AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Haunted house - Let's be crazy together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : miyu Mes messages : 1004 Yen (¥) : 498 Avatar : Youngjae (b.a.p) Schizophrène? :

Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Sawada Jirô ft Mingyu (Seventeen) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)

Age : 23 ans Date de naissance : 07/05/1993 Astrologie : Taureau et coq en astrologie chinoise. Métier : Informateur à Tokyo. En gros, tu as besoin d'une info ? Zeno est la personne adéquate. Résidant à : Il a décidé d'aller squatter chez Jin Yu à Chuo sur un simple coup de tête. Planning :

Zeno n'aime pas s'ennuyer, il se trouvera toujours quelque chose à faire. Souvent, pour ne pas dire toujours, il s'agit d'aller les embrouilles avec des inconnus. Certes, ils n'ont pas de chance mais ils peuvent s'estimer heureux de n'avoir eu à faire qu'une seule fois avec Zeno. Car d'autres, moins chanceux, comme son petit frère adoré London et son petit copain Loukas sont victimes des farces du plus âgé de façon continue et permanente. Récemment, il vient de se trouver une nouvelle victime, Jin Yu, et a même décidé de squatter chez lui. En tout cas, Zeno s'amuse comme un petit fou.


Il s'amuse, s'amuse, croyant être loin de tout danger. Il ignore qu'une terrible vengeance l'attend lorsque Dan l'aura retrouvé. Mais ce n'est pas prêt d'arriver puisque ce dernier est toujours à Londres. Enfin, d'après ses dernières informations...


Navigation :

« It's scary how much they trusted me »







L'histoire n'est jamais importante, ce qui est le plus drôle, c'est le présent. Parfois, on tombe sur le jackpot et on trouve des sujets (liens) intéressants. Alors il faut les noter dans un petit coin de notre tête, pour ne pas oublier tout le chemin (rp) qu'ils ont parcouru. Mon téléphone est un outil indispensable pour recevoir les dernières nouvelles croustillantes des gens.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 23 Avr - 18:01
I'm alone crazy. You're alone crazy.
Let's be alone crazy together.
TENUE  ⚔ Assis sur ma chaise de bureau, je m’amuse à tourner sur moi même en attendant que le temps passe. Je m’ennuie. Nous sommes dans une période relativement calme et personne n’a besoin de mes compétences d’informateurs. Pas de vengeance à accomplir, ni de prise de pouvoir à faire, les gens sont tous calmes et à cause de ça, je m’ennuie à mourir. Du haut de mes 32e étages, j’observe par la grande fenêtre Shibuya. C’est sur que ça change de Londres où tout est fermé bien assez tôt. Mais je ne regrette pas d’être venu à Tokyo. Je n’avais pas eu le choix mais finalement, ce n’est pas si mal que ça. Continuant de tourner sur chaise, je consulte mon portable. Même pendant cette période « creuse », je reçois des informations tous les jours. Elles ne sont pas toutes intéressantes mais on ne sait jamais à quel moment ces secrets peuvent servir. De temps en temps je reçois les sms de ma petite espionne de Royal. C’est amusant de lire ses nouvelles puisqu’elles concernent mon frère et son copain. Je soupire un gros coup avant d’arrêter le mouvement de ma chaise. Bon aller, je me décide de sortir de ma chambre d’hotel parce que je supporte plus d’être enfermé dans un lieu clos. J’ai besoin de m’amuser et le meilleur endroit c’est la fête foraine ! Je ne ressens aucune honte, ni de peine à y aller tout seul. Je m’amuse pour moi et je n’y vais pas pour faire plaisir aux autres. De plus, le temps est parfait pour aller faire un tour à la foire.

J’enfile mon pull avant de quitter mon hôtel et de prendre le métro. Je sais qu’une fête foraine vient d’être installée à Chiyoda, alors c’est là bas que je me dirige. Après quelques dizaines de minutes de trajet, j’arrive enfin devant la foire. Comme nous ne somme ni en week end, ni un jour férié et qu’il n’est que 15h, il n’y a pas beaucoup de monde. Tant mieux puisque je n’aurai pas à faire la queue pour mes attractions. Je regarde les gens qui défilent et monte dans la première attraction que je vois. Je m’amuse tellement que je ne vois pas l’heure défiler. Heureusement puisque mon but était de faire passer le temps. Pomme d’amour dans la main droite et une grosse peluche de dauphin dans la deuxième, je me promène tranquillement à la recherche d’autres attractions. Je suis assez content de cet après midi, j’ai gagné facilement cette peluche, des oreilles de chats et je me suis rempli le ventre de friandises. Croquant ma pomme d’amour, je vois les annonces concernant la maison hantée. Le ciel commençait à s’assombrir alors pourquoi pas la tester ? Ça pouvait être drôle si c’était bien fait. Et vu comment les affiches vantent l’attraction, j’ai bien envie d’y faire un tour.

Est ce parce qu’il se faisait tard, mais il y'a déjà plus de monde que lorsque j’étais arrivé. Il faut attendre pour la maison hantée et j’affiche une petite moue. Je ne suis pas du genre à patienter tranquillement mon tour alors je réfléchis à comment voler la place d’une autre personne. Ce n’est qu’en longeant la file que je remarque une gamine se faire disputer par le staff. A en juger par la situation, elle doit être en train de se faire recaler. Dommage, elle était si prêt d’entrer dans l’attraction…Puis une idée me vient à l’esprit. Je jette la fin de ma pomme d’amour dans une poubelle et m’approche de la gamine avant de mettre ma main sur son épaule et la ramène contre moi. «  Bah les pattes messieurs, c’est ma petite soeur. Elle faisait la queue pour nous pendant que j’étais parti aux toilettes. Pas vrai, petite soeur ?  » Je la fixe du regard avant de lui lancer un sourire complice. Je ne lui viens pas en aide, mais je me sers d’elle pour ne pas faire la queue et elle m’utilise pour entrer dans l’attraction, assez équitable non ?
© 2981 12289 0

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Avr - 14:28
Une brise légère s’abat sur le parc ; la température est idéal en ce moment, ni trop fraîche, ni trop chaude. Mais peu de gens semble le voir, le sentir, tous trop occupés avec leurs vies. C’est presque ennuyant. Les yeux rivés sur ce ciel aux mille et une nuances de bleu, la bohémienne respire la fraîcheur. Soo-Ah sourit, un vrai sourire, de plénitude, de bien-être. Allongée sur l’herbe depuis une bonne heure, les mains plongées dans l’herbe, elle profite du temps, du calme que lui apporte ce parc. Il n’a rien à voir avec les jardins qu’elle a connu, mais ça fait l’affaire, ça la repose. Elle qui court tout le temps, pour tous et pour rien. Elle inspire profondément et ferme les yeux quelques secondes. Elle écoute, elle écoute la vie Tokyoïte, les voitures, le vent dans les feuilles des arbres, les sifflements des oiseaux, cette langue qu’elle peine parfois à comprendre. Cette voix. Cette voix qui n’a pas l’air tout à fait enchanté de la voir là. Cette voix qui se montre de plus en plus agressive. Elle fronce les sourcils sans ouvrir les yeux, se disant que ce n’est qu’une illusion mais quand elle sent qu’on lui porte un coup au mollet. La jeune fille se relève instinctivement, aux aguets. Prête à bondir. Son action fait reculer la personne en question. Un jeune homme. Soo-Ah se redresse lentement, le visage inquisiteur. Elle regarde le jeune homme, elle ne le connait pas et au vu de sa posture, il sait très bien qu’il a fait une connerie. Soo-Ah regarde autour d’elle. Il n’y a personne, sauf peut-être … si. Elle déglutit difficilement et s’abaisse devant lui, en guise de remerciement. Au loin, elle voit un des gardiens du parc et elle sait très bien que si ça avait été lui, elle aurait été dans de sales draps. « .merci. » lâche-t-elle avant de partir, saluant une dernière fois la personne.

Les mains dans les poches de sa veste, elle arpente les rues du quartier, elle ne sait pas où elle va exactement mais elle y va. Son regard s’arrête sur l’entrée de la fête foraine. Pourquoi pas. Après tout, elle n’a rien d’autre à faire, ce n’est pas comme si elle avait deux devoirs à faire pour la fin de la semaine, non ? Si, bon tant pis. La gamine hausse les épaules et avance d’un pas ferme vers l’entrée, depuis qu’elle est arrivée à Tokyo, elle n’a jamais vraiment eut l’occasion d’y aller et à vrai dire, c’est la bonne occasion. Elle pénètre dans l’enceinte, il y a très peu de monde. Un sourire satisfait se plaque sur ses lèvres tandis qu’elle sent une bonne odeur planer dans l’air. Son ventre se met immédiatement en marche. Elle s’humecte les lèvres d’envie. Rapidement, la jeune femme fouille dans son sac à main si elle a de quoi se payer quelque chose à manger. Si. Bingo. Assez pour profiter de la journée et très peu pour pleurer le lendemain. La jeune fille s’avance vers le stand et commande un churros nutella.

Le churros au niveau des lèvres, elle le grignote sans lâcher sa proie de vue. Postée dans la file d’attente de la maison hantée, elle attend patiemment son tour. Ça fait au moins une bonne trentaine de minutes qu’elle attend, qu’elle s’inflige la torture de grignoter comme une pie son churros. Elle jette un regard rapide en arrière, la queue est longue, et devant ? un sourire satisfait, elle se dit qu’elle n’en a plus pour longtemps. Malheureusement, son churros n’est pas infini et elle termine rapidement. Pas rassasié pour un sou, elle soupire et tape du pied –comme la plupart des autres personnes dans la queue. Elle sort ses écouteurs de son sac et les fourre dans ses oreilles, allumant et s’occupant avec de la musique. Ce qui est bien dans cette sortie improvisée, c’est qu’elle est toute seule. Pas de compagnie pour lui faire peur. L’inconvénient c’est qu’elle est légèrement froussarde et elle n’aura pas de quoi se cacher en cas de problème. Son tour arrive bientôt. Un trio. Une personne. Le couple devant elle et c’est bon. Elle retire ses écouteurs, le sourire aux lèvres. Sourire qui disparaît très vite quand elle se voit l’entrée interdite. C’est une blague. Elle ne peut pas rentrer qu’il dit. Chose qu’elle a du mal à concevoir et qu’elle dit clairement. Pas d’aegyo, cette tête de pioche de ne le mérite pas. Encore moins quand il ose lui prendre le bras d’un air menaçant pour la dégager. Elle proteste et se fige. Lorsqu’une deuxième main se pose sur son épaule et l’attire contre quelque chose. Une mine surprise sur le visage, elle redresse son regard vers l’inconnu. Clairement il est plus vieux qu’elle et à l’entendre, il est entrain de lui sauver la vie. Elle comprend tout de suite son petit regard et acquiesce vivement de la tête. « .oppa~ pourquoi tu as mis si longtemps ? » elle joue le jeu, un peu trop, cependant elle s’abstient de lui demander si il était tombé dans le trou des toilettes. Soo-Ah passe ses bras autour de la taille du jeune homme. Une moue boudeuse sur le visage. « .hum ?!. » soo-ah et cette facilité d’approche déconcertante. « .on peut y aller maintenant ? » qu’elle répond un peu trop froidement à l’adresse du passeur. Il lui répond par le même regard, la bohémienne ne flanche pas, c’est lui qui le fait. Satisfaite, elle lâche le jeune homme et s’avance s’en demander son reste. « .oppa~ tu viens ? » minaude-t-elle à l’entrée de la maison.

Pseudo : miyu Mes messages : 1004 Yen (¥) : 498 Avatar : Youngjae (b.a.p) Schizophrène? :

Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Sawada Jirô ft Mingyu (Seventeen) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)

Age : 23 ans Date de naissance : 07/05/1993 Astrologie : Taureau et coq en astrologie chinoise. Métier : Informateur à Tokyo. En gros, tu as besoin d'une info ? Zeno est la personne adéquate. Résidant à : Il a décidé d'aller squatter chez Jin Yu à Chuo sur un simple coup de tête. Planning :

Zeno n'aime pas s'ennuyer, il se trouvera toujours quelque chose à faire. Souvent, pour ne pas dire toujours, il s'agit d'aller les embrouilles avec des inconnus. Certes, ils n'ont pas de chance mais ils peuvent s'estimer heureux de n'avoir eu à faire qu'une seule fois avec Zeno. Car d'autres, moins chanceux, comme son petit frère adoré London et son petit copain Loukas sont victimes des farces du plus âgé de façon continue et permanente. Récemment, il vient de se trouver une nouvelle victime, Jin Yu, et a même décidé de squatter chez lui. En tout cas, Zeno s'amuse comme un petit fou.


Il s'amuse, s'amuse, croyant être loin de tout danger. Il ignore qu'une terrible vengeance l'attend lorsque Dan l'aura retrouvé. Mais ce n'est pas prêt d'arriver puisque ce dernier est toujours à Londres. Enfin, d'après ses dernières informations...


Navigation :

« It's scary how much they trusted me »







L'histoire n'est jamais importante, ce qui est le plus drôle, c'est le présent. Parfois, on tombe sur le jackpot et on trouve des sujets (liens) intéressants. Alors il faut les noter dans un petit coin de notre tête, pour ne pas oublier tout le chemin (rp) qu'ils ont parcouru. Mon téléphone est un outil indispensable pour recevoir les dernières nouvelles croustillantes des gens.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 27 Avr - 19:03
I'm alone crazy. You're alone crazy.
Let's be alone crazy together.
TENUE  ⚔ La maison hantée avait du succès. Il me suffit de voir cette longue file d’attente pour comprendre que je ne pourrai pas entrer dans l’attraction avant une bonne heure si je devais commencer à faire la queue maintenant. L’idée d’attendre ne me plait pas, je veux faire la maison hantée dans la minute qui suit. Je longe la queue en espérant trouver la cible parfaite pour lui piquer sa place. Croquant pour la dernière fois ma pomme d’amour, je trouve la personne qu’il me faut. Une pauvre gamine était en train de se faire embêter par les gens de l’attraction. Il me faut pas moins de deux secondes pour comprendre qu’on lui rejetait l’entrée, surement parce qu’elle est seule pour une attraction si « terrifiante. » La petite n’a pas l’air de se laisser marcher sur le pied et s’oppose à ce qu’on la vire de là. Je souris avant de décréter que cette fille serait mon laisser passer. Le passeur s’impatiente devant le caractère rebelle de ma cible et lui prend brusquement son bras. J’entre dans la scène à ce moment en récupérant ma nouvelle soeur par l’épaule. Je ne suis pas du genre à défendre les autres, mais si je devais être crédible, autant jouer le jeu jusqu’au bout. A partir de cet instant, j’ai fais de cette jeune inconnu ma petite soeur. Et même si je ne la connais pas, elle m’a l’air moins bête que ma vraie soeur puisqu’elle comprend tout de suite là où je veux en venir. Tant mieux, car j’aime les personnes intelligentes. J’affiche néanmoins un sourire amusé en entendant son « Oppa », mot qui m’en dit long sur ses origines. Ma petite soeur joue le jeu et m’attrape carrément la taille avec ses bras. Je lache un petit rire avant de passer une main dans mes cheveux. Est ce que tous les jeunes d’aujourd’hui sont comme ça ou est ce que j’étais chanceux jusqu’au bout pour être tombé sur une intéressante gamine ? Je lui tapote la tête en ébouriffant ses cheveux avant de lui sourire innocemment. Moi aussi je sais m’adapter dans les situations, donc autant profiter d’avoir une nouvelle soeur.

Je laisse ma cadette parlé au passeur. Je suis même témoin d’un jeu de regard entre ces deux, duel que ma petite soeur a gagné sans problème. Elle finit par me lacher et avance sans moi. Je tourne la tête vers le perdant avant d’échapper un rire moqueur. «  J’arrive ~ » En passant devant l’homme, je lui confie ma peluche le temps de l’attraction. M’en fiche si on ne ressort pas par là, mais je compte sur lui pour qu’à la fin de notre tour, je retrouve ma peluche. J’arrive à la hauteur de ma cadette, devant l’entrée de la maison. En tout cas, de l’extérieur elle m’a l’air assez glauque, c’est un bon début. Cependant, il ne faut jamais juger un livre par sa couverture. Déjà de là où nous sommes, nous ne voyons que l’obscurité à l’intérieur. Impossible d’avoir un petit aperçu avant d’y entrer pour de bon. «  Allons-y. » Je fais le premier pas à l’intérieur suivi de la gamine. La porte se referme aussitôt, nous empêchant d’avoir de la lumière extérieure. Je sens un soudain courant d’air se créer. Mon sourire s’agrandit, ça promet d’être amusant et j’ai hâte de découvrir toutes les surprises qui nous attendent. Je me retourne vers la gamine, gardant mon sourire. «  Désolé pour toi, mais je suis un très mauvais frère. Ne compte pas sur moi pour te rassurer. » London, mon frère, peut en témoigner.  
© 2981 12289 0

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 4 Mai - 19:00
Citation :
fausse manipulation, j'ai perdu la réponse en voulant citer, sauf que c'est le bouton éditer qui a prit. :out:

Pseudo : miyu Mes messages : 1004 Yen (¥) : 498 Avatar : Youngjae (b.a.p) Schizophrène? :

Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Sawada Jirô ft Mingyu (Seventeen) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)

Age : 23 ans Date de naissance : 07/05/1993 Astrologie : Taureau et coq en astrologie chinoise. Métier : Informateur à Tokyo. En gros, tu as besoin d'une info ? Zeno est la personne adéquate. Résidant à : Il a décidé d'aller squatter chez Jin Yu à Chuo sur un simple coup de tête. Planning :

Zeno n'aime pas s'ennuyer, il se trouvera toujours quelque chose à faire. Souvent, pour ne pas dire toujours, il s'agit d'aller les embrouilles avec des inconnus. Certes, ils n'ont pas de chance mais ils peuvent s'estimer heureux de n'avoir eu à faire qu'une seule fois avec Zeno. Car d'autres, moins chanceux, comme son petit frère adoré London et son petit copain Loukas sont victimes des farces du plus âgé de façon continue et permanente. Récemment, il vient de se trouver une nouvelle victime, Jin Yu, et a même décidé de squatter chez lui. En tout cas, Zeno s'amuse comme un petit fou.


Il s'amuse, s'amuse, croyant être loin de tout danger. Il ignore qu'une terrible vengeance l'attend lorsque Dan l'aura retrouvé. Mais ce n'est pas prêt d'arriver puisque ce dernier est toujours à Londres. Enfin, d'après ses dernières informations...


Navigation :

« It's scary how much they trusted me »







L'histoire n'est jamais importante, ce qui est le plus drôle, c'est le présent. Parfois, on tombe sur le jackpot et on trouve des sujets (liens) intéressants. Alors il faut les noter dans un petit coin de notre tête, pour ne pas oublier tout le chemin (rp) qu'ils ont parcouru. Mon téléphone est un outil indispensable pour recevoir les dernières nouvelles croustillantes des gens.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 23:41
Je n’ai pas envie de faire la queue pour la maison hantée. D’ailleurs, je n’ai pas vraiment spécialement envie de la faire, mais j’avoue qu’avec tout ce mode, cela a attiré ma curiosité. Est-ce que cette attraction est si bien que tout le monde se rue dessus au point de devoir attendre au moins trois quart d’heure pour la faire ? Je n’ai jamais eu peur de ma vie. Rien ne m’effraie et je vois cette maison hantée plus comme une attraction pour faire rire que pour avoir la terreur de ma vie. Je veux voir comment les hommes ont pu développer cette attraction dans le but de faire peur aux autres. Autant pour moi je sais que ça ne me fera pas peur, mais je me demande pourquoi les autres y vont. Je doute qu’ils sont tous comme moi et y vont pour le pur fun. Enfin, peut être qu’ils y vont parce qu’ils aiment avoir peur ? C’est fort probable. Est-ce que l’homme est une créature si masochiste ? Je ne sais pas mais je suis curieux de savoir. Je devrais peut être demander à ma nouvelle petite sœur de ce qu’elle en pense. Enfin, le moment n’est pas venu de partager nos opinions puisque nous pouvons enfin rentrer dans la maison. Mais grâce à elle, je me suis déjà bien diverti avant de rentrer dans le vif de l’attraction, son interaction avec le passeur m’aura bien fait rire. Je confie ma peluche à l’homme de l’entrée. Je n’ai nullement l’envie de la prendre pendant toute l’attraction et je ne compte pas continuer mon rôle de frère une fois à l’intérieur du bâtiment. Après tout, elle est venue seule, n’est ce pas parce qu’elle a envie d’être seule dans ce genre de moment ? Cependant son comportement me pousse à penser le contraire. Elle n’a pas très rassurée, pas autant que moi en tout cas.

Nous pénétrons à l’intérieur de la maison. Je lui explique clairement que je ne compte pas la rassurer comme le ferait un bon frère. Déjà que je ne le fais pas pour mon frère biologique, je ne le ferais pas pour une inconnu. Je ne suis pas gentil et ne compte pas l’être. Bien, nous sommes tous les deux d’accord pour que je puisse échapper à mes responsabilités de frère. Je suis l’ainé d’une famille de trois enfants, pourtant, je ne suis pas l’exemple à suivre. Tout le monde m’a renié et il n’y a que cet imbécile de London pour me voir en tant que membre à part entière de la famille. Nous avançons tranquillement dans l’obscurité, je comptais marcher un peu plus vite mais les paroles de ma partenaire me stoppèrent. Elle s’excuse ? J’arque un de mes sourcils car j’avoue ne pas comprendre ses excuses mais, les explications ne vont surement pas tarder. Je ne peux m’empêcher de rire. Elle ? Une trouillard ? Après avoir mis KO notre passeur ? « T’es sérieuse ? J’ai la tête à chasser des monstre moi ? » Je ne suis pas venu dans le but de protéger une gamine mais pour m’amuser. Et ça ne m’amuse pas de protéger quelqu’un. « Tu peux me dire pourquoi tu es ici alors ? » Juste par simple curiosité. Je continue de marcher dans le couloir sans la semer, pour l’instant. J’examine les détails de la décoration, c’est glauque mais ça ne me fait pas peur pour autant, même lorsqu’un truc nous sort du plafond et que ma sœur se mette à gueuler et à s’agripper à moi. Je balance mon bras dans le but de la faire lacher. « Tu sais pas combien de gens payeraient pour être à ta place ! Sale profiteuse ! » Je plaisante juste pour qu’elle culpabilise un peu afin de m’utiliser comme bouclier. « Gamine, pour toute les fois où tu t’agripperas à moi, tu me rendras un service ok ? Ne t’inquiète pas, rien de bien méchant. » Elle a intérêt à accepter car sinon je l’abandonne sans scrupule. Mais bon, je ne suis pas dans le marché d’enfant, elle n’a rien à craindre de moi. Ce qui m’intéresse ce sont les informations, mais ça, elle ne le sait surement pas. « Donne moi ta réponse sinon je laisse le vieux squelette t’attraper le bras ! »
.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 20 Mai - 17:01
Elle regrette clairement la brillante idée qu’elle a eu. Un peu sado sur les bords, l’orpheline a tendance à aimer se faire peur. Mais franchement, à cet instant, elle n’a qu’une envie c’est de faire demi-tour et rentrer chez elle. L’obscurité de la pièce lui donne froid dans le dos et elle commence à avoir mal au ventre. Ses bras croisés contre sa poitrine, la jeune fille attend l’arrivée de son « grand-frère » pour y aller. Et dire qu’elle avait dans l’idée d’y aller toute seule, la grosse blague. Oh, elle serait rentrée mais elle n’aurait pas continué son chemin, elle se serait callé à un groupe ou elle se serait cachée dans un coin à l’entrée en attendant de pouvoir sortir tranquillement. Mais sa fierté mal placée lui empêche de revenir sur ses pas et d’affronter –elle le voit d’ici- la mine presque sadique du passeur face à son état. Ce n’est pas un bon grand-frère ? Qu’importe, elle ne sait pas ce que c’est. La jeune fille l’excuse –comme si c’était son rôle- pour autant, elle lui donne le moyen de se racheter. Un bouclier anti-monstre. Oui, bon, il ne faut pas non plus oublier que c’est une gamine de dix-sept ans et qu’elle est limite en train de se pisser dessus. Mais ça ne semble pas lui plaire, au vue de son ton. Une tête à l’emploi. Elle le regarde quelque instant sans vraiment savoir quoi répondre, il continue de marcher et elle fait de même, sans le quitter. « .je ne sais pas si tu as une tête à chasser les monstres … mais ce que j’sais c’est que t’es assez mignon et comme ils adorent tout ce qui est canon, tu me seras utile pour que je te jette en premier le temps de me sauver. » Elle sourit, presque amusée de ses dires. Elle espère franchement qu’il ne le prendra pas mal. Pourquoi elle est ici ? La question à un million, si tu la trouve, tu gagnes. Elle hausse les épaules. « .j’sais pas, je commence à regretter. » Elle se rapproche un peu plus de lui, sans pour autant le toucher. Trop tard, quelque chose tombe et la surprise la fait hurler de peur, lui sautant dessus. Pourtant, elle l’avait prévenu de ce qu’il encourrait. Il ne semble pas apprécier son élan de rapprochement puisqu’il essaye de se débarrasser d’elle en secouant son bras. Elle le relâche, les yeux toujours sur le corps du pendu. Très réaliste, si bien qu’on pourrait le croire vrai. Elle frissonne et se retourne lentement vers lui. Surprise, choquée, amusée.

Non mais l’autre, l’hôpital qui se fout de la charité. Elle explose de rire. Un service contre une protection ? Mais ils ont quoi tous à vouloir des services de sa personne. « .t’es pas sérieux quand tu dis ça ? » elle se plaque les mains sur son visage. « .d’une, d’jà c’est toi le profiteur parce que t’es rentré sans faire la queue et en m’utilisant, donc c’est donnant-donnant, point. » elle croise les bras contre sa poitrine et le regarde. « .et puis qu’est-ce que vous avez tous à vouloir que je fasse quelque chose ? j’ai une tête à rendre des services à tout le monde ? » Elle gonfle ses joues et fronce les sourcils. Elle regarde une nouvelle fois le pendu. Pour tout ce qu’elle faisait actuellement, elle devrait se faire payer plus. Plait-il ? « .non mais oh, puis il est pas vivant. » elle lui tire la langue et détourne la tête, reprenant son chemin d’un pas assuré mais qui se transforme très vite en des pas hésitants. Une musique sinistre s’élève et la jeune fille s’arrête et regarde autour d’elle. « .c’était quoi ta proposition au fait ? » demande-t-elle la voix tremblante. Ouais, bon, autant lui faire croire ce qu’il veut, le temps du manège, après il faudra qu’elle trouve un moyen de s’enfuir très vite et très loin. Elle n’ose pas se retourner, elle est complètement figée quand elle voit pas très loin d’elle, deux points rouges qui clignotent dans un fond noir. Angoissant.

Pseudo : miyu Mes messages : 1004 Yen (¥) : 498 Avatar : Youngjae (b.a.p) Schizophrène? :

Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Sawada Jirô ft Mingyu (Seventeen) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)

Age : 23 ans Date de naissance : 07/05/1993 Astrologie : Taureau et coq en astrologie chinoise. Métier : Informateur à Tokyo. En gros, tu as besoin d'une info ? Zeno est la personne adéquate. Résidant à : Il a décidé d'aller squatter chez Jin Yu à Chuo sur un simple coup de tête. Planning :

Zeno n'aime pas s'ennuyer, il se trouvera toujours quelque chose à faire. Souvent, pour ne pas dire toujours, il s'agit d'aller les embrouilles avec des inconnus. Certes, ils n'ont pas de chance mais ils peuvent s'estimer heureux de n'avoir eu à faire qu'une seule fois avec Zeno. Car d'autres, moins chanceux, comme son petit frère adoré London et son petit copain Loukas sont victimes des farces du plus âgé de façon continue et permanente. Récemment, il vient de se trouver une nouvelle victime, Jin Yu, et a même décidé de squatter chez lui. En tout cas, Zeno s'amuse comme un petit fou.


Il s'amuse, s'amuse, croyant être loin de tout danger. Il ignore qu'une terrible vengeance l'attend lorsque Dan l'aura retrouvé. Mais ce n'est pas prêt d'arriver puisque ce dernier est toujours à Londres. Enfin, d'après ses dernières informations...


Navigation :

« It's scary how much they trusted me »







L'histoire n'est jamais importante, ce qui est le plus drôle, c'est le présent. Parfois, on tombe sur le jackpot et on trouve des sujets (liens) intéressants. Alors il faut les noter dans un petit coin de notre tête, pour ne pas oublier tout le chemin (rp) qu'ils ont parcouru. Mon téléphone est un outil indispensable pour recevoir les dernières nouvelles croustillantes des gens.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 26 Mai - 23:52
Je vais enfin pouvoir découvrir l’intérieur de la maison hantée ! Je suis tellement chanceux que je n’ai pas eu besoin de faire la queue. En plus, j’ai gagné une soeur par la même occasion. Mais elle va vite savoir qu’être ma soeur n’est pas à son avantage. Je me fiche de tout ce qui est relation familiale alors ce n’est pas une inconnue qui allait me faire changer la vision de la famille. Je l’ai aidé à entrer et elle m’a permis d’esquiver l’attente. Elle ne me doit rien et je ne lui suis pas redevable non plus. Je lui explique par avance qu’elle ne ferait mieux de ne pas compter sur moi, car avouons le, je ne suis pas digne de confiance. Bouclier anti monstre ? Ce n’est pas fait pour moi, et encore moins si je dois le faire gratuitement. La gamine est peut être trop jeune pour comprendre la dure réalité de la vie mais c’est comme ça. Rien n’est gratuit, il faut donner pour recevoir. Et je ne compte pas la choyer parce qu’elle est plus jeune que moi. Je continue mon chemin tout en regardant les alentours. C’est vraiment sombre et un courant d’air est toujours présent. Je ris après avoir écouter son explication. Tout ce que j’ai retenu c’est qu’elle m’a complimenté en disant que j’étais canon. «  Alors tu n’as rien à craindre alors.  » dis-je en affichant un rictus. Bah oui, puisqu’elle n’est pas mignonne, elle n’a pas peur de se faire attaquer. C’était méchant mais je n’ai jamais dis que j’étais gentil. Curieux de savoir pourquoi elle a choisi de tester cette attraction, je ne m’attarde pas à le lui demander. «  Ma pauvre, tu te rends comptes que ce sera la dernière décision de ta vie ?  » Je n’arrange pas les choses en la faisant davantage plus peur. J’aime profiter des faiblesses des autres, même lorsque c’est une gamine apeurée. Quelque chose tombe, elle gueule comme les actrices dans les films d’horreur avant de s’accrocher sur moi. Je passe ma main dans mes cheveux avant de sourire. J’observe le pendu avant d’examiner de plus près les détails de la poupée. C’est amusant.

Je lui propose un marché qui l’a fait rire. Entendre son rire est déjà plus agréable pour mes tympan que ses cris. Je penche légèrement ma tête vers le côté. « J ’ai une tête à plaisanter ?  » dis-je avec mon éternel sourire. Je lève mon index en l’air et le secoue de droite à gauche. «  Une minute. Je suis le profiteur mais tu l’es tout autant que moi. C’est grâce à moi que tu es rentrée.  » Elle a été tellement traumatisée par le pendu qu’elle a oublié quelques détails. Je ne comprends pas ce qu’elle veut dire mais ce n’est pas important pour moi. Ce que je souhaite entendre c’est sa réponse, qu’elle soit affirmative ou négative. Je hausse les épaules. Elle fait ce qu’elle veut. C’est sa décision, qu’elle la respecte. Je la laisse marcher devant, en remarquant ses pas décisifs devenir de plus en plus hésitant. Plus que le décor, c’est sa peur qui m’amuse. La musique n’arrange pas les choses pour elle, mais c’est tant mieux pour moi. Trois…Deux…Un….Mes lèvres s’étirent avant qu’elle ne brise le silence. «  Viens là ma petite soeur.  » Je lui tend le bras. «  Tu n’as pas intérêt à oublier le marché.  » Car même si j’ignore son identité, il est plus que facile pour moi de la retrouver après le manège. Il ne faut jamais sous estimer mon réseau d’informations. Des bruits de pas se font entendre et les deux points rouges ont l’air d’être de plus en plus gros. Pendant que nous sommes focalisés sur le « monstre » devant nous, quelque chose attrape nos chevilles. Je rigole tel un enfant. Pas mal la diversion !
.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:28
 

Haunted house - Let's be crazy together

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-