AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 hinata noriko - « une garce n'est pas une mauvaise fille, elle rend juste le mal qu'on lui a fait »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 21:15
Scénario Inventé
Nom  hinata.
Prénom  noriko.
âge  vingt années fraîchement acquises, mais elle n'en a vraiment vécu que deux.
Date de naissance  le 11 novembre 1995, sous le signe du scorpion et le règne de l'automne.
Ville de naissance  le village de shirakawa-gō, au sein de la préfecture de gifu.
origine  japonaise.
groupe  étudiante.
année  première année malgré son âge, ayant manqué une année scolaire au lycée pour cause de dépression sévère.
Section  mode. il faut bien profiter de ce nouveau corps pour lequel elle a tant sué.
Matières  mannequinat, stylisme, tailleur&couturier, la totale pour prouver qu'elle est aujourd'hui une femme, une vraie. loin d'elle noriko la truie.
sexualité  bisexuelle à fort penchant hétéro. ses relations avec les femmes sont pleines d'intentions cachées et ne visent en grande partie qu'à profiter de certaines et les faire douter de leur sexualité. plus elle en détourne du « droit chemin », moins elle a d'adversaires en ce qui concerne les hommes.
situation  libertine. elle n'a ni le temps, ni l'envie de perdre son temps pour des choses telles que l'amour.
Qualités  déterminée, intelligente, pleine de ressources, énergique, adroite, assidue, sérieuse, vive.
Défauts  rancunière, fourbe, menteuse, sournoise, mauvaise, fausse, haineuse, paranoïaque.
Couleur préférée  autrefois le rose pastel, aujourd'hui l'or du vainqueur.
Boisson favorite  l'eau, à peu près la seule boisson qu'elle s'autorise depuis presque trois ans.
Vis dans les dortoirs  oui, faute de moyens de vivre à son compte.
Permis de conduire  non, pas encore pour le moins.
revenus et/ou métier    serveuse dans un café à temps partiel, histoire de trouver de quoi s'habiller et manger.
bien qu'il soit aujourd'hui presque impossible d'en recueillir la preuve, noriko fut obèse durant toute son adolescence. en effet, son poids, suite à différents coups de déprime, monta en flèche dès l'apparition de la puberté, détruisant au passage le peu de confiance qu'il lui restait. afin d'acquérir  son poids actuel, elle a dû subir plusieurs liposuccions et porte aujourd'hui un anneau gastrique.
à la liste de ses opérations s'est ajoutée une légère chirurgie plastique du nez, cassé suite à une agression physique dans une ruelle sombre à la sortie du lycée.
encore aujourd'hui, elle suit un régime assez strict pour maintenir sa taille de guêpe, se faisant même passer pour une végétarienne afin de justifier l'absence de viande dans son alimentation. elle ne saurait dire depuis combien de temps elle n'a pas touché à un barbecue ou à du chocolat blanc.
victime de brimades et du rejet violent de son premier amour, amori, noriko est entrée en dépression après son agression, et a manqué toute une année scolaire avant de se reprendre en main.
déjà en primaire, elle était victime de moqueries à cause de son accent campagnard, elle qui venait d'emménager à tokyo avec ses paysans de parents. aujourd'hui il ne reste cependant plus aucune trace de cet accent dérangeant.
s'il y a bien quelqu'un à qui il ne faut pas confier son poisson rouge, c'est noriko. peut-être à cause d'un mauvais souvenir de la campagne, elle déteste sincèrement les animaux et n'hésitera pas à le jeter dans ses toilettes.
ce que noriko la truie ne pouvait pas faire, elle le fait aujourd'hui avec grand plaisir. c'est pourquoi depuis sa perte de poids phénoménale elle aspire à devenir mannequin et tend vers l'univers de la mode.
à l'époque de son obésité, elle était une gameuse connue sous le nom de starlight. encore aujourd'hui, elle se connecte parfois pour faire profiter sa ligue de ses talents, mais plutôt mourir que de reconnaître que c'est elle qui se cache derrière ce pseudo.
s'il arrive qu'un scandale se propage à l'encontre d'amori, ne cherchez pas d'où il provient : c'est noriko à coup sûr, car elle se donne à coeur joie à son projet de vengeance depuis son entrée à la rps.
excellente menteuse, elle est pleine de mauvaises intentions et vous détruira le sourire aux lèvres. la pitié, elle ne connaît pas, puisque personne n'en a jamais eue envers elle. psychopathe ? mais non, pas du tout !
n'espérez cependant même pas la voir venir, car si noriko fait bien quelque chose, c'est se faire passer pour la personne la plus innocente du monde.
allergique aux pêches, il lui arrive de faire exprès d'en manger pour arriver à ses fins. après tout, qui aurait le courage de résister à une pauvre jeune fille évanouie ?
ceux qui tenteront d'agresser noriko de nouveau auront le déplaisir de se frotter à de nouvelles compétences de taekwondo. elle se fera avoir une fois, mais pas deux.

C'est ta vie, ta story, ton destin.
«  L'homme seul est l'auteur de sa propre histoire »
Noriko la campagnarde. 6-12 ans.
Noriko était seule sur un banc de la cour. Le même banc que d'habitude, tacheté de crottes de pigeons et de bouts de craies. « C'est elle, tu sais, celle qui parle bizarre. » Personne ne s'approchait de ce banc-là. On savait que c'était le sien, et personne ne voulait l'approcher. Qui voudrait de la campagnarde de service pour amie ? C'était une paysanne, et cela ne faisait aucun doute qu'elle retournerait dans son trou perdu sous peu. C'était déjà bien assez culotté de sa part de fouler le sol de Tokyo, elle qui avait grandi dans une maison de chaume et joué avec des poules pondeuses. Elle était sale, elle inspirait le dégoût. Elle était Noriko, la campagnarde. La campagnarde, ce n'était cependant pas du tout le nom qu'elle se donnait, une fois de retour dans son petit appartement. Dès l'encadrement de sa porte passé, elle devenait une toute autre Noriko. Une Noriko entourée d'amis, amusante et aimée de tous. Une Noriko populaire et heureuse. Une Noriko qui inspirait la fierté à ses parents inquiets de l'intégration de leur fille. Elle avait toute la journée pour peaufiner ses mensonges, et les rendit ainsi si convaincants qu'elle finit par y croire elle-même. De cette façon, l'existence lui semblait plus douce. Comme un long rêve dont elle s'éveillerait d'un instant à l'autre. Cela ne durerait plus longtemps, elle en était certaine. Un rêve pareil ne pouvait être éternel.

C'était cependant sous-estimer le potentiel des enfants, car même après avoir perdu son accent caractéristique de son ancien village, cette même réputation de campagnarde la suivit tout au long de ses années de primaire, l'obligeant à se réfugier dans ses mensonges. Les quelques personnes se risquant à lui parler se retrouvaient presque immédiatement la cible de brimades, et ainsi ne tardaient pas à s'éloigner de Noriko aussi vite qu'ils s'en étaient approchés. Personne ne voulait être mis dans le même sac qu'elle. Un matin, on racontait que quelqu'un l'avait surprise en plein rituel satanique, un autre, qu'elle cachait un serpent dans son sac. Aussi Noriko n'était-elle pas seulement la campagnarde, mais aussi la sorcière, la voleuse, l'attardée et bien d'autres, en fonction de l'imagination des écoliers. Il n'y avait pas meilleure victime qu'elle, aussi n'hésitait-on pas à se lâcher dès que cela la concernait. De toute façon elle ne dirait rien. Une campagnarde ne dit jamais rien. Encore moins une campagnarde potelée. Car c'est ce qu'était Noriko. La solitude et le mensonge la poussèrent vers la nourriture qui, n'ayant ni yeux ni bouche, était ainsi le meilleur réconfort à ses maux. Ce ne fut cependant pas sans conséquence, car les biscuits se traduisirent petit à petit en chiffres sur la balance. Si bien que l'entrée au collège, sensée être une délivrance, ne le fut en rien. Noriko la campagnarde n'avait fait que devenir Noriko la truie.


Noriko la truie. 12-18 ans.
Debout sur une balance, Noriko observait l'aiguille vacillante, incertaine. Une fois arrêtée sur un chiffre, le médecin fit une moue déçue, rajusta ses lunettes, et écrivit sur un papier. « Votre fille a encore pris du poids, il faut ralentir sur les sucres lents. Regardez, elle n'est même pas sur la courbe de poids correspondant à son âge ! » Noriko baissait les yeux, rougissante, tandis que sa mère laissait échapper des balbutiements gênés. L'adolescente ne lui en voulait pas de ne pas savoir répondre. Sa fille était grosse. Non, pas même grosse, pire encore. Elle était obèse. Comment répondre quoi que ce soit à cela ? Elle même ne savait qu'en dire lorsqu'on lui faisait des remarques à ce sujet, à l'école. Elle était laide, il n'y avait pas plus d'explication à donner que cela. Aussi, dès lors qu'elle rentra chez elle, aux côtés de sa mère, Noriko se réfugia dans le seul endroit où elle n'était pas laide : l'ordinateur. Ses doigts grassouillets virevoltaient à la vitesse de la lumière sur le vieux clavier que son père avait acheté grâce à son salaire. Bien que la machine ressemble à une antiquité, l'adolescente en exploitait le maximum au profit de ses battles endiablés. Elle se fit rapidement un nom au sein de la communauté internet : starlight. Personne ne la battait, tout le monde la voulait pour alliée. C'était la vie rêvée. A l'exception que ce n'était pas vraiment une vie. Une fois l'écran éteint, elle n'était plus starlight la gameuse, mais seulement Noriko la truie.

La seule étoile du ciel noir qu'elle avait figuré comme étant sa vie, c'était Amori. Il était si grand, si beau, si fort, Amori. Si parfait dans sa façon d'être, de marcher, de parler, de rire. Noriko n'avait d'yeux que pour lui, le suivant du regard dès qu'elle en avait l'occasion. Malgré les brimades, les regards indiscrets et les murmures à son passage, elle se tenait debout. Car elle savait que quelque part dans l'établissements, il y avait Amori, et cela lui suffisait. C'était son premier amour, Amori, et elle l'aimait si fort qu'un beau jour, alors que ses seize ans avaient été atteints, elle décréta que cet amour était trop lourd à porter pour son coeur. Aussi, après de multiples tentatives prises de court, elle finit par se tenir devant lui, gênée. « Je... je t'aime. » Sa déclaration maladroite fut d'abord suivie d'un silence pesant. Incertaine, elle leva son regard sur les yeux d'Amori, qui se mit à rire. Tout d'abord interloquée, Noriko resta bouche bée, tandis qu'il lui disait de passer son chemin. Mais elle ne passa pas son chemin, trop surprise pour saisir le sens de ses mots. Aussi resta-t-elle au même endroit, sans bouger, plusieurs minutes durant. Amori était parti depuis longtemps. Elle se souvenait encore de son rire moqueur, résonnant comme un écho dans son esprit. Amori l'avait rejetée. Amori, son premier amour, le seul et l'unique. Amori l'avait rejetée, et elle n'avait plus personne.

Ce triste événement sembla avoir vite fait le tour de l'établissement, car les amis d'Amori ne tardèrent pas à saisir la moindre occasion pour imiter le rire d'une truie dès lors qu'elle les croisait. De plus en plus de personnes la pointaient du doigt, un sourire moqueur aux lèvres. Noriko la truie, celle qui s'est faite rejeter par Amori. Personne ne l'aimait, et personne ne l'aimerait jamais. Sa souffrance était telle que lorsque, à la sortie du lycée, un groupe d'agresseurs masqués la traînèrent dans une ruelle, elle n'eut pas même la force de se défendre. Elle hurlait, agitait mollement ses bras gras, mais personne ne venait l'aider. Elle avait mal, et personne n'était là. C'est là qu'apparu Amori, de l'autre côté de la ruelle. Désespérée, suppliante, Noriko le suivi du regard. Ses yeux la fixèrent un instant, puis il continua son chemin, comme si de rien n'était. Noriko la truie ne méritait pas d'être aidée. Elle était trop laide. Après avoir compris cela, elle arrêta de hurler. Personne ne viendrait. Personne ne viendrait jamais. Elle attendit alors, écoutant les voix surexcitées de ses agresseurs, jusqu'à ce qu'ils disparaissent, l'abandonnant dans cette ruelle. Seule. Comme elle l'avait toujours été.

Après cet épisode, Noriko ne passa plus le portail du lycée. Elle était vide de force, ne dormait plus, passant ses journées à manger et broyer du noir.  Son statut de starlight ne lui suffisait plus, aussi ses temps de connexion se raréfiaient. Ses parents, inquiets de l'état de leur fille, l'accompagnèrent plusieurs fois chez le médecin. Le diagnostic était clair : elle était dépressive. Tous les médicaments qu'on lui prescrivit ne lui servirent cependant à rien, et son état se dégradait au point où l'on en vint à craindre un suicide de sa part. Son poids, déjà inquiétant, augmenta encore, tandis qu'elle observait Amori réussir. Alors qu'il montait les marches, elle ne faisait, à son contraire que les descendre. Et cela la blessait plus encore. Cette déchéance dura toute l'année scolaire, jusqu'à ce que Noriko trouve enfin une raison de se relever. La vengeance. Tous ceux qui l'avaient fait souffrir devaient souffrir autant qu'elle, et pour cela elle devait changer. Noriko la truie était trop faible, trop laide. La Noriko qui ferait regretter à tous de l'avoir regardée de haut serait une autre. Dans ce but, ses visites médicales se multiplièrent. Elle devait maigrir. Cette phrase, elle l'avait entendue des années durant, mais ne l'avait jamais vraiment écoutée. Aujourd'hui, elle le savait. Elle devait maigrir. Peu importe à quel prix. Cette fois-ci, c'était la bonne. C'était ce qu'elle se disait, à chaque fois que son esprit s'éteignait sur la table d'opération.


Noriko. 18 ans-aujourd'hui.
« Regarde la meuf à côté. Elle est grave bonne tu trouves pas ? » Feignant de n'avoir rien entendu, Noriko buvait son café avec le plus grand calme. Elle s'amusait à croiser et décroiser les cuisses dans un geste des plus innocents, souriant intérieurement à l'idée des regards poussés que devaient porter les deux étudiants sur ses jambes fines et pâles, couvertes de la jupe de son uniforme de travail seulement. Elle regarda sa montre. Ses dix minutes de pause étaient terminées. Machinalement, elle se leva, et d'un coup de main maladroit, fit tomber son gobelet vide, du côté des deux jeunes hommes. Naturellement, elle se baissa pour l'attraper, puis se releva lentement, en croisant leur regard. Elle leur adressa un petit sourire puis se plaça derrière le comptoir, revêtant de nouveau son tablier de travail. Certains coups d'oeil furtifs vers la table des deux étudiants lui assuraient qu'ils ne la quittaient toujours pas du regard. Cette bande de rats ne l'auraient même pas remarquée il y a quelque années, ce qui l'amusait d'autant plus. Evidemment, ils ne cherchaient que de la chair délicate, agréable à regarder, et c'était ce qu'elle leur offrait aujourd'hui. Loin d'elle la truie, elle était devenue une autre. Une personne bien plus forte, bien plus confiante. Une Noriko belle et fière.

Les minutes s'écoulaient, avec un nouveau client à chacune qui passait. La pièce se remplissait au fur et à mesure qu'on atteignait l'heure de pointe, avec son lot de nouveaux admirateurs de la fraîcheur de la jeune Noriko, cette charmante serveuse qui faisait le bonheur des hommes d'âge mur à la recherche d'une remplaçante à leur fille bonne à rien, et de celui des lycéens et étudiants en quête de cibles pour se rincer l'oeil. Après quelques heures, elle retira son tablier pour le tendre à une collègue, puis s'engagea vers la sortie du café son sac à la main, sans oublier d'offrir un sourire aux clients restants. Il était temps de retrouver sa vie monotone auprès de ses parents. Leur petit appartement était à quelques rues de son lieu de travail, si bien qu'elle ne prit que quelques minutes pour s'y rendre. A peine eut-elle le temps d'ouvrir la porte grinçante qu'un hurlement retentit. « Une lettre est arrivée pour toi ! » Machinalement, Noriko retira ses chaussures puis se rendit dans la pièce qui faisait office de salon et de chambre à coucher de ses parents. Sa mère, toute excitée, lui tendait une lettre cachetée. Sans prendre le temps d'en vérifier la provenance, la jeune fille l'ouvrit puis déplia le papier. Silence. Le regard de ses parents se faisait inquiet. « J'ai eu la bourse... » Silence de nouveau. Personne ne semblait y croire sincèrement. Puis les félicitations s'enchaînèrent. Pour fêter cet événement, on mangerait de la viande ce soir-là.

Le bâtiment de la Royal Private School était grand et impressionnant. A l'intérieur, de jeunes bien habillés s'y affairaient. La plupart ne devait pas être plus intelligents que cela, elle en était certaine. Après tout, ce n'était pas comme si le monde était si exigeant avec la classe supérieure. Cependant elle n'y prêta aucune attention. Aujourd'hui, elle entrait dans cette école dont on parlait tant, et ce grâce à son travail et ses capacités. Et plus que tout, Amori y était aussi. Le jour qu'elle avait tant attendu, tant anticipé, et qui l'avait motivée si longtemps, était enfin arrivé. Celui de la vengeance. Il semblait avoir tout réussi, mais cela ne durerait pas plus longtemps. Car Noriko était de retour, avec une année de retard peut-être, mais elle était bel et bien présente. « Saitô Amori, fais tes prières. T'es un homme mort. » Et elle s'engagea dans cette fourmilière géante qu'était sa nouvelle école.


Code:
<span class="botinsym">▲</span> <font color="#e98ab0">Seo Ji Soo ➦ [LOVELYZ]</font> [u]»[/u] Hinata Noriko

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 21:16
Ma princesse. ♡
Je suis tellement contente que tu aies craqué pour le scénario, tu le sais. ♡
Bienvenue parmi nous. ♡
Bonne chance pour ta fiche, si t'as des questions sur le scénario n'hésites pas à nous demander même si tu t'en sors très bien. ♡♡♡

Pseudo : Laady / Heerin Mes messages : 1088 Yen (¥) : 196 Avatar : Kim Chung Ha [I.O.I] Schizophrène? :

ขตริยะ la danseuse, |一護, le taggeur | 호석, l'écrivain



You're going past a Bad time



Fear leads to anger, anger leads to hate, hate leads to suffering. Age : 18 ans Date de naissance : 05/07/1998 Astrologie : cancer Année : 3e année Résidant à : Minato Planning :

Le pyromane est le fils du feu



Tout le drame de sa jeunesse mal entourée ne se traduisait que dans ce petit sourire à part, dans ce regard déjà ironique et dans ce tendre mouvement de retrait, de quelqu'un qui ne veut plus que l'on vienne le blesser.



• Trouver un bon moyen de buter mon paternel
• Peut être faire de même avec ma mère tiens
• Arrêter de penser à Yi Han. Accessoirement arrêter de l'aimer
• Mais bon, difficile de ne pas continuer, je n'ai pas envie qu'il jette son dévolu sur d'autre fille.
• Awi, briser le cou aussi du truc poilu de Yi Han... J'aimerais bien voir ce que ça fait. Ca ne doit pas être la même chose qu'un chat
• Essayer de déclencher un incendie au lycée. Ca doit être le pied
• Aller chez Zero pour profiter un peu de sa gentillesse
• Retrouver aussi Dawn Il est presque trop parfait pour être réel
• Pousser Meliodas du haut du toit
• Acheter cette peluche de Patrick l'étoile de mer trop mignonne
• Faire couler du sang ?



Madness is a gift God.



I'll break your heart like you broke my mind
Navigation :

We're no mercy
Let me see you want me baby, let me see you do
R.I.N.G, ring ma bell, ring ring ma bell
Ask me if you wanna


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 21:34
Heeyllo

Bienvenueuh parmi nous

Hwaitin' pour ta fiche

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 21:50
Moooooonh, hello toi. #love
Bienvenue a toi et bon courage pour ta fiche :-03-:
Merci encore d'avoir prit la petite noriko, tu vas voir on va s'éclater :0190:

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 21:53
hey la morue! :-094-: :0187:
tu sais pas à quel point j'étais *_* quand ai m'a appris que tu débarquais :-086-:
en tout cas tu as l'air d'avoir très bien saisi le personnage :-03-: c'est vraiment top de voir une noriko !
le premier jour de l'année t'sais en plus! et dire que j'ai eu ai le 25... vous êtes des amours sérieux :-0136-:
j'en oublie presque de te souhaiter la bienvenuuuuuue :-047-: bon techniquement ça devrait pas me réjouir mais comme je t'aime quand même, j'espère que tu seras vite validée pour que l'on puisse se fighter toi et moi :-031-:
hâte de lire ton histoire :-01-: merci encore d'avoir pris mon pv avec la belle jisoo :0238:
tu fais notre bonheur dans ta méchanceté :0224:

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 23:01
Ai ; Amour de ma vie. :-0126-: :-031-: :-01-:  T'es une tentatrice diabolique, tu m'as jetée dans les filets de Noriko et j'ai pas pu résister. :-024-:  Prépare toi Ai va l'avoir sur le dos 24h/24. :-041-:
Sae Jin ; Merciii ! :-03-:
Soo Jung ; Ooooh, ma rivale dans le coeur d'Ai. :-0126-: On va se fight dignement promis ! :-031-:
Amori ; Hey le blobfish ! :-094-: Ai et moi on est tes cadeaux, on arrive pile à la bonne date et tout. :-095-: Merciiiii, promis je vais tout faire pour te faire souffrir et ruiner ton couple, je vais y mettre tout mon coeur. :-03-: Je te baignerai dans ma méchanceté avec tout mon amour. :-01-:

Usagi Momiji
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1012 Yen (¥) : 356 Avatar : seon yein (sunyoul) from up10tion Schizophrène? :


siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Yanagi Emrys ft. jae (day6) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : 20 ans Date de naissance : 06/11/1996 Astrologie : scorpion Métier : petit voyou à pleins temps, particularisé en hapslap Année : deuxième année Résidant à : chez mes parents ou au campus. Planning :



il est gentil, faut juste pas lui donner à manger après minuit. no! try not! do or not do, there is no try cette chose, c'est bien lui dire à tora que les gens ne sont pas des animaux que l'on peut adopter. faire regretter à kellian de vouloir être mon ami expliquer à mon père que c'était une excuse pour ne pas sortir avec sa prétendante tabasser un pauvre innocent revoir les star wars et mater le dernier bosser mes devoirs et lire mes bouquins La villa familiale des parents





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation :



ça commence par il était une fois et ça termine par ils vécurent tous heureux. no joke, les contes de fée s'est pour les gosses en manquent d'aventure. moi j'n'ai pas l'time.



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 23:31
ma saleté de petite noriko :-03-:
amori a fait un très bon scéna', je l'attendais avec impatience cette fille :0238:
welcome ! & good luck pour ta fiche :0224: j'ai hâte de pouvoir lire la suite de son histoire huhu


may the force be with you
❝you don't know the power of the dark side ★ La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance.❞
 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 9:59
omg ton histoire est tellement parfaite :-016-:
t'as tellement tout compris à la vie que je prévois de construire un monument à ton effigie :-03-:
bon courage pour le restant de ta fichouille :-031-: et si les admins passent par là, j'autorise dores et déjà quon la valide! n'attendez pas mon accord !! :-094-: :0187:

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 14:08
monh monh, la pauvre noriko :0223:
sérieux, le personnage est juste magique :0268: :-086-:

Kirigaya Shion
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki Mes messages : 2164 Yen (¥) : 264 Avatar : Gwon Sun Yeong - Hoshi seventeen Schizophrène? : Kellian feat Xiao Kyann feat Taehyung Nai feat hyunwoo Ayden feat Tao London feat Zelo Ryoma feat Taemin Dakota feat Mark Ewon Bak feat Jr Phoenix feat Joshua taiga feat GD Shinya feat Junhyung Zero feat Jimin Candy feat Momo Hyoga feat jin Sasuke feat Bobby Hinata feat Suwoong Inaho feat Junior Dewei feat Baekhyun Dan feat Yongguk.


Age : 20 ans depuis peu Date de naissance : 15/06/1996 Astrologie : Gémeaux & Rat Métier : Shion est aussi un chanteur, il vend ses musiques sur une plateforme du net en restant entièrement incognito utilisant un pseudo pour qu'on ne le reconnaisse pas, surtout que sa vie officielle n'a rien d'une carrière artistique, il est aussi à la tête d'une émission radio pirate, grâce à ses connaissances il réussit à faire passer son émission à une fréquence régulière tous les jours à la même heure, diffusant les chansons des groupes qui débute ou de ceux "underground" qui n'ont pas la chance de se faire entendre autre part que dans les rues, c'est un peu son acte de rébellion et ça lui plaît bien! Année : Il est en première année Résidant à : Dans une grande demeure à Minato, c'est chez son père et il vit la semaine dans les dortoirs de RPS, mais il rentre le weekend et tous les jours pour faire son émission de radio ainsi qu'enregistrer ses chansons pour les poster sur ses plateformes habituelles Planning : Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum




Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc at sagittis erat. Nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. Curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. Proin non quam id justo vestibulum
Navigation :


On a tous une histoire à raconter, qu'elle soit courte ou bien longue, la vie est remplis de surprises et de souvenirs, la plupart sont partagés avec nos amis avec qui on aime se remémorer le passé.



Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 15:52
Bienvenuuue ! ♥
Ça fait plaisir de voir le scénario rapidement pris **
Courage pour terminer ta fiche et si besoin n'hésite pas ! :-03-:


Then you type in the walls, which can be as strong, they cry until you have blood on hand. Because physical pain is less intense than the emotional pain. We hurt physically for a second forget anything that went wrong internally.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 20:12
Momiji ; Mon petit fennec de Momiji. :-03-: On est d'accord, Noriko est parfaite, impossible de la laisser passer. uu J'ai vite terminé ma fiche exprès pour pouvoir vous énerver le plus tôt possible. :-031-:
Amori ; Je suis siii heureuse de voir que mon histoire te va. :-016-: :-0120-: J'étais en mode grand stress, j'hésitais à la refaire et tout. :-013-: Quand t'auras construit mon monument n'oublie pas de t'y rendre régulièrement pour me supplier, dans ma grande bonté, de pas trop te pourrir la vie. :-051-: :-0141-:
Soo Jung ; Pauvre enfant, elle a tant souffert... :0267: Mais t'inquiète pas, elle le rendra bien ! :0268:
Shion ; Merciiii !  :-094-:  Faut dire merci à notre chère Ai, voix du démon qui m'a présenté le scénario. :0235: Puis un tel perso ne pouvait pas ne pas être joué. uu

Sinon ma fiche est terminée, donc si vous voulez regarder la suite. :-03-:

Yagyu Berry
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 2136 Yen (¥) : 616 Avatar : lee jihoon - woozi {seventeen} Schizophrène? :

kwon ji hyuk ft. jeon jungkook siam raylai ft. bambam (got7) yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Jang Percy ft. wonho (monsta x) Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. N (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)



Age : 22 y.o Date de naissance : 12/11/1994 Astrologie : born ♏ {scorpion} × 狗 {chien} « quiconque combat des monstres doit s'assurer qu'il ne devient pas lui-même un monstre, car, lorsque tu regardes au fond de l'abîme, l'abîme aussi regarde au fond de toi. » Métier : officieusement, dealer. officiellement, serveur dans un café. Année : troisième année Résidant à : minato, dans un taudis merdique. & dans le dortoir V Planning :



trouver des nouveaux pigeons à plumer, je dois être le meilleur dealer de Tokyo. retrouver mon demi-frère et me venger de son connard d'père. pulvériser ces débiles qui critiquent ma taille, même si je dois garder une image innocente. ne pas me faire découvrir pendant la nuit, sinon je serais grillé! Faire comprendre au gens que je ne suis pas un collégien, sans pour autant dévoiler mon identité parmi les Bakuto. mon porte monnaie, ma peluche préférée, mes portes clés & mon téléphone ( rip )





donner une leçon à phoenix cacher le tatouage de mon ancien clan (entre les omoplates) -même s'il est effacé au laser et barré d'une cicatrice-, et celui du nouveau aussi ( sur l'aîne ) retrouver mes contacts pour refaire mon nouveau répertoire téléphonique je pratique plusieurs arts martiaux. attaque: karaté, kung-fu & taekwondo × défense: penchak-silat, judo et aïkido × tueur: okichitaw et kapu ku'ialua. est actuellement blond, sisi. ah non, gris mauve. brun, châtain, blond vénitien, j'sais plus trop. convaincre Jiro que tout va bien, je m'en sors dans mes magouilles.





changer de rêve et devenir médecin légiste comprendre pourquoi j'éprouve autant envers phoenix le fuir en attendant enterrer jirô vivant, parce qu'il est plus lucide que moi sur les sentiments et qu'il m'agace reprendre une vie normale maintenant que je ne suis plus un bakuto bosser sérieusement mon année être un bon interne à l'hosto
Navigation :

will you berry me (pres') dance with the devil (lien) tell me something i don't know (rp) call me baby (phone) follow me (twitter) question please (ask)


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 2 Jan - 21:41
oui qu'elle est parfaite :0252: j'ai hâte de pouvoir rp un peu avec toi aussi :0238:
amori a déjà donné son accord, tout me semble parfait alors tu peux y aller ~ bon jeu :-031-:

Hey te voilà validé mon enfant!
Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation et ta fiche de rps (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) , Une chambre à Royal (Facultatif, mais fortement conseillé! Pour les étudiants et lycéens qui veulent avoir des colocataires surprise o/). Pense à faire ta demande de club a te Recenser et a demander un rp . N'hésite pas à faire un tour dans le bon coin pour trouver des liens importants ou en chercher. Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.


❝ I want it simple ❞

the world is like a maze without an exit. happiness exist only like a phrase, only like someone's dream. a nonsense that, i didn't want to believe. i just want it simple. i call you baby. baby's called my happiness.  × BY LIZZOU

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:19
 

hinata noriko - « une garce n'est pas une mauvaise fille, elle rend juste le mal qu'on lui a fait »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» hinata noriko - « une garce n'est pas une mauvaise fille, elle rend juste le mal qu'on lui a fait »
» Hinata Hideki
» Anju and Noriko
» 04. Confessions d'une fausse garce.
» Naruto – Tome 9 : Neji et Hinata
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum :: Les fiches perso/lien/rp-