AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [ABANDON] Trouble, trouble, savior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Juil - 19:29

TENUE ◇ La fête était à son paroxysme, et le quatrième verre de mojito que buvait Eun Ae lui attaqua correctement le cerveau. Elle commençait à voir la pièce divagué autour d’elle, les corps emmêlés ensemble, fondant peu à peu. Eun Ae ne pouvait s’empêcher de rire ; tout ce qui se passait autour d’elle devenait incroyablement ridicule. Elle cligna des yeux rapidement, surprise de voir son chien avec un corps d’humain. Eun Ae se rapprocha de la personne en mouvement sur la piste de danse et se jeta dans ses bras. Elle commença à danser avec, susurrant le prénom Flocon. Elle était ravie de voir que son chien s’amusait autant qu’elle : « Je suis contente que tu sois là bébé chou ~ »

La nausée monta en elle rapidement, elle se détacha de ce qui ressemblait à Flocon avant d’accourir vers les toilettes au fond du bar. Ses jambes étaient aussi molles que de la gelée. Eun Ae se contempla dans le miroir, les lèvres pincées. Elle était très pâle, un vrai fantôme. Elle s’appuya au lavabo et s’éclaboussa d’eau froide sur le visage. Son maquillage coulait de ses yeux, elle ressemblait à un panda. Elle se moqua de son reflet dans le miroir sous le regard jugeur des deux autres filles présentes.

Elle sortit des toilettes en trébuchant sur ses pieds, manquant de se prendre le mur. Cependant, un garçon la rattrapa d’une poigne assez forte avant de la tirée hors du club. Eun Ae, trop éméchée pour se rendre compte de ce qu’il se passait, le suivit sans dire un mot. La fraicheur de l’extérieur la fouetta en plein visage. La chair de poule se voyait sur ses bras.

« T'es qui ? Questionna-t-elle réellement curieuse. Elle n’avait jamais vu son visage ailleurs et elle était sûre qu’il ne faisait pas partie de son cercle d’ami. »

Le jeune homme ne lui répondit dit pas et s’approcha d’elle jusqu’à forcer un baiser. Elle le repoussa avec le peu de force qu’elle avait. Le garçon grogna avant de charger encore une fois, cette fois il s’attaquait au cou. Eun Ae essaya de se dégager de son emprise mais le garçon était beaucoup trop fort.

« Mais arrête ! Lâche-moi, si tu veux coucher avec quelqu’un va ailleurs ! annonça-t-elle furieuse. »

Le jeune homme se redressa les sourcils froncés. Il cracha sur le sol avant de serrer douloureusement les bras d’Eun Ae entre ses mains. Il émit un petit rire ironique avant de la pousser violement contre le mur en brique. La tête d’Eun Ae se cogna, elle voyait quelques petites étoiles autour d’elle.

« Tu me dis ça maintenant alors que tu faisais ta pétasse dans le club ?! »

La main du jeune homme se leva dangereusement. Eun Ae ferma ses yeux, elle attendait la gifle mais rien ne vint. Hésitante, elle entre-ouvrit une paupière pour seulement voir l’avant-bras du garçon bloqué par une main inconnue.



Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 24 Juil - 22:43


TROUBLE TROUBLE SAVIOR
ft eun ae


Il sort du taf. Besoin de s'acheter des clopes et de marcher aussi. Certains jours, on se dit qu'on devrait rester coucher. L'amertume dans les molaires, il paie la bonne femme pour ses deux paquets de tueuses blanches et ressort dans la rue, pensif, s'allumer une clope en silence. Il croise les passants, si souriants, si soit disant altruistes, mais ce sont des conneries. Même la plupart des médecins ne font pas forcément ça pour aider son prochain... Il aurait bien foutu une tarte à un de ses collègues, et les urgences ont été mouvementé ce soir. Jusqu'à 4 heures de taf à l'hosto après 5 à l'université et du sang, beaucoup de sang, une mère hystérique, un connard de dealer barraqué comme hulk qui lui a bien dérouillé l'épaule et qui a foutu un de ses collègues au tapis et son ex aussi qui s'est pointé la bouche en coeur pour quémander sa clémence et revenir avec lui. Et pour finir son père au téléphone pendant sa pause pour lui demander de l'accompagner pendant son congé à une affaire importante, et s'il refuse, on viendra de toute façon le chercher de force. Il sait que ses jours sont comptés à faire ce qu'il veut de sa vie. Peu importe. Son humeur est trés moyenne et il n'a pas la patience qu'il a d'ordinaire. Le mec des rues qui a percé à RPS il y a huit ans n'est jamais très loin au final, et il s'alignerait bien un joint pour se détendre et pour oublier que le sang de ce connard de Hulk est probablement encore sous ses ongles.

Il remet sa casquette noir à l'endroit et s'engage dans une rue déserte. Aucun élève ne l'aurait probablement reconnu comme ça. L'uniforme médical ou les chemises et pantalons pincés de quand il est prof, n'ont rien à voir avec sa vraie nature, mais les règles sont les règles. Les cendres s’effritent au fur et à mesure qu'il fend sa propre fumée en avançant, les mains dans les poches à se demander ce qu'il va bouffer ce soir, sa bagnole étant à quelques pas, quand il entend crier... et pas une voix féminine douce. Agressive. Oh. Il s'arrête à un croisement de rue, et observe une scène quelque peu irritante...Un "Kss." sifflé dans ses dents et il finit par s'approcher en silence derrière le mec pour lui stopper sa main, échappant sa clope au sol, mais il s'en fout. "Elle t'a dit de dégager..."

Il connait cette fille de visu à l'université, une élève. Même si ce n'est pas la plus calme de toutes, il n'en reste pas moins que ce porc n'a rien à foutre ici... Ce dernier fulmine. Il fait presque une tete de plus que Bo. Il a l'habitude, pas sa faute s'il n'est pas grande. Ce dernier était de la frapper en pleine poire, mais Bo se baisse et souplement, il lui envoie un bon coup dans le foie avant de prendre le poignet de la douce et de la tirer sur le coté en grognant. "Pourquoi t'as autant bu..." Pourquoi ELLES boivent autant tout court. Il est abonné à ça le pauvre, même ses potes encore élèves l'ont appelé pour ça la dernière fois... Le type essaie de revenir à la charge, mais Bo finit dans la rue au milieu des passants avec l'étudiante et le regarde avec un petit sourire en coin, écartant les mains, du style -vas y fais toi plaisir- . Le mec souffle et fait demi tour, la proie perdue et le foie en feu. Bo soupire et regarde la fille en coin: "Tu l'as rencontré où ce mec et pourquoi t'es dans cet état..." D'un doigt il pousse les mèches emmélés de son visage pour voir son état... Son maquillage est pas waterproof on dirait... le résultat est pas glorieux... "C'est quoi ton nom?"


 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 23:38

TENUE ◇ Eun Ae se tourna vers l’homme qui venait de la « sauver ». Elle le reconnaissait. C’était un professeur à l’université où elle se rendait. Elle pouffa faiblement, trouvant la situation comique. Tout ce qu’elle voulait c’était se retrouver devant un professeur, le maquillage dégoulinant de partout avec un taux d’alcool dans le sang assez important. Elle se dégagea du mur, et enveloppa son corps de la chemise à carreau qu’elle avait autour de la taille. « Je n’ai pas autant bu, juste quatre verres et j’ai assez dessaoulé depuis que je suis sortie des toilettes » Elle se frotta énergiquement les yeux, le noir séché de son mascara et eye-liner s’effritant sur ses doigts. La rue était faiblement éclairée, les lumières néons au-dessus du club éclairait seulement l'entrée. « Ce gars-là, je ne l’ai absolument jamais vu de ma vie » Elle pointa du doigt le professeur, encore un petit peu pompette. « Je ne vous dirais pas mon prénom, on ne se connait même pas »

Il était hors de question qu’Eun Ae s’affiche haut et fort devant ce professeur. Il l’avait sûrement reconnu physiquement car ils se croisaient souvent à l’université. Elle s’avança vers l’entrée du bar en titubant Il fallait qu’elle retrouve son amie, c’était elle qui devait la ramener, elle n’avait aucun autre moyen de transport à sa disposition sinon. Elle doutait fortement que des bus passent encore à cette heure-ci. Elle se retourna vers le professeur, le regard curieux. Que faisait-il à cette heure-ci près d’un bar branché plutôt jeune ? Elle sourit amusée : « Que faites-vous ici ? Vous êtes trop vieux pour aller dans un endroit comme celui-ci, elle fit une courte pause avant d’ajouter ; je dis ça pour vous, si vous entrez là-dedans ils vont tous vous regarder avec mépris ».

Elle s’avança vers lui jusqu’à être à son niveau. Décidément, soit les hommes étaient vraiment grand ici, soit elle était réellement petite. Elle haussa le visage vers celui de son professeur avant de pouffer de rire. Elle riait tellement que son ventre la faisait souffrir. Elle se redressa, le visage rougit, les lèvres pincées : « J’espère que vous n’avez réellement pas voulu entrer là-dedans…» Elle divaguait complètement. Pratiquement toute cette conversation la faisait rire même s’il n’y avait pas du tout du comique dans la situation. Eun Ae s’était fait presque agressée, mais avec l’alcool dans le système, ce souvenir était parti aussi vite qu’il était arrivé.





Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 22:51
 

[ABANDON] Trouble, trouble, savior

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» Trouble mnémonique ou mnémotechnique,la methodologie du mensonge politique
» Quand la neige éclatante trouble les esprits... [PV Yuko]
» Ezekiel Kilmien ∾ Cause I knew you were trouble when you walked in
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-