AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The police are behind us ▬ Eru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 22 Sep - 9:15

     

The police are behind us

Miura Eru ▬ Baek Min Ha


Une bonne petite journée, en ce beau week-end ensoleillé pour encore une fois passer au chose sérieuse et faire un peu de street art. J'ai dessiné un petit croquis la veille pour savoir à peu près ce que j'allais faire, je décidais de faire un tigre très coloré, pour donner un peu de vie à ce petit monde tout triste par x nouvelle. J'étais dans une de ces petites ruelles qui étaient assez visible mais où on était tranquille. A vrai dire je ne savais pas vraiment si c'était une ruelle ou pas, peut-être juste un cul-de-sac Je sortais mes bombes de peintures, mes chiffons, enfin tout mon matériel... Je commençais à faire les contours en noir avec précision, toujours bien concentrée sur ce que je faisais comme à mon habitude. Je me loupais quelques fois mais j'arrivais à vite reprendre pour que ça donne toujours le même résultat. Je lâchais quelques soupirs pour rester toujours un minimum concentré et surtout parce que les contours c'est pas ce que je préférais, même si j'aime faire du street art, il y a quelques trucs qui ne sont pas ma tasse de thé. Quelques voitures de police passaient devant la ruelle mais rien de vraiment très alarmants pour que je prenne mes jambes à mon cou. Ca ne m'était jamais arrivée et heureusement d'ailleurs, mais si un jour ça arrive il faudra que je cours un peu plus vite qu'à mon habitude et faire marcher mon cerveau pour échapper à ces flics.

Souvent quand je faisais du street art comme ça, pas mal de gens se baladaient et regarder ce que je faisais, des fois c'était que quelques minutes et des fois c'était pour une heure ou deux. Je comprends pas les gens qui s'y intéressent de loin, me regarder peindre pendant une heure ou plus, je vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire pour les gens qui ne sont pas passionnés.
Quelques heures passaient et c'est justement à ce moment là que je remarquais une fille un peu plus âgées que moi, la vingtaine je dirai, trainer dans le coin. Étant donné que je venais juste de finir les contours et que je voulais un avis extérieur, je l'interpelle avec un grand sourire:

- Hey! Qu'en penses-tu? C'est que le début mais...

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que je remarquais deux policiers se dirigeaient vers nous. Je ramasse vite fait mon matériel et je me mets à courir le long de la ruelle. J'aurai espéré que ce moment n'arrive jamais, mais bon, on échappe pas à son destin. Les policiers criaient que je revienne mais même pas en rêve les gars, comme si j'allais me laisser faire.



   (c)LOKIA

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 23 Oct - 12:52

     

The police are behind us

Miura Eru ▬ Baek Min Ha


Eru pensait sincèrement passer un week-end tranquille, loin du stress que pouvait lui causer les cours et ses jobs à mi-temps. Le refuge l’avait appelé pour lui annoncer qu’il n’était pas nécessaire qu’elle vienne travailler aujourd’hui, la blonde en profita pour s’aventurer dans les rues de Tokyo. Des rues qu’elle connaissait à connaître par cœur. Son sens de l’orientation lui permit d’esquiver la foule qui occupait la rue principale. Elle se retrouvait à slalomer dans les petites ruelles qui entouraient la rue principale. Son attention fut attirer vers une jeune femme qui graphait paisiblement sur le mur d’un bâtiment. Déconcerté, Eru s’arrêta afin de l’observer. La blonde n’était pas une citoyenne exemplaire mais elle savait pertinemment que ce que faisait la jeune femme devant elle était interdit par la loi.

Lorsque cette dernière lui adressa la parole, elle fut surprise. Eru ne s’attendait pas à ce qu’on lui demande son avis. Cependant, lorsque la phrase de la brune s’interrompu, Eru haussa les sourcils. Ce n’est qu’à cet instant qu’elle entendit les policiers arrivés vers elle. Son interlocutrice était déjà en train de courir au loin. Eru se dépêcha de la suivre, le cœur battant à cent à l’heure. Elle n’avait pas l’habitude d’avoir des problèmes avec la justice. Non, elle n’avait jamais eu de problème avec la justice et ce n’est pas aujourd’hui que ça commencerait.

Elle suivit la jeune fille jusque dans une ruelle, le visage rougit par l’effort qu’elle venait de faire. Lorsque la police passa devant la ruelle sans se douter qu’elles y étaient, Eru lâcha un rire. Elle explosa de rire, plus précisément. Tout le stress qu’elle avait accumulé les cinq dernières minutes retombait. Son corps tremblait, sa respiration était irrégulière. Elle jeta un coup d’œil furtif à la personne à côté d’elle : « J’ai beaucoup aimé ton graph, pour répondre à ta question ».



   (c)LOKIA

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 9 Nov - 16:21

     

The police are behind us

Miura Eru ▬ Baek Min Ha


Bien évidemment j'ai laissé mon œuvre en plan, franchement des fois je me dis que j'ai un peu beaucoup la poisse. Il fallait que ces policiers, alors que j'étais tranquille et bien concentrée, viennent me déranger. Je ne m'arrête pas à ça, je vais quand même y retourner d'ici quelques jours, il faut bien que je finisse tout de même. La fille a qui j'ai commencé à parler me suivait, en même temps qui aime des policiers mal polis qui peuvent te mettre des menottes en moins de deux ? Personne, c'est bien ce que je pensais.
Arrêté dans une ruelle pour semer les policiers la fille qui me suivait était essoufflée et commença à rire.C'est ça quand la pression redescend, personnellement tout va bien je reprends vite ma respiration, j'ai un cœur de sportive, en même temps quand on fait entraînements avec Yûtarou on a intérêt. Quand elle me complimenta sur mon graphisme, un grand sourire apparut, ça fait du bien de recevoir des compliments. Je l'aime bien cette fille, elle m'a l'air gentille et plutôt inoffensive.

- Merci, moi c'est Baek Min Ha. Je suis désolée de t'avoir entraîner là-dedans je ne pensais pas qu'ils allaient arriver si vite.

C'est justement à ce moment là que les policiers reviennent, quand on parle du loup... C'est sans doute le rire de la jeune fille qui a dû les attirer. Je lui pris vite fait la main et couru en direction inverse des policiers. On arrive sur une route centra le et sans faire attention je traverse la route, évidemment des voitures roulaient et j'entendais très distinctement les klaxons et le mécontentement des personnes. Tant qu'on est pas morte tout va bien. Oui j'ai pas trop réfléchi quand je suis sortie de la ruelle, j'ai été tout droit. Au bout de la rue il y avait de grande poubelle publique, évidemment le seul réflexe que j'ai quand je vois que les policiers ne sont pas encore arrivés c'est de me jeter dedans, j’entraîne la blonde avec moi, je referme la poubelle puis lui murmure :

- Encore désolée c'est la seule idée que j'ai trouvé, j'espère que ça va marcher....

Je repris ma respiration rapidement et me retiens de rigoler, je suis dans une poubelle avec une inconnue en train de semer des policiers. Tout ça est vraiment hilarant quand on y pense.



   (c)LOKIA

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 14:47
 

The police are behind us ▬ Eru

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Italian police probe Vatican bank officials
» Wouyyyyy Mouvement étudiants: Après le haut ton, c'est le bâ-ton dit la police
» Entre l'autorité jucidiaire et Police judiciaire
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Mario Andresol parle de la 18e promotion de police
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-