AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 don't take me home, tonight (noriko + yumiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 29 Mar - 23:08
▹▸▹▸ Waaaaah, Yumiko avait des étoiles plein les yeux et des feux d’artifice au-dessus de la tête. En revanche elle ne s’était pas rendue compte de l’heure. Le concert ayant commencé très en retard, il n’était pas loin de minuit et elle ne savait plus vraiment où donner de la tête. Son cœur battait à tout rompre, elle les avait vus de ses yeux, vus ! Ohlala, elle craignait de ne jamais s’en remettre. Et puis qu’est-ce qu’il était bon, son leader ! Elle vous aurait juré qu’il l’avait regardé, elle et rien qu’elle, pendant la chanson de rappel. « Hmm... hein ? » Elle se réveilla lorsque son amie la secoua et lui demanda ce qu’elle comptait faire. Yumiko n’y avait pas réfléchis. Il était beaucoup trop tard pour rentrer sur le campus, les dortoirs étaient déjà fermés depuis belle lurette et franchement, escalader les murets pour accéder à sa fenêtre alors qu’elle était en petite jupette... non merci. « Non, non, vas-y ! On se retrouve demain, pour le déjeuner ? Ma sœur devrait arriver d’une seconde à l’autre. » Elle fit un signe de main à son groupe, agitant son stick lumineux dans les airs une dernière fois en guise de bonne nuit. Haaaa... qu’est-ce qu’elle était de bonne humeur ce soir ! Elle s’empara alors de son téléphone et tapota un message à Noriko.

yumiko a écrit:
Ben t’es où ? Je suis à la sortie du Tokyo Dome, tu peux passer me prendre ?

Envoyé. Est-ce qu’elle l’avait seulement prévenu qu’elle avait un concert ce soir ? Elle ne s’en souvenait plus trop... a priori, non. Mais ça ne risquait pas de changer grand chose. Un petit vent frais la rappela à l’ordre et la fit frissonner. Sans transition elle reprit son téléphone et renvoya un message à sa sœur.

yumiko a écrit:
Tu peux me ramener un pull ?

Envoyé. Mais elle avait soif aussi... Elle enchaîna donc avec un nouveau message.

yumiko a écrit:
Et de l’eaaaauuuu

Le compte est bon, je crois. Le monde commençait à se disperser autour de la salle et bientôt il ne resta plus que quelques personnes éparpillées par-ci par-là. Il était minuit passé. Ca commençait à devenir long et légèrement angoissant. Elle se leva de son petit blanc et commença à sautiller sur place. Elle se remit sur la place centrale, bien visible de tous mais incapable de repérer la voiture de Noriko. Elle était prête à faire du stop avec son stick lumineux à l’effigie de son groupe si sa sœur ne se pointait pas dans les dix secondes !

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 31 Mar - 10:37
Noriko laissa échapper un profond soupire. La soirée était mortellement ennuyante. En général, elle ne voyait pas le temps passer lorsqu’elle travaillait tard, mais contrairement à d’habitude, cette nuit semblait être plutôt calme. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les clients ne s’étaient pas bousculer pour monter à bord de son taxi. La preuve, c’est qu’elle venait de faire trois fois le tour de la ville et que sa voiture était restée désespérément vide. Enfin presque. Vu le manque flagrant de clients et donc de travail ce soir, Noriko avait finalement décidé de rentrer chez elle et d’aller se coucher. Pour une fois, elle passerait une bonne nuit de sommeil. Mais avant de rentrer, elle était allée chercher Toki chez sa meilleure amie. Toki était son petit chien, elle l’emmenait avec le matin pour ne pas le laisser seul toute la journée. Mais comme certains clients étaient déranger par la présence d’un animal, elle était obligée de le laisser au père de sa meilleure amie. Elle le récupérait généralement en fin de nuit, juste avant de rentrer se coucher. Elle venait donc de le récupérer lorsqu’elle entendit la sonnerie de son téléphone. C’était un message de sa sœur. Étonnée, Noriko se demanda ce que Yumiko pouvait bien lui vouloir à cette heure-là. Avait-elle encore faire des conneries ?

Yumiko a écrit:
Ben t’es où ? Je suis à la sortie du Tokyo Dome, tu peux passer me prendre ?

Comment ça, elle était à la sortie du Tokyo Dome. Soit Noriko avait oublié quelque chose, soit sa sœur avait encore oublié de la prévenir qu’elle avait une sortie, un concert pour être plus exacte. La jeune femme poussa un nouveau soupire. Le Tokyo Dome n’était pas à côté, Yumiko devrait patienter un peu le temps qu’elle fasse la route jusque-là. Alors qu’elle redémarrait sa voiture, la sonnerie de son téléphone retenti à nouveau.

Yumiko a écrit:
Tu peux me ramener un pull ?

Ben voyons ! Comme si elle avait une garde-robe à bord de son taxi. Yumiko avait-elle oublié que sa sœur travaillait le soir. Ce n’était pas comme si elle était à la maison. Et puis, n’aurait-elle pas pu être plus prévoyante et prendre un pull elle-même avant de sortir ? Noriko se tourna vers l’arrière de sa voiture. Une chance pour sa sœur, Ema avait oublié son pull. Elle n’était pas certaine que sa sœur accepte de mettre le pull de sa meilleure amie. Mais elle n’en avait pas d’autre. Il faudrait donc qu’elle s’en contente. Quelques secondes plus tard, Noriko reçu un nouveau message.

Yumiko a écrit:
Et de l’eaaaauuuu

Et puis quoi encore ? Décidément, elle ne lui avait même pas encore parler de vive voix qu’elle était déjà énervée. C’était un don que sa sœur avait. Bon heureusement, elle aurait le temps de se calmer. Yumiko voulait de l’eau ? Tout ce qu’il restait à Noriko était une vieille bouteille qui trainait là depuis des jours. L’eau ne devait plus être très fraiche. Elle haussa les épaules. Tant pis, ça fera l’affaire et sa sœur devrait s’en contenter. Elle attrapa son téléphone et tapa rapidement une réponse à sa sœur.

Noriko a écrit:
Je passe te prendre et on rentre à la maison.

Elle ne lui laissa pas le choix. C’était ça où elle la laissait sur le trottoir et elle se débrouillerait pour trouver un endroit où dormir. « Allez Toki, on va chercher Yumi-chan. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Avr - 18:16
▹▸▹▸ Yumiko n’en pouvait plus d’attendre. Elle avait l’impression d’avoir marché l’équivalent du périmètre du Japon rien qu’en arpentant en long, en large et en travers l’esplanade du Tokyo Dome. Et en plus elle avait froid. Il faut dire qu’avec l’excitation, elle n’avait pas senti la froideur du mois de mars ! Mais maintenant que la nuit était tombée et que l’adrénaline du concert était retombée, elle avait la chair de poule et en plus Noriko mettait trois plombes à venir la chercher ! Elle sentit son téléphone vibrer entre ses mains et pensant que sa sœur la cherchait en tournant autour de la salle, son visage se décomposa lorsqu’elle lut le message. « Tsk tsk, elle a pas la lumière à tous les étages » marmonna-t-elle en levant les yeux au ciel. Yumiko n’avait pas remis les pieds chez elle depuis qu’elle était à l’université, sauf pour les grandes fêtes et dans les moments om elle avait eu besoin de récupérer de vieilles affaires qu’elle avait été contrainte de laisser dans son ancienne chambre. Elle n’aimait pas cette maison, elle lui rappelait beaucoup de mauvais souvenirs. Elle l’avait assimilé à un endroit froid et elle ne s’y sentait jamais à l’aise. Noriko le savait, pourquoi est-ce qu’elle lui faisait ça ? Elle devrait supporter le regard mielleux de sa mère « yumiko chérie, ça fait longtemps, tu as encore changé... » qui pour tenter de l’amadouer au début contrôlerait ce qu’elle avait à dire avant de s’autoriser des remarques qui la feraient bondir au plafond. Yumiko n’était pas de mauvaise foi, elle savait pertinemment bien que peu importe ce que lui dirait sa mère, son esprit tordu le transformerait en une remarque désobligeante qu’elle n’apprécierait pas. Mais c’était une habitude qu’elle avait prise et puis de toute façon, elle n’avait à dire à sa mère. Elle soupira et décida de jouer les autruches comme si elle n’avait pas vu le dernier message.

Citation :
T’arrives bientôt ? Ca devient craignos, y a plus personne là.

Elle ne voulait pas lui mettre inutilement la pression mais ça devenait légèrement angoissant. Elle avait déjà refusé de se faire raccompagner en voiture par deux taxis et s’était évertuée pendant dix minutes à faire comprendre à un ivrogne que, non, elle n’avait pas de cigarette, que non, elle ne fumait pas, et que non, l’agneau n’était pas le petit de la vache. Mais allez faire comprendre ça à un gars qui pense que le saké c’est de l’eau.
Bientôt il n’y eut plus aucun passant, pas même de voitures. Yumiko était assise au bord de la route et contemplait le ciel noir. Il y avait pleins d’étoiles ce soir et elle pensa automatiquement à Aeri. Qu’est-ce qu’elle lui avait dit déjà... comment on différencie la Petite Ourse de la Grande Ourse ? D’abord Yumiko ne voyait même pas d’ours,  c’était vraiment n’importe quoi tout ça. Une lumière au loin attira son attention. Elle se releva pour essayer de voir le type de voiture qui arrivait et lorsqu’elle reconnut le véhicule de Noriko, elle leva les deux mains pour bien se faire voir. « C’est pas trop tôt. » Elle alla récupérer son sac à dos resté sur le bord du trottoir et attendit que la voiture s’arrête à son niveau.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 6 Avr - 11:18
Noriko savourait les dernières minutes de silence qui lui restait ce soir. Elle savait qu’une fois que sa sœur serait dans la voiture, il n’y aura pas un moment de répit. Elle savait pertinemment que Yumiko n’accepterait pas si facilement de rentrer à la maison. Pourtant, elle n’aurait d’autre choix que de s’y rendre. Il était hors de question qu’elles passent la nuit dehors. Elle en était là de ses pensées lorsqu’elle reçut un nouveau message.

Yumiko a écrit:
T’arrives bientôt ? Ça devient craignos, y a plus personne là.

Yumiko s’impatientait. Sa sœur n’avait-elle pas penser qu’elle pouvait se trouver à l’autre bout de la ville. Noriko poussa un soupire dépiter. Si elle n’avait pas été en train de conduire, elle lui aurait répondu et il ne fait aucun doute que le ton aurait été un peu méchant. Allez savoir pourquoi, mais la situation l’énervait. Sa sœur était complétement insouciante et certainement un peu immature à ses yeux. « Franchement Yumi, t’aurais pu faire un effort pour une fois. » Si elle avait pris la peine de la prévenir plus tôt, elle aurait été là avant même la fin du concert. Au fond, elle n’était pas rassurée de savoir sa sœur toute seule dehors à une heure pareil, elle savait trop bien quel genre d’individus tordus pouvait trainer dans les rues la nuit.
Finalement, au bout de plusieurs minutes, elle arriva prêt du Tokyo Dome et il ne lui fallut pas longtemps avant de repérer sa sœur qui attendait sur le bord de la route. D’ailleurs, il ne fallut pas longtemps pour que la jeune fille lui fasse de grand signe pour se faire voir. Comme si elle avait pu la louper. A part elle, Noriko ne voyait personne d’autre. Elle ralentit et finit par s’arrêter à sa hauteur. Elle attrapa son chien et le mis à l’arrière avant de prendre le pull, d’ouvrir la portière et de le jeter sur sa sœur. « Tiens, mets ça, j’ai pas envie que tu choppes la crève et que tu me le reproche après. » Elle la regarda aller récupérer son sac. N’aurait-elle pas pu s’habiller plus chaudement ? Elle aurait dû savoir que la nuit était assez fraiche. « Et montes, t’attends quoi ? » Elle attendit que Yumiko prenne place à ses côtés avant de redémarrer. « Ho, au fait, la seule eau que j’ai avec moi, c’est cette vieille bouteille. Tu peux toujours essayer de la boire, mais je ne suis pas certaine qu’elle soit encore très fraiche depuis le temps. » Sans même lui demander son avis, Noriko pris naturellement la direction de leur cartier. Mais elle était certaine que ça ne passerait pas inaperçu et que sa sœur allait très vite réagir et protester.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 9 Avr - 18:28
▹▸▹▸ Elle attrapa le pull à la volée et alla récupérer son sac sur le bas côté de la route. Si elle avait pressé Noriko comme un citron pour qu’elle vienne la chercher, au contraire Yumiko ne semblait pas très pressée de monter dans la voiture. Elle ouvrit la porte du passager et avant d’entrer dans la voiture, en profita pour s’arrêta et passer le sweatshirt que sa sœur lui avait amené. Il était plutôt doux et il sentait bon le propre, comme s’il avait à peine été porté. C’était agréable. Mais Yumiko en était certaine, il n’appartenait pas à sa sœur parce qu’elle connaissait sa garde-robe par cœur pour lui avoir piqué deux ou trois fois des fringues. Ou alors il était nouveau mais c’est le genre de pull qui doit coûter une blinde et Noriko n’était pas franchement dans la dépense de ce genre de choses. « Trop chouette ! Tu l’as eu où ce pull ? » Elle n’en oubliait presque les premières politesses. Il faut dire que la cadette avait pris l’habitude d’appeler sa sœur à tout bout de champ et que c’était devenu assez naturel pour elle. Noriko la rappela à l’ordre et Yumi se décida à embarquer en protestant d’une voix grognon. En plus elle enchaîna sur un ton sec qu’elle n’avait pas d’eau sinon ce vieux truc qui devait être dans la boîte à gant depuis l’époque de la dynastie Chusei. Il devait y avoir des algues stagnantes là-dedans. Noriko voulait l’empoisonner, c’était certain. « Eh bah, elle a été grincheuse comme ça sur tout le chemin Nori ? » Elle avait choisi de l’ignorer en se retournant vers la banquette arrière où se trouvait le petit chien. Elle gigota dans tous les sens pour l’attraper et le poser sur ses genoux en jouant avec, sans même prendre le temps d’attacher sa ceinture. « Bah alors, tu t’es ennuyé aujourd’hui, hein ? Tu m’étonnes, c’est pas le père de l’autre qui va aller te sortir ! J’espère qu’ils te nourrissent bien, au moins. » Elle n’aimait pas la meilleure amie de sa sœur et même si elle n’avait rien contre ses parents, question de principe. Elle releva la tête et remarqua que le chemin lui devenait beaucoup trop familier. Elle perdait pas le nord Noriko, elle comptait vraiment la ramener chez leur mère ? Yumiko enchaîna directement : « en parlant de nourriture, j’ai teeeeellement faim ! Ils font de délicieux okonomiyakis dans le quartier d’Asakusa. En plus c’est les seuls qui sont ouverts à cette heure-là.  » Yumiko se doutait bien que sa sœur ne serait pas dupe et lui trouverait une excuse pour continuer son chemin. Mais la petite dernière avait plus d’un tour dans son sac : « faut dire que je vois pas maman se mettre aux fourneaux à une heure du matin. D’ailleurs... je me souviens pas avoir mangé ce midi, moi. Avec les répétitions de danse puis le concert, je me suis un peu perdue. »

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:16
 

don't take me home, tonight (noriko + yumiko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» † Carry me home tonight.
» ⊹ we might not make it home, tonight.
» 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» You wont get no sleep tonight // Glee party
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-