AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 baby baby.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Dim 10 Avr - 0:41

hey girls If you are not busy
Could you please stay the night with me?
Oh baby I’m not asking you anything
Just let’s have a chat

© credits yoongluv.tumblr / baby baby, winner.
--------------------------


TENUE ••• C'est le genre d'invitation qui sort de nulle part mais à laquelle on va forcément, sans raison. C'est souvent ainsi que je me trouve entraîner dans le mouvement, à travers la nuit, dans une boite de nuit ou un bar. Ce soir, ce sera un des night club réputée de Minato, invité par un pote qui lui-même est invité par un pote d'un pote. C'est souvent un bigmac sans fin et sans début mais auquel on participe comme ça, par plaisir, pour le fun et parce qu'on aime toujours sortir la nuit. Particulièrement moi. Je me suis préparé exceptionnellement pour cette soirée à l'extérieur, vêtu d'un pull Kenzo sombre et d'un bonnet dans le même ton foncé. Faut être sobre et classe pour sortir, rien d’extravagant mais suffisamment remarquable pour attirer l'oeil des filles. Une fois prêt, je monte dans mon audi TT et quitte Shibuya pour filer vers Minato, où quelques gars m'attendant à l'intérieur du club. Je gare ma voiture par très loin et rentre dans le bâtiment assourdissant, traversant la foule compacte qui commence déjà à s'agglutiner de partout. Invitation après invitation, cela à rameuté une petite bande qui s'est réuni autour d'une grande table, avec des banquettes longeant le mur autour de la table submergés de verre pleins ou vides. J'ai rejoins les autres, les saluant un à un avant de voir une silhouette familière dans ce flot de visage commun. En cinq ans, elle n'a pas changé, toujours la même princesse charmante et frivole à la fois. Un sourire au coin des lèvres, j'attrape un verre sur la table et me rapproche d'elle, l'air de rien. « Tiens, Suki. » Fis-je en m'arrêtant face à la demoiselle, mon regard baissé vers elle. En cinq ans, je l'ai déjà croisé dans les couloirs de l'université sans jamais m'attarder sur elle, tel des étrangers. Pourtant, c'est ce soir que je me décide à lui adresser la parole après des années sans la voir, ni la regarder. Je l'ai observé de loin par moment, assez loin pour ne pas qu'elle me remarque et pour ne pas trop culpabiliser de l'avoir trompé. Je suis pas le mec parfait et les filles se fourvoient en croyant que le physique est primordial chez nous. Le plus important, c'est ce qu'il y a à l'intérieur, ce que je ne possède apparemment pas comme la beauté de l'âme ou la fidélité. Cependant, pour cette fois, je vais m'en foutre royalement d'être l'homme idéal ou le pire des connards, je ne vais faire que parler. « Je peux ? » Permission ou non, je m'assois quand même à côté d'elle, sachant parfaitement qu'elle allait dire non et m'envoyer balader. Je prends donc les devants en m'installant sur la banquette, toujours aussi penaud.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 12 Avr - 22:30
tenue. ✯ Elle soupire légèrement, un soupir qu’elle cache derrière son verre qu’elle porte à ses lèvres. Son regard fait des vas et vient sur les personnes qui l’entourent tandis qu’elle sent le breuvage emplir sa bouche. Un léger goût sucré au début puis l’effet de l’alcool se ressent très vite. Elle ferme les yeux quelques secondes et une grimace se dessiner rapidement sur ses jolis traits. Elle frissonne légèrement et reboit une gorgée. Un peu de plaisir dans cette folie. Elle ne sait pas du tout pourquoi elle est là, de base, elle n’avait pas envie de sortir, elle se voyait bien rester à la maison en pyjama devant une série ou bien un livre –selon elle. Elle se pince les lèvres et se désintéresse des conversations qui s’activent autour d’elle. Son portable dans une main, elle s’intéresse à la sphère d’Instagram plutôt qu’au mec qui la colle d’un peu trop près. Pourtant il essai, un peu trop à son goût, si bien qu’elle se recule violemment lorsqu’il tente de poser son bras autour de ses épaules. Elle lui lance un regard noir et retente une approche. Ce qu’elle n’apprécie guère. La russe lève les yeux au ciel, elle pose violemment son verre sur la table, le faisant reculer d’un bon et sursauter quelque uns. Une des filles ne peut s’empêcher de se marrer. « .laisse tomber, c’est mieux pour toi. » Suki soupire en affichant un sourire désabusé au jeune homme qui lève les mains en l’air et s’en va. Suki lève le pouce en guise de merci à sa pote et se replonge dans sa lecture. La musique est assourdissante qu’elle ne s’entendrait plus grogner face aux commentaires haineux qu’elle peut lire sous ses photos. Après le vingtième, la jeune femme éteint son portable et le fourre dans la poche de sa veste. Son verre est vide. Elle est mal installée, elle ne peut pas croiser les jambes comme à son habitude à cause de la robe que son amie lui a fait mettre. Instinctivement, elle tire le tissu pour essayer de cacher la cicatrice qui barre sa jambe. Avec le temps, elle s’est estompée, on ne la voit presque plus et surtout pas quand il y a ce genre de luminosité, mais à ses yeux, elle est toujours la même. Voyante, rouge. Une de ses amies se rapproche d’elle et elle entame une conversation très philosophique sur elle ne sait plus tellement. Elle rit, elle s’amuse, presque pour la première fois de la soirée. Elle sent l’alcool jouer avec elle. Le sourire aux lèvres, elle profite. Et puis ce sourire se perd quand elle entend son prénom. Elle relève la tête et son regard se pose sur lui. Son cœur fait un bond dans sa poitrine et elle manque de s’étouffer ; elle pose ses mains sur ses cuisses et serre les points. Elle affiche un faux sourire. Elle détourne le regard quand il lui demande s’il peut s’asseoir. A-t-elle son mot à dire ? Non. Il s’assoit. Elle serre les dents, un sentiment de colère monte en elle à mesure que les secondes s’écoulent. Elle s’excuse vaguement et se lève. Elle se sent oppressée. Ses pas la mènent sur la piste de danse. Elle reste plantée là, au beau milieu de ces danseurs. « .non mais je rêve, c’est une blague. c’est pas vrai. ouais, voilà, je dois rêver. » qu’elle lâche nerveusement en se pinçant le bras. Elle sent une main sur sa hanche, elle se retourne et voit le mec de tout à l’heure, elle retire sa main d’un coup sec. Le regard noir.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Jeu 14 Avr - 12:21
Il y a une chance sur cent pour que je tombe sur Suki lors d'une soirée, mais j'aurais dû m'en douter quand c'est le pote d'un pote qui m'invite à venir, comme cette fois-là, cinq ans plus tôt. Ce n'est qu'un vague souvenir à présent, mais je ne parviens jamais à l'oublier ou à le terrasser comme il se doit. Nous avons rompu, mais je garde des images de nous malgré tout. Suki est entrée dans ma vie et cela durant une bonne année environs, ce n'est pas le genre qui s'efface en deux deux comme si ce n'était rien. Je l'ai peut-être trompé, mais ça ne veut pas dire qu'elle n'était pas une personne importante à mes yeux, puis Tsukiko ramène toujours des tonnes de souvenir avec seulement un mot. Son admiration pour la russe ne me permet pas de faire le vide, puis j'avance par moi-même vers la demoiselle. Celle-ci n'a pas le temps de protester, ni d'ouvrir sa bouche que je suis déjà assis à côté d'elle sur la banquette. Sa colère est palpable, telle une aura noire autour de son corps. ça me ferait presque peur, si je n'étais pas le méchant dans l'histoire. Suki s'excuse rapidement et quitte la table, filant vers la piste de danse sans un regard dans ma direction. Je vois, elle m'en toujours atrocement depuis ce jour-là. J'aurai dû la prévenir pour... Enfin, ça n'aurait rien changé à la situation ou nous nous serions jamais mit ensemble. Durant quelques secondes, je la regarde s'éloigner et lâche un soupir, mes yeux croisant ceux de la jeune fille avec qui elle parlait plus tôt. On dirait qu'elle me lance des éclairs avec ses pupilles noires, je n'ai définitivement pas ma place ici, mais ça ne me fera pas reculer pour autant. Debout sur mes jambes, je me dirige aussi vers la piste de danse et cherche Suki des yeux, voyant un gars proche d'elle. ça ne me plait pas. Je sais bien que je n'ai plus aucun droit sur elle, mais c'est plus fort que moi. Mon corps agit de lui-même, s'approchant dangereusement d'eux pour venir écraser son pied du miens. Le type râle, retirant sa main pour se tourner vers moi. « Désolé, mon pied a glissé. » Dis-je ironiquement, un sourire moqueur aux lèvres. ça ne semble pas lui plaire et il cherche à me pousser, mais je chope son bras et le tord brusquement. Réflexe. Ce n'est pas un ring ou une cage de combat ici, mais je déteste qu'on use de violence contre moi sans une tentative de défense. Le mec neutralisé, je lui balance un regard tellement sombre qu'on peut l'entendre déglutir à l'autre bout de la pièce. « Dégage. » Un ordre, un simple et unique ordre qu'il exécute sans rechigner, disparaissant dans la foule. Ainsi, je peux voir Suki et l'observer avec un masque d'indifférence que je peine à garder. « Tu n'es pas contente que je sois là, à ce que j'vois. » Ce n'est même pas une constatation, c'est un fait réel. Suki n'est pas heureuse de me savoir dans les parages, mais je ne serais pas « mieux » sans lui avoir parlé.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 15 Avr - 21:26
C’est une blague. Oui, voilà, un mauvais rêve. C’est ce qu’elle se dit, ce qu’elle exprime clairement, plantée là, au beau milieu de tous ces danseurs. La musique est forte, beaucoup trop forte pour qu’on puisse l’entendre alors elle ne se gêne pas. Son regard se porte sur les danseurs, un couple un peu trop collé serré se déhanche devant elle avant de se rouler une pelle. D’ordinaire, elle n’aurait pas trouvé ce geste déplacé mais sur le moment, les choses sont complètement différente et l’envie de leur lancé un truc à la figure est palpable au bout de ses doigts. Elle inspire, expire bruyamment. Pourquoi lui, pourquoi ici, pourquoi après tout ce temps. Bon, elle exagère un peu en pensant à ça, étant donné qu’elle l’a croisé de nombreuses fois dans l’université et pourtant, elle a toujours fait mine d’avoir des œillères pour l’ignorer. Mais la vie semble la rattraper. Elle se passe les mains dans les cheveux et ferme les yeux quelques secondes, essayant de retrouver son calme. Calme, qui ne viendra pas. Une main se pose sur sa hanche et son sang se fige quelque seconde, comme tétanisé avant de revenir à ses esprits et se retourner. L’autre pot de colle. Ça ne comprend rien un mec, c’est si compliqué de comprendre ? Suki ne perd pas une seconde pour lui retirer la main d’un geste violent. Bien qu’elle soit dos au projecteur, il peut distinguer très nettement le regard noir qu’elle lui lance. Elle s’apprête à l’insulter quand une troisième personne débarque. Lui. Il manquait plus que ça. Elle détourne la tête sur le côté, les bras croisés contre sa poitrine et manque le début de l’altercation. Son regard s’agrippe à celui d’une danseuse. Quelque chose ne va pas, elle suit le sien et voit Yûgi entrain de malmener le mec. Sur le coup, un sourire sadique naît sur les lèvres rouges de la russe, bien fait pour toi. avant de se ressaisir et de se dire que c’est lui. L’inconnu s’en va sans demander son reste, elle ne le regarde pas, elle estime qu’il n’est pas méritant de son attention. Au contraire, elle a les yeux fixés sur lui. La mâchoire serrée. Elle est prête à rire aux éclats quand il constate ou qu’il la questionne, au choix, qu’elle n’est pas ravie de le voir ici. « .et toi, tu le serais à ma place ? » question rhétorique, bien sûr que non. Qui ça ferait plaisir de revoir quelqu’un qu’on a beaucoup trop aimé et qui vous as trompé ? « .excuse-moi hein si je ne saute pas de joie en te revoyant. » ou pas, c’est au choix. La jeune femme tente de se calmer. Sa respiration est trop rapide et elle commence à avoir chaud. « .pourquoi t’es venu ? elle plante son regard dans le sien. .pas dans ce club s’entend, mais là. ici. » ouais, parce qu’elle est curieuse de savoir pourquoi il l’a aidé. En fait, même avec la haine qu’elle éprouve, elle est curieuse. A propos de lui-même si actuellement elle ne le montre pas.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Dim 17 Avr - 16:47
Trop de fois je l'ai ignoré sans chercher à réparer mon erreur. Honnêtement, c'est une faute que je ne peux changer, ni apprendre d'elle non plus. Suki était en droit de me balancer toute les insultes du monde ou juste de m'ignorer comme si je n'existais pas, mais pas ce soir. Cette ambiance, l'enchaînement de la situation, tout me ramène quelques années plus tôt quand nous nous sommes connu, quand nous avons flirter ou quand nous nous sommes mit ensemble. Les souvenirs m'ont poussés à lui adresser la parole pour la première fois depuis cinq ans et je n'ai éprouvé aucun regret à la regarder en face, avant qu'elle ne disparaisse dans la foule de danseur. C'est dingue, le seul effort que je fais pour m'approcher d'elle part en fumée dès l'instant où elle se referme et s'en va. Ce n'est pas pour autant que je lâche l'affaire et me décide à la suivre parmi ces gens envahissant, mes yeux tombant sur elle et ce type. Repartant dans un contexte passé, je ressens une légère pointe de jalousie et un dégoût certains pour ce gars, comme l'envie de lui foutre mon poing dans la figure. C'est dépassé par les événements que je vais à l'encontre du « couple » et dégage le sale type de mon ex-copine, le forçant à la lâcher et à ne voir que moi, celui qui lui tord rapidement le bras. Je pourrais lui briser le bras ou lui déboîter l'épaule, mais je reste soft et le relâche après un regard menaçant, le voyant déguerpit comme un cabot la queue entre les jambes. Cette fois-ci, c'est Suki que j'affronte avec la langue de la vérité, bien que ce soit plus hilarant qu'autre chose. « Je ne suis pas à ta place. » Rétorquais-je aussitôt. Je ne pourrais jamais me mettre à sa place, parce que ce n'est pas moi que l'on trompe, mais l'inverse. Compréhensible. Je souris simplement à sa remarque, quelque peu amusé. Une invitation, quelle question, mais Suki me coupe avant. Oh, ça ce n'était pas une invitation. « Les habitudes ont la vie dure. » Même si ça fait cinq ans que je n'ai pas laissé une seule d'entre elles prendre le dessus, qu'importe le moment ou l'endroit où nous nous croisons. « Tu étais moins ravi de le voir lui que moi. Je n'allais pas passé à côté d'une fille en détresse. » L'hôpital qui se fout de la charité, mais ça explique un peu pourquoi je suis venu à son secours. « Tu restes une personne que j'apprécie malgré tout. » Et je ne peux pas regarder les gens que j'aime se faire importuné ou blessé. Elle peut dire ce qu'elle veut, m'insulter ou me taper, je ne changerai pas ma façon de penser. Suki est une fille formidable, elle ne méritait pas une telle trahisons, pourtant elle est tombée amoureuse du pire con dans cette boite de nuit. Néanmoins, je n'ai pas été assez honnête avec elle pour lui dévoiler ce défaut de ma personnalité, cette maladie incurable qu'est l'infidélité.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Avr - 11:04
Les bras croisés contre sa poitrine, elle tente de se calmer, de cacher cette respiration trop rapide. Le regard fixé sur le jeune homme, elle oublie les autres, la musique trop forte, l’odeur entêtante. Elle est comme obnubilé, manipulé par cette présence. Elle revêt un masque d’indifférence, cachant cette vérité qu’elle a du mal à admettre. « .non, bien sûr que non. » lâche-t-elle froidement. Bien sûr qu’il n’est pas à sa place. Elle se mord les lèvres après s’être excusé de ne pas sauter de joie en le revoyant. Les habitudes ont la vie dure, qu’il dit. Elle lève les yeux au ciel. Elle n’arrive pas à comprendre le sens de sa phrase, connaissant le caractère de la russe, elle ne s’attarde pas plus que ça sur le moment. Peut-être qu’elle se demandera ce qu’il voulait dire plus tard, ou pas. Elle détourne la tête, la chaleur commence à lui donner la nausée. Puis elle lui demande ce qu’il fait là. Devant elle. Elle a du mal à croire que c’est la première fois en cinq ans qu’ils se reparlent. Le douloureux souvenir de cette soirée lui revient en mémoire. Sa voix la rappelle. Il n’a pas tout à fait tort, c’était 50/50 sauf pour la deuxième partie. Une fille en détresse ? Elle s’empêche de rire jaune. « .tu as raison, pour autant, je n’étais pas en détresse. » son ton est neutre. Oui, elle a cette fierté beaucoup trop grande en elle, pour autant, elle accepte volontiers l’aide qu’on peut lui donner. « .mais merci quand même. » lâche-t-elle en détournant le regard. Elle soupire, décroisant les bras le long de son corps. Elle a l’impression d’avoir des fourmis dans les jambes. Sa phrase la fige sur place. Ses mains attrapent discrètement les pans de sa petite robe noire. Elle serre la mâchoire et reporte son attention sur lui. Son visage est fermé, le regard froid. Les secondes s’écoulent sans qu’elle puisse sortir quelque chose de sa bouche. Elle est sur le cul. Malgré tout, elle reste une personne qu’il apprécie. Si elle avait réussi à contrôler sa respiration jusqu’à maintenant, il est maintenant difficile d’en dire autant. « .c’est une blague n’est-ce pas ? tu te fous de moi ? » elle plante son regard dans le sien, elle ne cache pas son énervement. Beaucoup trop grand pour son petit corps. Elle relâche les pans de sa robe avant de se passer les mains sur le visage pour finalement finir leur course dans ses cheveux. Elle se mord les lèvres, si fort qu’elle pourrait se faire saigner sur l’instant. « .je reste une personne que t’apprécie ? malgré tout ? » répète-t-elle en se rapprochant de lui, l’air légèrement menaçant. Ce qui pourrait en faire rire plus d’un étant donné qu’il la dépasse d’une bonne tête au moins. Elle laisse tomber ses mains dans le vide, elle tremble. « .tu te fous de ma gueule ? le malgré tout c’est pour quoi … le fait qu’on se soient évité pendant cinq ans ? ou pour m’avoir trompé avec une salope ? » elle plaque ses deux mains sur son torse et le pousse vers l’arrière, ses mains toujours collées contre son torse. « .explique moi, parce que là je ne comprends pas. »

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Dim 24 Avr - 0:50
La gazelle ne sautera jamais de joie en voyant le lion arrivé. Au mieux, elle s'enfuit pour éviter d’être bouffé, mais je ne compte pas me jeter sur elle pour la dévorer. Autant qu'elle n'est pas une gazelle et que je ne suis pas un lion. De ce fait, mon arrivée n'est pas la bienvenue et c'est compréhensible en sachant les antécédents. Ma phrase n'a pas réellement de bon sens, ni de mauvais, elle n'a pas de sens du tout en réalité. En cinq ans, je n'ai pas su gommer les quelques souvenirs de nous, qu'importe si je suis le coupable ou la victime. Suki ne peut pas comprendre, mais c'est bien pour cela que les choses ont dérapé, sûrement parce qu'on ne pouvait plus se comprendre l'un l'autre. Aujourd'hui le moindre regard est tel un poignard jeté contre son ennemi, même si je n'ai aucune raison d'être aussi méchant avec elle. étant l'enfoiré de l'histoire, ce n'est pas à moi de pleurer sur la fin de l'histoire, mais ce n'est pas pour autant que je m'en réjouis. Je suis indécis quant aux « et si » qu'un chacun pourrait émettre comme un remord ou un regret. Mon excuse semble probable, jusqu'à que Suki démente la fin et se refuse d'être la fille en détresse. Bien sûr, c'était à prévoir et cela me fait sourire. Non, elle n'a rien d'une pauvre fille en danger, ça ne colle pas à la femme forte que j'ai en face de moi, celle qui me tient tête sans faillir, bien qu'intérieurement j'ignore comme elle peut être. Par contre, les remerciements me surprennent et j'hausse à peine les sourcils pour laisser paraître ce nouveau sentiment d'étonnement. J'aurai plutôt pensé qu'elle m'aurait envoyé baladé pour mon aide, qu'importe qu'elle soit bénéfique ou pas. La phrase est lâchée et je regarde la fille en détresse changer d'expression, jusqu'à ouvrir la bouche en cachant au mieux sa colère. J'imagine le nombre incalculable d'insulte qu'elle doit se faire dans sa tête, tandis que je garde mon sourire. « Pourquoi m'amuserais-je à me moquer de toi ? » Suki semble à cran, je dois l'énerver simplement en ouvrant la bouche ou en respirant le même air qu'elle. Je suis cruel de rester là, plutôt que partir pour la laisser respirer. Est-ce un reproche ? On dirait que j'ai mal formulé ma phrase. Je ne bouge pas d'un millimètre pendant qu'elle réduit la distance, menaçante et vraiment haineuse. Oh, autant de violence dans sa façon de parler, j'ai la sensation de me prendre des claques. Finalement, je suis forcé de reculé quand elle dépose ses mains sur mon torse et me pousse vers l'arrière, toujours aussi en pétard. « Pour les cinq ans et pour t'avoir trompé avec elle. » Pour mon comportement de connard, pour mon défaut qui pourri la moindre relation que j'entreprend, pour ne pas avoir fait un pas vers elle durant ces années, pour ne pas m'être excusé convenablement. « Je sais que tu me détestes, je ne peux t'empêcher de le faire. » Admettais-je le plus calmement possiblement, attrapant ses mains avec les miennes pour les décoller de mon torse. « Ce n'est pas le meilleur endroit pour m'excuser, n'est-ce pas ? » Je lui fais discrètement comprendre qu'il serait mieux de sortir dehors, plutôt que de se prendre la tête au milieu d'une piste de danse où on doit hausser la voix pour s'entendre. à l'extérieur, la musique sera moins forte et les gens moins nombreux, nous aurons plus d'air et d'espace pour se dire les choses. Je ne compte pas passer ma vie à enfermer nos souvenirs dans une case « sans réponse », faut mettre cartes sur table.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 24 Avr - 20:37
Même si la musique est forte, elle n’a pas de mal à l’entendre, ni à se faire comprendre. Son regard noir posé sur lui, elle se demande s’il blague. Elle n’arrive pas à comprendre et ça l’énerve encore plus. Elle tente d’analyser la situation mais tout se déroule trop vite. Son cœur se serre encore plus à chaque fois qu’il s’adresse à elle. Pourtant, elle se l’est imaginé cette scène, de nombreuses fois, dans des lieux différentes, des situations différentes. Celle où elle aurait enfin les réponses à ses questions. Mais jamais, ô grand jamais, elle n’aurait imaginé leur ‘retrouvailles’ dans un club, sur une piste de danse. Comme la première fois. Cette soirée fait remonter tellement de souvenirs, des bons et des mauvais. Elle sent son cœur tambouriner dans sa poitrine, si fort qu’elle l’entend près de ses tempes. Si fort qu’elle a presque l’impression qu’il veut s’enfuir. Ce pauvre cœur qui s’est demandé trop de fois pourquoi. Elle serre la mâchoire quand il essaye de s’exprimer. Ce sourire toujours plaqué sur ses lèvres. Elle mord ses lèvres. Pourquoi, pourquoi s’amuserait-il à se moquer de toi ? Elle relâche sa respiration bruyamment, elle est tellement frustrée qu’elle n’a pas la force de lui répondre. Tout est dans la tête. Les seuls mots qu’elle voudrait sortir sont des insultes, mais elle s’en empêche, avec toute la force qu’elle a actuellement. Elle n’arrive même pas à répondre. Elle lève les yeux au ciel. Et puis elle explose, clairement. Pour ces cinq ans passés à s’éviter ? Où pour l’avoir trompé ? Elle s’avance vers lui, le visage froid pour le pousser en arrière. Ses deux mains sur son torse, elle ne le regarde plus, elle regarde ses mains. Certes, elle l’a évité aussi, elle est en tort. Elle a essayé puis s’est très ravisée. Elle a entendue qu’il vivait bien, alors elle a continué son chemin. C’était mieux ainsi qu’on lui disait, il ne la méritait pas qu’ils disaient. Elle se souvient de ces soirs qu’elle a passé à pleurer dans sa chambre d’hôpital, dans sa chambre à elle, refusant le moindre contact avec le monde extérieur. Elle s’est demandé pourquoi il avait fait ça, est-ce que c’était de sa faute à elle ? Sa voix la ramène à la réalité. Pour les deux. Elle relève son visage vers le sien. Oh, oui, elle le déteste. Mais elle se déteste aussi, chose qu’elle n’admettra jamais. « .j’espère bien. » lâche-t-elle tandis qu’il prit ses mains dans les siennes. Elle déglutit difficilement à ce contact. Suki n’est pas tactile et les frissons qu’elle ressent la perturbent. « .oui. » dit-elle en se détachant de son emprise. Elle recule d’un pas avant de le contourner pour rejoindre la sortie. Elle se fraie difficilement un chemin entre les danseurs, se stoppant tous les trois mètres parce que le chemin est bloqué. Elle sent encore plus l’impatience monter en elle. Elle jette un regard derrière elle, il est là, il la suit. Les poings serrés, elle contourne un couple entrain de danser quand la fille la percute ce qui lui fait perdre l’équilibre. Elle bascule en arrière, se tordant légèrement la cheville ce qui la fait grimacer. Elle est très vite rattrapée par quelqu’un mais ne s’y attarde pas, elle se redresse et tout ce qu’elle voit, c’est sa cheville qui chauffe un peu. « .merde. » jure-t-elle entre ses dents. Il manquait plus que ça.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Ven 29 Avr - 11:56
Les choses ne devaient pas se passer ainsi. Cette rencontre n'aurait pas dû se faire comme telle mais nous ne pouvons rien prévoir à l'avance. Le hasard nous a remit sur le même chemin et à présent, il semble que le destin nous pousse à nous affronter. Suki est toujours en colère contre moi, qu'il se soit écoulé cinq ans, dix ou vingt. Elle ne pourra jamais oublier ce que je lui ai fait et je m'en rends compte à chaque nouveau pas qu'elle fait vers moi. Ses mains sur mon torse, elle vide son sac trop longtemps fermé pour m'interroger sur un fait passé. Cinq ans ou plus en arrière, cela ne changera sûrement l'amertume qu'elle ressent à mon égare, comme si elle m'avait rangé dans une case précise. Du genre « danger, à éviter ». Pourquoi nous sommes nous évités aussi longtemps sans jamais se dire clairement les choses ? Nous étions en conflit mais on a préféré fuir chacun de son côté plutôt que prendre les armes. Elle pense que je vivais bien et j'étais persuadé qu'elle devait l'être sans interférer tel un parasite. En sommes, nous pensons presque la même chose et cela nous a considérablement éloigné. Je suppose qu'elle a su se consoler, que ses amis m'ont insultés et qu'elle m'a maudite jusqu'à ne plus savoir pourquoi elle pleurait. Je ne vais pas dire que je m'en fiche, c'est faux. Ce n'était pas un acte prémédité, juste un mauvais pas que je n'ai pas contrôlé. Finalement, je formule ma réponse et englobe les deux thèmes sans faire de distinction. Je m'excuse pour la tromperie et pour l'indifférence qui a suivi. J'aurai pensé à une gifle monumentale, mais Suki se contente d'approuver sans geste brusque. C'est moi qui attrape ses mains pour les retirer de mon pull, lui proposant simplement de sortir à l'extérieur, loin de ce brouahaha. Encore une fois, elle approuve et se détache de moi pour prendre le chemin vers la sortie, tandis que je suis sur ses talons pour m'échapper à mon tour de cette ambiance enflammée et étouffante. Sauf que la route se fait plus tortueuse que prévu et je me retrouve à la rattraper dans une bousculade involontaire, ma main frôlant mon bras l'espace d'une demi-seconde. Suki se redresse et je ne remarque pas de suite pour sa cheville. « ça va ? » Une simple question, mais je l'observe pour déceler quelque chose d'autre que des mots. Une grimace, par exemple. Un signe que, non, ça ne va pas vraiment. Sans prévenir, je me penche légèrement pour la saisir par la taille et la soulever par dessus mon épaule, la tenant fermement contre cette dernière pour éviter qu'elle se fasse à nouveau mal. « évite de bouger. » Lui conseillais-je en reprenant vers la sortie, parvenant plus facilement à écarter les gens du milieu qu'elle auparavant.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 6 Mai - 18:58
Elle a l’impression que le monde s’arrête de temps en temps, comme ça, juste pour la faire chier, juste pour la souler un peu. Les minutes semblent s’écouler si lentement qu’elle a l’impression que ça fait déjà une éternité qu’elle est face à lui, au beau milieu de la piste de danse, à hausser le ton pour se faire entendre. Bon, l’ironie dans tout ça c’est qu’elle n’a pas besoin d’hurler à pleins poumons, son visage fermé exprime très bien ses sentiments face à la situation. Elle est partagée entre deux feux. Celle de fuir, de prendre ses jambes à son cou et quitter cet endroit comme elle l’a fait pendant cinq ans. Ou celle de l’affronter et de recevoir ce qu’elle a toujours voulu, une explication. En vrai, la situation n’a pas réellement besoin de toute cette histoire, de toute cette haine, de toute cette attente, elle aurait pu se terminer plus tôt. Ça arrive, que les histoires d’amour se terminent comme ça. Mais pour la russe, c’est trop difficile. Trop douloureux. Encore aujourd’hui, elle a cette part en elle qui se dit que c’est à cause d’elle tout ça, qu’elle n’était pas à la hauteur, qu’elle l’a peut-être trop délaissé pour le patin à glace. Et puis son accident de voiture n’a rien arrangé à la situation non plus. Elle l’a empiré même. Elle approuve la proposition du jeune homme et se met directement en route. Elle a l’envie pressante de respirer, de sentir de l’espace autour d’elle. Elle fuit la scène le plus vite possible mais les choses semblent vouloir se jouer d’elle encore un peu. Elle percute une jeune femme de plein fouet ce qui lui fait perdre l’équilibre et qui a pour résultat de lui fouler la cheville. Elle est rattrapée au bon moment mais elle ne s’intéresse qu’à sa cheville. La musique trop forte de la boîte de nuit résonne dans ses tempes. Elle fronce les sourcils, grimaçant légèrement en sentant une petite chaleur au niveau de sa cheville. Elle entend vaguement le ça va de Yûgi. Elle hoche la tête de bas en haut en guise de réponse, s’apprêtant à reprendre son chemin. Mais elle se retrouve très vite portée les secondes qui suivent. Elle passe de debout, sur ses deux jambes, à portée sur l’épaule de son ex comme un vulgaire sac à patate. Choquée, elle tente de se mouvoir mais il la tient fermement par la taille. Le souffle légèrement coupé, elle pose ses mains sur le dos du jeune homme pour avoir appui. Il lui demande d’éviter de bouger. La blague. « .Repose-moi, je peux marcher ! » dit-elle en le tapant légèrement dans le dos pendant qu’il avance dans la foule. Chiante mais pas conne, Suki tente de garder ses jambes près de lui pour éviter d’éborgner les autres personnes. Quoique … ce serait pas mal pour se frayer un passage cela-dit. Elle lève les yeux, exaspérée de penser de telles conneries. Elle sent une légère brise fraîche aux niveaux de ses jambes. Sa robe ! Postée comme ça, n’importe qui a une magnifique vue sur son postérieur. Elle sent ses joues rougir et tape dans le dos du jeune homme pour attirer son attention. « .AAH ! Yûgi, ma robe est pas faite pour ça, elle est trop courte ! » elle ferme les yeux, espérant qu’il capte le message. Autrement dit, c’est ta seule et unique chance de me mettre la main au cul juste pour le protéger. Suki se redresse un peu, essayant de ne pas le gêner aussi. Oui, elle est plutôt docile pour le coup, mais en fait, ça l’arrange bien. Son champ de vision s’éloigne de plus en plus de là où elle était, ce qui veut dire qu’ils avancent mieux que lorsqu’elle menait la marche. L’air se faire plus frais et elle devine immédiatement qu’ils sont enfin dehors. Relevant la tête, elle voit les visages tournés vers eux. Elle s’imagine leurs pensées. La petite sœur qui est sorti en boîte. Une engueulade entre un couple –à demi-vrai- ou bien la petite copine qui est prise sur le fait accompli. Ce serait le comble. « .C’est bon là, tu peux me reposer maintenant ?! » qu’elle demande en baissant la tête. Elle a une certaine boule qui se forme au creux de son ventre.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 18:48
Il y a bien des manières de terminer une histoire d'amour, même si les personnes s'aimaient sincèrement et qu'ils pensaient tenir longtemps. Je n'ai jamais douté en nous, ni en notre couple, mais je savais que quelque part à l'intérêt de moi, se cachait ce gros défaut d'infidélité. Si je ne m'étais pas autant attaché à elle, si je ne l'avais pas fait rêver à mainte reprise, peut-être que la séparation se serait mieux déroulée et qu'elle n'aurait pas autant souffert. Je m'en veux, parce que je savais comment j'étais mais que je n'ai rien dit. J'ai laissé les choses se faire jusqu'à commettre l’irréparable et plutôt que prévenir, j'ai dû guérir. Suki n'est pas coupable, elle était très bien comme elle l'était, même avec sa passion pour le patin à glace. Nous avons chacun un passe temps différent mais qui occupait une certaine place dans notre emploi du temps, alors je ne me sentais pas vraiment délaissé ou mis de côté. C'est tout simplement triste que notre histoire se soit fini ainsi, sur une triste note et une trahison impardonnable. Malgré tout, après cinq ans, je cherche encore à m'expliquer et à lui faire comprendre que je suis le seul responsable. C'est moi qui l'ait trompé, pas elle. La foule devient trop pressante et écrasante, je lui propose rapidement de sortir d'ici, d'aller dehors pour mieux discuter et elle ne refuse pas, passant la première entre les gens avant de se faire brusquement bousculer. Heureusement que je la suivais, la rattrapant de justesse en m'inquiétant de son état. à voir sa grimace, quelque chose cloche et je n'attends pas de faire un examen complet pour l'attraper et la porter sur mon épaule. Ce n'est pas très galant, mais je ne me vois pas la transporter comme une princesse non plus. C'est bien le genre de truc qui pourrait la foutre davantage en rogne et m'en coller une. Avec cette méthode, je lui évite d'être à nouveau poussé ou de perdre plus de temps à chercher un chemin l'un à la suite de l'autre, je vais plus vite comme ça. « Pour perdre du temps ? » Répliquais-je aussitôt, pendant qu'elle tapote mon dos de ses petits poings. Ce n'est pas cela qui va me faire m'arrêter, je continue à avancer sans la lâcher jusqu'à l'entendre se plaindre. Sa robe ? Réflexe stupide, je tourne ma tête vers ses jambes et remarque que oui, c'est beaucoup trop court. En seconde, j'attrape le bord de son vêtement et tire suffisamment dessus pour le bloquer, évitant au maximum de toucher ses fesses. Pas que cela me déplaise réellement, mais je préfère éviter un coup de talon dans le nez. Il ne faut pas cinq minutes, ma main tenant toujours sa robe, pour me retrouver dehors avec la jeune femme encore perchée sur mon épaule. Le regard des autres me préoccupent peu, je m'en fiche de ce qu'ils pensent ou de ce qu'ils pourraient dire surtout. à ses mots, je m'accroupis légèrement pour que ses pieds touchent le sol, la tenant toujours pas la taille pour m'assurer qu'elle ne perde pas l'équilibre. « ça a été plus rapide comme ça, tu vois. » Quelle ironie, mais ce n'est pas faux non plus. Dehors l'ambiance est beaucoup moins festive, mais il reste quelques personnes à moitié ensuquer par l'alcool ou d'autres, au contraire, qui profitent mieux sans. Quant à nous, ce n'est ni l'un ni l'autre. Je ne sais même pas par quoi commencer, à dire vrai. « Tu vas continuer à me fuir ? C'est sûrement notre seule chance de parler. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 15 Mai - 18:28
Postée sur l’épaule de son ex tel un sac de pommes de terre, elle se demande encore ce qu’elle a pu faire dans une vie antérieure pour être dans ce genre de situation. Si un jour on lui avait dit qu’elle se retrouverait sur l’épaule de son ex pour sortir d’une boîte de nuit pour parler de ce qu’il s’est passé il y a cinq ans, elle aurait sûrement rit à gorge déployé. Mais ce n’est pas le cas, pas en ce moment alors qu’elle tente d’attirer son attention en lui donnant des coups dans le dos en lui demandant de la reposer. Elle s’est, certes fait mal à la cheville, mais elle peut encore marcher, ce qu’elle croit et ce qu’elle espère vraiment. Mais il ne la lâche pas, il marque un point, ils perdraient du temps si il la reposait par terre. Elle soupire, affichant une grimace par la même occasion. Puis, dans un élan de lucidité, elle se rappelle que sa robe est trop courte. Par conséquent, quiconque veut se rincer l’œil sur son magnifique postérieur peut s’en donner à cœur joie. Elle ne cherche pas à comprendre, elle le lui dit clairement, priant pour qu’il comprenne bien assez vite. Elle sent le tissu de sa robe se faire tirer et un sourire à demi-soulagé s’installe sur ses lèvres. Bon, elle jette l’éponge, foutant son espoir au placard. Une mine résignée sur le visage, elle se redresse et regarde autour d’elle. Certains regards se posent sur elle et puis se détournent très rapidement, ils s’éloignent de la piste de danse plus rapidement qu’elle ne le sent. Très vite, ils arrivent en dehors de la boîte de nuit. Suki a l’impression d’avoir les oreilles qui bourdonnent suite aux effets de cette musique trop forte. Elle ouvre et referme la bouche, essayant de chasser cette désagréable impression d’être dans un avion. Elle lui demande de la déposer. « .certes, il n’empêche que tu aurais pu passer devant moi et ouvrir le passage. » lâche-t-elle alors qu’il la déposait par terre, se remettant de ses émotions. Elle regarde sa robe et la tire légèrement vers le bas, essayant de cacher ce qu’il y a à cacher. Elle ne ressent rien au niveau de sa cheville, ce qui la rassure. Elle se redresse et inspire profondément, savourant l’air frais de la nuit. Elle le regarde, le cœur douloureux. Continuer à le fuir ? Elle détourne la tête. Leur seule chance de parler. Elle serre discrètement les poings. « .vrai. » elle baisse le regard, essayant de ne rien laisser paraître. « .continuer à te fuir ? tu sais, si je l’avais vraiment voulu, je serais pas là en ce moment. » oui, parce que fuir quelqu’un pendant cinq ans ça relève de l’exploit et de la maitrise. Elle inspire profondément, elle ne sait plus ce qu’elle doit demander, ce qu’elle doit dire. Elle n’ose pas le regarder, à chaque fois qu’elle le regarde, elle a cette douloureuse sensation dans la poitrine, ce cœur qui se serre, qui se rappelle de ces moments passés avec lui. « .pourquoi ? » demande-t-elle tout d‘un coup. Pourquoi. Un seul mot qui arriver à laisser un large choix de réponse. Puis, cette pensée lui brûle l’esprit. « .est-ce que c’était la première fois ? … ou … » elle n’ose finir sa phrase, par peur de la vérité. Elle croise les bras contre sa poitrine, le visage toujours baissé vers le sol.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mer 25 Mai - 20:32
Je n'ai jamais fait d'étude en médecine, ni même intéressé à un bouquin là-dessus, mais je sais par expérience qu'une cheville foulée peut faire assez mal et empirer si on ne fait pas attention. De plus, c'est plus facile pour moi de la transporter sur mon épaule qu'attendre derrière elle, quitte à ce qu'elle se blesse davantage à cause de la foule. Ainsi, nous allons plus vite et elle acquière une certaine sécurité, enfin presque. Je n'avais pas prévu que sa robe soit si courte et qu'elle remonte à ce point quand je la porte sur mon épaule. Même si je ne suis que son ex, je n'ai aucune envie qu'un autre type mate ses fesses. Ce n'est pas pour autant que j'irai lui mettre la main dessus, juste tirer le tissu pour cacher son sous-vêtement et la mettre en zone safe. Elle n'a rien à craindre, personne ne verra sa petite culotte, pas même moi. L'ascension se fait plus facile que prévu, la sortie n'est pas très loin et à peine dehors, Suki me demande de la relâcher. Sans protester, je la dépose délicatement au sol en l'écoutant se plaindre. « Tu aurais quand même mit trop de temps. » Insistais-je de mon côté, pas près à lâcher le morceau. Puis, on aurait pu être séparé à n'importe quel moment et je n'ose imaginé son sort après ça. Maintenant que c'est fait, c'est fait. Elle ne va pas se plaindre d'être sortie saine et sauve ? Enfin, presque. Nous avons tout le temps de parler ici, même si ce n'est pas le meilleur endroit pour les confidences. Elle confirme ce que je pensais, il aurait été plus facile pour elle de me fuir à nouveau. « Tu l'aurais fait si tu avais eu la chance de le faire. » Je ne l'accuse de rien, c'est sûrement normal de vouloir fuir son enfoiré d'ex. Je ne suis pas en position pour dire quoi que ce soit, je devrais surtout être content de pouvoir discuter avec elle, sans qu'elle s'en aille en vitesse. Pourquoi ? Suki demande pourquoi ? Où veut-elle en venir ? Pourquoi je l'ai trompé ? ça me paraît le plus évident au vu de notre situation. Je pourrais lui donner des tonnes de raison, mais j'en ai pas autant à disposition. La première fois ? Je soupire doucement, cherchant mes mots. Je n'ai pas à me donner autant de mal, ça ne servirait à rien. « Non. » Un murmure, je tente de rassembler les morceaux et d'éviter d'être trop direct. « J'aurai dû te prévenir dès le départ, mais après autant de mois sans rechuter, j'ai cru que c'était possible. » Expliquais-je calmement, mon regard ancré sur elle, même si mes yeux ne croisent pas les siens. « Tu étais la première avec qui je tenais 11 mois, sans aller voir ailleurs... Jusqu'à cette fois-là. » Autant être honnête, je n'ai plus rien à perdre ou à gagner avec Suki. « Je suis désolé... De n'avoir rien dit et de t'avoir trahi. » ça n'a jamais été dans mes intentions, c'était plus un vice incurable, un fichu défaut impossible à corriger. Je m'en doutais, mais j'ai espéré durant quelques mois avant de trébucher à nouveau et de tomber bien bas. Suki n'a rien à ce reprocher, ça vient uniquement de moi. « Tu n'étais pas fautive, le problème vient seulement de moi. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 23 Juin - 21:21
Revoir son visage est douloureux, croiser son regard est douloureux, entendre sa voix est douloureux, être près de lui est douloureux. Tout est douloureux quand il est question de Yûgi. Et elle en paie les frais aujourd’hui, même si elle a essayé de l’oublier, même si elle a essayé de vivre de son côté, de profiter de la vie comme elle le fait actuellement, quand bien même cela fait cinq ans, la douleur est malheureusement toujours aussi présente. Présente et lancinante. Malgré son visage neutre, malgré ses soupirs énervés et son regard noir, son cœur est toujours aussi meurtrit par ce moment. Elle roule des yeux, relevant le coin de sa lèvre et plissant son nez lorsqu’il lui dit qu’elle aurait quand même prit trop de temps. Flemme de riposter, elle hausse les épaules, lâchant l’affaire. Son regard se détache de sa silhouette pour se poser sur les alentours, elle inspire profondément l’air frais de la nuit, calmant légèrement la chaleur qui la gagne. Oui, c’est vrai, ça aurait été facile de le fuir, de mettre un point à cette rencontre hasardeuse et pourtant elle ne l’a pas fait. Certes, ce n’est pas vraiment le lieu adéquat, mais est-ce qu’il en existe un pour ce genre de discussion ? elle baisse le regard, perdue dans ses pensées, elle ne sait pas par où commencer, elle ne sait pas comment lui parler pourtant, un seul mot s’échappe de sa bouche. Pourquoi. Un mot vague, un mot qui mène sur les nombreuses interrogations qu’elle s’est faites au fil des ans, des interrogations qu’elle a tût et ranger dans un coin de sa tête, des interrogations qu’elle a presque oubliée aujourd’hui. Elle croise les bras contre sa poitrine, essayant de cacher sa respiration trop rapide et entre coupée lorsqu’elle demande si c’était la première fois. Il murmure un non, un non qui la fait frémir, elle se perd dans des suppositions, le regard toujours au sol. Il parle, sa voix s’élève dans les airs, elle l’écoute attentivement sans pour autant le regarder. Elle n’y arrive pas. La prévenir dès le départ, rechuter ? C’est quoi cette histoire. Elle ne comprend rien et relève la tête, l’expression de son visage est perplexe. Elle écoute, essayant de comprendre le sens de ses phrases. Elle était la première avec qui il tenait aussi longtemps sans aller voir ailleurs. Elle se mord les lèvres, son cœur tambourinant dans sa poitrine. Il conclut en lui disant que ce n’est pas elle le problème mais lui. Choquée et surprise, elle fait quelques pas en arrière, les mains levées en l’air avant de se prendre la tête. « .attend, t’es sérieux là ? » elle se rend compte qu’elle vient de lâcher ça avec un son un peu trop fort. « .excuse moi j’essaye de comprendre là … t’es en train de me sortir que tu … » elle n’arrive pas à sortir sa phrase tellement elle tombe de haut. Non, elle ne se dit pas qu’elle est sa plus longue relation, elle capte juste le mauvais côté. « .tu le savais ? j’sais même pas comment dire ça … tu le savais que tu étai-es du genre infidèle ? » elle fait les cent pas, elle doit bouger sinon elle sent qu’elle explosera d’un moment à un autre. « .ce que tu essayes de me dire c’est que je suis la première fille avec qui t’étais, avec qui t’as durer si longtemps en luttant contre tes pulsions d’aller voir ailleurs ? que tu es du genre à aller voir ailleurs ? » elle le regarde, presque dégoûtée. « .ouais, maintenant je comprends mieux, c’est pas moi le problème, c’est toi. t’as vraiment un gros problème yûgi ! » elle passe une de ses mains sur son front. « .tu sais quoi, j’arrive même pas à t’en vouloir de ne pas me l’avoir dit, parce que je pense que si tu l’aurais fait, j’aurais pas supporter l’idée que tu sois entrain de baiser d’autre pouffiasse. » elle est crue dans ses mots, elle parle fort, elle s’en fout, elle est mal alors elle s’en fout.

Choi B. Asher
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 253 Yen (¥) : 24 Avatar : lim hyunsik (btob) Schizophrène? :

« le chat sauvage » jihyuk ☣ « le sale gosse vulgaire» raylai ☣ « le faux double » emrys ☣ « le sportif extrême » loukas ☣ « le minimoys à la fraise » berry ☣ « le nolife » dawn ☣ « le muet » junya ☣ « la prégnante » astéria ☣ « le tatoueur tatoué » raijû ☣ « le lapin crétin » momiji ☣ « le prof timide » reon ☣ « l'aubergiste » yulian ☣ « percy jangson » percy ☣ « la langue de vipère » reagan ☣ « le journaliste » setsuna ☣ « l'idole, fils héritier » shun ☣ « le roi des cons » king ☣ « le mangaka » bae ☣ « l'espion du royal shit » nyima


Métier : professeur de médecine générale. Résidant à : shibuya, dans un bel appartement. Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum
Navigation : présentationlienrp


Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Sam 25 Juin - 23:13
Pourquoi. Il pourrait y avoir tellement de pourquoi dans ce monde que je ne saurais lequel elle désire savoir. Pourquoi, c'est vaste comme question. Pourtant je ne suis pas bête, ni né de la dernière pluie. Je sais où veut en venir ce pourquoi qui doit la démanger depuis des années. Un pourquoi qui englobe notre relation et cette brusque rupture, sans un mot échangé avant que la fin n'arrive sans prévenir. Un pourquoi qui pourrait en demander beaucoup mais néanmoins qui se montre être plutôt restreint. Pourquoi j'ai fait ça ? Pourquoi j'ai agis comme le pire des enfoirés ? C'est ce pourquoi là qui lui brûle le bout de la langue. Un pourquoi qui me paraît clair à mes yeux, parce que je suis un connard. J'étais tellement bien avec elle durant les premiers mois et même quand j'ai cédé, j'étais toujours bien en sa présence. Je ne comprends pas moi-même pourquoi je l'ai fait, pourquoi j'ai voulu voir ailleurs alors que je possédais beaucoup. C'est dans mes gênes, dans ma tête. C'est quelque part par-là, en moi. ça gronde, se manifeste et me pourri. Lui expliquer cela est plus compliqué que prévu, je me doute qu'elle ne risque jamais de me pardonner avec ça. Car oui, je l'ai un peu prise pour une idiote en fermant ma bouche, mais j'ai cru pouvoir changer pour quelqu'un que j'aimais réellement. Encore une fois, je me suis trompé sur mon propre compte. La bombe est lancée, j'attends simplement de voir sa réaction, notamment les expressions de son beau visage face à la dure et triste réalité. Il existe bien des cas dans mon genre, qui ne peuvent s'empêcher d'être infidèle même s'il découvre la perle rare. ça pourrait être une maladie, si les gens ne voyaient pas cela comme un simple comportement. Suki n'en revient pas, ça paraît la choquer ou l'énerver, je ne peux pas encore dire dans quel état elle se trouve pour l'instant. « Oui. » Répondis-je simplement pour la question de savoir. évidement que j'étais au courant, on parle de moi. Suki continue de m'interroger, ressortant le mauvais côté de ma personnalité. Hochement sur hochement de tête, j'affirme chacune de ses questions avec une mine neutre, presque impassible. ça je le savais, mais ça me fait subitement sourire. « C'est ce que je disais. » Mais elle n'avait pas besoin d'en rajouter pour m'enfoncer. Bon, au moins ça sort. Les choses se disent clairement et c'est mieux ainsi, ce n'est pas comme si je pouvais gagner encore quelque chose. « Tu penses que les gens comme moi n'ont pas le droit d'essayer au moins une fois dans leur vie d'être sincère ? J'ai tenté, Suki. » Certes, elle va m'en vouloir de l'avoir fait avec elle mais comment pouvais-je savoir à l'avance que ça échouerait. « Si je l'aurai vraiment fait, tu n'aurais pas continué avec moi. Ose dire le contraire, mais je ne pourrais pas le croire. » Je soupire, glissant une main dans mes cheveux en me détournant d'elle. Ce n'est pas à moi d'être exaspéré, mais quoi que je fasse ou que j'ai pu faire, ça n'a rien changé. Désormais, je sais que je ne suis pas fait pour ça. « Maintenant que c'est dit, tu peux passer à autre chose. Trouves-toi un bon garçon, je te souhaite d'être heureuse. » J'ignore si je suis narquois ou sérieux, j'ignore même ce que je ressens à officiellement briser les liens.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 12 Aoû - 22:01
Elle essaye de comprendre, d’assimiler ce qui est en train de se passer. Elle met du temps, trop de temps à son goût et elle s’énerve encore plus. Contre elle, contre lui, contre ceux qui les regardent comme le dernier numéro de cirque. Elle est crue, elle est froide, blessante dans ses paroles, elle n’arrive pas à faire autrement, c’est son seul moyen de défense. Oh, bien sûr, sa main la démange et elle ne rêve que d’une chose, rencontrer la peau de cette gueule d’ange mais elle se retient, avec toute la force qu’elle peut avoir à cet instant. Elle se répète, encore et encore et pourtant elle a l’impression que les mots qui sortent de sa bouche n’ont aucun sens. Il ne répond pas, il hoche la tête, de toute façon, qu’est-ce qu’il pourrait lui répondre de plus ? Elle s’arrête de faire les cents pas, elle croise les bras contre sa poitrine, la fraîcheur de la nuit la fait frissonner pourtant, elle bouillonne de l’intérieur. Si au départ, elle avait pensé que cette discussion allait lui faire du bien, la soulager, il n’en est rien puisque le poids qu’elle avait sur le cœur depuis ces cinq dernières années se fait ressentir de plus belle. C’est douloureux. Elle baisse les yeux, elle n’arrive même pas à le regarder en face. Les gens comme lui ? Elle ne le regarde pas, pourtant son visage la trahit. Elle serre les dents. Son cœur bat la chamade, si bien qu’elle a l’impression de sortir d’un marathon de 10 km. Il a tenté, il n’a pas réussi. L’image de leur dernière rencontre lui revient en mémoire et elle grimace. C’est vrai, les blessures du passé sont toujours là. « .je n’en sais rien. » lâche-t-elle en redressant la tête, sa voix est calme, trop calme. Après tout, avec des si on refait un monde. Peut-être qu’elle l’aurait quitté, peut-être qu’elle serait resté, mais une chose est sûre, elle n’aurait pas supporté l’idée. « .et on ne le saura jamais. » murmure-t-elle en détournant le regard. Il se détourne d’elle, elle souffle, comme si elle avait accumulé trop d’air dans ses poumons, elle se sent oppressée dans cet espace ; son regard s’attarde sur les gens à l’entrée/sortie de la boîte, certains les regardent, d’autres vivent leurs vies. Son sang se fige dans ses veines lorsqu’il parle. Maintenant que c'est dit, tu peux passer à autre chose. Trouves-toi un bon garçon, je te souhaite d'être heureuse. Plait-il ? D’une, est-il vraiment possible de passer à autre chose ? De deux, peut-elle vraiment trouver un bon garçon avec ce qu’elle est devenue ? De trois, le bonheur n’a jamais vraiment frappé à sa porte. De quatre, est-ce qu’il se fout de sa gueule ? La russe rit jaune, elle décroise ses bras et passe ses mains dans ses cheveux en se prenant la tête. Bien sûr, sa fierté mal placée ne lui dira jamais la vérité. « .Comme tu dis, je peux pas passer à autre chose maintenant. Me trouver un bon garçon et être heureuse. lâche-t-elle un peu trop sèchement sans la moindre émotions positives sur le visage. .Je te souhaite la même chose, passer à autre chose, trouver une gentille fille qui saura vivre avec ça et être heureux. » faux, elle ne le pense pas le moins du monde. Elle se pince les lèvres pour éviter d’en dire plus, au risque de paraître méchante.

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 8:54
 

baby baby.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-