AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 J'suis un beau gosse [♦] Natsuki&Jinki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : every Mes messages : 299 Yen (¥) : 51 Avatar : kim jisoo (blackpink) Schizophrène? :
Satoshibb Age : 20 ans Date de naissance : 16/06/1996 Astrologie : gémeaux oklm Métier : tueuse à gage depuis ses 18 ans, résultat de mauvaises influences et surtout, uniqiue talent Résidant à : Shibuya, avec sa Quinn d'amour ♥ Planning :

Me rapprocher de Yuto pour le protéger et tuer son père pour me venger.
Aller voir Quinn pour décompresser un peu.
Me payer un bon restaurant et manger tout ce qu'il y a au menu
Rendre visite à Asteria et voler discrètement un de ses bébés ♥
Cacher mes vraies activités quoi qu'il arrive
Chanter avec Noah
Rendre visite à mon ex en prison



Navigation :



#ACTLIKENOTHINGSWRONG

PrésentationRelationsMultimedia



#FREEFOOD

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 17 Mai - 21:54
J'suis un beau gosse
Natsuki & Jinki

Ce que Jinki n'aimait pas dans les temples, c'est qu'ils n'avaient aucun sens. Vraiment, il ne comprenait pas l'utilité de se recueillir pour des dieux que personne ne connaît. Enfin, ce serait tellement plus simple de se recueillir devant un dieu vivant, aimé de tous, parfait en tout point. Lui. Parce qu'il était évidemment l'être le plus merveilleux ici présent et les gens qui passaient à côté de lui devaient forcément s'en rendre compte. Il illuminait les lieux de son unique présence. C'est pour ça qu'il portait des lunettes de soleil. Et un frappé au chocolat dans la main. Et qu'il avait cet air contrarié sur le visage. Son père était plus loin, avec un de ses clients et il lui avait gentiment fait comprendre de dégager parce qu'il dérangeait. Alors il était partie se payer à boire et il attendait que ce con de chauffeur vienne le récupérer. Incroyable. Il lui avait dit de se dépêcher.

Pourquoi est-ce qu'on arrêtait pas la circulation pour lui ? Il n'était pas n'importe qui. Il pourrait les payer s'ils voulaient. On ne l'écoutait jamais et il trouvait ça frustrant. Sortant son téléphone pour voir l'heure, un soupir lui arracha le corps en voyant qu'il avait reçu un message de sa stupide fiancée qui lui proposait de se voir dans la soirée. Il n'avait pas le temps, il avait prévu de ne rien faire et il n'avait pas envie de reprogrammé. À la place, il envoya un message à Horobin pour lui raconter ses malheurs et qu'il sache combien sa vie était nulle et triste jusqu'à croiser du regard une fille. Blonde. Coincée. Vieille. Il aimait bien tout ça.

Sans attendre, il décida de faire honneur à cette païenne de sa belle présence en s'approchant d'elle. Ça va, même de près, elle n'était pas moche et un sourire éclatant vint se loger sur ses lèvres en la contemplant un instant.

« Y a vraiment beaucoup de monde, ça doit pas être facile de se recueillir en paix. » En général, les gens venaient ici pour prier, par pour se faire draguer par un gosse de riche qui finissait son lait chocolaté. Qu'il jeta d'ailleurs à la poubelle à côté de lui. « T'es toute seule ? » Non, elle est avec les esprits. Jinki fit de son mieux pour ne pas rire de ses blagues intérieurs. « On peut prier ensemble si tu veux. »

A sa gloire, bien évidemment, mais elle devait le savoir. Elle allait prier et remercier le ciel d'avoir mis Jinki sur sa route, c'était la chose la plus évidente qui soit.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 26 Mai - 21:50
Beau de loin aussi
Natsuki & Jinki

Les mains jointes, Natsuki répéta une fois de plus son souhait habituel, celui qu’elle faisait à chaque fois qu’elle se rendait au temple : que tout aille bien. Oui, tout devait aller bien, elle devait continuer à mener sa vie comme elle l’avait fait jusque-là, sans encombre, sans croiser la route de personne qui auraient pu lui faire du mal ; garder son travail, continuer à s’entendre avec ses collègues, ne pas être embêtée par les pervers. La liste commençait à devenir si longue qu’elle s’arrêta de marmonner au bout de quelques secondes, resserrant nerveusement les pans de sa veste autour d’elle. Il fallait que ça fonctionne. Normalement, pas de souci, elle avait laissé une petite pièce en offrande, elle avait bien claqué des mains. Mais il y avait trop de monde et elle avait peut-être été trop vite pour les éviter.

Depuis des années désormais, des gestes simples comme les prières et le travail étaient devenus de véritables tortures pour la surveillante. Il fallait pourtant travailler, aller faire ses courses afin d’avoir un frigo plein, d’autant plus que sa meilleure amie vivait encore à la maison, mais tout cela semblait tellement, tellement compliqué. En plus, il y avait ce parent d’élève qui lui envoyait des messages et avait voulu utiliser sa cuisine la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Monsieur Tout-Permis. Elle n’aimait pas ça. Elle n’aimait pas qu’on perturbe l’ordre qu’elle avait imposé dans son appartement, qu’on s’incruste chez elle et qu’on prenne les décisions à sa place ; tout allait très bien comme ça.

Et pourtant, elle priait encore. Sait-on jamais, que quelque chose de mal puisse arriver ? Était-ce vraiment nécessaire si elle ne quittait pas l’appartement, mis à part pour se rendre à l’école ? Elle se demandait encore pourquoi elle continuait à y aller et comment elle faisait pour parler aux parents sans mourir de peur ou de honte. Peut-être aurait-elle dû arrêter ? Elle n’embêterait plus personne, au moins. Mais elle n’aurait plus d’argent, non plus. Ce n’était pas la solution. Elle garda les yeux fermés, puis les ouvrit en restant immobile, regardant devant elle. Quelqu’un l’observait. Respire.

En une profonde inspiration, la surveillante pinça les lèvres et serra un peu plus ses mains entre elles, priant pour que cela ne soit pas à elle qu’on venait de s’adresser. Raté. Mais elle devait rester calme, elle devait… Non, elle sentait déjà ses mains trembler légèrement alors qu’elle relevait les yeux pour les poser sur l’inconnu, bien plus ronds qu’elle ne l’aurait imaginé.

« Je... » Son ton tremblant lui faisait honte. Oui elle était toute seule, elle était même très bien comme ça. Qu’est-ce qu’il voulait ? Pendant quelques secondes, elle scruta son visage. Elle le connaissait ? Après quelques secondes, elle parvint à articuler quelques mots. « Vous devez vous tromper de personne… »

Oui, évidemment, c’était ça la solution. Il se trompait, il la prenait pour une de ses amies. Sauf qu’elle n’était pas cette amie et qu’elle avait l’impression que son cœur allait exploser parce qu’un parfait inconnu avait osé lui parler. Ridicule, vraiment. Malheureusement, elle ne pouvait pas s’en empêcher.

Pseudo : every Mes messages : 299 Yen (¥) : 51 Avatar : kim jisoo (blackpink) Schizophrène? :
Satoshibb Age : 20 ans Date de naissance : 16/06/1996 Astrologie : gémeaux oklm Métier : tueuse à gage depuis ses 18 ans, résultat de mauvaises influences et surtout, uniqiue talent Résidant à : Shibuya, avec sa Quinn d'amour ♥ Planning :

Me rapprocher de Yuto pour le protéger et tuer son père pour me venger.
Aller voir Quinn pour décompresser un peu.
Me payer un bon restaurant et manger tout ce qu'il y a au menu
Rendre visite à Asteria et voler discrètement un de ses bébés ♥
Cacher mes vraies activités quoi qu'il arrive
Chanter avec Noah
Rendre visite à mon ex en prison



Navigation :



#ACTLIKENOTHINGSWRONG

PrésentationRelationsMultimedia



#FREEFOOD

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 31 Mai - 22:51
J'suis un beau gosse
Natsuki & Jinki

Il était évident qu'elle devait le désirer, qu'elle devait le trouver parfait. C'était une pensée commune quand on posait ses yeux sur Kasunagi Jinki. Cette pauvre odalisque (*wink*) devait s'en rendre compte là, tout de suite. Elle devait l'avoir attendu toute sa vie, ce jour sacré où lui, être parfait, viendrait s'adresser à elle, pauvre mortelle sans la moindre distinction, si ce n'était un physique avantageux, la petite veinarde. S'en rendait-elle compte ? Oui, sans doute, à son visage, il voyait qu'elle était mal à l'aise. Oui, il comprenait. Pauvre petite chose. Il était là maintenant, elle n'avait plus à s'en faire.

Se tromper de personne ? Un rire failli le prendre. Voyons, bien sûre que non, à sa façon de l'aborder, ça se voyait qu'il ne la connaissait pas. Peut-être qu'elle était stupide ? Ou attardée ? Il devait faire attention, il n'avait pas envie de se taper une arriérée, c'était mauvais pour son image. On allait croire qu'il tapait dans la facilité et, ola, certainement pas. Il était un Kasunagi, pas un Hashimoto ; il aimait les complications.

« Tu peux me tutoyer, on doit avoir le même âge ! » Non, elle était clairement plus vieille que lui. Elle devrait être heureuse d'intéresser les jeunes gens ; beaux comme lui. « Non, je ne me trompe pas de personne, on ne se connaît pas. »

Non, qu'elle soit réaliste, s'ils se connaissaient, elle le saurait, elle se souviendrait, elle se toucherait en pensant à lui, comme tous le monde. Bon, peut-être qu'il allait commencer à se calmer maintenant. Son père l'avait un peu énervé, il était plus excité que d'habitude, il allait vraiment reprendre le contrôle de sa connerie, le plus vite possible.

« Je me disais juste qu'on pourrait passer un peu de temps ensemble. C'est triste de se recueillir seul. » Tu sais, c'est ce que font les gens en général, idiot. Il lui servit son sourire le plus adorable, joignant ses mains devant son nez. « Je m'appelle Jinki, enchanté ! » Un petit rire s'échappa de ses lèvres avant qu'il ne se penche doucement vers elle. « Je peux te demander ton prénom ? »

Parce que son nom, il s'en battait carrément. Ce n'était jamais sexy un nom, sauf si c'était Kasunagi, mais il doutait que cette gueuse ait la chance de porter ce nom, vraiment.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 1 Juin - 20:10
Beau de loin aussi
Natsuki & Jinki

Il continuait à lui parler. Il aurait pu simplement s’en aller, accepter de dire qu’il s’était trompé et s’en aller, comme tout le monde, mais il restait là à lui parler comme s’ils se connaissaient. Natsuki serra un peu plus ses mains entre elles, si fort qu’elle se mit à espérer que ses doigts n’allaient pas se briser comme de vulgaires morceaux de papiers. Et pour bien mélanger les matières, elle avait les jambes en coton. Pourquoi venait-il lui parler, à elle ? Avait-elle fait quelque chose pour attirer son attention ?

« Vous… Tu… »

Il se trompait. Ce garçon avait l’air si jeune. Mais à quoi bon parler, de toute façon ? Elle n’avait strictement rien à lui dire et il semblait vraiment bizarre. Peut-être allait-il se lasser, si elle le laissait sans réponse assez longtemps ? Elle détourna le regard du jeune inconnu pour le reposer devant elle et espérer encore plus fort qu’il allait disparaître en un battement de cils. Était-elle aussi mauvaise à la prière, que les divinités s’acharnaient à faire le contraire de ce qu’elle avait demandé ?

Il parlait encore, encore. Ne s’arrêtait-il jamais ? Elle n’osa reposer les yeux sur lui, se focalisant sur un point invisible alors qu’il s’adressait à elle.

« Natsuki… » Souffla-t-elle avant de prendre une profonde inspiration. « Enchantée. »

Ce n’est pas parce qu’il souriait, qu’il se montrait poli qu’il n’agissait pas totalement à l’encontre de ce qu’elle espérait. Même après quelques secondes, elle ne parvenait à se calmer et avait l’impression d’étouffer tant son cœur battait fort. Il fallait qu’elle se calme, qu’elle agisse comme elle l’aurait fait face à un parent d’élève, comme elle l’aurait fait avec les petits qu’elle gardait habituellement. Mais il n’avait rien d’un petit de quelques années à peine, comment pouvait-elle faire ?

« Vous savez, certaines personnes aiment se recueillir seule… »

Désormais, elle se tenait à un demi-pas supplémentaire de son interlocuteur. Par sécurité. Par volonté de s’enfuir, aussi, sûrement. Les lèvres pincées elle ferma les yeux et réprima un soupir, essayant de trouver une certaine paix intérieure afin de se recueillir. Il fallait que ce garçon s’éloigne.

Pseudo : every Mes messages : 299 Yen (¥) : 51 Avatar : kim jisoo (blackpink) Schizophrène? :
Satoshibb Age : 20 ans Date de naissance : 16/06/1996 Astrologie : gémeaux oklm Métier : tueuse à gage depuis ses 18 ans, résultat de mauvaises influences et surtout, uniqiue talent Résidant à : Shibuya, avec sa Quinn d'amour ♥ Planning :

Me rapprocher de Yuto pour le protéger et tuer son père pour me venger.
Aller voir Quinn pour décompresser un peu.
Me payer un bon restaurant et manger tout ce qu'il y a au menu
Rendre visite à Asteria et voler discrètement un de ses bébés ♥
Cacher mes vraies activités quoi qu'il arrive
Chanter avec Noah
Rendre visite à mon ex en prison



Navigation :



#ACTLIKENOTHINGSWRONG

PrésentationRelationsMultimedia



#FREEFOOD

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 9 Juin - 20:37
J'suis un beau gosse
Natsuki & Jinki

Natsuki, c'était vraiment un prénom de pucelle souillon, il aimait bien, ça lui donnait l'air d'être encore plus parfait, encore plus dominant. Il leva un peu le menton en la regardant, elle avait l'air si pure, c'était horrible, il avait envie de l'aider, il pouvait l'aider, il la rendrait heureuse quelques heures, puis elle pourrait retourner à sa triste vie. Parce que la vie de Natsuki devait être triste, sa tête était déjà triste, ça faisait sûrement écho au reste, qu'on ne vienne pas lui dire le contraire, il savait très bien ce qu'il avançait par là.

En tout cas, la gueuse était enchantée et il voulait bien la croire, c'était toujours une joie que de le rencontrer. Tous le monde devait ressentir cette joie immense, comme face au Messi. Un vrai dieu vivant, parfois, il s'effrayait au petit matin, lorsque, encore un peu endormi, il croisait son reflet et que sa beauté l'agressait. Si beau. Comment était-ce possible de l'être autant ? Pourquoi la nature l'avait autant gâté ? Il ne savait pas, vraiment, en toute humilité, il savait que c'était injuste envers les autres, mais il ne pouvait rien y faire, il était tout simplement né ainsi.

Certaine personne préférait prier seule, mais pas quand il était là, ça aussi, l'Odalisque avait oublié de le préciser. Elle devait savoir que même seul, on avait envie de la belle présence de Jinki qui ne faisait qu'apporter joie et amour sur cette terre. Il n'était pas Jésus, il était Dieu !

« Oh... Et c'est ton cas ? » Sur son visage, l'air le plus triste du monde. Comptait elle vraiment l'abandonner ? Elle ne lui ferait pas ça. Elle n'avait pas le droit de lui briser le cœur. « Je comprendrai, tu sais. » Non, bien sûr qu'il ne comprendrait pas ce qu'elle avait comme foutu problème. « On peut aller boire un truc si tu veux, faire connaissance. » Il parlera de lui, elle écoutera d'un air émerveillé, il avait si hâte.

Son regard se posa sur elle et il sourit doucement, pour la convaincre d'accepter. Elle en avait envie, forcément. Il demanderait à n'importe qui ici, qu'il viendrait avec lui. Les dieux eux-mêmes viendraient, comme dans Mulan, ils se réveilleraient pour le suivre.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 19 Juin - 21:51
Beau de loin aussi
Natsuki & Jinki

Si elle restait silencieuse, il allait se lasser. Oui, il ne pouvait que se lasser, trouver qu’elle était inintéressante et réaliser qu’il n’avait rien à lui raconter. Enfin, peut-être ? Natsuki l’espérait du plus profond de son cœur. Malheureusement, plus les secondes passaient, plus elle avait l’impression désagréable que le garçon qui se trouvait à ses côtés n’avait pas l’intention de la laisser tranquille. Qu’avait-elle fait pour mériter un tel châtiment ? Elle venait prier, elle suivait chaque étape de sa petite routine à la lettre en essayant de ne jamais, jamais commettre un pas de travers. Pourquoi ? Le stress montait encore et semblait ne pas vouloir disparaître, lui tordant douloureusement les tripes.

« Je… Peut-être ? »

Ah, il n’allait pas faire le malheureux ! Elle pinça les lèvres, un peu plus fort encore, et ferma les yeux en priant pour qu’il disparaisse. Ne pouvait-on lui accorder ça ? Elle ne demandait presque rien d’habitude, si ce n’était un peu de silence et de paix. L’envie de hurler était présente comme jamais, et l’ancienne patineuse la réprimait difficilement en essayant de se concentrer sur ses prières silencieuses. S’il comprenait, qu’il déguerpisse ! Elle ne pouvait lui dire.

« Jeune homme, vous êtes bien gentil, mais reculez... » Sa voix se brisa lamentablement à mesure qu’elle parlait et, quand elle arriva à la fin de sa tirade, elle n’était plus qu’un faible murmure. « S’il vous plaît ? »

S’empêcher de trembler était presque devenu impossible et elle avait l’impression que n’importe quoi aurait suffi à le faire s’effondrer maintenant. Un soupir échappa à ses lèvres alors qu’elle détournait le regard de son interlocuteur, frottant nerveusement ses mains contre ses cuisses, comme si cela allait lui permettre de se débarrasser de ce qu’elle venait de dire. Avait-elle vraiment le droit de s’adresser comme ça à un parfait inconnu ? Il n’était pas méchant, il souriait, mais… non, vraiment, ça ne changeait rien.

« Si j’accepte, est-ce que vous me laisserez tranquille ? »

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:48
 

J'suis un beau gosse [♦] Natsuki&Jinki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chaussette le beau gosse
» Voulez-vous être un beau gosse ? Si oui frappez un moldu.
» Le Beau Gosse est dans la place ! ✖ Alex Black ✖
» Beau gosse recherche blonde aux gros seins
» des liens pour un beau gosse peu connu
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-