AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je te mets un pouce vert! ~ [Min Ha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Juil - 21:13
Quel temps magnifique pour être dehors, ça sent la fin de l’année et le début de l’été, avec un soleil radieux et un ciel bleu. Bientôt, les établissements de ROYAL private schools seront vides et les seuls enfants qui seront encore en stationnement ici seront ceux qui n’ont pas la chance de suivre leurs parents en vacances ou qui n’auront tout simplement nulle part où aller. La dure réalité des enfants de célébrités ou encore des boursiers, riche ou pauvre, le travail ça peut démonter une famille... On aura un peu partout des élèves esseulés, perdus sur le campus qui se feront chier. Heureusement pour moi, je n’ai jamais eu à supporter ça quand j’étais plus jeune, au contraire, on m’envoyait de force chez la grand-mère s’il le fallait. J’étais alors gavé de cookies et de critiques pendant tout l’été, un cocktail plutôt explosif. Maintenant pendant les vacances, ça me fait juste un peu moins de boulot qu’avant mais clairement, entre l’agence artistique dans laquelle j’ai investi et ma propre société, je suis pas mal occupé. Cependant j’aime à trouver du temps pour mes amis et ceux qui me sont chers à mes yeux, quand on veut on peut. Je ne serai pas là sinon. Et je ne serai pas non plus marié.

Marchant donc dans le campus après avoir fini une conférence sur les stratégies dynamiques et les politiques des tactiques des entreprises de financement (ça fait compliqué sur le papier mais c’est juste pour faire genre), j’avais en tête de retrouver Naya pour lui faire une petite surprise mais c’est finalement moi qui se trouve étonné, voyant au loin une demoiselle tagguer sur l’un des nombreux murs disponibles et libres de l’école. Les règles à RPS sont claires, laisser libre cours à l’imagination à nos rejetons. Un rictus fourbe s’encastre sur mon visage et je me mets à marcher sur la pointe des pieds pour ne pas me faire repérer par Min Ha que j’ai reconnu de loin, m’avançant discrètement. Ma femme pouvait bien me voir plus tard, après tout on vit ensemble, ce n’est pas comme si je la voyais qu’une fois par an. Une fois derrière elle, je hoche la tête et m’exprime tout à coup d’une forte voix rauque pour lui faire peur :

« Ha ! Les jeunes de nos jours à penser qu’ils sont tous des artistes ! Tsss ! »

J’explose de rire et me rapproche encore plus pour lui faire une gentille tape amicale sur l’épaule avant de commencer à regarder en détail son œuvre, continuant d’approuver ce qu’elle peint. Cette petite a du talent, forcément on a de très bons profs ici mais on peut sentir qu’elle a déjà son style, ses ambitions et ses envies. J’aime voir autant de passion, les traits ne sont peut-être pas parfaits et les proportions pas encore géniales toutefois tout ça s’apprend et de toute façon, l’imperfection c’est ce qu’il donne à la personne toute son originalité et sa puissance.

« Tu devrais faire attention, ça coule un peu là… » Je me penche et ramasse son chiffon déjà sale de couleurs pour lui tendre, continuant mon inspection. « Tu t’es encore amélioré, je suis fier de toi ma chère ! J’aime beaucoup l’épaisseur que tu as utilisé pour cette courbe et l’angle adopté. » Désolé pour les commentaires quelque peu précis, je suis un pro’ moi !

Ce que j’aime avec le milieu des graffitis, milieu que je ne connais pas tant que ça, c’est que ça ne s’encadre pas, ça ne peut pas vraiment s’exposer dans un musée et parfois, les messages passent beaucoup mieux. C’est dehors, c’est à la vue tout le monde, tu peux pas te permettre de ne pas regarder et tu ne peux pas t’empêcher. L’idée laisse à réfléchir, c’est pour ça que Min Ha m’intéresse, trouver de futurs créateurs et les aider à s’épanouir, là est mon métier. Certes, je suis une banque mais je suis avant tout un humain qui doit faire des choix et faire confiance en ceux que je prends comme poulain.

« Bonne journée au fait ? T’as fini les cours ? Pas pressée de rentrer à ce que je vois héhéhé ~»

Automatiquement, après quelques pas en arrière, je prends en photo le mur et enregistre la photo dans mes dossiers. « Je garde ça dans ma collection personnelle ! Je pourrai me la péter quand tu seras célèbre ! » Parce que bien sûr, je ferai d'elle une superstar !

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 28 Juil - 12:41
Je passe mon temps a dessiné, à peindre, a trouvé quelque chose créatif à faire quand j'ai le temps. Le temps, je le trouve, il ne faut pas simplement avoir l'envie il faut trouver le temps et moi, j'en trouve tout le temps. Avant d'aller en cours, après, le matin, la nuit, tant que je ne suis pas en cours ou en train d'embêter Jin Yu je suis là. Dehors. C'est un endroit libre ou je peux enfin faire ce que je veux avec le simple plaisir de faire des graffitis sur les murs. Je suis loin d'être parfaite dans ce domaine, mais j'aime le faire, peu importe que les gens trouvent ça moche et complètement décalé pour moi c'est une façon de m'exprimer. Une façon de me dire que l'on peut m'entendre, que l'on peut voir ce que je fais. C'est aussi une façon pour moi de m'améliorer dans le dessin, la peinture etc. Une façon peut-être de pouvoir percer dans le milieu, ce qui est pour l'instant pas gagné. On sait tous que les parents sont strictes et veulent que notre bien, mais des fois leurs restrictions sont vraiment de trop. Je veux percer dans un milieu bien plus compliqué qu'il n'y parait. Les gens pensent que ces graffitis ne sont que là pour faire exprimer les jeunes en difficultés. Est-ce que je suis en difficulté ? Loin de là, et pourtant je fais des graffitis dans les rues. Ce ne sont que des préjugés, je ne tague pas seulement pour me faire entendre mais aussi parce que j'aime ça, j'aime créer des créatures à partir de mon imagination, j'aime dessiner. C'est une passion.

C'est pour cela que j'avais décidé ce matin, d'aller faire un tag assez complexe mais qui représente exactement ce que je voulais montrer. En cours j'étais totalement excitée à l'idée de faire cette peinture, à tel point que je regardais que l'horloge accroché à droite du tableau. Je les ai vu passé les heures de cours, je m'étais même dit qu'il serait peut-être temps de sécher pour une bonne cause. Je me suis vite repris quand j'ai pris conscience de ce qu'il m'attendait si je le faisais. Oui, je parle bien de mes parents en train de m'engueuler comme je ne sais quoi.

Me voilà maintenant, en train, enfin, de peindre ce gigantesque œil revisité à ma façon. Tous les détails qu'il peut y avoir là-dedans... c'est incroyable et un peu dur aussi. Je suis bien plus concentrée que d'habitude, ce qui est assez rare. Il faisait une chaleur atroce ou c'est juste parce que je stressais de voir le résultat de fin... On ne sait jamais ce qu'il peut arriver... Deux, trois points de couleurs en trop et le tout ne donnera pas le même résultat. Je finis de peindre la paupière lorsque j'entends une voix forte me parler et à ce mettre à rire tout en me faisant une tape sur l'épaule, je me retourne pour découvrir, Kyohei. Je le vois de temps venir voir ce que je fais, mais ça ne dure jamais très longtemps.

- Tu dis ça, mais tu viens quand même me voir.

Un grand sourire s'étendit sur mon visage. Je continuais à peindre cette fameuse paupière, que je réussis à finir en un rien de temps, j'avais enfin fini. Jusqu'à ce qu'il me dise que ça coule, en effet. Ça arrive souvent à cause de la chaleur et du fait que ça ne sèche pas si vite que ça.

- C'est vrai ? Tu aimes ? J'ai eu du mal à le faire...

J'avais passé quelques heures à faire ça et je dois avouer que je suis quelque peu lessivée mais je suis aussi tellement heureuse de ce que j'ai fait. C'est pas parfait mais j'aime beaucoup, je regarde attentivement ce que je dois améliorer et remarque que quelques traits ne sont pas très droits, mais ça donne un style.

- J'ai réussi à peindre quelques choses d'assez dur pour moi après des cours ennuyants, alors c'est une bonne journée et toi alors, tu as passé une bonne journée ? Je suis jamais pressée de rentrer.

Je le regarde prendre une photo de ce que je venais de peindre, je pensais pas que c'était à prendre en photo, surtout quand il me dit que je deviendrai célèbre.

- Je crois que c'est mal parti pour que je devienne célèbre, comment veux-tu que je le devienne, c'est dur de percer là-dedans...

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 2 Aoû - 23:31
Moi stalker les jeunes et les effrayer ? Oui et alors ? Les adolescents ont besoin de se sentir comme des adultes, de se sentir traiter avec respect alors personne ne se plaindra que moi, Kyohei, prenne soin d’eux en faisant vraiment attention à leur talent et à leur avenir. Leur laisser le choix et surtout, en espérant qu’ils feront ce dont ils ont envie dans la vie. Alors pour Min Ha, j’espère que mes paroles et mes gestes porteront ces fruits un jour. J’observe l’œil qu’elle tag avec précision et hoche encore et encore la tête avant de tirer la langue à sa réponse, roulant des yeux dans un sourire.

« Forcément que je serai venu te voir quand même… » Rajoutais-je rapidement avant de changer de sujet en lui remarquant que ça cool. Faut dire que sous cette chaleur, tout le monde meurt de chaud, je regrette même avoir mis  une chemise à manches longues tiens… Après, j’espère que ça sèchera assez vite avant que ça ne finisse par couler de tous les côtés.

« Je peux comprendre que tu ais galéré, j’aime beaucoup les détails au niveau des cils et les plis de la paupière ! » D’ici, je ressens la fatigue de la jeune fille et je ne peux m’empêcher de sourire, lui tapotant doucement le haut de la tête pendant qu’elle continue ses affaires sur le mur. Il faut le reconnaître, elle sait y mettre tous ces efforts quand il le faut, dommage qu’elle ne le fasse pas vraiment dans ses études mais ça, ça ne me regarde pas au fond. Et quand on aime quelque chose, c’est dur de s’en détacher, je sais très bien de quoi je parle !

« Après les cours ? Il est encore tôt pour que tu n’es plus aucune classe mine de rien… » Je hausse un sourcil et ricane avec sadisme, mettant mes mains dans les poches et secouant la tête. « Dans tous les cas, tu t’en tires bien, j’ai hâte de voir la fin. Ça fait beau dans le décor, c’est un peu une façon d’embellir le campus quoi ! »

Je soupire puis tourne un peu en rond derrière elle, ressassant ma matinée, me retenant de sourire de trop parce que j’ai juste l’air d’un psychopathe comme ça.

« J’avais une longue conférence de 4heures à donner pour les élèves de 5ème année et au-dessus… T’imagine bien combien ça a pu les ennuyer hahaha ! Je crois que j’en ai vu quelques-uns s’endormir à cause de la chaleur ! »

Mais trêve de plaisanterie, c’est en reprenant le fil de la conversation et en lui expliquant combien l’avenir allait briller pour elle que je sens mon cœur se fendre un peu. Pourquoi diable aurait-elle si peu confiance en elle ?

« Mais qu’est-ce que tu racontes ? Je suis sûr que tu peux percer. C’est pas facile dans le milieu underground mais j’ai des contacts et puis les taggueurs de nos jours sont vachement utilisés dans le milieu de l’urbanisation. » Les bras croisés, je m’agenouille à côté d’elle et tourne la tête dans sa direction, mes pupilles cherchant les siennes. « Et après tout tu es jeune, tu vas encore plus t’améliorer et peut-être même trouver d’autres points à exploiter et des talents cachés ? Tu peux être un genre d’artiste révolutionnaire. » Peut-être que je dis tout ça dans le vent mais il me semble important de communiquer et de pouvoir insuffler un peu plus de fierté dans les gens. « Il est encore trop tôt pour baisser les bras tu sais… A moins que quelque chose ne te retienne ? » Curieux, je lance un tendre rictus, ne voulant pas brusquer la Miss.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 6 Aoû - 21:02
Il n'y a pas grand monde qui vient me voir quand je fais ce genre de chose. Souvent ils sont réticents et préfèrent regarder de très loin, a tel point que des fois je ne vois même pas que quelqu'un me regarde. Les gens ont peur maintenant avec tout ce qu'il se passe, tout ce qu'on peut entendre à la radio, à la télévision etc. Pourtant je ne compte pas leur sauter dessus, sortir un couteau de je ne sais où et leur sectionner je ne sais quel organe, je vous jure, des fois je m'imagine de ces scénarios, à mourir de rire. Enfin bon, tout ça pour en venir à Kyohei qui lui regarde un coup de temps et viens discuter. Je sais qu'il aime venir voir ce que je fais, il est toujours en train d'hocher la tête quand il approuve ce que je fais, je le vois du coin de l’œil faut pas croire. Il a le sens critique ça se voit, mais il sait faire des compliments aussi et c'est toujours sincère, c'est ce que j'aime bien chez lui. Quand il parle de ces fameux cils et de cette paupière je fais un énorme sourire, c'était vraiment pas simple à faire et je suis contente que j'ai réussi à faire ça correctement. Je lui fais remarquer que ça me fait plaisir ce qu'il me dit grâce à un hochement de tête et un grand sourire. J'étais contente qu'il parle sérieusement de ce que j'avais fait, c'est un professionnel après tout, je peux que suivre ses conseils.

- Mes derniers profs étaient pas là je crois, du coup je suis venue ici directement. Sinon si j'ai séché je dirai que je ne savais pas qu'ils étaient présents c'est tout. C'est plutôt un bon motif je trouve.

Je me mis a rigoler, rien qu'à savoir la tête de mes parents si je leur dis ça. J'ai déjà séché et franchement c'est pas un truc que j'aime faire, quand on voit mon père qui voudrait limite m'interdire de dessiner pendant une semaine ou plus, c'est pas super. Heureusement j'arrive souvent à m'extirper de tout ça et je ne respecte pas vraiment les dire de mon père. Je suis un peu rebelle dans l'âme, faut pas m'en vouloir.

- Merci pour tous ces compliments, ça me fait vraiment plaisir ! Tu me le dirai s'il y a quelque chose qui ne va pas hein ?


C'est bien beau d'avoir des compliments, mais il faut des fois se méfier. On sait jamais, il y en a qui complimente seulement parce qu'ils ont peur de dire la vérité. Ça c'est le genre de personne que je veux mettre dans une poubelle et leur faire comprendre à quel point ils sont minables. Bien sûr je ne dis pas ça vraiment sérieusement mais ça pourrait bien arriver un de ces jours quand même.

- Une conférence de 4 heures c'est bien trop long ! Ah mon avis, ils ne se sont pas endormis à cause de la chaleur mais parce que c'était vraiment trop ennuyant et surtout trop long... Après je dis ça, je dis rien.


Oui je suis honnête sur ce point là. Les conférences ça durent bien trop longtemps et surtout que c'est que du blabla, enfin d'après ce que j'imagine. Je n'ai jamais assisté à une quelconque conférence et c'est très bien comme ça, je serais sans doute la première a posé ma tête sur la table et m'endormir en un rien de temps.

- Peut-être que je peux percer après tout, mais pourquoi tu ferai appel à tes contacts, qu'est ce que j'ai de plus que les autres ? Pourquoi moi ?

C'est un peu cliché toutes ces questions qu'on voit principalement dans ces films mais j'avais vraiment envie de savoir la réponse à ses questions.

- Une artiste révolutionnaire ? C'est assez flatteur tout ça. Peut-être que ça arrivera, ça serait vraiment cool à vrai dire.

Une vrai artiste reconnue, qu'est ce que j'aimerai que ça arrive. Pouvoir vivre de sa passion c'est exceptionnelle, mais pour y arriver il faut avoir du talent. Est-ce que j'en ai ? Peut-être bien après ce que Kyohei vient de me dire, il suffit de s'entraîner et de découvrir de nouvelle chose j'imagine.

- Je ne compte pas baisser les bras, c'est juste que je n'y crois pas tant que ça. Je n'ai pas des parents qui acceptent que sa fille face ce genre de profession, pour eux ce n'est pas un métier. Mais on dirait que tu sais de quoi tu parles quand tu dis de ne pas baisser les bras, je me trompe ? On dirait que tu as déjà vécue ça en quelque sorte...

Ça se trouve ce que je raconte est faux. Mais il s'implique vraiment là-dedans et ça m'intrigue.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 18:21
 

Je te mets un pouce vert! ~ [Min Ha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hall of fame 2012
» L'épi des mies du piou vert [Event Medjaii And Tachy Show]
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Au Dragon Vert
» Mets moi un flingue sur la tempe, et décore les murs avec ma cervelle... (Destinée et Rich)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-