AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The Interview

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 21:13
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Il ne s’était jamais imaginé père, cette idée ne lui avait jamais traversée l’esprit jusqu’à la grossesse de son ex. Ce n’est pas qu’il ne le voulait pas, c’est juste qu’il n’y pensait pas. C’était quelque chose d’impossible pour lui. Une fois que Luce est née, il y a un peu plus de 4 ans, il eut pour la première fois le coup de foudre. Ce petit bébé tout rouge en train de pleurer était sa fille. La chair de son sang. Le même ADN, le même nom de famille… Il s’était dit que jamais il ne la laisserait partir, jamais ils ne se sépareront. Sauf que, hélas, le travail en avait décidé autrement. Il devait trouver un babysitter le plus tôt possible pour s’occuper de son trésor pendant les 4 week-ends à venir. Il ne voulait pas l’abandonner pour autant de temps mais il n’en avait pas le choix. Et puis, comment allait-il le lui dire ? Il n’avait toujours pas abordé le sujet avec elle… Surtout que les week-ends étaient leurs journées spéciales à eux deux ; ils sortaient au parc d’attraction, allaient faire du shopping, visitaient le zoo ou encore se goinfraient dans un resto choisi au hasard. Il n’allait tout de même pas lui dire de but en blanc que pendant 4 semaines ils n’allaient plus s’amuser ensemble… Et puis, il fallait d’abord trouver quelqu’un qui pourrait s’occuper d’elle comme il le fallait.

A contrecœur, il ouvrit son laptop et écrit une annonce. Il tapa en gros ‘RECHERCHE BABYSITTER DISPONIBLE POUR LES 4 WEEK-ENDS A VENIR : DU VENDREDI SOIR (19h) AU DIMANCHE APRES-MIDI (17h) ! BIEN REMUNERE’ puis une suite de conditions à respecter afin d’être sûr de trouver la personne parfaite. Ou du moins, qui se rapprochait le plus de son idéal. Evidemment, il ne pouvait pas prétendre des autres d’être aussi impeccable que lui. Après tout, c’était sa fille et il la connaissait par cœur. Il finit l’article en mettant le prix du boulot tout en bas de la page: 300 000W, puis relit minutieusement tous les points à respecter pour pouvoir répondre à l’annonce. Enfin, il poste. Et puis, même si quelqu’un venait à répondre, rien n’était dit. Il allait, en bonne et dû forme, lui donner rendez-vous pour voir quel genre de personne était celle qui allait passer tout un week-end avec sa fille adorée. Parce que oui, ce quelqu’un allait dormir chez lui. Le moindre faux pas à ‘ l’entretien ’ et il tournerait la page. De toute manière, tout était dit dans l’annonce.

Tout en gardant la fenêtre de l’annonce ouverte, il reçut une notification. Il fixa l’écran, ne sachant quoi faire. Il ne s’attendait pas à recevoir une réponse aussi vite, surtout que seulement quelques minutes étaient passées depuis la publication. Il savait que la crise se faisait sentir, mais de là à accepter quelque chose qui se rapprochait plus à un contrat d’esclavage qu’à une proposition de boulot part time, il fallait vraiment être en besoin d'argent. Le sourire au coin des lèvres, il vérifia une once de curiosité dans le regard, qui avait eu le courage d’accepter une telle offre. Un certain Kwon Ji Hyuk… Ca ne sonnait pas du tout japonais. Un étranger, certainement. Il cliqua sur son profil et lui répondit en lui envoyant un message privé. Ils se mirent à discuter de l’heure de rendez-vous et conclurent leur dialogue sur un au revoir. Il éteignit son pc, satisfait d’avoir obligé –implicitement- le jeune  homme à se retrouver dans un café pas loin de sa villa pour papoter un peu. Ils devaient se rencontrer là bas dans une heure. Luce était à la garderie et finissait en fin d’après-midi. Soit, il pouvait analyser son interlocuteur aussi longtemps qu’il le voulait sans jeter le moindre coup d’œil à sa montre. Et s’il le trouvait à son goût, il allait le présenter à sa perle et lui expliquer la situation calmement.

Il se prépara calmement et sortit de chez lui avec sa voiture. Une Rolls Royce Wraith Cabriolet qu’il avait customisé en Argentine durant un de ses voyages avec sa fille. La petite avait insisté pour ajouter des pare buffle après avoir vu un film d’action où le protagoniste avait fait sortir d’autres voitures de la route grâce aux gros barreaux en acier; 4 ans, et déjà très vive d’esprit. Tout fier de sa voiture repeinte en noir (qui ressemblait plus à une machine de guerre qu’à un moyen de transport), il se gara en face du café, en sortit et claqua la portière tout en verrouillant sa voiture. Il entra d’un pas sûr dans le café et regarda autour de lui afin de trouver l’étudiant dont il avait mémorisé le visage grâce à sa photo de profil. Il remarqua un jeune brun assis à une table dans un coin de la bai vitrée et s’approcha discrètement de lui, n’étant pas certain de son identité.
© 2981 12289 0

Kwon Ji Hyuk
Secrétaire du conseil des élèves
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 4915 Yen (¥) : 218 Avatar : jeon jungkook (bts) Schizophrène? :

siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)

Age : vingt ans Date de naissance : 24/12/1995 Astrologie : born ♑ {capricorne} × 猪 {cochon} « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option » Métier : a été caisier dans un konbini, serveur dans un restaurant & homme à tout faire -surtout tondre la pelouse, sortir des chiens ou faire un brin de ménage chez les gens du voisinage -. actuellement barman dans un club, depuis pas très très longtemps. nouvellement viré et sans emploi. Année : première année Résidant à : shibuya dans une belle maison avec mon copain ♥ Planning :



Racheter de la nourriture pour Ben & Nuts, mes chiens. éviter le voisin à tout prix! Ce mec connait quasiment toute ma vie... Même les choses à ne pas révéler. En apprendre plus sur Kyann, finalement. être un bon capitaine de club me morfondre dans un coin maintenant que j'ai été viré...





Ne pas refaire boire mon petit copain sous risque de le perdre totalement dans les méandres de sa débilité profonde. vivre ma vie avec mon copain ♥ trouver la maison de nos rêves changer de cursus pour l'art participer à des auditions à angel entertainement. faire retrouver la mémoire à kyann crever les pneus du vélo à kyota
Navigation :

please, don't judge me. i won't judge you.



take me as who i am, not who i was, i promise i'll be the one that you can trust. + good for you (rp) + question please (ask)


« Tu ne peux rien à tes origines, mais tu peux choisir ce que tu laisseras en héritage. »



« butterfly, please don't fly away. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 12 Mai - 17:40
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Les temps sont dures, justement. C'est bien pour cela que je me suis inscris à un site aidant à trouver des emplois, qu'importe le contrat ou la paye. Mes études coûtent relativement chère et je ne peux pas compter exclusivement sur mon petit-copain, surtout pas depuis son accident qui lui a valu une partie de sa mémoire. Enfin, surtout nos souvenirs à dire vrai. Je ne me vois pas lui demander des sous juste pour payer mes cours à royal, puis je n'aime pas tellement dépendre de quelqu'un quand c'est pour moi. Donc voilà pourquoi je suis inscris sur ce fameux site et que je passe mon temps libre à surfer dessus jusqu'à trouver quelque chose de bien. Un travail qui n'est pas à pleins temps toute la semaine, de préférence après mes cours ou les week-end. Sinon, c'est mort. Je ne pourrais rien faire et les mois passeront san revenus. Je peux toujours postuler dans un nouveau bar en tant que barman, mais je sais par avance que Kyann ne va pas aimer. C'est difficile, toute ma vie est devenu difficile depuis mon renvoi. Alors l'offre soudaine et miraculeuse qui s'affiche sur le site tombe à pique! ça me donne presque envie de pleurer quand je la vois et même si les conditions sont compliqués et nombreuses, je ne perds pas courage et clique sur l'adresse de « l'employeur ». Un certain Rossi Giuseppe. Il n'est pas Japonais lui non plus, mais ni asiatique si j'en suis mon imagination. Je ne devrais pas me fier à mon jugement et attendre, puis au pire je m'en fiche d'où il vient ou ce qu'il est. J'ai un besoin urgent d'argent.

Mon message rédigé, j'appuie sur « envoyer » et souffle un bon coup pour laisser échapper cette soudaine vague de stresse. L'adrénaline pour trois phrases, sérieux. Si je commence comme ça, il ne va jamais m'engager comme babysitter. Babysitter. Qui pourrait croire qu'un garçon comme ça serait babysitter. Pas que je n'aime pas les enfants, généralement ils m'adorent plus que je pourrais les apprécier, mais je n'éprouve aucun sentiment négatif envers eux. Ce sont des enfants, je l'ai été aussi et parfois je le suis toujours. Rien que ça, je suis sûr que je pourrais bien m'entendre avec celui-ci. Croisons les doigts. Le Rossi me répond rapidement, et nous convenons d'une heure et d'un lieu de rendez-vous pour en parler plus posément. Et sûrement pour m'avoir en face, histoire de juger par lui-même si j'en vaux vraiment le coup. Qu'il se rassure, je ne fais pas dans la séquestration d'enfant, ni rien d'autre du genre. Au mieux, je pourrais lui apprendre à danser ou à chanter, ça peut toujours aider niveau berceuse et dodo. Je m'imagine déjà dans ce rôle, sans avoir vu l'enfant ou le père. C'est grave, je suis vraiment prêt à tout pour 300 000W.

Mon futur patron -si jamais il m'embauche- vient de me donner rendez-vous dans une heure dans un café de Ginza. Je ne vois aucune raison de refuser et accepte aussitôt. L'ordinateur éteint, je m'en vais me préparer en vitesse. Kyann n'est pas là, il bosse aujourd'hui. Faut dire qu'il fait plus de chose que moi en dehors des cours, faut vraiment que je décroche ce boulot. Prêt, vêtu et coiffé, je cours prendre le métro pour me rendre à Ginza, à quelques arrêts de mon quartier. Normalement je ne stresse pas pour ce genre de chose, j'y vais au culot et à l'audace, mais ce n'est pas comme si je pouvais me permettre de louper l'offre. Là, je dois assurer, être clean et bien sur moi. Certes, je n'ai pas sortie le costard cravate mais j'étais proche de le faire. En avance, de quelques dizaines de minute seulement, je m'installe à l'intérieur du café et choisis une table avant qu'il n'arrive. L'un des employés se rapproche avec un sourire, calepin à la main mais je m'excuse sans vouloir le chasser. Autant attendre que l'homme arrive avant de commander, puis je n'aime pas trop consommer en étant seul.

Après la dizaine de minute passée, je relève mon nez de la table en percevant une silence dans le coin de mon champ de vision. Un homme vêtu de noir, plutôt jeune à première vue. Je m'attendais à un monsieur plus âgé, plus ridé, plus... Enfin bref. D'un bond, je quitte ma chaise et hésite durant quelques secondes à lui tendre ma main. D'abord je la frotte contre mon pantalon, puis je lui tends, les joues légèrement roses. Finalement, c'est plutôt intimidant comme rencontre. « Je suis Kwon Ji Hyuk, celui pour l'annonce. » Me présentais-je aussitôt, en mélangeant mes politesses. Finalement j'incline la tête à plusieurs reprises, les lèvres pincées tellement je suis embarrassé. Il va me prendre pour un fou, ce n'est pas le moment de faire mauvaise impression. « Ah, excusez-moi. Je ne pensais être aussi stressé de vous rencontrer. » Trop franc, ça pourrait me perdre. Au moins, il va se douter qu'une part de mon caractère se veut principalement honnête et vraie. Le mensonge m'est plutôt difficile ou alors, les gens le remarque facilement quand je mens.
© 2981 12289 0



know you love me, so that i love you. always i’ll be there for you by your side. don’t worry bout a thing my love.
thank you so much

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 28 Mai - 21:43
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Oui c’était lui. Il avait bel et bien reconnu son visage. L’italien vit le jeune homme se lever et lui tendre la main. Il le dévisagea de haut en bas avant de la lui serrer, de son éternelle poigne de fer. Il avait remarqué que son vis-à-vis était mal à l’aise en sa présence, et c’était tant mieux. S’il était tombé sur une tête brûlée, il aurait fait demi-tour sec, sans même y repenser. « Enchanté Kwon Ji Hyuk. Appelle-moi Giuseppe. » Il lui sourit pour le réconforter. Il appréciait l’effort fourni par le jeune homme en ce qui concernait sa tenue. On pouvait voir clairement qu’il y avait réfléchit. Il posa sa main sur son épaule pour le calmer. « Ca va, pas la peine de t’incliner autant de fois. » C’était drôle d’être la source d’autant d’agitation de sa part. Et encore plus que l’on s’adresse à lui de manière aussi polie et soutenue.

Il leva un sourcil au commentaire de Ji Hyuk avant d’éclater de rire. Alors là pour être stressé, il devait vraiment l’être. Dire une chose pareille en face de lui était une nouveauté. « Assis toi. » fit-il en désignant de la main la chaise où il était assis il y a à peine quelques minutes. Même si être inconfortable signifiait qu’il n’osera pas lui tenir tête, il n’avait toujours pas confiance en lui. Il pouvait très bien ne pas savoir s’occuper de sa fille. Il avait l’air honnête. Bien. De toute façon, s’il ne l’était pas, il le saurait de suite. « Ecoute-moi bien… » Commença-t-il tout en demandant un deuxième menu au serveur. « Je sais que t’es motivé par le salaire, mais l’argent ne peut pas donner des compétences à des personnes qui n’en ont pas. » Il fixa son interlocuteur dans le blanc des yeux en se doutant bien qu’il avait du lire toutes les conditions de l’annonce. « Es-tu certain de pouvoir t’occuper de ma fille ? » Il remercia le serveur et commença à feuilleter le menu. Les questions les plus simples en apparences étaient les plus risquées.

Ses yeux s’arrondirent à la vue du prix de chaque plat et boisson inscrits sur le papier. Comment un café pouvait-il être aussi cher ? Comment les étudiants pouvaient-ils se payer une simple crêpe si elle avait le prix d’une bague de fiançailles ? Giuseppe pouvait se le permettre, mais le coréen ? Il leva les yeux vers lui d’un air perplexe. C’était donc pour cela qu’il n’avait pas commandé quoi que ce soit. Le contraire l’aurait étonné aussi, s’il était ici, c’était forcément parce qu’il avait besoin d’argent. Il ferma le petit livret et le posa au coin de la table. « Prends ce que tu veux, je te le paye. » Tout ce que le brun dira ou fera sera enregistré et synthétisé dans le cerveau de l’italien afin de confirmer si oui ou non il allait pouvoir rencontrer Luce plus tard. Le test avait commencé dès l’instant où ils se serrèrent la main.

© 2981 12289 0

Kwon Ji Hyuk
Secrétaire du conseil des élèves
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 4915 Yen (¥) : 218 Avatar : jeon jungkook (bts) Schizophrène? :

siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)

Age : vingt ans Date de naissance : 24/12/1995 Astrologie : born ♑ {capricorne} × 猪 {cochon} « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option » Métier : a été caisier dans un konbini, serveur dans un restaurant & homme à tout faire -surtout tondre la pelouse, sortir des chiens ou faire un brin de ménage chez les gens du voisinage -. actuellement barman dans un club, depuis pas très très longtemps. nouvellement viré et sans emploi. Année : première année Résidant à : shibuya dans une belle maison avec mon copain ♥ Planning :



Racheter de la nourriture pour Ben & Nuts, mes chiens. éviter le voisin à tout prix! Ce mec connait quasiment toute ma vie... Même les choses à ne pas révéler. En apprendre plus sur Kyann, finalement. être un bon capitaine de club me morfondre dans un coin maintenant que j'ai été viré...





Ne pas refaire boire mon petit copain sous risque de le perdre totalement dans les méandres de sa débilité profonde. vivre ma vie avec mon copain ♥ trouver la maison de nos rêves changer de cursus pour l'art participer à des auditions à angel entertainement. faire retrouver la mémoire à kyann crever les pneus du vélo à kyota
Navigation :

please, don't judge me. i won't judge you.



take me as who i am, not who i was, i promise i'll be the one that you can trust. + good for you (rp) + question please (ask)


« Tu ne peux rien à tes origines, mais tu peux choisir ce que tu laisseras en héritage. »



« butterfly, please don't fly away. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 29 Mai - 20:36
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Giuseppe. Ce prénom me paraît vraiment étrange, je n'ai pas beaucoup l'habitude de discuter avec des étrangers ou des gens de différente nationalité, mais ça ne me fera pas changer d'avis pour autant. « Enchanté, Giuseppe. » Répétais-je en essayant de ne pas trop écorcher son prénom de mon accent mi-coréen, mi-japonais. Mon dernier entretient d'embauche n'était pas si stressant, je m'étais plutôt imposé en débarquant dans le club, devant le barman. Là, c'est plutôt un homme d'affaire occupé et très sérieux, voir légal puisque je n'avais pas l'âge d'être barman à l'époque. Je ne sais pas quoi lui répondre, souriant timidement à sa remarque. C'est une fâcheuse habitude chez moi de m'incliner devant un supérieur ou quand je suis stressé. Giuseppe ne m'inspire par l'irrespect, ni l'insubordination que pourrait avoir un adolescent face à un adulte. ça paraît embarrassant, mais je dirais que c'est plutôt incontrôlable.

La panique me pousse à dire n'importe quoi, mais je suis rassuré de l'entendre rire plutôt que me gronder. Un simple mot de sa part et je pose aussitôt mes fesses sur la chaise, tel un petit chiot obéissant. Les choses sérieuses allaient bientôt commencer et ce n'était pas pour me mettre à l'aise. Je me demande toujours s'il va m'accepter et m'accorder le poste, faut dire que je n'ai jamais gardé d'enfant avant aujourd'hui. Bon, j'ai su élever mes chiens correctement, ça ne devrait pas être plus compliqué... Non ? à ses mots, je me fige sur ma chaise et retient mon souffle, jusqu'à ce qu'il termine de parler. Il n'a pas tord, l'argent ne fait pas tout. Faut savoir si je serais capable de m'en sortir sans problème. « Je vous avoue ne jamais avoir gardé d'enfant auparavant, mais il y a un début à tout ? » Non, ce n'est pas ça qu'il fallait dire... Je reprends en rougissant, me sentant bien bête. « Vous pouvez me laisser une journée d'essaie ? Si vous jugez que je ne conviens pas, je n'insisterai pas. » Je ne veux pas non plus qu'il engage quelqu'un d'incompétent, mais je ne peux pas dire à l'avance si je serais bien faire ou pas du tout. Si on ne laisse pas une chance à la personne, comment peut-on savoir de quoi elle est capable ?

à une époque, cette carte de menu ne m'aurait posé aucun soucis, mais depuis que mon père m'a déshérité, la vie semble différente. Je peux me permettre un minimum, mais l'argent m'est utile pour mes études et la maison que je partage avec mon copain, bien qu'il soit toujours amnésique. ça ne me dérange pas d'être là sans commander, je ne suis pas tellement gourmand non plus. « Vous êtes sûr ? » Questionnais-je poliment, je n'ai pas envie d'abuser non plus. Néanmoins j'hoche doucement la tête, sachant d'avance ce que je voudrais boire dans un café. « Ce sera un white coffee pour moi, s'il vous plait. » Je commande au serveur avec un sourire amical, portant ensuite mon regard vers Giuseppe. « Et vous ? » Je ne veux pas être seul à consommer, ça me gêne toujours quand on me regarde boire ou manger, sans rien avoir de son côté. « Je vous remercie pour le café. » C'est la moindre des choses.
© 2981 12289 0



know you love me, so that i love you. always i’ll be there for you by your side. don’t worry bout a thing my love.
thank you so much

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 30 Juin - 13:45
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Le sicilien n’en croyait pas ses oreilles. Un essai ? Un début à tout ? Le garçon qui se trouvait en face de lui n’a sûrement pas compris la situation dans laquelle il se trouvait. Luce valait plus qu’un essai. Nonobstant son désappointement, il sourit. Un sourire crispé. « Penses-tu sérieusement que je laisserai ma fille, que ce ne soit une minute, avec quelqu’un sans une once d’expérience ? » Il soupira longuement, sans quitter du regard le brun et se mit à claquer de la langue. Cependant, il ne pouvait pas le blâmer. Lui-même, ne savait pas comment s’occuper d’un gosse avant de devenir père. Il se mit un instant à réfléchir. Peut-être que ce jeune homme aurait pu devenir comme lui si son ex lui avait fait le coup du oups-je-ne-prends-plus-la-pilule. « Quel âge as-tu ? » Il le dévisagea de haut en bas, de plus en plus sceptique. Ils devaient avoir presque le même âge. Son honnêteté et sa maladresse n’étaient pas si agaçants que cela. Il valait mieux tomber sur un garçon comme ça plutôt que le connard de première qui pourrait enchaîner les bêtises. Tout compte fait, cette idée de l’essai d’une journée n’était pas si mauvaise.

Le comportement trop poli du coréen l’amusait. Il se sentait comme un patron qui parlait à un employer. Il se demanda s’il pouvait en profiter un peu plus. Mais il valait mieux ne pas trop pousser, au risque de trop mettre mal à l’aise Ji Hyuk et le pousser à dire des âneries. Déjà qu’il ne semblait pas très tranquille. « Ne t’inquiètes pas pour moi. » répondit-il. Il n’avait pas spécialement envie de boire ou de grignoter, au risque de dévier sur autre chose. Il préférait rester concentré sur sa tâche. Il lui avait proposé de payer à sa place pour le calmer un peu. Après tout, ce n’était pas l’argent qui lui manquait dans son compte banque. « Ce n’est rien. Dis moi plutôt, sais-tu cuisiner ? » Il avait habitué sa fille à manger sainement, il ne voulait pas qu’elle ne se nourrisse que de pizzas ou encore de sandwichs en son absence. « Supposons, ma fille… Non. Plutôt un gosse lambda. Oui, un enfant te fait une crise pour manger des sucreries le soir. Que feras-tu ? » Il imaginait mal sa fille faire une crise pour ça. Elle pouvait être énervante et capricieuse quand elle le voulait, mais pas pour ce genre de chose. Depuis toujours, il lui avait appris les méfaits des bonbons et du sucre en grandes quantités dans l’organisme. Alors elle avait droit à deux glaces par jour maximum. Surtout en temps de chaleur. Des fois, ils mangeaient du chocolat au cinéma ou du popcorn au caramel. Mais cela restait exceptionnel.

Le white coffee arriva à leur table.

© 2981 12289 0

Kwon Ji Hyuk
Secrétaire du conseil des élèves
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 4915 Yen (¥) : 218 Avatar : jeon jungkook (bts) Schizophrène? :

siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)

Age : vingt ans Date de naissance : 24/12/1995 Astrologie : born ♑ {capricorne} × 猪 {cochon} « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option » Métier : a été caisier dans un konbini, serveur dans un restaurant & homme à tout faire -surtout tondre la pelouse, sortir des chiens ou faire un brin de ménage chez les gens du voisinage -. actuellement barman dans un club, depuis pas très très longtemps. nouvellement viré et sans emploi. Année : première année Résidant à : shibuya dans une belle maison avec mon copain ♥ Planning :



Racheter de la nourriture pour Ben & Nuts, mes chiens. éviter le voisin à tout prix! Ce mec connait quasiment toute ma vie... Même les choses à ne pas révéler. En apprendre plus sur Kyann, finalement. être un bon capitaine de club me morfondre dans un coin maintenant que j'ai été viré...





Ne pas refaire boire mon petit copain sous risque de le perdre totalement dans les méandres de sa débilité profonde. vivre ma vie avec mon copain ♥ trouver la maison de nos rêves changer de cursus pour l'art participer à des auditions à angel entertainement. faire retrouver la mémoire à kyann crever les pneus du vélo à kyota
Navigation :

please, don't judge me. i won't judge you.



take me as who i am, not who i was, i promise i'll be the one that you can trust. + good for you (rp) + question please (ask)


« Tu ne peux rien à tes origines, mais tu peux choisir ce que tu laisseras en héritage. »



« butterfly, please don't fly away. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 1 Juil - 23:16
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Je ne peux pas dire que c'est dans la poche, ce serait mentir. Je n'ai jamais eu de petite soeur ou de petit frère pour les garder, ni d'autre enfant d'ailleurs. Ce n'est pas pour autant que je veux abandonner et perdre ce poste prometteur. Il n'a pas tort, c'est déconcertant quand même. J'ouvre la bouche, prêt à trouver une excuse, mais la referme aussitôt. « Non. » Quel idiot, pourquoi je n'ai pas inventé une belle histoire pour avoir des bons points ? Le problème, c'est que je n'aurai jamais d'enfant pour savoir si je sais le gérer ou non. Giuseppe  a toute les raisons pour ne pas m'accorder ce poste et trouver quelqu'un de plus compétent que moi. Après tout, je ne suis qu'un gamin, un étudiant. Certes, je suis bon en cuisine et en ménage, dépendant et mature, mais ça ne veut pas dire que je puisse être un bon baby-sitter. « Vingt ans. » Répondis-je simplement, en relevant mon regard vers lui. Quel âge peut-il bien avoir ? Il a l'air super jeune pour être père mais je n'ose pas lui retourner la question, craignant pour ma crédibilité ou juste pour ma sécurité, ainsi que l'offre qui pourrait me passer sous le nez pour irrespect. Je me contente donc de répondre, sans poser de question en retour, du moins pas personnelle.

Ce poste est vital pour moi, certes ce n'est que pour le week-end ou quelques exceptions, mais ça ne veut pas dire que je dois faire n'importe quoi et le perdre bêtement. De ce fait, je stresse plus facilement. Puis Giuseppe a une tête à forcer le respect, tel un vrai patron. Payer à boire est un test ou pas ? Si je dis oui, il va me trouver trop sûr de moi et impoli ? Et si je dis non, il va croire que je me gêne rapidement et m'écrase... Finalement, je ne pense pas à tout ça et accepte, commandant un café. Cuisiner ? Un large sourire s'esquisse sur mes lèvres et je réponds avec enthousiasme. « Oui ! Je sais aussi faire le ménage, la lessive, le rangement. » En même temps je compte sur mes doigts, oubliant sûrement quelques capacités quotidienne. « Ma mère m'a appris à cuisiner dans le dos de mon père et cela fait deux ans que je vis seul ici. » Enfin « seul » non. Je vis avec mon copain, mais au départ j'avais mon propre appartement, puis je ne me sens pas de dire que je suis en couple avec un garçon. Une crise pour un bonbon ? Je n'avais pas droit à tout cela en étant enfant, que suis-je censé répondre ? « Je lui promettrais un seul si elle est sage. » Les bonbons ne sont pas bon pour les dents, c'est ce qu'on m'a toujours expliqué. Je suppose que les parents respectables veulent le meilleur pour leur progéniture, sans vouloir les priver non plus. « Je ne pense pas qu’interdire quelque chose à un enfant soit bénéfique, mais tout céder ne l'est pas non plus. Il y a toujours un juste milieu. » Expliquais-je avec une certaine assurance, comme si j'étais sûr de mes paroles. Mon café servit, je regarde la tasse et souris doucement. « Votre fille aime les bonbons ? » Ce n'est qu'une question comme une autre, ainsi je peux savoir si elle a le droit d'en manger ou pas du tout.
© 2981 12289 0



know you love me, so that i love you. always i’ll be there for you by your side. don’t worry bout a thing my love.
thank you so much

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 5 Aoû - 13:17
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Il avait trouvé un jeune d’à peu près son âge qui semblait bien se débrouiller dans les tâches du quotidien. C’était un plus certes, mais il ne cherchait pas vraiment une femme de ménage en ce moment même si le coréen a su récolter de bons points auprès du sicilien. « C’est bien tout ça, tu pourras cuisiner de bons petits plats à ma petite. » Oui, parce que Giuseppe commençait à penser qu’il pourrait peut-être faire l’affaire. Il avait l’air honnête et droit, ce qui était rare dans la société d’aujourd’hui. Son scepticisme du début de rendez-vous commençait petit à petit à se dissiper. Il se rendit compte que le brun n’était pas bon à rien comme il le pensait, et même, plus débrouillard que prévu. De plus, étant donné la différence de culture, sa fille allait peut-être goûter à de tout nouveaux plats qu’elle ne connaissait pas. Il avait entendu dire que la gastronomie coréenne était très riche et saine. Rien de mieux pour le bon développement de sa princesse.

Il hocha positivement à sa réponse. Il est vrai que laisser grandir la frustration d’un enfant n’était pas la meilleure chose à faire, tout comme l’habituer à ce qu’il ait tout ce qu’il veut. Sa maturité l’impressionnait, il savait qu’à cet âge là, les étudiants ne pensaient qu’à s’amuser et s’en fichaient pas mal du reste. Il sourit à la question de Jihyuk, il adorait parler de sa fille. « Comme tous les gosses j’imagine. Mais elle n’en est pas accro non plus. Je l’ai habituée à ce qu’elle n’en mange que rarement. Comme pour les boissons sucrées et autre. Qu’en cas exceptionnel. » Tout fier d’avoir une fille sage, il se félicita intérieurement de son éducation. Comme quoi, un enfant n’avait pas toujours besoin de sa mère pour bien grandir. Ils vivaient très bien rien que tous les deux. De toute manière cette femme ne la méritait pas. La voir aussi épanouie à un si jeune âge le rendait heureux au quotidien.

Il claqua des mains à la vue du café sur la table. « Dès que tu finis ta tasse on ira saluer ma petite ! » Il vérifia l’heure sur sa montre, il allait bientôt devoir la chercher. Il n’était pas du tout sûr de sa réaction à l’égard du jeune homme. Elle pouvait très bien être contente de voir une nouvelle tête comme bouder parce qu’elle ne voulait pas rester avec lui. Il espérait juste qu’elle était bien lunée aujourd’hui. Les enfants restaient toujours imprévisibles, même si on les connaissait par cœur. Il se redressa sur sa chaise. « Ecoute, je vais te laisser une après-midi pour faire tes preuves. » Il n’avait pas de temps à perdre, s’il n’était pas à la hauteur, il allait partir chercher quelqu’un d’autre. « Je ne peux pas te garantir sa réaction mais sache que si ta tête ne lui revient pas, la proposition de job saute en l’air. » Il ne pouvait tout de même pas forcer sa fille à aimer quelqu’un qu’elle ne connaissait pas et qu’elle ne voulait pas connaître. Il espérait tout de même qu’elle ne le juge pas du premier regard.

Il attendit qu’il finisse son café pour ensuite payer et prendre la voiture pour la garderie. « Reste naturel, on dirait pas comme ça mais Luce est perspicace. Si elle voit que tu te forces, adieu le fric. » D’accord il exagérait un peu pour lui mettre la pression. Il aimait bien taquiner les autres et voir comment ils réagissent plus tard. Il se gara en face du bâtiment, ils étaient légèrement en avance. Personne n’était sorti encore. « On va voir si tu vas réussir à la reconnaître. Elle est métissée. »


© 2981 12289 0

Kwon Ji Hyuk
Secrétaire du conseil des élèves
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 4915 Yen (¥) : 218 Avatar : jeon jungkook (bts) Schizophrène? :

siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)

Age : vingt ans Date de naissance : 24/12/1995 Astrologie : born ♑ {capricorne} × 猪 {cochon} « Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option » Métier : a été caisier dans un konbini, serveur dans un restaurant & homme à tout faire -surtout tondre la pelouse, sortir des chiens ou faire un brin de ménage chez les gens du voisinage -. actuellement barman dans un club, depuis pas très très longtemps. nouvellement viré et sans emploi. Année : première année Résidant à : shibuya dans une belle maison avec mon copain ♥ Planning :



Racheter de la nourriture pour Ben & Nuts, mes chiens. éviter le voisin à tout prix! Ce mec connait quasiment toute ma vie... Même les choses à ne pas révéler. En apprendre plus sur Kyann, finalement. être un bon capitaine de club me morfondre dans un coin maintenant que j'ai été viré...





Ne pas refaire boire mon petit copain sous risque de le perdre totalement dans les méandres de sa débilité profonde. vivre ma vie avec mon copain ♥ trouver la maison de nos rêves changer de cursus pour l'art participer à des auditions à angel entertainement. faire retrouver la mémoire à kyann crever les pneus du vélo à kyota
Navigation :

please, don't judge me. i won't judge you.



take me as who i am, not who i was, i promise i'll be the one that you can trust. + good for you (rp) + question please (ask)


« Tu ne peux rien à tes origines, mais tu peux choisir ce que tu laisseras en héritage. »



« butterfly, please don't fly away. »



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 22 Aoû - 21:47
Giuseppe & Ji HyukThe interview : trying to see through you.
Tenue – Pourquoi ai-je dit tout ça ? Sur le coup de la nervosité ou du stress ? Aucune idée, je l'ai juste dit comme si c'était utile à savoir, mais au final je crois juste que ça ne sert à rien. Ce ne sera pas pour faire le ménage ou ranger son chez lui, mais plutôt pour garder sa fille ou lui préparer à manger, comme il vient de le dire. Je souris faiblement, embarrassé par mon empressement. J'aurai dû réfléchir avant d'ouvrir ma bouche, mais ça me connait bien. Spontané et honnête, il risque d'être servi. Mais ce n'est pas faux, sa fille pourra goûter à des plats coréens, puisque j'ai appris à les cuisiner avec ma mère, quelques années plus tôt. Mon père voulait m'élever comme un homme, une machine, alors qu'en secret, ma mère m'éduquait comme un homme moderne, un homme au foyer. Quand les autres enfants jouaient au foot, moi j'étudiais d'arrache pied pour plaire à mon géniteur. Ma vision des choses est différente des autres adolescents de mon âge. Je ne pense pas à m'amuser, je songe à mon avenir. Je ne pense pas comme si demain était le dernier jour, je songe à demain et aux jours suivant. Giuseppe n'a pas à s'en faire, je ne compte pas porter atteinte à sa fille.

Exceptionnellement, c'est le mot juste. Sa fille n'est pas accro aux bonbons, mais elle les aime quand même. Je réfléchi, me demandant si moi-même je pourrais lui en promettre un, exceptionnellement. Cette idée me fait sourire, mais je n'en dis rien. Autant laisser le papa gérer cela et ne commettre aucune entorse. « Je vois, c'est bien. » Me contentais-je de dire, sans perdre mon sourire. J'ignore où est sa femme ou si il l'élève son enfant seul, mais il a du mérite. Sa fille, à l'entendre parler, n'a pas l'air bien compliqué. Du moins, sur certains points. Je sais qu'elle ne me fera pas un caprice pour un bonbon, mais je ne sais pas pour le reste.

Saluer sa fille ? Maintenant ? Je manque de me brûler la langue à cause de la surprise, relevant mes yeux vers lui. C'est normal, c'est même mieux de se mettre directement dans le bain. Je ne suis pas du genre à m'en faire pour un boulot, même si celui-ci est important, mais autant faire les choses dans le lot, sans perdre mon élan et ma motivation. Je fais un mouvement de tête, de haut en bas pour approuver. « Très bien. » à quoi ressemble-t-elle ? Je n'ai encore vu aucune photo de sa fille, mais je suis curieux de la rencontrer. Soufflant sur ma tasse fumante, je l'écoute attentivement, le coeur soudainement battant. Une après-midi d'essai, c'est ma chance! Il est franc, je ne peux pas lui reprocher. « Tout se joue à l'impression de votre fille, si je comprends bien ? C'est d'accord, si elle ne m'aime pas, je n'insisterai pas. » De toute façon, je n'aurai pas le choix que de lâcher l'affaire et trouver un autre job, mais je ferais tout pour que sa fille m'apprécie.

Terminant mon café, je remercie Giuseppe pour ce dernier et me redresse pour lui suivre vers sa voiture. Naturel ? Comment suis-je censé savoir si je me comporte normalement ou pas ? à bien réfléchir, je remue mes épaules, cherchant à analyser mon propre état. Tout va bien. Je souris à mon futur possible employeur. « ça ira, merci pour le conseil. » C'est une enfant, je ne vais pas me pétrifier pour un bambin. Certes, tout se joue avec elle, mais j'ai confiance. C'est sûrement la première fois que je viens chercher un enfant dans une école, et je connaîtrais sûrement jamais ça. Une métisse ? Quelques questions sur la mère surgissent dans mon esprit mais je les balais pour me concentrer sur ma tâche. « C'est un test ? » ça y ressemble, en tout cas. Mais je ne suis pas contre cette idée de me tester, ça me donne envie de réussir sans faute. Quittant la voiture, j'attends que Giuseppe face de même pour rejoindre l'entrée du bâtiment. « Doit-on l'attendre dehors ou allons-nous la chercher dans sa classe ? » ça semble pertinent comme question, mais je ne connais pas le système éducatif, encore moins celui du Japon.
© 2981 12289 0



know you love me, so that i love you. always i’ll be there for you by your side. don’t worry bout a thing my love.
thank you so much

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 23:14
 

The Interview

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-