AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'amour consiste à être bête ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 5 Juin - 22:44
Tenue †  Faisant le tour sur le paquebot immense ou il se trouvait, clope au bec, Xia He, regardait que tout soit en ordre. Il était là en tant que professeur. Mais pas que. Il avait spécialement demandé à pouvoir partager la même chambre que « sa sœur » parce qu’il n’avait pas envie qu’elle dorme avec un autre que lui. Jalousie ? Pas vraiment. Ou alors il ne s’en rendait pas vraiment compte. C’était un peu chaotique entre eux, comme depuis toujours depuis qu’ils avaient quitté la Chine précipitamment… Pour sa part, il faisait vraiment des efforts pour ne pas lui rendre la vie trop dur, plus depuis cet accident. Mais il avait l’impression de pisser dans un violon. Ce qu’il faisait, elle s’en foutait royalement. Y’avait pas d’autres mots pour ça. Tirant longuement sur sa clope, il pouvait voir la jeune fille monter sur le paquebot. S’approchant d’elle, il soupira en la regardant à travers ses lunettes de soleil. « T’as rien oublié à l’appart c’est bon ? Suis-moi, que je te montre la chambre. » Dormir ensemble n’était pas un souci. S’ils ne se « supportaient » pas, ils dormaient plus souvent ensemble que quiconque sur ce foutu bateau. Dormir seul était devenu très rare, à tel point que sans elle, il en venait parfois à ne pas trouver le sommeil. Ecrasant sa clope avant d’entrer dans les couloirs du paquebot, il lui montra rapidement la chambre en soupirant. « Tu sais que là, tu vas rester des mois enfermé avec moi hein ? Genre… Tu ne pourras pas fuir pour ne pas me voir… » Après tout il sera partout… Le paquebot pouvait sembler grand mais dans le fond, pour fuir quelqu’un, il était bien petit.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 11:04
Tenue ☇ « Je te signale que je n’ai jamais voulu passer mes trois prochains mois coincée ici avec toi. C’est toi qui as fait tes magouilles et me voilà obligé de devoir encore te supporter » siffla-t-elle en faisant claquer sa langue contre son palais. Nul besoin de préciser qu’elle se serait très bien débrouillée pour trouver un suppléant de nuit, car elle ne comprenait absolument pas la démarche de celui qu’elle avait tristement pour tuteur. «  Tu sais que là, tu vas rester des mois enfermé avec moi hein ? Genre… Tu ne pourras pas fuir pour ne pas me voir… » Roulant des yeux pour manifester plus qu’ouvertement son exaspération, elle lâcha un long soupir. « Si tu sais que j’passe mon temps à te fuir, tu ne peux pas me laisser tranquille ? » Elle dépassa le seuil de la cabine, se jetant sur le lit, plus que fatiguée alors que la croisière n’avait pas réellement commencé. Plutôt qu’un séjour paradisiaque au milieu de la mer, cela semblait s’annoncer comme un détour en enfer. S’asseyant en tailleur sur le lit, elle dévisagea le chinois. « Justement, tournons le problème autrement. Parce que je vais tourner en rond toute mes journées sans pouvoir réellement fuir, faisons en sorte de ne pas nous croiser ? De toute, je serais de retour pour dormir, alors pas besoin que tu me colles aux basques… Ce n’est pas aujourd’hui que je vais sauter du navire et rejoindre le large. » Passant sa main dans ses cheveux, d’un geste presque agacé, elle plante son regard dans celui de Xia He. «  Tu pensais sérieusement que j’allais me montrer docile et sagement ignorer que tu me pourries encore mes vacances ? Mes valises ? Elles sont dans une autre chambre. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 11 Juin - 12:38
Tenue« Si tu sais que j’passe mon temps à te fuir, tu ne peux pas me laisser tranquille ? » Ah… qu’elle pouvait se montrer chiante quand même quand elle s’y mettait. Elle ne pouvait pas y mettre du sien ? Comme lui, mettait de l’eau dans son vin ? Elle ne voyait pas les efforts qu’il faisait ? Elle avait que la haine et la colère en elle. Sale gosse. Les adolescents, sont tous ingrats pour Xia He, et elle, c’était la première à l’être. Le top du top du podium. Elle était imbattable pour ça bordel. « Justement, tournons le problème autrement. Parce que je vais tourner en rond toute mes journées sans pouvoir réellement fuir, faisons en sorte de ne pas nous croiser ? De toute, je serais de retour pour dormir, alors pas besoin que tu me colles aux basques… Ce n’est pas aujourd’hui que je vais sauter du navire et rejoindre le large. » Elle était sérieuse ? Il avait envie de lui foutre un kick. Pour de vrai hein. « Tu pensais sérieusement que j’allais me montrer docile et sagement ignorer que tu me pourries encore mes vacances ? Mes valises ? Elles sont dans une autre chambre. » Soupirant, il sorti une clope, sans l’allumer, vu qu’il était interdit de fumer dans les chambres et dans le bateau tout court. Il fallait sortir sur le pont. Bref. Il en avait marre. « T’sais quoi ? Va te faire foutre. J’te suis même pas à l’école, qu’est-ce tu veux que je te suive sur un bateau. Putain de gamine ingrate. » Enervé, il quitta la chambre en claquant la porte. Montant sur le pont, il s’alluma sa clope en soupirant. Ah, il rêvait parfois de l’étrangler et de la secouer. Mais il ne le ferait pas. Des efforts ? Ras le cul d’en faire pour quelqu’un qui n’en faisait pas. Qu’elle aille au diable.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Juil - 19:40
Tenue ☇ Aussitôt qu’il claqua la porte, elle ouvrit la porte pour refermer de la même façon que le chinois. « Dans ce cas, tu es tout aussi prié de ne pas me suivre à la prochaine escale » murmura-t-elle brièvement, avant de déguerpir après lui avoir tiré la langue. « Si tu me suis, t’es mort. » Elle le détestait de manière viscérale, elle ne supportait de sa part aucune forme d’autorité et même pour les choses les plus bénignes, elle se cabrait. Il fallait absolument qu’elle aille à contre-sens, qu’elle s’opposer à lui parce qu’elle réalisait que sans cela, elle n’avait pas de réelle raison de le haïr autant. Certes, il l’empêchait de retourner en Chine, mais pour autant elle n’était pas aussi insensible qu’elle le prétendait. Elle voyait les efforts qu’il faisait mais refusait de l’en récompenser. Qing Zhao refusait purement et simplement toute forme de sympathie à son égard. Paradoxalement, il devait être certainement la personne qui la comprenait le mieux, avec laquelle elle n’avait pas besoin d’expliquer les choses, ressasser des souvenirs qu’elle préférait oublier. D’un pas rapide, elle s’éclipsait vers l’accueil pour recueillir son trousseau de clef où l’attendait sa petite valise. Enfin, elle pourra passer une journée sans voir sa tête de croquemort. Il ne manquait plus qu’à trouver une victime, consentante ou non consentante et dans ce cas, elle le ferait à la tête de la cible. Elle avait apporté des somnifères, non pour elle vu que cela s’avérait inefficaces, mais justement pour son prochain polochon.



Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 6 Juil - 0:34
Tenue † Il n’en pouvait plus. Ça l’énervait, ah, ce qu’elle pouvait l’énerver. Il aurait dû finir moine. Franchement avec toute la patience qu’il faisait preuve avec elle, c’était comme s’il avait atteint le nirvana. Il pouvait réellement finir moine. Montant sur le pont du bateau, il fuma tranquillement sa clope en faisant le tour. Il regardait surtout si les élèves ne faisaient pas de conneries. Après tout il n’était pas là pour se la couler douce lui. Il était là comme professeur et surveillant. Il avait des responsabilités. Donc bon… Il se devait d’être vigilent et prudent. Enfin bon il agirait comme bon lui semblait surtout. Voyant deux abrutis monter sur le bord du bateau pour mieux voir l’eau, il s’approcha pour les tirer en arrière. « Si vous tombez j’irais pas vous pêcher, j’vous laisse pour nourrir les requins. Alors on s’éloigne du bord. » Il en profita pour leur foutre deux calottes histoire qu’ils n’essaient pas de nouveau. Et puis parce que ce n’était pas Xia He sans ce genre de geste. Soupirant, il jeta son mégot dans la mer. L’écologie, il s’en carrait le cul pour l’instant. Mains dans les poches il marchait tranquillement en sifflotant, avant de la voir. Elle était dos à lui. Mais il pouvait parfaitement la reconnaitre depuis le temps qu’il la connaissait. Ne bougeant plus il s’adossa contre une partie du bateau en la regardant simplement. Il savait pas pourquoi. Mais il avait l’impression, qu’elle mijotait quelque chose. Allez savoir pourquoi. Des chiens ne faisaient pas des chats. Ils n’avaient pas le même sang. Mais à force de vivre ensemble c’était légèrement tout comme.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:18
 

L'amour consiste à être bête ensemble.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-