AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Thundering Hearts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : 희망 Mes messages : 179 Yen (¥) : 143 Avatar : Seo Young Ho (Johnny) Schizophrène? :

Shinobu as DivaBoo Age : 20 ans Astrologie : Leo Métier : Bibliothécaire Planning : With every other smile you give them, it's another blade through my heart. You've always been beautiful like the sunshine, how could you love the monster I became?


He told me his name and it felt like I didn't need to know any other. He is sweet smiles and warm afternoons, laughter bright as the sun and I can't help the beating of my heart when he's near. He is just like a bird that I need to keep captive.


He's the beauty to my beast, but my rose has long withered and there's nothing left to save. Deep down my heart knows just how much of the sun you deserve, but I have nothing but dark skies to offer you. Yet the monster growls and claws at my heart, not wanting to let you go, for he was both blessed and cursed with the charm of loving you.

Navigation : Who am I?
Who are you to me?
What am I doing with my life?
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 8 Oct - 22:27
Thundering Hearts
For one glance was enough to set off the thundering of his heart, running wild for his attention. Δ &NaJi

Outfit + Les nuits des êtres humains, aussi divers ces-derniers pouvaient-ils être, se ressemblaient toutes d'une façon ou d'une autre, certains était plutôt dans l'excès ; de la musique forte, de l'alcool et du sexe, et d'autres se contentaient d'un film, une bière et un bol de snacks. Si Nash avait eu l'habitude d'adopter le premier style de vie, partant tôt dans la nuit et ne rentrant qu'aux aurores, il n'avait plus rien de cet homme et s'il était là ce soir, c'était uniquement grâce à l'insistance de ses amis pour le faire venir à cette soirée qu'ils prétendaient être la soirée du siècle. Son regard scrute un instant les danseurs. Il y a énormément de couples ce soir, discerner les couples amoureux des coups d'un soir est excessivement aisé pour Nash qui porte un œil froid, quelque peu envieux sur toute cette débauche sentimentale, son propre cœur ayant cessé dé s'affoler depuis déjà plus d'un an. Il regarde son verre de coca sans la moindre émotion. Il a encore du mentir à ses amis en prétendant avoir pris un cocktail pour ne pas avoir droit au discours du trouble fête, c'était bien trop souvent récemment. Et comme ses traîtres d'amis l'avaient abandonné au profit d'une quelconque relation à gauche ou à droite, il se retrouver à squatter le bar en attendant que l'heure soit assez avancée pour qu'il puisse rentrer sans qu'on lui dise « Déjà ?! » avec cet air surpris qui l'horripilait.
Il fallait croire, pourtant, que la normalité, la tranquillité et l'ennui n'étaient pas de la fête ce soir pour le bibliothécaire car tous ces mots, accompagnés par l'intégralité de son vocabulaire intelligible, s'envolèrent à la vue de ce brun, de taille moyenne, un sourire glissé discrètement sur ses lèvres et ondulant au rythme de la musique. Il sentit son muscle vital rater un battement, deux, avant de se lancer dans une course effrénée avec le temps, manquant de bondir hors de sa poitrine, et Nash s'étonne de ne pas sentir les crampes liées à l'absence d'exercice qu'il avait imposé à son cœur depuis un moment. Le sourire béat qui tire doucement le coin de sa lèvre retombe lorsqu'il aperçoit cet autre gars glisser un bras autour des hanches du plus petit, titillant doucement la corde de la jalousie bien trop sensible chez Nash. Il pose son verre et marche d'un pas décidé vers le couple qu'il devine tout récent, peut être même de ce soir, sa main glissant sur le poignet de l'indésirable pour écarter sa main déjà un peu trop curieuse. « Je pense que le jeune homme aimerait garder son haut encore un peu. Alors je te demande gentiment de le laisser tranquille. » Ses yeux glissent plus bas pour trouver ceux du petit brun, lui accordant un petit sourire charmant et sincère, ses yeux ne trahissant presque aucune trace de lubricité, car même si son but n'était pas de coucher avec lui (pas du tout même) il était indéniable que cet homme était assez sexy pour réveiller ses instincts d'homme. Et une fois encore, alors qu'il se débat pour garder pied, il sent son vocabulaire lui échapper alors qu'il se permet de se pencher un peu vers son joli minois. « Sauf si j'ai tort ? » Et il s'étonne lui même d'être parvenu à articuler cette petite phrase alors que son espace vital est si terriblement envahi par la présence de cette délicieuse rencontre. Il sait que si cet étranger lui donnait raison, l'autre n'aurait d'autre choix que de dégager presto, après tout, il devait féliciter ses gênes américains pour lui avoir offert cette taille, plutôt impressionnante, dominant clairement la situation rien qu'en se tenant là.
© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 11 Oct - 19:50
THUNDERING HEARTS
Sometimes love is not enough and the road gets tough I don’t know why
Ootd + Suspendu à ses songes, négligeant par mégarde les dires crachés par cet homme bien trop embarrassant pour le jeune homme, se rappelant ô combien il n'appréciait guère ce genre de s festivités nocturnes, au plein cœur de ce night club sous les multiples néons ainsi que la musique à s'en percer les tympans. Voulant se changer les idées, il s'était rendu en ces lieux pour vider son esprit de l'immensité de ses pensées, cherchant également un moyen d'oublier ces souvenirs entachant sa mémoire, il était tombé sur ce garçon bien trop insistant et, tentant de s'évader sur la piste bondée de personnes, le cadet pensait avoir réussit à s'échapper, sans succès. Son corps se mouvait sur le rythme de la mélodie quant vint arriver derrière lui, le prenant par les hanches, ledit jeune homme, envahissant et réellement insupportable.
Ryuji lui avait cependant laissé une chance, peut-être était-ce la seule chose que désirait l'inconnu, avoir le jeune homme le temps d'une danse et repartir après. Ah qu'il était naïf. Rapidement, le candide garçon avait remarqué que l'être indésirable souhaitait bien plus et, dans l'espoir de repartir sans n'être accompagné par cet insupportable malotru, son vœu fut exaucé bien vite. En effet, surgissant d'entre ces gens qui dansaient les uns contre les autres, ne se préoccupant guère de ce qui les entouraient, son regard se posant sur l'indésirable tandis que sa main était venue saisir le poignet de ce dernier, lui qui se voulait un peu trop aventurier au goût du nippon qui, dans un soupir de soulagement parfaitement inaudible s'était placé derrière son sauveur. « Je... Oui, j'ai essayé de lui faire comprendre que je n'étais pas intéressé mais il a insisté.. » Sentant la pression dans sa cage thoracique redescendre, il avait glissé à l'oreille de l'inconnu un simple merci avant d'attraper son poignet et se diriger hors de la piste, en direction du bar, laissant l'infortuné qui n'aura pas obtenu ce qu'il désirait seul au milieu de ces beaux gens qui s’affairaient à mouver leurs corps sur la musique effrénée  « Tu mérites un verre... C'est quoi ton nom déjà ? Laissant un léger rire s'échapper d'entre ses lèvres, son regard s'était posé sur le jeune homme qu'il prit le temps de détailler cette fois-ci et la vision n'était certainement pas déplaisante, bien au contraire. Il avait devant lui un magnifique jeune homme au regard déstabilisant, un visage particulièrement beau et ce charisme qu'il dégageait suffisait à faire battre un tant soit peu plus vite le cœur du garçon. Moi c'est Ryuji, enchanté de faire ta connaissance.» Ses yeux bifurquant vers les multiples breuvages que disposaient ce club, le cadet avait dors et déjà interpellé le serveur, commandant alors deux boissons qui leur furent servies plus rapidement qu'il ne le pensait. « Tiens, voilà pour toi. Trinquant une fois leur verre en main, le jeune Ryuji avait sentit la liqueur lui titiller la gorge, réveillant quelque peu ses sens. Sinon, mon sauveur, tu viens souvent ici ou bien tout le contraire ? » Sourire aux lèvres, les joues légèrement rosies, le libraire ne prêtait désormais guère attention aux gens qui pouvaient les entourer, faisant même abstraction des divers bousculades qui se produisaient de temps à autres par ces gens parfaitement ivres qui le heurtaient en titubant en direction du bar pour une énième consommation.
©junne.

Pseudo : 희망 Mes messages : 179 Yen (¥) : 143 Avatar : Seo Young Ho (Johnny) Schizophrène? :

Shinobu as DivaBoo Age : 20 ans Astrologie : Leo Métier : Bibliothécaire Planning : With every other smile you give them, it's another blade through my heart. You've always been beautiful like the sunshine, how could you love the monster I became?


He told me his name and it felt like I didn't need to know any other. He is sweet smiles and warm afternoons, laughter bright as the sun and I can't help the beating of my heart when he's near. He is just like a bird that I need to keep captive.


He's the beauty to my beast, but my rose has long withered and there's nothing left to save. Deep down my heart knows just how much of the sun you deserve, but I have nothing but dark skies to offer you. Yet the monster growls and claws at my heart, not wanting to let you go, for he was both blessed and cursed with the charm of loving you.

Navigation : Who am I?
Who are you to me?
What am I doing with my life?
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 12 Oct - 22:04
Thundering Hearts
For one glance was enough to set off the thundering of his heart, running wild for his attention. Δ &NaJi

Outfit + L'aisance, la douceur et l'accessibilité du brun sont un véritable délice et il s'y enlise comme dans un nuage, se laissant envelopper par son irrésistible chaleur humaine et il ne comprend pas ce type qu'il vient de chasser ; Qui ne voudrait qu'une nuit avec une personne aussi solaire. Il ne faisait aucun doute qu'il venait de sauter à pieds joints dans une aventure qui causerait sans aucun doute sa perte, le simple contact des doigts de son vis-à-vis contre son poignet lui semble déjà être la plus douce des caresses, remplaçant sans mal la désagréable sensation laissée par le contact avec l'autre. Il le suit dans la foule, son regard glissant sur lui, appréciant ses proportions plus qu'agréables à l'oeil, flattant la moindre de ses courbes pour finalement se fixer sur ses cheveux, guettant le moindre centimètre de son visage. Il se laisse donc offrir un verre en souriant doucement sans parvenir à se lasser de l'observer, quitte à passer pour un idiot. « Ryuji ? C'est joli. Tu es Japonnais ? » Son accent est prononcé mais il se noie un peu dans le bruit ambiant, ce qui lui confère un soudain élan de confiance en lui, se penchant un peu vers lui pour lui offrir un sourire doux. « Je suis Nash. Et c'est moi qui suis ravi de te rencontrer. » Il ne peut pas lui mentir à ce sujet, et s'il aurait sans doute préférer le rencontrer en d'autres circonstances, il ne peut nier que le cadre lui a fourni la meilleure excuse pour aborder ce petit rayon de soleil au milieu de la foule, lui qui avait perdu ses aptitudes de dragueur. Son regard glisse sur le verre du brun et il ne peut retenir un petit sourire de se glisser au coin de sa bouche, si lui est raisonnable et se contente de boissons sans alcool, il sait que Ryuji n'est pas parti pour la nuit la plus sage de la création, heureusement qu'il était tombé sur lui.
« Je ne suis pas particulièrement fêtard, non. On peut même dire que j'étais à deux doigts de m'éclipser discrètement. Alors dans un sens tu as sauvé ma soirée ? » Le rouge de ses joues semble lui monter à la tête et la douce coloration tentatrice ne lui donne qu'une envie : se pencher pour y goûter. Il glisse donc une main délicate sur sa joue, ses doigts savourant sans peine la douce chaleur qui s'en échappe, laissant ses empreintes épouser sa peau avant qu'un énième type ne passe en bousculant Ryuji et sa main glisse sur son bras, le tirant pour intervertir leurs places, le laissant s'appuyer au bar tandis qu'il fait écran avec le reste des clients du club, le maintenant un moment en place pour éviter qu'il ne perde l'équilibre suite au mouvement assez brusque. Sa main se relâche finalement non sans caresser brièvement son bras, tendrement. « Je suis généralement le genre à préférer les sorties calmes, voire pas de sortie. Et toi ? Tu es une énigme, tu as l'air d'un clubbeur mais ton aura... » Il lui inspirait une telle chaleur, que le voir comme le genre à se pavaner le soir dans ce genre d'endroit semblait étrange, mais son aisance était telle qu'il ne pouvait absolument pas affirmer connaître ses occupations. Discrètement, faisant mine d'être bousculé, il s'approche très légèrement, juste pour pouvoir scruter son visage de plus près, observant déjà au creux de ses yeux le voile laissé par les effets de l'alcool. Son cœur rate un nouveau battement et il s'enivre de la sensation qu'il avait depuis longtemps oubliée. « Hah... Tu habites loin d'ici ? »
© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 18 Oct - 0:00
THUNDERING HEARTS
Sometimes love is not enough and the road gets tough I don’t know why
Ootd + Les relents des consommations alcoolisées venaient picoter les narines du jeune Ryuji qui, légèrement éméché par les quelques breuvages qu'il avait bu auparavant. Venu dans la simple idée de se changer les esprits du trouble qui l'envahissait et qui consumait ses pensées en cette soirée pluvieuse, le nippon ne s'attendait pas à tomber face à ce ravissant garçon et il ne s'attendait pas que ce dernier soit son sauveur de cette nuitée qui se voulait trop agitée pour certains troubles fêtes, dont un en particulier qui venait d'être rejeté par ce dit plaisant inconnu avec qui il avait décidé de terminer sa soirée, voulant s'intéresser d'avantage à lui. S'échangeant quelques politesses ainsi qu'un verre payé par le cadet, le libraire sentait dors et déjà ses joues se rougirent lorsque leur regard se croisèrent, lorsqu'il vint se perdre dans la profondeur du regard du garçon mais aussi lorsqu'il s'attardait sur ses lèvres si parfaitement dessinées. Tout chez lui était d'une beauté à en couper le souffle à Ryuji, à le rendre si béat , comme si il venait de rencontrer la plus belle créature qui lui avait été permis de voir.
« Je vois... Dans ce cas nous nous sommes sauvés tout les deux alors ? » Peu après ses mots, le jeune garçon sentit soudainement la main du fameux Nash contre sa joue, ses joues virant dors et déjà au rouge tandis que son regard ne savait plus sur quelle chose se poser, jusqu'à ce qu'un parfait inconnu vint bousculer non sans brutalité le cadet et, sans n'avoir le temps d’émettre la moindre réaction, les enchaînements se succédèrent à une rapidité déconcertante et, en un rien de temps, Ryuji était de nouveau face à son Jules, les yeux et la bouche grandes ouvertes tant il était surprit. « Qu'est-ce qu'il vient de se passer au juste ? J'ai été poussé et il... il a vraiment réagit aussi rapidement ou l'alcool commence déjà à me jouer des tours... ? » Perdu dans l'immensité de ses pensées, la douce voix masculine se son vis-à-vis avait suffit pour l'extirper ses rêveries. « Euh... Ah... Non, je n'aime pas tellement sortir dans ces lieux, je viens ici vraiment lorsque j'ai besoin de me vider la tête, quand je pense de trop, je préfère encore me promener le long d'une berge et n'entendre rien mis à part le clapotis de l'eau contre cette barque qui serait négligemment oubliée sur ce ponton... Ses yeux ne fixant désormais plus rien, le jeune garçon s'imaginait alors cet endroit calme et plaisant avant de réaliser qu'il venait de divaguer, laissant son imagination déborder. Oups, désolé... J'ai tendance à m'évader et partir un peu trop loin quand je commence à parler... » Sa main caressant l'arrière de son crâne tandis qu'il baissait légèrement la tête, honteux, il vint sentir le souffle du jeune homme contre le creux de son oreille, levant alors pour finalement le voir à quelques centimètres de lui, frissonnant quelque peu. « J'habite à Chuo, je suis pas trop loin mais pas si près... Et toi ? » Osant finalement relever la tête pour faire face au garçon, Ryuji s'était lui aussi rapproché, un large sourire sur ses croissants de chairs tandis qu'il terminait sa boisson, mordillant sa paille, tentant d'extérioriser son stress comme il le pouvait. « On s'en va ? Je suis pas tellement fan de l'ambiance et les personnes me mettent plutôt mal à l'aise quand ils ont trop bu et qu'ils deviennent trop collants... »
©junne.

Pseudo : 희망 Mes messages : 179 Yen (¥) : 143 Avatar : Seo Young Ho (Johnny) Schizophrène? :

Shinobu as DivaBoo Age : 20 ans Astrologie : Leo Métier : Bibliothécaire Planning : With every other smile you give them, it's another blade through my heart. You've always been beautiful like the sunshine, how could you love the monster I became?


He told me his name and it felt like I didn't need to know any other. He is sweet smiles and warm afternoons, laughter bright as the sun and I can't help the beating of my heart when he's near. He is just like a bird that I need to keep captive.


He's the beauty to my beast, but my rose has long withered and there's nothing left to save. Deep down my heart knows just how much of the sun you deserve, but I have nothing but dark skies to offer you. Yet the monster growls and claws at my heart, not wanting to let you go, for he was both blessed and cursed with the charm of loving you.

Navigation : Who am I?
Who are you to me?
What am I doing with my life?
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 20 Oct - 14:35
Thundering Hearts
For one glance was enough to set off the thundering of his heart, running wild for his attention. Δ &NaJi

Outfit + La proximité, d'ordinaire paralysante pour le jeune bibliothécaire, semble lui donner des ailes, sa sobriété lui permet de garder le contact avec la réalité et il se félicite de ne pas être friand de l'ivresse réconfortante de l'alcool. Ses lèvres s'étirent dans un sourire quelque part entre adoration et prédation, profitant de ses divagations quant à ses occupations habituelles. Le libraire fait preuve d'une terrible présence d'esprit malgré ses joues rosies par les vapeurs de l'alcool, un rose si tendre qu'il aurait envie d'y croquer comme on plante ses dents dans une pomme, douce et délicieuse. Son cœur rate un battement à la douce poésie qui émane de lui, il vient de tomber sur une perle rare, non ? Un esprit d'une candeur, d'une tendresse et d'un romantisme si rare qu'il se demande un instant s'il n'a pas inhalé quelque chose de pas très net, son regard scrute les iris sombres de son vis-à-vis pour y déceler quelque chose comme peut être une hésitation mais il se perd dans l'abysse de ces orbes et se contente de sourire. « C'est charmant. » Il se recule un peu cependant lorsque Ryuji se rapproche de lui, il ne connaît que trop bien ce piège, celui de la chair, celui qui prend tous les hommes dans ses filets avant même qu'ils s'en soient rendus compte, Nash a d'ailleurs développé des stratagèmes efficaces pour se soutirer à ces charmes et il se contente donc de sourire au brun, prudent. Chuo n'était pas la porte à côté, mais ça n'était pas non plus à des lieues et il n'était pas venu à pieds.
« Je suis de Shinjuku, c'est un peu plus près mais je suis venu en voiture. » Il lève doucement son verre de soft comme pour justifier sa pauvre consommation d'alcool, donner une raison à sa trop grande sagesse alors qu'ils sont là au milieu de gens ivres morts. Il glisse ses doigts sous son menton avant de le relâcher en haussant une épaule. « Je peux te raccompagner si tu veux ? Je suis garé juste à côté. » Il n'avait pas plus envie que lui de rester dans le club, devant faire un effort surhumain pour pouvoir entendre ce que lui disait le beau brun sans devoir être collé à lui. Et bien que la perspective d'une plus grande proximité encore avec le libraire ne fasse écho à aucun ressenti négatif pour le bibliothécaire, il savait que maintenir celle ci avec Ryuji n'était une bonne idée pour aucun des deux. Il rit un peu en se rendant compte qu'il pouvait passer pour un pervers et lui sourit en douceur alors. « Je suis désolé, c'est suspect ? C'est juste que... Je n'ai pas envie que tu te retrouves dans la même position que quand je t'ai trouvé... » Il se passe une main dans les cheveux, repoussant les mèches châtain sur le côté, sans pour autant le quitter du regard, effrayer un tel chaton alors qu'il essayait juste de le sauver serait véritablement déplorable. Il glisse alors ses doigts sur ceux du plus petit, sa paume caressant vaguement le dos de sa main, comme s'il cherchait à le convaincre. « Tu n'es pas obligé d'accepter, mais les métro ne fonctionnent plus à cette heure. On peut y aller à pieds mais ça fait un peu loin, non ? »
© GASMASK

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 11:28
 

Thundering Hearts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Où lire Pandora hearts?
» Où regarder l'anime de Pandora hearts?
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-