AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 how you want me ☆ taoshi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 0:42


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ tu as la tête qui tourne un peu, c'est la boisson qui fait ça. Tu ne sais plus où se trouve Misa. Vous étiez venu ensemble et dans la foule tu n'arrives plus à la retrouver. Tu suces le liquide sucré de la paille plantée dans le cocktail fruité que tu consommes. Tu n'es pas très résistant aux effets de l'alcool, tu as déjà les joue rougies. Mais c'est tellement bon, ça donne à tes lèvres un goût de bonbons. Tu es absolument du bonbon pour les yeux ce soir, tu le sais bien. Dans ton pantalon hyper serré qui donne l'impression que ton joli petit cul est emballé dans un paquet cadeau et ton chandail à l'encolure creuse qui laisse paraître tes clavicules ce n'est pas étonnant qu'un bon nombre de paires de yeux soient fixés sur toi à te dévorer du regard. De plus, tu avais souligné ton regard de eyes linner qui te donnait un regard de sirène. Tant pis pour Misa, tu adores cette chanson et tu veux aller danser. Tu bois le restant de ton verre et l'abandonne sur le comptoir du bar et tu te diriges vers le centre de la piste de danse. Tu te laisses aller au rythme de la musique, bougeant tes hanches de manière hyper sensuelle à faire salivé même le plus hétéro des hommes. Tu ondules au rythme de la musique sensuellement et irrésistiblement, quelques petites perles de sueurs luise sur ta peau crémeuse tant que tu te consumes dans la chaleur du club. Jusque là tu n'a laisser aucune autres mains que les tiennes glisser sur ton corps, tu n'appartiens qu'à une seule personne. Il n'y a que lui qui peut te faire frissonné sous ses mains. D'ailleurs celui-ci entre dans ton champ de vision venant d'approcher le bar que tu avais quitté plus tôt. Se commandant sans doute un verre. Un petit sourire se faufile au coin de tes lèvres. Il est sexy en diable ce soir, tu as drôlement de la difficulté à le quitter des yeux. Soudain tu sens un corps se glisser derrière toi. Tu allais le pousser, mais une idée germe dans ton esprit et tu te dis que tu vas profiter de ce beau spécimen derrière toi pour rendre ton amant fou de jalousie. Tu aimes tellement voir Tao bouillir de jalousie pour toi. Sa possessivité est l'un de ses traits qui te fait le plus perdre la tête. Il n'y a rien de plus irrésistible qu'un homme territorial près à ravager tout sous son passage pour son être-aimé. Du coup, étant la petite vixen sulfureuse que tu es, tu décides de jouer avec ce trait de caractère du blond pour l'attirer vers toi. Tu te mets à te frotter comme une putain de chatte en chaleur contre le garçon dansant contre toi. Même si tu préfères de loin avoir les mains de Tao sur toi, tu le laisses te toucher et chercher à posséder ton corps. Tu sais que l'homme derrière toi est affecté par ton corps qui émane le sexe pure contre lui. Tu sens son érection qui pointe contre tes fesses, qui se frotte lascivement contre sa braguette. Vilain petit Hoshi! Quand tu reposes ton regard vers ton amant, tu croises le siens bouillant de ce sentiment maladif. Il meurt de jalousie tu le sais bien et ça t'excite de le voir dans cet état. Tu retiens ton souffle, laissant tes mains glisser sur ton torse et te caresser en ne le quittant jamais du regard, attendant de le voir réagir.  
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 2:13

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ►Dans la file d'attente devant la boîte de nuit dans laquelle ces amis avait décidé de passer la soirée, Tao avait presque déjà commencé à danser. Les basses de la salle résonnaient dans la rue à chaque fois que la porte s'ouvrait, alors le garçon n'avait rien trouvé de mieux que de faire l'idiot pour amuser la galerie. Après tout l'ambiance était festive et à vrai dire, le garçon était déjà pas mal alcoolisé. Juste avant leur venue sur le lieu, ils avaient dignement fêté, dans un bar, les vingt-trois ans d'un des garçons de la bande, autant dire que les verres s'étaient enchaînés à une vitesse folle. Il était désormais temps de faire leur grande entrée dans les lieux. L'obscurité, et les flashs de lumières, les bruits, les gens et la moiteur de l'air, tout donné au lieu l'ambiance typique des night clubs. S'approchant du bar avec ses compatriotes afin de commander un unième verre, Tao lança un regard circulaire dans la salle, il prenait la température, faisait peut-être même du repérage pour trouver de quoi s'amusait un peu. Il n'irait pas au-delà de la simple danse un peu collé, mais il aimait se jouer des personnes dans des lieux tels que cela. Dans la foule de gens qui se déhanchent, Tao n'aurait jamais cru voir une personne qu'il connaissait, et pourtant, le sort en avait décidé autrement. Au centre même de cette populace, ce visage et ce corps qu'il avait parcouru plus d'une fois se trémoussaient sensuellement.

Un sourire se dessina à la vue plus qu'aguicheuse que lui offrait Hoshi, cependant celui-ci quitta bien vite son visage. Un corps étranger se trouvait bien trop près de sa possession, et baladé ses mains affreusement sales sur le corps de celui-ci. Le blond sentait que son sang s'était mis à bouillir, bien que sa seule volonté fût d'arracher sa petite étoile des bras de cet énergumène, il devait se retenir le plus qu'il le pouvait. Après tout, il était là pour l'un de ses amis et le voir se mettre en rage porterais sûrement préjudice à la soirée en question. Il se contenta de serrer ses poings au point même que ses ongles se plantèrent dans sa peau. Le garçon fut interpellé par un de ses comparses qui lui tendait un verre, de ce fait, il quitta Hoshi des yeux pendant un demi-seconde, juste le temps de récupérer le verre en question, avant de se reposer une nouvelle fois sur ce diable dansant. Son regard croisa celui de son cadet, cette proximité avec un autre homme le tuer intérieurement, il fallait qu'il agisse, et plus l'autre avait les mains baladeuses, plus le blond sentait sa colère montrer. Lorsqu'il atteindra le point de non-retour, l'autre aura intérêt à savoir quoi faire.

Interpellé par ses amis Tao détacha les yeux de son cadet, il se rapprocha d'eux, combattant l'envie qu'il avait de se retourner et d'aller coller le visage, de la bête collée à Hoshi, contre le sol de la piste de danse. Une fois près d'eux, il trinqua distraitement et engloutit le contenu de son verre d'une traite. Le garçon tenait plutôt bien l'alcool, mais il avait l'impression qu'avec la chaleur du lieu associé à tout ce qu'il avait déjà bu auparavant, les effluves de ce liquide lui monter droit au cerveau. Autant dire que si l'autre ne calmer pas ses ardeurs dans les prochaines minutes, l'alcool se chargera de faire agir Tao dans les plus brefs délais. Et bien qu'il tentât de garder l'esprit tourné vers les personnes avec qui il s'était rendu sur place, Hoshi se dandinait dans un coin de sa tête. Il détacha alors un bouton de sa chemise comme pour se libérer de la pression que sa jalousie commençait à faire peser sur lui.

AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 2:44


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ il faisait tellement chaud sur la piste de danse... ou sinon s'était l'alcool qui t'affectait et qui te donnait des bouffé de chaleur... possiblement aussi c'était l'arrivé de Tao qui te donnait chaud. Il est chaud comme de la braise ce soir. Tu aurais envie de courir vers lui et lui lécher le torse. Au lieu de cela tu as eu envie de le rendre jaloux. Parce que tu aimes le voir perdre ses moyens pour toi ça te montre à quel point il tient à toi. Du coup quand un homme plutôt séduisant se glisse derrière toi tu le laisses faire et en met davantage même en te mettant à bouger comme si tu étais un danseur exotique et que l'homme derrière toi était le poteau sur lequel tu devais remuer ta croupe. petite sirène que tu peux être cruelle. Mais tu es un garçon qui a besoin constamment d'attention. Ce soir tu te trouvais tout simplement irrésistible. Tu avais bien planifié cet effet d'ailleurs, tu avais choisi un pantalon affreusement serré, il te collait à la peau et te donnait une croupe envoûtante. D'ailleurs le jeune homme derrière toi semblait le penser aussi puisqu'il poussait son bassin contre celui-ci, parfois même y laissais glisser sa main pour le caresser de sa main baladeuse. Son autre main cherchant à se glisser sous ton t-shirt et caresser ton ventre. Pour être honnête c'était assez agréable de sentir ses mains sur toi. Si Tao n'était pas revenue dans ta vie, tu l'aurais sans doute laissé te ramener chez lui ce soir. Ton cœur se serre dans ta poitrine quand tu vois Tao détourner les yeux de toi. Ce n'était pas du tout le genre de réaction que tu voulais tu voyais clairement qu'il était jaloux alors pourquoi est-ce qu'il détournait son attention de toi. Est-ce qu'il s'était déjà lassé de toi après t'avoir pris contre l'étagère de la bibliothèque? Est-ce qu'il allait t'abandonner? Tu as tellement peur qu'il ne veuille plus de toi. Tu es tellement insécure maintenant que Tao était revenu dans ta vie et dans ton cœur.

Étant un danseur tu sais bouger ton corps de manière à faire rêver les plus incorruptibles des hommes et sur le coup tu fais bouger tes hanches de manière hyper suggestive. Tu te penches vers l'avant en frottant ton petit cul délicieux contre la braguette de l'homme qui danse avec toi et tu le sens durcir dans son pantalon encore plus si s'était possible. Le pauvre, tu allais le faire se déverser dans son caleçon en pleine piste de danse si tu continues comme ça. Quand tu remontes pour coucher ta tête contre son torse il vient glisser ses lèvres dans ton cou. Ce n'est pas désagréable, en fait tu aimes bien le contacte de ses lèvres et instinctivement tu penches un peu plus la tête vers le côté pour lui laisser plus d'accès. Tu lui fais vachement des faux espoir, à ce point il doit être certain qu'il va te ramener chez lui ce soir. Mais il n'y a qu'une seule personne que tu désirs comme un fou. Tao. Tu veux être dans son lit et seulement le sien. Ton cœur il ne bat que pour lui. Tu relances un coup d'œil vers lui pour l'apercevoir avec un groupe de mecs... pourquoi est-ce qu'il n'est pas venu réclamer sa propriété, il en a vraiment terminé avec toi? Tu as peur. Et sur le cou tu te retournes vers le garçon derrière toi pour laisser glisser ta main sur la bosse proéminente dans son caleçon. Sous ton geste, celui-ci viens glisser une main dans ta chevelure et t'attire pour venir goûter à tes lèvres au goût de bonbon... pour être honnête tu n'as pas envie de l'embrasser... tu te recules cette fois.. ou plutôt tu essaies parce qu'il ne te laisse pas faire.. il te tient en place et force sa langue dans ta bouche.. tu as beau pousser contre son torse il ne te laisse pas fuir... c'est de ta faute... tu as joué avec le feu et maintenant tu t'y brûles. Tu voulais simplement rendre ton amoureux jaloux, maintenant tu t'en mords les doigts.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 3:38

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ►Bien que l'attention de Tao fût portée sur le groupe avec lequel il était venu, son esprit était ailleurs. Il savait que dans son dos, alors qu'il ne regardait pas, il y avait ce pervers qui se permettait beaucoup trop de choses sur sa propriété. Ses yeux avait beau regarder les sourires et les verres levé de ses amis, les images qu'il voyait au fond de lui était loin de montrer autant de joie. En temps normal, le blond serait le premier à blaguer, à rire, à se jeter sur la piste de danse et démontrer ses talents de danseur du ridicule, pourtant, il était là immobile, les lèvres pincés. C'est fou comme la jalousie pouvait changer un homme, mais il savait que s'il la laissait prendre le dessus, les choses ne finiraient pas de la meilleure façon qu'il soit. Les temps des blagues, c'était bien cinq minutes, mais lorsqu'on parlait de son petit ange, les choses pouvaient dégénérer. La jalousie était une chose, beaucoup de personnes étaient jalouses, le problème ne se posait pas. Cependant dans le cas du blond, il avait le malheur, en plus de sa jalousie, d'être le garçon le plus possessif au monde. Ces deux traits de caractère ne font déjà pas bon mélange, mais son impulsivité vient ajouter son grain de sel à un cocktail déjà bien explosif. Comme la tache était ardu, de se tenir là, à quelques petits métre de Hoshi, de savoir que son corps se faisait tripoter par il-ne-sais-quel abruti et de ne rien pouvoir faire sous peine de remettre en gâcher la fête.

Il aurait aimé continuer à ignorer ce que faisait Hoshi, ou du moins tenter d'ignorer ce qu'il faisait. Mais c'était sans compter sur l'un de ses acolytes. Celui-ci connaissait bien Tao, il l'avait même connu avant que Hoshi ne le quitte. Il savait à quel point Tao était fou de son cadet, il connaissait également sa jalousie légendaire. Pourtant, il ne trouva rien de mieux à faire que de faire remarquer au blond la présence de sa petite étoile en soi-disant charmante compagnie. Oh comme il se contenait, il se contenta de hocher la tête à la réflexion de son ami en riant jaune. Il balayait vivement ce que son comparse lui avait dit, cependant le prénom Hoshi et l'expression salade de langue échappèrent malencontreusement, ou non, dans la discussion. S'en était trop, définitivement trop, Tao se retourna pour observer sa possession et la position dans laquelle il se trouvais. S'attendait-il à autant de provocation dans les gestes de son cadet ? Le plus jeune cherchait le singe qui lui servait de partenaire de danse, comme s'il lui promettait une nuit plus que plaisante à venir. Et ça, il pouvait faire une croix dessus, puisque Tao allait régler la chose bien vite.

D'abord, il ôta sa veste, qu'il glissa sur une des chaises près de lui, puis défit les boutons de ses manches pour ensuite les remonter sur ses avant-bras. Et enfin, il débouta un nouveau bouton sur son torse. Ainsi, il rafraîchissant un peu son corps et son esprit par la même occasion, mais surtout, il se sentait plus libre de ses mouvements. Le temps qu'il avait pris pour se dégager de ses vêtements, une autre scène se déroulait. Son regard se posa de nouveau sur Hoshi, les lèvres prises par un autre homme que lui. A cet instant, son sang ne fit qu'un tour, et bien qu'il ne fût généralement pas violent. Tao était bien décidé à faire du mal si besoin. Une fois suffisamment proche, il attrapa l'épaule de l'énergumène en question et le repoussa violemment.  « Hey connard, je te dérange pas là ? »   Il prit ensuite son poignet pour l'éloigner de la chevelure de sa petite étoile.  « Ce n'est pas poli de toucher ce qui ne t'appartient pas. »   Dit-il. Il n'avait jamais été aussi froid jusqu'à présent.

AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 4:08


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ comment tu peux être aussi con... tu voulais jouer à la provocation. Attiser la jalousie de ton amoureux. Tu voulais qu'il te montre par sa jalousie à quel point il tient à toi. Mais tu es allé beaucoup trop loin et tu en payais maintenant le prix. Frotter ta main sur son érection habillé ça avait été le geste de trop... tu aurais dû réfléchir à ce que tu faisais... mais tu avais eu tellement peur que Tao ne veuille plus de toi que tu avais usé de ce geste désespéré pour rendre le blond complètement fou. Anciennement il ne fallait qu'un simple regard d'une autre personne sur toi pour que le côté hyper possessif de Tao se réveille et qu'il se mette à faire des siennes. Alors, en ne voyant aucun geste de sa part tu avais crue qu'il se fichait de toi. En plaçant ta main sur la braguette de ton partenaire de danse et accessoire pour rendre le plus vieux jaloux, tu pensais que ce serais la goûte d'eau qui ferait déborder le vase de sa colère et qu'il viendrait récupérer sa propriété... tu n'avais pas pu voir qu'en fait ça avait fonctionné comme dans le coin près du bar, Tao avait commencer à se libérer de sa veste trop encombrante pour venir mettre les choses dans l'ordre... mais tu n'eus pas la chance de voir sa réaction. Tu avais beaucoup trop provoqué le danseur et il avait saisi ta chevelure d'abord doucement pour venir goûter à tes lèvres.. .c'est quand tu as essayé d'esquiver son baisé que sa main ses faites plus agressive. Ce ne sera pas la première fois qu'on te force de la sorte, mais cette fois ça te fait paniquer comme pas possible. Généralement tu es docile et tu te laisses faire, mais tu as retrouvé Tao et tu ne veux plus personne d'autre.

Ses lèvres ne sont plus du tout agréable. Sa main qui cramponne ton cuir chevelu te fait mal... des larmes ont commercer à s'amasser aux coins de tes yeux. Tu te défends le mieu que tu peux, mais tu es tellement faible comparer à lui... il pousse sa langue dans ta bouche et malgré l'effort que tu mets pour l'empêcher de passer la barrière de tes lèvres elle termine au fond de ta gorge. Tu ne t'amuses plus du tout. Tu pousses contre son torse, essayant de t'échapper de ses griffes. Il ne fait que te traiter d'allumeuses et que c'est ce que tu voulais comme tu l'avais chauffé. Il a raison. C'est ta faute. Mais tout ce que tu voulais s'était que ton homme te montre son affection pour toi en attisant sa possessivité. Maintenant tu souffrais les conséquences.. bravo Hoshi, tu as tout ce que tu mérites. Tu as seulement envie de disparaître. Tu étais près à fondre en larmes, quelques-unes déjà glissant sur tes joues quand la voix de ton chevalier se fit entendre. Tu ne pus retenir tes larmes quand tu vois le blond repousser ton assaillant. Dès que les doigts qui avaient agrippé fermement ton cuir chevelu lâchèrent leurs prise lorsque Tao lui saisit le poignet tu courus te réfugier contre son torse. « t..t..tao-ah » tu as foutrement honte de toi. Tout ça c'est de ta faute. Tu aurais du courir dans ses bras dès que tu l'avais aperçus près du bar au lieu de jouer les allumeuses et tenter de le rendre jaloux.  
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 23:21

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Peut-être que les choses se seraient passées autrement si Tao s'était dirigé vers Hoshi dès qu'il l'avait vu, s'il était venu, dès le début, calmer les ardeurs du danseur de pacotille qui s'était collé à son petit ange. Auparavant, le moindre regard, le moindre geste aurait réveillé sa jalousie. Pourtant, Hoshi devait savoir comment Tao se comporter dans ces circonstances. Pour une fois, il avait voulu mettre sa jalousie de côté, se retenir de tout foutre par terre ou bien de faire le spectacle en démontrant à quiconque se trouvant dans cette salle que le plus jeune lui appartenait. Les choses seraient probablement différentes s'il avait tout simplement agi comme il l'avait toujours fait. À croire que le fait de cacher un de ses traits de caractère ne lui était pas permis. Maintenant, on le retrouvé à se débarrasser de tout vêtement encombrant, à croire qu'il était prêt à se battre avec celui ayant fait l'affront de toucher à ce qui lui appartenait. A présent, il était là, à tenir le poignet d'un individu, qu'il avait au préalable, écarté de sa petite étoile. Cette soirée qui était pourtant anodine allait très vite tourner au vinaigre, tout ça parce que son cadet avait voulu jouer avec sa jalousie. De ce fait, après avoir dégagé son amant des griffes de l’énergumène, probablement en rûte, ce dernier s'était réfugié contre le blond.

L'accumulation de toutes ces émotions négatives était devenu insoutenable, et visiblement en colère, le plus vieux repoussa son cadet derrière lui. Pour l'écarter de lui, pour le protéger, pour l'éloigner de ce qu'il allait faire à présent, pour lui éviter un mauvais coup tout simplement. Au placard, le gentil Tao tout doux, à l'instant, tout ce qu'il voulait, c'était rendre la monnaie de sa pièce à l'autre singe devant lui. Attendant que l'autre se décider à le regarder, comme pour se dire qu'il l'avait défié, pour se donner bonne conscience par rapport à sa prochaine action. On lui avait souvent répété que la violence ne résout jamais rien, mais après avoir abattu son poing sur le nez de l'assaillant de Hoshi, il se disait que ça faisait parfois un bien fou. Il se tourna ensuite vers son cadet, il le regarda de haut en bas en hochant négativement la tête, tandis que son visage n'avait pas repris la moindre expression positive. Le laissant en plan quelques secondes, le temps d'aller récupéré sa veste, il revenu vers lui, attrapa son poignet pour le tirer avec lui vers les portes menant à l'extérieur.

Le garçon l'avait belle et bien traîner en dehors du night club, puis quelques mètres plus loin. Une fois que la distance lui parut suffisante, il plaça, sans une once de douceur, la cause de sa jalousie, face à lui. Lâchant son poignet, il lui lança sa veste afin qu'il se couvre avec. Personne d'autre n'avait le droit de le voir dans cette tenue, dans cet état, il était à lui, ne comprenait-il pas cela ? Le blond porta une main sur sa tempe. « Qu'est-ce que tu foutais là-bas ? » Le ton qu'il avait employé était loin d'être chaleureux. La façon dont il allait parler au garçon lui ferait-il comprendre ? Aurait-il le déclic ? « Tu comptais faire quoi avec l'autre ? » La jalousie avait voilé son regard, il n'avait pas prêté attention aux larmes précédemment versées par son amant, et maintenant la colère parlait pour lui. Et bien qu'il ne voulût aucun mal à Hoshi, bien qu'il aimerait prendre possession de ses lèvres et le noyer sous ses baisers pour lui montrer à quel point ses actes l'avait affecté, il n'y parvenait pas. Parce que l'image de l'autre les lèvres collées aux siennes, et des images de ce qu'il se serait passé s'il n'était pas intervenu lui trottait dans la tête. « Tu l'aurais laissé ce qu'il veut, c'est ça ? » Il s'approcha finalement de sa petite étoile, il prit son visage entre ses mains pour le regarder dans les yeux. Cependant, il le lâcha et le repoussa légèrement. « Je veux que tu me répondes maintenant. » 



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 3 Mai - 0:13


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ c'est de ta faute. Tu aurais dû courir vers le plus vieux dès que tu l'avais aperçu au lieu de chercher à le rendre jaloux en utilisant le danseur qui s'était glissé derrière toi. Si tu étais aller vers lui à cet instant tu aurais sûrement ses mains à lui sur toi. Ce serais ses lèvres qui goutteraient les tiennes au lieu de ce mec qui forçait sa langue au fond de ta gorge... tu n'aimes pas ça du tout. Il te faisait mal et tu n'arrivais pas à te libérer de son emprise. Tu n'arrêtes pas de te répéter que c'est tout ce que tu mérites pour l'avoir chauffé de la sorte. Le désespoir grimpait rapidement en toi, jusqu'à ce que la voix de ton amoureux jaloux se fit entendre près de toi. Dès qu'il t'eut libéré des griffes de ton agresseur, tu t'étais réfugié contre son torse en pleurant à chaudes larmes. Dans son torse tu répétais sans arrêt les mêmes mots; ''je suis désolé'' encore et encore. Le blond te dégagea rapidement de contre lui pour te placer en sécurité derrière lui. Tu ne voyais pas très bien ce qui se passait comme tes yeux étaient embués de larmes et tout ce passa tellement rapidement. Avant que tu n'ais eu le temps d'enregistré ce que Tao venait de faire, son poing venait d'écraser le visage de l'autre homme en rûte … il venait de le frapper avec force en plein visage. Tu n'es pas certain s'il lui avait brisé le nez, la musique couvrait le son d'un possible craquement.. dans tous les cas, cassé ou non, l'autre il l'avait définitivement senti passé. Tao s'était retourné vers toi, son regard désapprobateur qui t'évaluait de haut en bas. Tu crus que ton cœur venait d'être arraché de ta poitrine quand il avait disparu dans la mêler de laissant derrière lui. Pendant un instant tu pensais qu'il venait de t'abandonner et consciemment tu te mis à pleurer davantage. De ta faute, tout ça s'était de ta faute. Petite vixen. Vilain Hoshi!

Heureusement il ne suffit de quelques secondes et Tao avait réapparu devant toi, saisissant ton poignet et te tirant derrière lui. Tu te retrouvas tout confus à l'extérieur du club dans une allée surprenament vide. c'était sans doute une sortie peu fréquenté. Tu le laissas te traîner sur plusieurs mètres docilement. Ses mouvements étaient brusques et violent même sans doute vu sa jalousie le possédant entièrement. Encore une fois s'était totalement de ta faute. Il te balança sa veste pratiquement au visage et tu la gardas dans tes mains un moment à la regarder sans trop comprendre... la gardant dans ta main sans l'enfiler. Sa voix te fit sursauté. Elle était froide, voir glaciale. « je.. je.. » tu te frottas les yeux du revers de ta main libre pour chasser les larmes qui embuaient ta vision... tu t'étais mis à bégayé, pas parce que tu avais froids, mais parce que tu étais intimidé par le ton de sa voix. Tu ne voulais rien faire avec l'autre type. « r..rien du tout.. je voulais juste... te rendre jaloux...» que tu répondis honteusement. Tu voulais juste rendre Tao jaloux.. définitivement tu avais réussi ton cou et franchement tu nageais entre la crainte, mais le soulagement aussi.  Tu avais eu peur en ne le voyant d'abord pas réagir. Mais finalement il te montrait pas sa rage et sa colère de jalousie qu'il tenait vraiment à toi. Mais en même temps ton cœur ce serre sous ses accusations. N'avait-il pas remarquer comment tu avais essayé de le repousser quand il avait attaqué tes lèvres? « non! Je te promets.. je ne voulais pas! j..j'ai essayé de le repousser, mais il était trop fort.. j'ai essayé.. je te promets.. j'ai essayé...» a quoi bon essuyer les larmes si elles remontent tout de suite. Quand Tao se rapproche de toi tu essaies automatiquement de t'accrocher à sa chemise. Ses mains emprisonnent ton visage et tu le regardes avec tes joues ruisselantes de larmes et ta lèvre qui tremblotent et que tremble encore plus quand il te repousse, « j'avais tellement peur que tu ne veuilles plus de moi. Je voulais juste jouer avec ta jalousie, mais tu as détourner le regard. Alors, j'ai essayé plus fort.. je suis allé trop loin.. c'est ma faute, je m'excuse.. pardonne-moi tao-ah! »   
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 3 Mai - 2:16

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Le corps de Tao était presque brûlant, entre la chaleur du night club, la colère et son acte de quelques minutes auparavant. En contraste à son corps, l'air qui le frappa lorsqu'il traîne Hoshi dehors était froid, ce qui lui arracha un frisson. Pourtant, ce n'est pas pour lui qu'il avait pris sa veste. Non, elle ne servirait qu'à cacher, et s'il ne l'enfiler pas par lui-même, c'est le blond qui le forcerait à la mettre. Une fois qu'il était à une distance acceptable de la sortie qu'ils avaient prise, le garçon mit son amant face à lui, et lui jeta cette fameuse veste au visage. Geste désespéré d'un homme jaloux. Soudain, sa voix retentit dans l'allée, une voix froide, presque agressive. Les questions qu'il posait semblé accusatrice et lourde de sens. En réponse à la première, il n'eut qu'un bégayement de la part de sa petite étoile. N'était-il pas capable de répondre ? État-il coupable de pire que ce qu'avait vu le garçon ? Ne pas retour clair le froisser plus que de raison, la chose l’énervé davantage, si bien qu'une seconde insinuation s'extirpât de sa bouche. Jaloux ? Pourquoi ? En tout cas, il avait réussi son coup, voire pire. Est-ce qu'il se rendait compte des conséquences de son acte. Il ne voyait pas à quel point Tao était mal dans ces moments-là, a quel point il pouvait changer, comment ses réactions n'avaient plus de logique ? Lorsqu'il était jaloux, le blond perdait presque la raison au profit de sa colère, comme si la jalousie prenait le contrôle. Le plus jeune devait bien savoir ça, s'il ce n'était pas le cas, il le remarquerait bien assez tôt.

Ce n'était pas si bien dire, puisque l'aîné n'avait pas pris en compte la réponse de sa petite étoile, et une nouvelle fois, il le blâma d'avoir voulu laisser faire l'autre porc en rûte. Se demandant à lui-même s'il avait vraiment laissé l'autre jouer avec lui, il ne pouvait retenir son esprit de divaguer. Il était assailli par toute sorte d'image qu'il le dégoûta presque. Le blond en venait à se dire qu'il aurait dû être plus violent avec l'autre pour être sûr qu'il ne reviendrait pas à la charge. Un ressentiment envers le plus jeune prit place sur son cœur, ce qui le poussa à se rapprocher de celui-ci. Ses intentions n'étaient pas bonnes au départ, mais il fois qu'il eut posé ses mains sur le visage de celui-ci, des larmes coulant sur ses joues, ses lèvres tremblotantes, il avait su se contenir. Il demande des réponses à des questions qu'il n'avait pas encore posées, tout en rejetant son cadet. Pour le moment, il ne voulait pas de lui, pas dans l'état dans lequel il se trouvais lui-même. Il ne parvenait même pas à croire les mots de son amant, comme si ce dernier n'était capable que de mensonge. Pourtant, il savait au fond de lui qu'il disait la vérité, après tout, il ne lui demanderait pas pardon avec autant de force s'il n'était pas réellement désolé de ce qu'il avait fait. Son petit ange se rendait compte qu'il avait été trop loin, mais était-ce suffisant ?

Finalement, le blond s'écarta à nouveau de son amant, rabaissant les manches de sa chemise pour les reboutonner. C'était une manière de se laisser le temps de réfléchir.  « Ma jalousie ? C'était vraiment la seule chose avec laquelle tu voulais jouer ? Hein ? »  Il porta son regard sur le plus jeune, bien qu'il fût désormais plus calme, les traits de son visage ne s'étaient pas adoucis pour autant.  « Tu comptes faire ça à chaque fois qu'il y aura un connard dans les parages ? »  Son esprit balançait entre sa volonté de pardonner Hoshi et celle de laisser parler sa colère. Il ne voulait pas que sa jalousie prenne le dessus, et l'autre avait fait en sorte que le contraire se passe. Comment était-il censé réagir à présent ? Se rapprochant une nouvelle fois de sa petite étoile, il attrapa son menton entre ses doigts et releva légèrement son visage.  « Tu es fier de toi maintenant ? Tu as eu ce que tu voulais ? »  Il lâcha son menton, puis prit la veste des mains de Hoshi pour lui mettre sur les épaules.  « Tu ne veux pas me mettre encore plus en colère, pour voir ce que ça donne ? » 
 



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 3 Mai - 16:49


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ tu t'étais laissé traîner vers l'extérieur du club par le garçon enragé et manœuvré par celui-ci comme un pantin docilement. Sa voix s'adressant à toi était cinglante et brute, voir agressive. Bien qu'elle te fit sursauter, tu avais l'habitude qu'on s'adresse à toi sur son ton. Ton père par le passé pouvait être mile fois plus agressif juste avant de te couvrir de coups et de bleus. Tao n'ira sans doute pas jusque là, mais tu le mériterais amplement. Tout était de ta faute. Tu mériterais qu'il te donne de bons coups pour te punir de tes actes et te montrer qui est-ce qui commande. Te prendre violemment pour ton montrer à qui ton corps il appartient. Sous ses paroles accusatrices tu t'étais mis à bégayé, cherchant les mots pour essayer de calmer sa colère. Tenter de te justifier. Du coup, tu essayais de lui expliquer que tu voulais simplement le rendre jaloux. Tu ne voulais pas suivre l'autre homme chez lui ou te donner à un autre. Tu voulais simplement attiser la jalousie de ton amoureux pour voir à quel point tu avais de l'effet sur lui. Pour qu'il te montre à quel point il tient à toi. Tu es très craintif et pleins d'insécurités.  Tu as toujours besoin qu'il te montre son affection constamment. Qu'il te prouve son amour. Ce n'est pas la première fois que tu agis sur tes appréhensions et ton instabilité émotive te fait agir idiotement comme tu l'avais fait ce soir. Ce n'était pas logique. Comme Tao tu avais tes démons. Vous étiez soit parfait l'un pour l'autre ou nocif au point de vous empoisonner l'un-l'autre. Tao qui est ultra possessif et jaloux et toi qui es brisé et insécure. Contrairement à bien des gens tu trouves le réconfort dans les crises de jalousie et dévastation de colère de ton aîné. Tu prends du plaisir à te faire contrôler par le plus vieux et le laissé t'acquérir comme sa propriété. Tu prends carrément ton pied à te faire dominer par Tao.

Sous la jalousie l'empoisonnant Tao lynchait sa colère sur toi. T'accusant d'avoir voulu te laisser baiser par ton assaillant, d'avoir voulu le laisser te prendre comme la petite putain que tu es. Il devait se faire un paquet de scénario dans sa tête, imaginant ce que l'autre aurait pu te faire s'il en avait eu l'occasion. Il t'avait jouer les allumeuses, cependant il n'avait pas remarqué,sans doute aveugler par sa rage, comment tu avais tenté. de te défaire de son emprise en pleurant. Comment il avait attrapé ta chevelure avec force et forcé dans l'action. Tu essayais désespérément de te rapprocher de ton amant, imploré son pardons. Tentant de te justifier, mais le blond te repoussa à nouveau. Sur tes jambes affaiblis par la crainte de perdre ton amour tu essayais encore de te rapprocher de lui pendant qu'il était affairé à rabattre ses manches. « T..tao-ah.. je suis désolé, je voulais seulement t'attirer vers moi. Te voir jaloux pour moi, voir comment tu tenais à moi... quand tu as détourné ton attention vers tes amis j'ai eu peur que tu ne veuilles plus de moi... j..j'ai paniqué... pardonne-moi.. » encore une fois tu essayais de te justifier. « je ne le referais plus. » mais toi-même tu ne sais pas si tu peux tenir cette promesse. Tu es un être brisé et tu poses des gestes insensés sans arrêt pour calmer tes insécurités. Ton menton se retrouva pris entre ses doigts et il le releva pour plonger son regard froid dans le tien. Tu n'étais pas vraiment fière de toi, mais franchement tu avais eu ce que tu voulais... mais tu te doutais que lui avouer cela ne serait pas une bonne réponse. Tu te retrouvas les épaules recouvertes de sa veste et tu tentas presque aussitôt de te coller contre le blond. Agrippant le tissu de sa chemise et t'accrochant à lui fermement de peur qu'il s'éloigne à nouveau. Franchement pendant une seconde tu as presque demandé à voir ce que ça donnerait le jeune homme plus en colère... c'est fuck top, mais dans cet état il t'excite incroyablement. Et sous sa demande tu as lâché un gémissement pas plaintif mais d'excitation et de plaisir... « punis-moi Tao-ah. » il peut faire ce qu'il veut de toi.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 4 Mai - 2:10

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Le blond avait beau montrer sa colère, vouloir mettre une distance entre son corps et celui de son amant, celui-ci essayait toujours de se rapprocher. Il le rejetait à chaque fois, comme pour lui dire qu'il ne voulait pas de lui à ses côtés pour le moment, comme une punition pour ce que le plus jeune avait fait quelques minutes auparavant. Mais l'autre persévérait, profitant du temps que l'aîné prenait pour rabattre ses manches, il s'était une nouvelle fois rapprochée. Tandis qu'il tentait de justifier son acte par le fait que l'autre l'a ignoré, par la peur d'un abandon. En réalité, Tao prenait la chose comme une tentative de rejeter la faute sur lui, mais par la même, il réalisait sa part de responsabilité dans le geste désespéré de sa petite étoile pour attirer son attention. La chose ne lui faisait pas plaisir, loin de là, il voulait juste regarder Hoshi dans les yeux et lui dire que tout ça n'était qu'une vaste connerie. Son intérêt pour lui ne s'était pas arrêté le jour où il avait pris possession de son corps dans la bibliothèque universitaire. Lui dire que ça le décevait de le voir penser qu'il était ce genre d'homme. Expliquer qu'il avait fait cela juste en raison de la présence de ses amis, mais également parce qu'il voulait lui laisser plus de liberté. Au fond, il pensait que ce fut la plus grosse erreur qu'il avait pu faire, que désormais, son petit ange pouvait faire une croix sur la moindre liberté qu'il pouvait avoir.

Son cadet annonça qu'il ne recommencerait pas, le regard du blond se fit un peu plus sombre. Il voulait élever la voix, lui dire d'arrêter de promettre quelque chose s'il n'était pas capable de s'y tenir. Il savait que se dernier ne parviendrais pas à retenir ce genre d'action, il sentait qu'il lui faisait une promesse en l'air. Et à vrai dire, la chose faisait monter une nouvelle vague de colère en lui. Il avait alors attrapé le menton de son cadet et relever son visage, lui demandant s'il ne désirait pas le mettre plus en colère qu'il ne l'était déjà. Parce que si ce n'était pas ce qu'il désirait, ce n'était pas la meilleure façon de s'y prendre, au contraire. Ces paroles, c'était une manière de le prévenir de ne pas faire de chose stupide dans les minutes à venir, lui éviter d'être pris au dépourvut si à la moindre remarque, il peut s'emporter. Et pourtant, la réaction de sa petite étoile fut des plus inattendue, poussant un gémissement d'excitation, ce dernier lui avait demander de le punir. Non, mais il se fichait de lui ou quoi ? Était-il sérieusement excité par la situation au point de penser que sa demande pouvait avoir un quelconque retournement positif ? Tao avait juste l'impression qu'il se foutait royalement de lui.

Et pourtant. Savoir que Hoshi voulait être punis, du fait d'avoir été un mauvais garçon, réveille en lui une volonté d'accéder à sa demande. Agrippant les pans de sa veste, posée sur les épaules de son amant, il le jeta contre le mur dos à lui. Il s'avança plus près d'une démarche résolue, ses doigts glissant sur la vallée blanche de son cou, il tenait sa mâchoire de manière à garder son visage relevé, pour le rendre accessible. L'aîné pris, avec fougue, possession des lèvres de son cadet, mordant rudement la partie charnues de celle-ci avant d'explorer de sa langue la cavité buccale de sa petite étoile. Mettre tant d'ardeur à la chose était sûrement une façon de lui montrer à qui il appartenait. Le corps de Hoshi était son territoire, personne ne pouvait se permettre d'empiéter sur son domaine sans avoir à faire à lui par la suite. Et s'il le fallait, il le prouverait. Détachant finalement son visage de celui de Hoshi, Tao chuchota. « Que je te reprenne pas à faire ça. La prochaine fois, je ne serais pas aussi gentil. »  Puis, il empoigna sa chevelure comme l'avait fait l'autre précédemment, tirant très légèrement dessus. « Compris ? »  Le blond avait beau être une boule de coton, un sourire sur patte, lorsqu'on parlait de Hoshi, c'est comme si une autre personne prenait sa place, une personne plus violente et résolue à ne pas perdre la face. À croire que le garçon possédé une double personnalité.



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 4 Mai - 18:02


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ ce n'est pas comme si tu voulais lui mentir ou lui faire une promesse en l'aire en lui promettant de ne plus jamais recommencer. Tu n'avais certainement pas envie de te donner à un autre. Par contre, tu semblais incapable de le satisfaire. avec ce besoin de confirmer constamment l'amour de l'homme pour toi. Tu as constamment besoin de réassurance et qu'on te donne de l'amour, cherchant l'attention constamment comme un petit chiot abandonné en manque d'affection. Ce n'est pas de ta faute si jusqu'à ce que tu rencontres Tao lorsque l'on t'avait placé dans la famille d'accueil après que les services d'aide aux enfants maltraités sont venues de placer dans sa famille, tu n'avais pas reçu d'amour de personne. Après le kidnapping de ton jumeau, ta vie ce n'était d'un abandonnement perpétuelle. Tout seul. La seule attention que te donnais s'était lorsque ton paternel te punissait avec ses poings ou même a coup de ceinture ou que ta mère entrait dans une de ses crises psychotiques et se mettait à te traiter de tous les noms. Tu crains le rejet par-dessus tout. C'est d'ailleurs pourquoi t avais fuis le foyer des Uyeda quand ils t'avaient surpris partageant le lit de ton frère de famille d'accueil. Du coup, tu avais besoin qu'il te montre constamment qu'il n'allait pas d'abandonner. Qu'il n'allait pas cesser de t'aimer du jour au lendemain, alors tu poussais les limites de Tao sans arrêt. C'est définitivement pas très saint comme mentalité, mais tu défis la logique.

Aussi tu as tes réactions bizarres. Au lieu de le craindre ou de tenter de vraiment le calmer, tes gestes ne faisaient qu'attiser sa colère davantage. Tu ne savais même pas toi même si tu le faisais inconsciemment ou pas. C'est fuck top, mais quand il attrape ton menton, bouillant de colère tu t'es mis à gémir sous son ébullition lui demandant d'une voix visiblement excité par l'état abrasif du blond de te punir. Dans ta tête, s'était la suite logique des choses. tu avais été un vilain garçon, alors tu devais être puni. La seconde qui suit tu te retrouvas donc frappant contre le mur derrière toi, ton visage se tordant légèrement sous le choc et la douleur qui brûlait dans ton dos sous le coup... tu sais que c'est une punition et que tu ne devrais pas apprécier autant, mais tu n'y peu rien. La manière dont les doigts de tao glissent sur ta gorge et viens prendre ta mâchoire, relever celui-ci pour avoir plus d'accès à ta gorge fait battre ton cœur à tout rompre. Ses lèvres qui viennent emprisonner les tiennes sauvagement en mordant celle-ci bestialement en fait miauler sous l'attaque de ses lèvres. Tu entrouvres les lèvres pour laisser passer sa langue demandante qui vient marquer son territoire, s'appropriant chaque recoins de ta bouche avidement. Il montre que tu lui appartiens, que tu es sa propriété et tu le laisses t'approprier avec plaisir. Tu es totalement compilant et docile, répondant d'un mouvement de tête affirmative avidement lorsqu'il te réclame de ne plus refaire un truc pareille. Le souffle court, incapable de lui répondre de vive voix tellement tu es affecté par ton possesseur avant qu'il te réclame une réponse saisissant ta chevelure dans sa main. « compris. » tu raffoles de ce côté de Tao. Qu'il soit doux comme un agneau pour violent et demandant, tu es complètement fou de lui. Tu es à bout de souffle, glissant tes mains sur son torse et le regardant avec ce regard plein de désire. « est-ce qu'on peut retourner à l'intérieur? Est-ce que je peux me coller contre toi maintenant? » t'a envie de te frotter à lui cette fois. Pas obliger de danser, simplement qu'il te laisse te coller à lui même si ça doit être assis sur lui près de bar.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 0:40

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Suite à la demande de son cadet pour être punis, Tao n'avait pas hésité à le jeter contre un mur. Comme une vulgaire poupée, comme s'il n'était rien de plus qu'un objet. Pourtant à ses yeux, Hoshi était la chose la plus importante, mais la colère mélangée à l’excitation que ce dernier avait réussi à faire monter en lui renvoyé cela au fond de lui. Toujours emprisonné dans le côté obscur de sa propre personne, il avait posé sa main au niveau de la mâchoire de sa petite étoile avant de s'emparer de ses lèvres avec rudesse. S'accaparant chaque recoin de la cavité buccale du plus jeune tandis que celui-ci se laissa faire docilement. Il avait le garçon totalement à sa merci, il en profita donc pour lui dire qu'il ne voulait plus le voir agir de la sorte, car il ne serait pas aussi conciliant la prochaine fois. Son amant ne lui répondit que d'un geste de tête, c'était loin d'être suffisant, il voulait l'entendre de sa bouche, il demanda alors confirmation d'une manière moins douce. Ses doigts dans la chevelure de sa petite étoile se relâchèrent enfin lorsqu'il obtenu enfin ce qu'il attendait de lui.

Les mains de son amant se glissèrent sur le torse du blond tandis qu'il le regardait les yeux emplit de désir. La tension dans le corps du plus vieux avait commencé à redescendre, à croire que les mains de son petit ange avaient pour vertus de le calmer, de faire baisser la colère qu'il avait lui-même fait monter quelques minutes auparavant. Ce dernier lui demanda ensuite s'il pouvait retourner dans le night-club, avant de lui demander s'il pouvait se coller à lui. Ce dernier sonnait presque comme un enfant demandant la permission de faire quelque chose. Que se passerait-il s'il refusait ? S'il s'écartait une nouvelle fois ? Ces questions lui traversèrent l'esprit mais elles ne purent franchir la barrière de ses lèvres. Qui sais s'il ne regrettait pas avoir dit ces mots dans quelque temps. De ce fait, il se contenta d'un léger sourire, avant de poser ses mains sur les hanches de son compagnon. Se penchant en avant, il chuchota à Hoshi « Qui te dit que j'en ai terminé avec toi ? » Avant de venir mordre délicatement le lobe de son oreille. Oui, Tao avait bien une idée derrière la tête, et son amant aller en subir les conséquences sous peu. Il tira le bassin de sa petite étoile pour le coller au sien tout en collant une nouvelle fois ses lèvres à celle sucrée de son compagnon.

« Mais, je m'occuperais de toi un peu plus tard. » Dit-il après avoir mis fin au baiser. La situation n'était plus la même, l'air s'était fait moins lourd, et l'esprit de Tao s'était un peu libéré. Il voulait s'amuser avec son jouet préféré, de toute les manière qui lui passeront par la tête. Pour le moment, il se contenta de venir chercher la main de sa petite étoile pour la prendre dans la sienne avant de s'écarter de celui-ci. « On retourne à l'intérieur maintenant. » Liant ses doigts à ceux de Hoshi, il le tira dans le sens inverse de celui qu'il avait pris. La soirée ne faisait que commencer et le garçon avait envie de se divertir de la meilleure façon qui soit. « Tu pourras rester contre moi. » Annonça-t-il avec un sourire loin de dissimuler certains de ses idées, alors qu'ils allaient passer la porte.



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 1:15


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ les lèvres de Tao te donnent l'impression de flotter parmi les nuages. Flotter dans la galaxie à travers un ciel étoilés. Tu pourrais passer ta vie entière à te laisser embrasser par le garçon. Tu roucoules sous ses baisé ardent de ton possesseur, le laissant te dominer et plus tard agripper ta chevelure pour te faire comprendre qu'il ne te laissera pas refaire un tour pareille. Obéissant tu te complis à sa demande et semblant satisfait finalement par ta réponse, il lâche son emprise sur ta chevelure. Tes mains viennent glisser sur le torse de ton amant, le caressant par-dessus sa chemise, sentant ses muscles abdominaux sous le tissu de celle-ci. Ton geste semblait faire redescendre la tension de l'homme jaloux tu lui demandais d'une voix douce si vous pouviez retourner dans le club. Tu avais de te coller contre lui. Que ce soir autour du bar assis sur ses genoux à te coller contre lui ou sur la piste de danse à danser de manière scandaleuse et sentir l'érection de Tao gonfler alors que tu bouges sensuellement contre lui au travers d'une mer de corps dansant autour de vous... peut-importe.. tu veux simplement être avec lui. Si tu lui demandais la permission comme un bon garçon, ne voulant plus le faire fâcher par tes actions, attendant qu'il te donne son accord avant de bouger.. enfin tu laissais quand même tes doigts jouer avec l'ourlet de sa chemise, cherchant à glisser sous celle-ci pour effleurer sa peau du bout des doigts. Les mains du Japonais se pose sur tes hanches et ses mots viennent causer une envolée de papillons au creux de ton estomac. Ton cœur il trimballe plus rapidement et tu retiens ton souffle inconsciemment en sentant ses dents mordiller ton lobe. Dès qu'il colla son bassin au tiens tu te mis instantanément à frotter ton bassin contre le siens, miaulant sous ses lèvres. S'il continue comme ça tu vas fondre sous ses mains comme neige au soleil.

Quand il détacha ses lèvres des tiennes et te dit qu'il s'occupera de toi plus tard tu ne peux t'empêcher de lâcher un petit gémissement plaintif plein de déception. Tao peut être affreusement cruelle lorsqu'il le désire. Mais ton cœur se remet à battre quand tu sens la chaleur de sa main dans la tienne, vos doigts entremêler ensemble. Tu le laisses te traîné vers la porte par laquelle vous aviez quitté le club précédemment. Marchant derrière lui, ou plutôt te faisant tiré par le plus âgé jusqu'à être de retour dans le club. Ton sourire revenant directement sur tes lèvres quand il te dit que tu pourras rester contre lui. Ça ne t'en prend pas plus pour retrouver ta bonne humeur. Par contre, tu n'aimes pas trop avoir la veste de ton amant sur toi, bien que tu aimes sentir son odeur te coller à la peau, il fait terriblement chaud dans le club et franchement tu préfères avoir le plus de peau à découvert pour que ses mains glissent sans obstacles dessus. « est-ce que je peux la retirer maintenant? » que tu lui demandes avec tes grands yeux adorable pour essayer de l'amadouer en ton sens. « j'aimerais mieux pouvoir sentir tes mains sur moi. » tu bats des cils en te frottant contre lui pour essayer de le convaincre de te laisse plus exposé.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 5:46

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ►  Son amant avait un don, si nous pouvons appeler ça comme cela. En tout cas, c'était indéniable. Il parvenait à le rendre fou de jalousie, à tel point qu'il serait prêt à l'enfermer juste pour le garder pour lui, et ensuite, à le calmer comme s'il n'était pas à cause de sa colère. Il effaçait presque ses actions comme on effacerait la craie sur un tableau noir. Il lui suffisait de poser ses mains sur lui, baisser le ton de sa voix et le tour était joué. Alors comment voulez-vous que Tao lui en veuille, qu'il reste énervé contre lui plus longtemps ? Le plus jeune était même parvenu à faire glisser un sourire sur le visage du blond, alors que celui-ci était précédemment fermé à toute expression un tant soit peu positive. Et Bien qu'il voulût poursuivre sa réprimande, qu'il voulait montrer à sa petite étoile qu'il n'aurait pas dû le chercher. Tout cela en laissant ses gestes se faire un tout petit peu plus sensuel. Il laissa tomber, ce qui eut pour effet d'extirper une plainte à son compagnon. Mais, ce n'est pas pour autant qu'il laisserait couler, il se contenterait juste de garder ça pour un autre moment. C'est d'ailleurs ce qu'il annonça à Hoshi. Ainsi, cette petite part de douceur reprit sa place initiale dans le caractère de Tao, si bien qu'il liât sa main à celle de son petit ange avant de le diriger vers l'intérieur tout en lui permettant de rester près de lui.

La musique, la chaleur, les lumières flash furent les premières choses à les accueillir, puis quelque regards curieux. Après tout, il avait cogné un homme avant de sortir, et les gens sont friands de ce genre de chose. Soit, le blond n'y prêta pas plus d'attention en particulier lorsqu'il entendu la voix de Hoshi. Portant son regard vers le garçon qui lui demandait s'il pouvait ôter la veste. À vrai dire, Tao était plutôt réticent à cette idée, il avait bien vu l'effet que pouvais faire son amant, et jaloux comme il est, il ne voulait surtout pas partager un si précieux cadeau avec les autres. Ses yeux devaient être les seuls à voir ce qui se cachait sous cette veste. Hélas, il ne saurait résister à sa petite étoiles, ces grands yeux rendait déjà la tâche difficile, en agissant ainsi, il accrochait son cœur. Mais les arguments qu'il lui lança ensuite furent ceux qui portèrent le coup de grâce à sa raison. Il savait définitivement comment s'y prendre pour le faire craquer et au fond, il devait savoir d'avance qu'il gagnerait à ce petit jeu. « A la moindre incartade, je te jure que je te la colle dessus. » Dit-il tout en ôtant la veste des épaules de son cadet.

Il glissa la veste sur ses propres épaules avant de venir accrocher l'un de ses bras aux hanches de son amant. Il le tira contre lui, pressant sa main à moitié sous le tee-shirt de celui-ci. Il s'assurait que tout le monde voit qu'il lui appartenait. Son pouce glissait sur la peau ivoire de ce dernier, il ne se lasserait jamais de la douceur de sa peau. « Tu préfères danser maintenant ou je t'offre un verre avant ? » Demanda-t-il en se baissant suffisamment pour être entendu de son cadet. En réalité, il voulait reculer le moment où le plus jeune danserait, voulant se réserver la vision de son corps se déhanchant au rythme de la musique. Puis, il faut dire que l'idée de faire boire ce dernier ne lui était pas déplaisante, le voire plus désinhiber qu'il ne l'était déjà devait être une chose plus qu'intéressante. Enfin, du moment qu'il parvient à le contenir.



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 18:24


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ main liée avec celle de ton amoureux, vous étiez de nouveau dans le club sous une pluie de regards curieux vu la scène que vous aviez causée plus tôt. Cependant, tu ne semblais pas remarquer l'attention que vous receviez comme ta prorpe attention était concentrée sur celui qui remplit ton monde d'envolées de papillons et de battements de cœurs. Au lieu de cela, tu tentais d'amadouer Tao avec de grands yeux de biche et de battements de cils pour obtenir son autorisation de retirer la veste qu'il avait précédemment posé sur tes épaules. Tu savais qu'il était réticent à te laisser te dévoiler sous les regards, il n'aime pas que les regards des autres se pose sur sa propriété. Après tout tu es incroyablement délicieux ce soir et tu le sais bien, mais avec le bon argument tu arrivas à le convaincre en lui disant que tu voulais sentir ses mains sur ton corps sans obstacle. Tu sais comment manipuler ton amoureux pour qu'il te laisse faire à peu près ce que tu désires tout en lui laissant le contrôle. Ou du moins lui donnant l'impression qu'il a tout le contrôle. Une vraie petite vixen ensorceleuse. Un large sourire apparaît sur tes lèvres lorsqu'il craque et retire la veste de sur tes épaules. « okey daddy! » ta voix est incroyablement innocente pour les mots que tu venais de lui répondre. Tu n'as pas l'intention de le décevoir. Même si pour être honnête tu n'as pas grand contrôle sur les regards des autres, mais tu vas tout faire pour garder l'attention de Tao sur toi pour qu'il oublit complètement tous ce qui vous entoure.

Son bras vient s'enlacer autour de ton petit corps et tu te retrouves collé contre lui. Tu sens sa main se glisser sous ton t-shirt et tu sens ta peau frisonner agréablement sous son touché. C'est fou comment il te fait de l'effet avec ses gestes hyper possessifs. Comment par ce simple geste il marque son territoire, montrant à tous ceux qui poseraient leurs yeux sur toi que tu lui appartiens et que tu es hors limite à tout le monde sauf lui. Tu te mets limite à ronronné contre lui, sentant son pouce caresser ta peau sensible et tes bras viennent instinctivement s'enlacer autour de la taille de ton homme hyper séduisant, couchant ta tête contre son torse avec un sourire satisfait sur tes lèvres. « tu peux m'offrir un verre d'abord! » tu voulais retrouver ce goût sucré que tu avais tellement apprécier, avoir ce goût de bonbon sur la langue pour qu'il puisse venir se délecter de tes lèvres ensuite. Tu n'es pas très résistant à l'alcool et tu es affecté rapidement, tu étais déjà à la limite de la cohérence. Mais c'est ok maintenant que tu as Tao pour garder un œil sur toi. Il allait pouvoir profiter de la version de toi encore plus désinhibé si s'était même possible comme à la base tu n'as vraiment déjà aucune inhibions pour commencer. Tu avais vraiment envie d'aller danser, tout te frotter contre lui pour lui faire perdre la tête et ensorceler de tes mouvements de sirène en bougeant tes hanches érotiquement sous ses mains.. mais ça peu attendre après un verre ou deux.

Tu restes accroché à lui comme un panda sur sa branche de bambou et le laisse t'entraîner vers le bar. Une fois arrivée au comptoir et quand la barmaid se penche vers vous pour vous demander ce que vous vouliez boire, après que ton homme ait fait sa commande, tu pointes du doigt ce que tu désires comme tu ne connais pas le nom du cocktail désiré. Heureusement il y avait une jeune fille pas très loin qui avait en main le drink que tu désirais et tu n'eus qu'a le pointer pour que la jeune femme derrière le bar comprenne ce que tu désirais. Tu te recolles contre le torse de Tao et te met à détacher des boutons de sa chemise pour pouvoir glisser la main sur son torse plus aisément.. y glissant tes lèvres dès que tu avais assez d'accès pour y laisser tes baisés s'y parsemer. Ton attention seulement détourné lorsqu'un verre multicolore et placer devant toi. Ton regard devenant aussitôt celui qu'un petit garçon qui venait de recevoir un sac de friandises. Tu suces automatiquement sur la paille et te met à boire, peut-être un peu trop rapidement, le contenue de ton verre. « yummy, ça a le goût le bonbon! Tu veux goûter? » tu ne laisses pas vraiment le choix à Tao en fait, puisque dans la seconde suivante tu tires sur son col pour l'attirer vers toi et prend possession de ses lèvres. Oui tu lui fais goûter le goût sucré sur tes lèvres.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 5:04

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Il aurait aimé pouvoir arrêter tous les regards qui s'étaient posés sur eux lorsqu'il était revenu dans la salle. Des animaux, peut-être même des bêtes de foires, c'est ce qu'il avait l'impression d'être à peine avait-il passé la porte. Mais peut importer, les gens ont tendance à changer de sujet toutes les vingt secondes, alors la chose leur passerait. De toute manière, l'attention de Tao s'était déjà reportée sur Hoshi, qui derrière lui, lui avait simplement demander l'autorisation de retirer la veste que le blond lui avait mise sur les épaules. C'est de la réticence qui prit place en premier dans son esprit, il ne voulait pas que les autres puissent poser ne serait-ce qu'un coup d’œil à son amant. Il n'était qu'a lui. Du haut de son crâne jusqu'à ses pieds, il n'est qu'à lui ! Et pourtant, l'autre usa de ses charmes, ceux auxquels Tao ne saurait résister. Ceux qui faisaient chavirer l'aîné en un rien de temps, jetant au placard la moindre petite résolution qu'il avait pu prendre auparavant. Oh comme sa petite étoile était fort à ce jeu-là, il en ressortait et en ressortirait toujours gagnant. La preuve, Tao céda à sa requête, passa sa veste des épaules de son cadet aux siennes en un mouvement de bras. Non sans poser une sorte de condition, il s'attendait à ce que son petit ange ne fasse pas de vague à présent. Soit, il verrait bien où cette décision le mènerait. En attendant, son amant avait plus ou moins confirmer son accord à cette pseudo-condition d'une simple expression qui malgré le fait de sonner innocente, était bien loin de l'être.

Cette question réglée, le blond passa à la suivante. Il n'allait pas lâcher Hoshi dans le club comme on pourrait le faire d'un oiseau dans la nature. Il en était hors de question, il le garderait près de lui, démontrerait à tous qu'il est impossible qu'un autre que lui n'approche sa petite étoile. Et il commença en accrochant l'un de ses bras autour des hanches de son cadet, laissant sa main se frayer un chemin sous le tee-shirt de celui, caressant sa peau de velours. En retour pour ce geste, Hoshi venait de passer ses bras autour de la taille de l'aîné, sa tête posée contre son torse. Ce geste de la part de son petit ange lui faisait un bien fou. Il avait l'impression que son corps et son cœur étaient apaisés. Il n'avait pas besoin de Yoga ou autres conneries du genre si le garçon se trouvait à ces côtés, il serait le plus détendu des hommes. Puis, le fait de l'avoir contre lui de cette façon lui faisait presque oublier qu'il était près à le faire rentrer au dortoir de force il y a quelques minutes à peine. De ce fait, et surtout parce qu'il souhaitait retarder le moment fatidique où son amant danserait. Tao proposa à Hoshi de lui offrir un verre ce à quoi le cadet répondit de manière positive.

Ainsi, il dirigea son compagnon jusqu'au bar avant de passer commander auprès de la barmaid. Son choix fut rapide, il n'aimait pas les alcools trop amers qui laissent un goût désagréable dans la bouche comme il n'aimait pas les alcools trop sucrés qui te saoulent plus vite que de raison. Quant à Hoshi, il passa commande de manière presque innocente, désignant du doigt un cocktail composé de multiple alcool et autres sirops que l'une des clientes tenait entre ses mains. La barmaid retourna à la préparation, Hoshi s'était de nouveau retournée contre Tao. Il déboutonnait la chemise du blond. Comme la chose la plus naturelle à faire, comme si personne ne se trouvais autour d'eux, il glissa l'un de ses mains sous le tissu, effleurant la peau de son aîné. Frissonnant de ce contact, le plus vieux pressa sa main sur les hanches de son cadet. Sa manière d'agir le grisait totalement, et l'autre semblait se soucier le moindre du monde de la présence de la moitié du quartier dans le club. Si bien qu'il eût glissé ses lèvres au même endroit où ses mains s'étaient glissées. Finalement, Hoshi se détourna de lui quand son cocktail multicolore se posa sur le bar. L'aîné sourit à la situation plutôt cocasse, voir son amant agir tel un enfant après qu'il a vu ce qu'il était capable de faire. La situation allait vite dégénérer dans un sens que Tao apprécierait, puisque après avoir s'être abreuvé de liquide coloré, Hoshi lui fit une proposition à laquelle il n'avait même pas eu le temps de répondre. Passer le choc initial dut à la vitesse d'action de son amant, l'aîné dégusta ce goût sucré collé aux lèvres du plus jeune, il y passa sa langue comme pour le débarrasser du moindre résidu sucré qu'il restait sur celle-ci.

Il se détacha rapidement des délicieuses lèvres de son cadet et comme pour nettoyer ses esprits de toutes pensées qui s'entrechoquaient, il prit son verre qu'il vida d'une traite. Il fallait qu'il garde son calme, qu'il soit raisonnable. D'une, il se donnait tous les deux en spectacle en agissant ainsi. De deux, l'esprit de Tao ne tarderait pas à dévier s'il continuer ainsi. Les boissons qu'il avait déjà ingurgitées avant de venir ici, ajouté à la chaleur de l'endroit, et aux effluves d'alcool qui siégeait tout autour d'eux, et sur les lèvres de son cadet. Tout cela n'aidait pas le garçon à garder la tête froide, de garder un esprit pur et chaste, voir pire. « Je ne devrais peut-être pas boire autant. » Dit-il comme pour changer de sujet, bien qu'au fond, il disait cela aussi pour s’éviter de continuer. « Il faut que je puisse te ramener après, je ne compte pas dormir ici. » Rit-il presque nerveusement.



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 19:05


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ tu aimes tellement Tao, comme il est possessif au point de vouloir attaquer n'importe qui t'approcheraient de trop près. Tao qui pourrait tout ravager sur son passage pour toi, ferais tout pour te protéger de toutes les menaces possibles pour que rien d'autre que lui ne puissent jamais t'atteindre! Sa main qui se glisse sous ton chandail possessivement pour marquer son territoire et ça te fait perdre tous tes moyens.. ohlala ses mains. les mains de Tao qui sont assez fortes pour déchirer tes vêtements de sur ton corps, te terrasser de terre dans son emprise et te coucher sur le dos comme une poupée de chiffons. assez fortes pour te pousser et te coller contre le mur. assez forte pour marquer ton corps de marques bleutés de manière tellement agréable et satisfaisantes. Juste a sentir le bout de ses doigts sur ta peau, tu te mets à imaginer leurs parcours possible sur ton corps et c'est suffisant pour que ton souffle commence à se briser sous le désir à cette simple pensée. tu sais que Tao a pris possession de bien plus que ton cœur. il a illuminé quelque chose en toi qui étais verrouillé depuis tellement longtemps, attendant que quelqu'un vienne déverrouiller le cadenas. quelque chose de charnel et qui te consume, te faisant perdre la tête et que tu ne savais pas que tu avais en toi jusqu'à ce que Tao entre dans ta vie et crée le bordel dans ta tête. Tu ne pouvais faire autrement que de t'accrocher à lui et chercher à être constamment coller à lui. Car oui, si Tao est un mec jaloux et possessif, tu es bourré d'insécurités et sur le coup, tu pourrais également arracher les yeux de meufs qui oseraient mater ton homme.

Anyway, après qu'il t'ait proposé de t'offrir quelque chose à boire et que tu ais accepté joyeusement, vous vous êtes dirigé vers le comptoir du bar pour passé la commande. Tu voulais le même cocktail que plus tôt, ça goûtait un mélange de crème glacé, sûrement parce que s'était un composant du mélange. Glace à la vanille mélanger avec d'autres alcools super sucré qui donnait un mélange au goût de bonbon qui te plaisait énormément.. puis ça donnait à tes lèvres un goût délicieusement addictif auquel tu veux que ton aîné ne puisse résister. Pas que tu ais vraiment besoin de ça pour qu'il passe la soirée à dévorer tes lèvres mais c'est un coup de pouce quand même. En attendant ton verre tu avais reposé tous ton intérêt sur le plus grand en te mettant limite a le déshabiller sur place devant tous ses gens. Détachant des boutons de sa chemise pour venir y glisser tes mains et tes lèvres par la suite. Il est tellement viril et sexy ton homme, on dirait un dieu guerrier près a démolir tous sur le champ de bataille pour venir réclamer le corps de sa princesse. Tu es la princesse dans cette image évidemment! Tu détournas seulement ton attention de son corps irrésistible quand tu vois ton verre sur le comptoir et tu te mets à le boire avidement.. sans doute trop même comme ça commençais déjà à faire son effet. C'est ça les alcools sucrés, ça fait un effet monstre sur les petits corps comme le tien. Tellement délicieux que tu ne peux t'empêcher de venir faire goutter à ton homme tes lèvres aux goûts de friandise. D'ailleurs Tao se fit une joie d'explorer ta bouche de manière à te faire perdre toute force musculaire dans tes jambes momentanément.

Une fois qu'il eut détacher ses lèvres il te retrouvait les joues rougies et à bout de souffle. Tu regardais ton amoureux boire son verre en quelques secondes à peine et tu t'efforças à boire ton verra aussi rapidement. Ouhla que l'alcool te montait à la tête. La chaleur grimpe dans ton corps et ton désir monte en flèche avec la température. Tu regardais le blond avec ton regard embué par l'alcool. Tu comprends encore où tu es, mais tu es visiblement affecté. « humhum, tu dois pouvoir me ramener chez toi et me baiser avec ton énorme queue massive toute la nuit! » que tu lui réponds comme si s'était la proposition la plus chaste au monde. Un petit rire mélodieu et envoûtant suivit et tu te mis à le tirer vers la poste de danse. « allons danser! » que tu réclames en le tirant avec toi au milieu de la piste. Tu es un danseur après tout et aussitôt sur la piste de danse tu te mets à danser lascivement, la manière dont tu bouges tes hanches émane le sexe. La manière hardante dont tu te mets à onduler contre lui apporterais la honte à tous les danseurs érotiques qui font de la danse leurs professions. Tu danses contre Tao de façon à faire crever de jalousie et d'envie toutes personnes assistant à ton petit numéro de chatte en chaleur contre lui. Si Tao croyais que tu dansais lascivement tout à l'heure, là s'était d'un tout autre niveau. À ce rythme il va vouloir te baiser sur la piste de danse et franchement dans ton état, tu le laisserais sûrement faire.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 10 Mai - 2:54

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► La foule se déchaîner au son de la musique qui résonnait dans le club, tandis qu'il se tenait devant le bar avec son amant à ses côtés. On peut dire que la soirée avait été pleine de rebondissement jusque-là, passant d'une simple sortie entre amis, à un soirée avec son amoureux, tout cela en passant par une dispute causée par sa jalousie maladive. D'ailleurs, Tao les avait abandonnés les amis avec qui il était venu ici, mais il leur expliquera le moment venu, ils comprendront pour sur après tout, ils connaissaient bien le garçon et avait forcement vu la scène qu'il avait créée. Soit, il n'avait pas à s'en inquiétait plus que cela et il devait à présent profiter de la plaisante présence de son cadet. De plus, il ne pouvait pas vraiment l'ignorer. D'une parce qu'il est complètement fou de lui et que s'il se trouve dans la même pièce que lui, son attention était automatiquement dirigé vers lui. De deux parce qu'il se devait de surveiller ses faits et gestes afin de pouvoir garder le contrôle sur sa propre jalousie. Et enfin de trois, parce que ce dernier ne se faisait pas prier pour se défaire des boutons gênants de la chemise du blond. Hoshi semblait se faire plaisir à exposer une partie du torse de son aîné afin de satisfaire sa propre volonté de contact. La chose était loin de déplaire au garçon concerné d'ailleurs, allant même jusqu'à susciter quelques fantaisies.

L'alcool coulait à flot autour des deux hommes, et le blond ne voulait pas se faire prier pour en profiter également. Ils avaient alors commandé deux verres aux compositions et au effet très différents. Et à peine son cadet avait-il avalé le liquide coloré de son verre qu'il se tourna vers l'aîné pour lui offrir, de manière précipitée, ses lèvres. Tao ne refusa pas la proposition, il allait même jusqu'à s'en délecter avidement. Lorsqu'il embrassait sa petite étoile, Tao ne pouvait plus réfléchir clairement. Sa petite étoile embrasée, son esprit, lui laissant comme seules pensées, une oasis de fantasme. Des rêveries qui obligeraient Éros à se cacher les yeux tant le manque de chasteté y été présente. C'est pour cette raison qu'une fois qu'il avait détaché les lèvres de celle de sa définition de Lilith, il engloutit le contenu de son verre d'une traite. Il devait laver son esprit de ses divagations. De manière presque nerveuse, il avait essayé de lancer un simulacre de discussion normale, en insinuant qu'il se devait de rester sobre pour ramener son amant.

Mais apparemment Hoshi n'était pas de son avis et les paroles qu'il prononça était loin d'être celles d'une prude jeune fille. Heureusement que la musique avait absorbé une partie de ce qu'il venait de dire, bien que flatté par les propos de sa petite étoile, il aurait été légèrement gêné par la situation. Et son petit ange semblait plutôt amusé, tout cela en tirant le plus vieux sur la piste de danse. Le blond se laissa faire, il ne pouvait pas refuser cela à son amant, et l'endroit étaient faits pour. Bien qu'il ait vu de quoi était capable le plus jeune, les mouvements qu'il entreprit de faire alors qu'il dansait avaient surpris Tao. Lui donnant une envie irrémédiable de le toucher, de sentir l'ondulation de son corps contre le sien. Il ne savait même plus où poser ses mains tant chaque parcelle de son corps lui semblait plus attirant les unes que les autres. Une chaleur commençait à prendre place au creux des reins, alors que l'alcool lui montait à la tête. Comment pouvait-il retenir la moindre pulsion qui lui prend si tout était contre lui ? « Tu joues avec le feu. » Dit-il à son amant tandis qu'il se décida enfin à profiter du corps exquis de celui-ci. Il savait qu'il devait se retenir, d'empêcher d'aller trop loin. Une petite voix dans sa tête tentée de le faire entendre raison, mais une succube du doux nom de Hoshi se jouait à le tenter, faisant taire cette voix. Il colla son amant à lui un instant, lui chuchota « Crois moi que tu ne dormiras pas ce soir. » Avant de le relâcher un sourire satisfait sur les lèvres.




AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 10 Mai - 17:09


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ vous aviez rejoint le centre de la piste de danse une fois les deux verres laissés vides sur le comptoir furent consommé. Aussitôt, tu te retournais vers lui collant ton petit corps au sien... laissant tes paumes glisser sur son torse, toucher ses cotes en le caressant du bout des doigts. Ton cœur il bat à un rythme effrénée au creux de ta poitrine et tu as la tête légère ton esprit libéré par les effets de l'alcool sur ton système. Tu es le type de buveur qui devient joueur, séducteur qui devient un chaud lapin quand tu bois. Un horny devil. Alors, tes mains elles se font baladeuses sur le corps sur blond. Tu te mets à détacher boutons après bouton de sa chemise tout en frottant ton bassin contre le sien au rythme de la musique. Tu oublies les gens qui vous entoure, il n'y a que toi et Tao et le reste du monde n'as plus aucune importance. Tu détaches le dernier bouton et admire les paupières mis-close et les pupilles embués par l'alcool et le désir qui admire son torse parfait, ses abdominaux que tu viens caresser. Tu te cramponnes au tissu de sa chemise et le tire contre toi, ou plutôt, tu t'attires contre lui. Ton petit corps d'enjôleuse ondule lascivement contre le sien, tu te laisses glisser contre lui, tes mains glissantes sur ses cotes, suivant la ligne de ses hanches et terminant à jouer avec la peau sensible juste au-dessus de sa ceinture. Tes lèvres s'étaient aventurées sur son torse, laissant une traînée de baisées sur sa clavicules, dans son cou remontant le long de la jugulaire et glissant ensuite sur sa mâchoire parfaitement dessinés par les dieux.

Tu le laisserais te baiser à même la piste si c'est ce qu'il désirait de toi. Tu le laisserais te prendre comme une petite catin en chaleur devant tout le monde dansant et buvant dans le club. évidemment ça ne risque pas d'arriver, Tao est mille fois trop égoïste pour laisser le commun des mortels poser leurs regards pervers sur son petit ange se faisait défoncer par son membre viril énorme de son possesseur. Il te garde jalousement que pour lui, l'un de trait que tu vénères chez lui. du coup, tu vas le chauffer jusqu'à ce qu'il craque. jusqu'à ce qu'il ne puisse plus résister à l'appel de la luxure et te ramène chez lui, t'enchaînes à son lit pour une nuit de repentance. Oh oui tu joues avec le feu et tu comptes bien t'y brûler. Y brûler sous le plaisir plus tard. « hummm tu peux me garder éveillé toute la nuit, m'attacher à la base de ton lit et posséder mon corps jusqu'au matin. Tu peux faire tout ce que tu désires de moi pendant que je gémis ton prénom au creux de ton oreille toute la nuit. » tu sais ce que tes propos provocateur lui font et c'est bien pour cela que tu ''dirty-talk'' pour le rendre dure simplement à imaginer tout ce qu'il pourra te faire, tout ce qu'il a envie de faire de toi. Petite corruptrice de la nuit, tu te retournes contre lui pour que ton petit cul vienne en contact avec sa braguette et sans aucune pudeur tu viens caresser son membre habillé avec ton postérieur de manière limite ensorceleuse. T'adossant contre son torse et priant ses mains de glisser sur ton corps, partout où il lui plaira. Tu veux sentir ses mains robustes et puissantes possédé ton être comme tu lui appartiens et tu miaules de satisfactions une fois que celle-ci s'exécute pour ton plus infime plaisir. Par tes mouvements contre lui, l'ourlet de ton chandail commence à s'enrouler vers le haut, remontant de manière à laisser la peau de ton ventre visible. Une de tes mains se lie à celle de ton amoureux et la dirige sur cette peau nouvellement exposé pour qu'il te fasse gémir sous son touché...

tu continues de remuer ta croupe contre lui, te penchant parfois vers l'avant pour lui donner l'impression qu'il pourrait te monter directement. Putain tu brûles d'excitation. Ton petit boy cunt est tout humide et frétillant juste à l'imaginer te prendre de toutes les manière possible. Tu es sa pécheresse, sa petite sirène séductrice, sa petite démone de luxure prête à réaliser tous ses fantasmes. Le faire succombé aux plaisirs de la chaire et le damné pour l'éternité entre tes cuisses. Ton corps il lui appartient, ton cœur il n'est qu'à lui et à jamais, il est le possesseur de ton âme. Si tu es la succube qui s'amuse à le tenter vers le vice, qui veut l'attirer sous les couvertures.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 12 Mai - 3:52

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► On ne peut pas dire que le blond était le meilleur danseur qui soit, et pour être franc, il faisait pâle figure face au talent de sa petite étoile. Sa façon de danser ferait honte au plus jeune s'il le voyait faire, mais ce dernier était bien trop occupé pour y faire attention. Et tant mieux, puisque rien n'était plus excitant pour Tao que de voir son petit ange se déhancher sensuellement devant ses yeux. Le spectacle que lui offrait à présent son cadet était un délice pour ses yeux autant que pour son fort intérieur. L'ondulation de ses hanches, les mouvements de ses mains, et même les expressions de son visage, tout dégageait quelque chose de terriblement lascif. Il avait presque cette capacité de faire oublier au plus vieux le reste du monde. Son monde était focalisé sur lui et le mouvement de ses cheveux. Lui et sa délicieuse peau perlant de sueur. Lui et sa façon de danser frôlant l’indécence. Comme si le club s'était vidé dès qu'il s'était mis à bouger. Il s'était tellement cantonné au monde que lui avait crée la vue parfaite de son amant qu'il ignora les moindres regards qui avaient pu se poser sur eux. Lui qui est si jaloux d'habitude, qui tuerait presque celui qui oserait poser sa main sur sa possession. À croire qu'il n'était plus le même homme. Si bien que même le fait d'être déshabillé par son cadet en plein milieu d'un lieu bondé ne lui importait pas, du moment que ses mains se poser sur lui.

La chose n'avait pas manqué quand il avait pressé le corps de Hoshi contre le sien. Une expédition sur son corps s’effectuer tandis qu'il retenait en lui la plus irrépressible des envies. Il faillit craquer au moment ou les doigts de son petit ange avait frôlé un point sensible de son bas-ventre. Alors que les aventureuses lèvres du plus jeune se plaisaient à étudier certaines parties de son corps dissimulé, il y a quelques instants, sous sa chemise avant de remonter sur sa mâchoire. Que cherchait-il à accomplir à le tenter de la sorte ? Voulait-il qu'il craque sur l'instant ? Il devait se douter que Tao ne laisse pas une telle chose arriver, surtout pas dans un endroit comme celui-ci. Le blond serait le seul à profiter de ce que son petit ange avait à offrir bien après l'heure a laquelle les enfants se couchent. L'aîné se devait de prévenir Hoshi qu'il se lançait dans un jeu dangereux. L'innocent garçon qu'il était ne ferait pas son retour tant que ce succube jouera des charmes de son corps pour le tirer dans ses filets. Mais tel, le serpent qui avait tenté Eve, ses paroles étaient tout aussi redoutables que ses actes. Le cadet connaissait trop bien les faiblesses de Tao, l'entendre lui dire ce qu'il pourrait faire de lui, laisser son imagination se déchaîner, se défaire des interdits qu'il s'était donnés. À cette vitesse, il allait finir par vraiment l'attacher à son lit.

S'il continuait ainsi, son cadet aurait réussi son tour. Le blond ne serait plus en mesure de résister à ses propres envies, il se refusait une telle chose. Mais que pouvait-il faire contre son amant ? Sa volonté s'était beaucoup trop affaiblie pour continuer de se dresser face à celle de sa petite étoile. Si bien qu'il eût commencé à craquer, qu'il avait commencé à laisser aller ses mains sur les corps brûlant de son amant. Et ce dernier n'avait aucunement l'intention de l'aider à retenir en lui ses impulsions sauvages. Liant sa main à celle du blond, il le dirigea vers cette luxurieuse peau qu'il s'était dévoilée grâce au mouvement de danse frénétique de son amant. Cette peau ivoire prête à recevoir toutes les passions charnelles du blond, qui lui donnait comme une décharge électrique à chaque fois qu'il la touchait, qui était la porte ouverte à toutes ses tentations. Tel Asmodée, Hoshi lui offrait la luxure sur un plateau d'argent et il lui devenait impossible de garder les limites qu'il s'était fixées. Impossible de résister plus longtemps à plaisir de la chair. « Si tu continues, on n'aura même pas le temps de rentrer. » S'il continuait ainsi, il ne serait même pas capable de le ramener chez lui. Bien que l'idée de le prendre une seconde fois dans un endroit insolite ne le dérangeât pas plus que cela.





AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 23 Mai - 17:36


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ tu te fiches pas mal que ton amoureux ne soit pas l'as de la danse, franchement il pourrait simplement rester planté là et te laisser danseur contre lui et tu n'y verrais pas le moindre inconvénient. Tant qu'il te laisse te frotter contre lui comme s'il était un poteau en métal et toi un danseur exotique, tu es parfaitement heureux. Il n'a qu'à frotter un peu son bassin contre ton postérieur et laisser ses mains glisser sur ton petit corps et tu es totalement comblé. Tu te déhanches au rythme de la musique et roules des hanches sensuellement et de manière foutrement sexuelle faut bien le dire. Tu es affreusement provocateur déjà au naturel et du coup, avec l'alcool dans ton sang tu dégages une aura perverse et provocatrice à un tout autre niveau! Il n'y avait plus que Tao et toi sur cette piste de danse, le reste du monde s'était effacé. Tu avais oublié que tu étais précédemment venus avec ta cousine qui est maintenant dieu sais où et tu t'en fiches complètement. Ton postérieur qui se fonctionne sur sa braguette et tes mains qui glissent sur le corps d'Apollon de Tao sans restriction. On pourrait carrément qualifier le tout de préliminaire et non de danse tellement c'est osé. Il faisait affreusement chaud, un mélange entre le club bondé, l'alcool qui bouillonne dans tes veine et la fiction entre vos corps en dansant et ta peau brille d'un voile fin de sueur, qui donne l'impression que tu venais de te faire ravagé sous la couette par ton amant. Baby quand tu danses, tu frôles l'indécence.

Tu avais réussi à capté sa totale attention en dansant de cette manière. Ton amant jaloux arrivait à oublier votre entourage et les regards avoisinant. Normalement il aurait bouillis de rage, mais tu arrivais à garder toute son attention sur toi. Difficile de faire autrement comme tes mains parcouraient son corps de manière carrément érotique. Se glissant sous sa chemise, sur ses fesses et même parfois tes doigts se glissaient un peu sous la ceinture de son pantalon. Tu te laisses glisser sur son corps vers le sol et allait carrément frotter ta joue sur sa braguette de manière incroyablement provocatrice. Si tu poussais le geste un peu plus loin tu serais carrément à genou devant lui à lui donner une tête en plein milieu du club. Pour être honnête tu n'y étais pas loin de la manière dont tu déposes des baisés sur la braguette de son pantalon. Ton esprit était embué de pensées impures. Oh comment tu avais envie de faire tomber son pantalon et son caleçon à ses chevilles et le lécher comme la plus délicieuse des sucettes à la cerise. Tu l'entends carrément grogner au-dessus de toi. Tu remontes finalement contre son torse avant que la tentation t'ai achevé et que tu te mettes à lécher son membre au beau milieu de la piste de danse. Tu es maintenant face à lui et tu forces ses mains à se balader sur ton corps, à agripper ton postérieur à pleine main. Tu t'es remis à poser tes lèvres partout sur ton amoureux, tes mains ont détachés totalement sa chemise à ce point et tu laisses ta langue parcourir ses muscles abdominaux. Tu roucoules contre lui et remonte vers son cou, sa mâchoire jusque venir sucer son lobe d'oreille... « j'ai tellement envie de toi tao-ah! » ce n'est sans doute plus considéré comme de la danse, c'est vachement à un niveau avant d'être considéré comme de la pornographie.

Sérieusement ta main elle et en train de caresser son membre par-dessus son pantalon... tu es véritablement une succube venue pour le faire tomber dans la tentation. À ce moment c'est encore étonnant qu'il ne t'ais pas placé sur son épaule et traîner hors du club en direction vers un taxi pour regagner son dortoir, mais tu te doutes qu'il ne résistera plus longtemps comme tu es carrément en train de le dry-hump sur lui. Une vraie enchanteresse. Vilain garçon, Tao tu vas devoir punir la petite vixen, le menotter contre la base du lit et le punir jusqu'à ce qu'il perdre connaissance après avoir orgasmé trop de fois dans la nuit. « j'en peux plus, Tao-ah, ramène moi chez toi ou prend-moi tout de suite. Mais j'ai besoin de te goûter, je veux que tu arraches mes vêtements et que tu me prennes dans toutes les positions imaginables. Je me meurs se sentir tes mains glisser sur mes cuisses et ta langue humidifiée mon petit trou. Mon petit cul il est trop vide sans ta grosse queue au fond de moi. S'il-te-plai, je ne peux plus résister, prends-moi! » que tu geins au creux de son oreille en caressant son érection qui gonflait par-dessus le tissu de son pantalon.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 26 Mai - 3:39

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► À l'instant même, Tao se demandait comment il parvenait à garder son sang-froid face à ce que Hoshi lui offrait. Il dansait, se frottait à lui, il lui faisait presque perdre la tête. La chose était loin de lui déplaire, au contraire, il en avait oublié jusqu'à la moindre personne présente dans le club, jusqu'à sa propre jalousie. Il ne voyait que lui, la beauté de son visage, de son corps, la sensualité de ses mouvements et à vrai dire, le reste lui importait peu. Les mains de sa petite étoile parcouraient son corps de part et d'autre de la manière la plus délicieuse qui soit. Il semblait se jouer de lui, se jouer de chacun des points un peu sensible de sa personne. Son corps se déhanchant telle une danseuse de charme, s'approchant parfois dangereusement de ce qui faisait de lui un homme. Tous ces contacts partiellement érotiques ne le laissaient pas de marbre. Il avait beau être un homme jaloux et possessif, un homme pudique en ce qui concerne ses relations charnelles, l'idée de dégager d'un revers de main tout ce qui se trouvait sur une table pour prendre son amant lui avait traversé l'esprit. S'il était croyant, c'est sûrement à ce moment qu'il se mettrait à réciter des versets de la bible pour se vider la tête de toutes ses pensées impures qui le traversait à chaque fois que cet être merveilleux avait le malheur de poser ses mains sur lui. Hoshi avait le don de réveiller un instinct bestial chez Tao. Il lui suffisait parfois d'un souffle, d'un geste ou d'un mot pour susciter une volonté d'aller plus loin dans le contact charnel.

Mais lorsque Hoshi se décidait à remuer l'esprit déjà empli de passion de Tao, il ne le faisait pas légèrement. Les pressions de la main de son amant associé à ses paroles impures, provoqué chez le blond des réactions physiques. On peut dire que Hoshi ne faisait pas dans la dentelle et ne lésiner pas avec les mots pour faire craquer son aîné. Oh qu'il aurait aimé le prendre à l'instant, que ce soit sur le sol, sur une table ou même sur le bar, peut importait tant qu'il l'avait contre lui. Hélas, la réalité avait fait son retour, et il ne s'imaginait pas un seul instant faire ce genre de chose dans un endroit pareil. Bien que cela ait rendu les choses claires sur le fait que son petit ange n'était qu'à lui. Soit, il ne pouvait pas l'avoir maintenant, il devait prendre sur lui encore quelque temps, et autant dire que la tache allait être ardue, mais il n'avait pas vraiment le choix, du moins, il ne se donnait pas le choix. Il prit alors son amant par les hanches, passant délicatement ses mains sur son fessier qu'il agrippa avec envie. « Tu sais comment obtenir ce que tu veux hein ? »  Il déposa ensuite ses lèvres à la base du cou de son amant avant de les remonter jusqu'à sa mâchoire, et enfin, il goûta ses lèvres. « On y va, maintenant. »  Chuchota fiévreusement le blond. Il n'y avait plus rien qu'il ne puisse faire pour éviter à ce point d'exclamation au sein de son pantalon de se manifester.

A présent, il se saisit des mains de ce démon de la tentation afin de le traîner avec lui au-dehors du club. Il s'était décidé à le ramener au dortoir, il passerait la nuit à honorer son amant dans un endroit un peu plus romantique que la dernière fois. Bien que l'idée de s'isoler dans un endroit des moins glamour lui eût traverser l'esprit, il ne se sentait pas de faire subir l’inconfort à son petit ange une nouvelle fois. Une fois à l'extérieur, et bien qu'il se trouvât en pleine rue, Tao ne se fit pas prier pour déposer ses mains sur le petit corps de son amant. Il n'en pouvait plus, il avait presque trop attendu, se retenir encore jusqu'au dortoir ne serait pas une mince affaire. Surtout quand ses propres mains n'entendaient plus raison et avaient cédé à ce désir de toucher à ce tentateur. Il fallait qu'il se retienne, qu'il appelle ce foutu taxi. Après tout, il n'était pas en mesure de conduire lui-même, pas dans l'état dans lequel il se trouvais actuellement. En attendant, il questionna sont cadet. « Comment fais-tu pour me rendre aussi fou de toi ? »  Sa voix faisait sonner cela comme une plainte, peut-être en était-ce une. Une plainte parce qu'il parvenait à le rendre si faible, si dépendant de son corps, si avide de le sentir encore une fois tout contre lui.


AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 27 Mai - 16:52


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ tu es définitivement la pire allumeuse qui soit! Ce n'est pas étonnant que ton amoureux commence déjà à bander dans son caleçon si tu n'arrêtes pas de le stimuler sous le tissu de son pantalon. Le pauvre il doit se battre contre ses démons pour ne pas ravager ton petit cul sous le regard des gens en pleins dans le club. Même si l'idée ne te déplait pas pour être honnête, tu ne voudrais pas qu'une meuf jette son dévolue sur ton amoureux en voyant comment il est monté comme un étalon ou qu'il est une foutue bête de sexe. Tu as beau savoir que ton aîné est complètement obsédé par toi, tu restes bourrés d'insécurités et tu as toujours peur qu'on t'abandonne. Tu as tellement peur que Tao se lasse de toi et du coup si un paquet de meufs à petites vertus – genre que tu peux parler de vertus, petite putain oh – se mettent à lui tourner autour comme un groupe de vautours, tu as peurs qu'il te laisse pour une autre avec de gros nichons. Quoi qu'il en soit, ça ne t'empêche pas de danser comme une enchanteresse sur lui. Parcourant son corps comme si vous étiez au beau milieu de préliminaires. En fait, ça peut définitivement être considéré comme des préliminaires non? Glisser tes mains sur son corps de dieu, lécher ses abdominaux, frotter ton museau sur sa braguette, poser tes lèvres partout sur son corps, dans son cou et sur sa mâchoire carrée. Putain ce qu'il est parfait ton amoureux, tu pourrais le vénérer comme ça toutes la nuit. Oh, mais en fais c'est exactement ce que tu as l'intention de faire non? Ouais!

Ton amoureux n'en menais pas large sous tes paroles provocatrice, décidément tu venais de jeter de l'huile sur le feu de son désir. Vous allez enflammer le club! Comment ses mains sur ton petit cul t'allume comme pas possible. Tu n'as même pas pu empêcher un petit gémissement d'échapper tes lèvres en sentais ses mains empoigner ton fessier de la sorte. Un petit sourire malicieux sur tes lèvres fit son apparition et tu acquiesças de la tête à sa question/affirmation. Oh si tu sais manipuler ton amoureu avec des gestes décadents et des paroles qui allaient droit au but. Tu le désires. Tu veux sa langue et sa queue dans ton petit cul. tu veux qu'il te baise sans pitié jusqu'au bout de la nuit! Strait to the point! Tu te sens frissonner de tout ton long quand il glisse ses lèvres dans ton cou, le courant électrique faisant son chemin dans ta colonne vertébrale. Oh putain! Ses lèvres qui remontent sur ta mâchoire et emprisonne tes lèvres dans un baisé passionné te laissant les jambes molles à ronronner contre lui. Tu souris comme un petit gamin à qui on venait de tendre une friandise lorsqu'il te dit que s'était le temps de partir. Youpiiii! Direction son dortoir! Tu le laissas donc te tirer avec lui à travers la mer de gens vers la sortie du club. Tu ne pouvais pas être plus docile en suivant derrière lui avec tes doigts enlacés avec les siens. Tu ne peux pas être plus impatient d'arriver à son dortoir pour qu'il te balance dans son lit et fasse absolument tout ce qu'il désire avec toi!

Une fois à l'extérieur ton amant affamé se mit à te dévorer tout crue en pleine rue. Ses mains se baladant sur toi et toi qui te laissais faire docilement sous les mains de ton amoureux. Ahh comment il te fait bouillonné de désir. « c'est tout simple. Je t'ai ensorcelé. je t'ai jeté un sort pour que tu tombes fou amoureux de moi! » que tu réponds sous un ton joueur avant de te hisser sur la pointe de tes pieds et de te saisir de ses lèvres délicieuses. Tu n'avais plus conscience de rien. Complètement soudoyé par ton amant. Tu ne sais même pas quand il avait arrêté un taxi. Tu te retrouvas sur le siège-arrière avec ton amoureux, installer sur ses genoux à te laissé dévorer par le loup affamé qu'était ton petit copain avec la voiture en direction des dortoirs. S'il n'y avait pas une troisième personne dans la voiture tu serais sans doute déjà nus comme un vers en train de bondir sur le membre de Tao. Foutu chauffeur! Mais bon vous aviez besoin de quelqu'un pour conduire le taxi quoi.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 29 Mai - 3:27

How you want me  




Sonoda K. Hoshi & Uyeda Tao




Tenue ► Peu importer la résistance qu'il pouvait mettre, sa volonté de ne pas craquer, il n'y arrivait jamais. Il ne pouvait pas aller à l'encontre de son désir pour Hoshi, de toute façon, une fois que son amant s'était mis en tête d'avoir Tao, il se donnait tous les moyens pour réussir. Et comparé à l'acharnement qu'il pouvait avoir pour obtenir ce qu'il voulait, Tao n'avait aucune chance. Il était faible parce qu'il le voulait tout autant, parce qu'il était accroc à lui autant qu'un junkie l'est à la cocaïne. Alors forcement, quand ce dernier l'implorer de s'unir à lui sous les draps, la moindre retenu qu'il avait pu maintenir jusque-là disparu. Il appétait à assouvir les moindres désirs de son amoureux. Le blond affirma à son amant qu'il savait comment obtenir ce qu'il voulait, vraiment, il savait comment le manipuler pour qu'il perde la moindre once de résistance, pour qu'il fasse enfin ce que lui avait décidé. Et Tao pensait encore avoir un minimum de contrôle sur lui-même. Qu'il était idiot. Enfin, il allait désormais céder à ses propres pulsions en cavalant hors du club, la main accrochée à celle de son amant. À l'extérieur, il se jeta presque sur son cadet, ses mains jouant sur sa peau de velours, s'amusant des courbes de ses muscles. Le blond avait questionné son amant, une question plus ou moins rhétorique à laquelle Hoshi s'amusa à répondre. Un sort, oui, il n'y avait pas d'autre explication, il avait réussi à le rendre totalement obsédé par sa personne dès le moment où il avait posé ses yeux sur lui.

Et ses lèvres s'étaient posées sur celle de Tao, lui offrant une nouvelle note sucrée. Il pourrait passer une nuit entière, sans interruption, à se délecter de ces lèvres. Enfin, le taxi qu'il avait arrêté, il ne sait vraiment comment, s'était présenter à eux. La voiture qui les mènerait au dortoir, servant l'intérêt charnel des deux garçons, dont le chauffeur allait se rendre complice de leurs fervents échanges. Assis sur la banquette arrière, son amant installé sur ses genoux, Tao était aux anges ou presque. La présence du chauffeur serait presque dérangeante, l’exhibitionnisme n'était pas le point fort du blond. Avoir un témoin lors de leur ébat préliminaire ne plaisait pas vraiment au garçon et pourtant, il ressentait ce besoin de contact, cette envie de faire du bien à son amoureux. Dans la plus grande discrétion, il glissa sa main entre les cuisses de Hoshi, caressant allègrement l'intérieur de celle-ci. Il avait beau être désolé par le fait qu'un inconnu puisse être spectateur de ses actes envers l'homme qu'il aimait.

À dire vrai, il ne se voyait pas non plus se réprimer sous prétexte qu'un homme qu'il ne verrait sûrement plus jamais était là. Son avis était mitigé face à cette bête question. Ne pouvait-il pas, pour une fois, mettre ses principes de côté, tout comme il avait voulu le faire avec sa jalousie. Qu'est-ce que ça lui coûtait ? Du moment que ce qu'il faisait puisse plaire à Hoshi, ça n'avait pas tant d'importance. Cette décision prise, il se délesta vite de cette gêne idiote qu'il avait, presque aussi vite qu'il se débarrassa du bouton du pantalon de son amant. [b]« On aura un spectateur pendant quelques minutes. » Chuchota-t-il tout en glissant sa main sous les morceaux de tissu, bien trop serré à son goût, ses yeux brûlant de désir diriger vers le visage de son amoureux. Il mordait ses lèvres comme pour essayer de retenir son désir de l'allonger à même la banquette. Hoshi le rendait fou, Hoshi le rendait différent, il chamboulait ses principes, lui faisait mettre de côté un bon nombre de ses points pourtant difficiles à ignorer pour lui. Jamais, oh grand jamais, il n'aurait laissé quiconque assister à une scène comme celle-ci auparavant. Que faisait-il de lui ce soir ?



AVENGEDINCHAINS

Pseudo : exodus Mes messages : 771 Yen (¥) : 93 Avatar : yoo ki hyun (monstarx) Schizophrène? :





orion ft. hwanhee yo seob ft. chanyeol natsu ft. minho jumpei ft. jae bum shoya ft. changkyun

Age : 20 ans Date de naissance : 12/06/1995 Métier : boursier + employé à la bibliothèque du campus Année : n°3 Résidant à : dortoir n°5 Planning :


sort le violon. hoshi qui à perdu son frère jumeau tout petit par un prédateur sexuel. qui a été battu comme un chien par son père, ignoré par sa mère et abusé au lit comme une catin par son frère de famille d’accueil. Qui comprend pas trop le concept de l'amour, mais qui tombe dans ton lit trop facilement. hoshi qui a besoin d'Attention et d'amour comme un chiot abandonné.



la gueule de d'enfant, trop innocent à première vue. toujours souriant et enjoué sauf si tu le gonfles trop. en colère fais gaffe à son coté agressif sinon tu manges la claque. aucune gène et aux mœurs légère aka. la petit salope. hoshi est vulgaire -sex talk- et désinvolte, avec une grande promiscuité sexuelle.




☐ faire en sorte que shuhei se rappel de toi. ☐ ne pas lui lâcher les basket deux secondes. ☐ acheter de la lotion à la banane . ☐ sortir en boite avec misa. ☐ apprendre à faire des chocolats maison pour la st-valentin. ☑ essayer de calmer tes hormones de sex-addict ☐ être avec lui constamment. ☐trouver une bel étalon qui va te baiser encore et encore. le laisser consommer ton corps ♥ ☐ reboot à la dernière version.

Navigation :

my stockholm syndrome is for you



sad story (prés') ɤ in my bed (liens) ɤ body party (liste des rp) ɤ midnight call (téléphone) ɤ who's there (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 29 Mai - 18:47


how you want me
uyeda tao + sonoda k. hoshi

+ comment tu avais envie de te retrouver dans le lit de ton amoureux. Tu étais affecté par l'alcool et du coup tu bouillais de désir pour ton dieu japonais. Dès que vous étiez sortis du club sous étiez comme deux aimant, attiré l'un vers l'autre, les baisés enflammé, les mains qui se baladent partout. Tu n'as même pas eu conscience de quand le taxi avait été interpeller et que tu te retrouvais installer sur les genoux de ton aîné sur la banquette arrière. Le taxi prenant la route vers les dortoirs de l'université. Tes lèvres qui dévoraient celles de ton amoureux, tes lèvres aux goûts de friandises. La langue de ton amoureux qui goûtait aux tiennes avidement. Vos langues qui s'enlaçaient dans une danse passionnelle. Juste par ses baisé il te faisait fondre comme glace laissée au soleil. Tu as chaud, tu aurais envie de tous retiré tes vêtements, mais tu patientes jusqu'à ce que vous soyez finalement arrivé aux dortoir pour ne pas que ton homme ait à te couvrir entre la sortie du taxi et le moment où vous allez êtres finalement dans sa chambre en privé. Tu étais tellement affecté par l'alcool que tu ne faisais pas du tout attention à la présence du chauffeur dans la voiture. Tu t'en fichais totalement pour être honnête. Mais tu sais que Tao est de nature très jalouse et tu te retiens du coup de bondir sur sa queue et le chevaucher pendant la ballade en voiture. Tu avais encore un peu de retenue.

Cependant, quand ton amoureux glissa sa main entre tes cuisses il brisa complètement tes dernières restreintes et d'un coup vous étiez les deux seuls occupant de la voiture dans ton esprit embrouillé par le désir. Ta langue humidifia ta lèvre et ton regard brouillé de désire charnels était braqué sur le blond. Si ton amoureu essayait de faire dans la discrétion, sa main entre tes cuisses sur le tissu de ton pantalon hyper serré, le petit gémissement que tu avais lâché sur le coup n'avait rien de bien discret lui. Si le chauffeur était conscient de ce qui se passait en arrière il ne le montrait pas. Sans doute qu'il devait avoir l'habitude des jeunes bourré d'hormones qui se touchent sur sa banquette de taxi à cette heure tardive. Après tout, il a dû en voir d'autre. Tu étais trop perdu dans ton ivresse pour voir le débat intérieur qui se bousculait dans la tête de ton amant. Lui qui est jaloux et sûrement voulais garder jalousement pour lui le moindre de tes gémissements de plaisir argumentais mentalement avec lui-même à savoir s'il arriverait à supporter qu'un chauffeur inconnu soit témoins de vos préliminaires plus avancé. Apparentement sa décision était prise comme l'instant suivant ses doigts défirent le bouton de ton pantalon.

« hummmmm » tu ne fis que humer en approbation alors que la main de ton amoureux se glissa sous le morceau de tissu de ton pantalon serré et sous ton caleçon pour te donner du plaisir. Tu étais bien trop ivres pour en avoir quelque chose à faire que vous étiez dans un taxi, ou bien que le chauffeur n'avait qu'à jeter un coup d'œil dans son rétroviseur et vous surprendre dans l'acte. Tu voulais juste qu'il te touche. Qu'il prenne ton petit membre adorable dans sa main et qu'il le caresse. Qu'il utilise ta lubrification naturelle pour aller glisser ses doigts entre tes fesses. Glisser ses doigts en toi.. enfin toucher ton membre pour le moment s'était suffisant, avec ton pantalon aussi serré il aura du mal à aller plus loin quoi que Tao est débrouillard. Mais voilà. Tu rûtais déjà contre sa main. Laissant tomber le dos de ta tête contre le derrière du dossier du siège passager derrière toi.  
©TENNESSEE.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:50
 

how you want me ☆ taoshi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-