AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 rencontre de deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Namikaze Ashleen
Pseudo : nobume messages : 187 Yen (¥) : 203 Avatar : Choi min ki - ren (nu'est) DCs :



Aislan ft Jun Su ღ Yulia ft e-dawn ღ Law - Boo Seungkwan (seventeen) ღ Genious Ceo ft Gackt Kawate shojiro ft Onew (shinee) ღ Tsukishima Shinsule ft Lee Jong Seok ღ Cavalone Nami ft amuro namie ღ Hijikata Kamui ft Felix (stray Kids) ღ Murasaki Alexiel ft Young K (day6) ღ Kousaka karen ft soyeon (gi-dle) ღ naoe fuuka ft yuqi (gi-dle) ღ Weismann yashiro ft rocky de astro ღ Murasaki Naoe ft Aoi de The Gazette ღ Tsukiyama Kaname ft Ruki de The GazettE ღ Flores Kacy ft Yesung des Suju ღ Lin Sherwin ft Chengcheng [9%] ღ Jiang Mei Lin ft Xu Ming Hao [svt] ღ Zhang Ming Yue ft Huang Zi Tao Age : ღ 19 petits coeurs Date de naissance : 26/07/1998 Astrologie : ღ Lion Métier : ღ "Etudiante" et seiyu et "chanteuse" principalement de génériques que cela soit opening ou bien ending Année : ღ 2 année Résidant à : ღ au dortoir 十四 et chez "elle" dans une grande bâtisse à Chyoda Notes :
Navigation : My UniverseMes amisMon activité rpMon tel
Ce message a été posté Dim 26 Aoû - 19:39



Rencontre de deux mondes
Avec Nana & Ashleen
Tenue† Et voilà, il avait fallu que pendant sa course lors de son match de baseball, qu’un joueur fasse exprès de lui marcher sur le pied. Il était sortit, mais maintenant, sa cheville lui faisait affreusement mal. Vraiment.. Les garçons étaient les pires ordures possibles. Ils avaient encore du mal à accepter que les filles puissent enfin jouer au baseball et ne pas se tourner vers le softball. Quoiqu'il en soit accompagné de son capitaine et de son manager, Ash put se rendre jusqu’à l’infirmerie. De là, avec un sourire, alors qu’elle avait encore gardé son uniforme de joueur, imprégné de boue, voilà qu’il offrit un sourire réconfortant pour assurer à ces deux personnes qu’elles pouvaient partir. A partir de maintenant, Ash qui dormait aussi dans le dortoir, il pourrait entrer par ses propres moyens. Ce n’était pas le moment pour lui d’abuser de leur gentillesse de leur temps surtout. Un bon bandage et c’était terminé.

«Je vous assure tout va bien.»

Il leur fit à l’aide de ses doigts, le signe « ok » et voilà. Le tour était joué. Il toqua à la porte, mais il semblerait qu’il n’y ait personne à l’infirmerie. Bon, ben laissant tomber la lanière de son sac au sol, Ashleen décidé de s’assoir sur un des lits et d’attendre sagement qu’une personne débarque tout simplement. Autant dire qu’il se demandait pourquoi on embauchait des hommes et des femmes pour être infirmiers, s’ils n’étaient pas à leurs postes. Finalement, c’était à se demander si le directeur ne devrait pas revoir ses employés médicaux. Ce n’est qu’au bout d’une demi-heure, que l’infirmière débarque et lui fit un bandage après avoir mis de la crème et lui donna quelques cachetons. De là, sa cheville le fit moins souffrir et il put se rendre à son dortoir pour prendre une bonne douche en mettant son pied dans un sac plastique afin de protéger son bandage contre l’eau. Maintenant, qu’il était de nouveau prêt avec son soutif rembourré, des baskets après avoir lavé ses cheveux bruns et coiffés.. Ce n’était pas une perruque, il s’agissait de sa véritable chevelure.. Finalement, il lui suffit d’ajouter un peu de poudre sur le visage et le tour était joué. Sa cheville était bandée, il devrait rester dans sa chambre, mais finalement, il décide de se rendre vers un parc, il restait du temps avant qu’il ne soit l’heure du dîner. Peut-être qu’il devrait aller voir son meilleur ami dans son café où, lui même se travestissait ? C’était une bonne idée et puis, ce n’était qu’une petite foulure. Ashleen s’achèterait ainsi une bouilloire et une poche de glace avec les glaçons afin de pouvoir mettre sur sa cheville, mais maintenant qu’elle était bandée, il avait plus de facilité à se déplacer.

* * * *

Finalement, son meilleur ami était absent. Il se demandait si ce dernier n’était pas encore à Rps en train de mater les filles dans les vestiaires. Et oui, son meilleur ami et confident se retrouvait être un petit pervers. Enfin, c’était quand même marrant d’une certaine façon. De là, il vit des enfants, deux petits garçons et une fillette qui se disputaient.. Ah les enfants à cet âge.. Ils se disputaient bien souvent. Trainant doucement un peu sa patte folle, le jeune homme aidé à relever la fillette qui s’était blessée à jouant la grande sœur moralisatrice auprès des deux autres garçons. Finalement, pour la faire arrêter de pleurer, elle eut l’idée de mimer le fait qu’elle était la maîtresse d’un petit rouge gorge qui arrivait à faire entrer son petit oiseau dans sa cage. De là, il s’écarte doucement, un pied devant, un pied derrière. Le talon du pied de devant se situe au milieu du pied de derrière, les genoux légèrement fléchis, les genoux dirigés vers l’extérieur. Avec grâce, les traits de son visage doux, il lève doucement une main, fléchit aussi.. Et offre une expression émerveillée par les ailes de ce petit oiseau imaginaire. De son index suspendu dans le vide et flexible il tourne doucement un peu sur lui même.. Essayant par là même occasion de pousser son petit moineau à se percher sur son index. Mais, il est têtu. Les lippes un peu entre-ouverte, un sourire plein de grâce et de tendresse vint se peindre, quand le petit moineau invisible, apprivoisé par sa patience, se pose sur son doigt qu’il ramène doucement contre sa poitrine. De son autre main avec lenteur et, de la pulpe de son index, il caresse doucement son joli plumage, qu’il relève au niveau de son visage et puis ses doigts s’en vont pour ouvrir la petite porte d’une cage, ramenant ses doigts vers la hauteur de la porte de cette cage pour pousser l’animal à y rentrer et tranquillement, il referme doucement la porte, où on regard est resté doux. Et voilà, le petit numéro était terminé et il fait une révérence aux enfants qui sont arrivés à imager la scène grâce à son expression et ses mouvements et qui applaudirent.

« Merci les enfants. »

Leur mère finit par les appeler et, Ashleen leur fit un signe de la main pour leur dire au revoir. De là, elle prit place sur le rebord de la fontaine pour sortir la poche de glace et la fixer sur sa cheville, ne faisant pas attention aux pas s’approchant.



avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 26 Aoû - 23:20




Rencontre de deux mondes

ft. Ashleen

Quoi de mieux que le parc Koishikawa Koraku pour réaliser un beau tableau pour l’anniversaire de son papa ? Si Nana était spécialisée dans les portraits, ses travaux n’étaient pas non plus à jeter quand il s’agissait de paysages. Elle était également pour bouleverser les habitudes, se remettre en question et progresser. Cela faisait presque trois heures qu’elle était installée devant son chevalet à s’appliquer pour représenter l’une des collines. Un crayon coincé au coin de la bouche et les cheveux en pétard, personne la connaissant suffisamment bien n’aurait osé la déranger. Même pas pour lui dire que Hugh Jackman était entrain de prendre un bain dans l’une des fontaines. Elle recula le visage pour juger l’ensemble de son œuvre. Intégralement perfectible. Elle retourna à son travail, jetant de fréquent coup d’œil au paysage. Un groupe de papy jouait aux échecs sur des tables un peu plus loin. Elle entendait l’un d’eux râler à intervalle régulier. Et comme elle aurait aimé lui faire avaler son échiquier quand il se mettait soudainement à hurler. Elle le fusilla pour la énième fois du regard. Comment pouvait-elle convenablement se concentrer avec des énergumènes pareilles dans le coin ? En le voyant finalement s’éloigner pour monter à temps dans un bus, elle en aurait sauté de joie ! Enfin, le parc pouvait retrouver un semblant de calme.

Le croquis bien posé, elle réfléchit aux détails qu’elle pouvait ajouter. Elle opta pour des fleurs. Toujours penchée comme une vieille femme sur son travail, il lui sembla entendre la voix de sa mère. Nana ! Redresse-toi ! Inconsciemment, elle obtempéra sans s’interrompre. Un oiseau dont le nom lui était inconnu chantait un peu plus loin et elle entendait les rires d’enfants entrain de jouer. Des enfants. Elle n’en aurait peut-être jamais si ça continuait comme ça. Une mauvaise pensée qui l’obligea à gommer un raté au crayon sur la planche. Puis, alors qu’elle reposait la gomme, une silhouette peu commune traversa son champs de vision. Celle d’une jeune femme, c’est ce qu’elle pensait du moins, qui était entrain de mimer une drôle de scène. Des enfants se tenaient autour d’elle et le spectacle dura plusieurs minutes. Nana réussit à détacher ses yeux mais ils revenaient fréquemment sur le visage de l’intéressée. Et elle pensait : Toi, il faut que je te dessine. Elle se retint de lui courir après, par souci de courtoisie et de bienséance. Il fallait qu’elle arrête de faire une telle fixette sur les visages des gens. Ça devenait limite flippant cette histoire, non ? Elle rata ses esquisses de fleurs. Était-ce bizarre de vouloir dessiner, sans attendre, une inconnue ? Elle réfléchit à toute vitesse. La jeune femme était à présent assise au bord d’une fontaine, occupée à soulager sa cheville à l’aide d’une poche de glace.

Nana trépignait comme une gamine sur sa chaise. Impossible de se concentrer. Devait-elle ou pas lui demander ? Y avait-il quelque chose d’inconvenant ? Oui ! Non… NOOOOON ! En un éclair, elle était debout, désertait ses affaires et s’avançait vers l’inconnue. Elle s’arrêta en face d’elle et la pointa du doigt. « Vous ! Où avez-vous trouvé un visage pareil ? » Flippant. Monstrueusement flippant. Bonne à interner. Elle se racla la gorge. Elle y était peut-être allée un peu fort. Elle voulait tellement la dessiner, graver ce visage sur le papier. Un visage juste incroyable. Elle épousseta machinalement le haut de sa jupe, lissa ses cheveux de la main, et s’assit à côté de la jeune femme. A bonne distance tout de même pour ne pas l’effrayer et éviter de s’en prendre une si elle refusait. « En fait, je fais des portraits. Et… J’ai rarement vu un visage comme le vôtre. Si je pouvais juste vous dessiner. » Non, elle le devait ! Son amour de l’art le lui imposait. Mais elle lui fallait aussi rattraper son approche un peu brutale. « Je pourrai vous offrir le portrait si vous voulez ? » Nana sentait venir le refus. Elle ne pouvait pas l’accepter. Elle prit donc les devants. Elle se releva, posa les mains sur ses hanches d’un air décidé. « Je vois que vous en avez envie. Parfait ! Si on commençait tout de suite ! » Elle évita intentionnellement le ton interrogatif. Au final, elle n’avait même pas laissé le temps à son nouveau modèle par autoproclamation d’en placer une.  C’était une manière d’attaquer. A voir si ça marcherait.


Code by Joy

avatar
Namikaze Ashleen
Pseudo : nobume messages : 187 Yen (¥) : 203 Avatar : Choi min ki - ren (nu'est) DCs :



Aislan ft Jun Su ღ Yulia ft e-dawn ღ Law - Boo Seungkwan (seventeen) ღ Genious Ceo ft Gackt Kawate shojiro ft Onew (shinee) ღ Tsukishima Shinsule ft Lee Jong Seok ღ Cavalone Nami ft amuro namie ღ Hijikata Kamui ft Felix (stray Kids) ღ Murasaki Alexiel ft Young K (day6) ღ Kousaka karen ft soyeon (gi-dle) ღ naoe fuuka ft yuqi (gi-dle) ღ Weismann yashiro ft rocky de astro ღ Murasaki Naoe ft Aoi de The Gazette ღ Tsukiyama Kaname ft Ruki de The GazettE ღ Flores Kacy ft Yesung des Suju ღ Lin Sherwin ft Chengcheng [9%] ღ Jiang Mei Lin ft Xu Ming Hao [svt] ღ Zhang Ming Yue ft Huang Zi Tao Age : ღ 19 petits coeurs Date de naissance : 26/07/1998 Astrologie : ღ Lion Métier : ღ "Etudiante" et seiyu et "chanteuse" principalement de génériques que cela soit opening ou bien ending Année : ღ 2 année Résidant à : ღ au dortoir 十四 et chez "elle" dans une grande bâtisse à Chyoda Notes :
Navigation : My UniverseMes amisMon activité rpMon tel
Ce message a été posté Mar 28 Aoû - 12:03



Rencontre de deux mondes
Avec Nana & Ashleen
Tenue† Ashleen était loin de s’attendre à ce quelqu’un lui demande un portrait. En même temps, il n’était qu’un seiyu, un étudiant qui étudie le théâtre et à côté de cela.. Même s’il connaissait quand même ses atouts et que certains garçons lui ont fait des avances, mais à côté de ça, il ne faisait pas vraiment attention à son physique tant que tout le monde n’y voyait que du feu à son jeu de filles, le jeune homme déguisé en fille, ne s’attendait pas à cette proposition qui s’apprêtait à lui tomber dessus. En réalité, il n’avait pas aperçut la jeune peintre dans le parc, préoccupé par faire dégonfler sa cheville. Alors, Ashleen, failli tomber dans l’eau à la renverser et se rattrape de justesse au marbre, lâchant par la même occasion, la poche de glace tandis que son coeur fit un soubresaut dans sa poitrine. Ce n’était pourtant pas Halloween aujourd’hui ? A moins que ce soit la journée où, il aurait mieux valu qu’il reste dans son lit et n’en sorte pas ? Toutefois, il lui suffit d’un simple regard, pour qu’il souffle, la paume de main contre sa poitrine gauche. Ce n’était qu’une jeune femme… Enfin une aînée et il lui fallu un moment pour essayer de comprendre la question qu’elle lui avait lancé. Penchant légèrement la tête sur le côté, le tout jeune adulte demande .

« Ma mère ? »

Il répondit sûrement à côté de la plaque, ne comprenant pas vraiment la nécessité de sa question. D’où son visage provenait ? Ben, depuis son plus jeune âge, malgré qu’il soit né de sexe masculin, tous les membres de sa famille étaient d’accord pour dire qu’il avait hérité du physique gracile de sa mère dont le visage. D’ailleurs, dans son « Déguisement actuel », il était la copie conforme de sa mère à son âge. Récupérant doucement la poche de glace qui était en train de se réchauffer par la chaleur du goudron. Il papillonne plusieurs fois des yeux, malgré cela, un sourire doux fleurit sur son visage. Il l’observa un moment faire et la laissa prendre place à ses côtés, et l’écouta pendant qu’il lui offrit un sourire même si avec sa bouche, il forma un « O ». Il comprenait maintenant pourquoi, elle était si intéressée par son facies.

« Je comprends mieux, cet intérêt pour mon visage. Toutefois, c’est la première fois qu’on me demande ça.. »

Ash tais toi, enfin d’un autre côté, ce n’est pas comme si l’enseignante lui laissa la moindre chance de répondre de toute façon. Il ne sait même pas si elle est en train de lui demander ou bien de l’intimer à accepter. Du coup, tout ce qu’il pu prononcer ce fut :

« Euh… D’accord ? Mais… Vous voulez que je pose ? Que je prenne une position particulière ? »

En même temps, ce n’était pas lui l’artiste bien qu’il en était un d’une certaine façon. La preuve, il était en train de moduler sa voix pour parler avec une voix féminine. . Dans tous les cas, il attendait ses directives pour savoir quelle attitude adopter. D’un autre côté, ce n’est pas comme s’il avait quelque chose de prévu, mais jamais il n’aurait cru servir de mannequin. Finalement, il y a bien un début à tout comme on dit.




avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 29 Aoû - 14:36




Rencontre de deux mondes

ft. Ashleen

En surgissant tel un diable de sa boîte, Nana manqua faire tomber la jeune femme dans la fontaine. Elle se pencha pour la rattraper. En vain, l’inconnue avait déjà retrouvé son équilibre et la fixait interloquée. Étant donné que l’artiste était dans une forme de transe, elle ne s’en formalisa pas et poursuivit sur sa lancée. Elle était terriblement impatiente et heureuse aussi. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas vu un visage qui l’inspirait autant. Certes, il y avait eu d’autres victimes le mois dernier, à commencer par l’un de ses collègues, mais elle était toujours à lui courir après pour avoir une réponse. D’un naturel et d’une naïveté désarmante, la jeune fille lui répondit simplement qu’elle tenait son visage de sa mère. Nana, les yeux grands ouverts et proche de la folie, hocha plusieurs fois la tête d’un air concentré. « Votre mère… Elle vous a fait un bien beau cadeau. » Bon, elle n’avait pas toutes ces cellules grises en marche. En même temps, son système nerveux était en alerte. Dessiner, dessiner, dessiner !

Avec un haut « oh » absolument adorable gravé sur le visage, la jeune femme lui répondit avec plus de gentillesse qu’elle n’y était habituée. D’habitude, quand elle se permettait une telle chose avec un parfait inconnu en pleine rue, elle souffrait quelques insultes ou se prenait un objet à la figure. Elle mettrait en garde quiconque contre les jus de fruits, qui peuvent coller aux cheveux une éternité. Des enfants passèrent à vélo tout près d’elles, un couple s’assit de l’autre côté de la fontaine, mais Nana resta étrangère à cet environnement. L’inconnue parlait. De son côté, elle était déjà occupée à scruter discrètement, ou pas…, le moindre de ses traits. Elle nota une voix légèrement rauque, presque travaillée, mais il serait idiot de penser qu’une femme avait forcément une voix très aigue. Cette fois, ce fut son tour de manquer tomber à l’eau. Quoi ?!? C’était la première fois qu’on lui demandait de la dessiner ? Nana tapa du plat de la main contre le rebord de la fontaine, dut masser ensuite son poignée pour apaiser une douleur naissante et vive, et entreprit de pester contre l’aveuglement des gens. « La plupart des gens sont des idiots. » Elle secoua la tête. « Ils ne voient pas. Ou ne veulent pas voir. Par pure jalousie ou simple souci des convenances. »

Saletés de convenances ! C’était à cause d’elles qu’elle ne pouvait pas dire à un homme : « Vous êtes beau, je voudrais vous dessiner. », sans que l’on pense à une déclaration d’amour ou simplement à des avances. Oh, quel monde fermé d’esprit ; et elle recommençait à devenir prétentieuse.  Elle se relevait pour aller chercher son matériel avant que la jeune femme ait le temps de dire non quand celle-ci offrit une réponse qui ravit Nana. Elle revint sur ses pas et se pencha vers elle. « D’accord ? D’accord ! » Elle sauta ensuite sur place comme une gamine et entreprit quelques pas de danse. Elle tenta un moonwalk maladroit et pointa du doigts la jeune femme. « Ne bougez surtout pas. Je reviens ! » Elle courut en oubliant toute grâce jusqu’à ses affaires. Son ex-mari disait souvent qu’elle était complètement métamorphosée quand elle s’apprêtait à faire un portrait. Voir qu’elle ressemblait à un personnage de manga débile. Elle rangea le tableau qu’elle était en train de faire dans son grand carton à dessin, replia le chevalet, cala son sac sur une épaule, le carton sur l’autre et le chevalet dessous et revint lentement vers la fontaine.

Elle barra la route à plusieurs promeneurs et arriva enfin devant son nouveau modèle. Elle posa ses affaires au sol et revint s’assoir à côté d’elle. « Pour répondre à votre question, c’est comme vous voulez ! Il faut que le portrait reflète votre personnalité. » Elle avança son visage à seulement quelques centimètres du sien, plissa les yeux et l’observa avec sérieux quelques instants avant de se reculer. « Quoique jouer sur les reflets du soleil et de l’eau de la fontaine pourrait être pas mal… » Elle se leva et commença à sortir un crayon de son sac. Accroupie au sol, elle releva un visage enthousiaste vers la jeune femme et lui adressa un avertissement tout à fait sérieux. « Ne touchez à rien par contre. Vous êtes parfaite ainsi. Ne vous recoiffez pas. Et pas de maquillage ! » Trop de gens avaient le réflexe de se pomponner avant un portrait. Nana ne voulait pas ça dans le cas présent. Ç’aurait été un vrai gâchis. Redevenant progressivement calme, Nana commença à entrer dans un état de concentration plus convenable et adapté à son âge maintenant qu’elle allait pouvoir se mettre au travail. « Vous pouvez aussi bouger si vous le souhaitez. Est-ce que ça irait avec votre cheville ? » Elle regarda la poche de glace que celle-ci tenait entre ses mains. « Et... Un nom pour le portrait ? » Elle lui sourit, amusée.



Code by Joy

avatar
Namikaze Ashleen
Pseudo : nobume messages : 187 Yen (¥) : 203 Avatar : Choi min ki - ren (nu'est) DCs :



Aislan ft Jun Su ღ Yulia ft e-dawn ღ Law - Boo Seungkwan (seventeen) ღ Genious Ceo ft Gackt Kawate shojiro ft Onew (shinee) ღ Tsukishima Shinsule ft Lee Jong Seok ღ Cavalone Nami ft amuro namie ღ Hijikata Kamui ft Felix (stray Kids) ღ Murasaki Alexiel ft Young K (day6) ღ Kousaka karen ft soyeon (gi-dle) ღ naoe fuuka ft yuqi (gi-dle) ღ Weismann yashiro ft rocky de astro ღ Murasaki Naoe ft Aoi de The Gazette ღ Tsukiyama Kaname ft Ruki de The GazettE ღ Flores Kacy ft Yesung des Suju ღ Lin Sherwin ft Chengcheng [9%] ღ Jiang Mei Lin ft Xu Ming Hao [svt] ღ Zhang Ming Yue ft Huang Zi Tao Age : ღ 19 petits coeurs Date de naissance : 26/07/1998 Astrologie : ღ Lion Métier : ღ "Etudiante" et seiyu et "chanteuse" principalement de génériques que cela soit opening ou bien ending Année : ღ 2 année Résidant à : ღ au dortoir 十四 et chez "elle" dans une grande bâtisse à Chyoda Notes :
Navigation : My UniverseMes amisMon activité rpMon tel
Ce message a été posté Ven 31 Aoû - 9:35



Rencontre de deux mondes
Avec Nana & Ashleen
Tenue† Ah ça.. Le fait que sa mère lui a donné un si beau cadeau.. Il était au courant. Cependant, ce n’était que son avis, à lui et à ses sœurs. Avec de tels cheveux aussi longs, difficile de dire qu’il était un garçon. Il avait apprit depuis longtemps à se vêtir et se maquiller comme une personne de sexe féminin sans trop en faire. Ashleen vit que les traits de la jeune femme qui semblait quand même plus âgée que lui, s’étaient légèrement crispés.. Sûrement à cause de l’agacement ? C’était si étonnant que personne ne lui avait demandé son portrait jusqu’à aujourd’hui ? Pour Ashleen, c’était dur à concevoir, car dans le monde du showbiz, il y avait tellement de personnes qui sortaient du lot par rapport aux autres alors que lui ? Ben comment dire ? C’était incroyable ? Il ne saurait le dire, mais il ne préféra pas tenir tête à son opinion. Il semblerait que cela puisse partir très loin.. Donc autant se contenter seulement d’acquiescer à ses paroles. Cela le touchait qu’on le complimente de la sorte même si, elle devait penser qu’elle était actuellement une fille. Des fois, il se demandait s’il arriverait vraiment à tenir jusqu’à sa dernière année dans la peau d’une femme ? Cependant, il n’avait pas le choix. Il devait défendre son rêve, son avenir et montrer à son père de quoi il était capable. S’il arrivait vraiment à tromper tout ce beau monde sur son sexe, ne serait-ce pas la preuve qu’il était un grand acteur ? Des fois, il se disait qu’il aurait bien aimé que sa mère soit encore de ce monde pour l’encourager dans son rêve bleu ou rose, ou bien de n’importe quelle autre couleur. Lui-même, ne saurait donner une véritable couleur à son désir de grandir sur les planches tel Molière. Finalement, mourir sur scène, ce ne serait pas une mort si affreuse. C’était aussi le souhait de plusieurs stars de rock non ?

« On dire que vous avez déjà eu affaire à ce genre de réactions. Quand au fait que les gens sont des idiots pour la majorité, je ne pourrais pas être plus d’accord.. Et pour les convenances.. C’est parce que la majorité des hommes pensent qu’à chaque fois que nous, la gente féminine faisons un compliment, on leur envoie un signe de phéromone ou drague. »

Et des attouchements.. Une main dans le dos qui s’était faufilé plus bas.. Ashleen, s’en était rapidement débarrassé avec un mouvement d’arts martiaux. Il comprenait mieux ce que les femmes vivaient, surtout quand elles étaient victimes de leurs beautés. Les hommes se prenaient pour les maitres du Monde. Des fois, il avait vraiment honte d’être né homme pour dire la vérité, quand il voyait le comportement de certains.. C’était effrayant et vexant même. Il espérait que tous les hommes ne soient pas comme ça.. Mais, lors des matchs de baseball comme aujourd’hui, sa cheville qui s’en était pris un coup pour le fait dégager, en lui marchant avec plaisir sur la cheville c’était quoi hein ? Même un homme aurait mal. Se prendre des crampons dans la cheville.. La prochaine fois, il ferait plus attention à cela. Déplaçant un peu vers la poche de glace sur sa cheville, il finit par reprendre :

« Prenez ma cheville par exemple. Parce que je suis une femme qui fait partit du club de baseball et non de softball, ils ont voulu me renvoyer sur le banc, prenant le risque que l’un de leur joueur ait un carton rouge, il m’a donné un bon coup de pied. »

Il avait de la chance que ce n’était pas cassé, mais il allait falloir que pendant un mois, il repose sa cheville un maximum. Il ne pourra pas faire d’exercice, déjà que marcher c’était devenu gênant et un peu douloureux, même avec des cachets. Il allait devoir se rendre à l’hôpital pour voir un médecin et faire des radios. Comme s’il avait vraiment besoin de cela actuellement comme il dit. Ash eut un mouvement de recul malgré lui, quand elle s’approcha près de lui pour lui demander s’il était vraiment d’accord. Il lui offrit un petit sourire en penchant légèrement la tête en avant pour la rassurer. Il pouffe doucement, avant de faire le signe « ok » à l’aide de son pouce et de son index pour la rassurer sur le fait qu’il ne comptait pas bouger. Puis, même si, c’était le cas, il était persuadé que celle-ci le rattraperait sans trop de mal. Il ne pouvait s’empêcher de rire en la voyant faire le moon walk. Au moins, il semblait avoir rendu aujourd’hui une personne heureuse. Il lui demanda s’il devait prendre une pause, elle sembla réfléchir avant de lui donner son avis. Ashleen, réfléchit aussi et puis, décide d’ôter ses baskets ainsi que ses chaussettes. Il faisait chaud, et elle voulait jouer avec le reflet de l’eau hein ? De là, il ramena ses jambes en les repliant.. Ramenant une jambe contre son buste, dont il entoura le genoux à l’aide d’ un bras, posant son menton par-dessus et penchant la tête. Alors que son autre pied, touchait le fond de la fontaine, ainsi que la moitié de chacun de son autre bras, baillant le long de son corps. Comme si, elle allait éclaboussait la jeune femme installée en face d’elle et, dirigea pensivement son regard vers l’eau, vers cette main, alors qu’une légère brise de vent, relevèrent quelques mèches de cheveux. Elle n’avait pas répondu à la jeune femme tout de suite, mais finit par le faire même si, ce n’était pas tout à fait dans l’ordre.

« Ne vous inquiétez pas. Je suis plus forte que ça, et je l’ai mise dans l’eau fraiche. Merci du compliment, mais vous êtes d’autant plus ravissante. »

Ce qui était vrai. Elle était vraiment très jolie pour une femme. De toute façon, ce n’était pas pour rien, qu’on disait que la femme était la créature préférée de Dieu. Elle possédait des formes et des atouts que les hommes n’auraient sans doute jamais. De là, il releva légèrement son bras pour laisser couler l’eau de ses doigts comme du sable alors que la pulpe de tous ses doigts firent ricocher le ruissellement de l’eau de la fontaine qui étaient allumée. Tout en ne la regardant pas.. Concentré sur ces perles d’eau, il répondit malgré tout avec un sourire doux et à la fois hypnotisée par l’eau.. En effet, il avait l’impression de jouer un rôle.

« Ashleen… Et vous ? D’ailleurs.. Vous exposez ou alors, vous peignez juste pour le plaisir ? »



avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 16 Sep - 18:25




Rencontre de deux mondes

ft. Ashleen

Le temps était magnifique, le modèle était sublime, tout semblait réuni pour réaliser un beau portrait. Nana en était convaincue, mais plus l’heure de passer à la pratique approchait, plus elle craignait, comme bien souvent, de ne pas être à la hauteur. Si elle faisait quelque chose de laid ou qui ne rendait pas bien sur la toile, son enthousiasme initial risquait de passer pour déplacé, voire prétentieux. Elle prit une profonde inspiration pour tenter de chasser ces pensées encombrantes et commença à installer son chevalet. Baignée par la lumière du soleil, son visage rayonnait d’une douce reconnaissance envers la jeune fille qui acceptait de poser pour elle. Elle la regardait à intervalle régulier pour bien prendre connaissance de tous ces traits et en était à chaque fois plus admirative. Nana remercia le sort de ne pas être aussi belle, sans quoi elle aurait du mal à ne pas passer ses journées devant une glace. La jeune femme approuva ce qu’elle venait de dire sur la bêtise des gens et Nana lui adressa un sourire complice. Belle et intelligente, cette fille avait vraiment tout pour elle apparemment. Elle poursuivit en avançant la difficulté de se montrer sympathique avec un homme sans qu’il pense tout de suite à de la drague. « Tout à fait ! Sans compter les personnes autour qui, dans un pays comme le Japon, guettent la moindre occasion pour critiquer un comportement qu’ils jugent léger ou osé. » Elle secoua le tête avec mécontentement, puis commença à préparer ses peintures.

La jeune femme lui expliqua la raison de sa blessure à la cheville et Nana en resta bouche-bée. C’était donc la faute d’un abruti qui l’avait blessé intentionnellement. « C’est pas vrai ! »  Elle avait du mal à s’expliquer la raison d’un tel comportement. La jalousie ? La bêtise ? Et le fair-play dans tout ça ? « Il a été sanctionné au moins ? Par les juges ou l’arbitre… Quelqu’un ? » Elle n’était pas très fan de sport, mais s’imaginait bien que quelqu’un surveillant le match avait dû désapprouver ce geste et pénaliser l’agresseur. Nana maudit intérieurement le sombre crétin qui avait amoché son modèle et s’inquiéta d’autant plus pour l’état de son interlocutrice. Poser pendant plusieurs minutes ne représenterait-il pas un effort trop important dans son état ? L’intéressée la rassura avant de lui retourner ses compliments, ce que Nana reçut comme pure politesse. Elle balaya la remarque du revers de la main tout en pinçant les lèvres. « Une simple question de maquillage et de coiffure. Je suis le genre de femme qu’un peu d’artifices arrivent à rendre sortable. » Elle disait cela sans aucune pointe de tristesse ou de plainte. Elle exprimait seulement ce qu’elle pensait. Elle pointa du doigt la jeune femme. C’est mal de montrer du doigt, certes, mais elle n’avait plus cinq ans, alors… « Mais, vous ! Vous pourriez être couverte de peaux de bêtes que vous seriez quand même à tomber. » Elle nota la pause que la jeune fille était entrain de prendre et approuva en levant un pouce en l’air. « C’est parfait ! Et si vous avez mal à la cheville, au dos, ou autre, n’hésitez pas à bouger. »

Nana sortit un crayon à papier et commença, les lèvres pincées et le regard aiguisé, à tracer des repères sur la toile. Elle s’arrêta un instant, très sérieusement, et leva son regard vers son modèle. « Je tiens à vous rassurer. Je n’ai aucune attirance pour les filles, mon intérêt est purement artistique. » Sans attendre, elle se remit à sa tâche jusqu’à ce que son interlocutrice ne réponde à sa dernière question. Ashleen. C’était un jolie nom. Nana approuva d’un signe de tête et lui sourit. « Moi, c’est Nana. » À la deuxième question d’Ashleen, Nana baissa les yeux vers sa toile. Elle exposait toujours, c'est vrai, mais avait réduit son activité depuis presque deux ans. Et ce pour plusieurs raisons. D’abord parce que les managers de son ex-mari lui avaient demandé de rester discrète pendant que celui-ci tournait un film important, ensuite parce que le divorce avait réduit quasiment à néant son taux d’inspiration. Comme toujours, elle masqua ses sentiments derrière un grand sourire. « J’enseigne l’art à la Royal Private School. J'ai aussi la chance de pouvoir exposer mes tableaux. » Elle se racla la gorge et posa une première couche de peinture. Voir de la couleur apparaître progressivement sur une toile était l’un de ses grands bonheurs dans la vie. Une sorte de mini accomplissement. « Et vous ? Que faites-vous dans la vie ? » Elle n’aurait pas osé poser la question si la jeune femme ne l’avait pas fait avant elle, et autant discuter en attendant que le portrait soit terminé. C’était son rôle, après tout, d’occuper son modèle et de faire que la séance ne soit pas trop désagréable ou ennuyante pour elle.


Code by Joy

avatar
Namikaze Ashleen
Pseudo : nobume messages : 187 Yen (¥) : 203 Avatar : Choi min ki - ren (nu'est) DCs :



Aislan ft Jun Su ღ Yulia ft e-dawn ღ Law - Boo Seungkwan (seventeen) ღ Genious Ceo ft Gackt Kawate shojiro ft Onew (shinee) ღ Tsukishima Shinsule ft Lee Jong Seok ღ Cavalone Nami ft amuro namie ღ Hijikata Kamui ft Felix (stray Kids) ღ Murasaki Alexiel ft Young K (day6) ღ Kousaka karen ft soyeon (gi-dle) ღ naoe fuuka ft yuqi (gi-dle) ღ Weismann yashiro ft rocky de astro ღ Murasaki Naoe ft Aoi de The Gazette ღ Tsukiyama Kaname ft Ruki de The GazettE ღ Flores Kacy ft Yesung des Suju ღ Lin Sherwin ft Chengcheng [9%] ღ Jiang Mei Lin ft Xu Ming Hao [svt] ღ Zhang Ming Yue ft Huang Zi Tao Age : ღ 19 petits coeurs Date de naissance : 26/07/1998 Astrologie : ღ Lion Métier : ღ "Etudiante" et seiyu et "chanteuse" principalement de génériques que cela soit opening ou bien ending Année : ღ 2 année Résidant à : ღ au dortoir 十四 et chez "elle" dans une grande bâtisse à Chyoda Notes :
Navigation : My UniverseMes amisMon activité rpMon tel
Ce message a été posté Ven 26 Oct - 7:14



Rencontre de deux mondes
Avec Nana & Ashleen
Tenue† Ashleen n’avait jamais prévu servir de modèle aujourd’hui, comme quoi l’imprévisible pouvait vraiment frapper à tous moments. C’était une discussion vraiment agréable qu’il échangeait avec cette femme qu’il ne connaissait ni d’Adam et Eve, mais elle lui semblait être saine d’esprit en plus d’avoir un avis assez ouvert. Evidemment, en tant que garçon, ce qu’il était vraiment, il pourrait prendre vraiment mal ce qu’elle disait, mais c’est lui qui a ouvert le sujet se rendant compte à quel point, la vie d’une femme pouvait s’avérer vraiment difficile. Ce qui, intérieurement le pousser à admirer d’autant plus ses sœurs et ses cousines de continuer à marcher la tête haute ne se laissant pas dicter leurs conduites par leurs pères. Il pouffe doucement, en devenant plus complice avec cette dernière.

« Je suis d’accord. Heureusement, qu’ils ne sont pas tous à mettre dans le même sac, mais la femme est encore considérée comme un objet malgré tout. »

Ce n’était pas une première que les femmes n’étaient pas prises au sérieux quand elles portaient plainte contre des violences conjugales, on peut même dire, qu’elles étaient rares à porter plainte car, c’était dans les mœurs à son plus grand regret. D’ailleurs, en parlant de comportements très orgueilleux de la part des hommes, qui sont rapidement gratinés dès qu’une fille montrait des compétences plus élevées qu’eux, il lui avoua ce qui s’est passé à sa pauvre cheville.

« Et si. Il s’est pris un carton rouge, mais c’était un jeu « amical ». Alors, au final, pour les prochaines compétitions, je ne peux pas participer. »

Il y aura toujours des inégalités dans ce monde ou plutôt, dans le cas présent, des injustices qui malheureusement ne pouvaient être réparées. Quant au fait qu’il trouvait son interlocutrice très belle, il sourit doucement, amusé par ce comportement bien modeste. D’où le fait qu’il la considérait d’autant plus belle. Comme, elle le disait, il est vraiment qu’un peu d’artifice devait aider, mais c’était aussi un peu son cas et puis, le plus trompeur des deux, c’était lui, pas « elle ».

« Vous êtes trop modeste, mais c’est ce qui vous rend vraiment belle. La vraie beauté est aussi intérieure et c’est aussi un peu grâce à la magie que vous, artistes possédiez faites ressortir. »

Elle semblait vraiment passionnée par la peinture, comme il l’était par le fait de jouer un rôle. Mimer parfois des réactions était vraiment passionnant et amusant. Il écarquille un moment des yeux, quand elle la pointe du doigt et lui offre un sourire chaleureux et d’une voix doucereuse finit par dire :

« Merci de vos paroles, mais je suis certaine que vous rencontrerez et que vous avez rencontré des personnes encore plus belles et, ce n’est pas de la fausse modestie. Je le pense vraiment. »

Ashleen le pensait sincèrement, mais il était touché par ce compliment qui venait du coeur de son aînée. Il acquiesce avec un petit sourire par rapport à sa pose à cause de sa blessure. Cela irait, car, il ne souhaitait pas déconcentrer cette femme qui semblait avoir des doigts de fée. Le jeune étudiant était toujours très admiratif des peintres. En gardant son expression du début, cela ne l’empêche pas de répondre à son commentaire :

«  Ne vous en faites pas, même si vous l’étiez, cela ne me dérange pas. »

Ash finit par se présenter et lui poser des questions concernant son activité phare qui était la peinture. Nana hm ? C’était vraiment un très joli prénom. Une expression de surprise aurait pu s’afficher à ses mots concernant ses activités professionnelles, mais en tant qu’acteur, il savait garder son masque, raison pour laquelle, il su gérer ses expressions faciales :

« Alors, je suppose que nous pourrons être amenées à nous revoir. Je suis aussi étudiante à Rps. Je dors au dortoir. Je suis en cursus art, dans la section cinéma et théâtre. »

Au moins, si elle avait encore envie de la peindre, elle pourrait lui demander dès qu’elles se croisent. Même si, malgré qu’ils se retrouvent tous les deux à passer une grande partie de leur temps au même endroit, cela ne voulait pas dire qu’ils pourraient se voir.

« Oh ? Alors vous êtes célèbres dans le milieu ? Je me sens vraiment honorée de vous servir de modèle. Je suis d’ailleurs très curieuse de voir ce que vous faites. Vous êtes spécialisées spécialement dans les portraits ou alors, vous avez une autre préférence ? Comme les natures mortes ? »



Contenu sponsorisé
Ce message a été posté
 

rencontre de deux mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Glace Cendrée, le coeur déchiré par deux mondes
» Les marques bleues : deux mondes différents
» Quand deux mondes s'entrechoquent !
» Deux mondes convergent
» Le passé, le présent...deux mondes différents [Vicki Vale] {TERMINE}
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! ::  les archives du forum ::  Les RPS useless-