AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [Finie] Jia Heng ☄ The undisclosed desires in my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 2:23
Li Jia Heng feat Kris [EXO]
Profil
nom : Li prénom : Jia Heng âge : Bientôt 22 ans date de naissance :  07 Novembre 1994 Ville de naissance : Shanghaï origine :  Chinois groupe : Étudiants année :  4ème année Section: Droit & Science politique Matière : Science politique sexualité : Hétérosexuel?   situation : Pas intéressé Qualités  : responsable, solide, charismatique, cultivé, adroit, convaincant, civilisé, propre, discipliné, fidèle, pacifiste (du moins pour le moment), loyal. Défauts : silencieux, introverti, hypocrite, distant, blasé, autoritaire, asocial, anxieux, ochlophobe, calculateur, méfiant, à des tendances narcissiques. Couleur préférée : Noir Boisson favorite : Coca-Cola Une chambre aux dortoirs ? : N°1 Permis de conduire ? : Non. revenus : Le dernier des deux fils du premier ministre chinois

   
clique sur les onglets
Anecdotes
A interdiction de faire toute activité « à risque ». Autrement dit "Physique" et "Extrême".
Se méfie de la plupart des gens qu'il rencontre.
Parle très peu, à croire qu'il est muet, n'émet souvent que des phrases courtes.  
Cela va faire depuis plus de 3 ans qu'il n'a pas vu ni son père, ni son frère ainé.
Il a extrêmement de mal à partager ses sentiments et ses émotions avec qui que ce soit.
A peur d'être kidnappé et cela lui arrive très souvent de faire des crises de panique dans les endroits à foule ; Le pourquoi il évite beaucoup les endroits bondés.
Possède un nombre incalculable de boucle d'oreilles et autres piercings, ayant percé tout le long de ses cartilages aux oreilles.
Il lui arrive d'ailleurs très souvent de partager ses bijoux avec Ayden. Et ses habits aussi.
S’ennuie très facilement et vite, il a beaucoup de mal à s’intéresser à quoi que ce soit…
Il est surtout dans les gestes et les actions, les paroles sont futiles à son goût. Et trop facilement des mensonges.
Sa saison préférée est l’automne, il aime la couleur rouge et jaune des feuilles qui tombent.
Est accro au Cola… Mais n’en bois pas autant qu’il le voudrait.
Maudit tous les grands chefs cuisiniers qu’on le force à apprécier et bénie McDonald et autre fast-food.
Est allergique aux poils de chats…  
Fuit les photos comme la peste.
N’a aucun sens de l’humour (D’ailleurs, il ne trouve pas grand-chose de drôle)
S’est teint les cheveux en blond comme acte de rébellion envers sa famille.
Peut vite se montrer hypocrite et malhonnête quand il se sent en danger, préférant se refermer sous une mauvaise image et sous de fausses paroles.
Comme beaucoup de personnes de son âge, il a grandi avec la Kpop et la Cpop. Récemment, il tente la Jpop puisqu’il est dans le pays.
Mais à dire vrai, Jia Heng préfère le silence et les bruits de la nature.
Les chemises le mettent bien en valeur.
Il a de très grandes mains, c’est parfois effrayant, mais il a toujours les ongles bien propres.
Malgré l’interdiction de faire quoi que ce soit, il aime énormément jouer au Basket-ball avec son garde du corps et se débrouille même tout aussi bien que lui !
La deuxième chose qu'il aime pratiquer c'est les balades en vélos.
Il ne connaît pas vraiment le sens de l’amitié ou quoi que ce soit. Il parle plus de possession et de responsabilités.
Possède différents tatouages sur tout son corps comme un scorpion sur son bras gauche, une phrase sur son trapèze du même côté, une autre sur l’avant-bras droit et compte se faire une croix sur la main.
Ne comprend pas l’intérêt du pop-corn au cinéma, ça colle vraiment trop aux doigts et ça fait un bruit du diable… Éclairez-le ?
Aime visiter les aquariums, ça le repose.
Il aime bien se mettre nu devant son miroir, ou en caleçon, et danser ou poser… (Demandez pas pourquoi...)
Est un homme qui aime les aventures sexuelles parfois surprenantes...  

   
Histoire
         A Shanghai tout brille, tout étincelle, du rouge, du jaune, de l’orange, c’est un décor chaleureux et paisible, la mer faisant vaguer les bateaux, vaguant comme le temps. La ville roule, klaxonne, freine et repart. Le peuple hurle, pleure, crache et parle de temps à autres. La politique suit, guide, ordonne et ne protège rien ni personne, mais l’argent qu’elle engendre, si.  

    De génération en génération, la famille Li se confond et se mélange au monde diplomatique chinois : Députés, ministres et bras droit, le nom apparaît toujours quelque part en première page, en bien ou en mal, c’est ainsi que marche le business. Traditionalistes et conservateurs, ils se mêlent dans l’avis public sans un réel problème, innovant sur les règles du commerce international et autres lubies mondiales et récentes. Il faut savoir manier les sondages et les commentaires, ne pas avoir peur des nouveaux outils de communication et manipuler les pensées en donnant l’impression qu’on laisse le choix. Il faut savoir prendre et tirer au bon moment, un travail de timing et de belles paroles.

Les Li ont toujours été réputés pour être de fins orateurs, de doués discoureurs et de sacrés grandes gueules quand il faut défendre les droits de l’Homme mais aussi les valeurs de la république.  Malheureusement pour leur notoriété, ils sont aussi connus pour avoir un premier ministre qui s’est marié par simple principe : Mettre une femme enceinte dès le premier mois de leur relation, alors que rien ne les unit… Pas très approprié pour un grand homme dans une civilisation aussi ancrée dans les coutumes. Et encore, la vérité fut bien camouflée : c’est une histoire d’un soir qui finit par une union obligée, des paparazzis trop curieux ayant mollardé sur les tabloïds pour en faire un fiasco.

Voici comment You Qi est né. Et dès sa naissance, il fût fiché comme une honte et une aventure désastreuse, le grand-père Li réclama une lettre d’excuses de la part du couple, la presse médiatique ria et balança des rumeurs plus que scabreuses sur tout le lignage. Pour ainsi dire, ce fût une apocalypse malgré l’heureux événement, une ruée pour retrouver l'honneur fût enclenchée et la seule solution proposée après tant de fureur n’a été autre que l'arrivée d'un nouvel enfant.

    Il faut combattre le mal par le mal comme dirons-nous, Jia Heng apparût 2 années plus tard, amenant avec lui les sourires tant espérés. C’était un enfant «  fait d’amour » et de tendresse, à qui l’ont promis un grand avenir. A qui l’on promit tout ce qu’un futur ministre devrait recevoir. You Qi était encore un bambin mais comme chaque enfant il n’apprécia pas son prochain. On avait beau éduqué l’ainé correctement, il sentait comme une grande différence, peut-être était-ce les yeux vicelards des ancêtres ? Leurs façons de lui donner ces faux rictus, cette fausse amabilité. Il en avait la gerbe et plus ils grandissaient, plus il devenait jaloux et envieux de Jia Heng. On le forçait lui à se tenir correctement, à se taire à table, à ne pas regarder la télévision le matin, toutefois, dès que l’autre demandait, on lui accordait. La carte du « C’est parce que c’est le plus jeune » ne marchait plus. Il le comprit vite. Il fût un brouillon. Un vrai raté, une étape pour la vraie réussite. Et le petit en train de jouer avec ses cubes était la seule et unique raison de cette révélation.

Ainsi fût créait cette compétition à sens-unique, il fallait toujours être mieux que Jia Heng, il fallait toujours être plus intelligent, plus à doué l’école, finir plus vite de manger, être plus beau, être plus cultivé, être plus drôle et plus intéressant. Que les parents parlent de lui et pas de l’autre, que les parents le regardent lui et pas l’autre. La relation qu’il avait avec son frère fût et restera toujours inexistante. C’est une haine à demi-mots, un sentiment d’injustice enraciné par toute l’hypocrisie environnante, où les proches vous promettent de vous mettre en haut de l’échelle quand leurs yeux sont en réalité à observer le sol. Jia Heng. C’est un nom qu’il aimerait pouvoir écrire dans un cahier et le faire brûler, de même sang ou non, il ne comprit jamais pourquoi son existence était plus importante que la sienne. Il ne comprit jamais pourquoi son monde entier avait l’air de lui en vouloir, mis à part ce pauvre crétin aux yeux innocents.

    Et pourtant, bien que You Qi était en colère et avait décidé de « détrôner » le plus jeune, quant à ce dernier, il grandit avec ce terrible sentiment de solitude. Un putain de sentiment d’abandon. Il faut être aveugle, sourd et abruti pour ne pas voir ce qu’il se trame. Ne pas voir combien tout le monde vous fixe, vous offre des choix, discrimine le voisin et vous glorifie comme si vous étiez le messie. Et pour dire, cela manqua presque de lui faire perdre tout sens et toute raison, néanmoins, les yeux de son ainé le firent souvent revenir sur Terre. Alors, c’est avec culpabilité encore maintenant qu’il vit, qu’il respire et profite de tout et de rien. Car c’est un gros ramassis de vent et de vide qu’on lui présente et du beau n’importe quoi. Derrière ces jolies coutures et broderies, c’est un plan qu’on lui cachera sûrement toute sa vie, un plan pour enfouir les tares et les noyer. Un plan digne des Li. Pour un honneur soi-disant perdu.

Nonobstant, petit à petit, les libertés qu’on lui laissait devinrent de plus en plus restreintes, de plus en plus calculées et lui, devint de plus en plus aliéné. Il apprit à se taire, il apprit à ne pas donner son avis, à lire les informations et oublier les dessins animés et autres films stupides et futiles. Il apprit que les tuteurs étaient là pour le mettre en haut des listes, qu’importe la matière, qu’importe le sujet, il devait être au top, il devait être sur les podiums. Tout c’est fait si subtilement, si adroitement qu’il ne vit que trop tard le côté malsain, il ne vit jamais combien il perdait sa vie. Alors on lui mit en tête qu’il fallait être Monsieur Parfait et pour le devenir, il suffit de s'effacer pour enfin ne plus vivre qu’à travers les autres. Il faut qu’on vous dise élégant, beau et charmant. Il faut qu’on vous dise charismatique et séduisant, qu’on vous dise curieux et plein de discussions. Il faut toujours que ce soit les autres avant soi. On le dépouilla de toute l'estime qu'il aurait pu s'accorder et il tomba dans l’indifférence, le secret et la réserve.

Un monde de silence, de relations sociales éteintes et surveillées, là où il faut paraître pour exister, là où un sourire hurle au désespoir et au secours, que quelqu’un l’aide ! Là où les yeux de Jia Heng sont froids et profonds, comme un océan, renfermant des mystères et des trésors, des monstres effroyables et merveilleux. De terribles fonds noirs et obscurs, des pierres tranchantes et de la mousse si tendre sous les pieds. Il se forge son caractère avec droiture et discipline, du vrai papier à musique, il suffit de le programmer et le voilà réglé, encré. Et quand bien même il oserait faire une simple erreur absurde et gauche, son père prend un malin plaisir à lui donner des arguments pour qu’il se tienne à carreaux comme on lui demande. Quitte à retrouver le garçon ensanglanté sous les coups de ceintures. Comment peut-on voler ainsi l’existence d’un si jeune humain ? Un être qui ne peut se développer et s’épanouir ? Lui voler tout ce qu’il pourrait réellement posséder : Ses droits.

Il ne lui reste plus rien, à peine la tranquillité de pensée, c’est un réel et pur despotisme mais comment se rebeller quand on grandit ainsi ? Certains pourrait essayer de lui ouvrir les yeux mais comment ? Et surtout qui ?  L’amitié et l’amour sont des mots si incompréhensibles pour lui, qu’on lui fasse un schéma, un dessin, que quelqu’un lui montre ! Comment cela fonctionne-t-il ? Ces notions sont si abstraites et si absentes de son environnement… Et même lorsqu’on lui attribua un garde du corps vers ses 6 ans, il ne savait pas. Il n’a jamais su et ne sait toujours pas. Que devait-il en faire ? Le chiard le suivait partout et ils ne s’adressaient simplement pas la parole. Au tout début bien sûr qu’il n’en voulait pas, on lui changeait ses habitudes, on lui forçait encore quelque chose en plus. Une responsabilité venait de s’ajouter. Une pression supplémentaire. Encore. N’avait-il pas assez de poids ainsi ? Et pourquoi faire un garde du corps ? Il n’en trouvait pas l’utilité, ni aucunement la convenance de la chose. Il voulait juste se terrer dans un coin et qu’on l’oublie juste le temps de quelques minutes, quelques secondes.

         Par la suite, les mois et les années passèrent et même s’ils étaient encore de loin les meilleurs amis du monde, Ayden réussit enfin à percer sa coquille, à le voir pleurer quand tout lui semblait trop dur, à le voir sourire de bon cœur quand il lisait quelque chose de drôle. Il le vit dans ses hauts et ses bas et même s’ils n’étaient pas près de partager des conversations longues, ils jouaient souvent ensemble dans le jardin quand Jia Heng n’avait pas de cours particulier, ni autres obligations immondes. Ils se confiaient secrets et bobards, murmures et cris, rires et larmes, il n’y avait plus besoin d’adjectif et de verbe, de nom et de démonstratif. Plus de phrase, plus de voix. Juste deux regards et des actions. Cela a toujours été le fort ou la faiblesse du plus vieux : Un homme d’action et non de parole, une autocensure comme diraient certains ; une preuve d’honnêteté pour lui. A quoi bon parler quand on peut réellement s’exprimer ? A quoi bon ? A quoi bon vous osez demander ? Ha… Tant de remords ! Il aurait pu sauver son « ombre » de ce kidnapping s’il l’avait fait. Il aurait pu ouvrir sa gueule et rétablir la vérité, mais il ne l’a pas fait.

Il a fallu qu’Ayden se sacrifie, s’oublie, se sous-estime face à lui et se laisse emporter. Pour ainsi dire, le Li ne se sentit jamais autant à bout que ce jour-là. C’était son anniversaire, ils étaient censés jouer au ballon dehors comme à leur habitude, ils étaient censés manger le gâteau, se conter une histoire et ensuite s’endormir. Il venait tout juste d’avoir 11 ans et… Et son garde du corps venait simplement de se faire enlever devant ses yeux pour le protéger lui. Lui. Le garçon a qui on demande bien plus que ce qu’on lui donne réellement. Il maudit tout ce qu’il connaissait, il maudit toutes ses choses qu’on lui bourrait dans le crâne et cracha sur la méfiance qu’il avait osé garder envers le chétif. Autant qu’on lui arrache son cœur une bonne fois pour toute !

Durant près de quatre semaines, tout était redevenu étouffant, déchirant et atroce. Et s’ils ne le retrouvaient pas pour Noël ? Et s’il ratait son anniversaire ? Et s’il ratait la St-Valentin et White Day ? Et s’il ne revenait pas non plus pour la date de leur première rencontre ? Et s’il ne revenait pas ? Chaque jour, il attendait au pied du téléphone pour que les enquêteurs lui promettent son retour, une trace, un truc. N’importe quoi, juste quelque chose pour qu’on lui montre qu’ils n’ont pas oublié l’insignifiant Ayden. Car aux yeux de Jia Heng, il ne l’a jamais été. Et quand on le lui rendu enfin, il crut que son cœur allait finir par imploser. Ce fut la première nuit qu’il passa dans les bras de quelqu’un, à lui chuchoter combien il était désolé. Sanglotant.

Et sans même s’en rendre compte, ils étaient devenus bien plus que de simples amis, c’est une histoire de possession, de domination et de soumission. Une séduction sans mot, une appropriation sans nom et des regards qui valent bien plus que l’or ou le goudron. Le cours de leurs vies reprit son chemin sans encombre, et même si tout était encore manipulations, mensonges et parjures, il y avait cette petite étincelle d’espoir au fond des tripes du deuxième fils du premier ministre chinois. Une flamme qu’il n’avait jamais pensé pouvoir un jour faire naître en son sein. Il devint ce fameux fils extraordinaire, froid et distant, sans émotion. Si « Li ». Appelez-le « Prince » ou encore « Trou du cul », cela sonnerait pareil pour lui, peut-être que la vie lui fit enfin comprendre les leçons qu’on essaye de lui insérer de force depuis tant de temps ? Il ouvrit les yeux sur beaucoup de choses : Sur combien le monde est pourri, sur combien on l’a pourri, sur la violence de son père, sur l’absence de son frère, sur la pitié de sa mère… Elle qui compatit tant de la sévérité qu’on inflige à ses deux progénitures, elle se tue pour adoucir et arrondir les angles. Enfin comme si leur proposer des rendez-vous amoureux pouvait les aider ! Rien d’étonnant de la part d’une ancienne mannequin qui rêve encore du prince charmant qui la sauvera de sa tour de diamants. Le nombre de filles passées devant les yeux de Jia Heng ne se compte même plus sur les doigts. Ni ceux des pieds. Passés devant ses yeux mais aussi sous ses mains et sa bouche. Si superficielles et si pourrie gâtées, il les souilla de sa noirceur et leur montra Ô combien le grand méchant loup est bien moins terrifiant que lui. Il en brisa des cœurs et des jambes, il en déchiqueta des vêtements et des minettes. Et ce, dans le plus grand secret… Dans ce monde, c’est à celui qui l’ouvre trop qui s’en prend le plus.

        A celui qui en apprend trop aussi malheureusement. Un jour, il fût convoqué dans le bureau de son père, une urgence qu’il lui dit. Une urgence qu’il s’en aille loin de la Chine. Parce qu’ils savent enfin qui avait osé toucher Ayden et pour dire ça n’avait pas l’air de plaire au premier ministre. Une histoire de mutinerie de son propre bras droit dénommé Ming Yue, le gars, le connard, le salopard qui vit grandir son fils, celui qu’on pouvait presque appeler « Oncle ». Le but premier de cet attentat avait été de faire baisser les résultats positifs des sondages et passer la main à un député qui, à l’époque, espérait concurrencer pour cette belle place. Une trahison pure et dure qui marque un grand coup ce que l’industrie de la politique chinoise renferme vraiment. Li décida d’envoyer son garnement au Japon à ROYAL, un institut surveillé pour qu’il y commence l’université. Bien sûr il ne l’envoya pas seul, le garde du corps y fût expédié avec, sans lui demander son avis évidemment et un beau chèque garni les accompagna. Il fallait régler ce problème au plus vite et faire taire les mauvaises choses qu’ils venaient de faire remonter à la surface…

Mentir au brun ténébreux n’a jamais été aussi difficile. Jia Heng n’aime pas lui cacher quoi que ce soit et jouer les hypocrites avec lui, bon sang, il lui doit la vie ! Cependant, maintenant qu’il connaît la vérité, il ne se voit pas de lui annoncer. Il n’avait jamais prédit que la trahison que son père eut subit le mit dans l’obligation de trahir lui aussi. Il ne se sentait pas prêt, il ne voulait pas briser… Ce qu’ils avaient.

Car les sentiments qu’il éprouve envers Ayden pourraient être appelés de l’amour par n’importe quel autre être humain sur cette foutue planète, toutefois, pour ces deux là, il faut quelque chose de beaucoup plus puissant et d’incessant. Une fraternité obscène, une attirance profonde et une exclusivité agressive, le tout mélangé à une rébellion, une dépendance et à de la docilité, les bonnes mœurs écrasées par toutes ses sensations de gravité, d’angoisse et de panique. Et si demain n’existait pas ? Tout peut changer en si peu de temps que ce soi-disant « amour » est tel un ouragan : Fort et belliqueux, il blesse et dénude, dévoile les confidences et les recouvre ; Chaud et humide comme une caresse, comme une bise mais sa violence est à une poigne de fer dans de cheveux sombres et soyeux. Une chevauchée dangereuse sur des hanches agiles, sauvage et lubrique. Ce sont deux bêtes qui se domptent et s’affrontent et dans des houles de plaisir, se chantent la cour et manifestent leurs émotions. Pas besoin de tendresse, de gentillesse et autre gnangnan, un seul vis-à-vis suffit à faire fondre la carapace de l’autre. Un seul suffit pour se faire entendre parmi les gifles, les morsures et les coups.

    Jia Heng éprouve pour Ayden un tourbillon d’abstraites choses : Un cœur il en a un et il l’utilise. Il reconnaît la peur, la tristesse et la joie cependant rien, non rien ne pourra déterminer ces battements qui emplissent sa poitrine quand ses doigts glissent entre ceux de son seul et unique proche. Rien, ni même l’amour n’est assez fort pour cela. Jia Heng est un chapelet de non-sens et de réponses sans énoncé.

   
Derrière l'écran
pseudo: Shokibo âge: 23 ans presence connexion: 7/7 presence rp :  4/7 Personnage inventé ou scénario: C'est mon prédéfini ♥

Alors euh techniquement, c'est Kyohei mon DC. Jia Heng était né avant lui  :-012-:  Mais enfin bref  :-050-: Je peux enfin rejouer mon petit coeur et faire honneur à Ayden mon amour ♥
   
Code:
<span class="botinsym">▲</span> <font color="#e98ab0">Wu Yi Fan ➦ Kris [EXO]</font> [u]»[/u] Li Jia Heng
   

Tenjoh Mika
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki Mes messages : 2189 Yen (¥) : 94 Avatar : Lee Sungjong [Infinite] Schizophrène? :
Kyann feat Taehyung, Kellian feat Xiao Shion feat Hoshi London feat Zelo Ryoma feat Taemin Dakota feat Mark Haru feat Ravi Phoenix feat Joshua taiga feat GD Shinya feat Junhyung Zero feat Jimin Candy feat Momo Hyoga feat jin Sasuke feat Bobby Hinata feat Suwoong Inaho feat Junior Dewei feat Baekhyun Dan feat Yongguk.
Age : 24 ans Date de naissance : 21/06/1992 Métier : Héritier de la famille Tenjoh Année : cinquième année Résidant à : Dans un dortoir privilégié au campus Planning :
Navigation :

Viens lire mon histoire pour en savoir plus sur moi et faire parti de mes amis~~ fiche rp
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 2:24
:-031-:

Pseudo : miyu Mes messages : 921 Yen (¥) : 240 Avatar : Wooshin (Up10tion) Schizophrène? :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Sawada Jirô ft mingyu (seventeen)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (B.A.P) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden fit eunwoo (Astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)

Age : 19 ans Date de naissance : 18/02/1997 Astrologie : Verseau Métier : pro-gamer sous le pseudo de mars. Je fais aussi partie d'une équipe de pro, les Blue River. Année : 1ere année Résidant à : dortoir 4. Planning :





Mon planning est tous les jours le même. J'ai une vie monotone qui ne se résume qu'aux jeux vidéos. Comme la saison des tournois approche, je m'entraine encore plus que d'habitude, n'hésitant pas à sécher quelques cours. Je passe toutes mes nuits à faire des parties soit dans ma chambre soit au cybercafé. Bien que mon centre d'intérêt ne se manifeste que dans le monde en 2D, je dois tout de même surveiller mon meilleur ami Phoenix car il est trop insouciant. Je dois aussi rappeler notre leader (Dawn) de ne pas oublier de prendre ses médicaments. Je sers aussi de peluche géante pour candy. Je pense que je devrais tout de même essayer de dormir un peu car je sens que mon corps commence à saturer. Finalement, je sais que je peux compter sur ma "noona" Yeo Jin qui fait en sorte que je mange mes repas



Navigation : Que voulez vous faire ?

☞ Consultez l'historique.
☞ Voir la liste d'amis.
Sauvegarder.
☞ Envoyez un sms.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 2:28
:-031-:

xD *sort* Re bienvenue ♥

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 2:49
:-031-: Merci vous deux :-031-: :-016-: ça fait plaisir de pouvoir rejouer cet étrange Jia :-0126-:

Pseudo : me'ow Mes messages : 533 Yen (¥) : 316 Avatar : Oh Sehun Schizophrène? : Akira Age : 22 ans Date de naissance : 27/03/1994 Astrologie : bélier (thx love ♥) Métier : étudiant Année : 4th Résidant à : Chuo Planning :
Navigation :
ID x RPS x LIENS

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 8:20
T'ES TELLEMENT LA MEUF LA PLUS FAIBLE QUE JE CONNAISSE HAHAHAHAH!!!!
Bon en vrai je suis pas mieux, mais j'peux pas m'auto-juger tu vois?
J'ai raté ton autre fiche alors je pollue celle-ci.
:-031-: :-031-: :-031-: :-031-: :-031-: :-031-: :-031-: :-031-:
Sinon, il nous faudra un lien, on est dans le même cursus, ma gueule, tu vois? :0268:

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 9:03
Roh mais meuf tu m'as trop fait flippeeeer MDR J'étais sur mon portable quand j'ai lu ton msg et je me suis trop demandé "Mais c'est quoi ce bouffon qui me parle comme ça ?" XD XD XD

PFFF. Après 6 ans c'est plus de la faiblesse ouais vas-y !!! TU TE CROIS MIEUX !!! :-088-: :-094-: :-086-: :0187:

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 10:03
REBIENVENUUUUUUUUUUE !!! Moi aussi j'ai loupé ton ancienne fiche du coup je pollue celle-là également :-0130-:

Ptn Jia Heng, ça remonte !!! xDDD Je me disais trop que ce nom me disait quelque chose pour que ça soit un hasard !! Puis aller la faiblesse, c'est pas grave, c'est le bien ! #teamweak

Je dis pas courage pour la fichette, elle est déjà finie :-03-: :-083-: mais amuse-toi bien avec ce perso en tout cas ! :0219:

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2164 Yen (¥) : 736 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 10:28
le retour de jia heng :-041-: on va y arriver avec lui /out/
rebienvenue & bon courage pour ta fiche :-0141-:
pas bon courage puisque ça semble terminé, plutôt bon jeu avec lui ! :-031-:


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 10:55
ma pauvre Cali, à chaque fois tu veux me dire courage mais comme je reprends mes anciennes fiches ça sert pas à grand chose. Promis, je t'enverrai un MP pour le prochain qui sera tout nouveau tout neuf ! uhuh :-040-: Merci! bien ~~

@Lauly
BEH OUI ça remonte !!! Forcément, fallait bien que je refasse surface avec les plus vieux (Mais ton préféré est encore grenier /BRIQUE/) Je vais bien m'amuser ouais, merci mon tout beau /BRIQUE/ :0220: :-092-:

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 11:52
:-01-: :-040-: :0268: :-033-: :-094-: :-050-: :-070-:

Bref tu as compris je t'aime toi

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 12:25
Coucou Winsley ! XD Merci :0187:

(J'ai fini de tout relire et poster et au pire je corrigerai si une faute me saute aux yeux, je m'en vais poster dans le bon sujet pour le signaler ♥)

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 15:35
HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA KRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS :-031-: :-016-: :-081-: :-040-: :-0136-: :0188: :0223: :-013-: :-094-: :-086-: :-071-: :-025-: :-050-: :-070-: :-074-: :-0108-: :-0147-: :-0160-: :-0180-: :0196: :0273:

*nouveau craquage de slip*

comme l'a déjà dit winsley je t'aime aussi :-025-:

bonne chance pour ta fiche ♥

Tenjoh Mika
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki Mes messages : 2189 Yen (¥) : 94 Avatar : Lee Sungjong [Infinite] Schizophrène? :
Kyann feat Taehyung, Kellian feat Xiao Shion feat Hoshi London feat Zelo Ryoma feat Taemin Dakota feat Mark Haru feat Ravi Phoenix feat Joshua taiga feat GD Shinya feat Junhyung Zero feat Jimin Candy feat Momo Hyoga feat jin Sasuke feat Bobby Hinata feat Suwoong Inaho feat Junior Dewei feat Baekhyun Dan feat Yongguk.
Age : 24 ans Date de naissance : 21/06/1992 Métier : Héritier de la famille Tenjoh Année : cinquième année Résidant à : Dans un dortoir privilégié au campus Planning :
Navigation :

Viens lire mon histoire pour en savoir plus sur moi et faire parti de mes amis~~ fiche rp
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 19:09
J'attendais que tu reviennes pour te valider haha ! (a)
Je connais ta fiche depuis deux ans mdr! Mais tu as rajouté des choses et j'aime toujours autant ! :-031-: :-031-:
Vu que c'est ton personnage de base tu es la mieux placer pour le cerner :-0142-: , mais bref, j'ai hâte qu'on commence à rp :0252: :0252: :0224:
Je t'aiiime :0238: n'écoute pas les autres déclarations non mais ! èé /OUT/ ( :-0147-: )

Hey te voilà validé mon enfant!
Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation et ta fiche de rps (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) , Une chambre à Royal (Facultatif, mais fortement conseillé! Pour les étudiants et lycéens qui veulent avoir des colocataires surprise o/). Pense à faire ta demande de club a te Recenser et a demander un rp . N'hésite pas à faire un tour dans le bon coin pour trouver des liens importants ou en chercher. Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Juil - 19:13
(Merci Iruma, j'adore les déclarations en smileys, c'est mon péché mignon ♥)

Ayden sois pas jaloux sinon papa devra te punir ;) :0220: :-088-: Je t'aime :-050-: :-0180-: Merci pour la validation et oui, j'ai rajouté des trucs! J'ai d'ailleurs oublié de rajouté un Prénom, je m'en vais vite fait le glisser dans la fiche mais tu le verras en RP donc t'affoles pas ! XD

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 6:59
 

[Finie] Jia Heng ☄ The undisclosed desires in my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Navid ϟ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Undisclosed Desires
» Undisclosed desires (Alta)
» undisclosed desires Ϟ dean
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les fiches perso/lien/rp-