AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The mother, the son and the Waiter ╬ Iruma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Juil - 22:56


The mother, the Son and the Waiter
Maori x Iruma

...Présent...

Madame Jang avait eut une longue journée, entre les tournages des deux dramas dont elle avait la responsabilité, les coupures et refaire faire plusieurs fois les mêmes scènes aux acteurs et actrices afin que tout soit parfait, elle en avait du travail, bien que tout ça n'en était que le quart de ce qu'elle faisait d'habitude. Ses collègues sachant parfaitement qu'elle voulait être très présente pour son fils, ils savaient aussi qu'ils pouvaient terminé plus tôt qu'avec les autres producteurs. Ainsi, vers dix-sept heures quarante-trois, elle était partie, saluant ses collègues et les acteurs du drama qu'elle était entrain de finalisé tandis que l'autre était au milieu. Après tout, elle était du genre à s'occuper de plusieurs choses à la fois et savait gérer son temps en sa faveur. Suite aux « au revoir », elle avait rapidement pris sa voiture, démarrant assez vite pour se dégager et partir en direction du quartier de Shibuya pour y retrouver son fils, qui heureusement, était en très bonne compagnie dans ce café depuis qu'il l'attendait là bas chaque soirs après les cours. En sachant que son fils ne s'ennuyait pas, elle prenait son temps sur la route, afin d'y arriver saine et sauve. Parce qu'au début, quand elle savait son fils l'attendre mais qu'il n'y avait personne pour lui tenir compagnie, elle avait toujours peur d'arriver en retard ou même de le laisser trop attendre son arrivée. Heureusement, son fils avait fait la connaissance qu'un serveur au nom d'Iruma. Et elle lui en était redevable d'être là pour Kyotaro qui l'attendait patiemment chaque soirs.

...Souvenirs...

C'était il y a quelques semaines, alors qu'elle s'était garé non loin du café où l'attendait son fils, elle l'avait aperçue près de la vitrine avec un des serveurs du fameux café. Kyotaro avait particulièrement à l'aise et riait aux éclats devant le jeune homme. Ces deux-là ne s'étaient jamais connus auparavant, et pourtant, on aurait pu dire qu'ils se connaissaient depuis toujours. De là où elle était, Maori voyait son fils particulièrement complice et joyeux. Alors curieuse, et en même temps parce qu'elle venait chercher son petit garçon, la femme sortie de sa voiture de luxe qu'elle verrouilla. Quand elle travaillait, elle avait toujours sa voiture de luxe, tandis que pendant les vacances et les jours de congés, elle conduisait une coccinelle de collection qu'elle adorait énormément et dont elle n'avait aucune envie de vendre ni de perdre. Au moindre problème, elle allait toujours chez le garagiste pour en prendre soin. Au début, elle ne tombait que sur des mécaniciens à la cons, mais en voyant l'amour qu'elle portait à sa petite coccinelle, ils finirent par prendre réellement soin de sa voiture lorsqu'elle leur demandait. Maori entra alors dans le café, s'approchant de la table où était son fils qui remarquait rapidement qu'elle était arrivée. Ce petit garçon s'était levé pour courir jusqu'à elle et la prendre dans ses bras.

« - Maman !
- Coucou toi ! » avait-elle dit avant de serrer son fils dans ses bras.

Elle allait lui demander comment avait été sa journée, mais le petit lui coupait la parole en la tirant pour venir s'asseoir à côté de lui à table. Il commençait à lui parler du gentil serveur qui lui tenait compagnie avant qu'elle n'arrive, invitant alors l'inconnu à s'incruster dans la discussion.

...Présent...

Quelques minutes s'étaient déroulés avant que la femme arrête sa voiture sur le parking. Sortant de sa voiture qu'elle verrouillait avec un petit sourire en coin après avoir attrapé deux cadeaux. Un pour son fils pour qu'il ne soit pas jaloux, et un pour remercier le serveur d'accorder un peu de son temps pour tenir compagnie à Kyotaro. « Si seulement Ryosuke pouvait être là... » se disait-elle en posant les yeux sur la vitrine du café où elle voyait son fils qui parlait, parlait et parlait encore avec un si grand sourire tout en laissant quand même le serveur s'occuper des clients. Dans le cadeau pour Kyotaro, il y avait une bande dessinée de la série Thor dont il était particulièrement fan et dont il ne cessait chaque jours de faire savoir à sa mère qu'il voulait avoir le nouveau volume pour connaitre la suite. Tandis que pour Iruma, elle lui avait acheté une montre dont le design faisait penser aux pirates des caraïbes. Bien sûr, Maori était fan des pirates des caraïbes, mais elle avait déjà la boussole de Jack Sparrow et ça lui suffisait déjà. Et puis, la montre était jolie, il n'y avait aucune raison que cela ne fasse pas plaisir. Ainsi, elle poussa la porte pour rentrer dans le café, saluant son fils ainsi que le serveur et leur donnait rapidement les cadeaux. Elle était bien trop pressée de voir leur réaction qu'elle ne pouvait attendre une minute de plus.

« Surprise ! »

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 17:36


The mother, the son and the Waiter

feat Jang Maori

Depuis le décès de mon frère, le mot "famille" est passé à la trappe. Depuis un an j'ai quitté ma famille. Je haissais mes parents pour penser à leurs entreprises plutôt qu'à nous. Ca m'avait affecté, au point où j'étais devenu froid et distant. Je ne souriais presque jamais et je me forçais à sourire au café pour ne pas perdre mon emploi. Mais depuis quelques semaines, j'ai rencontré une personne qui m'a redonné le sourire. Un jeune garçon de 10 ans qui attend tous les soirs au café que sa mère vienne le chercher. Ce garçon est un vrai rayon de soleil! Je passe toutes mes pauses de l'après-midi avec lui, ça me faisait du bien, je pouvais penser à autre chose qu'à toutes les merdes qui m'arrivent. Et puis sa maman est une personne très sympathique et bienveillante. Maori est une femme forte et une mère bienveillante


[FLASHBACK]

-Ha bon? c'est Pikachu ton préféré? Je préfère Evoli.

C'était encore une de mes pauses où je les passais avec Kyotaro, le fils de Maori. On débatait sur le meilleur pokémon, c'était Pikachu contre Evoli. Sympa le débat. Ce petit débat me faisais rire et puis ça me changeait de faire ma pause dehors et de déprimer. Je le vois se lever et appeler sa mère qui était entrée dans le café. En voyant l'affection que les deux se portèrent, mon coeur c'est serré. Je n'ai jamais eu d'amour de la part de mes parents et j'ai perdu l'affection de mon frère à sa mort. Les voir me faisait rappeler ma solitude, nos parents qui m'ont jamais donné d'affection et les bons moments que j'ai passés avec mon frère. J'allais les laisser tranquille quand la mère de Kyotaro me proposa de rester. C'était assez surprenant, mais j'ai pu faire connaissance avec Maori.

[FIN FLASHBACK]


J'avais enfin ma pause! Je m'assois en face de Kyotaro, pour continuer notre petite discutions sur le meilleur pokémon. Maori arrivait enfin près de nous, tendant deux paquets en criant surprise. En voyant le paquet, des vieux souvenirs des noëls et anniversaires passé me reviennent en mémoire. Quand mon frère était toujours là. Pourquoi Maori a tenue à me faire un cadeau? On se connaît depuis quelques semaines seulement. Elle a un grand coeur ça se voit dans la façon dont elle prend soin de son fils. J'aurais aimé que mes parents soient pareils.

-Pourquoi tu pleures?

Je sursaute à la question de Kyotaro avant de me rendre compte que j'avais les larmes aux yeux. Je m'excuse et leur dit que je vais prendre un peu l'air avant de partir rapidement à l' arrière boutique. C'est drôle, ça me rappelle une question que m'as posé Kyotaro il y a deux semaines


[FLASHBACK]

J'étais en train de servir des clients alors que Maori et Kyotaro étaient en train d'attendre leur commande. Ce qui me faisait le plus rire c'est que Kyotaro voulait toujours que ça soit moi qui leur donne leur commande, il n'a jamais voulu que ca soit un autre serveur. Je me dirigeais vers le bar pour prendre ce qu'ils avaient commandé et venais vers eux. Kyotaro m'observait longuement, je savais qu'il avait une question à me poser. J'ai appris à lire sur son visage pour savoir ce qu'il voulait

-Dit, elle est où ta famille?

Cette question m'avait tellement déboussolé, que mon plateau tomba sur la table et par terre. Tout le monde c'était retourné vers moi. Je ne pouvais rien dire. Je détestais parler de ça. La seule solution que j'ai trouvé c'était fuir à l'arrière boutique. Depuis on n'a plus jamais parlé de ça

[FIN FLASHBACK]


Après avoir passé cinq bonnes minutes à pleurer, je me décide enfin d'ouvrir le paquet. C'est la première fois que je vois une montre aussi belle! En plus je voulais en racheter une après avoir cassé l'autre quand je voulais fuir un groupe de délinquants qui me poursuivaient, la dernière fois que je voulais reprendre de la drogue. Je mes la montre autour de mon poignet. Elle est à la bonne taille en plus. Je me passe un coup d'eau sur le visage et retourne à la salle. Maori et Kyotaro étaient toujours installés à la table. Je m'approche d'eux, légèrement nerveux. Je me gratte l'arrière du crâne et regarde Maori

-Merci beaucoup pour la montre. Elle est superbe!


Code by Joy

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 22:07


The mother, the Son and the Waiter
Maori x Iruma

...Présent...

Alors que madame Jang venait de donner les cadeaux à Kyotaro et Iruma, elle avait aperçu des petites larmes coulés des joues du serveur. L'avait-elle ému ? Ou avait-elle quelque chose de mal ? Parce que ce jeune homme semblait à la fois triste, bombardé de mélancolie, et à la fois ému pour avoir reçu un cadeau. A la question de son fils, qui avec innocence, lui avait demandé pourquoi il pleurait, le jeune homme s'était mit à courir, s'enfuyant pour ne surement pas montrer ses faiblesses. Les hommes étaient comme ça. Il était difficile pour eux de pleurer en public, et bien que Maori ignorait ce qu'il avait, elle continuait à être chaleureuse avec lui, sans jamais lui demander pour quelle raison était-il souvent triste. Elle trouvait que demander était bien trop indiscret, et elle n'avait pas non plus envie de l'obliger à tout déballer. Un jour, Ryosuke, le défunt père de Kyotaro, lui avait dit de ne jamais obliger quelqu'un a déballer toute son histoire et tout ce qu'il a sur le coeur, aussi malheureux ou heureux était-il. Qu'il fallait laisser les personnes s'ouvrir par eux-même, et qu'au moment venu, il faudra être à leur écoute. Son défunt époux lui manquait terriblement, bien qu'elle avait toujours son fils avec elle. Alors en attendant que le jeune homme revienne, elle s'installait à la même table que d'habitude, tandis que son fils Kyotaro, attendait l'arrivé d'Iruma. Évidemment, Maori se pressa tout de même de lui dire les même mots que lui avaient dit un jour son défunt mari, l'enfant écoutant attentivement. Bien que cet enfant n'avait jamais connu son père, il savait, grâce aux dires de Maori, que son père était quelqu'un d'admirable, de compréhensible, auxquels on recevait de très bons conseils, quelqu'un que personne ne pouvait oublier. S'il avait été encore là, Iruma l'aurait surement adoré, tout comme il adorait Kyotaro.

...Souvenirs...

C'était trois jours après sa rencontre avec Iruma par le biais de Kyotaro, que Maori avait fini plus tôt pour chercher son fils à l'école et se rendre dans le café. Ce café était depuis pas mal de temps leur café préféré, auquel ils allaient très souvent et étaient des clients habitués. Et depuis la rencontre avec le jeune serveur, Kyotaro semblait toujours vouloir venir pour voir le jeune homme. Son fils lui avait avoué trouver que le serveur semblait triste et solitaire, mais ne le montrait pas. Lorsqu'elle lui avait demandé après lui avoir lu une histoire la veille pourquoi il pensait cela, le petite garçon lui avait répondu que le regard que possède Iruma, est le même que celui de Maori lorsqu'elle pense à papa. La curiosité de Maori était là, avait-il aussi perdu quelqu'un de cher à ses yeux ? Dans ce cas, ce jeune homme avait bien besoin de la présence de Kyotaro qui semblait vraiment déjà l'adorer.

En attendant leur commande de laquelle Kyotaro avait insisté pour que ce soit le jeune serveur qui nous les dépose, Maori se renseignait sur la journée qu'avait eut son fils à l'école. Ce dernier était tout ce qui lui restait, et elle voulait tout savoir de ce qu'il faisait à l'école, s'il avait des amis, une petite chérie. Tout. Elle connaissait ses goûts, sa couleur préférée, son animal préférée, et même qu'il était fan du dessin animé Pokémon. A l'arrivé du jeune homme, l'enfant lui avait posé une question pour savoir où était sa famille. Le jeune homme avait semblé si déstabilisé qu'il avait fait tombé son plateau. Maori n'eut pas le temps de le rassurer qu'il était déjà parti se réfugier. Alors elle demanda à son fils de ne plus jamais abordé cette question devant lui.

... Présent...

Cinq minutes plus tard, après que son fils ait ouvert son cadeau et avait remercier sa maman pour lui avoir offert le dernier volume de Thor, cette dernière aperçue le serveur arriver, la montre "Pirates des Caraïbes" au poignet. Elle semblait être de la bonne taille, et cela fit plaisir à la jeune maman qui se mit à sourire grandement. Elle était sincère et chaleureuse, en même temps, c'était l'instinct maternelle qui faisait cela sur elle. Alors que Kyotaro était déjà assit à table, elle s'asseyait à côté de son fils, invitant le jeune homme à s'asseoir devant eux.

« Prends ta pause et restes un peu avec nous, il n'y a pas a te sentir nerveux avec nous. »

Même si ça ne faisait que quelques semaines, elle avait bien remarquée quelques tics qui montraient qu'ils était gêné, nerveux, ou quelque chose dans le genre. Une mère savait remarquer ce genre de chose puisqu'elle avait appris cela en observant son propre fils.

« Ça me fait plaisir que la montre te plaise. »

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 23:18
 

The mother, the son and the Waiter ╬ Iruma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Blackberry Bold..
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-