AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 sale gosse ! || cho soo-ah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 4 Avr - 21:44
En l'espace de trois semaines, Sang Tae avait perdu sa maison et sa petite amie, bien quand dans le dernier cas, au fond ce n'était pas si grave. C'était même plutôt un soulagement pour lui qui n'était pas capable de la quitter alors qu'il n'avait aucun sentiment pour elle, en tout cas pas des sentiments amoureux. Un lâche ? Ouais et le pire c'est qu'il ne le niait pas, mais par contre ne l'assumait pas. Enfin, parmi tous ses malheurs heureusement il avait encore ses deux boulots : celui au lycée comme surveillant à RPS et livreur le soir ou le week. Il avait également eux la grande chance de croiser le chemin de Dal Ja, le frère de son ex petite-amie et également son propre ex, qui lui avait gentiment proposé de loger chez lui. Bonne idée ou mauvaise idée ? Il n'en sait rien et seul l'avenir le dira. En tout cas, il comptait lui donner un loyer même si ce dernier ne lui en avait pas quémander. C'est pourquoi conserver ses deux boulots étaient importants surtout qu'une grande partie de ses deux salaires partaient dans les poches de son créancier. Fichu dette qui lui pourrissait la vie et l'empêchait réellement de vivre une vie saine.

Marchant dans les couloirs du lycée, le surveillant trentenaire se dirigeait vers la cafeteria, les mains dans les poches, la tête remplis de pensées variées. Ne faisant pas vraiment attention à ce qu'il l'entourait, foutant un vent au passage à l'une de ses collègues sortant des toilettes, lorsqu'il arriva à la cafét', machinalement sans réfléchir il poussa la porte, mais à peine fait trois pas à l'intérieur pour prendre un plateau, il fit fasse à un vrai champ de batailles. Les yeux relevés sur ce qu'il passait devant lui, il mit un petit temps avant de percutés que les lycéens se livraient à une vraie bataille de nourriture. « C'EST QUOI CE BORDEL !!! » hurla-t-il tout en avançant, le plateau dans la main, avançant à travers ce champs de bataille qui continua, comme si sa voix portante n'avait fait que traverser leurs oreilles sans s'arrêter au niveau du cerveau. « Vous allez arrêter ça tout de suite, si vous ne voulez pas être puni. » Tout façon s'ils s'arrêtaient, il avait le devoir de les punir. Regardant autour de lui, il remarqua qu'il n'était plus que le seul adulte. Quand les professeurs ne sont pas là, les lycées font la fête. Ça lui rappelait sa jeunesse. Au fond, si ça ne tenait qu'à lui, il laisserait passer, car lui-même à leur âge il faisait la même chose. Malheureusement étant un adulte et surveillant, il se devait de faire respecter le règlement et la loi ici. Continuant à avancer, il s'arrêta net, échappant à une mixture qui trouva refuge sur le beau mur blanc de la cafét'. « J'ai eu chaud. » se dit-il à lui-même, tout quittant des yeux cette tâche rouge dégouliner sur le mur, alors que les projectiles continuaient à voler dans les airs. Il tourna la tête et fit un pas, mais un projectile l'arrêta dans sa lancée. En plein dans la face. Les yeux fermés, les lèvres tombantes, les dents se serrant tout comme ses poings, d'un geste rapide de la main droite, il retira ce truc à l'odeur forte sur le visage. Heureusement c'était froid. Il ouvra à nouveau les yeux et visa la table dans laquelle ce projectile avait été envoyé. « Vous êtes morts. » Qui que ça soit, cette personne allait souffrir plus que ses petits camarades.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 5 Avr - 21:36
Les écouteurs dans les oreilles, la musique couvre l’énorme vacarme de la cafétéria. Son portable –qui date maintenant de quelques générations- posé à côté du plateau repas fait office de mp3. Le rythme de la musique entre les mouvements répétés de sa tête d’avant en arrière. Ses lèvres miment quelques paroles quand elle n’est pas occupée à engloutir son repas. Elle est toute seule à sa table, pour la bonne raison qu’elle ne s’est pas posé la question de manger avec qui tellement elle avait faim. Certes, elle fait un peu rafale sur le coup, mais comprenez là, elle n’a pas mangé ou avaler un truc depuis ce matin. Elle sent une présence près d’elle, la bouche pleine de riz, elle relève la tête et un sourire apparait sur ses lèvres tandis qu’elle invite la personne à se joindre à elle. Elle retire ses écouteurs et éteins son portable, le fourrant dans son sac. « .je suis désolée, je t’ai pas attendue. » lâche-t-elle en se redressant, faisant face à une de ses amies de classe qui lui répondit avec un sourire, la bouche pleine. Soo-Ah ne put s’empêcher de rire et continua de manger. La table se remplissait à mesure que les minutes défilaient. Si elle pensait qu’il y avait du vacarme quand elle était toute seule, ce n’est rien comparé à ce que sa table pouvait faire. S’hélant du bout de la table pour avoir le reste de viande à est-ce que tu as fait le devoir de maths. Mais qu’importe, il n’y avait presque plus personne dans la cafétéria, c’était bientôt la fin du repas et les dames de cuisines avaient déjà quittés leur postes. Il n’y avait même pas de surveillant, seuls quelques autres élèves attablés eux aussi.

Elle ne sait pas réellement comment tout à démarrer. Est-ce elle ? Ou bien la table d’à côté qui a voulu se venger sur les regards portés sur la petite-ami d’un tel. Ou bien une farce. Honnêtement, elle s’en fout. Debout sur une des tables, elle a son plateau dans les mains et s’amuse à envoyer le reste de son riz dans les cheveux d’une des filles. Riant à gorge déployée. La cafétéria était devenue un réel champ de bataille. Et puis, elle n’était pas mal dans son genre. Elle était tâchée de la tête au pied. Ses longs cheveux étaient trempés qu’elle les sentait s’égoutter dans son dos, sa veste d’uniforme trônant sagement sur le dossier de sa chaise était dans un piteux état. Quant à sa robe et sa chemise blanche. N’en parlons pas. Elle est trempée à cause d’un mec qui a eu la bonne idée de lui jeter trois brocs d’eaux sur la tête. Son chemisier est transparent, la seule bonne note à cette catastrophe, c’est qu’on a du mal à distinguer son soutif rose sous la crème dessert au chocolat et la sauce tomate sur sa chemise, elle ne sait pas quel est le pire. Et elle n’y pense pas maintenant. Elle s’en reçoit de tous les côtés et elle est en train de mettre la pâté à un de ses potes. Elle s’abaisse rapidement et évite la lancée de purée. De la purée ? Elle écarquille les yeux et descend de son royaume pour aller récupérer des munitions. Elle manque de tomber tant le sol est glissant. Elle ne capte pas l’homme qui vient de rentrer dans la salle et continue son chemin. Son attention se porte sur l’assiette de purée. Elle court vers sa cible et se fait retenir par deux garçons. L’un la porte, la retenant alors qu’elle se récolte une assiette de farine dans la figure. Elle s’étouffe avec la poudre et tousse quelques instants avant de s’essuyer le visage et plonger sa main dans la purée. Elle se retourne et vise complètement à l’aveugle. Son sang se fige sur place quand elle sent la prise autour de son bras la relâcher et entendre un juron. Elle le sent mal, très mal. Elle a touché une personne qu’il ne fallait pas. Elle se tourne rapidement vers un des mecs et lui assène un coup dans l’épaule. « .yah, essuie moi le visage, je vois rien. » murmure-t-elle à mesure qu’il essaye de lui dégager la vue. Une fois la vision claire, elle se retourne vers sa victime et elle serre les dents. « .je fais quoi ? » instinctivement, les trois reculent tandis qu’un la pousse en avant, la mettant bien en évidence. Elle se retourne et le regarde méchamment. « .cours ! » hurle-t-il alors qu’il fait de même. Elle lève les yeux au ciel et croise le regard du pion. Elle écarquille les yeux et se met à courir vers la sortie.

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 7 Avr - 23:53
Eh bim dans sa face ! Les yeux fermés sur le coup, le coin de ses lèvres tombèrent et bien vite se levèrent pour laisser apparaître ses dents blanches se serrant sous la colère qui montait en lui. Par chance cette mixture indescriptible par l'odeur n'était pas très chaude. Il manquait plus que son beau visage soit dévisagé. Sans lui, comment allait-il séduire toutes ces belles femmes et surtout Dal Ja même si au fond il ne le faisait pas tout le temps exprès, c'était comme quelque chose de naturelle. Un poing desserré, d'un geste bref, il enleva le plus gros de son visage, toussant alors que quelques parties avaient réussi à trouver chemin jusqu'à l'intérieur de sa bouche. Un nouveau geste, puis un deuxième, il pût enfin ouvrir les yeux pour revoir ce champs de bataille. Fukushima était passé par là. Sérieux cette cafét ne ressemblait plus du tout à un endroit où élèves, professeurs et membres du personnel mangeaient, mais plutôt à une vraie porcherie. Soufflant par les narines, alors qu'il avait l'impression que quelque chose le gênait, il lança un regard noir aux élèves et lâcha sa menace. Oui ils étaient tous mort, bien que la personne qui l'avait visé était l'heureux ou l'heureuse chanceuse de mourir en premier ou première de ses mains. Congratulation ! D'un geste rapide, il chercha son attaquant et sa future victime des yeux. Sang Tae n'eut pas grand mal à trouver de qui il s'agissait, il fallait juste suivre le regard des autres élèves qui plaignaient cette pauvre demoiselle. « Alors c'est toi ?! » Petit sourire au coin droit de la lèvre qui ne présageait rien de bon, un élève lui donna le bon conseil de courir comme cette personne venait de le faire. Le surveillant avança d'un pas, mais elle se cassa en courant l'obligeant alors également à courir. Il lâcha un petit juron étouffé et avant de sortir du réfectoire, il lança aux autres élèves : « Vous êtes tous morts quand je reviens. » La probabilité qu'ils ne soient plus là quand il allait revenir était très forte, mais pas grave, pour la plupart leur visage avait bien été enregistré et il pouvait les attraper un peu plus tard dans l'après-midi. Pour le moment la seule personne qui l'intéressait était cette petite peste qui l'avait attaqué. Ohhh s'il arrivait à lui mettre la main dessus, elle allait passer un sale quart d'heure, enfin faut-il y arrive, car mine de rien cette petiote court vite, très vite et lui bien qu'il ne soit pas très vieux, n'était plus aussi sportive qu'avant. « Arrête-toi pendant que je te le demande gentiment gamine !» Son visage sur le coup ne lui disait rien, en même temps Sang Tae ne pouvait pas non plus mémoriser tous les visages de tous les élèves et donc tous les noms. Mais après ça, le nom de la demoiselle sera ancrée dans sa mémoire. Bien ancrée dans sa mémoire.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 13 Avr - 20:47
Mauvais moment, mauvais endroit. Vraiment. Elle a l’impression que la malchance s’abat sur elle. Le visage plein de farine, elle demande rapidement de l’aide au garçon près d’elle. Elle grimace au contact de ses mains sur son visage et d’un geste vif, elle termine le travail. Son regard se posant sur sa malheureuse victime. Elle baisse la tête, la mâchoire serrer pour se retenir de jurer. Les poings fermés, elle entend la menace de sa victime. Elle ne le connait pas vraiment et tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle est dans la merde jusqu’au cou puisqu’il s’agit d’un des surveillants du lycée. Son cerveau bouillonne et elle fait une bourde, elle demande conseil aux garçons. Grossière erreur. Il lui dit de courir avant qu’il se casse comme un lâche. Elle le voit fuir. Certes, elle aurait très bien pu aller vers lui et s’excuser maintes et maintes fois, mais au vu de son expression. Soo-Ah a pris ses jambes à son cou. Littéralement, puisqu’elle se met à courir vers la sortie pour sauver sa peau. Elle sort rapidement du réfectoire et entend la voix du surveillant s’élever dans la cafétéria. Elle est fichue. Elle tente un regard en arrière et elle le voit courir à sa poursuite. Son sang ne fait qu’un tour et son palpitant tambouriner dans sa cage thoracique de façon plus rapide. Elle a le souffle court et une odeur de farine dans le nez. Elle court, court en oubliant de respirer ce qui lui donne rapidement un point de côté. Le surveillant lui demande de s’arrêter. Pendant qu’il lui demande gentiment. La blague. Soo-Ah quand elle commence à courir, elle ne s’arrête plus. Elle passe devant quelques élèves qui n’hésitent pas à sortir leurs téléphones pour immortaliser la scène, elle tourne à droite dans l’espoir de trouver une sortie. Malheureusement, elle arrive bientôt à la fin du couloir. Evidemment. Un cul de sac. Magnifique. Elle s’arrête, instinctivement, une main se porte sur ses côtes et elle essaye de retrouver sa respiration. Elle entend les pas du surveillant se rapprocher. Elle se mord les lèvres et se passe les mains dans les cheveux, les ébouriffant. Énervée de sa connerie, elle saute sur place. Elle le voit, là, au bout du couloir. Elle regarde de tous les côtés même si elle sait très bien qu’il n’y a qu’une sortie. Celle devant elle. « .je suis désolée. je suis vraiment désolée. je voulais pas vous viser. » lâche-t-elle en se frottant les mains, s’abaissant à de nombreuses reprises vers l’avant. Elle se rapproche légèrement, pas par pas. Sans s’en rendre compte. Elle continue de s’excuser et adopte une mine de chien battu. Espérant qu’il laisse pour cette fois. Pourtant, elle a une toute autre idée. Elle se décale légèrement vers le côté, peut-être que si elle y arrive, elle peut le contourner et s’enfuir de nouveau.

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 15 Avr - 22:28
Courir n'était décidément plus de son âge, Sang Tae n'avait plus la même vigueur qu'à ses vingt ans... Bon il n'était pas non plus un vieux croulant, mais il s'approchait plus des quarante que des trente.Puis ne s'étant plus entraîné depuis plusieurs années, il faut dire que le surveillant n'était plus aussi souple et endurant, enfin tout dépend le sport bien entendu... Les muscles contractés, il sentit des petites crampes au niveau de son mollet, grimaçant sur cette douleurs supportables, mais néanmoins gênantes. Enfin cela était plutôt à prévoir, il ne s'était pas échauffer et courait aussi vite que la demoiselle pour ne pas se faire distancer sans vraiment respirer correctement pour éviter cela, car après tous les crampes viennent à cause du manque d'oxygène qui entraîne la fermentation lactique, donc l'acidification des muscles, tout un phénomène métabolique. Bien que cela le gênait il continua à la poursuivre, puis de toute façon vu le chemin qu'elle prenait, dans quelques instant elle allait être prise au piège. C'est donc le sourire victorieux, que le Sang Tae ralentit doucement, tandis que la demoiselle s'arrêta, remarquant qu'elle s'était dirigée tout droit dans un couloir sans issu. Dommage pour elle, mais on n'échappe pas à Sang Tae ou alors que très rarement. Il a été jeune aussi. Bien que lui, à sa place, sans réfléchir, il aurait sauté par la fenêtre au lieu de s'excuser comme elle le faisait, surtout qu'il n'était pas bien haut, ce n'est pas comme s'ils étaient au deuxième ou sur le toit du lycée. « Tu ne voulais pas ? » Son ton voix montrait clairement qu'il était énervé. Il avança d'un pas, mais il s'arrêta alors qu'elle continuait à s'excuser tout en avançant. Il s'arrêta et la regarda, petit sourire sur les lèvres. « Bonne fille, tu as compris que tu allais perdre avec moi. » Enfin il ne faut pas crier victoire trop tôt, comme toi auparavant, cette demoiselle avait sûrement une solution pour se sortir de ce pétrin. « Ne pense même pas à sauter par la fenêtre. » C'est qu'il lui donnait même des astuces. Les bras croisés, il bougea légèrement voyant qu'elle dérivait. « Tu crois que tu vas m'avoir ? » Et bien oui, car à peine un pas de fait dans sa direction qu'elle profita pour le contourner et reprendre sa course. « Aish. Sale gamine ! » Oh non il n'aimait pas se faire feinter de la sorte. Il l'avait encore plus mauvaise. Et c'est reparti pour la course poursuite dans les couloirs. « Tu aurais dû te rendre gamine, tu ne fais qu’alourdir la punition que tu recevras. » Bien alourdit même. Continuant à courir, il la suivit à travers les couloirs, enjambant les escaliers deux par deux à l'aide de ses grandes perches. Encore combien de temps allait-il encore jouer à ce petit jeux. « La personne qui m'aide à attraper cette fille sera sauvée des corvées pendant deux mois entier. » Acheter les élèves en allégeant leur corvées étaient un moyen comme un autre pour l'avoir.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 19 Avr - 18:59
Elle était tombée dans un cul de sac. Prévisible. C’est comme dans les films, les filles prennent toujours le mauvais chemin. Essoufflée, les côtes douloureuses, Soo-Ah s’arrête devant le mur, elle est encerclée. Foutue. Elle jure entre ses dents alors qu’elle regarde autour d’elle, essayant de trouver une sortie. Mais la seule sortie possible et celle qui mène directement aux pas. A lui. Elle grimace lorsqu’elle se retourne et le voit arriver, comme si il avait fait tout le travail. Elle hausse les épaules, moqueuse. La partie n’est pas terminée, loin de là. La sauvage s’avance, les mains jointes, s’excusant à de nombreuses reprises. Sa voix la fait légèrement frissonner quand il lui parle. Elle se redresse et lui fait face, une mine de chien battu sur son visage enfariné. « .je suis vraiment désolée. » lâche-t-elle aussi vite qu’elle le peut. Généralement, quand on s’excuse comme ça, la peine est plus légère. Enfin, c’est ce qu’elle pense. Bonne fille ? Le visage vers le bas, elle se redresse très lentement, essayant d’examiner le surveillant. Il se croit vainqueur ? Elle se pince les lèvres, s’empêchant de sourire d’un air mauvais. Elle se frotte les mains même si le cœur n’est pas du tout là. Elle continue son avancée vers lui, discrètement. Se décalant sur le côté. L’avoir ? Les doigts dans le nez même, à l’aveugle qui plus est. La jeune fille s’élance rapidement en avant et le dépasse, elle se met alors à courir, rebroussant chemin. Elle essuie les menaces du surveillant. Mais là, elle n’a pas le droit de regarder en arrière, elle court le plus vite possible, enfin aussi vite que peuvent lui permettre ses jambes déjà fatiguées. « .c’est pas graaaave monsieur, je vous tiendrais compagnie ! » hurle-t-elle à son adresse, pas futée la gamine.  Soo-Ah quitte les couloirs et s’élancent dans les escaliers. Mauvaise idée. Elle s’agrippe à la rambarde pour éviter de tomber. Son cœur manque quelques battements quand elle l’entend hurler de l’aide de la peur des autres élèves contre quoi ? Deux mois sans corvées ? C’est une blague. Soo-Ah continue à courir, essuyant quelques regards curieux et intéressés. Elle monte les marches aussi vite qu’elle le peut. Quelques élèves partent à sa poursuite aussi. Elle jure dans ses pensées, essayant d’accélérer le pas, malheureusement, elle se loupe. Elle manque une marche et elle s’étale au sol, faisant quelques roulades douloureuses avant d’arrêter sa course contre le mur. Complètement sonnée, elle se redresse difficilement, une douleur au niveau de la jambe. Un bel hématome apparaît tranquillement sur sa cuisse. Elle grimace mais à priori, rien de cassé. Les élèves arrivent et elle se fait rapidement entourée. De sa hauteur, elle voit le surveillant arriver. Elle tente de se relever mais les élèves la stoppent dans son action. « .me touchez-pas. lâchez-moi. » crache-t-elle, sans un regard pour leur rang ou pour leur âge. La douleur parle et quand elle a mal, il ne faut pas la toucher. « .monsieur, on la attraper. » s’exclame un des garçons, probablement heureux de ne pas avoir de corvée pendant les deux prochains mois. « .tu m’as rien attrapé du tout, je suis tombée. » siffle-t-elle, s’empêchant de l’insulter par la même occasion. Elle se relève tant bien que mal, un regard inquisiteur sur sa cuisse. Le bleu dépasse de sa jupe. Super. Elle soupire, levant les yeux au ciel. « .c’est bon, vous pouvez partir maintenant. » lâche-t-elle, sur un ton froid.

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 23 Avr - 23:38
Soudoyer les autres élèves pour chopper cette gamine était certes une méthode malsaine, mais au moins elle marchait, puis le coréen était capable d'user à tous les stratagèmes pour obtenir ce qu'il souhaitait. Qu'ils soient bon ou mauvais tant que ça marchait et pour le coup c'était le cas. Voilà qu'un petit groupe de lycéen lui couraient après afin d'être alléger de deux mois de corvées. Ce n'était pas rien et il savait très pertinemment qu'en ajoutant cette clause, certains d'entre eux l'aiderait à coup sûr. Ce ne fût qu'une question de minutes avant que la demoiselle se fasse chopper. Il n'eut qu'à ralentir alors que les élèves entouraient la demoiselle. « Gagnez ! » Il avançant en tapotant sur les épaules des élèves qui s'écartèrent alors qu'il posait ses prunelles sombre sur la jeune femme. « Deux mois de corvée en m... » Ses sourcils se froncèrent. « Tu t'es blessée ? » demanda-t-il alors que sa cuisse était rouge. Il se retourna brièvement vers ses autres camarades. « Pour deux mois de corvées en moins, vous êtes même capable de la blesser. » Que ce soit directement ou indirectement, la demoiselle semblait s'être blessée. Il grimaça et regarda le mec qui l'avait attrapé. « Je rectifie, un mois de corvée en moins et pas de mais, c'est moi qui décide. Allez filez.» dit-il tout en faisant un geste de la main, laissant les gamins s'en aller en râlant. « Sauf toi. » Maintenant qu'il l'avait sous la main, il n'allait pas la laisser filer. Attrapant son bras sans resserrer sa prise pour ne pas lui faire mal. « Je t'emmène voir l'infirmière. » Le surveillant ne savait pas si elle s'était fait vraiment mal ou non, pour plus de sûreté, il préférait l'emmener à l'infirmerie et qu'elle se fasse soigner s'il le faut. « Ne t'inquiète pas, je compte bien te punir après et ne compte pas t'enfuir de l'infirmerie. Je suis plus malin que toi. » Il faut dire la plupart des conneries que ses gamins faisaient, à leur âge tu les faisais aussi. Un vrai cancre comparé à ton meilleur ami Dal Ja qui était le parfait élève modèle. Deux opposés qui se sont attirés aux finals.

Arrivant devant l'infirmerie, il rentra accompagné de la demoiselle. Sourire sur les lèvres en regardant la belle infirmière scolaire. « Cette demoiselle est tombée et je pense qu'elle s'est fait mal, vous pouvez vérifiez. » La professeur, juchée sur ses talons noirs, se rapprocha d'eux et invita la plus jeune à la suivre. « Je vais attendre là. » Il les regarda jusqu'à ce qu'elles ne disparaissent derrière un rideau, avant de s'asseoir sur une chaise en attendant qu'elle se fasse examiner, étendant ses longues jambes pour les étirer.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 4 Mai - 18:32
Ils la retiennent, chose qu’elle apprécie guère, voire pas du tout. Elle baisse la tête, regardant ses mains, ses doigts. Doigts qui se recourbent en point tant la colère en elle est grande. Elle essaye de se calmer, de ne pas leur cracher des insultes à la figure, ils sont plus grand qu’elle et malgré son caractère, elle sait montrer le respect. Elle ferme les yeux, elle a l’impression que les secondes se transforment en minutes tant le surveillant prend son temps pour la libérer de leur prise. Un rictus s’affiche sur ses lèvres tandis qu’elle se débarrasse de la poigne d’un des étudiants pour se mettre debout, lui assénant la stricte vérité dans la gueule. Ils ne l’ont pas attrapée. Elle est tombée. Elle ne serait pas tombée, elle aurait continué et il aurait été difficile de la rattraper ; on ne la rattrapée jamais avant. Elle d’époussète rapidement sa robe, essayant de ne pas trop appuyer sur la parte rouge de sa cuisse. Le surveillant commence à parler, récompensant ces traitres de leur deux mois sans corvées. Elle affiche une grimace, bande de … Elle pince ses lèvres et inspire profondément tandis qu’elle pose son regard meurtrier sur chacun des élèves, imprimant bien leurs visages. Attendez juste deux mois, c’est court deux mois. Croyez-moi, quand vous les reprendrez, vous aller pleurer. Un brin rancunière ? Soo-Ah ? Dire non serait un mensonge, elle est rancunière au possible, surtout quand il y a injustice. « .non. » répond-t-elle au surveillant. Elle n’est pas blessée. Bien sûr, elle aurait pu faire sa moue de chien battu et rejeter la faute sur les autres, ils auraient pu être punis en même temps, mais elle préférait faire ses coups en douce. Mais il ne semble pas entendre et porte directement la faute sur les autres. Un sourire moqueur sur les lèvres, l’orpheline porte sur son visage un air hautain. Elle n’a pas besoin de mentir après tout, la situation fait bien son travail. Elle baisse la tête ; réprimant un rire moqueur tandis qu’elle croise les bras quand il réduit la récompense à un mois de corvée. Elle roule des yeux, presque exaspérée qu’il se souvienne d’elle. Elle grimace quand il lui attrape le bras pour l’emmener à l’infirmerie. Elle ne bronche pas, à vrai dire, elle pourrait essayer de parer et de courir mais pas sûr que sa cuisse tienne le coup. Plus malin, plus malin, il s’est quand même fait berner dans le cul de sac tout à l’heure. Elle hoche la tête, un sourire moqueur sur les lèvres quand elle y repense.

Arrivés devant l’infirmerie, le surveillant énonce rapidement les faits. Tombée, peut-être blessée. Elle roule des yeux une nouvelle fois avant d’être passée aux mains de l’infirmière avec un Je vais attendre là. Soo-Ah suit l’infirmière et s’installe sur la table sans qu’on l’invite. A vrai dire, avec tout ce qu’elle fait, l’infirmerie est devenue une seconde maison. « .Alors, qu’est-ce que t’as encore fais cette fois ? et c’est quoi cette farine dans tes cheveux, mais dans quel état tu es ! » elle hausse les épaules. Trop long à expliquer. « .une bataille de nourriture qui a mal tourné. N’empêche avec l’exploit que j’ai réalisé, je suis sûre que l’équipe de baseball me prendrait ! » dit-elle un peu trop fort. « .j’ai touché le surveillant en pleine figure avec de la purée. » lâche-t-elle avec un peu trop de fierté. Autant s’en réjouir que dans pleurer. « .et tu en es fière ? mais qu’est-ce que je vais faire de toi hein ? à ce rythme-là, je vais devoir en parler à tes tuteurs. » elle ferme les yeux quelque secondes à l’emploi de ce mot. « .pourquoi tuteurs ? ce sont mes parents et vous le savez très bien. » oui, parce que c’est comme ça. « .alors pense un peu à eux, ils ne vont pas pouvoir venir ici si tu es convoquée encore une fois. » Excédée, Soo-Ah refuse les soins de l’infirmière et descend de la table. « .Soo-Ah, revient ici. » mais elle n’écoute pas et sort du bureau pour tomber sur le surveillant. « .c’est fini, je n’ai rien. on peut y aller. »

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 21 Mai - 17:28
Sang Tae, le dos accolé au mur, attendait, portable en main jouant à un jeu débile qu'il avait récemment téléchargé pour combler ses moments d'ennuis. Bien qu'il jouait et qu'il semblait concentré, le surveillant gardait une oreille attentive à ce qui pouvait bien se passer à l'intérieur. Il n'avait pas envie encore de poursuivre la lycéenne dans tous les couloirs du bâtiment. Il n'avait pas que ça à faire, en plus de cela il n'avait rien pu mangé à cause de cette gamine, de quoi le mettre encore plus en rogne si une nouvelle bêtise éclatait.

La porte s'ouvrit, verrouillant son phone puis le rangeant dans sa poche, il regarda la demoiselle. Bizarrement, il ne la croyait pas, mais bon que pouvait-il faire ? L'empoigner par le col arrière, l'attacher et la forcer à rester à l'infirmerie pour être soignée ? Sang Tae n'avait pas envie de se battre avec cette gamine, si elle ne souhaitait pas qu'on la soigne c'était son problème, après qu'elle ne se plaigne pas d'avoir mal quelque part. « Suis-moi. La cantine a besoin d'être nettoyé après votre carnage. » Si elle croyait s'en tirer sans problème, elle se mettait le doigt dans l'oeil. De plus avec un peu de chance, tous ses petits camarades s'étaient cassés et elle allait devoir s'amuser à tout nettoyer seul. Chance pour Sang Tae qui allait pouvoir se venger en quelque sorte, malchance pour cette lycéenne qui allait devoir tout se taper. Pauvre gamine.

L'emmenant jusqu'à la cantine, ce ne fût pas une grande surprise pour lui de ne voir personne, juste un champs de bataille désert et laisser à l'abandon. « Dommage pour toi, il n'y a plus personne. » Sourire moqueur sur les lèvres, Sang Tae lui indiquait l'endroit où elle trouverait de quoi nettoyer. « Tu trouveras tout ce qu'il te faut là. Allez hop dépêche-toi si tu ne veux pas être en retard à ton prochain cours. » Enfin vu le boulot, la demoiselle en avait bien pour une heure ou un petit plus si elle s'activait. La suivant du regard, Sang Tae s'assoya tranquillement sur l'un des bancs propres, les bras croisés près à savourer cette petite punition qu'il venait de lui donner. Oui petite, car à son époque le trentenaire avait vécu pire comme punition.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 31 Mai - 21:39
L’intervention de l’infirmière n’a pas du tout plu à la jeune fille qui se dépêche de sortir de la petite pièce de soin pour faire face à son bourreau. Oui, elle a fini, pas besoin d’afficher un air qui veut dire le contraire. La demoiselle croise les bras, le visage fermé. C’est quoi cette manie de déformer la réalité. Ce sont ses parents, point. Ce ne sont pas ses ‘tuteurs’ merde. La voix du surveillant lui parvient aux oreilles. Les mots employés ne la font pas sourire, mais soit, ça la calmera pour le moment. Elle hoche positivement la tête en le regardant. Carnage ? Magnifique carnage alors. Un sourire en coin s’installe sur ses lèvres quand elle repense à la bataille de nourriture. Et puis tout compte fait, elle ne regrette nullement sa visée de purée sur cette belle gueule.

Elle le suit sans broncher, les bras croisés contre sa poitrine elle sent quand même sa cuisse chauffer à force de marcher. Qu’importe, elle ira à la pharmacie plus tard pour acheter ce qu’il faut, pas besoin d’une stupide infirmière qui est prête à balancer n’importe quel détail croustillant à tout le monde. La brune a tendance –même très souvent- à perdre la confiance qu’elle porte aux gens quand ils s’attaquent de près ou de loin à ses parents. C’est son tabou à elle. Perdue dans ses pensées, elle ne se rend pas compte qu’ils sont presque arrivés sur le lieu du crime. Une odeur de nourriture mélangée et étrange s’élève dans les airs. L’odeur dérange ses narines déjà sensibles. C’est un véritable champ de bataille, désert. Evidemment, il n’y avait personne à l’horizon. Elle soupire.

« .c’pas plus mal vous savez. » oui, parce qu’en groupe, il y en a toujours qui travaille plus que les autres. Et dans son cas actuel, elle saura qui a fait le travail. Le surveillant lui montre la réserve. Son regard se pose sur une porte ancrée dans le mur, salie par je ne sais quoi. Elle grimace. « .hum. » répond-t-elle simplement en s’avançant vers cette caverne d’ali baba. Sur son chemin, elle fait attention de ne pas marcher sur les restes, une chute lui suffit amplement. Elle trouve très vite ce qui lui faut. Sceau, serpillère, balai, chiffons et produit pour nettoyer. Elle s’active à préparer le nécessaire. Matériaux prêts, elle regarde la pièce, le surveillant est assis. Elle grimace et s’attache les cheveux en une queue de cheval, défait les deux trois premiers boutons de sa chemise et s’y met. Un sac poubelle dans une main, une raclette dans l’autre, elle commence à nettoyer les murs. Le plus important c’est que ça ne sèche pas.

Les minutes s’écoulent comme des heures. Elle ne sent presque plus ses bras tant elle gratte et frotte. Ça doit faire une bonne dizaine de minutes qu’elle est sur le mur principal et elle a l’impression de ne pas en finir. Elle se retourne vers le surveillant. « .dites, ça dérange si j’écoute de la musique ou pas ? » ouais, parce qu’avec de la musique, le ménage avance plus vite. c’est prouvé par toute les aides ménagères. En attendant une réponse de sa part, elle s’active de nouveau sur la tâche qui lui prend la tête. Elle claque sa langue contre son palais et se retourne, les mains sur les hanches. « .avouez, monsieur, vous l’avez déjà fait ça ?! » oui, parce que quelqu’un qui a ce petit sourire sournois sur les lèvres en savourant ce genre de punition l’a déjà fait au moins une fois. « .c’est pas un peu malsain d’ailleurs, j’ai vaguement l’impression que vous vous vengez sur moi … et quelque chose me dit que ce n’est pas seulement pour la purée que je vous ai ‘a-cci-den-tel-le-ment envoyée » elle met un point d’honneur sur ce mot.

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 18:24
Un vrai champ de guerre. Franchement, ses gosses, il faut avouer, ils étaient vraiment créatifs et doués... Bon la bataille de bouffe existait depuis des lustres, même à son époque Sang Tae en faisait, il était même bien souvent l'élément déclencheur de ses batailles. Alors qu'il prit place sur un banc épargné par la bataille, il regarda la demoiselle se mettre au boulot. Travaillez seule semblait lui plaire. De toute façon, elle n'avait pas trop le choix, car ce n'était pas le surveillant qui mettrait la main à la pâte. Le ménage et lui ça fait deux, même s'il essaye de faire des efforts chez Dal Ja qui a eu la gentillesse de l'héberger.

Prenant son portable pour reprendre la partie qu'il avait arrêtée brusquement, il laissa la demoiselle s'adonner à ce qu'elle devait faire. Pianotant sur son écran rapidement, il releva les yeux vers la lycéenne qui lui posa une question. « Tu peux, si ça peut te faire avancer plus vite et qu'on n'y soit pas encore demain. » Ce n'est pas comme s'il n'avait que ça à faire, mais en regardant comment elle avait avancé, ils étaient bien partis pour... 

Petit sourire sournois sur les lèvres, il l'écoutait sans lui répondre. Cette petite croyait vraiment qu'il allait se confesser sur les conneries de sa jeunesse. « Au lieu de t'occuper si je l'ai déjà fait, dépêche-toi. » Lorsqu'elle évoqua son fameux lancée de purée qui l'avait pris pour cible, son sourire s'envola. « Me venger, moi ? Pas du tout. » Non, il ne se vengeait pas du tout de ce qu'elle avait fait. Pas du tout. « Si j'avais voulu vraiment me venger, ta punition aurait été plus lourde que simplement nettoyer les lieux. » Surtout que Sang Tae est plutôt du genre à avoir de l'imagination en ce qui concerne les punitions ou alors à marchander avec les élèves avec une faveur qu'ils devront lui faire le jour où il en aurait besoin. Notamment auprès des garçons qu'ils surveillent aux dortoirs. « Si tu n'es pas assez satisfaite de cette punition, si tu veux après ça je te trouve autre chose. J'ai plein d'idées en plus. » Un nouveau sourire sur les lèvres, il la regarda et releva doucement les yeux vers le mur. « Oh lieu de discuter ou à savoir si je l'ai déjà fait, remets-toi au boulot, ça ne va pas se faire tout seul. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Juil - 20:11
Ses nouveaux meilleurs amis en main, la jeune fille inspire une grande bouffé d’air aux odeurs subtiles de nourriture. Un air presque dégouté sur son joli visage, elle admire le travail. Un vrai carnage, au-delà du fait qu’elle allait devoir nettoyer tout ça toute seule, un sourire presque fier s’installe légèrement sur ses lèvres tandis qu’elle se déplace vers le mur. Commencer du haut vers le bas, parce que si elle fait l’inverse, du bas vers le haut, tout ce qui restera en hauteur salira le bas. Logique. Elle ne s’attarde pas –ou presque sur le surveillant posé à son aise sur un des bancs de la cantine, toute son attention sur son écran de téléphone. Malheureusement, c’est plus fort qu’elle, elle ose grimacer en le regardant avant de se détourner de lui. Elle ne prend pas une seconde de plus et s’acharne sur son travail, elle n’a pas envie de passer toute sa vie dedans. Et même si plutôt elle était fière du résultat de cette bataille, elle maudit intérieurement tous les fugueurs. Et une chose est sûre, Soo-Ah n’oublie jamais, ni les noms, ni les lieux, ni les visages. Mais une chose aussi qu’il faut savoir, elle déteste par-dessus tout le silence, alors elle ose demander si elle peut écouter de la musique. Il lui répond que oui, si ça la fait avancer plus vite. Elle roule des yeux en grattant le paquet qui est devant elle. Elle ne répond pas à quoi bon perdre du temps. En fait si, Soo-Ah même quand elle est pressée, elle ose souvent perdre son temps. Le visage vers le mur, elle lui demande s’il a déjà fait ce genre de chose et s’il ne se vengeait pas sur elle, question auquel il répond plutôt sèchement, elle minaude dans son coin, sachant pertinemment la réponse aux deux questions. Il lui ordonne de se remettre au travail. « .non ça ira très bien, je n’ai pas envie de vous donner la satisfaction d’afficher de nouveau cet air sournois qui ne vous quitte pas depuis que vous m’avez chopper. » conclut-elle à sa proposition de lui foutre un autre genre de punition. Elle ne prend pas de pincettes quand elle parle, elle s’en fout. Si les gens ne sont pas content avec elle, c’est leur problème, elle n’a pas besoin d’eux pour vivre, elle n’a jamais eu besoin de personne. Soo-Ah ne sait peut-être pas d’où elle vient, mais une chose est sûre, elle sait exactement où elle va. Elle soupire et lâche son outil qui tombe à terre pour aller là où elle a laissé ses affaires.


Dénichant son vieux baladeur mp3 –celui qu’elle a trouvé dans les vieilles affaires de son soi-disant grand-frère, elle grimace et soupire en regardant ce vieux trucs dans ses mains. Elle a l’impression de respirer la pauvreté avec ce qu’elle a. Elle hausse les épaules, que peut bien elle faire, de toute façon c’est comme ça et pas autrement. Elle fourre ses écouteurs dans les oreilles et tente de l’allumer mais rien, pourtant il est chargé à bloc, elle ne comprend pas, les sourcils froncés, elle appuie sur tous les boutons espérant voir l’écran s’allumer. « .monsieur, est-ce que vous êtes doué avec ce genre de trucs ? » qu’elle demande très vite en s’approchant de lui, tendant son mp3. « .je ne sais pas ce qu’il a, il ne s’allume plus et je suis sûre qu’il était chargé à bloc. » oui, bon, elle ne place pas beaucoup d’espoir dans sa réponse mais elle tente quand même, elle doit réussir à allumer cet mp3, il y a une chanson dedans qu’elle ne peut pas perdre. Tant pis pour le ménage.

Pseudo : MMix Mes messages : 230 Yen (¥) : 84 Avatar : Song Jae Rim + (c) mmix Schizophrène? : Le cuisto Tae Oh Age : 35 ans Astrologie : Bélier - Singe Métier : Pion au lycée RPS ainsi qu'au dortoir le lundi, le mercredi et jeudi & Livreur le soir quand il ne surveille pas au dortoir + week d'un restaurant japonais Résidant à : Chuo. Je squatte chez Dal Ja qui m'héberge. I love you guy ! J'ai maintenant un endroit au chaud où je peux dormir. Planning :

Reprendre ma vie en main ? Payer mes dettes et les intérêts qui vont avec afin de me sentir livre et repartir sur de bon pieds (même si ce n'est pas gagné..). Arrêter de jouer les connards avec les femmes et de leur soutirer de l'argent. Peut-être envisagé à avoir une relation sérieuse à mon âge, même si sûrement personne ne voudra d'une personne endetté comme moi. Si cela arrive et que c'est la bonne personne, celle-ci aura la chance de rencontrer Yumi à qui j'ai fait la promesse de lui présenter la personne avec qui je partagerais ma vie. Peut-être reprendre le kendo, car bordel ça me manque grave. Renouer les liens avec Dal Ja, retrouver notre complicité passé... Arrêter de relooker son beau petit derrière aussi, même si cela semble plus compliqué que je le pense. Bon dieu, comment un mec peut me faire autant d'effet sérieux ?! Encore plus qu'une femme. Maintenant que je loge chez lui, ça va être difficile, car même après tant d'année s'en s'être vue, on ne peut pas oublier la personne qui a fait battre notre coeur pour la première fois. Que va-t-il se passé à l'avenir, j'en suis bien curieux... Déjà qu'il m'a obligé à me raser la barbe.


Navigation :

My passeport ║ my contacts ║ my rps



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 4 Juil - 17:53
Lui, sournois ? Pas du tout... Bon il faut avouer que Sang Tae était plutôt content, même très content d'avoir attrapé la demoiselle, il pouvait ainsi se venger de son acte. Bien que le réfectoire était un vrai champ de bataille, le surveillant lui avait donné une gentille punition. Qu'elle se réjouisse d'être une fille, car si elle avait été un garçon la punition ne se serait pas arrêté seulement à laver. Il la laissa mettre sa musique, travailler dans le silence n'était pas amusant, il pouvait le comprendre. Alors qu'il reprenait son portable pour jouer à nouveau, les pas de la jeune fille vint vers lui, relevant les yeux vers elle, alors qu'elle lui demanda de l'aide. « Montre. » Il posa son portable à côté de lui et lui prit son mp3, un peu vieillot, il faut avouer, de ce type, aujourd'hui il n'en existait plus vraiment. Manipulant le petit objet dans ses mains, il appuya longuement, quelques secondes, sur le petit bouton qui semblait être celui pour l'allumer. « Tu l'as sorti d'un vieux tiroir. » Sourire amusée, il retenta alors que le baladeur ne s'alluma toujours pas, appuyant cette fois-ci un peu plus longuement. Bien souvent ses appareils étaient capricieux. 

Ce ne fût qu'une question de temps avant que le petit écran s'allume. « Tiens. » dit-il tout en lui tendant son appareil. « Il est un peu vieux et capricieux, donc reste appuyer jusqu'à ce qu'il s'allume. » dit-il tout en lui indiquant le bouton sur lequel elle devait appuyer. Elle allait pouvoir maintenant se remettre rapidement au boulot. La laissant vaquer à sa punition, Sang Tae reprit son portable, envoyant un petit message à Dal Ja qui était très certainement au boulot. Tout comme le chirurgien, le japonais n'allait pas rentrer tôt ce soir à cause de son deuxième boulot. Il le prévenait donc qu'il prendrait quelque chose à manger en rentrant afin de lui éviter de se mettre aux fourneaux après sa dure journée de travail.

« Dit quand tu as fini de ton côté, tu peux venir nettoyer un peu le banc. » dit-il tout en montrant autour de lui les traces de purée. Le coréen voulait s'allonger, mais n'avait pas envie de se mettre de la purée et autre mixture sur lui, déjà qu'il devait rester encore quelques résidus dans ses cheveux. Ce soir cela allait être chaud chaud pour lui de rentrer à l'appart pour prendre une douche rapide avant de partir au restaurant japonais dans lequel il travaillait également.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 12 Aoû - 22:25
Elle avait l’impression de tenir sa pauvre vie entre ses doigts. Dans ce petit objet se tenait quelque chose qu’elle ne pouvait se permettre de perdre. La mâchoire serré, elle prie le ciel pour que ce ne soit rien de grave. C’est si important à ses yeux qu’elle met de côté sa punition et vint supplier son bourreau de l’aider. Elle inspire profondément lorsqu’elle dépose son baladeur entre les doigts du surveillant. Son regard paniqué ne le quitte pas des yeux. Elle grimace légèrement lorsqu’il lui sort qu’elle l’a sortie d’un vieux tiroir. « .c’était pas un vieux tiroir … c’était dans une boîte à chaussures. » marmonne-t-elle pour sa défense. D'ailleurs, dans sa trouvaille/vol, elle a eu de la chance, il n’en s’est toujours pas rendu compte. Et elle croise les doigts pour que cela reste ainsi. Elle le voit appuyer sur le bouton, de façon continue. Sans s’en rendre compte, elle joint ses mains ensembles, son attention focalisée sur les mains du surveillant.

Après quelques minutes qui lui semblèrent interminables, l’écran de son baladeur se rallume. Un sourire illumina le visage fatigué de la brunette, c’est avec des petits couinements et claquement de mains qu’elle récupère son trésor, se penchant de nombreuses fois en avant. « .merci, merci, merci beaucoup ! » dit-elle en hochant la tête « .j’y penserais ! » son baladeur de nouveau en état de fonctionner, elle fourre ses écouteurs dans une de ses oreilles et l’entendit au loin. Soo-Ah se retourne et le regarde, une moue pensive sur le visage avant de comprendre ce qu’il venait de lui demander. Elle lève les yeux au ciel et soupire, ses pas la guidant de nouveau vers le surveillant, elle attrapa au passage un chiffon et du produit pour nettoyer le banc. Elle ne mit pas longtemps et d’un air presque trop sarcastique, elle l’invita à s’allonger. « .est-ce à votre convenance ? puis-je retourner à mes occupations ? » un sourire presque trop faux sur le visage, elle n’attendit pas sa réponse et y retourna d’elle-même.

Elle n’avait pas non plus envie de coucher là, quoique, ce serait marrant en fait, personne ne l’attendait vraiment en dehors de l’école et puis elle ne va pas réellement manquer à ses camarades de dortoir. Elle avait bien envie de prendre son temps, juste pour embêter le surveillant, savoir combien de temps il pouvait encore tenir sans la virer. Parce qu’honnêtement, Soo-Ah pouvait passer la nuit ici, ça ne la gênerait pas, elle à bien passer de nombreuses nuits dehors ou dans la rue. Dans la réflexion de son plan machiavélique, elle avait enfin allumé sa musique. Pourtant, même si elle avait voulu prendre son temps, elle arrivait à nettoyer les dégâts assez rapidement.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:51
 

sale gosse ! || cho soo-ah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Recherche une colocataire pour sale gosse
» Wanted: quelqu'un pourra-t-il dompter ce sale gosse ? 8')
» [Terminé] Une bien mauvaise surprise || ft. Trevor
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.
» [TERMINE]live is life ~ [PV Eiji -le sale gosse- Kimihiro]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-