chance de gagner le butin, à ce rythme, ils avaient certainement été devancés.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 13 Avr - 19:09
Tenue « C’est pas mauvais » Il aurait dû s’en douter…Qu’elle allait réagir ainsi alors qu’il lui donnait de façon innocente un putain de fruit. Mais avec une fille comme ça comment pouvoir rester innocent et sans dispute ? Bonne question. A force il ne se posait même plus la question. Pour sa part, il éplucha un peu rapidement et grossièrement, le kaki pour en croquer un morceau. Ce n’était pas dégueulasse, mais ce n’était clairement pas son fruit préféré. Il n’était pas si fan que ça. Ou était les ananas ? Les pèches ? Les figues… « Fruits, eau, il manque plus que de la viande et on pourra survivre dans cette misère » Il tourna le regard vers elle avant de jeter la peau qui restait du fruit par terre. « On a qu’à tuer serpents et singe… Doit y avoir des tortues aussi dans la mer. » Putain une soupe de tortue ! Il en rêvait ! Il n’en avait plus mangé depuis des années… Le même goût que le poulet en plus luxueux, ça ne se refusé pas quand même. « Si j’avais du fric, je m’achèterais bien cette île. » Il ne put s’empêcher de rire. « Tu fais quoi de l’argent que je te file après chaque mission ? T’en a encore sur ton compte en banque ? » Il se foutait un peu d’elle. Est-ce qu’elle économisait ou s’en foutait royalement ? Il n’en savait rien, il ne fouinait pas ses comptes bancaires, quand bien même il y ait accès dû au fait qu’elle était encore mineur. Il y versait un peu d’argent après chaque mission, et chaque mois de quoi pouvoir manger dehors en sortant de l’école ou autre. Il n’était pas quelqu’un de très facile à vivre, mais sur ce point-là, il était plutôt cool. « J’propose qu’on aille plus au centre de l’île histoire de voir si y’a pas de quoi tuer. » Sous ses paroles il sortit son couteau le gardant en main. Pas qu’il en ait réellement besoin, mais pour certaines choses c’était bien plus pratique. « Le moindre serpent on n’hésite pas, on le tue. » Même le plus petit qui soit. Il avait quand même faim de viande tout à coup.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Avr - 22:34
Tenue  « Tu fais quoi de l’argent que je te file après chaque mission ? T’en a encore sur ton compte en banque ? » Tournant la tête vers lui, elle le détaille du regard sans laisser transparaître la moindre expression. Elle n’avait fait que formuler à voix haute ses pensées, elle ne s’attendait absolument pas qu’il y répondre, est-il en manque de social ? Levant les yeux au ciel, elle se reconcentra sur le paysage qui se dévoilait à eux, préférant ne pas y répondre.  L’argent qu’il plaçait, elle s’en servait pour les dépenses courantes voire quasi inutiles, mais ce qu’il ignorait c’était son autre compte secret qui lui servait de réserve. La chinoise épargnait dans le seul but de pouvoir s’émanciper pleinement lorsque le temps viendrait où plus rien, ni même la loi, ne forcera leur chemin à rester parallèle. « J’propose qu’on aille plus au centre de l’île histoire de voir si y’a pas de quoi tuer. » L’adolescente acquiesce silencieusement et suit les pas de son tuteur sans émettre la moindre objection. Elle qui aimait tant le contredire se garda de tester la patience de ce dernier pour le moment.  « Le moindre serpent on n’hésite pas, on le tue. » « Fais gaffe à ce qu’il ne te prenne pas en chasse » ironisa-t-elle, ne laissant pas planer le doute d’une pseudo-préoccupation pour son partenaire.  Préférant avoir les mains libres, elle ne s’arma pas mais resta en alerte en cas de prédateur, même si c’était eux, ou de gibier potentiel. Manger du serpent et de la tortue ? Pas question, cela faisait longtemps qu’elle n’avait plus eu l’occasion de manger de tel plat et cela ne lui manquait absolument pas. Ce qui attira son attention c’était davantage les oiseaux, elle jurait d’en avoir jamais vu des semblables, même dans les zoos. « On devrait pas tenter notre chance avec les oiseaux ? C’doit être plus comestible que les pigeons crasseux. » Le bonus, c’était qu’elle pouvait se permettre de collectionner leurs plumes plutôt coloré et avec mêmes des semblants de motifs plutôt originaux. « Au pire, on pourra toujours tenter de pêcher. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 27 Avr - 21:44
Tenue « Fais gaffe à ce qu’il ne te prenne pas en chasse » Comme s’il allait se faire prendre pour un petit serpent de rien du tout, lui Xia He, qui avait connu la guerre et frôlé la mort de très près. Ça serait le comble. De toute façon, il n’avait pas peur d’un serpent. Donc pas besoin de polémiquer. Mais avec Qing Zhao, fallait s’attendre à ce qu’elle réponde à tout. Elle ne changerait donc jamais. Si lui c’était légèrement calmé, voir même pas mal, pour la laisser plus ou moins tranquille, ce n’était pas le cas de l’adolescente qui le provoquait constamment. Il préféra ne pas répondre, continuant son chemin pour tenter de trouver un truc quelconque à tuer pour pouvoir se nourrir. Il n’en pouvait plus. « On devrait pas tenter notre chance avec les oiseaux ? C’doit être plus comestible que les pigeons crasseux. » Il leva les yeux au ciel pour voir les oiseaux, des sortes de grandes mouettes. Mouais. Ça devait pas être dégueulasse, mais… Les tuer comment hein ? Elle est mignonne elle. « Fabrique un arc et des flèches alors. » Très belle répartie du chinois, vraiment. Pour autant ce n’était pas si bête que ça son idée. Juste qu’il fallait le construire l’arc… « Au pire, on pourra toujours tenter de pêcher. » « Tu n’as qu’à fabriquer un filet. » Qu’il répondait du tac au tac. Oui, il avait décidé de la faire chier avec des réponses bien chiantes. S’arrêtant en pleine marche, il se baissa pour ramasser quelque chose. Les sourcils froncés, il cassa la chose de son couteau avant de sourire. Une amende. Il la mise en bouche la croquant et la mangeant sans aucune impunité. « Y’a des amandes par là. Mais pas d’amandier. » Captain Obvious est dans la place. Ce qui ne veut dire qu’une chose… « Y’a des animaux qui les transportent. Singe ? Ecureuil ? » Il n’en savait rien à l’alimentation de ces deux animaux. Mais soit, il détourna du chemin pour filer dans la broussaille à la recherche des amandes avant de sourire. « Ici. » S’avançant il secoua légèrement une branche pour en faire tomber quelques-unes. Sans attendre, il s’en mit plein les poches. « Ça fera toujours quelques vitamines en plus. Je reviendrais avec un sac pour en ramener beaucoup plus au camp. » Quel camp ? Il en savait trop rien, mais il fallait en faire un.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 14 Mai - 19:41
Tenue  Qu’il réponde au tac au tac, ne l’ennuyait pas plus que cela car c’était l’habitude qui faisait cela. Après presque quatre ans de prise de tête avec lui, il fallait bien qu’elle commence à ne plus faire mouche à la moindre réplique. Ce serait dommage d’écourter ce séjour ou plutôt cette désagréable compagnie, dans une nature sauvage, au bout de quelques heures. Néanmoins, l’idée de faire un arc et un archet lui trottait en tête, elle se retrouvait à chercher si elle pouvait trouver le matériel adéquat.  « Tu n’as qu’à fabriquer un filet. » Elle fronce les sourcils insensiblement, de la patience, elle n’en avait pas des masses non plus, du moins pas avec des poids lourds de ce genre. Insupportable mais qu’elle devait malgré tout se coltiner tous les jours. « Parce que sans filet, un pêcheur ne peut pas pêcher ? » répliqua-t-elle en grimaçant, sans pour autant apprendre de réponse de sa part. Il la soulait déjà. «Y’a des amandes par là. Mais pas d’amandier. » Elle l’ignore, continuant toujours à scruter les alentours, à la rechercher d’un possible matériel pour chasser. Elle n’allait pas utiliser des armes à feu pour dégommer quelques malheureux oiseaux non plus. En fait, à partir de là, elle ne l’écoutait plus vraiment, il parlait de singe puis s’agitait à faire quelque chose d’autre. Plutôt qu’un arc, elle eut l’idée de faire un lance-pierre en trouvant un bout de bois qui en avait déjà la forme. « Ça fera toujours quelques vitamines en plus. Je reviendrais avec un sac pour en ramener beaucoup plus au camp. » La chinoise haussait les épaules, visiblement désintéressée, plutôt concentrée vers l’oiseau qu’elle apercevait sur une branche pas trop haute. Spontanément, elle se baisse pour attraper un caillou, pas trop gros histoire de pouvoir le faire voler assez haut. « À ton avis, d’ici, j’ai une chance de l’assommer ? »


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 20 Mai - 11:31
Tenue « Parce que sans filet, un pêcheur ne peut pas pêcher ? » Il se mit doucement à rire. Il aurait dû s’attendre à ce genre de remarque venant d’elle. Franchement, ça ne l’étonnait même plus. Quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, elle faisait comme la plus part des ados qui se rebellaient. Ils pensaient tout savoir, et contredisaient tout dans le seul but de faire chier leur monde. Des putains de têtes à claques pour Xia He. « Un pêcheur oui. Toi t’en est pas une. » Si elle pensait pouvoir se la jouer robinson en pêchant avec ses mains alors que même certains pêcheur avisaient n’y arrivaient pas… Elle avait surement vu trop de film… Mais soit. Il la laisserait faire, ça sera drôle à voir ni plus ni moins. Ramassant des amandes qu’il trouvait par terre, il s’en mit plein les poches histoire de pouvoir en avoir un petit stock le temps de retourner à l’avion pour prendre un sac et le remplir. Plus ils auraient à manger et mieux ça serait. « À ton avis, d’ici, j’ai une chance de l’assommer ? » Le chinois releva le regard et haussa les épaules. « J’sais pas, tente et tu verras bien. » Soupirant, il partit sans faire de bruit. Il allait chercher un sac pour ramasser le plus de chose possible. Ça ne lui prendrait pas bien longtemps. De toute façon, s’il la perdait, il pourrait très vite la retrouver. Cette île était aussi petite que l’immeuble où ils vivaient. Bon il exagérait mais c’était tellement petit… Arrivant au camp, il grimpa dans l’avion avant de prendre un grand sac et une malle. Sortant le tout le jetant sur le sable, il mit ce qu’il avait apporté dans la malle. Sac sur le dos, il repartit tranquillement en ramassant les fruits vus tout à l’heure pour aller récupérer les amandes. Sauf qu’il s’arrêta en plein chemin. Du manioc. Ils n’avaient pas fait gaffe tout à l’heure. Se baissant, il sortit son couteau pour couper le manioc et le mettre dans le sac. « T’es par-là ? J’ai trouvé du manioc ! » Oui, il savait qu’elle s’en foutait. Mais c’était pour savoir si elle, elle avait réussi à chopper quelque chose. Ou si c’était le seul à ramener de la bouffe.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 25 Juin - 12:48
Tenue - Roulant des yeux, elle eut un sourire quand enfin il s’éclipsa. Qing Zhao l’attendait que ça, qu’il parte de son plein gré. Dès qu’il disparut derrière un arbre géant, elle baissa son arme de fortune et prit le chemin inverse. Non, mais viser un pareil oiseau à cette distance ? Fallait être bête ou plus que désespéré pour tenter sa chance. « Enfin, enfin ~ » murmura-t-elle en fredonnant doucement. On pouvait lui reprocher un problème d’autorité, mais lorsque cela ne s’appliquait qu’à une seule personne, cela suffisait à tout fausser. Profitant de son moment de liberté, elle fit le tour des arbres fruitiers et quand elle avait un doute, elle frotta le fruit contre sa peau pour voir si une réaction allergique se manifestait. Si ce n’était pas le cas, elle gouttait le fruit, ne faisant strictement aucune réserve. Ce n’était pas quelque fruit qui allait affamer l’ogre qu’elle devait maintenant supporter dans une île sans aucune issue de secours. Pour la forme elle prit un pauvre fruit dont de mémoire, il n’était pas trop la texture, et se pointa tranquillement à leur camp des plus fictifs. «T’es par-là ? J’ai trouvé du manioc ! » Il criait, elle ralentissait davantage le pas, c’était à prévoir de toute façon. La chinoise savait qu’elle devait faire des efforts, que pour une fois, Xia He était exempt de toute responsabilité mais pour autant, sa présence suffisait à la rendre grognon. Juste avant de le rejoindre, elle vit un oiseau tout juste à proximité, la pierre fussa. Un butin, l’un des seuls qui en vaillent réellement la peine. « Tiens » fit-elle en posant sur le sable ses trouvailles, l’air blasé. La seule chose qui la préoccupait c’était un jour, ils pourront sortir de là parce que mine de rien, le confort miteux que pouvait lui prodiguer leur appartement, était cool.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 28 Juin - 15:01
Tenue Être sur cette ile déserte ne l’enchantait pas plus que ça. De toute façon, faudrait être complètement masochiste pour être ravi d’être bloqué ici… Et Xia He n’était pas le genre de mec à kiffer ça. Encore moins avec elle. Bon, il n’avait pas besoin de ça pour être avec elle. Mais tout de même. Tout ce qu’il voulait c’était rentrer le plus vite possible. Retrouver son lit, ses bières, la télévision. Bref, son quotidien, merdique de vie de Japonais. Y’avait mieux comme vie, mais lui s’en contentait. Parce que ça lui plaisait. Ni plus ni moins. Jouer les robinsons dans la jungle, non merci. Il avait déjà donné à l’époque où il faisait partie de l’armée chinoise. Dans tous les cas, il ramenait de la bouffe, parce qu’ils mangeaient énormément, les deux. Surtout elle, en pleine croissance. Le manioc qu’il venait de trouver n’allait pas casser trois pattes à une mouche, mais ça ferait déjà ça en plus. Même s’ils n’avaient pas forcément de casserole pour le préparer. Ça c’était autre chose… « Tiens » Il observa les trouvailles de Qing Zhao, qui n’étaient pas mauvaise du tout. Il suffirait de faire du feu. Ils avaient des briquets, ça ne devrait pas trop poser de soucis de ce point-là. « Rentrons au camp, faut qu’on organise un truc avant la tombée de la nuit. » A savoir le feu, en priorité. Attrapant ce qu’elle avait posé, il commençait à partir le premier pour arriver au camp sans trop de souci. Posant le tout, il fila dans l’hélicoptère pour fouiller un peu avant d’en ressortir. « J’vais allumer un feu, regarde si y’a pas un kit de survie là-dedans ou de quoi faire bouillir de l’eau. » Sans attendre une quelconque réponse, il partit ramener du bois et des feuillages mort pour organiser un feu.  


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 30 Juil - 14:35
Tenue  - Réalisant qu’elle devait changer de stratégie pour supporter l’enfoiré qu’il était, la chinoise réfléchissait aux compromis qu’elle pouvait faire pour limiter les dégâts. Ici, très clairement, elle n’avait aucun point de fuite si ce n’était la mer. Et elle ne comptait pas risquer sa vie, pour finir noyer au fond de ce bassin sans fond. Ce n’était pas l’envie qui lui manquait, que de fuir par l’océan, mais c’était bien trop risqué. Leur position, la prochaine terre ferme, elle n’avait pas ses deux données primordiales. « Rentrons au camp, faut qu’on organise un truc avant la tombée de la nuit. » Le silence était la solution temporaire qu’elle avait trouvé. Du moins, elle chantonnait dans sa tête, ces morceaux qu’elle entendait à la radio, ou que ses camarades de classe partageaient avec elle. Avec une pseudo-diligence, elle le suivait sans même traîner des pieds. En un rien de temps, ils avaient regagnés leur base, avec pour totem le cadavre de l’hélicoptère. «J’vais allumer un feu, regarde si y’a pas un kit de survie là-dedans ou de quoi faire bouillir de l’eau. » Toujours sans le moindre mot, le moindre de son, elle trottinait vers l’épave pour tenter de trouver l’objet demandé. Si l’avant était complètement carbonisé, ce n’était pas le cas à l’arrière ou presque. Ainsi, sous leur siège, elle trouva une boîte métallique, une trousse de secours. Mais pour trouver de quoi faire office de marmite, elle peina un peu. Cependant, en cherchant un peu plus, une partie de l’hélico pouvait faire office de poêle. Elle balança sur le sable ses trouvailles avant de s’asseoir et enlever ses chaussures, rendues désagréable par le sable s’y était coincé.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 31 Juil - 12:25
Tenue Le silence était d’or, c’est ce qu’on disait souvent. Puis il y avait ce genre de silence bien pesant, bien chiant, bien relou que certaines gamines imposaient. Le regard du chinois se fixa sur la gamine en question, alors qu’il ruminait dans sa tête. Parfois il se demandait bien pourquoi il ne l’avait pas laissé en Chine pour le retour qu’il en avait. Elle le voyait comme le bourreau de son frère, alors que lui aussi ce jour-là avait été une victime. Il s’en était sorti, par chance. Il n’y pouvait rien, c’était comme ça. Mais pour elle c’était trop. Jetant les bouts de bois et du feuillage mort, il forma un tas, consciencieusement histoire que le feu prenne assez vite, et surtout à l’abri du vent histoire de ne pas perdre le dit feu rapidement. Sortant son briquet il mit le feu dans le feuillage sous le bois avant de mettre le feu sur les feuillages du dessus et souffler doucement pour faire prendre sur le bois. Doucement mais surement ça prenait à peine. Sortant sa petite bouteille il versa de l’alcool sur le feu avant de se reculer. Ben voilà. Ça prenait bien plus vite. Il en profita pour boire une gorgée alors que Qing Zhao jetait ses trouvailles sur le sable. Il fixa le tout avant de prendre le bout de taule. Ce n’était pas une casserole mais pour y mettre un peu d’eau et un ou deux bouts de manioc ça devrait suffire. Se levant, il attrapa l’oiseau qu’elle avait tué avant de commencer à le plumer. « Quand t’aura fini tu pourras t’occuper de faire bouillir de l’eau et faire cuire le manioc. » Pas que, mais pour l’instant, il était occupé à plumer l’oiseau et il devait le vider aussi, histoire de pas bouffer de la merde non plus. Même si franchement vu la taille de la bête ils n’allaient pas faire un festin niveau viande.  


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:51
 

Crash boum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Mayday : alerte maximum. Crash aérien en pleine ligne de mire !
» Bon ben crash serveur
» Crash Dive
» *Boum* *crack* *poui poui*
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-