AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 J'aime quand je t'exaspères [Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 24 Juil - 2:57
C’est dans un long soupire que je passe la porte de chez moi, le visage froissé, les sourcils blasés et les joues pendantes d’ennui. Je retire mes chaussures dans le grand hall de parquet noir ciré et brillant, pends mon manteau à un crochet du dressing et enfile mes chaussons dinosaures, un cadeau de Yuka quand elle est venue à la maison la première fois.

J’annonce d’une faible voix : « Je suis rentré… » et remarque que notre locataire le manager n’est pas encore rentré. Mes yeux se plissent de malice et je me dirige vers le salon d’un pas élégant, le menton relevé avec fierté, l’homme de la maison rentre à la maison ! Toutefois comme pour me couper dans mon élan, le perroquet avertie ma venue en répétant « Kyohei le teubé, Kyohei le teubé ! ». J’lui jette un regard noir et l’insulte à voix basse avant de laisser mon attaché-case dans un coin et filer rapidement vers ma femme assise dans le canapé, enlaçant de dos ses épaules de mes bras, l’embrassant sur sa tempe gauche.

« Bonsoir mon cœur ♥ Désolé de rentrer tard, encore une fois.... » Ce n’est pas facile avec nos emplois du temps de se voir au final, toutefois peut-être est-ce qui fait que notre couple marche si bien ? On est obligé de profiter du peu qu’on se voit alors on évite de se prendre la tête pour rien. Il nous arrive bien sûr les moments de crises, vous auriez vu les engueulades qu’on a eu pendant la préparation du mariage, c’était tout simplement épique ! Mais je ne changerai jamais en rien ma vie d’aujourd’hui, il y a beaucoup de hauts et quelques bas, parfois j’attends une chute mais ça fait un plat et pourtant, ça me convient. Quand on a vraiment envie de se voir, qu’on veut se prendre une journée rien que pour nous deux on le fait et c’est toujours juste parfait. Je suis content de ne pas être tout le temps dans ses pattes, étant tous les deux plutôt indépendants et pas trop collants, je ne pense pas qu’on est à redire sur notre façon de vivre.  Je me love contre elle et fourre mon nez contre son cou, respirant l’odeur du parfum qui lui est resté sur la peau. Par réflexe et surtout par envie, je couvre chaque parcelle de son épiderme de bises innocentes, remontant jusqu’à ses lèvres pour les embrasser un peu plus décemment, sentant mes muscles se détendre sous l’endorphine qu’apporte ce geste tendre.

Je me décolle d’elle avec la tête encore un peu dans les étoiles puis frotte mon nez contre le sien, l’air contrarié. « Déjà 22h00 passé… T’as mangé ou tu m’as attendu ? On a eu une très longue et pénible réunion à l’Angel. Vu que c’est l’été, on a dû s’occuper des futurs projets et voter… T’imagine bien la cacophonie générale… »

Mon veston me paraissant gênant, je le retire et le pose sur le dossier du canapé avant de passer par-dessus, atterrissant (comme un vieux sac à patate mais ça, c’est juste un détail) sur les coussins à côté de Naya. Pour la taquiner et me sentir plus à l’aise, quelques boutons de chemises se doivent de sauter et sans plus tarder, je m’exécute le plus naturellement possible, tirant aussi sur ma cravate et racontant les quelques remarques et dossiers qui me paraissent intéressants, comme l’une des démos des Colorful Diamonds et une future mannequin prometteuse. Mes pupilles ne quittent jamais les siennes, dans un jeu de séduction, de provocation mais surtout d’affection. J’arque un sourcil comme si je savais à quoi elle pouvait bien penser, il faut l’avouer je sais très bien que j’ai encore de l’effet sur elle sinon, nous ne serions sûrement plus ensemble depuis un moment.

« Et toi t’as journée ? Pas de copie à rendre donc j’imagine que tu as peint ? » Mes sourires ne s’arrêtent pas et je prends ses mains dans les miennes une fois mes clavicules dévoilées, visualisant ses doigts tenir le pinceau et se faire teinter de toutes les couleurs. Doucement, mon pouce glisse en faisant des cercles sur son poignet et je reste concentré à la regarder, dessinant des formes abstraites jusqu’à atteindre son coude, admirant son faciès si angélique, l’attirant de suite près de moi pour l’enlacer et apposer mes lèvres contre les siennes avec passion mais lenteur, goûtant sa lippe rose et juteuse. Parfois, j’ai juste du mal à me concentrer quand elle me parle (c’est rare, ne te vexe pas), alors je l’embrasse : Je succombe au désir, écrasant mes pulpeuses contre les siennes, les plaquant, les étouffant, goûtant à un nectar mieux que sucré. Naya, elle me rend dingue et je la rends folle, c’est comme ça que les couples ça marche.

« Hum… Tu disais quoi au juste ? »
Moi chiant ? Non, c’est pas vrai ♥
 

J'aime quand je t'exaspères [Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (+) LENNON-SKY • T'as voulu jouer, t'as perdu mais t'inquiètes j't'aime quand même
» (M) Louis Tomlinson - Nous nous détestons mais je t'aime quand même
» On dit que quand on aime on ne compte pas, pourtant je compte chaque seconde depuis que vous êtes parties (Talya)
» Quand on s'aime, même en virtuel
» Kyle &&. Liam ▬ on se soul la gueule parce qu'on aime ça boire ok ?!
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-