AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 My eyes were looking for you So I found you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : miyu Mes messages : 2203 Yen (¥) : 221 Avatar : Key (Shinee) Schizophrène? :


Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten - Ren Shiki ft Minhyuk (btob)

Age : 21 ans Date de naissance : 05/11/1994 Astrologie : Cancer - chien Métier : Membre de Colorful Diamonds, un groupe de 5 stars montantes. C'est un groupe qui a une grande popularité au Japon ainsi qu'en Asie. Les CD n'ont rien à envier aux groupes de la K-pop. miyuki a fait ses débuts officiels en tant que membre des Cd en 2012, mais sont connus depuis bien longtemps grâce aux vidéos faites sur Youtube. Année : 3e année Résidant à : Shibuya avec les CD. Planning :

Qui a dit que le sang était plus épais que l'eau ?



⭐︎ Chercher où est la caméra. ⭐︎ Parler de tout et de n'importe quoi avec Shun ⭐︎ Faire une chasse au trésors avec les affaires des CD avec Ryo ⭐︎ Demander à Sho de lui payer une paire de chaussures en échange de faire du poulet au diner. ⭐︎ Mettre du sucre à la place du sel dans le plat de Natsu ⭐︎ sortir sans parapluie un jour de pluie pour me relaxer ⭐︎ ne pas réfléchir à la nature du lien que Shun et moi avons. ⭐︎ danser sur les musiques des groupes de filles ⭐︎ ranger l'appartement, ça fait depuis un bon moment que j'ai envie de le faire ⭐︎ Surveiller la relation de Ryo et de Natsu ⭐︎ comprendre pourquoi Eri réagit comme ça en ma présence ⭐︎ apprendre de nouvelles recettes pour mes membres ⭐︎ Vérifier la météo pour connaitre les jours de pluie ⭐︎ faire une visite surprise à Shun à la station de radio



Navigation :

Je suis une super star alors normal que tu veuilles connaitre mon - histoire - . Par contre, je ne laisse que certains élus pour faire parti de mon - entourage. - Et arrête de me - stalker - aussi. Je suis tellement busy que si tu veux me parler, - appelle - moi. La seule chose que je t'autorise à faire, c'est de me suivre sur - Twitter - ou de me demander des - questions -
Insta


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 25 Avr - 20:09
My eyes were looking for you
So I found you
avec Shun ♥︎
TENUE ☽ Depuis les événements de New York, Shun et moi sommes ensembles. Je n’ai encore rien dit aux membres mais je pense que je ne vais pas tarder à leur révéler notre relation. Je n’ai pas envie de leur cacher ce fait. De plus, c’est dur de ne pas pouvoir s’exprimer librement à la maison. Le point positif est que Shun et moi agissions déjà suffisamment proches pour pouvoir continuer à nous câliner sans attirer l’attention sur nous. C’est tellement débile en y repensant. Nous nous comportions comme si nous étions un couple mais nous n’en n’étions pas un. Et maintenant que nous sommes en couple, on ne doit pas se faire prendre par le staff. Je suis sur que ça ne posera aucun problème pour les membres mais je ne serai pas rassuré si les personnes de l’agence l’apprennent. Ça peut être assez stressant mais je ne regrette pas de m’être mis avec Shun. Je suis heureux qu’il soit à mes côtés. Enfin, bien qu’à cet instant précis, il n’est pas avec moi.

Allongé dans mon lit, je n’arrive pas à dormir. Shun est à son émission radio et ne rentrera pas avant 3h. Cela fait maintenant 7 heures et 29 minutes depuis la dernière fois que je l’ai vu et 1h05 depuis son sms de bonne nuit. Il ne m’a pas renvoyé depuis car il doit penser que je dors, mais je n’arrive pas à trouver sommeil. C’est de sa faute ça. Je suis habitué à ce qu’il me borde et là, sans lui, je ne fais que de me retourner dans le lit. Je voudrais ressentir ses bras autour de moi, sa chaleur qui me rassure, son souffle qui m’apaise. Shun me manque. J’aimerai l’attendre jusqu’à la fin de son émission, mais si j’allume la télé à cette heure là, Shoji risque de me faire passer un savon. C’est pourquoi, j’ai pris la décision d’aller directement le voir à la station de radio. Je prends de quoi m’habiller pour rester inaperçu. Muni d’une casquette, je récupère mon portable ainsi que mon sac avant de quitter discrètement l’appartement. J’intercepte le premier taxi que je vois et direction, la station de radio.

Arrivé à l’accueil, je demande à aller voir Shun. On me dit qu’il est encore à l’antenne et que la prochaine pause-pub est dans une vingtaine de minutes. Je grimace. Je dois attendre au moins vingt minutes avant de pouvoir le voir. Je soupire un coup et on m’emmène dans une salle voisine pour l’attendre. Je voulais lui faire la surprise mais c’est raté. Je n’ai pas un bon timing et je ne peux rien y faire puisque je ne peux pas débarquer en plein milieu de l’émission juste parce que j’ai envie de voir mon copain. Assis sur le canapé, je mets mes écouteurs et écoute l’émission de Shun grâce à mon portable. Si je ne peux pas le voir, je me contenterai de l’écouter. La voix de mon copain me berce, sa voix est aussi magnifique que lui. Finissant par m’allongé sur le canapé, je ferme les yeux, sombrant petit à petit dans le sommeil.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 1 Mai - 13:51
My eyes were looking for you
So I found you
avec Miyuki ♥︎
TENUE ☽ C'est agréable de reprendre l'antenne, de retrouver ces petites habitudes. Le voyage à New-York et ma rencontre avec Seiki m'ont gardé un moment loin de mon micro et de mes playlist musicales, même si je ne regrette pas un instant le voyage en compagnie de Miyuki. J'en suis rentré avec plein de bon souvenir, un petit ami fabuleux et une fierté de grand frère comblé, puisque Eri a gagné haut la main sa compétition. Ceci dit, avec un peu de recule, je me serai bien gardé de me retrouver face à face avec le copain de ma sœur. Comme toujours je me suis laisser aveugler et les conséquences n'ont pas été très heureuses. Non seulement Seiki et Eri se voit toujours, mais je suis toujours interdit d'activité de groupe, même si maintenant que les bleus ont disparu, je ne suis pas cantonner de force à l'appartement. J'ai repris les cours, qui plus est, avec une somme de travail importante en ce début de quatrième année. Je me retrouve de nouveaux avec un planning chargé, certes moins que le reste du groupe qui doivent gérer les interviews, les performances, les rencontres avec les fans, toutes ces choses que je faisais avec plaisir mais que le CEO m'empêche de faire. D'après le manager, il faut que je parvienne à dompter mon sale caractère. Ça me fait rire. Enfin, je suis toutefois heureux de reprendre le boulot à la radio. Ça me permet de faire autre chose que de me concentrer sur les cours ou les répétitions de danse. Même si ça me tiens aussi éloigner de Miyuki, tard le soir puisque mon émission est diffusée entre 23h et 3h du matin.

Même si j'adore être derrière mon micro à parler de sujet d'actualité, de musique, de tout et de rien, j'aimerais aussi pouvoir être aux côté de mon petit ami, passé les bras autour de sa taille pour le serrer contre moi  l'embrassé à en perdre la raison, écouter sa respiration lente et calme, m'endormir contre lui pour me réveiller au petit matin tout aussi lové contre lui. Mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie et être ici ne me dérange pas vraiment. Je jette un nouveau regard à mon téléphone autant pour regarder l'heure que pour noter l'absence de texto, avant de dévier sur l'écran de la tablette où défile les informations utiles. A cette heures je suis pratiquement certain que Miyu dors à points fermés et l'espace d'un instant je meurs d'envie d'être près de lui, que se soit pour sentir son corps contre le mien ou juste pour le regarder dormir. La musique qui se diffuse dans mes écouteur diminue et le voyant vers se rallume, signalant qu'on reprend l'antenne. « Hey, c'était Mizuki Nana avec Super Man, que vous pourrez prochainement retrouvée en tournée. Si vous n'avez pas encore vos places, faites vite… » Embarquant sur le sujet des prochaines tournées japonaises prévues, j'échangeais quelques avis personnels d'un ton léger et joyeux avec une collègue, faisant part de mes goûts et de l'une ou l'autre de mes propres expériences.

Malgré tout, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'accueille l'heure de ma pause, lançant une demi-heure de programmation musicale, avant de lancer un énième regard à mon téléphone que je sais vide de tout nouveau message. Soupirant doucement, je me lève pour m'étirer et tenter de chasser la fatigue qui se fait doucement sentir. Quittant la pièce, laissant le soin à m'a partenaire d'antenne de gérer le tout, je me dirige vers la petite salle de repos attenante pour prendre un café plus que mérité, espérant ce que ça m'aide un peu à tenir le coup. Cependant, j'ai à peine fait trois pas que mon attention est captée par un corps allongé et assoupi sur le canapé. Mais pas n'importe quel corps. C'est celui de ma moitié. Que fait donc Miyuki ici à cette heure tardive? Abandonnant l'idée du café, je m'approche doucement pour ne pas le réveiller, même si avec les écouteurs visés aux oreilles il ne risque pas de m'entendre. Le pauvre à l'air totalement crevé. Je comprends difficilement comment les autres ont pu le laisser sortir au beau milieu de la nuit. Je suis dehors aussi, direz-vous, mais moi je bosse, c'est pas pareil. Ceci dit, ça me fait un bien fou de le voir parce que huit heures loin de lui c'est un véritable enfer. Je m'accroupi lentement à ses côté et d'instinct mes doigts se perdent avec légèreté dans ses cheveux que j'aime tant, alors que mon regard sur son visage se fait plus tendre. Même si je sais que je devrais probablement le laisser dormir et juste me contenter de le regarder plonger au creux des bras de Morphée, je me penche pour poser mes lèvres contre les siennes dans un baiser papillon fugace.

electric bird.

Pseudo : miyu Mes messages : 2203 Yen (¥) : 221 Avatar : Key (Shinee) Schizophrène? :


Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten - Ren Shiki ft Minhyuk (btob)

Age : 21 ans Date de naissance : 05/11/1994 Astrologie : Cancer - chien Métier : Membre de Colorful Diamonds, un groupe de 5 stars montantes. C'est un groupe qui a une grande popularité au Japon ainsi qu'en Asie. Les CD n'ont rien à envier aux groupes de la K-pop. miyuki a fait ses débuts officiels en tant que membre des Cd en 2012, mais sont connus depuis bien longtemps grâce aux vidéos faites sur Youtube. Année : 3e année Résidant à : Shibuya avec les CD. Planning :

Qui a dit que le sang était plus épais que l'eau ?



⭐︎ Chercher où est la caméra. ⭐︎ Parler de tout et de n'importe quoi avec Shun ⭐︎ Faire une chasse au trésors avec les affaires des CD avec Ryo ⭐︎ Demander à Sho de lui payer une paire de chaussures en échange de faire du poulet au diner. ⭐︎ Mettre du sucre à la place du sel dans le plat de Natsu ⭐︎ sortir sans parapluie un jour de pluie pour me relaxer ⭐︎ ne pas réfléchir à la nature du lien que Shun et moi avons. ⭐︎ danser sur les musiques des groupes de filles ⭐︎ ranger l'appartement, ça fait depuis un bon moment que j'ai envie de le faire ⭐︎ Surveiller la relation de Ryo et de Natsu ⭐︎ comprendre pourquoi Eri réagit comme ça en ma présence ⭐︎ apprendre de nouvelles recettes pour mes membres ⭐︎ Vérifier la météo pour connaitre les jours de pluie ⭐︎ faire une visite surprise à Shun à la station de radio



Navigation :

Je suis une super star alors normal que tu veuilles connaitre mon - histoire - . Par contre, je ne laisse que certains élus pour faire parti de mon - entourage. - Et arrête de me - stalker - aussi. Je suis tellement busy que si tu veux me parler, - appelle - moi. La seule chose que je t'autorise à faire, c'est de me suivre sur - Twitter - ou de me demander des - questions -
Insta


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 20:03
My eyes were looking for you
So I found you
avec Shun ♥︎
TENUE ☽ Il s’est passé beaucoup de choses depuis le voyage de New York. Déjà Shun et moi sommes en couple, puis il y a notre tournée de concert plus ou moins entamée, les fanmeetings, les interviews, sans oublié la « bagarre » entre Shun et Seiki. Le tempérament de mon copain lui a valu un nez cassé et des bleus un peu partout. Mon coeur a pris un de ces coups lorsque je l’ai vu dans cet état. Je ne sais pas l’état de Seiki mais j’imagine qu’il ne doit pas être mieux que Shun. Je connais ses poings, pour les avoir reçu plusieurs fois et je peux dire que ça fait super mal. Connaissant Seiki, je pourrai me sentir désolé pour lui mais en voyant l’état de mon copain, j’avais plus envie d’en rajouter une couche. C’est mon Shun et je n’autorise personne à le frapper, quelque soit la raison. D’un côté, il n’a pas totalement tord, il a juste tendance à trop s’inquiéter pour Eri. Je ne lui en ai pas voulu parce qu’il a frappé quelqu’un, mais plutôt parce qu’il s’est fait frappé, le privant de toutes les activités du groupe. J’étais triste de ne pas l’avoir à mes côtés à ces moments. Le seul point positif était qu’il n’avait plus besoin de faire ses émissions radios et pouvait donc dormir avec moi. Et c’est la seule chose que je regrette après que la punition soit levée.

J’ai trop pris l’habitude de dormir à ses côtés. Ne plus sentir ses bras autour de moi m’empêche de pouvoir dormir tranquillement. Et cette nuit, plus que les autres, il me manque particulièrement, rendant mon sommeil impossible. C’est pourquoi, je décide de faire une petite escapade nocturne pour rejoindre mon bien aimé à la station de radio. Faisant le moindre de bruit possible en sortant de l’appartement, les autres ne remarqueront pas mon absence. J’aurai pu envoyé un message à Shun en lui disant que je venais le voir, mais j’ai décidé de garder ma visite secrète. J’ai envie de lui faire une petite surprise. Je ris joyeusement en imaginant son air surpris en me voyant subitement débarquer à la station. J’ai encore plus hâte de le retrouver.

Cependant ma surprise tombe à l’eau, il n’est pas encore en pause et ce ne serait plus une surprise mais du sabotage si je débarquais maintenant à l’émission. Je suis frustré et presque énervé. J’étais tellement content en imaginant le surprendre mais il a fallu que j’arrive au mauvais moment. Comme j’étais venu sur un coup de tête, je n’avais pas prévu que les choses se passeraient ainsi. Le staff m’amène à la salle de repos pour attendre Shun. Bien sur, pour eux je ne suis là que pour voir le membre de mon groupe car personne ne sait encore pour notre relation. Peut être que s’ils savaient ils ne m’auront pas fait attendre ? Je râle un peu avant de prendre mon mal en patience. Je ne sais pas combien de temps je dois attendre alors je me mets à l’aise en m’allongeant sur le canapé et en écoutant la voix de Shun à travers son émission. Peut être que j’aurai du faire ça dès le début car sa voix m’apaise et me détend. Je suis tellement bien que je finis par dormir.

Ce n’est qu’en ressentant un chaleureux mais court contact sur mes lèvres que je me daigne à ouvrir mes paupières. Je souris en voyant le visage de mon copain si près du mien. J’enlève mes écouteur avant de passer mes bras derrière son cou et de l’amener de nouveau vers moi. Je blottis ma tête entre son cou et son épaule. Je souris en retrouvant l’agréable odeur de Shun. « Tu m’as manqué.  » Je le serre davantage. « Dis moi que je n’ai pas besoin de te lacher dans cinq minutes ?  » J’ignore combien de temps il lui reste avant sa reprise mais après l’avoir vu, je vais avoir encore plus de mal à le quitter.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 8 Mai - 1:53
My eyes were looking for you
So I found you
avec Miyuki ♥︎
TENUE ☽ C'est difficile pour moi d'être forcé de me tenir à l' écart des activités du groupes, hormis pour les entraînements puisque l'agence veut que je sois au top pour reprendre dès qu'ils lèveront la sanction, même si maintenant que les ecchymoses ont disparue et que j'ai pu reprendre mon émission radio les choses sont déjà moins douloureuses. Et je ne pensais pas dire ça un jour, mais je suis content de pouvoir remettre les pieds à l'université aussi, même si j'ai horreur de mes cours. Ca fait du bien de pouvoir sortir un peu et de ne plus être exclusivement cantonner à l'appartement ou à l'agence, même si tout ça m'éloigne un peu de Miyuki, sans toutefois trop m'en éloigné… Mais c'est vrai que ces dix jours coincés à la "maison" nous ont permis de passer beaucoup de temps ensemble, ce qui, après New-York, était vraiment bien pour faire correctement le point sur notre relation et sur ce dont nous avons chacun envie. On était déjà très proche et très tactile avant dont pour le reste du groupe les choses n'ont pas changées… Même si personne n'est au courant pour nous. Si ça se savait peut-être qu'on aurait des soucis avec la Angel, même si je sais que beaucoup de fans nous soutiendraient. Y a qu'à voir le nombre de banderoles "Shuki", les centaines de fanfictions, de montages vidéo et de dessins que nos fans peuvent faire pour s'en rendre compte. Et même si une partie des fans seraient sans doute déçu, je suis certains que de nombreux autres seraient heureux. Si on a gardé le secret jusqu'à maintenant, on pense toutefois le dire à Sho, Ryo et Nat, parce que ce sont nos amis, qu'on vit avec eux et qu'aussi bien Miyu que moi, on en a déjà marre de se cacher pour s'embrasser. Je veux pouvoir être totalement moi-même devant eux, ne pas avoir besoin de regarder par-dessus mon épaule pour être certain qu'il n'y a personne quand je lui dis que je l'aime. Avec mes quelques ex, je n'ai jamais vraiment été du genre à m'afficher publiquement. Pas par honte, sans doute plutôt par pudeur ou parce que mes sentiments n'étaient aussi fort que ceux que j'ai pour mon petit ami. Et même si je sais que ça choquerait sans doute ma famille et certain de mes amis, je suis prêt à rendre ma relation avec Miyuki publique, parce que je l'aime plus que je n'ai jamais aimé et que j'ai envie de le partager mon bonheur avec le monde entier.

Assit derrière mon micro, je discute, ou du moins je fais tout comme, avec les auditeurs sur des sujets variés, allant de l'actualité du pays aux dernières sortie musical, en passant par les petits problèmes du quotidien ou les prochains concerts prévu. Je donne mon avis, je conseille, raconte parfois quelques anecdotes que je trouve plutôt amusante. Si je prends plaisir à partager et à communiquer, je ne passe pas moins mon temps à regarder mon téléphone. J'adore vraiment être a l'antenne mais il me tarde quand même de rentrer. En fait, je meurs d'envie de retrouver ma moitié, même s'il est déjà endormi. Je peux sans peine ressentir le plaisir que je vais éprouver en me glissant sous les couvertures pour me coller à son dos en nichant mon visage tout contre sa nuque. Ouais, j'aime vraiment ce que je fais, mais c'est difficile, mon amoureux me manque et j'ai l'impression, ce soir, que le temps passe moins vite de d'habitude. Malgré je reste le souriant et joyeux Shun. Ceci dit, la pause arrive à point nommé parce que je suis fatigué. Pas contre un bon café pour me remettre d'aplomb, je laisse le soin à ma collègue de gère l'antenne pendant la pause, prenant tout de même le temps de lancer une playlist d'une bonne demi-heure histoire d'avoir vraiment le temps de souffler un coup.

Un nouveau coup d'œil à mon téléphone et je file en salle de repos, pensant faire le plein de caféine mais c'est une toute au surprise qui m'y attend. Là allonger sur le canapé, les écouteurs dans les oreilles se tient endormi la plus belle créature que la terre ait porté: ce petit ami qu'il me tardait tant de retrouver quelques instants avant. Un sourire aux lèvres malgré mon étonnement, je m'approche de lui comme un papillon attiré par la lumière, m'accroupissant à ses côtés. Une fraction de seconde j'hésite à laisser ce bel ange dormir, mais je suis faible et mes lèvres trouvent tendrement les siennes dans un baiser léger et trop court, mais je ne veux pas non plus donner l'impression d'abuser de lui. Doucement, je vois ses yeux qui papillonnent encore embué par le sommeil alors qu'un sourire naît aussitôt sur ses lèvres. Rapidement ses bras de noue autour de mon cou après qu'il se soit débarrasser de ses écouteurs, me rapprochant de lui. Mes doigts dans ses cheveux glissent dans son dos alors que je l'attire plus à moi. « Tu m'as manqué aussi Honey. » Je ris doucement à sa question. « Non, je ne reprends pas l'antenne avant… Hum… » Je jette un rapide coup d'œil à mon téléphone avant de le glisser dans ma poche. « Vingt cinq grosses minutes… Ça nous laisse un peu de temps. » Il aurait sans doute mieux fais de rester à maison, il aurait été plus à l'aise parce que la salle de repos ce n'est pas franchement ce qu'il y a de mieux, même si je suis vraiment heureux de le sentir contre moi. C'est la première fois depuis que j'ai pu reprendre mon job d'animateur qu'on se retrouve seul en dehors de l'appartement, hormis quand on répétait à l'agence. Naturellement ma main libre trouve sa place sur sa hanche. « Je suis étonné que Shoji t'ait laissé sortir seul aussi tard. »

electric bird.

Pseudo : miyu Mes messages : 2203 Yen (¥) : 221 Avatar : Key (Shinee) Schizophrène? :


Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten - Ren Shiki ft Minhyuk (btob)

Age : 21 ans Date de naissance : 05/11/1994 Astrologie : Cancer - chien Métier : Membre de Colorful Diamonds, un groupe de 5 stars montantes. C'est un groupe qui a une grande popularité au Japon ainsi qu'en Asie. Les CD n'ont rien à envier aux groupes de la K-pop. miyuki a fait ses débuts officiels en tant que membre des Cd en 2012, mais sont connus depuis bien longtemps grâce aux vidéos faites sur Youtube. Année : 3e année Résidant à : Shibuya avec les CD. Planning :

Qui a dit que le sang était plus épais que l'eau ?



⭐︎ Chercher où est la caméra. ⭐︎ Parler de tout et de n'importe quoi avec Shun ⭐︎ Faire une chasse au trésors avec les affaires des CD avec Ryo ⭐︎ Demander à Sho de lui payer une paire de chaussures en échange de faire du poulet au diner. ⭐︎ Mettre du sucre à la place du sel dans le plat de Natsu ⭐︎ sortir sans parapluie un jour de pluie pour me relaxer ⭐︎ ne pas réfléchir à la nature du lien que Shun et moi avons. ⭐︎ danser sur les musiques des groupes de filles ⭐︎ ranger l'appartement, ça fait depuis un bon moment que j'ai envie de le faire ⭐︎ Surveiller la relation de Ryo et de Natsu ⭐︎ comprendre pourquoi Eri réagit comme ça en ma présence ⭐︎ apprendre de nouvelles recettes pour mes membres ⭐︎ Vérifier la météo pour connaitre les jours de pluie ⭐︎ faire une visite surprise à Shun à la station de radio



Navigation :

Je suis une super star alors normal que tu veuilles connaitre mon - histoire - . Par contre, je ne laisse que certains élus pour faire parti de mon - entourage. - Et arrête de me - stalker - aussi. Je suis tellement busy que si tu veux me parler, - appelle - moi. La seule chose que je t'autorise à faire, c'est de me suivre sur - Twitter - ou de me demander des - questions -
Insta


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 10 Mai - 19:36
My eyes were looking for you
So I found you
avec Shun ♥︎
TENUE ☽ Je ne dirais pas que c’est dur de cacher notre relation car depuis le début nous avons toujours été collés ensemble. Même lorsqu’il était mon meilleur ami, il venait dans ma chambre pour squatter mon lit, nos membres le savent et n’ont jamais trouvé ça bizarre. Peut être que la fréquence de ses venues a augmenté comparé à avant, mais en soi, nous sommes toujours les même. Pareil à l’agence, tout le staff sait que nous sommes très affectueux l’un envers l’autre. Faut croire que tout le monde nous voyait déjà comme un « couple », de meilleurs amis certes, mais un couple quand même, et il n’y avait que nous, pour être aveugle et pour ne rien comprendre du tout. Mais s’il y a bien une chose qui est dure, c’est de se retenir de s’embrasser. Mais je ne devrais pas être trop gourmand, je suis déjà amplement reconnaissant de pouvoir prendre spontanément sa main. Ce n’est pas que j’ai peur qu’on découvre que nous sommes en couple, mais je n’ai pas envie de pénaliser le groupe à cause de nous. En soi, je me fiche un peu de comment les autres vont prendre notre décision de se mettre en couple car ça ne regarde que nous, mais ça serait injuste pour Ryo, Sho et Natsu s’ils subissaient la « colère » de nos fans. C’est plus pour eux que je tiens à garder secret ma relation avec Shun. Sinon, je serai capable de me battre contre tous nos opposants, par amour pour Shun. Le révéler au reste du groupe n’est qu’une question de temps. C’est surtout à cause du timing qu’on a pas encore l’occasion de leur dire. Il est rare qu’on rentre tous les cinq en même temps à Shibuya et même si nous sommes ensemble à l’appart, nous n’avons qu’une seule envie, celle de sauter dans le lit pour récupérer. Nous ne sommes plus les même qu’il y a deux ans et même si nous sommes toujours aussi soudés, les moments qu’on passe ensemble sont différents de lorsqu’on se contentait de faire nos vidéos sur Youtube. Mais c’est normal puisque cela prouve que nous avançons. Et dans la vie, il faut avancer sans peur. Et je compte avancer avec eux le plus longtemps possible. Bien sur, l’éternel n’existe pas, un jour nos chemins se sépareront mais au moins, je sais que Shun sera toujours là. C’est paradoxal avec ce que j’ai dit plus tôt, mais je le sais que c’est vrai. Je peux l’affirmer haut et fort qu’il est ma moitié.

Et c’est dans le but de le rejoindre que je brave l’obscurité de la nuit et le froid. Je vais même jusqu’à l’attendre dans la petite salle d’attente et me coucher sur le canapé. C’est dur de ne pas le voir quand je le souhaite. Mais je sais qu’il aime ce qu’il fait à la station de radio et je n’ai pas envie de l’arrêter. Les émissions de radio sont vraiment faites pour lui. Sa voix est parfaite et ses pensées peuvent se révéler très mature. Et dire que c’est cette même personne qui s’est faite sanctionner à cause de son impulsivité. Je ne peux m’empêcher de sourire en l’écoutant parler. J’ai envie de lui envoyer un message pour le taquiner mais ma venue est une surprise et ce serait le perturber si je lui disais que j’étais là. Je vais le laisser terminer sa section tranquillement. Mais surement à cause de ma fatigue, je me laisse sombrer dans l’inconscience.

Etre réveillé par un tendre baiser est vraiment la meilleure manière de se réveiller. Même si le canapé n’était pas du tout confortable, voir le visage de mon bien aimé me fait oublier que je suis sur un meuble de basse qualité. Shun a vraiment de bonnes influences sur moi. Je ne m’attarde pas à l’attraper par le cou pour diminuer la distance qui nous sépare. J’aime sentir ses doigts se mêler à mes cheveux. Même si je m’attendais à entendre cette réponse, je ne peux m’empêcher d’être heureux de savoir que je l’ai manqué. Qu’il ose me dire le contraire et il verra de quoi je suis capable. Je lui demande combien de temps il nous reste avant qu’il ne retourne à l’antenne. Vingt cinq grosses minutes… Je fais une petite moue, à moitié satisfait. Vingt-cinq c’est déjà mieux que cinq. La maison est certainement plus agréable qu’ici, mais c’est ici qu’est Shun ce qui rend cette salle d’attente beaucoup plus avantageuse qu’à la maison. Enfin bon, je ferai surement moins le fier lorsque je me retrouverai seul dans cette piteuse pièce, mais pour le moment je suis avec Shun et ça me suffit. J’affiche un sourire malicieux. « C’est simple, il n’est pas au courant. Je suis parti en douce. Et à moins que quelqu’un ne me dénonce, personne ne saura.  » Je lui fais un clin d’œil. Ça fera partie d’un autre de nos petits secrets. Je lui caresse le haut de sa nuque, en s’amusant moi aussi avec ses cheveux. « Mais tu as vu ce que tu me fais faire ? Sortir comme un voleur en pleine nuit, me coucher dans un canapé miteux…Tu as intérêt à me faire oublier tout ça.  » Je le regarde avec un air taquin. J’aime bien comment j’ai retourné la situation. Mon pauvre Shun ne m’a pas obligé de venir ici, mais je fais comme ci c’était le cas. Après tout, c’est aussi de sa faute non ? Celle d’être aussi irrésistible.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 12 Mai - 0:45
My eyes were looking for you
So I found you
avec Miyuki ♥︎
TENUE ☽ Le temps passe bien trop lentement à mon goût, même si j'adore vraiment être à l'antenne, mais c'est étrange depuis que nous sommes rentré de New-York, depuis que nous sommes ensemble, chaque seconde passé loin de Miyuki me semble être une éternité. Et l'éternité, c'est vraiment très long. Plus encore pour moi alors que je ne cesse de jeter des coups d'œil à mon téléphone, sous le regard à moitié exaspéré de ma charmante collègue qui doit surement se demander ce qu'il m'arrive. Et je dois avouer que je m'exaspère un peu moi-même également. Je me fais l'effet du petit-ami hyper envahissant qui ne peut s'empêcher d'envoyer des texto toute les trente secondes à sa copine… Si ce n'est que la dite copine est en réalité un copain et que je n'envoie aucun texto puisqu'à cette heure mon amoureux doit sans nul doute avoir rejoint les bras de Morphée. Là encore j'aurais mille fois préféré que ce soit les miens qu'il rejoigne, parce qu'il n'y a rien de plus agréable que de l'avoir contre moi, aux creux de mes bras pour dormir. Je suis devenu guimauve et fleur bleu… Quoi que non! Je suis seulement véritablement amoureux pour la première fois de ma vie et c'est ce qui change tout j'imagine. Je retiens un soupire lasse qui ferait un peu tâche a l'antenne et repose mon téléphone pour tenter tant bien que mal de me reconcentrer sur l'émission, même si c'est difficile parce que l'image de Miyu allongé seul sous les draps, le nez dans son oreiller, me nargue. Et c'est affreux comme j'ai envie de le sentir contre moi, de me coller à son dos, d'embrasser sa nuque en glissant mes bras autour de lui pour poser les mains sur la peau chaude de son ventre plat. J'ai tellement envie d'être près de lui que je peu sans soucis percevoir sa respiration lente et profonde. Si mon ventre se tord doucement à sa simple pensée, d'un côté ça m'apaise un peu aussi, bien qu'il me tarde de rentrer pour enfouir mon nez dans son coup et humer son odeur à la fois masculine et tellement élégante. Il me tarde aussi de retrouver nos amis pour les informer des quelques changements qui se sont opérés entre nous, parce que je meurs d'envie de pouvoir embrasser mon petit ami au beau milieu du salon si l'envie m'en prends. Et sans devoir faire attention à qui s'y trouve.

Avec bonheur la pause arrive finalement et je m'arrange pour grappiller autant de temps que possible en lançant une playlist suffisamment longue. Un rapide nouveau regard à mon téléphone et je signale à ma co-animatrice que je prends ma pause, avant de quitter la pièce pour rejoindre la salle de repos avec dans l'optique de me shooter à la caféine histoire de tenir le coup jusqu'à la fin. Du moins c'était mon intention avant d'être détourner de mon but par l'ange qui hante mes pensées depuis que j'ai quitté l'appartement quelques trop longues heures auparavant. Dire que je suis surpris de le trouver endormi là est un euphémisme, mais je suis loin d'être mécontent de le voir, même si je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il fait ici… A par dormir sur le canapé, je veux dire. En quelques pas je le rejoins, l'observant dans son sommeil comme j'ai souvent aimé le faire. Il est magnifique, même loin de ses tenues plus voyantes. Sa peau doré et parfaite, ses traits fins et gracieux, son nez droit, ses yeux que je trouve d'ordinaire si félins et qui, là, semblent tout droit sorti du pinceau d'un peintre… Et il y a ses lèvres pleines et rosées, horriblement tentantes ainsi offerte. Mes doigts se perdent dans ses mèches et je ne résiste pas à la tentation, profanant ses lèvres d'un baiser doux, léger et fugace, qui le tire doucement de son sommeil. Nos yeux s'accrochent et les sourires fusent, aussi bien d'un côté que de l'autre. Ses bras se nouent autour de mon cou. L'endroit semble parfaitement fait pour les y accueillir et mon sourire s'élargit. Il y a tant d'amour dans mon cœur qu'il pourrait facilement exploser. Le manque que j'ai de lui s'atténue un peu, mais je sais qu'il sera mille fois plus intense quand je devrai reprendre l'antenne alors qu'il m'attendra ici. A vrai dire, je ne suis pas certain d'avoir envie de le laisser seul ici, surtout vu le confort sommaire qui ne lui correspond absolument pas.

Je suis vraiment surpris qu'on l'ait laissé sortir comme ça, sans personne pour l'accompagné, pas le moindre agent de sécurité et aucun membre du groupe… Ce n'est pas très sérieux tout ça. Pas que Tokyo soit spécialement dangereuse de nuit, mais quand on est connu, il est déjà risqué de sortir de la journée. Cependant son sourire malicieux m'arrache à mes pensées et je lève légèrement les yeux au plafond avec un sourire en coin avant de posé mes iris amusées sur son visage. « On fait le mur pour rejoindre son petit ami? Je devrais peut-être te punir pour ton manque de prudence… Hum… » Un frisson coure presque aussitôt le long de ma colonne sous la caresse de ses doigts, un geste simple et tendre qui a toutefois beaucoup effet sur moi, comme toujours dès qu'il me touche en fait. Je suis faible fasse à lui. Je l'ai toujours été et nos sentiments avoués n'ont pas arrangé la situation, ce qui au finalement ne me déplaît pas tant que ça. J'aime qu'il ait ce pouvoir sur moi, autant que j'aime le côté "Diva" de sa personnalité… Peut-être parce que ça ne me gêne pas de le considérer comme le centre de mon univers, ou encore de lui passer le moindre de ses caprices. Je l'aime tel qu'il est. « Oula, je suis un vilain petit ami, je te pousse au vice et en plus je t'oblige à côtoyer la misère… C'est sans doute toi qui devrais me punir en fait. Même si j'ai… » Mes doigts délaissent ses cheveux pour glisser sur l'arrête de sa mâchoire. « peut-être quelques idées… » Des lèvres j'effleure les siennes, me tentant sans aucun doute plus que je ne le tente lui. « pour me faire pardonner. » Les mots ont à peine franchis mes lèvres que je capture les siennes plus franchement, cherchant avec délice un contact plus charnel, plus passionné. Sur sa hanche, mes doigts glissent sous son pull pour caresser du pouce sa peau chaude et tendre.

electric bird.

Pseudo : miyu Mes messages : 2203 Yen (¥) : 221 Avatar : Key (Shinee) Schizophrène? :


Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten - Ren Shiki ft Minhyuk (btob)

Age : 21 ans Date de naissance : 05/11/1994 Astrologie : Cancer - chien Métier : Membre de Colorful Diamonds, un groupe de 5 stars montantes. C'est un groupe qui a une grande popularité au Japon ainsi qu'en Asie. Les CD n'ont rien à envier aux groupes de la K-pop. miyuki a fait ses débuts officiels en tant que membre des Cd en 2012, mais sont connus depuis bien longtemps grâce aux vidéos faites sur Youtube. Année : 3e année Résidant à : Shibuya avec les CD. Planning :

Qui a dit que le sang était plus épais que l'eau ?



⭐︎ Chercher où est la caméra. ⭐︎ Parler de tout et de n'importe quoi avec Shun ⭐︎ Faire une chasse au trésors avec les affaires des CD avec Ryo ⭐︎ Demander à Sho de lui payer une paire de chaussures en échange de faire du poulet au diner. ⭐︎ Mettre du sucre à la place du sel dans le plat de Natsu ⭐︎ sortir sans parapluie un jour de pluie pour me relaxer ⭐︎ ne pas réfléchir à la nature du lien que Shun et moi avons. ⭐︎ danser sur les musiques des groupes de filles ⭐︎ ranger l'appartement, ça fait depuis un bon moment que j'ai envie de le faire ⭐︎ Surveiller la relation de Ryo et de Natsu ⭐︎ comprendre pourquoi Eri réagit comme ça en ma présence ⭐︎ apprendre de nouvelles recettes pour mes membres ⭐︎ Vérifier la météo pour connaitre les jours de pluie ⭐︎ faire une visite surprise à Shun à la station de radio



Navigation :

Je suis une super star alors normal que tu veuilles connaitre mon - histoire - . Par contre, je ne laisse que certains élus pour faire parti de mon - entourage. - Et arrête de me - stalker - aussi. Je suis tellement busy que si tu veux me parler, - appelle - moi. La seule chose que je t'autorise à faire, c'est de me suivre sur - Twitter - ou de me demander des - questions -
Insta


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 13 Mai - 20:39
My eyes were looking for you
So I found you
avec Shun ♥︎
TENUE ☽ A l’accueil, on me conseille d’aller dans la salle de repos pour attendre la pause de Shun. On m’a gentiment proposé de laisser un message pour mon copain afin de le prévenir que je l’attends mais j’ai refusé. Je veux lui faire une surprise alors je ne veux pas qu’une autre personne prenne ce plaisir. Je veux être là quand il me verra. Je choisis donc de me diriger vers la salle en attendant la pause de Shun. J’ouvre la porte et constate que cette salle n’est pas du grand luxe. Un canapé qui ne m’a pas l’air si confortable que ça, de simples appareils ménagers, une télévision. C’est donc ici que vient Shun lors de ses pauses. Je pars m’installer sur le canapé. Comme je l’avais prédit, il n’est pas si confortable mais bon, je n’ai pas trop le choix. Je m’allonge et enfile mes écouteurs pour suivre l’émission de Shun. Etre présentateur à la radio va vraiment à ma moitié. Bien sur, j’aime aussi lorsqu’il chante, sa voix est tellement magnifique et puissante. Mais lorsqu’il parle dans le micro à travers la radio, c’est différent. Son ton est tellement doux et ça me charme complètement. C’est pourquoi, je craque totalement lorsqu’il chante des ballad. Peut être parce que ça me rappelle ses murmures qu’il me chuchote à l’oreille chaque soir avant d’aller dormir. Et c’est surement à cause de ça que je sombre dans le sommeil, malgré l’inconfort du meuble.

Dans cette situation, il est impossible pour moi de rêver. Je suis mal positionné, dans une pièce inconnue, pourtant je sens quelque chose de doux sur mes lèvres. Le contact est moelleux, ça ne me donne limite pas envie de me réveiller, mais je sais à qui appartient ces lèvres et c’est ce qui me force à ouvrir les yeux. En voyant ce beau visage, mes lèvres s’étirent. Je n’ai pas pu l’accueillir comme je le voulais, c’est même l’inverse qui s’est produit. C’est lui qui est venu à me faire la surprise en me réveillant en douceur. Mes bras se nouent automatiquement autour de son cou. Finalement, le fait que l’enroule par le cou est un nouveau geste que je fais depuis que nous sommes en couple. Hormis les baisers, ce sont ce genre de signes d’affections qui montrent que nous sommes bien en couple. Quoi que, même si ses caresses restent, physiquement, les même, j’ai l’impression qu’elles me font bien plus d’effet que lorsque nous n’étions que de simples amis. Je suis le premier qui exprime mon manque. Dans mes relations passées, j’évitais toujours de dire ces mots car celui qui était le plus amoureux était toujours perdant. Je n’aime pas me montrer faible devant les autres, mais Shun est différent. Je ne dis pas que je veux paraitre faible devant lui, mais je lui fais confiance jusqu’au bout et je ne ressens pas le besoin de faire attention avec lui. De toute façon, il me connait par cœur et je ne peux rien lui cacher.

Je n’ai pas pris le temps de réfléchir aussi minutieusement que ça. J’avais envie de voir Shun donc je suis sorti. Il est tard et je ne veux pas déranger mes membres pour ça. Et puis, qu’est ce que j’étais sensé dire, que je vais voir Shun parce que je n’arrive pas à dormir ? Si Shun est autorisé à voir mes « faiblesses », ce n’est pas pour autant que je veux les montrer aux autres. Et puis, même si je suis parti sur un coup de tête, ce n’est pas pour autant que je ne suis pas discret. Après toutes ses années à joueur aux ninjas, je suis assez expérimenté. Je ne suis pas comme Natsu qui ne fait pas attention. Donc Shun n’a vraiment pas de quoi s’inquiéter. Enfin, ça c’est si Shoji ne découvre pas ce que j’ai fait, mais je compte sur mon copain pour ne pas me trahir. Je lui lance un regard faussement hautain et mon sourire montre que je m’amuse avec lui. « Toi ? Me punir ?! » Je passe mes doigts à travers les cheveux avant de glisser lentement mais surement vers le bas de sa tête. Je m’approche de son oreille. « …Tu n’oseras pas.  » lui chuchotai-je sensuellement avant d’afficher un sourire de vainqueur. Ma personnalité de Diva ressort et je me plains à lui tout en faisant des éloges sur mon « sacrifice » pour le faire culpabiliser. Je ne peux m’empêcher d’agrandir mon sourire en sentant ses doigts glisser jusqu’à mon visage. Il s’amuse avec moi lorsqu’il ne fait qu’effleurer mes lèvres avec les siennes. Mon regard suit le mouvement de ses lèvres avant de revenir vers les iris de mon amoureux. J’ai envie de les attraper au passage mais je me retiens encore un peu, le temps d’écouter la fin de sa phrase. Phrase qui se termine par un contact plus franc et plus gourmand. Mes paupières se ferment, me faisant ressentir au mieux les sensations que me procure ce contact charnel. Je poursuis le baiser tout en resserrant mon étreinte sur lui. Plusieurs frissons me parcourent le corps au moment où je sens ses doigts directement en contact contre ma peau. Je n’étais plus sur un canapé pas cher, ni dans une pièce froide, non tout ce qui importait, c’était que j’étais avec Shun, l’embrassant follement et sensuellement. Sans qu’il ne me le demande l’accès, j’ouvre légèrement mes lèvres pour laisser nos deux muscles se rejoignent dans une danse passionnée. Ce n’est pas bon puisque j’ai de plus en plus chaud mais ce n’est pas pour autant que je veux m’arrêter.

electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 15 Mai - 0:46
My eyes were looking for you
So I found you
avec Miyuki ♥︎
TENUE ☽ Dire que je suis surpris de trouver Miyuki dans la salle de repos est peu dire. Personne ne m'a prévenu de sa présence, aucun membre de mon équipe radio, aucun membre du groupe, pas même lui et pourtant je n'ai pas quitté mon téléphone des yeux une seconde. Néanmoins, sa présence surprise, bien qu'il soit assoupi sur le canapé bon marché de la pièce, m'apaise et la tension qui ne m'a pas quitter depuis le matin même disparaît dès que mes yeux se posent sur son corps. Détourner du chemin de la machine à café, j'hésite un instant. Il est tard et il a l'air si paisible, là, endormi, que j'hésite à m'approcher pour le réveiller. Peut-être que je pourrais juste m'asseoir et le regarder dormir, écouter sa respiration, observer le mouvement lent de sa cage thoracique qui se soulève à chaque inspiration, imaginer ce qu'il peut se passer derrière ses paupières closes et graver chaque traits de son visage dans ma mémoire, bien que je les connaisse déjà, du plus infime froncement de sourcils à l'exacte nuance de ses lèvres, en passant par la brillance de ses iris. Je pourrais sans peine écrire une chanson sur l'être fabuleux que j'ai sous les yeux, mais il y a ce besoin infinie de le toucher qui me pousse à m''approcher. J'ai l'impression de n'être un pantin, dirigé par ce besoin incessant et presque maladif de lui. J'ai presque l'impression d'être à nouveau un adolescent découvrant avec délice le plaisir d'un premier béguin, de ressentir pour la toute première fois le désir d'étreindre celui que j'aime… Et d'une certaine façon c'est tout à fait ça, parce que si je ne suis plus vierge, Miyuki est l'unique homme qui a attiré mon attention de cette manière. C'est comme si je découvrais tout pour la première fois avec lui et jusqu'à présent on a prit notre temps, parce qu'on s'aime, parce qu'on n'a pas forcément envie de se précipiter. Pas par peur de se planter, mais parce que ce qu'il y a entre nous est vrai et que ça va bien au delà d'un désir purement physique. Peut-être aussi parce que si je l'aime infiniment, ça m'angoisse un peu.  Je viens à peine de le découvrir sous un nouveau jour et je n'ai pas envie de tout gâcher, parce qu'il est certain que je n'aurai pas la belle assurance qu'on me connait habituellement.  Ce n'est pas faute d'avoir envie de lui. Il est beau, tout ce qu'il y a de plus désirable et je meurs littéralement dès qu'il a le malheur de découvrir le moindre centimètre carré de sa peau laiteuse, mais, je sais que c'est stupide, j'ai peur de mal faire, de ne pas être tel qu'il l'espère. Si j'ai de l'expérience avec les filles, je n'en ai pas la moindre avec les garçons, contrairement à lui.

Malgré mon hésitation, mes lèvres se posent fugacement sur les siennes, chaudes, souples, douces comme du velours et il ne faut pas plus une minute ou deux pour que ses bras se nouent autour de mon cou, ses yeux totalement éveillés me fixant, un sourire étirant sa divine bouche. En réponse, un sourire identique prend place sur mon visage alors que dans ma poitrine mon cœur se gonfle d'amour et de contentement. J'aime sentir ses bras s'accrocher à ma nuque, même si sur le moment je suis surtout curieux de savoir comment il a fait pour se retrouver ici. Que Ryoma et Natsu le laisse sortir je peux facilement le concevoir parce que c'est deux là n'ont pas franchement l'air dans leurs assiettes pour le moment, mais Shoji, en bon leader, n'aurait jamais accepté qu'il sorte seul si tard, même pour venir me rejoindre. Ceci dit, je ne suis pas spécialement étonné lorsque mon petit ami m'apprend qu'il a fait le mur et que personne n'est au courant de sa petite escapade. Ça a quelques choses d'excitant et de flatteur à la fois, ce qui est loin de me déplaire. Si je menace toutefois de le punir pour s'être montré imprudent, dans le fond je suis heureux qu'il l'ait fait, parce qu'il me manquait vraiment. Sans compter que le temps loin de lui passe bien trop lentement à mon goût. Ceci dit, il ne fait nul doute que je ne vendrai pas la mèche au près de nos amis. Miyu est là pour son plaisir autant que pour le mien, ce qui me rend également un peu responsable. Ce serait plutôt à lui de me punir pour l'avoir attiré si loin de son lit et du confort de notre appartement, surtout vu le peu de luxe de cette salle de repos où je passe, mine de rien, un certain temps. Au contact de ses doigts dans mes cheveux mon ventre se serre, à moins que ce ne soit à ses paroles. Et un divin frisson coure sur mon épiderme lorsque que son souffle caresse mon oreille. « Non, tu as raison… je ne pourrais pas. » Face à lui je suis faible et même si je le voulais, je serais tout simplement incapable de le punir. Je suis comme un papillon attiré par la lueur des flammes. J'ai beau ressentir la chaleur et savoir que je vais finir par me brûler, je suis incapable de résister à son attrait. Il a ce pouvoir étrange sur moi.

De ses cheveux mes doigts glissent sur sa mâchoire et mes lèvres effleurent les siennes, jouant ou du moins tentant de le faire, parce que je suis certain d'être celui qui craque le premier. Avide de ce contacte intime qui m'a fait défaut tout au long de la journée, je presse finalement ma bouche contre la sienne, retenant un soupire de bien-être, et soudainement plus rien n'existe si ce n'est lui. Sur sa hanche, mes doigts passent sous la barrière de son pull et le sentir frissonner me donne envie de plus. Mon haute main rejoint sa nuque pour approfondir le baiser dès qu'il entrouvre les lèvres. Ma langue part aussitôt à la recherche de sa jumelle pour ne plus la lâcher, plongeant dans une danse envoûtante. Caressant sa peau, mes doigts partent à la découverte du bas de son dos, se posant sur ses reins pour me permettre de l'attirer plus à moi dans un geste purement possessif. Le manque d'air finit par avoir raison de nous et mes lèvres s'éloignent doucement des siennes, mais guère longtemps parce que je lui vole rapidement un nouveau baiser avant de descendre dans son cou que je meurs d'envie de marquer. Mon nez, bien qu'encore un peu sensible, frôle doucement son épiderme alors que j'inspire sa fragrance, mélange subtile et délicat.

electric bird.

Pseudo : miyu Mes messages : 2203 Yen (¥) : 221 Avatar : Key (Shinee) Schizophrène? :


Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten - Ren Shiki ft Minhyuk (btob)

Age : 21 ans Date de naissance : 05/11/1994 Astrologie : Cancer - chien Métier : Membre de Colorful Diamonds, un groupe de 5 stars montantes. C'est un groupe qui a une grande popularité au Japon ainsi qu'en Asie. Les CD n'ont rien à envier aux groupes de la K-pop. miyuki a fait ses débuts officiels en tant que membre des Cd en 2012, mais sont connus depuis bien longtemps grâce aux vidéos faites sur Youtube. Année : 3e année Résidant à : Shibuya avec les CD. Planning :

Qui a dit que le sang était plus épais que l'eau ?



⭐︎ Chercher où est la caméra. ⭐︎ Parler de tout et de n'importe quoi avec Shun ⭐︎ Faire une chasse au trésors avec les affaires des CD avec Ryo ⭐︎ Demander à Sho de lui payer une paire de chaussures en échange de faire du poulet au diner. ⭐︎ Mettre du sucre à la place du sel dans le plat de Natsu ⭐︎ sortir sans parapluie un jour de pluie pour me relaxer ⭐︎ ne pas réfléchir à la nature du lien que Shun et moi avons. ⭐︎ danser sur les musiques des groupes de filles ⭐︎ ranger l'appartement, ça fait depuis un bon moment que j'ai envie de le faire ⭐︎ Surveiller la relation de Ryo et de Natsu ⭐︎ comprendre pourquoi Eri réagit comme ça en ma présence ⭐︎ apprendre de nouvelles recettes pour mes membres ⭐︎ Vérifier la météo pour connaitre les jours de pluie ⭐︎ faire une visite surprise à Shun à la station de radio



Navigation :

Je suis une super star alors normal que tu veuilles connaitre mon - histoire - . Par contre, je ne laisse que certains élus pour faire parti de mon - entourage. - Et arrête de me - stalker - aussi. Je suis tellement busy que si tu veux me parler, - appelle - moi. La seule chose que je t'autorise à faire, c'est de me suivre sur - Twitter - ou de me demander des - questions -
Insta


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 24 Mai - 20:09
My eyes were looking for you
So I found you
avec Shun ♥︎
TENUE ☽ Je n’avais pas remarqué que je m’enfonçais petit à petit dans le sommeil. Après tout, comment pourrai-je dormir sur un canapé bon marché alors que je n’avais pas réussi à le faire sur mon confortable lit ? Dans cette pièce, il n’y a rien qui puisse me mettre à l’aise, si ce n’est que la voix de mon bien-aimé. D’ailleurs, je me sentirai bête si c’est en entendant cette voix que je réussi à m’endormir. Si ça avait été le cas, j’aurai très bien pu le faire depuis Shibuya. Mais ce n’est pas la principale raison qui m’a permis de me détendre, me permettant de me reposer un peu. Si j’ai réussi cet exploit dans une tel inconfort, c’est parce que je sais que très vite, je vais retrouver Shun. J’imagine déjà sa réaction. D’abord il sera tellement surpris de me voir qu’il restera figé, puis il va être tellement content qu’il va me donner un de ses plus beaux sourires. Malheureusement, à cause de ma sieste, j’ai loupé ses réactions, mais je m’en sors plutôt bien puisqu’à la place, je reçois de tendres et délicieuses lèvres en guise de réveil. Spontanément, je passe mes bras autour de son cou afin de le garder près de moi. Je plonge mon regard dans le sien, essayant de deviner ce qu’il est en train de penser. Je n’ai pas besoin d’y réfléchir plus longtemps puisqu’il me dévoile sa pensée, qui me fait légèrement sourire. Tokyo est une ville sure, même pour les personnes connues. Je risque plus de me faire engueuler par notre leader que d’avoir un accident à cause de ma sortie nocturne. Mais sans témoin, aucun membre ne pourra savoir que je me suis éclipsé en douce de l’appartement. Ce n’est pas Shun qui risquerait de vendre la mèche. Il est dans mon « camp ». Et ce, même s’il me parle de punition. Ce terme me fait rire. Je vois vraiment mal Shun mettre en exécution sa menace. Il m’aime trop et j’en ai plus ou moins conscience. C’est pourquoi je ne le prends pas au sérieux et m’amuse même de la situation en le provoquant sensuellement. Mes lèvres s’étirent à l’entente de sa réponse. Je le connais par coeur, je sais qu’il tient à moi et qu’il n’osera jamais me punir. Et même si la punition venait à arriver, je me sens capable de faire ne sorte qu’il la lève. J’ai plus ou moins conscience que Shun ne me résiste pas. Dit comme ça, on pourrait avoir l’impression que j’abuse de lui ou que je ne l’aime pas. C’est faux. Nous avons, de base, deux personnalités diamétralement opposées, il est donc normal que notre façon d’aimer l’autre semble différente. Le fond reste le même mais c’est la forme qui change.

Mais quelque soit les différences entre nos manières d’exprimer notre amour, nous sommes tous les deux avides de l’autre. Shun est « faible » face à moi, mais je ne suis pas pour autant insensible à ses touchers. J’ai toujours été particulièrement réceptif au niveau de mes sens, ce qui explique mes frissons de plaisir au moment où mon petit ami s’amuse à effleurer nos lèvres entres elles. Mon regard parle de lui même, je veux qu’il m’embrasse fougueusement. Mon désir se fait entendre. Je ferme les yeux, laissant simplement mon corps agir. Je me sens revivre, comme si ma fatigue s’était volatilisée au moment où la distance nous séparant a été réduite à néant. Son soudain contact sur ma peau me fait frissonner par surprise. Mais je ne me laisse pas me déstabiliser pour autant et continue à prolonger le baiser. Croisant mes doigts derrière sa tête, j’ouvre l’accès de ma bouche afin que sa langue puisse rejoindre la mienne. S’en suit ensuite d’une danse sensuelle jusqu’à que le manque d’air se fait ressentir. Yeux réouverts, mes doigts se libèrent de ses cheveux et mes lèvres s’étirent en un sourire presque satisfait, oui, presque puisque le gout de ses lèvres me manque déjà. Mais à peine ai-je eu le temps de me « plaindre » que mon bien aimé plaque à nouveau ses lèvres contre les miennes avant des quitter pour mon cou. Je bascule la tête en arrière, lui donnant un meilleur accès sur mon cou. Le contact est à la fois doux et désirant, qu’un léger soupire d’aise se fait entendre. Sa respiration me chatouille faiblement le cou. « Pas à un endroit visible. » lui murmurai-je. Je parle des marques. Je n’ai pas envie que le staff me pose inutilement des questions.

J’ai toujours été confiant en mes compétences, mais étant le premier homme que Shun aime, j’ai toujours un peu peur qu’il finisse par comprendre qu’il ne peut pas franchir ce cap. Mais nous ne sommes pas pressés, malgré ma nature impatiente, je compte le mettre en confiance petit à petit. La première étape consistant à le familiariser davantage à la vue de mon corps d’homme. J’enlève mon pull, ainsi que mon t-shirt, laissant mon torse à l’air libre. Mon corps n’est pas aussi sculpté que le reste du groupe. Je ne suis pas une femme, donc aucune poitrine pour s’amuser avec. La matière du canapé me dérangeant, je me lève, tout en tirant Shun pour le faire s’asseoir sur le canapé. Posant mon fessier sur ses cuisses, visage face à lui, j’aborde un sourire coquin. Je gratte exprès ma clavicule en faisant un grand geste exagéré, afin de lui montrer davantage mon corps. Je joue avec lui, mais je dois savoir si le corps de Shun est toujours celui d’un hétéro.


electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 3:52
 

My eyes were looking for you So I found you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» Hazel -- Behind Green Eyes .
» Myst eyes
» [Cinéma] Eyes wide shut
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-