AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 thanks for saving me, little thug.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 27 Oct - 23:31
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Ce matin là était le plus horrible de ma vie ainsi que les journées qui ont suivi. Ma soeur et moi marchions tranquillement pour nous rendre à l'université. Nous avions tellement hâte, surtout qu'elle s'était donnée beaucoup de mal pour réussir à me faire inscrire sans que mon père ne le sache. Cet enfoiré de conducteur avait tout gâcher. Il avait foncé sur nous sans aucunes peurs, sans aucuns regrets. Hiyori avait eu le réflexe de m'entraîner en arrière alors que je ne comprenais rien à ce qu'il se passait. Juste des cris, un bruit de voiture qui roule à toute vitesse et puis plus rien. Pendant plusieurs minutes, le temps s'était arrêté autour de moi lorsque je voyais ma grande soeur baigner dans son sang, allongée sur la route. Il m'avait fallu plusieurs minutes pour me rendre compte de ce qui était arrivé. J'étais bloquée et paralysée, la vue du sang était une phobie bien ancrée en moi, je ne supportais pas cela. J'avais arrêté la médecine pour cette raison en plus de n'avoir aucune passion pour cela. Ce jour là, je n'avais rien pu faire. J'avais laissé ma soeur dans cet état malgré que je savais pratiquer les premiers soins mais le choc, la phobie et la peur m'avait paralysé. Heureusement, la rue n'était pas vide et plusieurs passants avaient accouru à notre secours en appelant une ambulance. Je savais qu'après ce jour, je ne serais plus complètement moi même et que ces images ne quitteraient plus jamais mon esprit.

Ma grande soeur s'en était sortie avec des séquelles conséquentes. Elle avait perdu la mémoire et elle avait été inconsciente pendant plusieurs jours. Quand à moi, j'avais eu du mal à expliquer ce qu'il s'était passé, je voyais flou, j'avais l'impression que mon cerveau voulait enfuir cette scène. Les médecins avaient dit que c'était un des effets secondaires d'une personne en état de choc et que la mémoire me reviendrait certainement plus tard. Ce qui était le cas, à force, je me souvenais de tous les détails et je les avais tellement expliqué à la police qu'au final, eux comme moi, avions déduit que ce n'était pas un accident mais bien une tentative de meurtre.. Ou au moins quelque chose qui s'en rapporte. Pour une raison encore inconnue, les policiers avaient mis le dossier au fin fond de leur pile et je n'en avais plus eu de nouvelles, ils disaient qu'ils avaient des dossiers plus urgents en cours. J'avais aussi remarqué la panique qu'avait mon père lorsque je le voyais à l'hôpital et je savais qu'il ne s'inquiétait pas pour ma grande soeur. En liant tout ça, j'en avais déduit que quelqu'un cherchait à obtenir quelques choses de mon père et connaissant celui-ci, il n'était pas du genre à être touché par quelques choses si ce n'est son argent et sa popularité mais ça, son ou ses ennemis n'étaient pas au courant.

Quelques semaines après tout ça, j'avais repris les cours normalement. Vu que nous étions au début du trimestre, je n'avais pas encore raté énormément de choses et je n'avais pas eu du mal à me rattraper. La sonnerie annonça la fin de mon dernier cour de la journée. J'avais hâte de rentrer chez moi mais le professeur en décida autrement pour me parler d'un devoir. Il m'avait accaparé plus d'une heure et il ne restait plus grand monde dans l'université. Traversant les couloirs jusqu'à la sortie de l'école, je préparais déjà mon abonnement pour prendre le bus sauf qu'une fois la grille passée, deux personnes me faisaient barrage. Je les observais, je ne connaissais ni l'un, ni l'autre et ils n'avaient pas l'air d'être des élèves de l'école vu leur tenue un peu trop voyou. " Suis-nous. " sortait l'un des deux avec une voix qui faisait plutôt froid dans le dos. Je n'étais pas sereine du tout, j'avais peur et je n'avais pas d'autre choix que d'écouter ce qu'ils me disaient de faire. Est-ce qu'ils étaient liés à l'accident de ma soeur ? Ils m'entraînaient un peu plus loin de l'école afin d'être à l'abris des regards avant de me menacer avec leurs grands yeux, ce qui était suffisant pour faire perdre les moyens à la flipette que je suis. " Bon. Tu vas dire à ton paternel qu'on attend toujours le papier. " commençait l'un. " Sinon, il sera le prochain et on se contentera pas juste de l'écraser ou de le tabasser comme on l'a fait avec ses filles. " terminait l'autre. Je me raclais la gorge, il n'y avait plus aucune issue pour moi. Je n'avais pas le choix que me préparer mentalement à recevoir des coups et prier pour que quelqu'un vienne me sauver..


©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Sam 28 Oct - 22:42
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Assis sur le banc du vestiaire, Renji était seul en train de nouer ses lacets de chaussures. Tous les autres étaient déjà rentrés chez eux, lui laissant la lourde tâche de fermer derrière lui. Contre toute attente, il aimait bien ce moment où il était seul face à la glace, seul dans cette grande patinoire. Comme si elle lui appartenait. Un bref petit sourire apparut au coin de ses lèvres à cette idée. Avec les subventions que ses parents donnaient à l’école, on pouvait presque dire que c’était le cas. Il jeta un bref coup d’oeil à l’écran de son téléphone pour regarder l’heure et espérer, bêtement, qu’Opame lui ait laissé un message. C’était ridicule en soi, ils venaient de se quitter et puis il n’était pas certain que leur relation en soit déjà à ce stade – cela l’attristait un peu. Soupirant doucement, il attrapa ses affaires et quitta le vestiaire en refermant derrière lui. Ce soir, à la maison, il n’y avait que sa mère et son frère, ils pourraient surement passer le repas devant un film, comme il aimait.


Sortant de l’enceinte de l’établissement, Renji avançait tranquillement vers l’endroit où il avait garé sa voiture. Il la prenait régulièrement pour aller en cours car il ne supportait pas les transports en commun et puis, d’un autre côté, avec une voiture comme la sienne, il fallait bien se vanter un minimum. L’étudiant marchait sans vraiment faire attention à ce qui l’entourait, ce qui expliqua pourquoi il passa devant la ruelle où deux hommes menaçaient une jeune fille sans s’arrêter. Du moins, pas avant d’avoir fait 10 mètres. Là, il se stoppa et eut un long questionnement intérieur. Aller aider cette demoiselle ruinerait un peu sa réputation de gros caïd sans foi ni loi, mais en même temps, pouvait-il faire comme si de rien était ? Cela ne faisait-il pas de lui un parfait connard ? Avec une petite moue il grogna et se passa une main dans les cheveux. À quoi pensait-il ? Et puis pourquoi avait-il l’image d’Opame désaprouvant sa fuite ? Comme si elle allait le savoir tiens ! « Et merde. »

Rebroussant chemin, le jeune homme se rendit dans la ruelle et se plaça non loin des deux malfrats. « Hé, ça vous dérange pas d’être à deux contre une femme ? Vous vous sentiez pas assez confiants pour aller la draguer en toute légalité ?En même temps, avec votre physique, moi aussi j’aurai du mal à l’être. » Avec sa chemise déboutonnée jusqu’au deuxième bouton, sa cravate lâche et ses cheveux désordonnés, on avait une toute autre image du gentleman venant secourir une jouvencelle en détresse mais disons qu’il avait le mérite de savoir jouer de ses poingts en toute situation. Et il était prêt à les utiliser dès maintenant.


©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 1 Nov - 17:37
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



J'avais eu tord de penser que j'étais en sécurité tant que j'étais à l'université mais il faut croire qu'ils peuvent venir n'importe où, n'importe quand. Je le savais qu'ils ne laisseraient pas tomber, mon père devait avoir fait quelque chose d'assez grave pour eux mais qui ne l'était absolument pas pour lui. Moi qui était parano et qui surveillait tout ce qui bougeait autour de moi à longueur de journée depuis ce fameux jour, j'avais fini par baissé ma garde de temps en temps et malheureusement, ce n'était pas le bon moment. Ce genre de scène, je ne les pensais imaginables que dans des films ou des dramas, tout comme l'accident de ma grande soeur, mais encore une fois, ça pouvait arriver à n'importe qui, pour n'importe quoi. Là, ce n'était pas n'importe quoi, je n'avais pas envie de subir les erreurs de mon père mais ils ne savaient pas qu'au contraire, me tabasser lui ferait plus plaisir qu'autre chose. J'étais incapable de leurs dire ça, j'étais incapable de dire ne serait-ce qu'un mot tellement j'étais paralysée par la peur. Je n'osais même pas les regarder, ni même regarder aux alentours. Je me contentais de fixer le sol, fermant les yeux instinctivement lorsqu'ils parlaient un peu plus fort au cas où je n'entendrais pas. J'avais peur, tellement peur mais qu'est ce que je pouvais faire ? Je connaissais leur point faible grâce à mes études de médecines mais je n'avais aucunes capacités d'arts martiaux, je ne savais pas me battre et je n'en avais même pas la force. Tout ce qui me redonnait du courage, c'était de savoir qu'ils s'en prenaient à moi et pas à Hiyori, elle n'aurait jamais pu subir un autre choc comme celui-ci alors qu'elle se remettait petit à petit de l'accident.

Alors que l'un préparait son poing, l'autre était déjà impatient de voir le spectacle mais la voix d'un inconnu interrompu ou du moins, me laissait un peu plus de temps avant de finir couverte de blessures. Cette voix ne m'était pas du tout familière et en premier lieu, j'ai directement pensé que c'était un ami à eux qui se joignait à la partie mais vu ce qu'il leurs disait, ça retirait ses pensées de mon esprit. Je levais lentement la tête pour observer la personne qui s'était interposée. A son uniforme, je pouvais reconnaître un garçon venant de la même université que moi. Il n'avait pas l'air d'avoir peur, il ne devait pas se douter d'à qui il devait avoir à faire. Je voulais lui dire de partir ou simplement lui faire signe que non, ils n'étaient pas là pour me draguer mais pour toute autre chose. Malgré le fait que je ne voulais sincèrement pas qu'il soit blessé, je n'arrivais à rien faire. La peur me paralysait toujours autant. Je le fixais alors, essayant de capter son regard pour tenter de lui faire comprendre par la "pensée" qu'il devait partir tant qu'il en était encore temps mais impossible, il était bien trop occupé à provoquer les deux abrutis du regard. On pouvait voir qu'il avait touché dans le mile vu qu'ils s'étaient tous les deux retournés dans sa direction en bouillonnant de rage. Le self contrôle ça devait pas être leurs truc. " Tu veux quoi le gamin ? Dégage tant qu'on te laisse encore cette chance. " disais le plus grand des deux avec agacement. " On a des affaires sérieuses à régler avec elle, crois pas que tu viens sauver une fille d'une famille sainte, elle le mérite alors trace. "  disait l'autre en me poussant afin que je finisse au sol. Je n'avais même pas vu le geste venir que je tombais par terre sans avoir le réflexe de faire en sorte de ne pas me faire mal, résultat, des égratignures un peu partout. Moi qui ait horreur du sang, ça ne m'aidait vraiment pas à sortir de ma peur. Ils avaient détaché leur attention du garçon pour en revenir à moi. Tant mieux d'un côté, il ne fallait pas que des innocents soient blessés.


©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Ven 24 Nov - 14:31
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



À cause de la pénombre de la ruelle, Renji ne pouvait pas percevoir en détails la demoiselle qu’il s’apprêtait à sauver. Il espérait de tout cœur que ce ne soit pas l’une de ses victimes ou de ses connaissances, ainsi sa réputation serait un minimum préservée. Mais plutôt que de songer à celle-ci, il ramena sa concentration sur les deux caïds pour éviter de se faire prendre par surprise et de finir au tapis comme une vulgaire chaussette. « Tu veux quoi le gamin ? Dégage de là tant qu’on te laisse encore cette chance. » Un sourcil rehaussé, le japonais observait les deux hommes d’un air perplexe. Etait-on encore un gamin à 25 ans ? Non parce que certes il portait encore l’uniforme de l’université, pour autant, il ne se considérait plus comme un enfant. Il avait passé ce cap depuis un peu de temps déjà. Qu’on le voit ainsi le vexait un peu. « On a des affaires sérieuses à régler avec elle, crois pas que tu viens de sauver une fille d’une famille sainte, elle le mérite alors trace. »

Ils le laissèrent de côté pour revenir vers la demoiselle qu’ils firent tomber à terre. Quel manque flagrant de galanterie ils faisaient preuve. En soupirant, Renji laissa tomber son sac derrière lui et commença à retrousser ses manches. Si ils ne voulaient pas l’écouter, c’était leur problème, pas le sien. « Qu’elle le mérite ou pas, j’m’en branle pas mal. Le truc c’est qu’ici c’est la Royal et ça c’est mon terrain. » Jouant des épaules, il s’approcha d’eux avec un petit sourire en coin. « J’aime pas trop qu’on joue avec ce qui m’appartient alors si vous pouviez dégager rapidement, ce serait cool. » Lorsqu’il fut suffisamment prêt du premier type, il lui envoya son poing en pleine face. Attaquer le premier le mettait en situation de force et prouvait qu’il avait suffisamment de confiance quant à l’idée de les battre tous les deux. Ce n’était que positif. Sans lui prêter la moindre attention, il s’adressa à la fille. « Fais rien d’irréfléchi et essaie de te barrer quand tu le pourras. Tu ne me sers à rien ici. »


©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 16 Déc - 2:42
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Même après les nombreuses menaces de mes deux agresseurs, la personne restait là et ne semblait en aucuns cas avoir peur. Il semblait confiant dans ses paroles d'après l'intonation qu'il employait avec les deux gars qui clairement, n'étaient pas là pour jouer à la poupée. J'étais toujours autant apeurée, mon coeur n'avait jamais autant battu de toutes ses forces depuis l'accident de ma grande soeur. On n'avait rien fait pour mériter ça, on n'avait pas choisi de naître avec un père aussi égoïste et inhumain. C'est lui qui devrait subir tout ce que nous sommes en train de subir par sa faute. Si je m'en sors vivante de cette situation, j'irais le voir et lui demander d'avouer ce qu'il a pu faire de mal. On ne pouvait clairement plus continuer à vivre dans la peur et à avoir la vie en danger chaque secondes qui passaient.

J'écoutais le jeune homme parler aux deux agresseurs, je pouvais reconnaître une voix qui me semblait familière mais je n'arrivais à entendre qu'un mot sur deux de ce qu'il disait. J'avais l'impression de perdre le contrôle de moi même, que la peur dictait tout mon corps à présent et que je ne pouvais plus rien faire. Il avait cité le nom de notre école, ça je l'avais clairement entendu. Est-ce que c'était un élève ? Quelqu'un que je connais ? Impossible.. Suite aux rumeurs qui ont surgi dans l'université, qui viendrait sauver la fille d'un gars qui mérite la mort ? J'étais perdue, mes pensées s'emmêlaient. Le gars qui recevait le coup de poing ne s'y attendait visiblement pas puisqu'il en perdait l'équilibre et finissait à terre, à quelques mètres de moi. J'avais légèrement sursauté à l'entende du coup de poing. Une bagarre.. Encore plus de sang.. Mon corps commençait à trembler. Je l'avais entendu, j'avais compris qu'il me demandait de fuir le plus loin possible mais.. Je ne pouvais plus bouger et je sentais que mon corps commençait petit à petit à me lâcher. La peur qui grimpait de plus en plus haut me vidait de toute mon énergie. Le gars au sol tentait d'essayer le sang qui lui coulait du visage. " C'est qu'il vise bien le gamin dis donc.. "  disait-il en faisant semblant d'être impressionné.  Il se relevait sans trop de difficulté et se préparait à répliquer avec le gars qui l'accompagnait. " Je suppose qu'on va devoir s'occuper de toi avant. "  Il faisait craquer ses doigts ainsi que ses poings, il pensait sûrement que ça lui donnait un genre. Sans attendre plus longtemps, les deux hommes se jetaient sur mon sauveur alors qu'avec l'énergie qu'il me restait, je fermais les yeux pour ne pas voir la scène.


©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mer 27 Déc - 22:34
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



C’est fou parfois comment rien ne se passe comme prévu. Pourtant Renji avait été plutôt clair. Il avait prévenu la fille qu’il fallait qu’elle fuit dès qu’elle le pourrait. Il avait aussi averti les deux gars qu’il ne fallait pas le chercher et pourtant, non, personne ne l’écoutait. Il se retrouvait seulement avec deux guignols qui voulaient le frapper et une poule mouillée qui se terrait dans son coin. En soupirant, l’étudiant observa ses deux futurs adversaires. Ils avaient l’air costauds mais pas imbattables non plus. Il en avait terrassé des plus coriaces que cela dans sa carrière. Les brigades de police ne le connaissaient pas pour des œuvres de charité. « C'est qu'il vise bien le gamin dis donc... » Trop d’honneur voyons, le type reconnaissait sa valeur. Un rictus narquois aux lèvres, Renji fit jouer de ses épaules et de sa nuque, l’air tout à fait détendu. Fallait pas s’attendre à ce qu’il détalle la queue entre les pattes car il ne le ferait certainement pas. « Je suppose qu'on va devoir s'occuper de toi avant.  » Ouah, mais c’était des vraies flèches dites donc. Soupirant profondément, il leur fit signe de la main de s’approcher. « Venez donc bande de tocards, je vous réduis en miettes en moins de deux. » Alors que les deux hommes foncèrent vers lui, le japonais ferma bien ses poings et les attendit pour en cueillir un en plein vol – mais avec son genou. L’effet de surprise marcha trente secondes, le temps que l’autre adversaire réplique. Jouant de ses poings et ses pieds, se reculant pour mieux attaquer, Renji se défendit plutôt bien pour un type seul face à deux brutes. Il prit des coups, bien évidemment, mais réussit à en distribuer aussi. La bataille n’était pas très équitable mais il avait la rage au ventre et l’envie de vaincre. Jamais il ne perdait un combat de rue, jamais. Sans même s’être spécialisé dans un sport de combat, il savait très bien se battre. Au point que son idée de commencer la boxe n’était qu’une envie passagère pour se documenter pour son prochain court-métrage.

Finalement, il réussit à faire partir les deux types qui lui assurèrent qu’ils n’en resteraient pas là et qu’il le regretterait. Mais il les attendait. La prochaine fois, il aurait sa bande avec lui et alors, il gagnerait les doigts dans le nez. Boitant un peu, Renji s’approcha de la demoiselle toujours assise dans son coin et s’accroupit en face d’elle pour lui secouer le genou. « Hé, c’est bon, ils sont partis.  Soudain, il réalisa où il avait déjà vu ce visage. Par tous les diables, il s’agissait de la sœur de Hiyori, sa meilleure amie. « Kurumi ? Mais qu’est-ce que tu fous là ? » Comment avait-elle pu finir dans une telle situation où lui se retrouvait amocher un peu partout pour la défendre ?

©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 4 Jan - 21:04
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Tout en fermant les yeux, j'avais baissé mon visage vers le sol. Je ne voyais plus la scène, j'entendais vaguement les paroles des personnes présentes mais par contre, les coups de poings résonnaient bien en moi. Dans ce genre de moment, quand tu te l'imagines, tu te dis que tu pourrais faire ça ou ça mais quand ça t'arrives réellement, tu te rends compte que tu ne peux pas prévoir comment tu vas réagir, comment ton corps va réagir. Et le mien, il avait décidé de m'abandonner, de me retirer toute mon énergie. Il faisait en sorte que mes jambes ne sachent plus porter mon corps, que mes bras ne sachent plus m'aider à me relever. La seule force qu'il m'autorisait à utiliser, c'est celle des mes mains qui serraient le tissu de ma veste, une sorte d'anti-stresse qui ne fonctionnait pas du tout sur le coup.

Le contact d'une main inconnue sur mon genoux me faisait sursauter, je ne savais pas qui avait gagné ce combat. Je ne savais pas si mon tour allait arriver, si j'allais y passer, si mon sauveur gisait au sol, si j'allais mourir.. Je ne savais pas, je ne voulais pas ouvrir les yeux, j'avais peur. Toujours aussi peur. Mais lorsque mon interlocuteur prononça mon nom si familièrement,  tout mon être commença à se détendre. Mon coeur reprenait un rythme plus au moins normal. Je décidais d'ouvrir les yeux, j'étais sûre de ne plus me retrouver nez à nez avec ces deux enfoirés.  « R.. Renji ? » Par instinct de sécurité, par pulsion, par je ne sais quoi, j'eu le réflexe de me jeter à son cou. Je l'entourais de mes bras pour le serrer dans ceux-ci, légèrement tremblante. J'avais eu tellement peur, je voulais juste qu'il me prouve que je ne rêvais pas et que tout était bien fini pour le moment.  Je sais qu'il n'aimait pas forcément ça et qu'il n'était pas du genre à se montrer doux avec les gens mais ce n'était pas un monstre, il avait un grand coeur derrière cette image qu'il donnait aux gens. Puis, il savait bien que je ne répéterais ça à personne. Je me calmais beaucoup plus rapidement en sentant sa présence aussi sécurisante et après quelques longues minutes, je finis par le relâcher. Mon regard se posait sur mon sauveur qui se trouvait être le meilleur ami de ma grande soeur. Il avait plusieurs blessures ouvertes et hématomes sur le visage.. Généralement, je n'aurais pas su le regarder parce que la vue du sang m'effraie au plus au point mais là, j'ai subit tellement d'émotions fortes, que je n'arrivais même plus à avoir peur. « Tu es blessé.. Je suis désolée.. Je ne voulais pas t'entraîner là dedans.. Merci.. » Même si il était connu pour être un grand bagarreur qui ne perdait jamais ses combats, il aurait pu y passer si ils avaient été armés.. « Ils sont parti.. ? » disais-je en regardant autour de nous. C'était une question évidente vu qu'ils ne restaient que nous deux mais je voulais l'entendre de sa bouche. « Il faut qu'on aille à l'hôpital.. » Mon regard fixait ses blessures au visage pour lui faire comprendre que c'était ça que je visais en parlant du lieu. Il fallait qu'on soit dans un endroit plus sécurisé que celui où nous étions actuellement. Ils pourraient revenir, armés, avec d'autres gens.. Je frissonnais rien qu'à cette idée.. Mais dans quoi le truc qui nous sert de père nous avait embarqué ?!


©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Sam 13 Jan - 21:37
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



En soupirant, Renji contemplait la jeune fille en face de lui. Il ne savait pas si il était chanceux ou, au contraire, fâché avec le karma. Par quel moyen, sur toutes les filles de la Royal, avait-il pu réussir à sauver celle-ci : Kurumi. La petite sœur de sa meilleure amie. Certes, au moins il était certain qu’elle n’irait pas clamer sur tous les toits ce qu’il avait fait, mais pourquoi elle ? Comment avait-elle pu finir dans une telle situation ? Hiyori allait-elle bien ? « R.. Renji ? » La jeune fille avait enfin ouvert les yeux et la première chose qu’elle fit fut de se jeter à son cou. Déséquilibré, Renji passa d’accroupi à complètement assis, les bras le long du corps tandis que Kurumi le serrait toujours contre elle. C’était gênant comme situation. Le japonais n’avait jamais été un grand démonstratif et les câlins n’était certainement pas son truc. Alors, pour tenter de la calmer et de la faire le lâcher, il se contenta de tapoter son dos du bout des doigts avec une petite grimace gênée. Très ridicule comme tableau, je vous l’accorde.

Enfin elle le laissa et en profita pour détailler les blessures qu’il s’était fait. Pour une phobique du sang, il la trouvait courageuse pour regarder tout ça. Ces types n’avaient pas été tendres à défaut d’être doués et ils l’avaient bien abîmé. « Tu es blessé.. Je suis désolée.. Je ne voulais pas t'entraîner là dedans.. Merci.. » Voilà typiquement l’une des raisons pour lesquelles il ne jouait pas au chevalier servant : les excuses et les remerciements. Vraiment, ça l’horripilait. En soupirant, il passa une main dans ses cheveux sans rien répondre. De toute manière, si il avait su avant qu’il s’agissait d’elle, il aurait été l’aider. Sinon ça l’aurait fait se sentir mal vis à vis de Hiyori. « Ils sont parti.. ? » Renji hocha la tête avant de prendre appui sur ses genoux pour se redresser. « Oui, t’inquiète pas. » Une fois debout il s’épousseta et s’éloigna pour aller récupérer son sac. Heureusement qu’il n’avait pas prit sa caméra aujourd’hui, elle aurait été détruite. « Il faut qu'on aille à l'hôpital.. » Il se tourna vers elle en haussant les épaules, pas plus enthousiaste que cela. « Hm, si tu veux. » Sa mère pourrait très certainement remplacer les infirmières mais si elle y tenait. « Juste, je te ramène chez toi après. Tu rentres pas seule. » Il n’avait pas envie d’avoir mauvaise conscience si ces types revenaient. Retournant à ses côtés pour l’aider à se relever, il la regarda dans les yeux avec un regard ferme. « On prend ma voiture d’accord ? J’te laisse pas rentrer en bus ou quoi. »


©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Jan - 23:13
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



J'étais énormément chanceuse qu'une personne me trouve et me vienne en aide, de plus si c'est le meilleur ami de ma grande soeur. Même si il est connu pour être quelqu'un de rebelle et tout ce qui va avec, il a quand même des principes et des valeurs, ce que certains n'ont pas d'après ma connaissance. Si c'était les idiots qui se sont amusés à répandre des rumeurs à mon sujet ou juste des moutons qui n'ont pas de personnalité qui étaient tombés sur cette scène... C'est sur et  certains que j'aurai pu changer d'université, de ville, voir même de pays. Ils auraient filmé, ils auraient posté la vidéo et quelques secondes après, toute l'école aurait été au courant tandis que moi j'aurai fini à l'hôpital bien amochée ou à la morgue, va savoir jusqu'où ils étaient capable d'aller. J'en ai des frissons rien que d'y penser. Heureusement que c'était Renji, heureusement.

Même si j'étais soulagée que ça soit lui qui m'ait trouvé, j'aurai préféré qu'il n'ait pas à voir ça, qu'il ne soit pas entraîné dans cette histoire.. Je suppose que c'était trop tard pour lui ? Les deux agresseurs n'allaient pas oublier le visage du garçon qui les avait remis à leur place de si tôt .. Même si il sait vraiment beaucoup mieux se défendre que moi, j'étais quand même inquiète de ce qui pourrait se passer par la suite. Il fallait absolument que je règle cette histoire. Trop de personnes importantes pour moi étaient en danger et tout ça à cause du gars qui m'a donné la vie et qui mérite de subir tout ce que nous subissons pour lui mais puisqu'il est intouchable vu qu'il est riche et populaire, ils visaient la famille, les choses "importantes" alors qu'il n'en a rien à faire. Il serait plus triste de voir un de ces billets verts déchirés en deux qu'une de ses filles avec un bras en moins. J'observais Renji se déplacer et je remarquais qu'il boitait un peu.. Je culpabilisais mais je n'avais même pas la force de pleurer tellement le choc était encore présent. J'acceptais bien volonté l'aide du jeune homme pour me relever. J'avais un peu du mal, mes jambes tremblaient encore et il me fallait quelques bonnes minutes avant d'être sûre de ne pas m'écrouler par terre si il me lâchait. Ses paroles avaient réussi à m'arracher un petit sourire qui faisait du bien après toutes ces émotions. J'hochais positivement la tête. « Oui, d'accord. » Au fond, j'étais rassurée qu'il reste encore un peu avec moi, je me sentais en sécurité. On se dirigeait tous les deux vers sa voiture pour rentrer dedans et se diriger vers l'hôpital le plus proche. N'ayant pas le permis, c'était Renji, blessé, qui devait conduire.. Pendant le trajet, je me pinçais les lèvres, ne sachant pas quoi faire. « N'en parle pas à Hiyori s'il te plait.. Le médecin a dit qu'il ne fallait pas lui raconter des choses trop fortes émotionnellement.. Ca pourrait être négatif pour sa guérison.. » disais-je en le suppliant du regard. Je ne voulais pas que ma grande soeur prenne des risques ou qu'il lui arrive à nouveau quelques choses de grave. Je comptais régler cette histoire de moi-même, elle avait déjà assez donné.

©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Ven 2 Fév - 20:43
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Tandis qu’il soutenait Kurumi le temps qu’elle se remette de ses émotions, Renji laissait son esprit vagabonder à tout autre chose. Alors qu’il aurait dû se préoccuper de ces types et de la santé de la jeune fille, lui ne pensait qu’à la réaction d’Opame le lendemain lorsqu’elle remarquerait ses pansements. Le verrait-elle comme un gangster ? Devrait-il lui expliquer dans quelles circonstances il avait subi tout ça ? Passer pour un héros à ses yeux avait-il tant d’importance ? À dire vrai, oui, un peu. Sauf qu’il savait pertinemment qu’elle ne le voyait pas comme ça. Ou alors, il n’était pas au courant et c’était une agréable surprise. « Oui, d'accord. » Hochant la tête, l’étudiant lâcha sa camarade et ouvrit la marche en direction de sa voiture. Si il visualisait correctement la carte, il n’avait pas besoin de faire un très grand trajet pour trouver l’hôpital le plus proche. La route serait par contre un peu plus longue pour ramener Kurumi chez elle. Du moins, il lui semblait. Une fois au volant de sa voiture, Renji ne s’éternisa pas longtemps sur le parking et démarra pratiquement en trombe.

Sur le chemin, la petite sœur de Hiyori lui expliqua quelque chose auquel il ne prêta pas grande attention, trop occupé à penser à sa petite Opame et la réaction qu’elle aurait. De ce fait, il ne sut pas si il acquiesça pour une demande importante ou pas. Il tairait juste cet événement pour tout le monde autour de lui, même sa mère.

Une fois garé dans le parking souterrain de l’hôpital, Renji descendit et jeta un œil un peu gêné à sa camarade. « Tu peux me conduire s’te plait ? Je connais pas le chemin jusqu’aux urgences. » Fait pouvant sembler étrange pour un habitué des batailles de rues, pour autant, il s’était toujours fait soigner par sa mère et par personne d’autre. Du coup, c’était un peu nouveau pour lui tout ça.


©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 19 Fév - 11:19
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



Alors que nous nous dirigions vers l'hôpital, je sentais que mon sauveur n'était pas vraiment concentré sur ce que je disais. Quelque chose le préoccupait ? Est-ce qu'il avait peur que le groupe qui se prend pour un gang vienne le voir pour des représailles ? Qu'ils s'en prennent à lui ?  Je sais qu'il a un tempérament très courageux, beaucoup plus que le mien c'est sur et certain, et qu'il ne prend pas peur aussi rapidement. Je l'admire pour ça, il y a des moments où j'aurais aimé être une fille remplie de courage, malheureusement, ça n'a jamais été le cas. Il hochait positivement la tête à ma demande. Je n'étais pas certaine qu'il ait vraiment écouté ce que j'ai dit mais j'espérais que ça soit rentré dans une partie de sa mémoire. Pour le bien de ma grande soeur, il ne fallait absolument pas qu'elle découvre tout ça. Je décidais de ne pas plus l'embêter que ça, on avait déjà eu assez d'émotions pour la soirée.

Arrivée dans le parking souterrain de ce bâtiment qui me rappellait des mauvais souvenirs, j'hochais positivement la tête à la demande de Renji. « Oui, suis moi !  Je vais te montrer ! » Connaissant cet endroit par coeur puisque c'est l'hôpital de l'ordure qu'est mon père, je n'avais pas eu de mal à nous guider jusqu'aux urgences. J'espérais ne pas le croiser, autant pour moi que pour Renji. Le connaissant, il n'acceptait jamais aucunes relations amicales qu'Hiyori avait sauf si ça pouvait augmenter son compte en banque ou sa popularité. Et le meilleur ami de ma grande soeur était loin de satisfaire les deux critères de mon père. De toute façon, il ne serait pas capable de péter un câble dans son hôpital, la popularité avant tout. Je l'amenais aux urgences où les infirmiers le prenaient en charge pendant que j'attendais dans une petite pièce qu'on vienne me dire ce qu'il en est. Après presque quarante-cinq minutes, une infirmière vient me voir pour m'expliquer la situation. Il n'avait rien de grave, il fallait qu'il soigne ses blessures tous les jours et qu'il se repose pour que sa jambe guérisse. Je réglais les papiers ainsi que le payement avant d'attendre Renji à l'accueil. Je lui devais bien ça, c'était à cause de moi qu'il avait fini dans cet état. Lorsqu'il me rejoint, je lui offre un petit sourire avant qu'on se mette à marcher en direction des ascenseurs pour rejoindre le parking. « Dis.. Quelque chose ne va pas.. ? Tu as l'air préoccupé.. » disais-je en m'inquiétant pour mon ami. Il avait l'air vraiment perdu dans ses pensées.

©️ NINTENDOREO

avatar
Pseudo : lesan messages : 342 Yen (¥) : 357 Avatar : Zico - block b © fayrell DCs :
Le justicier ▲ feat ji hoon ▼ La musicienne ▲ feat hyorin ▼ La fragile ▲ feat Moonbyul ▼ Le rêveur ▲ feat Heechul Age : 23 ans Date de naissance : 10/07/1994 Astrologie : cancer || chien Métier : Caïd de la Royal Année : 6ème Résidant à : Chuo, chez papa-maman Notes :

Aller faire la peau à Gareki, ce con a approché Opame et lui a même appris à patiner. M'entraîner encore plus au hockey. Je le battrais ce petit con. Réfléchir à des activités que je pourrais faire avec Opame. Faire une liste de films à regarder avec Opame. Aller au cinéma de plus en plus souvent. Les bons films sortent maintenant.. Me pencher sur les vieux classiques pour élargir encore ma culture. Essayer de trouver un scénariste qu'a de bonnes idées. Ignorer mon frère qui commence à me poser des questions sur mes fréquentations. Réfléchir à ce que je peux faire pour qu'Opame crushe sur moi. Rappeler un peu aux gens qui je suis, j'ai l'impression qu'ils ont oublié. Eviter les questions gênantes de maman sur Opame.
Navigation :

storyjourneybelongingsphone
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mar 27 Fév - 18:13
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



« Oui, suis moi !  Je vais te montrer ! » Tel un brave garçon, Renji l’écouta et la suivit jusqu’aux Urgences. Lorsqu’il y entra, ce fut le début des questions, des tests, des observations et tout un tas de trucs barbants. Jamais il n’avait été aussi accaparé. Essayant de répondre le plus juste possible, il ne sut qu’à la fin qu’il n’avait rien de bien grave, principalement des ecchymoses et une jambe à reposer. Comme quoi sa mère aurait très bien pu fournir le même diagnostic. Et elle n’aurait jamais pris 45 minutes pour le faire au moins. En soupirant, l’étudiant renfila sa veste d’uniforme et attrapa ses affaires pour rejoindre Kurumi. Il la retrouva à l’accueil où elle le reçut avec un petit sourire. Les infirmières l’avait prévenu qu’elle avait payé et il lui en était reconnaissant. Jamais son père ne l’aurait laissé tranquille si il avait remarqué ça dans le compte-rendu détaillé de ses dépenses. « Dis.. Quelque chose ne va pas.. ? Tu as l'air préoccupé.. » Alors qu’ils marchaient vers les ascenseurs, la question de la jeune fille l’arrêta. Préoccupé ? Évidemment qu’il l’était, et si Opame lui lançait un regard de jugement demain ? Et si elle voyait ses blessures comme une simple récompense pour tout ce qu’il lui avait fait subir ? Pourtant, il secoua la tête, tentant de la rassurer avec un petit sourire. « Ne t’inquiète pas, tout va bien. J’pensais juste à un truc, rien d’important. » Du moins, rien d’important de son point de vue à elle. Pour se donner bonne figure, il se redressa et continua leur route jusqu’aux ascenseurs qu’il appela. Maintenant, il ne restait plus qu’à ramener Kurumi chez elle puis de prévenir sa mère qu’il serait un peu en retard. Il n’avait pas envie qu’elle s’inquiète inutilement. Les portes de l’appareil s’ouvrirent devant eux dans un bruit métallique et il y prit place avant d’observer sa camarade. « Et toi ? Ça va aller ? Tu t’en remets ? » Se faire attaquer par surprise n’était sûrement pas une bonne expérience et il préférait la savoir en meilleur état qu’auparavant. « Hésite pas à m’appeler si ça t’arrive à nouveau. Je dois bien ça à Hiyori. » Sa meilleure amie faisait tellement pour lui au quotidien que défendre sa petite sœur une fois ou deux n’allait pas lui coûter un bras. Du moins il l’espérait. « Tu as mon numéro de toute façon, non ? » Si ce n’était pas le cas, alors il lui donnerait avant qu’ils n’arrivent chez elle.

©️ NINTENDOREO

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 26 Mar - 11:45
thanks for saving me, little thug.   ▲;nakajima renji x kurumi ayuzawa.



J'étais vraiment soulagée du diagnostic final de Renji. Il n'avait pas de blessures trop graves sachant que ça aurait pu tellement tourner d'une autre façon. Je ne veux même pas l'imaginer.. Bien que je ne doute pas de ses capacités en combat ni de son sens du détail, il ne fait pas le poids contre une arme à feu ou une arme blanche, surtout si tous les agresseurs en possédaient au moins une. Aucuns humains ne pourraient faire le poids face à ça. Insatisfaite de la réponse du jeune homme, je faisais une petite moue, persuadée du contraire. Rien d'important ? Je ne pouvais pas le forcer à m'en parler, même si c'est le meilleur ami de ma grande soeur et que je sais que je peux compter sur lui comme inversement, notre relation ne se base pas forcément sur de longues discussions concernant la vie de l'un et l'autre, puis, c'est le travail de Hiyori de prendre soin de lui. Une chose est sûre, je n'oublierai jamais de lui faire part de ce jour  et de ce sauvetage lorsqu'elle ira beaucoup mieux. Je suivais mon sauveur pour me placer à côté de lui dans l'ascenseur. « Oui.. Enfin.. Je crois.. » répondais-je à la question de Renji. Honnêtement, j'avais l'impression de ne plus rien ressentir, je ne pourrais même pas exprimer mes émotions actuellement. Peut être à cause du choc ? La peur, le stresse, la pression qui redescendent ? Je ne sais pas. Cette question est un mystère même pour moi même. « Je n'hésiterai pas, merci. » un petit sourire se dessine sur mes lèvres face à son geste attentionné. J'espérai quand même à ne plus avoir à vivre ça. « Mh.. Oui, il me semble que Hiyori me l'ait donné au cas où ! » avant que l'ascenseur ne termine son trajet, je vérifias mes dires directement sur mon téléphone. Ils s'avéraient positifs.  « Et toi, tu as le mien ? » toujours plus efficace quand on sait qui appel qui, ayant du mal à décrocher lorsque "inconnu" s'affiche sur l'écran, je voulais être sûre que ça n'arriverait pas de son côté. Arrivés à la voiture pour reprendre place dedans, je me perdais dans mes pensées avant d'en faire part au conducteur. « Dis.. Tu penses que ça sert à quelque chose que j'aille porter plainte à la police.. ? Ou juste que je leurs parle de cette agression ? » le questionnais-je, toujours aussi perdue. Honnêtement, j'avais l'impression qu'ils ne pourraient rien pour moi vu à quel point ils sont déjà corrompus dans cette affaire. Et si même les forces de l'ordre ne peuvent rien pour moi, comment vais-je réussir à me sortir de cette situation infernale ?
©️ NINTENDOREO

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté
 

thanks for saving me, little thug.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! ::  les archives du forum ::  Les RPS useless-