AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Horror Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 17 Sep - 10:44
Kaori & Hideyoshi

Horror night


   Cette journée de cours a vraiment été épuisante. J’attends la fin du lycée avec impatience, je suis tellement pressée de commencer à étudier ce qui me plait vraiment. Mais pour ça, il faut d’abord arriver au bout de cette année et ce ne sera pas facile. J’avoue que si je passais un peu moins de temps à jouer pour réviser un peu plus, les choses se passeraient certainement mieux. Mais c’est plus fort que moi, entre les jeux et les activités du club, ce n’est pas toujours évident de trouver le temps et la motivation d’ouvrir mes bouquins. Je pousse un profond soupire alors que je passe la porte de mon dortoir. Presque tous mes colocataires sont déjà là. Je leur fais un rapide signe de tête avant d’aller m’allonger dans ma chambre. Il serait plus exact de dire que je vais m’écrouler dans mon lit. C’est la fin de semaine et je n’ai rien de prévu. Certains diraient que c’est dommage de ne pas en profiter pour sortir. Ils ont raison, mais je n’ai rien de prévu ce soir, peut être vais-je me faire une soirée sur ma console. Mais avant tout, je vais appeler mon frère, ça fait un moment que je ne l’ai pas entendu et puis, il pourra me donner des nouvelles de papa comme ça. Ha tiens, j’ai reçu un message.

Citation :
Hey Kao-chan, ça te dit une sortie ce soir ? Ça nous changera du virtuel, il y a une soirée dans les bois, tu nous y retrouve ? <3

C’était une amie que j’avais rencontré sur un jeu en ligne. Un petit rire m’échappa, moi qui pensais rester là ce soir. Hm devais-je y aller ? Je ne suis pas certaine qu’une soirée dans les bois soit la meilleure idée qu’on m’ai jamais proposée. Quel genre de soirée était-ce ? J’espère que s’est plutôt une soirée posée autour d’un feu de bois. Parce que la nuit dans les bois, ça risque de ne pas être très rassurant sinon.
Après quelques minutes de réflexion, j’attrapais de nouveau mon téléphone pour envoyer la réponse. Je leur donnais rendez-vous plus tard dans la soirée.

Je passais les deux heures suivantes à prendre des nouvelles de ma famille et essayer de mettre un peu d’ordre dans ma chambre. J’étais loin du compte tellement le bordel s’était accumulé ses dernières semaines. A croire qu’un ouragan était passé par là. Ceci dit, j’aurai plus dût me préoccuper de mon désordre dans la pièce commune que dans ma chambre. Ce n’est pas très sympa de ma part de faire supporter ça à tout le monde. Faudrait vraiment que je fasse des efforts, je n’ai pas envie de me mettre tout le monde à dos pour quelque chose d’autre ridicule. Heureusement, personne ne m’a encore fait de reproches, mais je sais qu’un jour, leur patience aura atteint la limite. Personne n’aime vivre dans le désordre après tout.

Et bien, il est temps que j’aille me préparer. Qu’est-ce qu’on met au juste pour ce genre de soirée ? Il fait encore beau à cette période de l’année, mais j’imagine que dans les bois la nuit, ça doit quand même bien se rafraichir. Je crois que je vais prévoir un pull bien chaud, je n’ai pas envie d’attraper la grippe pour une sortie. Une fois fin prête, il est temps pour moi d’y aller. Je salue mes colocataires rester au dortoir pour la soirée et je quitte le bâtiment. Direction cette fameuse soirée. Environ 20 minutes plus tard, j’arrive en bordure du bois. Ça à l’air assez calme à première vue. Pas de quoi en faire tout un plat de cette soirée. Mon téléphone sonne à nouveau.

Citation :
Soirée annulée, désolée Kao-chan. Ma petite sœur est malade, je dois rester à la maison pour veiller sur elle. On se fera ça une autre fois, promis.

Bon tant-pis, je suis venue jusqu’ici pour rien. Enfin, je peux toujours aller jeter un coup d’œil, qui sait, c’est peut-être sympa. Je m’avance donc un peu dans les bois et j’aperçois une silhouette toute en noir. Je sursaute lorsque je l’entends me parler. Je ne m’y étais pas attendue. L’atmosphère par ici est plutôt tendue., je crois que ça me stress un peu. « Bienvenue à la soirée de l’horreur, c’est dans cette direction que ça se passe, le but du jeu est d’arriver à sortir des bois de l’autre côté. Bonne chance et bon courage. » Hein ? De quoi ? Il a dit une soirée de l’horreur ? Attendez, ce n’est pas la saison, halloween c’est pas pour maintenant. Hors de question que je participe à ce genre de jeu, surtout toute seule. Je crois que je vais plutôt rentrer. Je me détourne alors de ce mec et c’est à ce moment que je bouscule quelqu’un. Il pouvait faire un peu plus de bruit en arrivant ? « Je suis désolée, je ne vous ai pas entendu arri… Hideyoshi ? Mais qu’est-ce que tu fais dans un endroit pareil ? » Je ne m’attendais pas à le croiser ici.
   


luckyred.

Pseudo : Cproject. Mes messages : 172 Yen (¥) : 104 Avatar : choi sungmin (SPEED) Schizophrène? :
Zhao nagisa Age : 18 ans Date de naissance : 24/02/1998 Astrologie : poisson | Les natifs du signe Poissons ont une intuition très développée. Métier : sans travail | mentalement, il est beaucoup trop jeune pour ça. Année : terminale | il se réjouit d'être en dernière, lui qui déteste les cours sèche régulièrement. Résidant à : appartement miteux à chiyoda | sa maison magique à lui, il est le plus heureux comme vu qu'il habite avec ces deux frères. Navigation :
présentation | liens | phone
skype & ask



#01 ft. satoshi
#02 ft. chupachups (joy)
#03 ft. kaori
#04 ft. aiichirô


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 19 Sep - 4:51
Kaori & Hideyoshi

Horror night

tenue +
   
 Je m'en veux un peu depuis mon retour. En fait, je fais même tout pour me faire pardonner auprès des deux frangins, parce que quand je suis rentré, j'ai compris que cette fois j'avais vraiment, vraiment fait une grosse bêtise. Satoshi n'avait jamais levé la main sur moi avant, certes il me menaçait toujours de me donner la fessée ((même qu'à chaque fois je le provoquais en disant que j'aimerai ça)) c'est trop drôle parce qu'il s'énerve encore plus, alors qu'il se retient de rire ou qu'il est désespéré. Enfin, cette fois-ci j'ai vraiment pas été gentil et au final, je me rend compte que s'il m'a giflé c'est que je le mérite, c'est vrai, sato ne me tape JAMAIS. Et sato ne pleure jamais devant moi, alors oui, je m'en veux beaucoup et ça fait mal au cœur. Parfois, ça se voit en cours, je suis triste et je rigole pas, j'en ai pas envie, alors les autres m'offrent du lait à la fraise et des bonbons, puis ils essayent de me faire rire. Et j'vous jure, ça me fait grave plaisir, mais je peux pas oublier les larmes de mon grand frère, ça me fait beaucoup trop mal dans ma poitrine. Alors maintenant, je fais plus attention, je lui dis quand je sors ou je lui raconte tout ce que je fais, parce que je veux plus qu'il s'inquiète ou qu'il croit que je vais partir encore une fois. Je lui avais laisser des indices et des messages codés, mais il les a pas trouvé et j'aurais du lui demander au lieu de faire mon sac et partir un beau matin pour les deux mois entier.

Au départ, je ne voyais pas ce qu'il me reprochait, mais une amie m'a dit t'aurais fait quoi si un jour sato et sunnie seraient partis sans toi ? et là j'ai compris, j'ai vraiment compris. Je me serais senti mourir. J'aurais été si triste et tout seul, moi j'ai peur d'être seul, je veux que satoshi et kwan sun reste auprès de moi pour toute la vie. Alors j'ai promis que je partirais plus, plus sans eux en tout cas. Et maintenant je lui demande toujours si je peux sortir le soir ; la journée il est en cours alors si je sèche le lycée le prévient pour moi ((bon il m'engueule mais du coup j'ai mon secrétariat à moi tout seul !!!!!!)), mais le soir je préfère lui dire où je vais et si je m'éternise ben je lui envois un message. Parce que je veux plus que sato il pleure, plus jamais, j'le jure sur ma maman et mon papa au ciel, c'est la dernière fois que ça arrive.

Ce qui explique pourquoi je suis là, dans le salon et que j'attends qu'il rentre ((j'ai pas été en cours cette après-midi parce que je voulais jouer à candy crush et rattraper mon retard ok !)), j'suis assis sur le canapé et je joue avec mes cartes pokemon, alors que lui il est sur le chemin de retour ; il va à la fac tous les jours, j'suis grave impressionné, moi j'arrive pas à aller en cours tout le temps, voir la vieille sorcière c'est dur ! VOUS IMAGINEZ SI UN JOUR ELLE ME MANGE ? J'aurais raté ma vie à l'école, alors que là, en séchant de temps en temps, j'apprends - comme le veut satoshi, et je profite à la fois. C'est la solution magique. De toute façon, moi j'aime pas le lycée, en plus je comprend rien du tout. Ou alors c'est pas expliqué comme je le veux, quand on me dit les choses comme mon cerveau les interprète c'est beaucoup plus simple. Comme pour les mathématiques, au départ je captais rien avec leurs chiffres et leurs lettres, puis un jour j'ai remarqué que quand j'utilisais mes méthodes à moi, mes calculs, bah c'était trop facile et maintenant j'ai plus aucun soucis avec X.

ENFIN BREF. Quand mon grand-frère arrive, je saute du canapé pour aller le voir et le prendre dans mes bras, puis après je monte sur son dos et je lui raconte ma journée ((il me tape doucement la tête quand je lui dis que j'ai loupé les cours de l'aprem mais que j'ai battu mon record au jeu)). Puis on goûte tous les deux, j'ai mon lait à la fraise et il a ... je sais pas quoi, son coca du macdo je crois. Bref, ça m'avait beaucoup manqué alors on parle pendant deux heures au moins, jusqu'à ce que sunnie rentre et qu'on mange le repas du soir ((même si on mange tôt)), puis j'me rappel qu'un copain participe à une soirée d'horreur -- même qu'il joue un monstre et qu'il veut que je vienne le voir. Alors je demande à Satoshi si je peux y aller et je vois bien qu'il hésite, donc je lui promets de rentrer et de ne pas dormir chez mon pote et qu'en plus je lui enverrais des sms et des photos de la soirée toutes les dix minutes s'il le voulait. Mais il sourit et rigole, en me disant que toutes les heures ou demi-heures suffiront puis me donne l'autorisation.

Alors, j'm'habille vite fait et je m'engage déjà dans le couloir et l’ascenseur pour aller là-bas, je vais arriver pile à l'heure. Même si, étant donné que c'est une sorte de parcours, je suis pas persuadé qu'il y ait une heure précise. Il me faut pas longtemps pour arriver sur place, mais je me rend compte que j'aurais dû inviter quelqu'un... c'est pas que j'ai peur HEIN ! j'ai pas peur DU TOUT ! je suis un super héros, mais c'est plus marrant à plusieurs. J'entends le mec qui nous indique la direction, et j'avance doucement vers celle-ci, je réfléchis à qui je pourrais inviter à la derniè---- BIM bordel ! J'ai bousculé quelqu'un ! J'vous jure que j'ai pas fait exprès et j'secoue légèrement la tête en me massant la nuque, je compte bien évidement m'excu---- « Je suis désolée, je ne vous ai pas entendu arri… Hideyoshi ? Mais qu’est-ce que tu fais dans un endroit pareil ? » hé ! mais je connais cette voix !

Je lève les yeux vers ma Kaori et je suis troooooooooop content de la voir là, alors je la prend dans mes bras sans plus attendre et je lui embrasse la joue. « Ma pomme d'amour tu es là ! Coucouuuu ! » Je la regarde de bas en haut, des pieds à la tête et j'ai trop envie de lui dire qu'elle est toujours aussi mignonne ((sans déconner, je l'aime trop d'amour ma kaori, elle est trop belle ok c'est mon doudou à moi))((rien qu'à moi même !!)) sauf qu'elle m'a posé une question et que je dois lui répondre, alors j'avoue que je fais un peu le mec cool et je montre la soirée d'un coup de tête. « J'ai un copain qui fait un monstre, il m'a demandé de passer... héééééééééé mais attends ! Toi aussi tu es là c'est trop bien ! Tu es toute seule ? Hein dis dis dis, tu viens avec moi pas vrai ? » et j'ai les yeux qui brillent parce que j'ai envie qu'elle passe la soirée avec moi, Kaori aussi elle m'a manqué, en fait elle me manque tous les jours ma princesse. Je lui prend la main et je noue mes doigts entre les siens ((je fais toujours ça avec elle, je sais pas pourquoi, mais j'aime bien)) et je lui fais un grand, grand, grand sourire. « Je serais trop content que tu m'accompagnes, t'as l'air toute seule, mais une fille aussi mignonne que toi ça doit pas se promener sans son chevalier, alors, tu restes avec moi princesse ? » j'ai pas envie qu'elle parte.
   


luckyred.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 20 Sep - 11:12
Kaori & Hideyoshi

Horror night


   Je n’ai pas vraiment le temps de reprendre mes esprits qu’il me saute dessus. Naturellement je répond à son câlin en l’enlaçant. « Ma pomme d'amour tu es là ! Coucouuuu ! » Hideyoshi est ce genre de personne qui peut donner le sourire en deux secondes. Je lui ébouriffe les cheveux en signe d’affection, moi aussi je suis contente de le voir. Je ne m’y attendais pas, mais finalement ce n’est pas plus mal, je n’aurai pas perdu ma soirée. Je peux affirmer sans la moindre hésitation que Hideyoshi est l’un de mes meilleurs amis, son petit air innocent et enfantin le rend vraiment trop mignon et je sais qu’il ne me fera jamais la moindre crasse. Ce mec n’est que douceur et gentillesse, en tout cas, avec moi. « Oui, mais à vrai dire, je ne sais pas ce que je fais là. » Pourquoi étais-je venue ici déjà ? Une soirée, oui, mais de ce genre. Je suis bien trop peureuse pour participer à des « parcours de l’horreur » la nuit dans les bois. Sérieusement, qui peut avoir des idées pareilles ? Il faut certainement être un sacré psychopathe pour organiser des évènements comme ceux-là ? Qui sait ce qui peut arriver.

« J'ai un copain qui fait un monstre, il m'a demandé de passer... héééééééééé mais attends ! Toi aussi tu es là c'est trop bien ! Tu es toute seule ? Hein dis dis dis, tu viens avec moi pas vrai ? » Ah me voilà embêtée pour le coup. Dois-je lui dire que j’avais justement l’intention de m’en aller ? Il a l’air tellement content de me voir et l’idée de faire ce parcours ensemble le ravis. Je n’en dirais pas de même pour moi. Non pas que je n’ai pas envie de passer du temps avec lui, au contraire, c’est juste cette idée d’aller s’enfoncer dans bois alors qu’on n’y voit pas à plus de deux mettre, à cause de la pénombre, me terrifie. Je me mordille légèrement la lèvre hésitante. Peut-être devrais-je lui proposer d’aller ailleurs, boire un verre, ou aller au ciné par exemple, n’importe quoi pourvu que ça nous éloigne de tout ça. Mais le seul problème c’est qu’il m’a dit qu’il était venu voir un ami. D’ailleurs, il a parlé de monstre aussi… non ? Il est définitivement hors de question que je fasse un pas de plus dans ses bois, je n’ai pas envie de faire un arrêt cardiaque, je suis trop jeune pour mourir. Quel amusement peut-il y avoir à se faire peur ? Alors que je suis en pleine réflexion, je sens ses doigts se nouer autour de mieux et par réflexe, je lui serre un peu la main.

« Je serais trop content que tu m'accompagnes, t'as l'air toute seule, mais une fille aussi mignonne que toi ça doit pas se promener sans son chevalier, alors, tu restes avec moi princesse ? » Je ne peux m’empêcher de rigoler. Vu comment il présente la chose, on dirait qu’on va juste faire une petite promenade de santé, si seulement ça pouvait être vrai. Le pire c’est que je suis déjà terrifiée alors que ça n’a même pas encore commencé. « Je devais retrouver une amie, mais elle a annulé à cause d’un problème familial. Du coup, oui je suis toute seule. J’allais rentrer d’ailleurs. » C’était vrai, si je l’avais bousculé un peu plus tôt c’est parce que j’avais l’intention de rentrer chez moi et d’oublier cette soirée. Je le regarde alors, me concentrant sur son visage et c’est là que je vois son énorme sourire, tellement heureux que je sois là. Je sais que si je pars, il va être déçu et c’est bien la dernière chose que veux. Je secoue la tête en soupirant. Je sais déjà que je vais regretter ce que je m’apprête à dire, mais c’est plus fort que moi, je ferai n’importe quoi pour rendre un ami heureux. « Bon d’accord, je reste et je viens avec toi, mais tu as intérêt à me protéger des monstres. »

Je n’ai plus le choix, il faut que j’avance, je sais qu’après ça, je ne vais plus dormir pendant des jours. J’aurai toujours peur qu’un monstre surgisse de nulle part. Mais bon, si ça se trouve, les costumes sont ratés et ça ne fera pas peur du tout… j’essaie de me rassurer comme je peux tandis que nous avançons plus profondément dans les bois. « On y voit rien, comment on va faire pour retrouver notre chemin ? » Je serre très fort les doigts d’Hideyoshi et je me colle à lui, je n’ai pas envie de le perdre. « Tu ne le lâches pas hein ? » Mon dieu, ça n’a même pas encore commencé que j’ai déjà envie de prendre mes jambes à mon cou.  Dans quelle galère est-ce qu’on s’est embarqué tous les deux ? « Tu es sûr de vouloir y aller ? On peut encore faire demi-tour sinon. » Avec un peu de chance, il dira oui.    
   


luckyred.

Pseudo : Cproject. Mes messages : 172 Yen (¥) : 104 Avatar : choi sungmin (SPEED) Schizophrène? :
Zhao nagisa Age : 18 ans Date de naissance : 24/02/1998 Astrologie : poisson | Les natifs du signe Poissons ont une intuition très développée. Métier : sans travail | mentalement, il est beaucoup trop jeune pour ça. Année : terminale | il se réjouit d'être en dernière, lui qui déteste les cours sèche régulièrement. Résidant à : appartement miteux à chiyoda | sa maison magique à lui, il est le plus heureux comme vu qu'il habite avec ces deux frères. Navigation :
présentation | liens | phone
skype & ask



#01 ft. satoshi
#02 ft. chupachups (joy)
#03 ft. kaori
#04 ft. aiichirô


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 22 Sep - 19:06
Kaori & Hideyoshi

Horror night

tenue +

J'adore vraiment quand elle m’ébouriffe les cheveux, en fait j'aime toutes les marques d'affections, mais avec kaori ça a un air encore plus doux et ça me plait beaucoup. J'aime lui faire des câlins, et en recevoir de sa part, parce qu'elle ne me repousse jamais et qu'elle fait probablement ressortir mon côté bébé encore plus que n'importe qui. « Oui, mais à vrai dire, je ne sais pas ce que je fais là. » j'hausse un sourcil parce que je ne comprends pas trop ; comment peut-on aller quelque part sans vraiment savoir pourquoi ? Enfin bon, je m'attarde pas trop dessus parce que voilà, j'aime pas ne pas comprendre alors je préfère passer outre. De toute manière je pense pas qu'on doit s'arrête là dessus.

D'façon elle va venir avec moi et comme ça elle saura ce qu'elle fait là ! elle passe la soirée avec son Hideyoshi, c'est un programme qui devrait plaire à tout le monde. Personnellement ... j'adorerai passer du temps avec un moi-même double. Mais c'est un peu compliqué de trouver quelqu'un qui me ressemble autant ((en fait mon jumeau jumeau qui est trop comme je le suis c'est sunnie, mais il est plus au lycée donc je suis un peu triste)) comme mes frères sont plus grands, j'passe moins de temps avec eux. J'fais une petite moue triste suite à cette pensée, mais un sourire revient vite sur mon visage quand elle serre ma main. Elles sont toutes petites, enfin plus petites que les miennes en tout cas, et ses doigts son fins. Doux. Ah, j'adore le corps des filles ! J'adore son rire aussi, c'est un son agréable, je préfère ça au cris ; depuis toujours. Quand je regarde ma kaori, je vois qu'il y a quelque chose qui cloche, même si je n'arrive pas à savoir quoi. « Je devais retrouver une amie, mais elle a annulé à cause d’un problème familial. Du coup, oui je suis toute seule. J’allais rentrer d’ailleurs. » ça par contre, je l'entendis direct « Quoooooooooooi !? C'est la fête ! Tu peux pas rentrer, je suis là en plus. » je suis tout seul, et j'ai pas envie de rentrer ((même si je flippe à mort d'entrer là-dedans ok)).

Je souris pour l'amadouer un peu et aussi parce que ça me réjouie vraiment qu'on puisse passer la soirée ici. Non pas parce que j'aime les trucs qui font peur ((au contraire)), mais parce qu'ainsi on passera la moitié de la nuit ensemble et que je l'aime beaucoup trop pour refuser ça. En plus je la vois bien se jeter contre moi quand elle aura peur et je pourrais jouer au super héros qui la protège ... enfin si j'arrive à surmonter ma propre terreur. Sauf que je sais pas, l'adrénaline me pousse à y aller, comme la peur qui me pousse à sortir la nuit pour chasser les méchants. « Bon d’accord, je reste et je viens avec toi, mais tu as intérêt à me protéger des monstres. » Je saute littéralement de joie quand elle me dit ça ! Parce que je suis TROP content ! Vraiment, vraiment, vraiment. J'aime pas être tout seul, j'aime être avec Kaori donc ... donc je suis au sommet de ma joie quand elle accepte. Je secoue vivement la tête parce que oui, je vais tout faire pour la protéger et je commence par ne pas lui lâcher la main. Jamais.

Je lui tire doucement le bras pour que nous commencions à avancer ; je la sens un peu réticente alors je lui souris pour la réconforter du mieux que je peux et je lui caresse les cheveux. Je me retiens de sursauter aux moindres craquements et je la regarde dans les yeux suite à sa réponse. « Je sais pas, mais au début du chemin ils nous disent de ne pas suivre les lumières... j'ai plus de batterie en plus pour la lampe torche ahahaha ! » ça me fait rire parce que si je me coince quelque part, cette fois je pourrais pas appeler mes frères à la rescousse. Je devais leur envoyer des messages, mais j'avais pas vu que j'étais si faible en pourcentage et du coup avoir écouté de la musique et jouer à Candy crush à l'allée ça m'a tout niqué. Aie aie. Je sens Kao qui se rapproche encore plus de moi et si elle avait eu plus de force elle m'aurait broyer les doigts, mais là ça me fait juste rire. Rire parce que j'ai vraiment l'impression de devenir le chevalier protecteur de la princesse.  « Tu es sûr de vouloir y aller ? On peut encore faire demi-tour sinon. » euuhh ... Non ? Enfin oui, je suis sûr de vouloir y aller, j'aime bien avoir peur et avoir quelqu'un qui a encore plus peur que moi, parce que mine de rien c'est très très drôle. Je me souviens une fois, juste une, sato m'a offert une visite d'un manoir hanté... j'vous jure que ça a été la pire journée de ma vie. C'était comme là, on devait trouvé la sortie, mais on était enfermés et y a des gars qui m'ont poursuivit avec une hache. J'ai pas trop fait le malin, malgré la panique qui m'a noyé, je me suis éclaté donc je suis pas prêt de partir ce soir.

Je la tire davantage, mais je m'arrête à un moment et je me plante devant elle. J'amène ses mains à mes lèvres et je les lui embrasse. « Hey joli papillon, on va y aller. t'es pas toute seule, je suis là avec toi. » je lui fais un clin d'oeil puis je viens lui faire un nouveau bisou sur la joue avant de lui sourire sauf qu'à ce même moment je sens une main agripper ma cheville et je cri ((hurle)) littéralement ! OK j'faisais le fier mais là je m'y attendais PAS ! Je lui tire le bras et j'accélère vite ! TRÈS VITE et du coup on s'enfonce encore plus dans la forêt -- et c'est franchement pas rassurant... « J'ai été surpris j'ai pas eu peur d'abord ! Par contre du coup... je sais plus trop où on est je pourrais pas te ramener au début. » je rigole et je la regarde du coin de l’œil en me massant la nuque de ma main libre. « On va être obligé d'aller au bout ~ » je m'amuse bien à lui retirer tous espoirs de ne pas faire ce parcours sauf que cette fois c'est pas trop tard et je reprend la marche en la gardant près de moi alors que les bois nous assomment de cris. « Ouhh... fais gaffe où tu marches princesse, on sait jamais Si les zombies sortent du sol ! »

Bon j'essaye de lui faire peur, mais ça me fait grave flipper en même temps alors je suis le premier à regarder où je pose les pieds ! Je sursaute un peu en sentant une branche sur mon épaule, mais ça va je me reprend vite et je fais le fort jusqu'à ce qu'un hurlement de fille parvienne jusqu'à nos oreilles, et nous stop tous les deux. « C-c-c-c-c'était quoi ? » vous savez que je dors toujours avec la lampe allumée ?  


luckyred.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 28 Sep - 10:38
Kaori & Hideyoshi

Horror night


  « Quoooooooooooi !? C'est la fête ! Tu peux pas rentrer, je suis là en plus. » Je savais qu’il allait être déçu en m’entendant dire que je voulais partir. Surtout que lui aussi semblait être venu ici seul. Et même si un de ses amis jouait un monstre, ce n’était pas vraiment pareil que d’être de simples participants. Et il y avait peu de chance qu’il puisse le reconnaître si on venait à le croiser. C’est pour cette raison que j’avais décidé de rester, et ce malgré ma peur grandissante à l’idée de passer une partie de la nuit dans cette forêt. Pour ça et aussi parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas passé un moment avec lui et qu’il m’avait manqué. Puis le voir tout content à l’idée de partager cette expérience avec moi suffisait à me convaincre que j’avais fait le bon choix. J’espérais seulement ne pas le regretter plus tard.

« Je sais pas, mais au début du chemin ils nous disent de ne pas suivre les lumières... j'ai plus de batterie en plus pour la lampe torche ahahaha ! » Si il y avait eu un peu plus de lumière justement, il aurai pu remarquer mon regard interloqué. Les organisateurs espéraient-ils vraiment que nous n’allions pas suivre les lumières ? Le but du jeu était quand même de sortir de la forêt, le plus logique était donc de ne pas s’enfoncer trop dans l’obscurité et donc trop loin dans la forêt, ça me semblait tellement logique. D’autant que je n’avais pas spécialement envie que cette aventure s’éternise. « Comment ça ne pas suivre les lumières ? Si tu crois que j’ai envie d’aller dans le noir complet, tu te trompes. » Ma voix trahissait certainement mes craintes, mais j’étais loin de me soucier de ça.

Je le sens me tirer un peu, ce qui me force à le suivre. De toute façon, je n’ai pas l’intention de le lâcher d’une semelle. Hors de question que je me retrouve perdue toute seule. « Hey joli papillon, on va y aller. t'es pas toute seule, je suis là avec toi. » J’avoue que je me sens rassurée et je crois que ça aurai pu être n’importe qui d’autre, je n’aurai certainement pas accepter de rester. Mais Hideyoshi est tellement mignon que je ne peux rien lui refuser. Il doit certainement le savoir et si je ne le savais pas si innocent, je jurerais que parfois il en abuse. C’est à ce moment-là qu’il pousse un hurlement de panique. Moi qui commençait à me détendre un peu, par réflexe je crie aussi. Je ne sais pas pourquoi je crie, mais je ne veux même pas le savoir. Sans même réfléchir je suis Hideyoshi qui m’a attrapée par le bras, sans doute pour fuir. Je crois n’avoir jamais couru aussi vite de toute ma vie. C’est fou comme l’adrénaline peut booster les capacités des gens. C’est l’instinct de survie. Bon j’exagère un peu, parce que je sais très bien au fond que nos vies ne sont pas en danger. Le but ici est juste de nous faire bien flipper. Et pour le coup, c’est plutôt réussi.

Hideyoshi qui faisait le fier est en fait aussi paniqué que moi. Je me sens tout de suite moins rassurée. « J'ai été surpris j'ai pas eu peur d'abord ! Par contre du coup... je sais plus trop où on est je pourrais pas te ramener au début. » Je ne peux pas m’empêcher de rigoler, plus nerveusement que par amusement. En d’autres circonstances, j’aurai vraiment pu trouver ça drôle. « Tu es en train de me dire qu’on est complètement perdu ? Et puis, qu’est-ce qui t’as pris de crier comme ça, j’ai rien vu moi. » C’était vrai, jusqu’à maintenant, nous n’avions croisé aucun monstre qui puisse justifier ce mouvement de panique qui nous avait conduit à nous enfoncer plus loin dans la forêt. « On va être obligé d'aller au bout ~ » Pourvu qu’on en finisse vite, histoire d’aller se mettre bien au chaud sous la couette, je sens que je vais devoir dormir avec la lumière allumée pendant quelques jours.

La situation devient vraiment angoissante, on entend parfois les gens crier au loin, ce qui prouve bien que ce n’est pas juste une promenade de santé au clair de lune. De toute façon, la lune, elle est cachée par les arbres. « Ouhh... fais gaffe où tu marches princesse, on sait jamais Si les zombies sortent du sol ! » Hein ? Il a dit des zombies ? Je ne peux m’empêcher de baisser la tête dans l’espoir de voir le sol. Mais il fait bien trop sombre et je ne vois que le noir. « Des zombies, tu crois qu’on va se faire dévorer ? De nouveau je m’agrippe à lui, si je le pouvais, je crois que je monterai sur son dos. Mais je crois que la situation est déjà assez périlleuse comme ça pour avancer. Inutile de rendre les choses encore plus compliquées. Je prends donc une grande respiration, histoire d’essayer de retrouver un peu mon calme. Et c’est pile à ce moment-là qu’un hurlement à vous glacer le sang déchire la nuit. Je sursaute et manque de m’étouffer alors qu’Hideyoshi commence à paniquer. « C-c-c-c-c'était quoi ? » Je n’en ai pas la moindre idée, par contre, je n’ai pas envie de rester là pour le découvrir. « J’en sais rien, mais je crois qu’on ferai mieux de bouger d’ici et viiiiiiite » C’est à mon tour de l’attraper par le bras et de courir. Je décide bien évidement de partir dans la direction opposée au cri qui vient de retentir.

Dans ma précipitation, je fini bien évidement par me prendre les pieds dans une racine et avec la vitesse je m’étale par terre. Manque de chance, comme je tenais Hideyoshi par le bras, je l’entraine avec moi dans ma chute. « Ouch ! ça fait maaaaaal » Tout d’un coup, j’entends un bruissement à travers les buissons sur notre gauche et je me fige. Pitié pas un monstre. « tu as entendu ça ? » Je chuchote, espérant ne pas nous faire repérer. Si j’avais été plus lucide j’aurai su que ça ne servait à rien après le boucan que notre chute avait dû provoquer. « Je crois qu’il y a quelque chose dans ces buissons. »
 


luckyred.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:51
 

Horror Night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wednesday Night Raw # 60
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-