AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 heureusement que je suis là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : Miyu Mes messages : 2087 Yen (¥) : 709 Avatar : Kim Mingyu (Seventeen) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (nct)

Age : 20 ans Date de naissance : 28/04/1996 Astrologie : Taureau Métier : Agent de nettoyage - Si les centres commerciaux sont propres, c'est parce qu'il y a de fées qui nettoient. J'en fais parti ! Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 5 Planning :

☆Faire du sport ☆Gagner de l'argent pour rembourser ma "dette" ☆Trouver un moyen de persuader, convaincre Berry d'arrêter ses magouilles. ☆ Surveiller le compagnon de sa mère - on ne sait jamais. ☆ Manger une pizza.☆ améliorer son anglais même si son niveau actuel fait bien rire Keisuke☆ quitter tokyo ne serait ce qu'un jour ☆ voir la mer ☆ arrêter de se faire berner par la fraise tagada ☆ continuer à porter Berry jusqu'à ce que je sois vieux et tout ridé ☆ Faire une pizza party avec Shion


☆ Voir comment vont les choses entre Berry et Phoenix ☆ S'entrainer au foot avec les belles chaussures que Shion lui a offert ☆ Parler à son père pour que les choses s'arrangent entre eux ☆ Terminer de lire les manga de Phoenix



Besties ♥



Don't worry, you're not my black cat



Navigation :


Que voulez vous faire ?
☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un pigeon voyageur.
Poser une question.
☞ Commentez son insta



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 13:03
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
TENUE ⚽︎ La nouvelle année a commencé. Comme je l’ai dis à Shion, j’ai changé de section et je suis maintenant en Sport. Etudier les étoiles ne va pas me manquer puisque je n’étais pas si intéressé que ça. Je n’étais ni le plus doué. Honnêtement, je suis allé dans cette section pour faire plaisir à ma mère, mais quand je lui ai expliqué que l’astronomie n’était pas pour moi, elle l’a très bien pris et m’a même encouragé à changer de section. Je ne sais toujours pas ce que je voudrai faire comme métier, mais je pense qu’en choisissant le domaine du sport, je m’y plairais plus qu’en étant en science. Le bon point étant que je sois plus doué au foot que d’apprendre les noms des différentes étoiles ou planètes. L’autre point positif est que je n’ai pas de devoir à rendre, il suffit que je garde un bon moral et que j’ai un physique qui tient pour valider les années. Je ne dis pas que c’est forcément facile mais c’est déjà plus dans mes cordes. C’est dans cet esprit là que j’ai décidé d’aller à la salle, afin de maintenir ma condition. Comme je n’ai pas besoin de travailler aujourd’hui, je n’ai pas à me presser pour partir.

Etant samedi matin, la salle est presque remplie. Contrairement aux autres, j’aime bien quand il y a du monde. C’est encourageant de voir tout ce monde réunis pour faire du sport. Enfin, je ne le vois pas réellement puisque j’ai les yeux rivé sur l’écran de la machine à courir. C’est vraiment amusant de pouvoir regarder un drama en même temps que de courir. Une pierre deux coup comme on le dit. Bref, mon épisode terminée, j’arrête la machine. Je prends ma serviette et nettoie ma sueur. Je me sens tellement bien après avoir couru. Je prends ma gourde avec moi avant de me diriger vers les vestiaires. J’ai faim et après avoir être resté plusieurs heures ici, je ne peux plus attendre avant d’aller déjeuner. C’est en m’apprêtant à aller me doucher que je remarque deux hommes qui n’ont pas l’air de faire du sport. Ils ont les yeux rivées sur une jeune femme. Cette dernière n’a pas l’air de remarquer qu’elle est en train de se faire mater puisqu’elle est concentrée sur son exercice. Les deux hommes sont plus âgés que moi mais ce n’est pas pour autant que je vais rester là à ne rien faire. Ce genre de situation me met hors de moi. Je mets juste devant eux et leur lance un regard froid. J’ai beau à avoir constamment le sourire sur mon visage, je peux faire intimider plus d’un si je suis sérieux. Les deux gaillards ont l’air d’avoir compris et détournent le regard immédiatement. Malheureusement, ils n’étaient pas les seuls à la regarder avec un air pervers. Je m’approche de la jeune fille, qui étaient en train de se déshydrater et me mets juste devant elle afin de croiser tous les regards de tous les pervers du coin. Je fais un signe de décapitation en guise d’avertissement. En voyant toutes les têtes se tourner, le message a l’air d’être passé. Je me tourne vers la sportive en souriant. «  Tu devrais faire plus attention à toi. Je ne serais pas toujours là pour chasser ces pervers. » Je lève les yeux deux secondes avant de croiser mon regard avec un autre homme qui baisse aussitôt les yeux. Il ne lâche rien ! «  Wow ! Tu as du succès ! » Je plaisante. Je sais bien qu’être populaire de cette manière n’est pas quelque chose dont on peut en être fier mais on ne me change pas. Je garde toujours le sourire quelque soit la situation.  

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 5 Mai - 22:21
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
Tenue ||||| D’après son manager, elle devait avoir plus de muscles. Elle avait déjà un physique d’athlète, mais les arts martiaux qu’elle pratiquait ne lui permettaient pas d’avoir des muscles saillants : c’était plus un corps svelte avec la musculature qui se voit qu’une fois qu’elle contractait. Elle avait un mois devant elle pour avoir le corps désiré par son manager. Elle devait aussi changer d’alimentation ; et pour une gourmande comme elle, c’était aussi dur que de lui demander de marcher sur l’eau. Il entra en salle et visualisa l’endroit. C’était la première fois de sa vie qu’elle allait faire du sport dans une salle de gym au Japon. Elle aimait bien le fait que les tapis soient juste en face de petits écrans où passaient des dramas. Néanmoins, elle n’était pas là pour s’amuser. Elle devait rester en moyenne 2h par jour à faire des exercices pour pouvoir sculpter son corps en un temps record. Dieu merci elle était mince et donc, aucune graisse à brûler. Elle sera sèche en un rien de temps.

Tout en se rapprochant d’un pec-deck, elle remarqua que certaines personnes la regardaient déjà. Elle s’était habituée aux gros beaufs italiens qui la fixaient avec insistance un peu partout où elle allait, mais elle ne s’attendait pas à ce que les japonais agissent de la même manière. A croire qu’elle s’était faite une idée erronée de son peuple maternel. Tout en s’asseyant sur l’engin, elle se mit à travailler ses biceps. Non sans ignorer de son mieux les hommes sans manières qui étaient présent dans la salle. Elle qui pensait s’en être débarrassée après son déménagement. Décidément, ils étaient tous pareil peu importe le pays. Après quelques minutes de travaille, elle commençait déjà à sentir ses bras brûler. C’était le moment où il ne fallait surtout pas laisser tomber au risque de tout recommencer. En relevant la tête, elle remarqua un jeune homme juste à côté de lui. Elle le regarda du coin de l’œil, perplexe, pensant que c’était encore un loser qui allait l’aborder. Cependant le garçon ne semblait pas vraiment intéressé par elle mais plus par les autres bouffons qui la dévisageaient depuis tout à l’heure. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle ; ils avaient tous baissé la tête ou regardaient ailleurs. Peut-être que l’inconnu voulait marquer son territoire en les intimidants ? Jouait-il les faux gentlemen ? Elle en avait connu des imbéciles qui jouaient un rôle en face d’elle pour se faire bien voir. Dommage qu’elle soit aussi difficile à prendre. « Eh bein, merci. Elle souleva sa tête et lui offrit son plus beau sourire, je compte sur toi pendant que tu es là alors. » Sa phrase sonnait sincère mais son esprit restait sarcastique. Comment se permettait-il de penser qu’elle ne pouvait pas s’en occuper toute seule ? En voilà un autre machiste qui croyait que les femmes avaient besoin de lui pour des choses futiles. « D’habitude c’est pire. » avoua-t-elle. Il est vrai que généralement, les hommes étaient plus persistants et la suivaient dans la rue. Les plus courageux osaient même la prendre par le bras ou par la taille. Tous étaient finis à la clinique. Elle ne se gênait pas pour être violente et les remettre à leur place le besoin se faisant. Elle dévisagea un moment son vis-à-vis, il n’avait pourtant pas l’air si dangereux que ça. « Tu sais, je peux me débrouiller toute seule comme une grande. »

A ces mots, elle se leva de l’appareil et essuya d’un revers de main une goutte de sueur qui perlait sur sa tempe. La première chose qu’elle constata fut la taille de son interlocuteur. Il était anormalement grand pour un asiatique, c’en était impressionnant. Elle qui avait l’habitude de dépasser la plus part des hommes qui lui faisaient face depuis son arrivée au Japon. « J’imagine que toi aussi tu dois être populaire. » Elle avait cru comprendre qu’ici, les filles aimaient beaucoup les grands jeunes hommes au visage d’ange dans son genre. Elle lui sourit à nouveau en inclinant légèrement la tête pour ensuite se diriger vers un tapis. Pourquoi avait-il commencé à lui parler ?
 

Pseudo : Miyu Mes messages : 2087 Yen (¥) : 709 Avatar : Kim Mingyu (Seventeen) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (nct)

Age : 20 ans Date de naissance : 28/04/1996 Astrologie : Taureau Métier : Agent de nettoyage - Si les centres commerciaux sont propres, c'est parce qu'il y a de fées qui nettoient. J'en fais parti ! Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 5 Planning :

☆Faire du sport ☆Gagner de l'argent pour rembourser ma "dette" ☆Trouver un moyen de persuader, convaincre Berry d'arrêter ses magouilles. ☆ Surveiller le compagnon de sa mère - on ne sait jamais. ☆ Manger une pizza.☆ améliorer son anglais même si son niveau actuel fait bien rire Keisuke☆ quitter tokyo ne serait ce qu'un jour ☆ voir la mer ☆ arrêter de se faire berner par la fraise tagada ☆ continuer à porter Berry jusqu'à ce que je sois vieux et tout ridé ☆ Faire une pizza party avec Shion


☆ Voir comment vont les choses entre Berry et Phoenix ☆ S'entrainer au foot avec les belles chaussures que Shion lui a offert ☆ Parler à son père pour que les choses s'arrangent entre eux ☆ Terminer de lire les manga de Phoenix



Besties ♥



Don't worry, you're not my black cat



Navigation :


Que voulez vous faire ?
☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un pigeon voyageur.
Poser une question.
☞ Commentez son insta



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 7 Mai - 0:31
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
TENUE ⚽︎ Est ce que cette fille savait qu’elle était observée ? Je n’en ai pas l’impression, après tout, je ne pense pas qu’on aime se faire observer avec ces sales regards. Je suis peut être un gars comme tout le monde, mais jamais je ne regardais une femme avec cet air pervers. Charmer une personne est différent que de l’épier malhonnêtement. Je ne suis pas contre si les gens draguent cette jeune fille mais il existe une nuance entre draguer une personne et la regarder comme eux le font. Ça me désespère et me force à aller devant la jeune fille. Mon but n’étant ni de la draguer, ni de marquer mon territoire. D’ailleurs, ça ne m’était même pas venu en tête. Je veux juste lui faire comprendre que le « danger » peut être partout et qu’elle devrait faire plus attention. Et ce n’est pas parce qu’elle est une femme que je me suis levé contre les autres, ça aurait été un homme j’aurai fais la même chose. Il suffit que je voie une personne qui a besoin d’aide, je me sens obligé d’aller l’aider. Ce n’est que lorsqu’elle relève la tête que je visualise pour la première son visage. Ce n’est donc pas dans l’optique de la draguer que je suis venu à son secours. Bien qu’elle soit très jolie et semble charmante, je ne ressens plus le besoin d’aller voir les autres. Etant assez simple d’esprit, je ne comprends pas le fond de sa pensée et prends sa phrase mot pour mot. «  Je comptais partir, mais bon, je vais rester un peu plus longtemps pour toi. » Ça ne me dérange pas plus que ça. Si je l’ai aidée, autant le faire jusqu’au bout. «  Haha je vois. » Ayant moi aussi un physique qui attire, je vois où elle veut en venir. Il n’y a pas que les hommes qui sont persistants, les femmes peuvent faire peur à leur manière. Même si je vais souvent voir les autres, il y a aussi des femmes qui viennent me voir, soit directement, soit par l’intermédiaire de mon meilleur ami. « Donc tu savais que tu étais le centre d’attention de tous ces hommes ? » Et elle les a laissé faire ? Certes, ce n’est pas comme si c’était une situation dangereuse mais ça me parait un peu malsain pour ignorer la chose. La sportive me regarde bizarrement, ce qui me fait sourire. J’ai quelque chose sur mon visage ? « Hoho, je n’en doute pas. » Elle a l’air sure d’elle et ça ne me donne pas envie de la contredire.

Lorsqu’elle se lève, je constate que sa taille est un peu plus haute que la moyenne. Elle reste plus petite que moi - car avouons le, on ne trouve pas beaucoup de personnes qui dépassent mon 1m85. mais elle est plus grande que la plupart des Japonais. Vu sa corpulence, je me dis qu’elle pourrait facilement devenir mannequin, sans me douter un instant qu’elle en était déjà une. «  Hum… On peut dire ça. » Je veux rester modeste. Avec mon meilleur ami, je fais exprès de le taquiner avec ma « grande » popularité auprès des femmes, mais c’est bien parce que c’est mon best que je peux me permettre de faire ça. Avec les autres, j’essaie de rester humble. Elle me salue en baissant légèrement la tête. Elle veut déjà partir ? Sans trop savoir pourquoi, je la suis jusqu’au tapis, là où j’étais avant même de l’avoir commencé à parler. «  Moi c’est Jirô. Et toi ? Tu t’appelle comment ? » Je lui souris amicalement tout en la suivant. J’aime bien faire de nouvelles connaissances, c’est pourquoi, je ne me décide pas à partir immédiatement et me présente même à elle. «  C’est la première fois que tu viens ici ? » Je ne suis pas assez observateur pour remarquer les nouvelles têtes, je ne saurai donc dire si je l’avais déjà vu ou pas.  

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 17 Mai - 20:19
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
Tenue ||||| Déçue et las, elle avait déjà marre de la salle de sport. Elle regardait tout ce qui l’entourait d’un œil excessivement pessimiste; la moindre futilité pouvant changer du tout au tout son humeur. Cependant, tout cela se passait dans sa tête et elle ne laissait rien apparaître sur son visage. Elle avait appris à se maintenir correctement peu importe les situations. Même pressée, elle paraissait calme. Elle avait même appris à lancer des piques en jouant les innocentes comme moyen de décompression. Le sarcasme et l’ironie n’avaient plus aucun secret pour elle. C’est de ces deux manières qu’elle s’adressa au jeune homme qui l’avait abordé, qui quant à lui, n’avait pas l’air d’avoir bien réceptionné le message. Le faisait-il exprès ou juste il jouait les innocents ? Rester un peu plus longtemps pour elle ? Mais quel gentleman. Il était vrai qu’ils se faisaient rares dernièrement. Toujours aussi imbus d’elle-même, elle croyait dur comme fer que tout homme venant la voir, le faisait avec des arrière-pensées en tête. « Encore merci. » son sourire semblait s’être crispé en un rictus. Apparemment il s’était mis en tête qu’elle était une propriété privée. Elle n’avait vraiment pas envie d’avoir à faire à lui. Elle préférait que les autres ne la regarde de loin sans oser l’approcher plutôt que de se coltiner une pipelette. « Bien sûr. » Elle désigna du menton quelques personnes dispersées un peu partout dans la salle, dont certaines qui les fixaient du coin de l’œil en se voulant discrets. « Ca a l’air plutôt évident, non ? » Dans certaines situations, les laisser faire était la meilleure solution. Après tout, ils ne faisaient rien de dangereux. Elle n’allait tout de même pas leur crever les yeux bien qu’elle en avait envie. Ne voir en une femme qu’un corps était la pire chose possible à ses yeux.

Elle se leva et fit face à son interlocuteur. « Tu n’as pas l’air de me croire. » répondit-elle en croisant ses bras en signe de désapprobation. « Tu peux dire à voix haute tout ce que tu penses tu sais. » Il est vrai que son corps avait l’air frêle, ses membres fins donnant l’impression de pouvoir se briser à chaque mouvement qui requiert un effort. Mais comme disait l’expression : l’habit ne fait pas le moine. « T’es bien modeste. » fit-elle tout en le laissant derrière, après s’être vite fait incliner. Elle monta sur un tapis et remarqua sur l’écran de la machine le reflet du jeune homme à ses côtés. Elle tourna la tête les yeux ronds, ne s’attendant pas vraiment à ce qu’il la suive. « Enchantée, Jirô-san. » Elle hésita à dire son nom à son tour, de peur qu’elle n’ait des problèmes si Jirô connaissait par tout hasard son frère. Elle pouvait lui dire que son prénom, non ? Après tout, lui-même ne lui avait pas dit son nom de famille. « Appelle-moi Mieko. » Elle lui rendit son sourire. Tout en commençant à courir, elle espérait qu’il la laisse tomber après avoir compris qu’elle n’avait pas spécialement besoin de compagnie. Cependant, celui-ci enchaîna avec une autre question, histoire de maintenir la conversation. « C’est la première fois. » Elle ralentit la vitesse du tapis et tourna légèrement la tête pour lui faire face. « T’es un habitué ? » L’habitude voulait qu’elle soit polie en toutes circonstances. Après tout, le jeune homme ne lui avait pas encore manquée de respect et, peut-être qu’en s’entendant bien avec lui, elle pourra lui trouver une utilité. « Viens faire du tapis à côté pour voir à quel point tu peux tenir. » Une étincelle illumina ses yeux. En se fatigant, il parlera moins.

 

Pseudo : Miyu Mes messages : 2087 Yen (¥) : 709 Avatar : Kim Mingyu (Seventeen) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (nct)

Age : 20 ans Date de naissance : 28/04/1996 Astrologie : Taureau Métier : Agent de nettoyage - Si les centres commerciaux sont propres, c'est parce qu'il y a de fées qui nettoient. J'en fais parti ! Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 5 Planning :

☆Faire du sport ☆Gagner de l'argent pour rembourser ma "dette" ☆Trouver un moyen de persuader, convaincre Berry d'arrêter ses magouilles. ☆ Surveiller le compagnon de sa mère - on ne sait jamais. ☆ Manger une pizza.☆ améliorer son anglais même si son niveau actuel fait bien rire Keisuke☆ quitter tokyo ne serait ce qu'un jour ☆ voir la mer ☆ arrêter de se faire berner par la fraise tagada ☆ continuer à porter Berry jusqu'à ce que je sois vieux et tout ridé ☆ Faire une pizza party avec Shion


☆ Voir comment vont les choses entre Berry et Phoenix ☆ S'entrainer au foot avec les belles chaussures que Shion lui a offert ☆ Parler à son père pour que les choses s'arrangent entre eux ☆ Terminer de lire les manga de Phoenix



Besties ♥



Don't worry, you're not my black cat



Navigation :


Que voulez vous faire ?
☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un pigeon voyageur.
Poser une question.
☞ Commentez son insta



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 26 Mai - 23:55
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
TENUE ⚽︎ Ma manière de penser est très simple. Quand on me dit quelque chose, je le prends presque toujours au premier degré. Il faut dire que je ne suis pas très réceptif au sens caché des phrases. Du moins, j’arrive à différencier une plaisanterie d’une phrase sérieuse par l’expression du visage de mon interlocuteur. Et comme la jeune femme garde un visage sérieux, j’en ai vite conclu qu’elle me parlait « normalement », sans aucun sous entendu. A vrai dire, j’étais sur le point de partir, mais je ne peux laisser une personne qui a besoin de mon aide, du moins, c’est ce dont j’ai l’impression. Je compte donc rester pour éviter que d’autres hommes la dérangent pendant son heure de sport. Comme je n’ai rien prévu, ça ne me dérange pas de jouer les « gardes du corps » pendant quelques instants. Je ne fais ça que dans le simple but de l’aider. Je suis loin d’imaginer qu’elle pourrait mal prendre mon intention. Et à moins qu’elle ne me le dise clairement, je ne serai pas prêt de le savoir. Je suis surpris. Je tourne la tête pour voir les personnes qu’elle désigne. Ah oui, effectivement, elle doit sentir tous les regards sur elle. « Ça ne te dérange pas ? » demandai-je par un simple coup de tête. Je pense que si j’étais dans son cas, ça me gênerait de se sentir observé comme ça.

Devant cette soudaine intervention, je lève mes deux mains en l’air avant de sourire. « Bien sur que je te crois ! » Je ne veux pas la vexer en la voyant comme quelqu’un de faible. « Hum… Disons que c’est toujours bien de recevoir un peu soutien non ? » Elle n’a peut être pas besoin de moi, mais puisque je suis là, autant profiter de ma présence non ? « Héhé. » Je passe ma main dans mes cheveux. Elle se déplace jusqu’au machine de course. J’hausse les épaules avant de la retrouver la bas. Pourquoi je la suis ? Je ne sais pas vraiment, j’avais juste envie de continuer à discuter. Et puis, ma « mission » n’est pas terminée. Je me présente à elle. Etant quelqu’un d’assez ouvert, ça ne me dérange pas de donner mon prénom à tout moment. Je ne compte pas réellement revoir cette jeune femme, mais c’est tout de même plus pratique de parler à quelqu’un dont on peut mettre un prénom sur sa tête. « Mieko. » Je répète son prénom sans réel but. Mieko commence à courir, mais je ne la laisse pas tranquille pour autant. Faut croire que je suis d’humeur à parler avec elle. « Oui on peut dire ça comme ça. » J’aime faire mon jogging dehors mais il m’arrive souvent de venir ici pour travailler les bras ou les jambes. Mais l’avantage d’être dans une salle, c’est de voir autant de monde motivé à travailler ses muscles. Je trouve que ça a une bonne ambiance et c’est assez agréable. Je souris. « Non merci, je viens de courir en fait. Mais ne t’occupe pas de moi. Fais comme si je n’étais pas là. » Ce n’est pas très pratique de parler et de courir en même temps. On devient moins performant et ça peut même amener à avoir un point de côté si on n’en a pas l’habitude. Je regarde tout autour de nous. Pour l’instant personne n’observe la jeune femme. « Dis Mieko. C’est quoi ta ville natale ? » En fait, je l’avais remarqué depuis qu’elle m’a parlé. Je ne dirais pas qu’elle a un accent, mais on entend tout de suite qu’elle n’a pas grandit au Japon, du moins pas à Tokyo.
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 30 Mai - 22:05
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
Tenue ||||| Plus elle lui parlait, plus elle constatait que son interlocuteur ne devait pas être bien futé. Elle était tombée sur un grand dadais stupidement gentil. Tandis qu’elle courait de plus en plus vite sur son tapis, elle repensait à ses manières et à la façon dont son visage criait ‘imbécile heureux’ de tous ses pores. Elle commençait à vraiment croire qu’il n’était pas là pour la draguer mais vraiment pour l’aider. C’était ridicule. Les gars comme ça existaient toujours sur Terre ? Elle fixa son interlocuteur, les sourcils froncés. Dommage qu’il ait refusé son invitation, au moins elle aurait eu la paix pendant un moment. Elle se demanda si elle pouvait faire de lui ce qu’elle voulait. Après tout, il était assez utile pour dissuader les autres de la mater. Peut-être qu’en se rapprochant de lui, elle allait pouvoir être tranquille un moment.

Ses yeux s’arrondirent à sa question subite. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il la questionne sur ses origines. « Riccione.. ? » répondit-elle, peu convaincu. Concrètement, elle était née à Riccione mais avait vécu la majeure partie de sa vie à Vérone. Elle ne savait jamais quelle ville choisir entre les deux, même si elle préférait de loin la ville vénitienne à la romagnole. « C’est en Italie. » ajouta-t-elle pour éviter toute confusion. Surtout qu’en dehors de son pays, peu de personnes connaissaient les villes italiennes. Mis à part Milan, Rome, Pise ou encore Naples, les étrangers restaient dans l’ignorance absolue en ce qui concernait la géographie de la presque-île. Sa ville natale était cependant plutôt populaire envers les allemands, dont les demoiselles avaient une réputation de filles faciles, tout comme les suisses. Elle ne supportait pas de voir l’image de la femme être dégradée à ce point chaque été où ‘la saison de la chasse’ –comme aimaient dire les machistes de sa famille, était ouverte. « T’es de Tokyo toi ? » demanda-t-elle à son tour histoire de changer de sujet. Elle n’aimait pas trop se pencher sur son passer ou d’où elle venait. « Le Japon est un très jolie pays, j’aime bien être ici. » continua-t-elle tout en baissant le rythme de la machine. Elle commençait à s’essouffler plus vite que prévu à force de parler. « Pourrais-tu m’apporter ma gourde s’il te plait ? » elle désigna du doigt son sac à dos à quelques mètres des tapis « Dans la grande poche. »

 

Pseudo : Miyu Mes messages : 2087 Yen (¥) : 709 Avatar : Kim Mingyu (Seventeen) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (nct)

Age : 20 ans Date de naissance : 28/04/1996 Astrologie : Taureau Métier : Agent de nettoyage - Si les centres commerciaux sont propres, c'est parce qu'il y a de fées qui nettoient. J'en fais parti ! Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 5 Planning :

☆Faire du sport ☆Gagner de l'argent pour rembourser ma "dette" ☆Trouver un moyen de persuader, convaincre Berry d'arrêter ses magouilles. ☆ Surveiller le compagnon de sa mère - on ne sait jamais. ☆ Manger une pizza.☆ améliorer son anglais même si son niveau actuel fait bien rire Keisuke☆ quitter tokyo ne serait ce qu'un jour ☆ voir la mer ☆ arrêter de se faire berner par la fraise tagada ☆ continuer à porter Berry jusqu'à ce que je sois vieux et tout ridé ☆ Faire une pizza party avec Shion


☆ Voir comment vont les choses entre Berry et Phoenix ☆ S'entrainer au foot avec les belles chaussures que Shion lui a offert ☆ Parler à son père pour que les choses s'arrangent entre eux ☆ Terminer de lire les manga de Phoenix



Besties ♥



Don't worry, you're not my black cat



Navigation :


Que voulez vous faire ?
☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un pigeon voyageur.
Poser une question.
☞ Commentez son insta



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 23:32
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
TENUE ⚽︎ Imbécile heureux est un terme qui revient souvent pour me décrire. Je ne déteste pas ces mots non plus. Il n’y a aucun mal à être un imbécile, tant qu’on est heureux. Je ne trouve pas que c’est péjoratif, au contraire. Bon, être un idiot n’est pas une chose dont je peux toujours en être fier, mais être heureux si. J’aime aussi apporter la joie aux autres ou du moins les aider en faisant mon possible. Si être debout au côté de la jeune femme peut dissuader les autres de la regarder d’un œil pervers, je le ferai sans hésiter. Ça ne me « coute » rien de rester quelques minutes en plus, et même si c’était le cas, je le ferai tout de même. Je ne sais pas, c’est juste plus fort que moi d’aller aider les autres. Ça ne me dérange pas de donner plus que je ne reçois.

La façon de parler de la jeune sportive m’intrigue car je sens qu’elle n’a pas grandi à Tokyo. J’hésite à la déconcentrer pendant qu’elle court, mais finalement, c’est plus fort que moi. Je lui demande d’où est ce qu’elle vient. Je remarque que je l’ai surprise avec ma question. On ne lui avait jamais demandé ? Pourtant en tant que natif et n’ayant jamais quitté Tokyo, c’est un détail « flagrant ». Riccione ? Je réfléchis deux secondes. Je n’ai pas la moindre idée d’où ça peut être. Je ne veux pas faire semblant de connaitre la ville alors que ça ne me dit rien du tout. Désolé pour elle… Heureusement, Mieko me précise dans quel pays est sa ville. « Aaaah ! » Au moins je vois où c’est situé graphiquement sur le globe mais il ne faudra pas me demander dans quel coin de l’Italie est cette ville. Puis une autre pensée vient percuter ma tête. Etant un addict de pizza, je ne peux qu’être émerveillé par ce que je viens d’entendre. J’ai toujours voulu aller dans ce pays pour gouter leurs fameuses recettes. « Donc tu as déjà goûté aux pizzas italiennes ? » C’est une question bête mais je l’envie rien que pour ça. « Oui ! » Je n’ai quitté qu’une seule fois Tokyo de toute ma vie et c’était pour aller à la campagne lors d’un voyage organisé par Royal. Donc autant dire que je connais Tokyo comme ma poche. « Ça fait plaisir à entendre. Mais tu sais que pour moi, j’ai toujours voulu aller en Italie.  » Gourde ? Je tourne la tête pour voir le sac. « Ok.  » dis-je en souriant. Je la quitte un instant pour aller fouiller dans son sac. Comme indiqué, je retrouve la gourde dans la grande poche. Je l’attrape et retourne vers les tapis. Je lui tend la gourde avec un autre sourire.
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Juil - 19:00
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
Tenue ||||| Mieko n’était pas méchante de nature, disons juste qu’elle s’impatientait vite. L’asperge à ses côtés était une source de stress en plus qu’elle aurait bien aimé éviter aujourd’hui. Elle ne le détestait pas spécialement, mais le moment était mal choisi pour faire de nouvelles rencontres. Même si elle voulait le remballer avec plaisir, elle restait courtoise. Son égocentrisme voulait que les autres aient une bonne image d’elle à tout instant. « Je suis italienne. » se vanta-t-elle après avoir remarqué que le jeune homme s’était pris d’émerveillement à son égard. « Il n’y a pas que les pizzas qui sont bonnes chez nous. » Valait mieux s’arrêter à là. Trop s’épanouir sur le sujet pouvait la nuire. Elle leva un sourcil à la soudaine confession du jeune tokyoïte. « Ah ouai ? » Elle le jaugea de haut en bas, se demandant si elle pouvait vraiment s’ouvrir. De toute manière, elle ne le verra plus jamais une fois sortie de la salle. Elle décida de prendre le rôle de celle qui instruira le japonais le temps d’une séance de tapis. Après tout, un peu de culture ne faisait du mal à personne. « Où ça en Italie ? » Son pays pouvait sembler très différent d’une ville à une autre. Même les italiens eux-mêmes avaient du mal des fois à s’y retrouver ; surtout avec les nombreuses traditions, dialectes et mentalités qui rendaient la presque-île aussi diversifiée que la biodiversité d’une forêt tropicale. « Vu que t’aimes les pizzas tant que ça, je te conseil de partir à Naples. C’est là bas que tu trouves les pizzas les plus bonnes du monde. » Elle prit une brève inspiration, et ouvrit l’encyclopédie qui séjournait dans son crâne. « D’ailleurs… » Et c’était parti pour un tour. « Ce sont les napolitains qui ont inventé la pizza. La première est justement la plus connue de toute : la Margherita. Elle a été inventée en l’honneur de leur princesse, du même nom. Je ne sais pas si t’as déjà fait attention, mais cette pizza représente aussi les couleurs de l’Italie : le basilique pour le vert, la mozzarella pour le blanc et la sauce tomate pour le rouge. » C’était le genre de petite anecdote qu’elle aimait bien raconter et que l’on pouvait répéter à table histoire d’entretenir la conversation. Ca l’amusait bien de savoir ce genre de chose.

Toujours aussi capricieuse, elle décida d’enfin se débarrasser du jeune garçon. Loin d’être un rustre, elle commençait même à le trouver charmant malgré son sourire béat collé aux lèvres. Mais Mieko était plus encline à rester seule que d’apprécier la compagnie d’inconnus. Elle lui demande alors de lui apporter sa gourde. Une gourde remplie de thé Oolong, bien infusé qui tâchait bien les vêtements. Heureusement qu’un simple rinçage à la machine enlevait la marque et rendait l’habit comme neuf. Elle remercia Jirô en arrêtant la machine. Elle dévissa le bouchon du récipient en descendant du tapis et au moment où elle portait le goulot à ses lèvres trébucha malencontreusement sur le bord en plastique de la machine. Le liquide s’était répandu comme prévu sur les habits de son interlocuteur. « Oh ! » s’exclama-t-elle de son plus beau jeu d’acteur, portant ses mains à ses lèvres, elle fit semblant de paniquer et de chercher un bout de tissu pour l’essuyer. « Je suis vraiment désolée !! »
Elle partit chercher un paquet de mouchoirs dans son cartable et se mit à tapoter le visage du garçon et son tshirt. « Il m’arrive d’être tellement empotée des fois… » Maintenant elle n’avait qu’à lui proposer de partir se changer chez lui et de se dire adieu. « Encore pardon… »


 

Pseudo : Miyu Mes messages : 2087 Yen (¥) : 709 Avatar : Kim Mingyu (Seventeen) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (nct)

Age : 20 ans Date de naissance : 28/04/1996 Astrologie : Taureau Métier : Agent de nettoyage - Si les centres commerciaux sont propres, c'est parce qu'il y a de fées qui nettoient. J'en fais parti ! Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 5 Planning :

☆Faire du sport ☆Gagner de l'argent pour rembourser ma "dette" ☆Trouver un moyen de persuader, convaincre Berry d'arrêter ses magouilles. ☆ Surveiller le compagnon de sa mère - on ne sait jamais. ☆ Manger une pizza.☆ améliorer son anglais même si son niveau actuel fait bien rire Keisuke☆ quitter tokyo ne serait ce qu'un jour ☆ voir la mer ☆ arrêter de se faire berner par la fraise tagada ☆ continuer à porter Berry jusqu'à ce que je sois vieux et tout ridé ☆ Faire une pizza party avec Shion


☆ Voir comment vont les choses entre Berry et Phoenix ☆ S'entrainer au foot avec les belles chaussures que Shion lui a offert ☆ Parler à son père pour que les choses s'arrangent entre eux ☆ Terminer de lire les manga de Phoenix



Besties ♥



Don't worry, you're not my black cat



Navigation :


Que voulez vous faire ?
☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un pigeon voyageur.
Poser une question.
☞ Commentez son insta



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 2 Aoû - 23:56
Heureusement que je suis là
Mieko & Jirô
TENUE ⚽︎ Mieko est italienne. Son pays natal est connu pour les pizzas. Et rien que par ça, je suis impressionné par sa nationalité. Je voue un culte sans fin à ses délicieux plats, mais n’ayant jamais quitté Tokyo, je ne connais ses plats que par des « imitations ». Je rêverai de partir en Italie pour goûter aux authentiques pizzas. C’est un peu comme ce que ressentent les étrangers quand ils viennent goûter nos sushis. Certes, il n’y a pas que les pizzas qui sont bonnes en Italie, tout comme les sushis qui ne sont pas la seule gastronomie japonaise connue, mais ce sont mes plats préférés. Je pourrai en manger tous les jours s’en me lasser et sans vouloir m’arrêter. Je lui fais part de ma volonté de quitter le Japon pour aller dans son pays natal. J’acquiesce rapidement lorsqu’elle me demande confirmation. Ce n’est pas réellement un rêve mais ça y ressemble. « Je voudrais aller à Rome, Naples ou à Venise ! »  Des villes connues. En même temps, je ne suis pas assez instruit pour connaitre les belles petites villes. Les livres de tourismes sur l’Italie racontent souvent les mêmes choses et ne présente que les grandes villes. J’écarquille les yeux, Mieko m’apporte une grande aide et ça me fait sourire. « Oohh ! J’irais à Naples alors ! »  Si une italienne me dit que c’est là bas qu’il y a les meilleurs pizzas du monde alors je me dois de les goûter ! La suite de ses mots me laisse sans voix. C’est impressionnant la manière dont elle me sort ça. « Wow, mais c’est génial ! Tu es trop forte. »  C’était très intéressant, je pourrai la ressortir à Shion lorsqu’on mangera une Margherita tiens !

Sans me douter de rien, j’apporte la gourde à Mieko comme elle me l’a demandé. Celle-ci arrête sa machine et me la prend des mains. Soudain, elle trébuche et renverse son thé sur moi. Je fais un pas en arrière par réflexe mais c’était trop tard. Mes habits étaient déjà tachés de la boisson. Etant quelqu’un qui s’y connait en lessive, je vois les méfaits de cette boisson sur un vêtement. Cependant, je garde mon sourire, ne voyant qu’une simple maladresse de la part de mon interlocutrice. « Ce n’est rien. » Je ris devant cette inquiétude. « Je t’assure que ce n’est rien, j’ai juste à me changer c’est tout. J’ai des vêtements de rechange aux vestiaires. » Je regarde la tâche. « Bon Mieko, j’espère qu’on aura d’autres occasions pour parler de ton pays. »  Je souris avant de me diriger vers les vestiaires afin de me changer.

 

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 15:30
 

heureusement que je suis là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-