AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 let’s stumble through the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : ✝housa ✩ Mes messages : 245 Yen (¥) : 100 Avatar : zhang yixing; lay; exo. Schizophrène? : disponibilité rp!! 2 / 3



taherh farley ; jang yijeong
ame cecilia ; seo yuna

we're so distracted by how things end, we usually forget how beautiful the beginning was.
Age : vingt-huit ans. Date de naissance : 13/02/1988 Astrologie : an /aquarius; is always the sarcastic one out of the group. Métier : médecin urgentiste au st-luke’s international hospital. Résidant à : shinjuku. Planning :
“       sometimes think that people’s hearts are like deep wells. nobody knows what’s at the bottom. all you can do is imagine by what comes floating to the surface every once in a while.          ”




.all of this is temporary.

s c a r e c r o w

// Many that live deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgment. For even the very wise cannot see all ends. //


parce que ma couleur préférée, c’est l’orange // #DF5B27


WHEN THE PAIN CUTS YOU DEEP, WHEN THE NIGHT KEEPS YOU FROM SLEEPING, JUST LOOK AND YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY. WHEN THE WORLD SEEMS SO CRUEL, AND YOUR HEART MAKES YOU LOOK LIKE A FOOL, I PROMISE YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY.


be careful you are not in wonderland. i have heard the strange madness long growing in your soul but you are fortunate in your ignorance in your isolation you who have suffered find where love hides give; share; lose lest we die unbloomed.

Navigation : “ playlist to fall asleep to ” o1. robot koch – nitesky // o2. ólafur arnalds – raein // o3. howard shore – the breaking of the fellowship // o4. richard hawley – coles corner // o5. the beatles – long, long, long // o6. thomas newman – picture window // o7. radical face – welcome home // o8. erik satie – gnossienne no. 3 // o9. michael kamen – boy eats chocolate




amsterdam

clair de lune // tout le monde a une histoire radical face // l’union fait la force bowsprit // le futur est une variable dangereuse



never play

nana // 404: error not found prénom // dans un petit village de campagne prénom // une petite fille se promenait
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Aoû - 22:06




dark night
it’s hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one. (+) percy jackson


Le sac en plastique se balançait en avant et en arrière, tapant par moment contre la jambe de Clyde. Il le tenait du bout des doigts, son autre main enfouie dans la poche de son sweat. La nuit surplombait le capitale du Japon et les quelques lampadaires parsemés sur le bord des trottoirs n’éclairaient pas grand chose, ne permettant à Clyde que de voir à deux mètres devant lui. Il ne s’était pas encore habitué aux rues de son quartier et aux façades des immeubles. Tout se ressemblait pour lui, et son chemin dans le noir devenait flou. Devait-il tourner à gauche ou continuer tout droit ? Il soupira, changeant son sac de course de main. Il s’était dit que faire les courses en soirée serait bien plus tranquille que la journée, il rencontrerait ainsi beaucoup moins de monde. Mais un inconvénient prônait par dessus cet avantage ; il ne reconnaissait rien.

Il était seul, et les quelques personnes qu’il apercevait étaient bien trop loin pour qu’il leur demande la direction. Clyde continua de marcher d’un pas plus lent, bien moins sûr de lui. Il se dit qu’il finirait par retrouver son appartement, mais au bout de combien de temps. Ce n’était pas son délire de rester dehors la nuit à serpenter les rues de Tokyo. Il sortit de son sac une canette de soda, et l’ouvrit, le son de l’opercule rendu plus fort par le silence ambiant. Après avoir avalé plusieurs gorgées, planté au beau milieu du trottoir vide, il se remit en marche, et au détour d’une intersection, il aperçut la silhouette d’une jeune femme. Qui ne tente rien n’a rien, et empoignant fermement sa canette, il trottina vers elle. Il se trouvait juste derrière elle, à peine à un mètre, et il tendit le bras, sa main allant toucher son épaule, pour l’interpeller.
made by pandora.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 27 Aoû - 21:50
Comme d’habitude, la jolie japonaise a une journée de cours bien rempli avant d’aller rejoindre une amie et passer la soirée chez elle. Ce n’était pas du tout le type de quartier que Katarina fréquente en tant que fille du premier ministre. La soirée s’est passée tranquillement, elles ont mangé dans un petit restaurant tout près de l’école puis elles sont allées regarder un film d’action dans l’appartement de sa camarade sans oublier de s’empiffrer de bonnes choses enfin de cochonneries comme du pop-corn, chips, bonbons, sodas et compagnie. Dire que Katarina est une adepte de la Healty life avec une bonne alimentation, une hygiène de vie impeccable et du sport.  Ben là c’est raté, il faut dire que sa jumelle la pervertit pas mal à ce niveau même si l’artiste essaie aussi d’entraîner sa sœur.

Une fois le film fini, elle regarde l’heure et voit qu’il est déjà bien tard et que le dernier métro est dans moins d’une heure.  La demoiselle prend son sac et dit au revoir à son amie avant de sortir du bâtiment et longer la ruelle afin d’atterrir sur la grande avenue principale.  Il fait nuit et la jeune femme a horreur du noir voire elle en a peur. Katarina serre son sac contre elle avec son spray au poivre à la main, elle attire souvent les malades mentaux ou psychopathes sexuels.  Par chance, elle ne porte pas d’uniforme donc pas de jupe et elle en profite pour cacher son corps le plus possible.

Lorsqu’elle entend des bruits de pas assez prononcés en sa direction, elle se prépare mentalement et physiquement à se défendre. Après tout, elle reste une championne de Karaté et tout comme le vélo cela ne s’oublie pas. Quand sa main arrive à sa hauteur, Katarina attrape son bras, l’asperge du fameux produit avant de plaquer son visage contre le mur assez brutalement. Elle est loin d’être une petite fille fragile et frêle.

« Qu’est-ce que tu me veux à venir si brusquement derrière moi, inconnu ? »

La mystérieuse demoiselle resserre son emprise en restant ferme pour ne pas montrer sa peur.

Pseudo : ✝housa ✩ Mes messages : 245 Yen (¥) : 100 Avatar : zhang yixing; lay; exo. Schizophrène? : disponibilité rp!! 2 / 3



taherh farley ; jang yijeong
ame cecilia ; seo yuna

we're so distracted by how things end, we usually forget how beautiful the beginning was.
Age : vingt-huit ans. Date de naissance : 13/02/1988 Astrologie : an /aquarius; is always the sarcastic one out of the group. Métier : médecin urgentiste au st-luke’s international hospital. Résidant à : shinjuku. Planning :
“       sometimes think that people’s hearts are like deep wells. nobody knows what’s at the bottom. all you can do is imagine by what comes floating to the surface every once in a while.          ”




.all of this is temporary.

s c a r e c r o w

// Many that live deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgment. For even the very wise cannot see all ends. //


parce que ma couleur préférée, c’est l’orange // #DF5B27


WHEN THE PAIN CUTS YOU DEEP, WHEN THE NIGHT KEEPS YOU FROM SLEEPING, JUST LOOK AND YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY. WHEN THE WORLD SEEMS SO CRUEL, AND YOUR HEART MAKES YOU LOOK LIKE A FOOL, I PROMISE YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY.


be careful you are not in wonderland. i have heard the strange madness long growing in your soul but you are fortunate in your ignorance in your isolation you who have suffered find where love hides give; share; lose lest we die unbloomed.

Navigation : “ playlist to fall asleep to ” o1. robot koch – nitesky // o2. ólafur arnalds – raein // o3. howard shore – the breaking of the fellowship // o4. richard hawley – coles corner // o5. the beatles – long, long, long // o6. thomas newman – picture window // o7. radical face – welcome home // o8. erik satie – gnossienne no. 3 // o9. michael kamen – boy eats chocolate




amsterdam

clair de lune // tout le monde a une histoire radical face // l’union fait la force bowsprit // le futur est une variable dangereuse



never play

nana // 404: error not found prénom // dans un petit village de campagne prénom // une petite fille se promenait
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 29 Aoû - 19:18




dark night
it’s hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one. (+) percy jackson


Clyde n'eut pas réellement le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait. Il avait à peine cligné des paupières que sa joue raflait contre la paroi dure et granuleuse du mur, son bras était plié dans son dos et ses yeux lui brûlaient atrocement. Tout ceci en l’espace de quelques secondes, et Clyde n’avait aucune idée du pourquoi du comment il se retrouvait dans une situation pareille. Était-il en train de rêver ? Non, la douleur était trop réelle pour que ce ne soit que le fruit de son imagination déjantée. Il essaya d’ouvrir les yeux, mais peu importe le produit qui s’y était immiscé, Clyde avait l’impression qu’on lui arrachait à la petite cuillère de manière élégante. Clyde grogna lorsqu’il sentit l’emprise sur son bras, et en essayant de sentir chaque muscle dans son corps, il pensa rapidement à une manière de riposter et de se sortir de là sans avoir à ouvrir les yeux.

Il donna un coup de pied derrière lui, frappant dans le genou de la personne derrière lui. Assourdi par la douleur du liquide dans ses yeux, il n’avait pas fait attention à la voix féminine qui lui avait parlé quelques secondes plus tôt. Il se libéra le bras et, empoignant de ses deux mains celle qui lui maintenait le visage contre le mur, il échangea leurs positions et poussa de toutes ses forces la personne loin de lui. Il souffla et prit le bas de son sweat dans ses mains pour s’essuyer les yeux. "fuck !" murmura-t-il violemment. "tu sais à quel point ça fait mal cette merde là ?" Peu importe à quel point il essuyait ses yeux, la douleur était toujours présente. Il était persuadé que ses yeux étaient à présent rouges et boursouflés. "quel psychopathe attaque les gens comme ça dans la rue, t’es malade ?" Il criait à présent, gesticulant ses bras dans tous les sens, ne sachant réellement où se trouvait la personne qui l’avait agressée.
made by pandora.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 14 Sep - 17:34
Lorsqu’elle le plaque contre la surface épaisse et dur de l’immeuble, Katarina se sent comme puissante en ayant repris le contrôle. Avoir le contrôle sur tout ce qu’elle fait est important voire vital pour elle. En sentant cette présence masculine s’approcher trop brutalement et soudaine, c’est un synonyme de danger imminent en tant que femme mais aussi en tant qu’ancienne Karatéka. Sa main empoigne fermement son avant-bras contre le dos tandis que son autre main est au niveau de son cou. L’homme ne semble pas répliquer ni se débattre, ce qui lui parait assez étrange pour le coup. Il est bien trop occupé à calmer la douleur qu’il ressent au niveau de ses yeux. Bien fait pour lui ! Il n’a pas à s’approcher d’elle sans bruit ni interpellation. Néanmoins ce dernier finit par riposter après avoir retrouvé sa force et sa puissance masculine au bon moment puisque la jeune fille réfléchissait à comment cela se faisait qu’il ne soit pas si coriace et entreprenant comparé aux autres hommes qui ont de nombreuses fois tentés de l’agresser.

Cette dernière prend un coup dans le genou gauche dans un moment inattention qu’elle n’a pas pu éviter. Elle manque de tomber par terre à cause du déséquilibre, mais la jeune sportive retombe sur ses quatre pattes tel un chat. Les yeux de Katarina s’assombrissent davantage quand il la repousse au loin. Il se prend pour qui lui ? Elle finit par se montrer plus dangereuse en lui fonçant dessus et lui faisant une bonne prise pour le mettre à terre et l’immobiliser une bonne fois pour toute. Quel homme est-il pour s’en prendre à une jeune fille à peine majeure dans une ruelle sombre ? Il allait en prendre pour son grade.

« Parle un peu mieux, jeune homme ! »  

Réplique-t-elle au moment elle le remet à position de faiblesse. Il ne devait jamais prendre le dessus et être tranquille tant que la jolie demoiselle ne se sentait pas tranquille.

« Psychopathe ? Attaque les gens ? Je n’ai fait que me défendre d’un homme qui m’approche et m’agresse par surprise  donc le psychopathe et le malade, c’est toi. Si tu cherches des filles de joie, regarde les femmes avec une tenue bien moins descente que la mienne. »

Katarina lance un rire sarcastique en le toisant d’un regard glacial.

(Je m'excuse pour l'attente.)

Pseudo : ✝housa ✩ Mes messages : 245 Yen (¥) : 100 Avatar : zhang yixing; lay; exo. Schizophrène? : disponibilité rp!! 2 / 3



taherh farley ; jang yijeong
ame cecilia ; seo yuna

we're so distracted by how things end, we usually forget how beautiful the beginning was.
Age : vingt-huit ans. Date de naissance : 13/02/1988 Astrologie : an /aquarius; is always the sarcastic one out of the group. Métier : médecin urgentiste au st-luke’s international hospital. Résidant à : shinjuku. Planning :
“       sometimes think that people’s hearts are like deep wells. nobody knows what’s at the bottom. all you can do is imagine by what comes floating to the surface every once in a while.          ”




.all of this is temporary.

s c a r e c r o w

// Many that live deserve death. And some that die deserve life. Can you give it to them? Then do not be too eager to deal out death in judgment. For even the very wise cannot see all ends. //


parce que ma couleur préférée, c’est l’orange // #DF5B27


WHEN THE PAIN CUTS YOU DEEP, WHEN THE NIGHT KEEPS YOU FROM SLEEPING, JUST LOOK AND YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY. WHEN THE WORLD SEEMS SO CRUEL, AND YOUR HEART MAKES YOU LOOK LIKE A FOOL, I PROMISE YOU WILL SEE, THAT I WILL BE YOUR REMEDY.


be careful you are not in wonderland. i have heard the strange madness long growing in your soul but you are fortunate in your ignorance in your isolation you who have suffered find where love hides give; share; lose lest we die unbloomed.

Navigation : “ playlist to fall asleep to ” o1. robot koch – nitesky // o2. ólafur arnalds – raein // o3. howard shore – the breaking of the fellowship // o4. richard hawley – coles corner // o5. the beatles – long, long, long // o6. thomas newman – picture window // o7. radical face – welcome home // o8. erik satie – gnossienne no. 3 // o9. michael kamen – boy eats chocolate




amsterdam

clair de lune // tout le monde a une histoire radical face // l’union fait la force bowsprit // le futur est une variable dangereuse



never play

nana // 404: error not found prénom // dans un petit village de campagne prénom // une petite fille se promenait
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 18 Oct - 7:13




dark night
it’s hard to enjoy practical jokes when your whole life feels like one. (+) percy jackson


Clyde avait l’impression de rêver lorsqu’il se retrouve affalé sur le sol, maintenu par le poids de son agresseur. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser ce qui lui arrive. C’est une ville de fous, pensa-t-il alors qu’il peinait à bouger ses bras. Sa tête lui cognait légèrement, pas étonnant vu comment il avait été plaqué contre le sol. Ses yeux le brûlaient encore, et il les maintenait fermement clos, ne voulant pas que le contact avec l’air accentue la douleur. D’un mouvement, il dégagea son bras pour le poser sur ses paupières closes, jurant entre ses deux. Il essaya de se débarrasser du poids qui le maintenait en position de faiblesse, mais avec les yeux clos, ce n’était pas si facile. Et impossible de se relever avec une telle masse, d’autant plus que, à peine avait-il redressé le buste, que sa tête s’était mise à le cogner plus fort, alors il n’avait d’autre choix que de rester allongé sur le sol granuleux, froid, sale et désagréable. "j’parle comme je veux, surtout-" mais il n’eut pas le temps de finir que la jeune femme lui coupa la parole et enchaîna dans ses propos. Non, mais pour qui se prenait-elle, franchement ? il commençait sérieusement à fulminer de l’intérieur. Il profita de ce moment pour se redresser et s’assoir, s’appuyant ses bras pour éviter de retomber en arrière. Il ouvrit douloureusement les yeux. Ils devaient être bien rouge, il devait être horrible à voir en ce moment. Elle finit sa tirade par un rire qui valut quelques frissons d’énervement à Clyde. "c’est bon, t’as fini de t’exciter ? j’peux parler ?" il souffla, blasé par le comportement de la personne en face de lui. À tous les coups, j’suis tombé sur une schizo. "j’suis un psychopathe et un malade. je t’ai juste tapoté l’épaule pour t’interpeller et tu m’plaques au sol en m’brûlant les yeux. et c’est moi qui doit m’faire soigner la cervelle ?" il s’essuya une nouvelle fois les yeux à l’aide de sa manche, et murmura pour lui-même. "qu’est-ce que j’suis venu faire dans cette ville de fous, sérieux."
made by pandora.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 9:07
 

let’s stumble through the night.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-