AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Au refuge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 19 Fév - 22:02

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Masaomi marchait depuis une bonne demi-heure déjà dans les rues de Tokyo. S’arrêtant de temps à autre devant un bâtiment, perplexe, en se demandant s’il n’était pas déjà passé par ici. Le petit papier que lui avait donné sa sœur avec écrit dessus l’adresse du refuge était tout froissé. Il relu pour la énième fois le post-it jaune, la frustration commençait à se faire sentir. Et s’il s’était vraiment perdu ? Ce n’était pas la première fois que ça lui arrivait dans cette ville. Au Japon, les rues n’ont pas de noms contrairement à l’Europe, et ça, ça le perturbait beaucoup.

Il fourra l’adresse illisible dans sa poche, bien serré entre ses doigts et chercha autour de lui une quelconque âme charitable qui pourrait lui guider son chemin. Personne en vue. C’est bien ma veine, pensa-t-il avec amertume. Il décida de faire le trajet en sens inverse et de prendre une autre rue au hasard et laisser la chance faire le reste. Il était impatient d’aller visiter le refuge dont lui avait parlé sa sœur. A ce qu’il paraît, c’est un vieux couple qui tient les locaux et qui recueille les animaux abandonnés. Lui qui aime tellement les animaux, il pourra enfin ressentir cette insouciance qu’il pensait avoir perdu depuis qu’il avait quitté son pays natal.

En effet, les seuls moments de répit qu’il avait en Italie étaient quand il allait dans une animalerie ou dans un refuge pour jouer avec leurs animaux. Notamment les chiens, à qui il vouait une affection toute particulière. Les seuls êtres sur Terre à ne jamais trahir la personne à qui ils doivent leur vie et à lui dédier toute leur existence. Il trouvait ça admirable et tellement peu commun. Ils ne jugent pas, n’ont pas d’arrière pensées, gardent la maison, protègent leur maître… Sa mère disait toujours « Adopte une tête noire et elle te trahira, adopte un chien et il te le revaudra toute sa vie ! » Elle avait raison.

Tout en scrutant le paysage qui défilait au fur et à mesure que ses pas se faisaient plus rapides, il vit une petite maison au loin qui ressemblait beaucoup au refuge que lui avait décrit sa sœur. Le jeune homme se mit à sourire inconsciemment. Il va enfin pouvoir profiter de son monde. Se sentir libérer de cette existence qui l’étouffe. De ce poids qui lui pèse sur ses épaules.

Une fois arrivé devant le portail, il hésita un instant à sonner. Il regarda à travers les grillages en se demandant si c’était réellement un refuge. Il réussit à identifier l’herbe du jardin et quelques niches dans un coin. Eh bein, c’est vraiment un refuge ! Il sonna, enthousiaste de l’avoir trouvé et se félicita intérieurement. Tout sourire, il entendit quelques chiens aboyer. Ils avaient surement sentit sa présence.

Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Sam 20 Fév - 23:27

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
La journée de la veille a été plutôt bonne à l'école, mes élèves n'ont pas trop cherché à faire les malins, ni à discuter mes ordres et j'ai senti cela comme une évolution dans mon parcours chaotique. Je suppose que c'est grâce à Seiki, la fois où il est venu dans mon cours et que j'ai su parler plus fermement que jamais durant toute ma vie. Malgré le bon déroulement de cette journée de classe, j'étais encore plus exténué arrivé au soir que toute les autres journées où rien n'allait dans mon sens. Quand j'ai appelé Sasuke pour des nouvelles, j'ai su qu'il était occupé ailleurs et qu'on ne pourrait se voir cette nuit-là, alors je me suis décidé à rentrer chez mes parents pour manger avec eux et dormir là-bas. Ma mère était contente de me revoir, occupant bien quarante pour-cent de ma soirée à table ou avec eux, devant la télé, avant que je ne m'en aille dans ma chambre. J'ai beau vivre dans un studio à quelques rues d'ici, ma famille n'a jamais eu le coeur à défaire cette pièce, puis ils savent ô combien j'aime venir ici pour tuer le temps quand la solitude se fait sentir chez moi.

Le lendemain matin, j'étais debout très tôt dans l'intention d'aider mon père à faire un brin de ménage à l'extérieur, nettoyant le jardin de font en comble avant le premier repas de la journée. Les animaux sont nombreux, principalement des chiens et des chats, mais ils s'entendent tous très bien et il est plutôt aisé de les nourrir sans un accrochage. Pendant qu'ils mangeant d'un côté du refuge, nous pouvons nous occuper de l'autre côté sans avoir une bestiole dans les jambes ou des chats pour s'amuser avec les saletés traînant de-ci de-là.

Après le repas et notamment mon petit déjeuner, je m'occupe de soigner les blessés avec ma mère. Après tout, ce sont des animaux maltraités ou abandonnés et la plus part sont arrivés ici avec de nombreuses plaies ou quelques fractures. Je trouve ça dégueulasse de faire autant de mal à des animaux sans défense et quand l'un d'eux cherche à le faire, ils sont aussitôt condamné à mourir. C'est injuste, mais cela me gonfle le coeur de joie quand je les vois reprendre du poil de la bête, courant de partout dans le jardin ou lézardant tranquillement au soleil.

Les heures défilent ainsi sans que je ne puisse saisir réellement le temps écoulé depuis mon réveil. D'ordinaire, je perds la notion du temps mais en venant au refuge, c'est bien pire. Je pourrais rester la matinée dehors que cela me semblerait qu'une seule et unique heure, et pourtant il s'en est écoulé beaucoup plus. Le soleil est déjà bien haut quand la sonnette du portail retentit, attirant l'attention de certains chiens. Comme à chaque fois, ils ne m'écoutent pas quand je leur ordonne de reculer et ils n'ont de cesse d'aboyer après le portail jusqu'à ce que je l'ouvre, tombant sur un jeune homme inconnu.

Ma voix reste bloquée dans ma gorge et je peine à avaler ma salive à cause de la gêne, ne sachant si je dois d'abord parler ou le laisser entrer. Un chien derrière moi me presse, appuyant son museau contre mon mollet, me sortant aussitôt de ma torpeur. « Oh! Bon-bonjour! Je p-peux vous aider ? En-en-entrer. » Bafouillais-je en me poussant de devant, retenant ainsi les fauves curieux qui s'empressent de venir renifler le nouvel arrivant. Je ne m'attendais pas du tout à voir quelqu'un venir ici, j'aurai dû y réfléchir avant d'ouvrir le portail.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Fév - 7:59

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il ne pensait pas qu'au Japon, les refuges étaient aussi... Conviviaux? Il ne trouvait pas de mots exactes pour décrire ce qu'il pouvait à peine remarquer à travers les barreaux du grillage. Déjà, rien que le fait que ce soit une maison et que les niches soient dans un jardin qui avait l'air plutôt assez bien entretenu prouvait qu'ici, les animaux étaient plus épanouis que ceux d'Italie. Là où les refuges ne le sont que de nom, et où les pauvres bettes restaient enfermés dans des cages toute la journée en attendant leur sauveur. Il eu soudainement un pincement au cœur, que devenaient ses amis à poils de Vérone? Qui va leur faire faire leur petite promenade quotidienne chaque fin de journée maintenant qu'il n'était plus là? Bizarrement, il enviait les chiens de cette petite maisonnette.

Il sentit des pas se diriger vers lui derrière la porte et oublia de suite ses pensées dépressives. Le portail s'ouvrit sur un jeune homme qui semblait avoir à peu près son âge. Masaomi remarqua que le garçon n'était pas tout à fait alaise. Il resta un moment à le fixer pour enfin le saluer avec des mots qui semblaient avoir du mal à passer la frontière de ses lèvres. L'italien lui sourit, se disant que c'est le genre de personne à avoir du mal avec les relations sociales: « Bonjour! » Il accepta l'invitation de celui-ci, s'inclina poliment et fit quelque pas dans le jardin. Remarquant que certains chiens le regardaient, curieux, sans pour autant oser s'approcher, à part un qui commença à tourner autour de lui en le reniflant. L'étudiant regarda le chien, attendrit, puis se tourna vers l'autre garçon et lui sourit.

Masaomi leva ensuite la tête pour contempler le bâtiment et enfin scruter les alentours. Il n'en croyait pas ses yeux, sa bouche formant un O de plus en plus large au fur et à mesure qu'il parcourait l'endroit du regard. Le gazon était propre et bien entretenu, les niches étaient belles et semblaient neuves, des chiens jouaient entre eux tandis que d'autres se faisaient bercer par les rayons tièdes du soleil. Rien à avoir avec celui de ma ville.. Pensa-t-il fasciné.

Il se tourna vers le garçon, les yeux pétillants « On m'avait dit que c'était le paradis des animaux ici, mais je ne pensais pas à ce point! » S'égarant lui même, il parti à l'encontre d'un gros chien qui jouait avec un nonos en caoutchouc et se mit à le caresser et à le prendre dans ses bras, le câlinant, à moitié écrasé sous son poids. « Comment s'appelle-t-il? » Il commença à le complimenter dans sa langue natale et à lui dire à quel point il l'aimait. Il se sentait comme un enfant à qui on venait de lui offrir un nouveau jouet.

Les chiens étaient les seuls êtres sur Terre à avoir le privilège de recevoir l'amour sincère de Masaomi. Il les aime tous autant qu'ils sont et ne manque pas de le leur dire. Le pire c'est qu'ils semblaient le comprendre et la plus part lui répondaient en lui aboyant affectueusement en retour, suivit d'un bon léchage sur le visage.

En effet, c'est ce que le gros toutou fit, provocant un fou-rire chez l'étudiant. Il s'entendait très bien avec eux, et en profitait toujours au maximum pour leur donner à chacun la dose d'amour que leurs précédent maîtres n'a pas su leur offrir.

Il se tourna vers celui qui devait être le fils des propriétaires, le visage luisant de bave: « Depuis combien de temps se refuge existe-t-il? Puis cherchant ses mots en japonais il continu, Euuh.. Les horaires! C'est ouvert de quand à quand? » Il lui arrivait de se sentir gêné quand il oubliait certaines paroles, surtout après avoir repris à parler en italien. J'espère qu'il n'y a pas fait attention... Il n'aimait pas montrer aux autres ses faiblesses et encore moins le fais qu'il ne maîtrisait pas encore à la perfection cette langue dont les origines coulaient dans ses veines.


Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 23 Fév - 20:17

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Les chiens ici sont traités comme si c'était les notre, à la famille Inuzuka. Nous faisons toujours en sorte qu'ils ne manquent de rien et se sentent bien, mais nous voulons aussi qu'ils se trouvent une bonne famille et puissent connaître une bonne vie. Ici, bien qu'ils soient tranquille, ils sont trop nombreux et ne parviennent pas avoir autant d'affection qu'avec un seul couple possédant un seul animal. C'est regrettable, j'ai beau tout faire pour les aimer tous, je ne peux me partager en plusieurs morceaux pour satisfaire chacun. Sans oublier que j'ai moi-même une vie à côté de ce refuge et que celui-ci n'est qu'une vingtaine de pourcentage dans mon emploi du temps. Mes parents, eux, peuvent s'en occuper à cent pour cent puisqu'ils ne travaillent pas en dehors de tout ça. Ce refuge est une grosse partie de leur vie, c'est même leur vie entière.

La sonnette du portail retentit dans le jardin et je me dirige vers l'entrée pour ouvrir sans réfléchir, accueillant au mieux le jeune homme qui se présente d'une voix tremblante et découpée par des bégaiement dérangeant. Il n'en fait pas fi et me sourit, ce qui me rassure. Je crains toujours les moqueries quand je croise une nouvelle personne, pire encore quand celle-ci semble avoir mon âge, à peu près. Je dégageais le passage de ses occupants, voyant aucun ne voulait se risquer vers le jeune inconnu. Une chance, je ne serais pas assez fort pour gérer une dizaine de chien lâché comme bon leur semble, surtout qu'ils ne m'écoutent jamais.

étonné par ses mots, je relève rapidement la tête vers lui tandis que j'observai les animaux autour de nous. Il n'a pas tord, c'est un coin de paradis pour toutes ces bêtes qui n'ont connu que l'enfer. Un sourire se peint timidement sur mes lèvres et j'hoche doucement la tête, sans trouver les bons mots. ça me fait plaisir d'entendre un tel compliment, si seulement les gens étaient tous comme lui et venaient dans ce refuge pour donner une chance à ces animaux abandonnés. Le jeune homme, malgré sa récente arrivée, semblait dans son élément. Il s'amusait avec l'un des chiens, me questionnant. « Ils n'ont pas vraiment de nom ... Mais j'ai-j'aime bien le nommer Hercule. » à l'entendre parler à la bête, je reconnu quelques mots pour avoir lu beaucoup de livre dessus, mais je ne dis rien pour autant.

L'observant quelques minutes, je remarque que les chiens s'habituent rapidement à lui et que le jeune homme paraît s'y plaire. C'est rare de voir des jeunes aussi aimant envers des animaux, certains ne les aiment pas ou les rejettent brutalement. Mon meilleur ami lui aime n'est pas friand des bêtes, mais généralement il évite de trop venir ici malgré que j'adore sa présence en ces lieux. La tête de ce garçon pleine de bave me fit doucement rire et je me relaxe rapidement en voyant qu'il est très loin d'être mauvais ou perfide. « Une dizaine d'année environs ? J'étais encore au c-collège à l'époque. » Mais maintenant je suis professeur à l'essai, alors ça remonte.

« Tous les jours de la se-semaine, de huit heure à vingt et une heure. Mais nous ne re-refusons jamais les visiteurs. » Je précise, parce que même si quelqu'un se pointe à minuit, mes parents seraient capable d'ouvrir. « Tu n'es pas d'ici, n'est-ce pas ? » Demandais-je timidement, mes joues se teintant d'un léger rose. Je ne suis pas habitué à interroger les gens à mon tour, surtout pas les personnes que je viens à peine de rencontrer. Je n'ose même pas me présenter, pensant que cela n'en vaut pas tellement la peine.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 24 Fév - 12:32

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il enviait le couple à qui appartenait ce refuge. Il aimerait bien lui, se réveiller le matin et s’occuper toute la journée de ces boules de poils pour ensuite s’endormir en sachant que le lendemain aussi il va passer la même journée. Les brosser, les laver, les nourrir, les balader. Il savait que ça devait être fatigant, mais il n’empêche que quand on aime ça, tous les jours passés ici devaient être tellement amusants. Rentrer le soir et entendre les aboiements des chiens qui te souhaitent le bienvenu. Ne pas se sentir seul, toujours avoir quelqu’un à ses côtés. Rester avec eux quand on se sent d’humer mélancolique, jouer quand on est de bonne humeur. En plus avec tous ces chiens, aucun voleur n’aura le culot de venir se pointer.

Pendant qu’il ébouriffait les poils de la grosse peluche vivante il leva la tête vers le jeune homme, légèrement surpris. « Hercule.. ? » Il s’attendait à tout sauf à ça. Lui qui pensait qu’au Japon les chiens s’appelaient Hachiko, Pochi ou autre. Il prit la tête du chien entre ses mains en massant son front du bout des doigts, et le regarda dans les yeux, un gros sourire aux lèvres : « Hercule !! » Le chien aboya joyeusement comme s’il avait reconnu son nom et lui sauta dessus. Masaomi se retrouva dos à terre, écrasé sous le poids de la bette qui lui lécha le visage. « Oui oui, moi aussi je t’aime. » dit-il tout content dans sa langue maternelle. Il essaya tant bien que mal à se redresser et se mit à caresser les oreilles ballantes de l’animal. Elles sont tellement douces, ça se voit qu’on s’occupe bien de lui.

Assis en tailleur avec le gros toutou sur ses cuisses, il écouta l’autre garçon, attentif. Il remarqua qu'il avait rit, bien que timidement. Il m'a l'air de se sentir moins tendu. Puis regarda encore une fois autour de lui. Il était stupéfait de savoir que cet endroit existait depuis déjà une bonne dizaine d’années. Il se mit à imaginer tous les animaux qui y étaient avant Hercule. Des dobermans, des bergers allemands, des yorkshires… Des chiens de toutes les races comme des bâtards, tous ensemble en train de s’amuser dans ce jardin si accueillant. Avaient-ils trouvé un nouveau maître ou étaient-il restés ici jusqu’à ce qu’ils rendent leur âme ?

« Je ne pensais pas que t’étais plus vieux que moi. » dit Masaomi. Son interlocuteur était déjà au collège à ce moment alors qui lui était encore à l’école primaire, une autre chose dont il ne s’y attendait pas. Il avait bien envie de se lever pour s’incliner devant lui en s’excusant de son impolitesse mais Hercule n’était pas décidé à se mettre sur patte. Il continu « Je suis désolé, j’avais supposé que t’avais mon âge du coup je ne m’étais pas présenté correctement. » On lui avait appris qu’au Japon, les règles de conduites étaient plus strictes qu’en Europe. Il fallait tout le temps être très poli avec les aînés, même si la différence d’âge ne se limitait qu’à une année.

Masaomi pris note mentalement des horaires d’ouvertures. « Donc ça ne dérange pas si je viens souvent ? » Même s’il ne pouvait pas encore en adopter un, il avait envie de s’amuser avec eux et peut-être même se rendre utile ou les promenant ou en leur faisant leur toilette comme à Vérone ? Il fixa son aîné en essayant de l’amadouer avec un regard de biche. Il avait tellement envie de venir tous les jours de la semaine. Malheureusement, son emploie du temps ne le lui permettait pas.

Son visage laissa place à de l’étonnement. Pourquoi cette question ? En quoi ça l’avancera d'avoir la confirmation qu’il n’était pas d’ici ? Calme-toi, tu deviens parano. Nous somme au Japon ici, les autres ne te connaissent pas. Il a juste fait attention à ma manière de parler, c'est normal. Il sourit à son interlocuteur « Je suis juste à moitié japonais. On a déménagé d’Italie la semaine dernière. » Il remarqua néanmoins que le garçon avait les joues roses. Maintenant il en était certain, son aîné était un grand timide, sans danger. Il en conclut qu’il n’était pas le genre à être pointilleux sur ses erreurs de japonais ou à son comportement à l’occidental. « Je m’appelle Nuvoloni Masaomi, dit-il en espérant le mettre plus alaise, et toi ? » Il le regarda dans les yeux sans broncher. Attendant une quelconque réaction de sa part. Quelqu'un dont les parents tiennent un refuge aussi beau ne peu qu'être quelqu'un de bien.


Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 25 Fév - 8:23

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
J'ai vécu de cette façon durant plusieurs année avant de déménager dans mon studio. Sauf qu'à l'époque, les animaux étaient moins nombreux et que je pouvais m'en occuper après l'école ou durant mes jours de repos. Aujourd'hui, c'est moins fréquent mais j'aime toujours autant venir ici pour aider mes parents dans leur dure tâche. Hercule est l'un des derniers rescapés, pourtant il s'entends très bien avec les autres, même avec les humains. Il n'a pas eu la vie facile auparavant, c'est bien pour cela que nous donnons autant d'amour à ces bêtes, pour leur permettre de revivre pleinement. Généralement, je suis le donneur de nom. Les livres m'aident énormément pour l'imagination, ces animaux peuvent s'appeler n'importe comment, sans limite d'origine ou de pays. Hercule, c'est juste parce qu'il est costaud et qu'il ramène toujours des morceaux de bois très lourd. En tout cas, le jeune homme et le chien me font tendrement sourire, c'est rare lors d'une nouvelle rencontre.

En dix ans, beaucoup de chose passent. Des bonnes comme des mauvaises, mais beaucoup plus de moment joyeux que triste. J'en ai vu des animaux passés, certains sont sans nouvelle depuis, mais d'autres sont possible à croiser en ville. J'aime bien garder contact avec les propriétaires, bien que je ne sois pas assez audacieux pour les joindre. à son commentaire, je sens mes joues s'enflammer et je me racle doucement la gorge. « J'ai vingt-deux ans. » Expliquais-je avec maladresse, me mordillant ensuite la lèvre inférieure. Même si je suis plus âgé que lui, je ne tiens pas à être respecté comme mes parents. Après tout, je suis jeune. « Ce n'est pas grave! » M'emportais-je sous l'embarras, me retenant de plaquer mes mains sur mon visage pour calmer ou cacher mes rougeurs.

Je l'informais sur les horaires, n'étant pas tellement indulgent là-dessus comme pourrait l'être un commerce. « Bi-bien sûr. » Au contraire, mes parents seraient content de voir une nouvelle tête, surtout s'il est sympathique comme ce garçon. Le refuge est ouvert comme une sorte de parc animalier, tout le monde peut venir voir les animaux, mais mes parents n'empêcheraient jamais quelqu'un de les aider dans leurs tâches. Tant qu'il ne fait aucun mal aux locataires des lieux, tout est possible. « Tu peux venir quand tu veux. » Affirmais-je avec un fin sourire.

Sa façon de parler dans une autre langue ou d'employer des mots différents de la mienne m'a donné l'impression qu'il ne venait pas d'ici. Je demande simplement par curiosité, et parce que j'aime bien en savoir davantage sur d'autres pays que le Japon. Italie, c'est bien ce que je pensais. Ma tête bouge vaguement de haute en bas, puis je lui rends son sourire. « J'ai reconnu quel-quelque mot. » Qu'il ne panique pas, je ne vais rien lui demander par rapport à ça. Donc, il est récemment arrivé ici. Son Japonais n'est pas mauvais pour quelqu'un qui a vécu longtemps en Italie, même si ça ne veut rien dire.

Même son nom de famille en disait long sur ses origines et tout semblait évident. Moi ? Il me faut quelques secondes pour réunir toute ces émotions éparpillées avant de pouvoir lui répondre clairement, sans bégaiement. « Inuzuka Reon. » Je m'incline doucement devant lui, mourant subitement de chaud. Je n'ai tellement pas l'habitude de me présenter à quelqu'un, mais faut bien un début à tout. « Tu veux boire quelque chose ? » Je manque de me mordre la langue en demandant, ne sachant pas où poser mes yeux sans m'empourprer à nouveau. Il va me prendre pour un garçon faible et pas sûr de lui, mais c'est un peu ce que je suis en réalité.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 8:06

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il regarda Hercule un moment. Il se demandait si le jour où il vivra seul il pourra l’adopter. Il avait l’air d’être un chien calme, du moins assez pour vivre dans un appartement malgré sa taille. Il savait qu’il y avait pleins de chiens et toutes autres sortes d’animaux ici qui attendaient un maître. Mais Masaomi s’était décidé. Un jour, il emmènera son futur compagnon chez lui. Peut-être même que s’il trouvait un endroit plutôt spacieux il pourrait en prendre un autre avec lui ? Attends un peu mon toutou, je vais économiser assez pour partir des dortoirs. Il s’était inscrit dans la liste des élèves internes juste pour ne pas rester sur le dos de ses parents. Pour être plus libre aussi et économiser un peu plus d’argent. Il aimerait bien trouver un deuxième boulot bien qu’il était conscient que les temps étaient durs.

« T’es étudiant ? » Ils n’avaient que trois ans de différence, ce qui rassura l’italien. Au moins ils étaient presque de la même génération. Il leva la tête vers son interlocuteur et lui sourit en réponse à son commentaire. Il trouvait sa présence apaisante, comme celle d'un petit chiot. Une certaine innocence et pudeur s’émanait de lui, ce qui réconfortait Masa. Une image de lapin se superposa dans son esprit sur celle de son aîné. Il pouffa. Je me demande si un jour je pourrai caresser ses cheveux. Apparemment au Japon, beaucoup aimaient se les teindre. Il trouvait ça bizarre étant donné que lui-même n’avait jamais pensé à les toucher. Il contempla un moment la coiffure de son vis-à-vis. Il avait choisit une couleur plutôt extravagante pour quelqu’un qui avait une présence aussi effacée.

« N’importe quand ?! » Il gloussa un moment sous l’effet de la surprise et de la soudaine joie qui l’avait envahit. Il inspira un bon coup et se calma. « Vraiment ?! » Il était conscient qu’il agissait comme un gamin, mais à ce moment il s’en fichait royalement. Il pouvait se comporter comme il le souhaitait étant donné que personne ne le connaissait et donc, pas d’image à entretenir. Il prit la tête d’Hercule entre ses mains « Hey ! On pourra se voir n’importe quand ! » Il aboya pour toute réponse. Le Japon n’est pas si nul que ça en fait. Peut-être même qu’il allait vraiment ne pas retomber dans son passé de délinquant, changer et se refaire une vie. Cette idée lui plaisait.

L’Italie lui manquait, il n’y avait aucun doute la dessus. Cependant le Japon ne lui déplaisait pas tant que ça non plus. Lui qui avait pendant longtemps été considéré comme un étranger à cause de son physique, ça ne lui ait jamais traversé l’esprit qu’un jour, et surtout dans le pays où il ressemblait le plus à la population, on allait remarquer qu’il n’était pas de là. Et encore moins que dans un pays aussi loin du sien on allait pouvoir reconnaître sa langue natale. Décidément, ils sont plus cultivés que prévu. Il dévisagea le jeune homme, les sourcils froncés. Ne sachant quoi répondre sans paraître malpoli il se débrouilla pour créer une phrase simple sans sous-entendu « T’aimes les langues européennes ? » Voilà. Peut-être qu’il est étudiant en langues, qui sait ? Après tout il est jeune, ils pourraient échanger leur culture. Il lui apprend l’italien tandis que l’autre l’aide avec son japonais.

« Enchanté, Inuzuka-san. » Il trouvait ça bizarre d’ajouter des honorifiques après un nom. Il avait mit un moment à les apprendre et à savoir les utiliser, lui qui ne se limitait qu’à parler en japonais avec sa famille, tout le monde s’appelait par leurs prénoms. Enfin, peut-être un ‘chan’ ou un ‘kun’ de temps à autre, mais rien de plus. Il sourit à la proposition de Reon et essaya de déloger Hercule de sur ses jambes afin de se lever « Avec plaisir ! » Le chien se leva à contre cœur en grognant pour exprimer sa désapprobation et s’étira sous le soleil quelques mètres plus loin. Il se mit debout à son tour et s’inclina poliment après avoir tapoté son jean plein de poils. Le visage de son aîné était tout rouge, peut-être à cause du froid ? Il n’avait jamais vu quelqu’un rougir à se point. Ou alors était-il malade ? C’était trop prononcé pour n’être que de la timidité. Il s'étonna lui même de se sentir concerné par la santé de quelqu'un qu'il venait à peine de connaître. « T’es tout rouge, ça va ? » Il hésita à vérifier la température de son front avec la paume de sa main. Il décida de quand même tenter un contacte physique malgré sa phobie. Peut-être que c'est grave, vaut mieux vérifier. Il posa sa main sur le front de Reon. Pour la première fois de sa vie, Masaomi était le premier à toucher un inconnu.



Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 22:20

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Ai-je réellement une tête d'étudiant ? Je suppose qu'à mon âge, je devrais être derrière un bureau, face à un enseignant pour apprendre davantage sur la vie active ou sur les bases humaines, mais mon cursus a toujours été accéléré depuis mon plus jeune âge, sans vouloir être un surdoué. à sa question, je met quelques secondes à y répondre, hésitant sur mes mots. « Disons que je suis ... Stagiaire ? » Un doute s'installe en moi et je pince mes lèvres, me demandant bien si c'est une bonne réponse. Je pourrais être un professeur, mais si d'ici la fin de l'année je donne toujours la même impression d'étudiant malmené, je devrais trouver autre chose qui soit à ma portée. Loin de l'enseignement, il va de soit.

Un hochement de tête et j'affirme son exclamation, quand il veut. Un second mouvement du menton, puis un petit sourire. « Quand tu veux. » Répondis-je plus clairement pour qu'il soit sûr et certains que je ne mens pas, puis je suis trop mauvais pour raconter des bêtises. En tout cas, ce garçon ne me gênait pas comme la plus part des gens, au contraire je le trouvais amusant et enfantin. Le chien l'apprécie beaucoup, alors je n'ai aucune raison de vouloir le fuir ou l'éviter, ce que je ressens trop souvent avec les autres. Si Masaomi se sentait bien ici, il pourrait revenir quand bon lui semble, les portes sont ouvertes aux personnes dans son genre, qui aiment les bêtes et le montre bien.

Le physique ne fait pas tout. Il est sûr qu'un asiatique en Europe, ça se remarque de loin. Autant qu'un Européen en Asie. C'est plus difficile de discerner un asiatique avec des origines Européennes en Asie, mais il y a des signes qui ne trompent pas ou alors je suis le seul à le remarquer. Masaomi a tendance à employer des mots qui ne sont pas de ma langue natale, mais je peux comprendre par moment puisque j'adore apprendre des nouvelles choses. Tous les Japonais ne sont pas ainsi, certains s'en fichent ou ne connaissent même pas l'Italie. Ils se restreignent à l'Amérique, et encore, ça se résume souvent aux états connus ou aux villes comme New-York ou Los Angeles. Nous ne sommes pas tous pareil, mais je pense que c'est partout pareil, pas seulement ici. « Pas seulement... J'ai des notions en a-a-arabe. » La liste serait trop longue à faire, mais je parle couramment mandarin, anglais et français, en dehors du japonais. Le reste, c'est des notions simples.

Inuzuka-san. C'est gênant. Mon visage ne changera jamais de couleur avec toutes ses formes de respect qu'on emploi au Japon, mais je trouve ça embarrassant. Devrais-je le nommer Nuvoloni-kun ? Une chance que je sache prononcer son nom correctement, sinon mon accent le détruirait sans aucune forme de respect. Les présentations faites, je lui propose à boire et souris quand il accepte, regardant le molosse quitter ses jambes à contre coeur. C'est toujours comme ça quand ils trouvent un bon "panier" où se loger. J'allais lui faire signe de me suivre vers la maison quand il remarqua mes rougeurs, ce qui me fit perdre l'usage de la parole durant trente secondes. « N-n-non... Enfin oui! Je vais très bi-bien! » Olalala. Son geste n'arrangeait rien à mon cas, j'ai cru fondre sur place, incapable de bouger avant de me reculer brusquement. Il n'y a que Sasuke qui peut me toucher sans que je parte dans un marathon de couleur.

« A-ah, désolé... Viens, c'est par l-là. » à force, je vais faire un malaise, mais je me débine entre temps pour trottiner vers l'entrée de la maison. La porte est ouverte, j'ai juste à abaissé la poignée pour franchir le seuil, attendant le jeune homme sur le parquet en bois du hall. Quand il est assez proche, je lui montre le salon où se trouve une table basse avec des coussins autours. « Installes-toi. » Fis-je en m'inclinant rapidement. « Que veux-tu boire ? »


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 11:19

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
« Stagiaire ? Dans quoi ? » D’après ce qu’avait entendu dire Masaomi, les stagiaires étaient toujours ceux qui souffraient le plus dans la hiérarchie sociale. Il avait vu pleins de films aussi où ils étaient mal traités par leurs supérieurs et les autres salariés. Evidemment, il posait un regard naïf sur le sujet et ne savait pas vraiment en quoi cela consistait, à part faire des photocopies et servir du café. Avec le caractère de son interlocuteur, il se doutait bien qu’il était une proie facile. A cause de la réputation de sa famille, il n’était jamais passé par cette étape. Même s’il avait déjà été ouvrier de construction, mais c’était sous un faux nom pour gagner un peu d’argent par lui-même. Il n’avait pas peur d’user de ses capacités physiques et de se salir. Les poils d’Hercules formaient des petites boules sur son jean, il les enleva d’un revers de main et dit « Attends-toi à me voir souvent alors. » Autant le prévenir non ? Au moins comme ça, il ne sera pas surpris de le voir à chaque fois. Très souvent, pensa-t-il.

Il regarda son interlocuteur, de plus en plus surpris par sa culture. Il connaissait beaucoup de langues ! Il lui sourit « T’as déjà voyagé dans des pays arabes ? » Masaomi avait l’habitude de beaucoup voyager un peu partout dans le monde pendant ses vacances scolaires. Une fois il était parti un mois en Tunisie, en Egypte et au Maroc. Il était bien obligé de se débrouiller là bas, du coup il essayait de parler aux gens pour s’améliorer. Bon, maintenant avec tous ces problèmes, il ne pouvait plus se permettre d’aller dans des pays à risques. Il avait apprécié la langue et avait même pris des cours particuliers en arabe littéraire. Il s’était vite rendu compte que ce qu’il avait appris étaient en fait des dialectes et non pas la langue officielle. Maintenant il savait lire et écrire presque aussi bien que l'italien. « Les arabes sont ceux qui dominent le monde en ce moment, c’est bien que t’apprennes la langue. » lui avait dit son père. C’était une période où le jeune italien était obsédé par les langues et voulait en parler pleins en même temps. Ce qu’il fit, il eut un bagage aussi gros que l’Australie en même pas deux ans.

En se levant, il  remarqua que son aîné n’était pas bien grand. Il n’y avait pas fait attention en entrant dans le refuge, mais maintenant qu’ils étaient bien face à face, ils devaient avoir une bonne vingtaine de centimètres de différence. Il était content qu’on l’ait invité à boire, il commençait à avoir soif. Il remarqua le visage cramoisi de son interlocuteur et posa sa main sur son front, inquiet. Reon resta pétrifié sur place avant de reculer brusquement. Il semblait paniquer. Masaomi regarda sa main, à la fois étonné du fait qu’il ait pu toucher quelqu’un d’autre en dehors de sa famille et soulagé d’avoir fait un grand pas afin de réussir à surpasser cette phobie qui le fatiguait. « Pardon, je n’aurai pas dut. » lui dit l’étudiant qui pensait avoir fait empirer les choses.

Ainsi ils entrèrent dans la maison. Il contempla le dos de son aîné. Comment se faisait-il qu’il n’avait pas peur de le toucher ? Pourquoi avait-il réussi à faire le premier pas avec lui en particulier et non pas quelqu’un d’autre ? Ses yeux se posèrent sur sa chevelure, une lumière s’alluma dans son esprit. Ne me dis pas que… Il rit tout seul en enlevant ses chaussures. Il s’assit sur un coussin et tapota ses doigts sur la table basse. Tout cela faisait tellement ‘japonais’ qu’il se sentit dépaysé. Même sa chambre de dortoir n’était pas comme ça. « La même chose qu’Inuzuka-san, merci. » Il avait envie de connaître les goûts des japonais. Après tout, à Rome on fait comme les Romains.



Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 29 Fév - 21:35

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
« En sport... » Si puis-je dire. Je ne suis pas vraiment maltraité par mes supérieurs, sauf quand on me vire des réunions sous prétexte que je suis un étudiant et que je n'ai rien à faire là, mais le pire reste mes élèves. J'avais déjà du mal en étant moi-même un étudiant, alors maintenant que je dois me départager d'eux pour devenir enseignant, c'est pire. Ils sont vraiment sans gêne, pire que des animaux sauvages. Dans le fond, faire des photocopies ou le café doit être plus facile que gérer une classe de babouin indisciplinés. Franchement, j'ai honte parfois quand je dis que je suis professeur et que rien ne suit ce jugement. Du coup, je préfère détourner mon "métier" que passer davantage pour un faible. « Avec plaisir. » Il peut même passer cinq fois par jour, il sera toujours accueillit à bras ouverts. Il risque de venir plus souvent que moi chez mes parents, si j'en crois la détermination dans sa voix ou dans son regard, mais je ne m'inquiète pas là-dessus.

Encore une fois, je rougis en secouant doucement ma tête de gauche à droite. Non, je n'ai jamais quitté ce pays, mais je suis déjà allé dans d'autres villes pour jouer au foot avec mon ancienne équipe. « J'apprends t-t-tout dans les livres. » Dis-je en souriant. Les livres, mais surtout les manuels qui traînent à Royal. ça n'empêche que je rêverai de voyager, d'aller au Maroc ou en Tunisie, en Egypte ou même en Afrique! En fait, je voudrais faire le tour du monde et passer dans chaque pays, chaque ville, quitte à y passer ma vie dans les transports. L'Italie me tenterait bien aussi, ainsi que d'autres endroits en Europe, mais c'est tellement vague. Je m'informe souvent des actualités dans le monde, pas seulement en Asie mais même en Arabie Saoudite, en Europe ou en Amérique, je sais tout ce qu'il faut savoir pour être à jour sur l'univers. « Très peu le savent, mais l'anglais a été la langue principale jusqu'à présent. » ça n'a pas été difficile à dire, sûrement parce que c'est un sujet qui m'intéresse de trop. Finalement, on se ressemble un peu tous les deux, surtout pour le côté "langue étrangère" et pour la curiosité que nous apporte autant de culture et d'environnement. Ce garçon me paraît être quelqu'un de bien.

J'ai l'habitude d'être dépassé en taille par quasiment tout le monde, même les filles parfois. Sasuke me charrie souvent sur les centimètres que je ne possède pas mais à force, j'ai su en rire et bien le prendre. Ce n'est pas ma faute si j'ai arrêté de grandir à un certains âge, puis regarder les gens en levant la tête ne me cause plus aucune douleur dans la nuque. L'invitant à boire un verre à la maison, je ne m'attendais pas à ce qu'il remarque la couleur de mon visage, ni qu'il tente de mesurer ma fièvre. Je ne suis pas malade, sinon ce serait un problème depuis le temps. C'est juste que mon corps et mon esprit sont d'accord pour réagir excessivement sur tout et n'importe quoi, quitte à me faire passer pour une mauviette. Masaomi s'inquiète pour ma santé, je suis gêné mais reconnaissant à la fois, bien que je m'éloigne en vitesse pour ne pas fondre sur place. « C-c-ce n'est rien, t'inquiète pas. » Bafouillais-je en essayant de reprendre mon calme, le guidant vers la maison. Je dois vraiment prendre sur moi ou prendre des cours pour contrôler tout ça.

La maison est silencieuse sans les parents, ils doivent faire des courses pour le refuge et pour eux. J'invite l'étudiant à prendre place dans le salon, l'accueillant poliment. Mes parents sont portés tradition Japonaise, ce n'est pas étonnant que la maison soit de ce genre ou même la décoration. à ses mots, je souris plus sincèrement et m'emporte aussitôt. « Un chocolat chaud ? » Faut pas trop m'en demander niveau boisson, je suis abandonné au chocolat. Je suis loin de l'image du Japonais qui adore le thé, c'est sûr. Je m'enfuis donc vers la cuisine pour préparer deux chocolats chauds, les ramenant sur un plateau en bois avec une carafe d'eau et deux verres, au cas où il aurait encore soif après. « Je dois avoir des biscuits aussi. » Dis-je en déposant le plateau au centre de la table, allant fouiller dans le placard sur salon où j'en tire une boite en fer, l'amenant vers lui. à l'intérieur, il y a des melon pan, biscuits aux riz, des sablés et des cookies maison. « Sers-t-toi. »


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 6:26

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il était content de l’avoir appris. Un sourire se dessina sur ses lèvres, soudainement très curieux de savoir que son interlocuteur était dans ce milieu. Peut-être que sous sa petite taille et son corps frêle se cachait un vrai sportif, qui sait. Une soudaine envie de le bombarder de questions le prit. Dans un club indépendant ou un établissement scolaire ? Quel sport ? Foot ? Baseball ? On lui avait dit qu’au Japon, le baseball était très prisé. Ou peut-être de l’athlétisme ? Basket.. ? Il ignora cette dernière proposition en un battement de cils. Son aîné ne paraissait pas avoir la taille requise pour pouvoir y jouer convenable. Quoi qu’aux NBA il y a bien un nain. Il garda quand même le silence au risque de paraître trop envahisseur. Il avait bien envie de prendre des cours de basket, il lui demandera quand l’occasion se présentera.

Un fan de livres ? « Ca nous fait un point commun. » Il remarqua que les rougeurs de son interlocuteur se faisaient de plus en plus prononcées et évita donc de lui poser une autre question en dépit de sa curiosité. Une autre fois peut-être. Masaomi aurait dû faire des études de science-po comme l’avait prévu son père, mais s’était au contraire jeté dans l’art. Ce qui expliquait sa grande culture générale. Pour lui, les artistes n’étaient pas obligés de rester étouffés par la société. Bon, c’était prétentieux de sa part de se définir comme un ‘artiste’ alors que c’était plus un voile qui couvrait sa nature d’ermite. « L’anglais est la langue la plus parlée internationalement en même temps. » Dommage que de nos jours on ne peut plus se limiter à bien la maîtriser. Il faut aussi connaître le mandarin, l’arabe, l’espagnol et d’autres langues histoire d’avoir un bon cv. La concurrence est rude, même s’il ne l’avait jamais expérimenté de lui-même, il le savait.

Masaomi accepta l’invitation de Reon et le suivit gentiment jusqu’à l’intérieur non sans être perplexe de leurs deux réactions d’il y a quelques secondes. Un grand timide et un délinquant, quelle bonne blague. Mais la plus grosse blague selon lui, était le fait qu’il avait dépassé sa phobie juste parce que son aîné ressemblait plus à un petit animal tout mignon qu’à un homme. D’accord. Je suis officiellement malade mentale. Mais ça, ce n’était pas nouveau. Peut-être pouvait-il surmonter ce problème en imaginant tout le monde en animal ? Il essayera malgré l’absurdité de la chose. A ce stade de sa vie, il n’était plus en mesure de se dire si telle ou telle chose était bizarre ou non.

Il trouvait ça bizarre de s’asseoir à table sur un coussin. Il était habitué à la vie occidentale, et rester penché sur une table basse n’était pas commun chez lui. Il avait entendu dire qu’ils vendaient des mini-chaises à dossiers au Japon. Il devrait le lui en offrir, son dos à cause de sa taille était tout courbé. Heureusement qu’il avait l’habitude des efforts physiques. Cependant, depuis son accident en Grèce, son dos n’était plus celui d’avant et il lui arrivait souvent que sa cicatrice lui fasse mal à une certaine période de l’année. Comme les vieux. « Avec plaisir ! » avec le froid qu’il faisait, rien de mieux qu’un bon chocolat chaud pour se réchauffer les entrailles. Reon déposa les deux tasses sur la table et ramena pleins de petits gâteaux. « Merci beaucoup. » Ses yeux s’illuminèrent à la vue du melon pan. Le fameux melon pan qu’il voyait dans les anime qu’il regardait quand il était petit. Cependant il attendit que son aîné se serve d’abord avant de boire ou de manger. « Au fait, t’es stagiaire où ? T’aimes quels genre de sports ? » Voilà, c’était dit. Il devait savoir si Reon pouvait lui apprendre à jouer au Basket comme il le fallait.

Il s’étira le dos et pris sa tasse entre ses mains pour en sentir l’odeur. La bonne odeur de l’hiver, et encore des souvenirs. Il souffla sur la vapeur qui sortait du récipient puis goûta « C’est super bon. » Il était tout excité à l’intérieur mais ne voulait pas le lui montrer. Déjà qu’il avait fait le gamin à cause d’Hercule, il ne manquerait plus qu’il le refasse pour un chocolat chaud. Il eut une soudaine révélation en se regardant autour « Où sont les propriétaires ? » Il avait bien envie de les connaître. « Ils t’ont laissé seuls ? » il resta un moment à penser « Ce pourrait-il qu’ils soient tes parents ? »




Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 4 Mar - 0:00

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Les gens m'ont toujours catégorisé comme étant un prodige du sport, qu'importe le domaine. Je peux courir très vite et sauter très haut, ce qui est utile pour le foot, le base-ball mais aussi pour le basket, malgré ma petite taille et ma maigre corpulence. J'ai aussi de la force dans les bras pour taper avec une batte, porter des poids et tenir en équilibre sur les mains, pour l'athlétisme. Il y a pas mal de chose que je sais faire mais que beaucoup ignore, parce qu'ils ne s'intéressent pas vraiment à mes dons physiques et qu'ils se cantonnent tous à mon apparence de gringalet et de fillette. La balance est égaliser avec la connaissance et mes capacités à retenir ou à être curieux. Je suis aussi sportif qu'intellectuel, donnant un bon équilibre à ma vie, malgré ma forte timidité qui semble peser lourd de son côté. Masaomi semble apprécier les livres et je suis content de l'apprendre, souriant doucement à cet aveux. C'est cool, d'avoir des points communs avec les autres. Manquerait plus qu'il parle de sa passion pour l'art et nous pourrons très bien nous entendre, bien que mon expérience se résume à des schémas sportifs. à une époque, j'adorais dessiner et je crois ne pas avoir perdu la main même après autant d'année.

L'anglais est une langue internationale, je ne peux le contre-dire puisque cela est totalement vrai. J'hoche simplement la tête avec un petit sourire, acquiesçant ses paroles. Mais même en sachant cela, je ne me suis jamais limité à cette langue, puisque j'en connais bien d'autres. Mon CV est complet, très fournis mais j'ai peur que cela repousse bien des gens incapable de me suivre. Pour eux, je pourrais être une poule aux oeufs d'or mais eux ne seraient pas en mesure de bien m'élever pour en tirer le maximum. Je vaux sûrement trop cher pour beaucoup d'entreprise, heureusement que Royal a les moyens. Du moins, pour l'instant, si jamais je parviens à rester après mon année d'essai.

Je passe outre mesure pour l'inviter à boire chez mes parents, prenant cette aise que j'ai toujours ressenti dans cette maison, que je sois locataire ou non. Masaomi accepte sans problème et nous nous dirigeons vers la bâtisse, puis vers le salon où il n'a qu'à s'installer le temps que je prépare quelque chose à boire. Je suis loin de me douter que ce garçon fait autant d'effort que moi avec un soucis psychique. S'il a la phobie des contacts humains, moi j'ai la phobie de l'humain en lui-même. Pas qu'ils me font réellement peur, mais mon appréhension est si grande qu'elle se mute en crainte perpétuelle. C'est surtout la réaction des autres qui me bloquent et cela engendre la timidité et le besoin de s'effacer.

Le chocolat est mon aliment préféré, il est normal que je le choisisse même en boisson. Ainsi, je ramène deux tasses fumantes à la bonne odeur sucrée, avec une boite de biscuit que j'ai récupéré dans un meuble du salon, pour accompagné le tout. On dirait une cérémonie du thé, sans thé et sans cérémonie. à son remerciement, j'hoche une nouvelle fois la tête et m'installe sur l'un des coussins, face à lui. Voyant qu'il n'ose pas se servir, j'attrape un gâteau de riz et le casse en deux pour grignoter une moitié, l'invitant d'un regard à piocher dans la boite. Avalant mon morceau que j'ai en bouche, je reprends discrètement mon souffle pour mieux parler, plus à l'aise qu'auparavant. « Je suis stagiaire dans une grande école réputée de-de la ville... J'enseigne le foot mais... C-ce n'est pas si simple. » Il doit déjà s'en douter, au vu de ma façon d'être. Je croque un autre bout de gâteau et ajoute dans un soupir. « Ces gosses me mène la vie dure... » Oui parce que je suis professeur à l'essai, ou en stage. C'est de suite moins sérieux et ça donne sûrement l'envie de se moquer, ou alors seuls mes étudiants le font pour le plaisir.

Un nouveau sourire vient illuminer mon visage, plus sincère et joyeux que les précédents. Je n'aurais jamais imaginé que le courant puisse passer aussi vite avec quelqu'un que je connais à peine depuis une dizaine de minute, si ce n'est plus. Oh, Masaomi devine tout très vite et je ne peux m'empêcher de rire doucement, la tasse portée à mes lèvres. Je la tiens à l'écart de ma bouche pour lui répondre. « Ils doivent sûrement faire des courses. » Avec autant de bête, faut bien qu'ils ne manquent de rien. « Ou-oui, je suis leur fils et... c'est un peu... m-ma maison. » Enfin, c'est carrément chez moi mais j'ai un autre chez moi qui est vraiment à moi, à mon nom. Bref, c'est une maison familiale disons. « Ils me laissent souvent seuls ici, je suis le gardien des lieux en plus des ch-chiens. » Surtout que les animaux ne peuvent pas accueillir les gens comme Masaomi et faut toujours quelqu'un à l'intérieur pour surveiller attentivement. Certains fous n'hésitent pas à voler les animaux, ce serait regrettable que cela arrive dans notre refuge. « Et t-toi... Tu vis seul ? »


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 11 Mar - 8:03

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il prit le Melon Pan qui l’aguichait du regard depuis tout à l’heure après avoir attendu que Réon se serve. Il croqua dedans, c’était plus sucré que prévu. « Royal ? » En même temps, c’était le seul vrai établissement prestigieux réputé mondialement à Tokyo. Il y en avait toujours d’autres, qui pouvaient se vanter d’avoir un très bon niveau scolaire et une réputation en béton mais la Royal faisait parti de l’élite. On pouvait la considérer comme une cousine éloignée de l’Ivy League, mais au Japon. « Je fais parti de son club de foot. » Il sourit à son interlocuteur. Le capitaine du club et le stagiaire du cours, qu’est-ce que le monde pouvait être petit. Il ne s’étonna pas de l’aveu de son aîné. S’il paraissait aussi perdu en face de ses élèves, normal qu’ils en profitent. Après tout, ce sont toujours des gosses. « En tout cas, tu dois vraiment avoir du potentiel pour avoir été accepté là bas. » Même en tant que stagiaire, ce n’était pas rien. Ou alors était-il un ancien élève qui voulait continuer sa carrière dans l’établissement ?

Une petite discussion tranquille autour d’un chocolat chaud. Cela faisait longtemps qu’il n’en avait plus eu l’occasion, à moins que ça ne lui était jamais arrivé. Va savoir. La chaleur du lait se propagea dans tout son corps, il en eu la chair de poule. C’étaient ces petits plaisirs simples de la vie qui faisaient qu’il pouvait encore apprécier la présence de certaines personnes. « Avec tous ces chiens, j’imagine qu’ils doivent souvent partir au supermarché. » Il pensa à ramener un jour de la nourriture et du shampooing de son côté histoire d’aider un peu. Avec l’accord du couple, s’il avait l’occasion de les rencontrer. « Au fait, il n’y a que des chiens ou.. ? » Il se regarda un moment autour, espérant remarquer d’autres animaux. Ou alors une salle où l’ont tient des rongeurs ou encore des perroquets. Il aimait bien souffler sur les hamsters pour leur faire peur. Il ne faisait pas ça par méchanceté, juste il les trouvait leur réaction super mignonne. Surtout quand ils couvraient leur petit museau avec leurs toutes petites pattes en plissant les yeux. Il se tourna en interrogeant son interlocuteur du regard « ‘Un peu’ ta maison ? » C’était la première fois qu’il entendait quelqu’un dire ça de la maison de ses parents. Les gens ont tendance à considérer celle de leurs parents comme la leur. Il eu un rire étouffé. Un peu. Masaomi ne connaissait pas le juste milieu. Pour lui ou ça l’était ou ça ne l’était pas. Ou tout, ou rien.

Il se demanda ce qui se passerait si un voleur aux intentions malsaines entrait pendant que Réon était là. Pouvait-il vraiment garder la maison ? Je me demande s’il peut se protéger lui-même déjà. « Je vis aux dortoirs de la Royal justement. » Bien qu’il ne s’était pas vraiment présenté aux autres élèves. Il n’en ressentait pas vraiment le besoin. Il savait que de toute façon, tôt ou tard il allait devoir le faire. Il espérait le plus tard possible, sa chambre n’était pas encore prête. Il entendit les chiens aboyer dehors, le grincement du portail du jardin était couvert par des voix qui les saluaient affectueusement. Le regard de Masaomi s’alluma, ils étaient enfin là.





Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 14 Mar - 20:44

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Royal. Masaomi venait de voir juste, sans que je n'ai eu besoin de le dire. Mes yeux se posent sur lui, hésitant, mais je souris doucement. « O-oui. » Quel hasard, je n'aurais jamais cru qu'il puisse connaître cette école. C'est un établissement réputé mais surtout très fortuné, les gens qui étudient là-bas sont soit très riches, soit très intelligent. Je me demande dans quelle catégorique est Masaomi. Quelle coïncidence, il était donc dans l'équipe de foot! C'est dommage que je ne puisse m'en occuper, j'ai déjà tellement à faire avec mes élèves. Et moi qui me plaint de mes étudiants, mais je devrais plutôt me plaindre de moi-même, je ne suis pas le meilleur professeur qui soit. Ce n'est pas le premier à me dire une telle chose, surtout en sachant mon âge, mais je ne suis pas totalement professeur non plus. Ma place est sur la sélecte, c'est vraiment stressant. « C'est ce qu'ils disent. » Mais j'ignore réellement si je suis plus doué qu'un autre dans ce domaine, j'ai juste voulu devenir professeur plutôt que professionnel. Si jamais je ne parviens pas à enseigner à Royal, peut-être tenterais-je une sélection dans une équipe de Tokyo. Si jamais ils acceptent des gamins timides et pas sûr d'eux.

Ce n'est pas faux, avec autant d'animaux, mes parents sont débordés. C'est agréable de parler de ce genre de chose avec quelqu'un, bien que je le connaisse à peine. Comme quoi, parfois il est plus simple de parler avec un étranger qu'un bon ami. « Oui, plutôt. » Avouais-je en sirotant mon chocolat chaud. Disons qu'il y a de quoi faire ici, suffisamment pour ne jamais s'ennuyer. De temps en temps, nous demandons des dons aux gens pour le refuge, et même si je suis très timide, je n'hésite pas à participer avec ma famille. Secouant doucement ma tête d'un côté puis de l'autre, je dépose ma tasse sur son assiette avant de lui répondre. « Non, nous possédons d-des chats, des rongeurs et des oi-oiseaux. » Nous ne pouvons pas avoir plus, niveau gabarit surtout. Les chiens prennent beaucoup de place, autant que les enclos ou cages pour les autres. « Nous avons aussi d-deux poules et un coq. » Mais ceux-ci sont à nous, nous ne les donnons pas à l'adoption. Je vois que Masaomi cherche d'autres animaux du regard et je ris légèrement. « N-nous gardons les rongeurs dans des enclos et les oiseaux dans des cages, dans une autre pièce. » Pour qu'ils soient tranquilles. J'ai oublié de dire que nous avons aussi des tortues et des poissons, mais ceux-ci sont dehors dans le jardin ou le petit étang. « Je n'habite plus vraiment ici ... J'ai m-mon chez moi. » ça reste ma maison à moi aussi, mais ce n'est plus comme quand j'étais adolescent et toujours chez mes parents.

Masaomi revient Royal et je hoche doucement de la tête, le sourire aux lèvres. « J'y étais aussi a-avant. » J'ai tellement de bon souvenir là-bas, comme des moins bien. J'allais lui poser une question quand les chiens s'agitèrent à l'extérieur, signe que quelqu'un rentrait. Mes parents, sûrement. « J-je vais préparer du thé. » Dis-je à l'intention de Masaomi en me relevant. Mes parents pourront l'accueillir à leur tour, pendant que je prépare deux tasses supplémentaires. Ils vont surtout faire la conversation avec lui, sans se gêner. Je ne tiens pas de mes parents, malheureusement. Le temps que je fasse bouillir de l'eau et que je revienne dans le salon avec les thés, je vois qu'ils se sont installés à la table après s'être présenté au jeune homme. « Oh, mon bébé! Tu nous ramène un ami de ton école ? Il est vraiment adorable! » Même si c'est ma mère qui parle, je ne peux m'empêcher de rougir quand elle parle aussi ouvertement, pinçant mes lèvres dans un sourire timide. Oui, il est sympathique. « M-Masaomi-kun, je te présente mes parents. »


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 18 Mar - 7:58

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
« Des hamsters ?! » s’exclama-t-il. Pour lui, ils étaient les rongeurs les plus adorables existant sur Terre. Il lui demanda où était la salle en question, pressé d’aller la visiter. Il n’avait pas vraiment envie de voir des chats. Il ne les aimait pas particulièrement, par contre il aimait bien leur faire peur ou essayer de leur donner un coup de pied de temps à autre. Rien de bien méchant, juste des actions de sale gosse. « Ils pondent des œufs ? » c’était sympa d’avoir des poules. Ca faisait une course en moins. Il se demanda s’ils avaient aussi un petit potager, il avait entendu dire que c’était la mode chez les vieux en ce moment. Cultiver ses propres légumes, ça revenait moins chère à long terme et ça les occupait. Mais bon, avec tous ces animaux, ils n’avaient sûrement pas besoin de ça pour remplir leur emploi du temps. « Oui, je me l’imaginais. » il lui sourit, gêné par son propre commentaire stupide, c’était logique que Reon ait sa propre maison à son âge, il avait peur que son interlocuteur le prenne pour quelqu’un d’effronté et idiot. Ce serait dommage d’avoir ce genre d’impression de lui alors qu’il aimait bien son aîné. Bon, au fond il aimait plus le refuge qu’autre chose, mais vu qu’il était le fils des proprios, cela allait de paire.

Il sentit l’ambiance s’adoucir. Reon avait un effet apaisant sur le jeune italien. Il était curieux de savoir comment s’étaient passées ses années d’étude dans Royal, vu son caractère, ça ne devait pas être très facile. Les chiens s’excitèrent, il se tourna vers la porte d’entrée. Puis il remarqua que son aîné s’était levé et partit préparer du thé. Il se leva aussi, soudainement agité. Il devait faire bonne impression sur ses parents pour pouvoir venir quand bon lui semblait. Il vit la porte d’entré s’ouvrir sur un vieux couple, portant des sachets qui paraissaient plutôt lourd. Il se précipita les aider. Il prit quelques sachets malgré leur désapprobation puis s’inclina à 90° en ce présentant. Ils avaient l’air gentil et aimable, ce qui le rassura. Il déposa les courses sur une table. « Merci beaucoup, Masaomi-kun. » n’arrêtaient-il pas de répéter.

Apparemment il avait réussi à donner une bonne impression de lui-même et il en était fier. Il partit chercher d’autres coussins et les posa autour de la table basse après les avoir tapotés pour enlever un peu de poussière qui était sur le tissu. « Je vous en pris. » Il débarrassa la table basse et nettoya les quelques miettes qui y étaient, sous les éloges des vieux. « Comme t’es poli, es-tu un ami à Reon-chan ? » lui demanda la mère. Il allait répondre quand celui-ci vint avec du thé chaud. Il eut un rire gêné à ce compliment. Je suis ‘adorable’. Cela faisait longtemps qu’on ne lui avait plus dit. Reon les présenta, il s’inclina encore une fois. « J’aime beaucoup ce que vous avez construit ici. » leur dit-il, encore une fois gêné d’exprimer ses sentiments. Il sentait qu’ici, il pouvait se sentir chez lui.





Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 22 Mar - 13:37

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Des hamsters, oui oui. Il a très bien entendu, nous possédons toute sorte d'animaux dans ce refuge, pas seulement des chiens et des chats. Pour lui répondre, j'hochais positivement ma tête et souris quand il cherche à en savoir davantage. Du doigt, je lui montre le couloir qui mène à d'autres pièces, mais d'ici il ne peut pas voir la porte coulissante en question qui donne sur la fameuse salle aux rongeurs et autres petits animaux de compagnie. Quant aux poules: « Bien sûr! » Répondis-je avec enthousiasme, avant de rougir d'embarras, sans perdre mon sourire devenu quelque peu timide mais amusé. Je ne parle pas souvent de bête et bestiole avec les gens, c'est comme le sport, je m'emporte rapidement et m'ouvre plus facilement. C'est toujours ainsi avec un sujet que j'affectionne particulièrement. à une époque, mon père cultivait des fruits et légumes, mais il a dû abandonner avec l'arrivée massive d'animaux. ça prenait beaucoup de place et de temps, il ne pouvait pas se permettre d'avoir autant de boulot à la fois. ça ne me dérange pas qu'il se pose autant de question à mon sujet, je voudrais en faire autant avec lui mais je n'ose pas les formuler à voix haute. Puis, nous venons à peine de nous rencontrer, c'est trop tôt pour que je sois aussi bavard et décontracté, bien que je sois moins tendu en sa présence qu'avec beaucoup d'autres.

Mes parents ne tardèrent pas à arriver, agitant les chiens à l'extérieur qui se mirent à japper et à les accueillir tandis que je laisse Masaomi seul quelques minutes pour faire du thé. Je ne doute pas qu'il puisse faire bonne impression envers mes parents, ils ne sont pas du genre à juger les gens, ni à les rejeter. Mon regard se dépose sur lui pendant qu'il aide mes parents à ramener les courses dans la cuisine, là où je me suis éclipsé pour mettre de l'eau à chauffer et prendre deux tasses. Un sourire aux lèvres, je retire la théière du feu et la dépose sur un petit plateau que je ramène avec moi dans le salon, là où Masaomi a rajouté des coussins pour mes parents. Décidément, il veut vraiment bien paraître devant eux, même si je suis persuadé qu'il est sympathique à longueur de journée, sans raison valable pour être serviable. Il m'impressionne, je crois même qu'il impression mes parents qui sourient à leur tour. C'est agréable de les voir si content, si souriant. J'ai pris le temps de les observer de loin, avant de faire irruption dans le salon à la question de ma mère. ça me gêne, mais je ne rejette pas l'idée qu'il puisse être un ami.

Les présentations faites, je dépose le plateau sur la table et m’assois à nouveau sur le coussin. Le compliment de Masaomi fait plaisir à mes parents, mais aussi à moi-même. « ça n'a pas été facile, mais nous sommes fière du résultat. » Dit mon père. Pendant qu'ils discutent, je sers le thé et pose les tasses face à mes parents, avant de relever la tête vers le jeune homme. « Tu en veux ? » J'aurai dû y penser plus tôt, mais nous avons bu un chocolat plus tôt. ça ne me dérange pas de boire un thé juste après, mais j'ignore si cela dérange Masaomi. Je me relève quand même pour prendre deux autres tasses propres, mettant les autres sur le plateau au sol, pour avoir plus de place sur la table basse. « Qu'est-ce qui t'amène ici, Masaomi-kun ? » Questionna ma mère en prenant la anse de sa tasse entre ses doigts, soufflant doucement sur le liquide chaud en regardant mon cadet. Mon père se sert un biscuit, pendant que j'observe tout ce petit monde avec le sourire. « Masaomi-kun, si-si tu veux, on pourrait aller voir les hamsters a-après. » Histoire que mes parents ne l'envahissent pas trop non plus, ce serait regrettable pour lui même s'il veut faire bonne impression.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 21 Avr - 14:30

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Ils étaient tous assis autour de la petite table basse, l’invité au centre de l’attention. Masaomi aimait bien cette ambiance familiale. On sentait que ce foyer a été construit à travers de longues années de dur labeur, beaucoup de patience mais aussi de la passion. Il hocha la tête à la réponse du père de Reon. Il se doutait bien qu’ils en étaient fiers. Après tout, peu de personnes pouvaient se vanter d’avoir un refuge aussi bien entretenu avec autant d’animaux à s’occuper. « Avez-vous des volontaires pour vous aider dans vos tâches ? » demanda-t-il, espérant pouvoir devenir l’un d’eux. Après tout, ils se faisaient vieux et vu les sachets qu’ils ont rapportés aujourd’hui, même les courses ne doivent pas être une promenade de santé. Quitte à venir autant de fois qu’il le voulait au refuge, autant être utile. Son corps est jeune et robuste, il pourrait s’occuper des travaux les plus difficiles pour au moins leur enlever une épine du pied, les week-ends par exemple. Il s’imaginait déjà repeindre les niches ou en construire, nettoyer le poulailler et les cages des autres animaux… C’était un homme à tout faire, quoi qu’ils lui demandent, il se débrouillera pour mener sa mission à bien.

Reon proposa du thé au jeune étudiant, qui dévisagea la tasse d’un air perplexe. Pour la première fois de sa vie, il allait pouvoir boire du vrai thé japonais et non pas celui en canette que l’on trouve à 120 yen dans les distributeurs. Il inclina la tête en murmurant un « Merci. » à peine perceptible. De la vapeur s’émanait du liquide vert. Il remarqua une petite feuille de thé au fond du récipient, il sourit. Il avait entendu dire que ça portait bonheur. Il était déjà assez chanceux d’avoir trouvé un petit coin de paradis comme celui-ci avec des propriétaires agréables, il ne se voyait pas être plus chanceux que cela. Il posa son regard sur la vieille dame ne face de lui au moment où elle lui demanda la raison de sa venue. Il sourit, imitant ses gestes et goutant enfin le thé. C’était délicieux. « J’aime beaucoup les animaux et au moment où on m’a dit qu’il y avait un beau refuge pas loin, j’ai décidé d’aller le voire. » Il trouva sa réponse assez satisfaisante, son japonais n’était pas cassé. Il reprit une gorgé de thé, sentant la chaleur de la boisson se promener le long de son œsophage. Il aimait bien la lassitude que ça lui procurer ; de rester assis tranquillement à bavarder en sirotant un thé.

Il avait déjà finit son verre et le posa sur sa petite assiette. « Oui ! » Il se redressa par reflexe sur le coussin. Le dos bien droit, soudainement rempli d’énergie, prêt à se lever le moment venu. Et s’il en prenait un ? Etaient-ils autorisés dans les dortoirs de la Royal ? De toute façon c’est tout petit et ça ne fait pas de bruit. Bon, à part quand ça décide de faire la roue au beau milieu de la nuit. Mais sinon ça ne dérange personne. En plus ça se nourrit de fruits secs, de pain sec et de concombre. Ca rentre dans son budget. Et si la petite bête veut sortir de la cage, il achètera une de ces boules transparentes pour lui permettre de bouger n’importe où dans sa chambre sans devoir aller le chercher plus tard.





Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 24 Avr - 0:53

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
La question de Masaomi surprit un peu mon père qui ne devait sûrement pas s'attendre à cela. Les gens viennent ici généralement pour prendre un animal ou pour en déposer un, mais peu sont ceux qui aident réellement, du moins dans les tâches du quotidien. à voir la tête de mon géniteur, il se sent agréablement étonné qu'on s'interroge autant sur son boulot, sur son refuge durement construit et entretenu. « Pas vraiment, nous n'avons pas de quoi payer des volontaires. » Dit-il gentiment, après un coup d'oeil vers sa femme qui lui rendit. Notre argent part dans la nourriture, les soins ou les accessoires et malheureusement, il reste rien pour établir un salaire. Bénévolement, les gens n'osent pratiquement pas demander puis je suis là pour le faire dans la mesure du possible. « Serais-tu intéressé ? » Il hasarde, se doutant que la question n'était pas posée juste comme ça. Quant à moi, je l'observe à mon tour sans ouvrir la bouche, attentif à l'échange entre les adultes et mon nouveau camarade. ça aiderait bien mes parents et le refuge d'avoir un jeune comme lui pour les soutenir dans leur travail. « Je peux toujours trouver un arrangement avec lui. » Dis-je à mes parents, sans bégayer, sans bafouiller. Je me sens à l'aise avec eux, c'est normal, et j'ai oublié ma gêne envers l'italien. Faut juste voir si cela pourrait plaire et convenir à Masaomi mais dès que je ramène mes yeux vers lui, le rouge me revient instantanément aux joues. C'était à prévoir.

Suite à cela, je lui sers un thé vert bien chaud et souris doucement, reposant la théière sur la table pour me rasseoir à ma place. C'est le moment choisi par ma mère pour questionner notre invité, voulant sûrement savoir quel bon vent l'amène dans ce petit refuge au milieu de la ville. Sa réponse plait à ma mère qui se réjouit, disant qu'il est mignon tout en attrapant mon bras pour le secouer légèrement. Oui, j'ai bien vu qu'il était superbe comme garçon, pas besoin de me bousculer comme un citronnier. « Mais... Qui te l'a dit ? » Demandais-je en déposant ma main sur celle de ma mère, tandis que je regarde Masaomi avec une pointe de curiosité dans les yeux. J'ignore combien de personne connaisse ce refuge, ni qui pourrait en parler autour d'eux mais c'est une bonne nouvelle! Enfin, sauf si ça apporte des mauvais présages ou des gens mal attentionnés, mais je doute que cela arrive. Du moins, je veux me persuader que cela n'arrivera jamais. L'ambiance est favorable et j'en profite pour proposer à notre invité d'aller voir les rongeurs, ce qu'il approuve aussitôt. « Vous pouvez y aller maintenant. » Assura ma mère en récupérant les tasses vides pour les déposer sur le plateau.

Ma mère s'occupant de débarrasser la table basse et mon père ne cherchant pas à discuter davantage, je me permis de me lever pour faire signe à Masaomi. « V-viens, c'est à côté. » Je lui montre le couloir de l'autre côté de la porte coulissante et lui souris, prenant cette direction qui mène à un corridor avec plusieurs portes du même genre. Le couloir est assez long, puis il disparaît à un tournant au bout. Du doigt, je lui indique la fameuse pièce où j'ai accroché une pancarte sur le mur. Il est noté de ne pas laisser le battant ouvert et de faire très attention à l'intérieur. La pièce est l'une des plus grandes, c'est pratique pour les cages et pour lâcher certains rongeurs comme les lapins ou les écureuils. « Ils sont ha-habitués à sortir ... De leurs cages. » Si jamais il se pose la question, mais j'aime juste l'informer sans raison valable, pour qu'il sache comment vivent nos bestioles. Ici, elles sont heureuses, c'est vraiment un paradis pour elles. « Tu veux en t-t-toucher un ? » Ou même le prendre, comme il voudra. Rien n'est interdit, sauf de leur faire du mal mais je sais qu'il ne fera jamais une telle chose. J'ai confiance, même en le connaissant à peine.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 26 Avr - 20:20

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il s’attendait un peu à cette réponse. Il se doutait que presque la totalité de leur argent finissait dans l’entretien des animaux et le refuge. Avec tout l’argent qu’il avait dans son compte banque, il pourrait les soutenir financièrement. Cette idée lui plut. Ce serait un bon coup de main pour eux et il pourrait aussi leur ramener tout le matériel dont ils auraient besoin pour ces petites boules de poils. Son but n’était pas de cacher ses intentions mais bel et bien de leur montrer son grand intérêt pour cet endroit. Il ne voulait pas être payé, juste aider. L’argent ne lui a jamais manqué il fallait dire. « Oui je le suis. » Il se tourna vers Reon, dont le visage était légèrement rosé, et lui sourit. « Je n’ai pas besoin d’être payé. Je veux juste aider. » Après tout, pouvoir venir ici était déjà beaucoup pour lui. Ce refuge allait être le pilier principal des fondements de ses humeurs. Son refuge à lui aussi. Peu importait où il allait, il trouvait toujours un moyen pour débusquer un refuge pas loin. Chaque ville visitée se rappelle de lui que ce soit –surtout- pour ses mauvaises actions ou pour son aide dans les refuges. Cela expliquait en grande partie pourquoi chaque personne rencontrée avait un avis tranché et très subjectif de lui. Heureusement que Reon et sa famille faisaient parti de ceux qui l’avaient connu de ses bonnes intentions.

« Ma petite sœur. » C’était toujours elle qui s’occupait le plus de lui. Elle savait que ce genre d’endroit l’aiderait beaucoup et il lui en était reconnaissant. Elle était la personne qu’il aimait le plus au monde. Elle était même plus mature que lui malgré le fait qu’elle était encore au lycée. Etant à la fois la mère et de la sœur, elle jouait le rôle principal dans la stabilité de ses émotions. Après que la mère lui permit de sortir de table, il se leva vite et se tourna vers son aîné, les dents entièrement dévoilées. Surmontant son impatience, il voulu aider sa mère mais celle-ci blagua sur le fait qu’elle était vieille mais pas bonne à rien. Il s’inclina, légèrement gêné par sa remarque et partit suivre Reon qui l’emmena dans un couloir.

Ils se retrouvèrent en face d’une porte. Il remarqua une enseigne accrochée au mur et lit ce qu’il y avait écrit dessus. Il hocha la tête aux paroles de Reon et attendit qu'il ouvre la porte le premier pour ensuite entrer lui aussi. Une fois dans la pièce, sa première pensée fut que la salle était très spacieuse. Il remarqua quelques lapins sautillant à droite et à gauche en compagnie d’autres rougeurs. Il fit un tour sur lui-même, visualisant chaque détail de l’endroit. Les cages, la nourriture qu’il y avait à l’intérieur, chaque espèce présente, il encra cette image dans sa mémoire. « Oui ! » Bien qu’il en mourait d’envie, il n’osa pas vraiment faire le premier pas vers eux. Il préférait laisser son camarade lui en apporter pour ne pas passer pour un gros gamin. Déjà qu’il s’était laissé aller avec Hercule. Voir toutes ces petites bestioles autour de lui lui donnait envie de sentir leurs poils tous doux sur sa peau. « Ils ne mordent pas hein ? » demanda-t-il, sait-on jamais, en se rapprochant d’un hamster qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Hamtaro. Il ne pouvait plus attendre de les toucher. Il le prit délicatement dans sa main et le porta à son visage, le frottant contre sa joue. C’était une habitude qu’il avait prise depuis petit pour leur montrer son affection.



Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 29 Avr - 11:48

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
C'est bien la première fois que quelqu'un veut juste aider sans être payé, ça surprend tout le monde mais d'un point de vue positif. Je sais que mes parents seront gênés d'exploiter un jeune homme sans lui rendre en échange mais je peux toujours lui rendre service quand le besoin se fera sentir. « Merci. » Dis-je simplement en lui rendant son sourire, voyant bien que cela ravi mes parents. Ils ont tellement de boulot à eux deux qu'une paire de main en plus ne serait pas de refus. Un coup d'oeil à mes géniteurs et je les vois hocher la tête par approbation, acceptant volontiers l'aide de Masaomi. Suite à ça, je lui demande comment il connait notre refuge et il me répond que c'est sa soeur qui l'a découvert. Donc, il a une soeur. ça doit être bien d'avoir un frère ou une soeur, surtout pour ce genre de truc. Même si je n'ai aucun des deux, j'ai un meilleur ami qui remplace tout les frères du monde à lui tout seul. Je sais qu'on ne partage aucun lien de sang, mais celui du coeur est bien plus fort encore. Je voudrais bien qu'il remercie sa soeur mais je n'ose pas le dire, gardant seulement mon sourire.

Nous n'avons plus rien à faire autour de cette table, maintenant que les présentations sont faites et qu'il a proposé d'être volontaire, du coup je l'emmène ailleurs dans la maison. Ma mère ne nous retiens pas, elle chasse même gentiment l'étudiant qui termine par me suivre en dehors du salon. Le couloir mène à plusieurs portes à la fois, mais j'en sélectionne qu'une seule menant à une autre pièce, seulement aménagé pour les petits rongeurs. Les lapins étaient libres de bouger à leur guise, puisqu'ils sont plus gros que les autres mais nous laissons toujours les petits dans leurs cages pour ne pas les perdre ou les blesser. Bref, Masaomi peut ainsi se faire plaisir et observer chaque détail de cet endroit. Ce n'est pas extraordinaire mais je suppose que ça pourrait faire rêver plus d'un, surtout ceux qui n'ont pas le chance d'avoir autant d'animaux de compagnie.

« N-non ? Enfin, quelques uns oui. » Genre, quelques hamsters mordent mais c'est une minorité comparé aux autres qui sont calmes et gentils. Masaomi n'attendit pas tellement un avertissement pour prendre un hamster et le porter contre sa joue. Heureusement, ce n'est pas l'un de ceux qui mordillent. à mon tour, j'attrape un lapin qui venait de passer entre mes jambes pour le garder contre moi, baladant mes doigts sur son pelage beige et blanc, puis entre ses oreilles que je lisse délicatement. « Je suis con-content qu'ils te plaisent. » ça devient moins difficile de parler, sûrement parce qu'il m'inspire de plus en plus confiance. Pourtant, je dois lui dire un truc pour le « bénévolat ». « Tu sais... Si jamais tu as b-b-besoin d'aide un jour... » J'hésite un peu à lui dire, plus embarrassé qu'autre chose. « Demande-moi n'importe quoi en échange. » Ce sera ma façon de le remercier pour son aide et pour ne pas qu'il travail sans récompense. Je me doute qu'il aime les animaux, mais ça prend beaucoup de temps et d'énergie, autant lui redevoir d'une quelconque manière.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 29 Avr - 13:00

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il ressentit un pincement au cœur au moment où il mit les pieds dans le refuge. Il était jaloux de son aîné qui a vécu dans un endroit aussi idyllique. Lui qui n’a été entouré que d’immenses murs qui entourés des salles froides aux décors sombres. On lui avait internet les animaux de compagnies durant toute sa vie, de peur qu’ils ne bousillent les meubles et les tapis. Qu’est-ce qu’il aurait donné pour vivre ici ? Maintenant qu’il avait visité la salle des rongeurs, il en était en plus certain : cet endroit était fait pour lui. Tout en caressant la petite boule de poils qui était sur la paume de sa main il arqua un sourcil « Et qui sont ces ‘quelques uns ‘? » il regarda autour de lui, l’air perplexe. Il s’était déjà fait mordre par un hamster, et ce n’était pas drôle du tout. Pour rien au monde il voulait recommencer cette expérience. La douleur qu’il avait ressentie quand les incisives de la bête s’étaient plantées entre la chaire et l’ongle de son doigt était horrible. Il se rappelait encore de comment l’animal était resté accroché à son doigt et ne voulait plus le lâcher. Ses amis n’étaient pas là pour l’aider en plus, tous à terre en se tordant de rire. Il avait du garder un pansement sur son doigt enflé pendant plus de deux semaines. Il se tourna vers Reon, les lèvres pincées « S’il te plait, dis moi que t’arrives à les reconnaître. » Connaissant sa malchance innée, il avait des chances de se faire mordre.

Ses yeux s’illuminèrent à la proposition du jeune homme. « Vraiment ? » Il déposa l’hamster délicatement à terre -de toute façon, il allait pouvoir le reconnaître, il était le seul à avoir une tache blanche comme celle d’Hamtaro, et se rapprocha de lui, arborant le plus beau sourire dont il était capable. « Sais-tu jouer au basket ? » Il se pencha vers lui et se mit à caresser le lapin qu’il tenait entre ses bras. « Oshiete kudasai ! » Après tout, il avait entendu dire que la plupart des japonais se débrouillaient bien dans ce sport. De plus, il avait eu la chance de tomber sur un stagiaire dans un des domaines qui lui intéressait le plus : le sport. Il caressa une dernière fois le pelage luisant de l’animal avant de partir à la recherche de son nouvel ami qui s’était fondu parmi la masse d’autres hamsters. Au moment où il le trouva et tenta de le prendre, un de ses compères se précipita sur lui et lui mordit la main. Sous l’effet de la surprise, le jeune italien retira sa main en blasphémant dans sa langue natale. Il regarda sa main, du sang coulait dans l’espace entre son pouce et son index. Le trou causé par les dents du rougeur lui brûlait. Il se tourna vers son aîné, les yeux ronds « Est-ce que les hamsters ça se vaccine ???? »



Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 2 Mai - 17:24

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Depuis ma tendre enfance, j'ai toujours envié les autres enfants pour être téméraire et avoir le sang-chaud, alors que j'ai toujours été timide et renfermé. Je n'aurai jamais cru que quelqu'un puisse me jalouser à moi, qui ai vécu dans un refuge pour animaux abandonnés. ça n'a pas toujours été ainsi, mais je l'ai vu se construire doucement tout en apportant mon aide. Aujourd'hui, je suis fier du résultat et je serais fier de le reprendre plus tard, pour continuer ce que mes parents ont commencés. L'endroit plait bien à Masaomi, je me dis qu'il pourrait plaire à beaucoup d'autre encore. « Gustav. » Répondis-je en montrant une petite boule de poil blanche, mais plus grosse qu'un hamster normal, avec un morceau d'oreille en moins. « Il lui arrive de se battre avec les autres, c'est pour ça qu'il est enfermé tout seul à part. » La bête dormait dans un nid de paille, sans se soucier de nous. « Krystal, elle n'apprécie pas qu'on l'embête. » L'écureuil en question se balade librement sur la cage d'un autre rongeur, relevant son nez pour humer l'air mais sans s'approcher. Je lui montre ensuite un couple de souris blanche et un rat, eux non plus n'aiment pas qu'on les touche. Un léger rire m'échappe et je me retiens de nommer toutes les bestioles dans la pièce. « évidement. » Après tout, je m'en occupe dès que je suis ici. C'est la salle de repos quand je n'ai rien à faire d'autre, je peux m'y attarder quelques heures juste pour des caresses et des câlins, sans voir le temps s'écouler.

J'en revenais à notre deal, lui proposant mon aide dès qu'il en aurait besoin. Après tout, s'il se porte volontaire pour aider mes parents, je peux bien lui redevoir d'une quelconque façon. ça semble plaire à Masaomi et je souris timidement en voyant ses yeux billant d'intérêt. Basket ? Hm, c'est le sport de Sake mais j'ai déjà pratiqué à l'école. « M-mon meilleur ami était ba-ba... Basketteur! Je pourrais t'apprendre des trucs. » Je mesure peut-être un mètre soixante cinq mais je saute super haut! Masaomi peut compter sur moi, je connais quelques techniques pour gagner des beaux paniers. Masaomi est toujours après les hamsters quand l'un d'eux lui choppe la main, grimaçant à sa place tandis qu'il jure en italien. Ah, ça saigne! Affolé pour lui, je regarde rapidement autour de moi, constatant que je n'ai rien ici pour soigner. « N-non ! ça ne se vaccine pas... » Du moins, ils en ont pas besoin. Aucun d'eux ne sont porteur d'une quelconque maladie, il n'a pas à s'en faire sur ce point-là, mais ça n'empêche qu'il pisse le sang. « Attends m-moi là! Je reviens! » Dis-je précipitamment, filant vers la porte pour me rendre dans la salle de bain du rez-de-chaussée, où je prends la trousse à pharmacie d'un geste rapide et repars aussitôt vers la pièce où j'ai laissé Masaomi seul. J'ai toujours l'air inquiet quand je reviens, déposant le tout au sol, tandis que je lui fais signe de s'asseoir proche de moi. Y a de quoi faire dans la boite, coton, spray, crème, pansement, etc.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 7 Mai - 12:41

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Masaomi avait toujours vécu dans une demeure plutôt triste. Les meubles étaient des antiquités présentent dans la famille depuis des générations et les pièces immenses, bien que décorées et meublées, semblait étrangement vide. Malgré les différentes femmes de ménages et majordomes présents, l’endroit était toujours calme, presque inquiétant. Les seuls moments où on sentait qu’il y avait de la vie à l’intérieur étaient quand des invités venaient déjeuner ou dîner, ou encore quand il jouait du piano dans le salon. La plus part du temps, il restait dans sa chambre ou passait son temps dehors avec ses amis. Il a toujours préféré les petites maisons conviviales aux vieux manoirs occidentaux. Même si, en tant qu’étudiant en art, ces derniers étaient plus intéressants. Il essaya de mémoriser les petites boules de poils avec leurs noms tout en hochant la tête à chaque présentation. Il fut soulagé par le fait qu’ils n’étaient pas si nombreux que ça. Il pouvait facilement les éviter. De plus, la plus part étaient détachés du groupe de rongeurs. Il se sentait plus tranquille maintenant qu’il savait qu’il pouvait compter sur son aîné. Il n’empêche que les noms étaient amusants. Surtout celui de Gustav, qui lui allait plutôt bien. Il posa son regard sur l’hamster en levant un sourcil. Pour le jeune homme, chaque prénom invoquait une image précise de la personne. Gustav quant à lui sonnait plutôt gros boudin russe au sale caractère. La bête épousait à la perfection ce cliché.

Ravi de la proposition de Réon, il le remercia avec enthousiasme. « Bon, on se mettra d’accord du jour plus tard, d’accord ? » ajouta-t-il, excité comme une puce de pouvoir se défouler dans un nouveau sport, tout en recherchant la petite boule de poils rousse. Il eut une rapide pensée envers son meilleur ami basketteur, dommage qu’il ne l'était plus. Sûrement il faisait parti de ses personnes qui se reconvertissent facilement à autre chose. Il fit doucement quelques pas tout en regardant autour de lui, où pouvait se trouver Hamtaro. A peine se baissa-t-il pour atteindre le rongeur, avait-il eu le temps de comprendre la situation, qu’il se retrouva avec la main en sang et une douleur aiguë lui traverser tout le bras. Il se releva en blasphémant. Il avait du faire descendre tous les saints sur Terre à ce moment et même en inventer quelques uns. Cherchant du réconfort chez son aîné, il remarqua que celui-ci paniquait. Sa réponse n’aida pas l’italien, lui qui pensait que toutes les bêtes se faisaient vacciner.

Tout en tenant sa main blessée de l’autre, il vit Réon s’éclipser de la salle pour ensuite revenir avec une trousse de secours. Il s’assit à côté de lui, les joues cramoisies par la douleur. Lui qui en avait vécu de toutes les couleurs et sans fois pire, le voilà qu’il se faisait mordre par un hamster, soit l’animal le plus inoffensif et mignon existant sur Terre. Généralement, il supportait très bien la douleur. Mais quand ça venait d’une boule de poils qu’il considérait comme un compagnon adorable, le mal semblait s’amplifier par cent. Surtout quand il ne s’y attendait pas le moins du monde. Il donna sa main sanguinolente à son aîné qui se mit à le soigner. Il serra les dents au contacte du désinfectant avec la blessure. Si ses amis voyaient cette scène, il aurait honte jusqu’à la fin de sa vie. « Mais ça va hein ? Je ne vais pas me choper une maladie bizarre ? »


Inuzuka Reon
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ Mes messages : 1025 Yen (¥) : 158 Avatar : kim jinhwan (ikon) Schizophrène? :


kwon ji hyuk ft. jeon jungkook yanagi emrys ft. jae (day6) serizawa loukas ft. jung daehyun. yagyu berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yeoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Siam Raylai ft. bambam (got7) Wu Yulian ft. luhan Kamiya Yûgi ft. mino (winner) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon)


Age : 23 y.o Date de naissance : 07/02/1993 Métier : professeur de foot et réceptionniste dans un batting center. Année : j'ai eu mon diplôme à 21 ans. Résidant à : minato dans un loft d'une pièce avec une chambre mezzanine. Planning : Refaire le ménage chez moi ☥ parler sport avec sasuke, même s'il déteste ça ☥ sortir les chiens quand j'ai le temps et que je passe chez mes parents ☥ faire aimer les animaux à mon meilleur ami, tâche très difficile ☥ retenter de sortir en boite un de c'quatre ☥ cacher mes blessures ☥ prendre confiance en moi ☥ M'habituer au comportement de sakura ☥ gérer ma classe





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.




Navigation : bientôt dix piges que je n'ai plus vingt ans (présentation) ☥ j'ai pas l'temps mon esprit est ailleurs (liens) ☥ au fond j'crois que la terre est ronde (rps) ☥




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 9 Mai - 18:44

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Gustav, c'est particulier comme nom mais lire beaucoup de bouquin m'aide à trouver des noms à ces petites bêtes. En fonction de ce que je vois, mon imagination fait le reste et voilà le résultat. Un hamster grincheux et peu sociable qui se nomme Gustav. Masaomi a l'air de se repérer facilement parmi les bestioles et je suis bien content qu'il les apprécie autant que moi. Ce serait superbe qu'il puisse venir nous aider au refuge, surtout pour mes parents qui sont débordés et de plus en plus vieux. Puis, ça ne me dérange pas de lui apprendre le basket, même si je ne suis pas aussi doué que Sake. « Oui, d'accord. » ça ne peut que me ravir, et me gêné en même temps d'avoir un « rendez-vous » avec quelqu'un. J'ai toujours du mal quand on me donne une heure et un lieu, le genre de chose qui me fait stresser plus que les cours que je dois donner chaque jour. Mais ce n'est pas n'importe qui, c'est Masaomi. Certes, je ne le connais pas depuis longtemps, mais j'ai étrangement confiance en lui. à mes yeux, il n'a pas le profil du tueur et tant qu'il ne fait de mal à aucun animaux, ça me convient.

Sake a un passé compliqué. Si personne ne l'aurait accusé de fraude, peut-être qu'il serait un basketteur professionnel et qu'il serait même au states pour des stages ou rejoindre une célèbre équipe Américaines. Mais y a toujours des rageur pour mettre des bâtons dans les roues et briser des rêves, des carrières. Je voudrais tant l'aider à remonter sur le podium, mais il refuse ne serait-ce que discuter d'un quelconque sport et même si je ne dis jamais ce que je ressens par rapport à cela... ça me fait affreusement mal de le voir détruit à ce point. Entre temps, l'affreux hamster mordit la main de Masaomi qui injuria tout les cieux et la galaxy entière. En voyant le sang, j'ai rapidement perdu mon sang froid et la panique m'a gagné. Non, les rongeurs ne se vaccinent pas, en tout cas pas les hamsters. Il ne me faut pas une minute de plus pour filer chercher de quoi le soigner et revenir aussitôt vers lui, une trousse de soin dans les mains.

Ce n'est sûrement pas la fin du monde mais ça ne doit pas être agréable non plus. Je peux comprendre pour l'avoir vécu que cela fait sûrement très mal, bien que ce ne soit pas une grosse blessure. La boite ouverte, je prends ce qu'il faut pour soigner la main de Masaomi, appliquant un spray désinfectant sur la morsure à deux reprises. Une fois pour la nettoyer et une seconde pour bien imprégner le produit. « Normalement non. Ils sont saints... Tu-tu n'as rien à craindre. » Je suppose ? Mais je ne préfère pas énumérer des possibles maladies, si jamais l'hamster n'est pas saint comme je semble l'affirmer. La blessure désinfectée, je colle un pansement dessus et lui rends sa main. « ça devrait le faire. » Un sourire et je range les affaires dans la boite, attendant de voir si Masaomi s'évanouit ou s'il tient le coup.


❝si on a tous une place, tous un rang❞

j'ai pas dû recevoir leur putain de plan. allez leur dire que c'est plus marrant. j'aimerai bien comprendre l'truc maintenant. c'était censé durer juste un temps. × BY LIZZOU

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 25 Mai - 22:34

Un refuge pour un nuage.



Tenue✟
Il laissa son aîné désinfecter et panser sa blessure sans broncher, rassuré par le fait qu’aucune des bêtes n’était porteuse d’une quelconque maladie. Plus de peur que de mal. Une fois qu’il en avait terminé avec sa main, il la fixa en serrant et desserrant le poing. Il ne se serait pas soigné aussi bien lui-même. Il ne sentait plus qu’un léger picotement au moment où il bougeait ses doigts. « Merci beaucoup. » dit-il en lui adressant un sourire pendant qu’il remettait tout dans la boîte. Regardant le pansement d’un air amusé, il ajouta « Mignons les petits cœurs. » Il n’en avait jamais vu avec des motifs pareils. Il ne comprenait pas l’utilité d’y ajouter des petits dessins surtout qu’ils ne servaient qu’à couvrir une blessure et sans plus. Et puis, ceux-là ne coûtaient pas plus cher que les autres ?

Il se leva et tendit sa main pour aider son aîné à se relever. L’envie de rester auprès des rongeurs lui était soudainement passée. Il avait toujours la malchance qui décidait de venir le coller dans ces moments là. Ce n’était pas la première fois que ça lui arrivait et sûrement pas la dernière. En regardant du coin de l’œil les hamsters grouiller sur le sol, il se demanda lequel était le psychopathe qui l’avait mordu il y a quelques minutes. Tout s’était passé tellement vite qu’il n’avait pas vu la couleur de ses poils. Au moins pour la prochaine fois il aurait pu éviter tous ceux qui étaient d’une certaine couleur. « Il n’y aurait pas un autre endroit à visiter …? » demanda-t-il, légèrement hésitant. Une seule blessure lui suffisait amplement. De plus, avec ses études, les mains étaient les membres à protéger à tout prix. Heureusement que ce n’était pas grave. Il n’était pas pressé de devenir ambidextre.

Il prit l’initiative de sortir le premier de la salle en faisant attention à ce qu’aucun animal ne puisse sortir après lui. Une fois dans le couloir il regarda autour de lui, remarquant que la maison était plus grande que prévue. Elle ne donnait pas cette impression depuis le jardin.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 12:32
 

Au refuge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» SAXO X CANICHE 13 ANS REFUGE FERME BIENTOT (25)- ADOPTE
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-