AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 { mind you own business, please. } ft. Mizuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : me'ow Mes messages : 523 Yen (¥) : 268 Avatar : Oh Sehun Schizophrène? : Akira Age : 22 ans Date de naissance : 27/03/1994 Astrologie : bélier (thx love ♥) Métier : étudiant Année : 4th Résidant à : Chuo Planning :
Navigation :
ID x RPS x LIENS

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mar 28 Juin - 22:46
† À cette période de l’année, Yuto était toujours profondément distrait. Les cours lui semblaient doucement perdre de leur intérêt, il avait besoin de s’occuper l’esprit avec quelque chose. Autre chose que les propos rébarbatifs que tenait son père à longueur de journée et qui consistaient généralement en un enchaînement de nouvelles économiques parfaitement inutiles qui n’intéressaient que les rapaces de son genre. S’il aimait l’économie, il préférait encore s’attarder un peu plus longtemps sur les notes du cours de droit qu’il était occupé à remettre au propre avec une grande application, en profitant de l’absence de vent de la journée, assis sur un banc du campus de la Royal.

Son regard passait ainsi de la feuille, qu’il avait coincée sous sa trousse et qui était posée sur la surface boisée, au cahier ligné sur lequel il prenait note, appuyé sur la cuisse qu’il avait surélevée en croisant l’une de ses jambes au-dessus de l’autre. Avec application, il rédigeait quelques caractères, puis vérifiait qu’il ne s’était pas trompé, réservant pour plus tard le tracé des diverses marges et autres cadres que nécessitait la mise au propre de ses notes. Il avait juste besoin de prendre l’air au lieu d’aller s’enfermer dans une bibliothèque un peu trop remplie. De toute façon, il n’avait pas besoin de perdre son temps avec les autres : il ne les appréciait pas.

De manière générale, mis à part Satoshi, rares étaient les personnes qui avaient réussi à l’approcher depuis qu’il était entré à l’université. Il se faisait volontairement distant avec une partie de la population de l’établissement et, lorsqu’il s’agissait de l’autre, il se montait peut-être un peu trop prétentieux pour attirer leur attention. Toujours si sérieux, si silencieux, un peu trop intéressé par la réussite et les notions les plus retorses de leurs cours de droit. Qui aurait pu vouloir traîner avec lui ? Cela l’arrangeait bien.

Il leva brièvement le regard afin de regarder un groupe d’étudiants passer. Cette fois, il ne prit même pas la peine de les dévisager avant de retourner à son écriture. Il écrivait si mal qu’il devait s’appliquer énormément pour ne pas être illisible. Quelle idée, en même temps, d’écrire dans une telle position. Il aurait pu rentrer chez lui pour étudier, mais ça ne l’intéressait pas, ça non plus. Alors, comme il ne lui restait que cette solution, il continua à écrire en silence, ne laissant qu’un soupir franchir ses lèvres. Ce n’était rien. Juste une mauvaise période à passer.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Juil - 21:01
†S’étirant grandement, la jeune femme soupira d’aise alors qu’elle sortait enfin de sa salle de classe. Les cours théoriques étaient tellement ennuyant, ceux qu’elle appréciait le moins puisque si on lui donnait l’opportunité, elle aimerait pouvoir danser toute la journée. Elle était une pile électrique à elle seule, elle avait besoin de bouger, de se défouler et pas de rester assise sur une chaise à écouter des leçons qui, selon elle, ne servaient pas à grand chose. Cela enrichissait sa culture générale, lui permettait de paraître moins stupide auprès des autres artistes mais en toute honnêteté, Mizuki n’avait que faire. Elle préférait agir plutôt qu’écouter ou apprendre des tas de ligne sur un bouquin. Sa culture, elle pouvait très bien l’enrichir toute seule avec son ordinateur et internet si elle le désirait. Bref, certainement que son prochain cours serait plus passionnant. Mais, ce n’était pas pour de suite... Elle avait du temps devant elle. Il faisait beau au dehors alors pourquoi ne pas s’entraîner en extérieur ? C’était ce que la demoiselle avait pensé en premier lieu, se saisissant de ses affaires pour sortir d’un pas précipité, non pas sans saluer ses camarades de classe. Elle était sociable, elle avait ses amis, ses ennemis aussi toutefois elle n’avait pas peur de la solitude non plus. Elle était comme une véritable tornade, on ne la voyait pas forcément arriver et on ne la voyait pas partir non plus.

Son regard vaqua autour d’elle, à la recherche d’un coin où elle pourrait être tranquille sans qu’on ne vienne la déranger mais sa contemplation s’arrêta net à la vue de ce garçon assis paisiblement sur un banc. Elle le connaissait... En quelque sorte. Elle avait déjà eu l’opportunité de le croiser plusieurs fois et lui paraissait si fade. Tout du moins, sa vie à lui en tout cas semblait l’être. Il ne devait pas rire tous les jours et à chaque fois qu’elle le voyait, Mizuki se donnait une mission, celle de réussir à le faire quitter ses « cahiers », l’obligeait à s’amuser, à rire parce que non, ce n’était pas avec ses cours qu’il parviendrait à de telles choses.

Discrètement, la demoiselle s’avança en sa direction, contournant afin de ne pas se faire voir tandis qu’une éternelle esquisse se trouvait sur ses lèvres. A peine fut-elle arrivé à sa taille, qu’elle s’installa brusquement à ses côtés.

- Qu’est-ce que tu fais ? L’interrogea-t-elle tout en se penchant vers lui de façon à observer les feuilles qu’il tenait, Ce n’est pas trop embêtant le droit ? Tu sais, je te respecte vraiment. Je ne pourrais pas faire ça, étudier sans arrêt la tête dans les bouquins ! Je lâcherais prise au bout de trente minutes, et encore !

Comme d’habitude, elle lui racontait sa vie. Vie qui ne l’intéressait probablement pas seulement cette étudiante était une guerrière, elle n’abandonnait pas facilement et luttait jusqu’au bout pour atteindre son but. Même si ce garçon n’en avait strictement rien à faire et qu’elle l’ennuyait.

- Tu vas bien ? Ajouta alors la jeune fille en souriant, Pardon avec tout ça, j’ai oublié de demander !


Pseudo : me'ow Mes messages : 523 Yen (¥) : 268 Avatar : Oh Sehun Schizophrène? : Akira Age : 22 ans Date de naissance : 27/03/1994 Astrologie : bélier (thx love ♥) Métier : étudiant Année : 4th Résidant à : Chuo Planning :
Navigation :
ID x RPS x LIENS

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Jeu 7 Juil - 15:00
† L’excellence de la famille Hashimoto lui avait coûté une mère, une enfance, une vie entière. Pourtant, Yuto continuait à travailler, à donner le meilleur de lui-même. Tant que Seito serait en vie, il n’aurait pas le choix. C’était une affirmation qu’il se répétait de jour en jour sans aucun répit, n’essayant même pas de changer les choses, quand bien même cette situation mettait ses nerfs à rude épreuve. Menant cette double vie d’étudiant modèle et de jeune homme qui appréciait les sorties, il se débrouillait pour équilibrer deux mondes. Une stabilité précaire, comme la sienne, qui menaçait de s’effondrer à tout moment et de le laisser en morceaux. Il aurait pu être tellement mieux qu’un objet dont on se servait afin de laisser briller une famille. Il aurait pu être tellement plus apprécié s’il n’avait pas cherché à maintenir en vie cet ersatz de lui-même que son père souhaitait voir grandir et évoluer. Cela lui avait coûté une petite amie, une nourrice, un passé et peut-être même un futur. Il détestait son père pour tout ça.

Ruminant à nouveau sur les circonstances tragiques de la mort de sa mère, Yuto continuait à retranscrire les différents caractères qui composaient sa langue, soignant ses traits afin de ne pas avoir à recommencer une fois qu’il serait rentré. Il aurait pu demander à la secrétaire de s’en charger, mais il avait un certain amour pour le travail bien fait et, plus important encore, pour ses propres accomplissements. Oui, il aimait recopier ses cours de ses propres mains. Cela rentrait mieux, de toute façon, et cela lui donnait un sentiment d’appartenance fort agréable qu’il ne pouvait obtenir autrement. Malheureusement, cela prenait beaucoup de temps. Suffisamment pour que vienne l’interpeler une personne qu’il aurait espéré ne pas croiser.

Quand la voix de l’autre étudiante parvint à ses oreilles, Yuto se mura dans le silence et continua à observer calmement ses feuilles, se trouvant soudainement incapable de continuer à copier. Qu’elle soit si près le stressait un peu. Que voulait-elle encore ? L’ennuyer ? Sans rien avoir dit de plus qu’une question, elle l’agaçait déjà. Pour une fois qu’il était tranquille, que personne ne venait l’ennuyer. Un beau ciel sans nuage. Était-il maudit à ce point ? Au petit jeu du silence, il ne tint guère plus que quelques secondes, laissant finalement s’échapper un soupir alors qu’il essayait de faire abstraction d’elle.

« J’étudie, ça ne se voit pas, peut-être ? »

Il lui jeta un regard noir avant de reposer les yeux sur sa copie en secouant un peu la tête. Rien ne l’exaspérait plus que le comportement de certains étudiants qui ne souhaitaient comprendre à quel point il était crucial pour lui de réussir son année et d’étudier régulièrement. Une fois qu’il aurait réussi, qu’il aurait battu son père à son propre jeu, il pourrait relâcher la pression. Pas avant. Surtout pas à l’université.

« Je vais bien, mais je suis occupé. Va ennuyer quelqu’un d’autre. »

Il n’aurait pu lui cacher qu’elle l’ennuyait. Si seulement il avait pu être un peu plus direct. .


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Juil - 18:49
†Mizuki ne comprenait pas ce garçon. Ne s’ennuyait-il pas à passer son temps à étudier sans arrêt ? Est-ce qu’il savait sourire d’ailleurs ? A chaque fois qu’elle le croisait, il avait toujours cet air sérieux accroché à sa figure... Sa vie à lui ne devait pas être très joyeuse. Elle le plaignait et c’était la raison pour laquelle, elle s’était mis en tête d’égayer sa journée, ne se souciant pas le moins du monde qu’elle le dérangeait. Car même si c’était le cas, la jeune fille n’en avait que faire. Ce n’était pas de sa faute à elle si cet étudiant n’était pas sociable... Elle aimerait juste parvenir à le faire quitter ses bouquins, à avoir le droit ne serait-ce qu’à une faible esquisse. Ce serait déjà une grande victoire pour elle si le garçon lui souriait sincèrement et cherchait en retour à apprendre à la connaître. Peut-être avaient-ils tout un tas de point commun mais pour cela, il fallait s’en donner la peine et vouloir en découvrir plus sur l’autre. Mizuki le désirait cependant cela ne semblait pas être le cas de cet individu qui l’écoutait à peine, ne pensant qu’à ses cours et lui faisait clairement comprendre qu’elle l’ennuyait. Elle n’était pas stupide, elle l’avait bien compris... Alors pourquoi ne lâchait-elle pas le morceau ? Peut-être parce qu’elle était bornée, qu’elle n’avait pas dit son dernier mot et qu’elle aimait enquiquiner son monde.

- Je n’ai personne d’autre à ennuyer. Puis, je vous aime bien.

Tu l’aimes bien mais tu connais rien de lui, elle est où ta logique là-dedans ? En soit, Mizuki n’avait certainement jamais eu de logique donc, il était inutile de lui poser ce genre de question. S’amusant à faire bouger ses jambes devant elle, ses mains en appuie sur le bord du banc, elle ne pouvait s’empêcher de sourire sans daigner se relever.

- Sinon, si jamais vous vous en souciez, Déclara l’apprenti danseuse avec enthousiaste, Je vais bien également ! Mon meilleur ami est rentré des Etats Unis, il y a pas longtemps, je suis vraiment contente ! Vous devriez le rencontrer, c’est un chic type ! Et promis, il ne ressemble pas à Justin Bieber. C’est un japonais, un vrai !

Mizuki... On s’en fiche. Un faible rire s’enfuit de sa bouche alors qu’elle songeait à Akira et au fait qu’il était bel et bien sur le sol nippon désormais. Elle ne pouvait pas être plus heureuse qu’en cet instant.

- Qu’est-ce que vous aimez dans la vie à part les études ? Moi c’est la danse, j’adore la danse ! Et ma petite soeur aussi, elle est tellement adorable. Bon en fait je suis pas très compliqué, j’aime de tout.

Raconter sa vie principalement. Le pauvre garçon qui souhaitait juste être tranquille, avec une fille comme elle, il n’était pas sorti de l’auberge.


Pseudo : me'ow Mes messages : 523 Yen (¥) : 268 Avatar : Oh Sehun Schizophrène? : Akira Age : 22 ans Date de naissance : 27/03/1994 Astrologie : bélier (thx love ♥) Métier : étudiant Année : 4th Résidant à : Chuo Planning :
Navigation :
ID x RPS x LIENS

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Ven 5 Aoû - 22:16
† Les yeux de l’étudiant restèrent plantés sur la feuille qu’il tenait entre les mains alors qu’il écoutait les propos ennuyeux de la jeune femme qui venait de l’interpeler, pour ne pas tout simplement dire qu’elle le dérangeait. Pourquoi s’acharnait-on à lui envoyer les êtres les plus bavards et perturbants de cette école ? Il n’avait rien demandé, si ce n’était un peu de tranquillité afin de pouvoir recopier ses notes. En cette période assez difficile, il n’avait aucune envie d’être dérangé par une parfaite inconnue, quand bien même il avait pris l’habitude de voir débarquer cette demoiselle qui, de façon plus qu’évidente, avait le besoin de venir l’enquiquiner lorsqu’elle le croisait. C’était malheureux de n’avoir aucun autre intérêt dans la vie. Il y avait pourtant beaucoup de choses, plus intéressantes que gaspiller le temps des autres, à faire.

« Dommage que ce ne soit pas réciproque. » Répondit-il platement.

Ce comportement l’exaspérait, tout comme l’agitation dont la demoiselle faisait preuve en gesticulant à ses côtés. Il détestait les personnes incapables de se contrôler, qui passaient leurs heures à tourner autour des autres et à leur parler sans aucune raison. De son côté, il était réglé comme une horloge, se sentait obligé d’être présent à ses rendez-vous à l’agence et ne laissait que difficilement une place à la digression. Ses journées étaient presque entièrement planifiées, jusqu’aux soirées, en tout cas. Un soupir lui échappa quand elle termina sa seconde salve de paroles.

« Écoute, je me fiche de ce que tu racontes ; je suis occupé. Contrairement à toi, sans doute, j’aimerais réussir mon année. »

Un sourire crispé parut sur le visage enfantin de l’étudiant en droit, qui ne tarda pas à reposer les yeux sur le papier qui se trouvait entre ses doigts, qui s’étaient d’ailleurs doucement resserrés. Il poussa un profond soupir avant de reprendre sa copie, espérant ne plus être dérangé et, surtout, voir cette demoiselle retourner à ses petites affaires.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 18:56
 

{ mind you own business, please. } ft. Mizuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Présentation de la Ligue-1-foot-business-couleur-orange
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-