AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Welcome, Scotch Woman Ft. Choi Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : Kuntheary Mes messages : 231 Yen (¥) : 86 Avatar : L. Joe Schizophrène? : ... Age : 22 ans Métier : rappeur underground Année : 4ème Résidant à : dortoir 14
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 22 Juil - 22:50




Welcome, scotch woman!


Une nouvelle allait arriver dans leur dortoir. Aiichirô ne savait pas trop ce qu'en pensait les autres, mais lui, il était curieux. Pourtant, il était loin d'être le plus sociable et le plus avenant. La seule raison pour laquelle il créchait ici, c'était pour se séparer de la maison familiale, spacieuse et vide. A chaque fois qu'il s'y était trouvé, lorsqu'il était plus jeune, il passait la plupart de son temps à attendre ces parents. Cette sensation d'attente éternelle, il n'avait plus vraiment envie de la vivre. De près, comme de loin. Il s'était alors installé sur le campus, en se disant que cela rendrait les choses plus simples pour les cours. Mensonge éhonté, à vu du nombre de retard qu'il avait accumulé au lycée.

S'il était aussi impatient d'accueillir la nouvelle, ce fut donc davantage par simple curiosité qu'autre chose. Il voulait savoir à quoi elle ressemblait, quel genre de personne était-ce. Pour lui qui s'arrêtait souvent sur la première impression, il allait vite être fixé. D'ailleurs, le premier regard qu'il posa sur elle fut à travers la fenêtre. Il supposa qu'il s'agissait de la petite nouvelle, à vue de l'ensemble de ses bagages. Elle était plutôt jolie, fraîche, et semblait plus jeune que lui.

Pour en savoir plus, il descendit la rejoindre et la gratifia d'un sourire aimable à la seconde où leur regard se croisèrent. « Hey, bonjour » lâcha-t-il en feignant d'être surpris. « Je peux t'aider ? » enchaîna-t-il presque aussitôt en n'attendant pas de réponse de sa part, et en s'approchant d'elle pour la débarrasser des bagages les plus lourds. « Tu dois être la nouvelle, n'est-ce pas ? ». Bien sûr qu'elle l'était, sinon, il ne se serait pas donné autant de mal. « Je suis Aiichirô, enchanté ».
made by pandora.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 23 Juil - 19:06




Welcome, scotch woman!


Eun Ae l’avait décidé et même si ses parents n’étaient pas enchantés par l’idée, elle restait sur sa position. Bon, ce n’était pas une grosse décision qui pourrait changer sa vie ; elle avait juste choisis de s’installer dans les dortoirs de l’université pour sa deuxième année. Si cela dérangeait autant ses parents, c’était sûrement à cause de l’éloignement et du manque de communication dont leur fille faisait preuve depuis qu’elle était arrivée au Japon. Car, même si elle vivait dans un appartement en plein cœur de Tokyo, elle ne se souciait pas de donner un signe de vie à ses géniteurs et cela les dérangeaient beaucoup. En plus, la mère poule qu’elle avait, craignait beaucoup cette idée de vivre dans un dortoir mixte. Eun Ae s’en fichait. Elle n’était pas là-bas pour les garçons, ainsi elle espérait que sa mère comprendrait son choix.

Le déménagement fut plus long que prévue, heureusement que son ancien loft n’était pas très éloigné du campus. Elle s’aventura vers le dortoir numéro quatorze, celui qu’on lui avait assigné. Ses yeux brillaient d’anticipation. Elle espérait que ses colocataires seraient à peu près corrects avec elle et pas des enfoirés complets. Elle longea des immenses bâtisses, le bruit du roulement de sa valise sur le béton résonnant dans le calme ambiant de l’université, pour un samedi matin. Il lui restait quelques sacs et cartons dans le camion de déménagement, mais l’un des domestiques de la jeune femme allait lui rapporter.

Lorsque ses yeux trouvèrent le dortoir numéro quatorze, ils s’illuminèrent. Elle brûlait d’impatience de s’y installer. C’était un peu son indépendance : plus de visite surprise de ses domestiques, ni de ses parents. La seule chose qu’elle regrettait était qu’elle devait laisser Flocon à la charge de l’un de ses ménagers car les animaux étaient interdis dans les chambres. Elle comptait bien profiter des week-ends pour lui rendre visite, puis le soir elle irait sûrement le voir.

Le dernier carton fut poser par son domestique, elle le remercia et ce dernier regagna la sortie de l’université. Pour le reste du déménagement, elle pouvait se débrouiller. C’était une adulte, même si parfois il lui arrivait de se comporter tel un enfant. Elle empoigna l’un des cartons et le casa contre sa hanche gauche avant d’empoigner sa valise à roulette. Lorsqu’elle releva les yeux, un garçon lui bloqua la vue de l’entrée. Il lui offrit une salutation plutôt surprise et Eun Ae ne put s’empêcher de faire de même : « B-bonjour ! ». Elle ne s’attendait pas à déjà voir quelqu’un de son dortoir devant elle, enfin, s’il faisait partie de ce dernier.

« Je peux t'aider ? » Eun Ae n’eut pas le temps de répondre, qu’il dégagea le carton qu’elle avait bloqué sous son bras. Elle s’apprêtait à lui répondre lorsqu’il enchaina directement : « Tu dois être la nouvelle, n'est-ce pas ? » Si jeune femme n’avait pas la confirmation avant, désormais elle savait que ce jeune homme faisait partie de son dortoir.

« Oui, lâcha-t-elle avant d’empoigner un autre carton, enchantée, Choi Eun Ae » Le dénommé Aiichirô l’accompagna jusqu’à l’intérieur de l’appartement. Il était assez spacieux et très bien rangé. En vérité, Eun Ae était complètement amoureuse du côté moderne de l’intérieur. Ses yeux pétillaient. Elle avait décidément fait le bon choix de s’installer à l’université. Le jeune homme lui indiqua la chambre vacante et lui ouvrit la porte afin qu’elle puisse déposer le carton chargé dans ses bras et sa valise. Ils firent plusieurs aller-retour jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucun bagage à l’extérieur. Eun Ae était exténuée, mais savoir qu’elle allait vivre pour dans cet endroit la prochaine année et les suivantes la requinquait d’énergie.

« Est-ce que c’est bien la vie au dortoir ? questionna-t-elle réellement curieuse. Elle profita de sa question pour observer plus attentivement le garçon qu’elle avait en face d’elle. Il semblait avoir la même tranche d’âge. Il avait des traits fins et un visage d’ange. Elle se demandait si ce visage reflétait la vérité et s’il était véritablement un ange.  Cependant, Eun Ae ne pouvait pas nié qu’il était plaisant à regarder. C’est ma première fois en colocation, ajouta-t-elle une lueur d'excitation dans les yeux »

made by pandora.

Pseudo : Kuntheary Mes messages : 231 Yen (¥) : 86 Avatar : L. Joe Schizophrène? : ... Age : 22 ans Métier : rappeur underground Année : 4ème Résidant à : dortoir 14
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 17 Aoû - 14:37




Welcome, scotch woman!


Avant de venir habiter ici, dans les dortoirs de l'université, Aiichirô n'avait pas même le souvenir d'en avoir parler à ses parents. Très honnêtement, son départ était certainement passé inaperçu, toute la famille avait plus ou moins délaissé la résidence familiale. Eux, pour le travail. Lui, c'était un peu plus compliqué et à la fois très simple, il le résumait assez bien lorsqu'on lui posait la question : "oh, juste comme ça, c'est plus pratique de crécher ici". Pour cause, ça l'était. Il se trouvait à proximité des salles d'entraînements, où il passait le plus clair de son temps. Il n'était définitivement pas à la recherche d'une "nouvelle expérience", dans l'optique de se faire de "nouveaux copains" ; la réalité était définitivement tout autre.

En apercevant la petite nouvelle par la fenêtre, il se demanda pour quelle raison elle s'aventurait dans ce nouveau choix de vie. Il se demandait tout bonnement si elle avait une idée de ce qui l'attendait. Quoi qu'il en soit, ce n'était sûrement pas en ce samedi qu'elle allait pouvoir rencontrer tout ses colocataires. Le week-end, c'était bien souvent calme et presque désertique à l'université. Lui-même ne passait pas toujours ses week-end au dortoir. Mais celui ci était spécial : c'était l'arrivée d'une nouvelle colocataire. Première impression : elle semblait ne pas manquer d'argent, pour ne pas dire qu'elle venait très certainement d'un foyer au haut revenu. A en juger par son nombre d'affaire, il s'attendait bien à la jeune femme possédant un nombre déconcertant de vêtement, peut-être un peu superficielle sur les bords. D'un autre côté, elle dégageait autre chose que la petite gosse de riche. Aiichirô allait avoir besoin d'autres informations pour en savoir plus sur la demoiselle.

Commencer par lui offrir son aide semblait être une bonne alternative. La surprise qu'elle afficha était plutôt mignonne, presque innocente. Pourtant, il avait trouvé que cela était le meilleur moyen de s'approcher directement d'elle. Lorsqu'elle se présenta sous le nom de Choi Eun Ae, il se contenta d'un petit sourire en guise de réponse et l'escorta jusqu'à l'appartement. A première vue, ce dernier semblait lui plaire. Il était plutôt simple et moderne, pas de quoi en faire tout éloge d'après Aiichirô mais il fallait dire que ce dernier était plutôt difficilement impressionnable, lui qui vivait d'ordinaire dans du plus luxueux. « Il te plaît ? » demanda-t-il tout en sachant la réponse et en commençant aussitôt la visite. A commencer par la chambre de la demoiselle, dont il ouvrit la porte et se permit d'y entrer à sa suite pour poser les bagages qu'il avait toujours en main. « Voilà ta chambre, elle n'est pas très décoré pour le moment mais j'imagine que tu vas vite y remédier ». Les filles aimaient faire ça après tout, non ?

Après s'être chargé de l'ensemble des affaires de la jeune femme pour les emmener dans l'appartement, l'étudiant reposa de nouveau son attention sur elle. Leur regard se croisèrent donc, et il se mit à lui sourire à nouveau. Il espérait toutefois qu'elle ne s'y habitue pas trop, souriant, il ne l'était pas toujours. En attendant, il souhaitait la mettre à l'aise et en savoir plus sur elle. « La vie au dortoir ? ». Sa question le désarçonna un instant, puis il prit le temps d'y réfléchir. « C'est... différent. Mais tu vas t'y faire, peut-être même que t'y plairas  ». Il n'allait pas lui mentir et idéaliser la chose. Une colocation, ça avait du bon, comme du mauvais. « On est gentil, si ça peut te rassurer ». Aiichirô n'était pas le mieux placé pour le savoir, puisqu'il ne s'était pas tellement attardé sur les autres colocataires. « Si je peux me permettre, qu'est-ce qui t'a donner envie d'essayer ? » l'interrogea-t-il en devinant son excitation.



made by pandora.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 17 Sep - 15:17




Welcome, scotch woman!


Eun Ae ne s’attendait pas à quelque chose d’extraordinaire lorsqu’elle avait une chambre dans les dortoirs de l’université. Elle n’était pas naïve, elle avait vu assez de série américaine et coréenne pour savoir que la vie en communauté était bien plus compliquée que ce que l’on pouvait penser. Néanmoins, elle ne pouvait cacher sa joie d’être enfin indépendante de sa mère. Elle adorait sa mère, ce n’était pas le problème, mais elle était souvent trop protectrice jusqu’à l’étouffer. La colocation lui donnait une excuse de refuser qu’elle vienne lui rendre visite que ce soit pour prendre le thé ou bien passer la nuit chez elle.

Elle regarda Aiichirô, et se força d’être calme et ne pas trop paraître enjouée. Elle ne voulait absolument pas qu’il la prenne pour une hystérique dès son premier jour : « Hm, je crois que j’avais besoin d’un peu d’indépendance. Bon, je vivais dans un appartement au cœur de Tokyo lors de ma première année mais j’avais toujours ma mère derrière mon dos, expliqua-t-elle amèrement, la colocation c’est une sorte d’excuse pour qu’elle me lâche enfin ».

La brune avait l’habitude d’être très secrète sur sa vie. Pourtant, elle sentait qu’elle pouvait faire confiance à Aiichirô. Il ne lui inspirait que de la sympathie. Elle le considérait presque comme un amie alors qu’ils ne se connaissaient que depuis seulement dix minutes. C’était peut-être ce que l’on pouvait appeler le coup de foudre platonique. Les véritables amitiés se tissaient certainement de cette façon ? Eun Ae n’en savait rien, mais elle comptait devenir amie avec tous ces colocataires, dont Aiichirô.

« Tu vis ici depuis longtemps ? » Même si elle adorait parler d’elle, Eun Ae ne voulait pas passer une fille narcissique. Elle voulait réellement en savoir plus sur son colocataire. Après tout, ils allaient vivre ensemble plusieurs années, sauf s’il décidait de déménager. « Tu es en quelle année ? Oh, et tu étudies quoi ? » Une fois lancée, plus rien ne pouvait arrêter la brune. Elle ne pouvait pas empêcher sa curiosité de surgir. Elle s’installa confortablement sur le canapé du salon, tournant son portable entre ses mains. Elle avait décidé que cette année allait être la meilleure, que ce soit du côté scolaire et relations humaines.


made by pandora.

Pseudo : Kuntheary Mes messages : 231 Yen (¥) : 86 Avatar : L. Joe Schizophrène? : ... Age : 22 ans Métier : rappeur underground Année : 4ème Résidant à : dortoir 14
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 18 Sep - 18:28




Welcome, scotch woman!


Pour quelqu'un comme Aiichirô qui s'arrêtait bien souvent sur la première impression, Eun Ae lui apparaissait comme une personne agréable. Les autres colocataires allaient certainement l'apprécié ; il se doutait qu'en règle générale elle devait être apprécier de tous, d'autant plus que physiquement elle était aussi très appréciable à regarder. Son petit côté bavard devait rendre la discussion facile avec elle. Bien qu'il ne le soit pas autant, c'était toujours mieux de se trouver en face de quelqu'un qui l'était. « Haan, je vois. Et ça l'a gêne pas que tu vives avec des garçons ? » continua-t-il de l'interroger, le plus naturellement qui soit. Il était d'un naturel curieux et avec cette question, il espérait la cerner un peu mieux.

Visiblement, il n'était pas le seul à être curieux, puisqu'elle se mit à son tour à lui poser des questions. Des questions banales et prévisibles, auxquelles il répondit vaguement : « Plutôt oui ». Ce n'était pas qu'il souhaitait garder pour lui son arrivée au dortoir -après tout elle pouvait tout bonnement demander aux autres colocataires lorsqu'il était arrivé- mais il expédiait généralement bien vite les questions le concernant. « J'en suis à ma 4ème année ici et probablement ma dernière. Sinon, je suis en section sports, notamment les arts martiaux ». Ce petit détail faisait bien souvent sensation auprès des filles, pourtant, il ne cherchait pas à s'en vanter. Il pratiquait les arts martiaux depuis tout petit, et c'était la seule discipline capable de capter toute son attention. L'école, le fait d'étudier... très peu pour lui. Ce n'était pas un cahier qui saurait contenir le gosse hyperactif qu'il était. « Et toi, tu es en deuxième année, c'est ça ? » conclut-il après ce qu'elle avait lâché un peu plus tôt. « Tu es en quelle section ? » poursuit-il tout en la regardant prendre place sur le canapé.

Avant qu'il n'obtienne une réponse de sa part, Aiichirô feint d'être un peu offusqué par son propre comportement et rectifia le tir. « Oh, une petite minute » lâcha-t-il en s'éclipsant dans la cuisine et en revenant avec un plateau sur lequel il avait disposé diverse rafraîchissement et de quoi grignoter. « Pour une fois qu'il y a quelques petites choses dans les placards... autant en profiter ». Il posa le tout sur la table basse et prit place à ses côtés.



made by pandora.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:46
 

Welcome, Scotch Woman Ft. Choi Eun Ae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President
» Presentation of the Red Woman
» One bourbon, One scotch, One beer
» [UPTOBOX] The Woman [DVDRiP]
» Shannon Beiste - One Bourbon, One Scotch, One Beer
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-