AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Blabla Général
avec respect please ;w;
Royal Shit 「 INRP 」 Rumeur ou vérité du RS

Partagez | .
 

 nishi mahiru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Nishi Mahiru
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ messages : 404 Yen (¥) : 547 Avatar : lee dae hwi (wanna one) DCs :

kwon ji hyuk ft. jungkook (bts) siam raylai ft. bambam (got7) Baek Peter ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Onishi Karuma ft. hyunbin (jbj) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Soejima Yahiko ft. subin (victon) Tsukasa Aoba ft.jaejin (fti) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon) Liu Bei Fang ft. chenle (nct dream)

Age : 16 ans Date de naissance : 29/01/2001 Année : 1ère année Résidant à : dans une guest house à shibuya. Notes :


la vie, ce n'est pas toujours ce que l'on croit. on peut cacher la souffrance derrière un sourire, exprimer sa joie à travers des larmes, donner son opinion avec véhémence ou se taire pour rester discret. la vie, ce n'est pas seulement être soi, mais voir qui sont les autres autour de soi. lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum



Navigation : fiche de présentation never be late rps phone




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 2 Aoû - 10:17
Nishi Mahiru lee dae hwi (wanna one)
nom prénom Nishi Mahiru, mais les gens lui donnent des surnoms tels que: Mahi, Maru, Nishima, Miaou ou Miaou-chan. âge 16 ans date de naissance 29 janvier 2001 Ville de naissance Tokyo, il a toujours été là. origine Japonais groupe Lycéen année 1ère année section /// Matière(s) celles du lycée sexualité à son âge, il ne s'est pas décidé et ne sait pas trop ce qu'il veut. vie sentimentale Célibataire depuis la naissance. Qualités & Défauts Mahiru est un ange, il est bienveillant, positif et optimiste. Abandonner n'est pas dans la liste des choses qu'il doit faire dans sa vie. Quand il commence un truc, il va jusqu'au bout, même si ça doit prendre beaucoup de temps et beaucoup de son énergie. Dynamique, motivant, souriant, Mahi n'est pas vraiment une pile mais ce n'est pas non plus une limace. Calme, posé et réfléchi, il sait à quel moment il doit s'arrêter et voir la situation d'un oeil différent, plus serein. Ce n'est pas une fusée, il ne brille pas par sa suprême intelligence et il n'est pas non plus le plus sportif des jeunes, mais il aime se dépenser et étudier. à contrario, c'est quelqu'un qui peut être rempli de doute, de crainte et se sentir menacé à des moments. C'est par période, par crise, mais quand ça lui arrive, les gens ont du mal à croire que c'est le même garçon enjoué et joyeux. Il a des épisode de paranoïa passagère, comme traumatisé par un souvenir flou et enfoui. Situation financière Modeste, il est à royal grâce à une bourse. Situation familiale son père est remarié à une femme qui ne l'aime pas, sa mère est dans une maison spécialisée et sa soeur vit dans une autre ville. Permis de conduire ? trop jeune, mais il a son vélo ! métier / job étudiant Il aide gratuitement dans un restaurant traditionnel à côté de la guest house, les propriétaires sont trop vieux et Mahiru leur fait penser à leur fils.

son père s'est barré pour une autre femme quand il était enfant. sa mère est atteinte de démence et vit dans une maison spécialisée. Mahi peut la voir une à deux fois par jour. S'il le souhaite. il a une soeur aînée qui l'a élevé en l'absence de leurs parents. C'est l'unique membre de sa famille a qui il tient énormément. son père s'est remarié avec une femme, il a deux autres fils. Sa belle mère ne veut pas de lui parce que c'est le fils de cette folle et qu'il pourrait être comme elle. sa soeur est parti vivre dans une ville voisine avec son mari. Mahiru tente de lui rendre visite dés qu'il peut. étant seul, il vit dans une guest house payé par son père en dédommagement. Cela fait bientôt un an qu'il vit là-bas, depuis que sa soeur a déménagé et qu'ils ont vendu l'appartement de leur enfance. mahiru est diabétique, il doit se piquer trois fois par jour et surveiller son taux de sucre dans le sang. Il ne sort jamais sans son insuline. en primaire, il a été victime d'enlèvement avec un autre garçon. Pour se protéger lui-même, mahiru a oublié cet épisode là mais voit quand même un psy. il a des frayeurs nocturnes qu'il juge sans raison, ça le réveille à n'importe quel moment de la nuit, en sueur ou en hurlant. c'est un membre du club de volley, malgré sa petite taille, il est doué et plutôt sportif. de nature dynamique et enjouée, mahi garde un coté enfantin et malicieux. il a lui-même peur que la maladie de sa mère soit héréditaire mais ce n'est pas le genre de truc qu'il confie aux autres. ses boissons favorites sont celles à base de mangue ou de fruit de la passion. les poulpes le dégoûte, surtout quand c'est vivant dans une assiette. Il ne mange rien qui est encore vivant. amin, il faisait du piano. De temps en temps il joue sur celui de la salle de musique, pour se remémorer les partitions d'antan. son animal préféré est l'éléphant, il possède plusieurs statuettes dans sa chambre. il aime les plantes d'intérieur comme l'orchidée, pourtant il ne sait pas s'en occuper et le fait vite mourir. Il se juge lui-même physiquement pas attirant, ou laid. Son sourire est communicatif, c'est sûrement ce qu'il trouve de plus potable chez lui. il ramasse le moindre parapluie qui traîne dans la rue et le ramène chez lui, juste pour les stocker dans sa chambre. Ses plats préférés sont ceux à base d'épice, comme le curry, paprika, cumin, piment, etc il a gardé la chaîne en or de son père, avec l'alliance de sa mère enfilé dessus. C'est un sensible, il a la larme facile, que ce soit devant un film, un reportage, des récits de famille, etc. Il ne supporte pas la fumée de cigarette (tabac en général) Il fait le service dans le restaurant traditionnel à côté de chez lui, parfois il aide aux cuisines ou au ménage. Il a une cicatrice au coude, souvenir de sa semaine d'enlèvement. Un coin de meuble et une chute un peu trop violente, et voilà le résultat. Il a un poulet nommé monsieur pic, ainsi que plusieurs rats (en cage ou en liberté dans sa chambre). orgat, crumble et grenadine.


1er couplet.

« Où est-ce que tu vas, papa ? » Demande l'enfant en se frottant les yeux, les cheveux en bataille et son doudou à bout de bras, traînant sur le sol impeccable de la maison. « Je vais juste faire un tour, rendors toi Maru. » L'homme plaque sa main sur la tête du petit et caresse sa tignasse avec un sourire tendre, où une pointe de tristesse transperce. « Je suis désolé. » Souffle-t-il, laissant son enfant dans l'entrée, la porte se fermant dans son dos. Ce soir-là, le père de Mahiru a mit les voiles, laissant la famille Nishi derrière lui. Malgré les paroles déconcertantes de sa grande soeur, dix ans plus âgé que lui, Mahiru n'a jamais cessé de l'attendre, disant avec confiance qu'il reviendra. Cette histoire a duré six mois, jusqu'au moment où le gamin a admit l'évidence que son père ne rentrerait. C'est sa mère qui lui a fait comprendre en fondant en larme durant un repas, s'excusant à mainte reprise de ne pas avoir retenu l'homme de sa vie. Sa soeur l'a consolé des heures, sous le regard incompréhensif du petit Mahiru. Pourquoi sa maman pleure ? Pourquoi sa soeur l'enlace ? Pourquoi son papa n'est pas là pour eux ? à la fin du repas, l'enfant s'est mit à pleurer à son tour, se perdant dans les bras de sa mère. « Ce n'est rien, Maru. Pleure pas, chut ~ » C'était dure pour la jeune femme de consoler son fils alors qu'elle-même se sentait triste et dévasté, comme si cet homme avait arraché une moitié de son coeur en quittant le domicile. Après cette période difficile, où ils ont atteint le fond, ils ne pouvaient que remonter ensemble et continuer à vivre. Paisiblement, comme une famille dispersée, mais soudée malgré tout.


2ème couplet.

Cartable sur le dos, sourire aux lèvres, le jeune enfant colle de près l'un de ses camarades, lui parlant d'un sujet intéressant comme des cartes pokémons ou la dernière toupie bleyblade. Il ne se doute pas une seconde que bientôt sa joie prendra fin et que le cauchemar débutera. Mahiru ne pense qu'à s'amuser, à la journée suivante où il pourra jouer avec son camarade. Sauf qu'il ne s'attendait pas à voir cet homme à la sortie de l'école, restant à l'écart pour que personne ne prête attention à lui. Au loin, Mahiru voit sa mère lui faire signe, montrant cette dernière à son professeur pour qu'il puisse sortir. En même temps, son ami franchit le portail avec lui et au moment des au revoir, les choses s'enchaînent trop vite. L'homme se jette sur eux, attrapant un bras de chaque main pour les tirer dans une direction opposée. Le temps de comprendre, Mahiru a déjà disparu de sous le regard attentif de sa mère, la laissant seule et désorientée, paniquée et choquée. Son fils vient de se faire enlever sous ses yeux, comme s'il venait de disparaître dans un tour de magie. Emporté dans une voiture aux côtés de l'autre enfant, Mahiru ne peut retenir ses larmes, sentant la peur et l'affolement lui nouer la gorge. Pourquoi ? Qui est cet homme ? Celui-ci ne semble porter aucune importance aux gamins à l'arrière de sa voiture, filant à toute vitesse loin de l'école où les parents attendaient peu de temps auparavant.

Recroquevillé dans un coin, les larmes ne cessent de perler sur son visage rond, ses bras cachant sa tête et dissimulant ses pleures évidents. Mahiru ne peut pas se retenir, il se fiche d'être faible ou d'être jugé, il veut simplement rentrer chez lui, revoir sa mère et sa soeur, retrouver sa chambre, manger un bon repas, regarder la télé... Être loin de cette pièce sombre et close. L'autre garçon n'est pas loin, dans la même galère que lui. Sauf qu'il ne chiale pas. Comparé à mahiru, ce bambin est calme, posé et peut-être même qu'il cherche déjà à s'enfuir d'ici. Malheureusement ce n'est pas si simple, l'homme a bien verrouillé la porte et il s'assure que rien ne sorte d'ici à chacune de ses visites. Combien de fois Mahiru a cru à sa fin ? Combien de coup a-t-il reçu durant les derniers jours ? Moins que son ami, moins que Ritsu. C'est un enfant courageux, borné et trop téméraire aux yeux du Japonais qui le supplie d'arrêter. S'il doit être tapé, qu'il le soit, mais qu'il ne prenne pas sa place et souffre inutilement. Atteint psychologiquement, Mahiru perd parfois la notion de l'heure, de la faim, des trucs essentiels à la survie. Il ne sait pas s'il sortira de là, même à son âge, il a conscience de certaines chose et cela lui fait peur. Son chat est parti un jour et il n'est jamais revenu à la maison... Serait-ce pareil pour lui ?

Les jours se sont succédé, mais le petit n'a plus aucune notion pour celui-ci. Il ne sait pas à quel moment fermer l'oeil, à quel moment il doit rester éveillé. Il broie du noir la plus part du temps, pleure sans arrêt et tombe de fatigue quand il n'a plus aucune réserve pour tenir le coup. Le bruit des pas sur le plancher le tire de son sommeil avec brutalité et angoisse, le son des murmures le rend fou et ce qu'il pense être le silence l'empêche parfois de penser. Il ne peut pas abandonner, il ne peut pas se dire que c'est la fin tant que son coeur bat encore. à son âge, il ne devrait même pas songer à la mort, à ces trucs qu'aucun enfant ne comprend réellement... Pourtant il n'est pas idiot. Il tient seulement parce qu'il n'est pas seul et qu'il ne veut pas que l'autre le devienne si jamais il venait à lâcher prise. ça été comme ça depuis le premier jour, Mahiru se donne une raison de ne pas craquer pour lui, parce qu'il est fort, parce qu'il croit en quelque chose que lui-même ne parvient à saisir, parce qu'il devient un modèle de courage et de bravoure de jour en jour. Jusqu'à ce jour où les rouages se sont enclenchés, où le plan s'est monté, où tout semblait plus clair même dans la pénombre la plus totale. Fuir. S'échapper. Se donner une chance de croire à nouveau et d'être libre.  

Les enfants ont attendus le bon moment pour agir, à force de l'entendre, ils connaissaient les habitudes de ravisseur. Le bruit de ses pas, le son de ses chaussures sur le sol, le déclic de la clé dans la serrure, le grincement de la porte qui s'ouvre au ralentis, ce filet de lumière qui s'infiltre dans leur prison ténébreuse. Il a fallut une seconde, un instant pour qu'ils se lancent et tente leur chance. Ritsu a distrait l'homme, il lui a donné du fil à retordre pendant que Mahiru courait, encore et encore, dans les couloirs de cette maison. En dehors de sa petite pièce étroite, le gamin ne connaissait rien de l'endroit. Il filait à l'instinct, cherchant une porte différente des autres, un porte qui le mènerait à la sortie définitive. Quand celle-ci fut sous ses yeux, il s'arrêta et se tourna pour voir son ami le suivre, attendant une éternité face à sa porte de secours. Une minute, peut-être cinq, Mahiru n'a pas franchi le seuil avant qu'il soit là, dans cet état qui hantera ses cauchemars des années plus tard comme la preuve qu'ils ont vécus l'enfer. Ignorant le sort de l'homme qui a fait de leur jeunesse un calvaire, ils s'engagèrent dans l'inconnu et ainsi, ferma son esprit à cette histoire qui le rendit à moitié cinglé.


3ème couplet.

Une jeune fille est installée à la table de la cuisine, ses doigts dégageant une mèche de cheveux derrière son oreille, tandis que de son autre main, elle écrit quelques notes sur sa feuille. « Onee-chan, que fais-tu ? » Demande l'enfant en s'introduisant dans la pièce, toujours vêtu de son pyjama à motif de superhéro. Il est jeune, la tignasse brune et épaisse, le teint légèrement foncé, ses yeux de chat lui donne un air malicieux et cette petite moue sur son visage rondouillard le rend si mignon que même sa soeur lui pincerait volontiers les joues. « J'étudie, Mahi. Tu devrais en faire autant si tu veux rentrer au collège. » Répondit sa soeur. Elle est à l'université déjà, son cursus est prenant mais elle l'aime quand même. Avec cet écart, n'importe qui pourrait croire que le frère et la soeur auraient des différents, mais ce n'est pas le cas. Michiru s'occupe de son frère comme si c'était son fils, puisqu'ils vivent désormais seuls, ensemble. « On peut aller voir maman aujourd'hui ? » « Je n'ai pas le temps, demain. » Demain, et demain, ce sera encore repoussé au lendemain d'après. Mahiru a beau être jeune, il comprend mieux que quiconque les adultes. Sa mère est tombée malade quelques mois auparavant, même si les symptômes se sont déclarés bien avant à travers des légères crises d'angoisses ou quelques hallucinations qui rendaient la vie de famille plus compliqué que par le passé. Mahiru a « oublié » cette semaine d'enfer, comme par miracle et grâce à un psychologue, il a réussi à reprendre plus ou moins bien sa vie de tous les jours. Si on peut appeler ça une vie, parce que son père n'est jamais revenu, sa mère est enfermée dans une sorte d'asile pour fous et sa soeur passe son temps à étudier. Dans le fond, le petit Mahiru est seul avec lui-même.


4ème couplet.

« Hey Miaou-chan ! Tu viens avec nous ? » Le petit Mahiru a bien grandi, il n'a plus dix ans et sa vie ressemble à celle de tout le monde. Son père n'est toujours pas là, même s'il a reprit contact avec lui récemment. Un contact plutôt insatisfaisant puisqu'il ne peut pas le ramener chez lui, à cause de cette femme détestable qui renie toute existence de l'ancienne famille de son nouveau mari. Sa soeur a déménagé, pour vivre avec le père de ses enfants, loin de la capitale nippone où ils ne subiront la pression. Sa mère est toujours dans cette maison spécialisée, à donner l'impression d'être « normale » alors que sa maladie la ronge d'année en année, sans médicament elle n'est que l'ombre d'elle-même. Incapable de vivre seul dans ce grand appartement, Mahiru a préféré le faire vendre avec l'aide de sa grande soeur, puis son père lui a gentiment payé une chambre dans une guest house, dans une sorte de résidence pour jeunes. Il s'en fiche, sa vie n'a pas vraiment changé depuis longtemps. Il voit toujours sa mère par visite de quelques minutes ou d'une heure, il téléphone à sa soeur tous les soirs pour lui raconter sa journée et il a le droit à des nouvelles de son père de temps en temps, pour se donner un genre. Puis, il a aussi les cauchemars, les rendez-vous chez le psychologue, le lycée qui va bientôt débuter, les mêmes amis depuis une éternité. Rien ne change, tout se ressemble.
Derrière l'écran


pseudo calimena âge 24 ans presence connexion   7/7 presence rp  5/7 Personnage inventé ou scénario  il sort encore de ma tête  

Code:
<span class="botinsym">■</span> <font color="#e98ab0">LeeDae Hwi <span class="sfp">x</span> [wanna one]</font> [u]»[/u] Nishi Mahiru

avatar
Uchiyama Ritsu
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki messages : 280 Yen (¥) : 652 Avatar : Kang Daniel DCs : Kyann ☽☆ London ☽☆ Kellian ☽☆ Shion ☽☆ nai ☽☆ Mika ☽☆ Ryoma ☽☆ Sasuke ☽☆ Dakota ☽☆ Haru ☽☆ Phoenix ☽☆ taiga ☽☆ Shinya ☽☆ Zero ☽☆ Candy ☽☆ Hyoga ☽☆ Hinata ☽☆ Inaho ☽☆ Dewei ☽☆ Dan ☽☆ meliodas ☽☆ Ace ☽☆ Tenma ☽☆ Wu Liang ☽☆ Seiha ☽☆ Tsubasa ☽☆ Nobu ☽☆


Age : 17 ans Date de naissance : 10/01/2000 Année : Première année Résidant à : Dans une guest house à Shibuya Notes : 「 Ritsu a appris le langage des signes pour pouvoir communiquer avec son frère, même si au début c'était du charabia pour lui, il a fini par comprendre et gérer les gestes. Il a redoublé une fois quand il était en primaire, du coup il est souvent parmi les plus vieux chaque année. Ça ne l'empêche pas d'être ami avec tout le monde, du moins de s'entendre avec qui le souhaite, il n'est pas du genre isolé à rester dans son coin, au contraire ce n'est pas un timide. Lorsqu'il avait sept ans il fut victime d'enlèvement. Il a su plus tard quand il était en âge de comprendre que c'était un homme qui avait eu affaire à ses parents demandant une grosse rançon en échange de la vie de leurs fils. Durant cette période si Ritsu a tenu le coup c'est parce qu'il n'était pas seul. Un ami s'est retrouvé embarqué avec lui et il était hors de question qu'il le laisse tomber ou baisse les bras. Une semaine après ils ont réussi à s'échapper, un vrai miracle pour deux jeunes enfants. Cependant, le traumatisme est resté et Ritsu fut obligé de voir un psychologue.



Quelque temps après l'incident la famille à quitté le Pays décidant de voyager pour tourner la page. C'est ainsi que Ritsu a vécu cinq ans à Busan en Corée du Sud, deux ans à Waikiki (Hawaï) et deux ans à nome en Alaska avant de revenir à Tokyo il y a un mois. Ritsu se souvient de l'enlèvement, malgré tous les efforts de son psy pour lui retourner le cerveau il a recommencé à revivre l'épisode dans ses songes petits à petit avant que des flashs lui redonnent tous ses souvenirs -ou presque-. Aujourd'hui il porte simplement un masque en faisant croire qu'il ne se rappelle de rien, mais c'est totalement faux. Il a cependant oublié le visage de l'autre petit garçon, le traumatisme était trop grand, il a encore du mal à accepter ce passé et fait toutes sortes de choses pour surmonter ses images quand ça prend trop d'ampleur.




Parfois il a la sensation que son corps lui brule comme si on le frapper, les douleurs sont celles de cet homme qui a recommencé à le hanter. Ça fait des années qu'il n'a plus pleuré, comme si Ritsu avait scellé certaines émotions pour éviter de faiblir. Il est fan de la nature, il en a vu des beaux paysages, il adore les animaux et a eu la chance d'en côtoyer dans leur milieu naturel tel que les loups, les phoques, les ours polaires toutes sortes qui lui ont rempli la tête au cours de ces deux dernières années. Il parle japonais évidemment, Coréen aussi vu qu'il a l'accent de Busan qui ressort par moments, hawaïen et Anglais. C'est déjà pas mal non ? Il possède un raton laveur qu'il a appelé Meeko, quelqu'un devine pourquoi? C'est facile. Son frère ainé est malentendant et pourquoi il fait des choses incroyables, Ritsu est son premier fan. Il raffole des fruits, à Hawaii il a pu en manger des tonnes. C'est dommage qu'il ne retrouve pas tout à Tokyo, chaque pays a ses variétés et ses limites d'importation après tout. Il danse tous les jours sans exception, il adore ça et la première chose qu'il ait faite en revenant au Japon c'était de s'inscrire dans une sorte de club, c'est plus un groupe de jeunes qui fait des spectacles de rue ou se produit à certains festivals, mais ça lui plaît et ce n'est pas contraignant.




Niveau boisson il est comme un gosse, il adore le lait et tout ce qui est sucré. Par contre il n'aime pas le café sauf ceux du Starbucks. Il traine sur les réseaux sociaux depuis peu, en fait depuis qu'il est revenu à Tokyo, mais il a beaucoup à montrer avec ses voyages. Il est toujours aussi nul avec les études, en dehors des langues vivantes le reste ne l'intéresse pas et est plus du genre à faire l'idiot en cours ou à dessiner sur ses cahiers en priant que le temps passe plus vite. Il lui arrive de se cogner la tête ou de soudainement la passer sous l'eau froide quand il commence à avoir ses visions, il ne le supporte pas, le pire c'est lorsqu'il se regarde dans le miroir et revoir l'ombre de l'homme, il est capable de le briser d'un coup de poing en se fichant de se faire saigner, ces à cause de ce genre de crise qu'il n'a plus voulu vivre avec ses parents et a choisi de vivre seul. Même s'il a prétexté que c'était pour gagner en indépendance et pouvoir se concentrer sur ses études... Ses parents ont accepté, ayant décidé de reprendre le travail ils ont pensé que c'était mieux pour Ritsu de vivre en communauté avec d'autres jeunes. Il aime faire du skate, il est triste de ne plus pouvoir faire de surf ici, mais il a toujours de quoi s'occuper.



Il fait du sport, beaucoup de sport. Il lui arrive souvent de courir dans les parcs, de nager à la piscine, d'aller à la salle de boxe ou de musculation, bref il déteste rester inactif. Ritsu déteste les endroits sombres, les petites pièces aussi. Il n'est pas claustrophobe, mais ça n'empêche que ça le rend mal à l'aise et qu'il peut facilement s'énerver. Il traine souvent torse nu chez lui ou en petit débardeur, il dort en caleçon et adore quand les draps sont propres et frais. Il bouge quand il dort, son grand frère dit que c'est un vrai ver de terre. D'ailleurs les deux sont très proches. Ça lui arrive de compter les étoiles quand il ne sait pas quoi faire le soir, il râle quand il y en a pas de visible... Sur sa table de chevet on peut trouver des paquets de bonbons en permanence, c'est quand il a un petit creux la nuit. Il n'est pas maniaque mais n'aime pas quand c'est le bordel ou sale, du coup ne vous attendez pas à trouver une porcherie dans sa chambre. Son rire est communicatif. 」
Navigation :



On a tous une histoire à raconter, qu'elle soit courte ou bien longue, la vie est remplis de surprises et de souvenirs, la plupart sont partagés avec nos amis avec qui on aime se remémorer le passé.



téléphone instagram


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 2 Aoû - 10:17
Tu sais aussi ce que j'en pense comme d'habitude
J'adore tous nos perso du coup j'ai même pas besoin de te dire qu'on va s'amuser avec eux aussi

Et je te valide aussi fufu (a)

Hey te voilà validé mon enfant!

Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation et ta fiche de rps (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) , Une chambre à Royal (Facultatif, mais fortement conseillé! Pour les étudiants et lycéens qui veulent avoir des colocataires surprise o/). Pense à faire ta demande de club a te Recenser et a demander un rp . N'hésite pas à faire un tour dans le bon coin pour trouver des liens importants ou en chercher. Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥️ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.

Les élèves qui possèdent un boulot en dehors de l'école doivent se recenser ♥️Si jamais tu trouveras un récapitulatif des liens importants ici
 

nishi mahiru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Mahiru le soleil, Shinya la lune.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Administration ::  La carte d'identité ::  Inscriptions confirmées-