AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 guess who went outside today (feat. oh jun min)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 15 Aoû - 0:52
PRIDE PRIDE PRIDE

"And of course I’m still here
waiting for you to look at me Δ Alex Dimitrov  




Yulia et Jun Min, c'est comment dire... Fini. Non, ils ne sont pas ensemble, ils n'ont jamais étés ensemble en tant que couple. Mais ils étaient amis proches. Et par pure fierté, les choses ne se sont pas arrangées bien qu'ils aient probablement oubliés la raison du conflit. Des idiots tous les deux, Yulia la première, pour mettre le feu dès qu'elle en a l'occasion et puis Jun Min pour ne pas non plus essayer de l'éteindre. Cela dure depuis un moment maintenant. Dieu seul sait combien de temps cela durera, si ça durera pour toute une vie. Il vaut mieux ne pas trop parier ni sur les réconciliations, ni sur un autre round sur un ring de boxe imaginaire. Jun Min est une source de beaucoup de stress pour Yulia, elle ne veut pas s'excuser mais elle a terriblement envie d'aller le voir et lui reparler comme avant.


Elle fini son caramel machiatto en y pensant, ce qui lui donne un goût légèrement amer. La décision pour aujourd'hui sera non ; non, elle n'ira pas le voir. "Et puis, je n'ai pas besoin de qui que ce soit pour vivre après tout". Ce sont les maîtres mots de sa vie depuis toujours. Elle traverse les couloirs et ne peut enlever son visage de sa tête. Elle fini par bousculer quelqu'un et faire tomber ses nouvelles créations par la même occasion. Tandis qu'elle ramasse ses affaires, elle relève la tête vers la personne en question ; Jun Min. Un rire à peine audible s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle détourne le regard. Un rire mauvais pour sûr.


Yulia - C'est pas possible... Tu ne pouvais pas faire plus attention ? Un soupir quitte ses lèvres Vraiment d'une maladresse...


Quand on vous disait qu'elle n'arrangeait rien. Doucement, elle le pousse pour ramasser ses précieuses créations. Vu comme ça, ils ne sont pas prêts de se réconcilier.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 15 Aoû - 9:36


Guess who went outside today.
bae s. yulia + oh jun min


Les journées de Junmin semblaient plus joyeuses, sa tête des mauvais jours se faisait rare. Et pour cause, il ne restait pas éveillé toute la nuit à maudire ses insomnies, et son humeur en était largement altérée. Oh, il ne perdait pas cette face fermée et neutre qu'il affichait dès qu'une quelconque personne pouvait l'apercevoir. Un rayon de soleil n'éclairait pas toute son existence, mais il ne se plaignait pas. Il avait enfin un peu de lumière blanche dans cette obscurité. Mais aujourd'hui semblait être un meilleur jour que les autres, sûrement parce qu'il s'était réveillé, Ying épousant parfaitement la forme de son corps, sa tête posée à l'emplacement de son cœur, ses mains effleurant sa peau nue, lui provocant des frissons agréablement insoutenables.

Alors il s'était rendu à l'université, sûrement un peu moins renfermé que les précédents jours qui défilaient sans une once de changement. Son pas semblait plus rapide et moins pesant, et son sang dans ses veines battait de plus en plus à mesure que les minutes et les heures passaient inlassablement sur le cadran de sa montre. Oh, ce qu'il était pressé de retrouver son amant, lui qui vivait enfin l'histoire d'amour qu'il méritait, à croire que tout ceci n'était qu'une trop belle illusion.

Pourtant, la masse qui heurta son corps n'était certainement pas une illusion. Il se sentit légèrement partir en arrière, mais retrouva rapidement son équilibre. Instinctivement, et parce qu’il était dans un bon jour, il s’accroupit également pour ramasser les feuilles qu’il avait contribué à faire tomber sur le sol. Il allait s’excuser, mais une voix l’interrompit. Il releva les yeux, et comprit. Ah, forcément qu’il fallait qu’il tombe sur elle. Après tout, c’était trop beau une journée comme celle-ci. Un air blasé s’installa sur son visage, alors qu’il se laissa tomber sur les fesses après qu’elle l’ait gentiment écarté. Il leva les yeux au ciel, bon sang n’allait-elle pas se taire ? « Ah ? C’est de ma faute maintenant ? » Il laissa échapper un soupir moqueur. « Dis la fille qui a fait tomber ses merdes. » On dit que l’humeur d’une personne change très vite, et bien voilà. En un clin d’œil, Junmin était passé d’un truc qui se rapprochait légèrement à de la joie à de l’énervement. « Dans le genre chieuse, y’a pas mieux que toi. » dit-il alors qu’il s’était relevé, époussetant son pantalon.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 15 Aoû - 12:45
SORRY NOT SORRY

"And of course I’m still here
waiting for you to look at me Δ Alex Dimitrov  





Difficile de croire qu'ils ont étés amis auparavant n'est-ce pas ? Pourtant cette époque a bel et bien été réelle. Maintenant il n'en reste plus rien ; incapable de se dire simplement bonjour, de vrai gamins tous les deux.


Yulia - Si tu avais regardé où tu allais, tu m'aurais vu


Sous entendu que la jeune femme ne passe pas inaperçue, c'est un peu évident non ? Doucement, elle passe la main dans ses cheveux et tire une des feuilles dans la main du jeune homme en l'agitant comme si dans la main du concerné elle s'était salie. Un air soudainement ennuyé s'installe sur le visage de Yulia mais sans prévenir l'expression de son visage change. Il sait à quel point la mode est importante pour cette demoiselle. Une expression à la fois surprise et légèrement en colère se dessine sur son visage l'espace de quelques secondes, mais elle prend sur elle et alors fini par dire amusée ;


Yulia - Visiblement, tu passe avant mes créations dans cette catégorie là elle lâche amèrement tout en continuant à ramasser celles-ci.


Elle relève les yeux vers lui quand il la qualifie de chieuse. Son regard a l'air neutre, mais lui sait pour l'avoir bien connue que si un regard pouvait tuer, il vaudrait mieux que celui-ci s'éteigne. Un faible sourire vient le remplacer ;


Yulia - Oh Jun Min, est-ce que tu essaierais de faire de l'humour ? Te réorienter en Arts du Spectacle peut être ? Laisse moi te dire que tu manque sérieusement de talent. J'ai ris à tes pires blagues histoire que tu ne te sente pas seul ! C'est faux. Mais elle continue en ajoutant d'un air faiblement amusé Voila à quel point c'était grave !


Non, vu sous cet angle, les réconciliations sont bien loin, sur une planète encore inconnue.

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 15 Aoû - 19:01



Lorsqu’il l’apercevait dans son champ de vision, et que les remarques cyniques brisaient l’air entre eux deux, il se demandait bien comment ils avaient fait pour être amis auparavant. Et ce qui avait déclenché cette distance entre eux, cet air pesant qui s’installait dès qu’ils se retrouvaient à 10 mètres l’un de l’autre. Il ne savait plus de quand cela datait, il n’en savait plus la raison, les souvenirs de leur amitié étaient même devenu flous. « Je regardais, c’est toi qui est centré sur toi même que tu ne vois pas le monde autour. » Il lâcha brusquement la feuille alors qu’elle essayait de lui arracher, frottant sa main sur son pantalon comme si lui aussi avait été sali par ce contact. De vrais gamins, comment peut-on être aussi puérils passé vingt ans ? Et pourtant, ce n’était pas comme s’ils semblaient s’en formaliser.

Oh, il l’avait cherché et pourtant il se sentait vexé par sa réponse. Et même s’il était habitué à ces scandales qu’elle ne pouvait s’empêcher de semer dès qu’elle le croisait, certaines paroles, aussi futiles soit-elles, ne passaient pas. « Oh, c’est bien la première fois que je passe avant tes créations. » répondit-il, sarcastiquement. Junmin était plutôt du genre discret dans la foule, et pourtant en présence de Yulia, ce devait bien être les seules fois où il se laissait aller, haussant la voix, ne mesurant pas ses paroles. Il n’hésitait pas à ramener des sujets de sa propre vie pour mettre en tort la jeune femme en face de lui. Les étudiants de l’université qui assistaient à ce genre de scène et qui connaissaient un petit peu Junmin savaient bien que c’était les seuls moments où ils l’entendraient parler aussi longtemps.

Il haussa un sourcil devant le regard vénéneux de Yulia. Si elle croyait lui faire peur avec les éclairs qui sortaient de ses yeux, elle avait tort. Il ne faut pas oublier qu’ils se sont connus, assez bien pour ne plus avoir peur des réactions de l’autre. Et la haine que Yulia semblait lui vouer ne lui faisait rien, excepté quelques frissons dans le dos mais il se gardait bien de les montrer. Il s’appuya contre le mur derrière lui, les bras croisés sur le torse, observant de haut la jeune femme. Il fut pendant un court instant déconcerté par ses paroles, cherchant une réponse tout aussi cinglante. Mais il finit par hausser les épaules, et il répondit de sa voix neutre, totalement indifférente, bien qu’une légère pointe de colère y trônait. « J’étais tout à fait sérieux. » Il se décala du mur, faisant un pas vers Yulia, puis un autre, la surplombant. « T’as pas fini de te ridiculiser un peu ? À croire que t’aimes ça. » Un rictus tordait ses lèvres en un sourire moqueur alors qu’il l’affrontait du regard.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 16 Aoû - 1:44
OMG

"And of course I’m still here
waiting for you to look at me Δ Alex Dimitrov  







Yulia - Centrée sur moi même, elle rit doucement Tu parles...


C'est le cas, parfois elle ne fait pas attention, parfois elle pense fashion, elle pense mode, elle pense couture, haute couture. C'est une vraie distraction, c'est sa vie après tout. Seulement, parfois elle ne voit rien d'autre que ça. Mais vous savez, avec une fierté pareille, est-ce que vous imaginez qu'elle admettra le contraire ? Non, vous avez raison, ce genre de choses n'arrivent pas.


Pourtant, elle sent bien qu'il touche un point faible quand il parle de ses créations et de lui mais aussi de leurs relation. C'est si simple de s'envoyer des pics mais quand ça devient sérieux, il n'y a plus personne qui ne veut être là. Pas elle en tous cas. Mais est-ce qu'elle va montrer pour autant qu'elle ne se sent pas bien ? Non, ce genre de chose n'arrive pas non plus.


Yulia - "Je, moi, moi, moi".


Un soupir quitte ses lèvres. Elle sait à quel point une relation peut être brisée à cause d'un travail un peu trop acharné pour atteindre ses rêves. Kaien et elle se sont séparés pour cette raison. Elle a rompu soudainement. Mais malgré tout ils ont réussi à rester en plus ou moins bons termes. Mais pour ce qui est de ces deux là ... Elle le dévisage de haut en bas puis, un rire mauvais lui échappe ;


Yulia - Comment, toi tu parle de ridicule ? Le fait de se trimbaler avec ces horreurs sur toi te fais te sentir confident ? Honnêtement, tu te sens confiant là ? Je ne l'utiliserait même pas pour faire partir la poussière. Un soupir quitte ses lèvres alors qu'elle reclasse ses créations lançant d'un ton distrait Non je retire ce que j'ai dis, les Arts du Spectacle vu sous cet angle, c'est tout à fait pour toi ! Ringardissime.


Elle secoue doucement la tête. Elle vient de le qualifier du mot interdit. Même la concernée commence à se repasser la scène dans sa tête, histoire d'être sûre qu'elle lui a vraiment dit ça, qu'elle... Elle croise cela dit les bras et ne détourne pas le regard pour autant.

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 14:51



Il leva les yeux au ciel. Il savait qu’il avait raison, elle était bien trop centrée sur elle-même, sur sa passion, au point de ne pas regarder là où elle met les pieds. Et qu’elle le nie ou non ni changera rien. Elle l’énervait, avec ses remarques inutiles. Pourquoi restait-il ici à lui parler, alors que cela ne servait strictement à rien, la discussion enflammée sera la même que les autres, ils se quitteraient, énervés de s’être croisé dans ce campus qui est pourtant énorme. Si leur relation s’est brisé dans d’aussi mauvais termes, c’était bien parce que la jeune femme était bien trop concentré sur elle-même et sur sa passion, ne laissant plus de place dans sa vie pour une autre personne. Junmin en avait fait les frais, alors qu’elle était une des seules personnes avec qui il s’entendait bien.

Junmin aurait du savoir, qu’elle s’attaquerait à la manière dont il était habillé. Il avait subit ses remarques, tout de même un peu plus gentilles que celle qu’il entendait maintenant, pendant de longs mois. « C’est tout ce que tu trouves à dire Yulia ? Tu t’rend compte que t’es en train de m’attaquer sur ce que je porte, mais putain change un peu de disque. » Il grinça des dents, son poing se refermant sur lui-même. « T’es vraiment pitoyable, Yulia. » Il s’approcha, se postant juste devant elle. Il la surplombait de toute sa hauteur alors qu’il était debout et elle accroupit par terre. « Dans ce cas là, on devrait le faire ensemble, j’suis peut-être ringard dans ma façon de m’habiller, mais t’es bien pire niveau personnalité. » Ils étaient enfin à la même hauteur, ou presque, Yulia s’étant redressé. Junmin soutint son regard, ne le lâchant pas une seule seconde. Il ouvrit la bouche, et pesa bien tout ses mots. Ça lui brûlait la gorge de dire ça, car tout ce qui l’animait était la colère et la tension qui jonglaient entre eux deux dès qu’ils se croisaient. « J’me demande même comment j’ai pu t’apprécier. » Junmin était énervé, Yulia ne comprendrait donc jamais qu’elle ne peut pas remplacer des amis et son petit-ami par la mode. Ça finira par la bouffer de l’intérieur, et Junmin en sait quelque chose. Et ça l’énervait encore de s’apercevoir q’il n’arrivait pas complétement à se détacher de Yulia, qu’il s’inquiétait un petit peu pour elle.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 24 Aoû - 23:22
OH OH...

"And of course I’m still here
waiting for you to look at me Δ Alex Dimitrov  









Yulia est le genre de personne à avoir raison même quand elle a tors. N'essayez pas de négocier avec elle, c'est juste comme ça.


Yulia - Je changerai de disque quand tu jetteras ces horreurs à la poubelle.


Et c'est une façon pour elle d'éviter de dire que ça fait des mois qu'elle prend sur elle pour ne rien dessiner pour lui. Des fois, elle se met à gribouiller des dessins avec Jun Min et dès qu'elle réalise ce qu'elle fait, elle s'arrête automatiquement. Elle le regarde avant de doucement secouer la tête ;


Yulia - Oh parce que tu pense que tu-


Elle n'a pas vu venir la phrase suivante. Pile dans le mile Oh Jun Min. La jeune femme pince doucement ses lèvres, il n'aurait jamais du dire ça. Elle s'assied à même le sol et commence à retirer ses chaussures à talon. Yulia n'a jamais fait ça ; elle n'aime pas se salir, elle est tellement maniaque, tellement... Le contrôle est une chose indispensable pour la jeune femme. Mais visiblement, Jun Min est allé trop loin. Est-ce qu'elle va le poignarder avec ses précieuses chaussures ? Est-ce qu'elle va le frapper ? Seul Dieu sait ce qu'elle avait l'intention de faire, mais quelques étudiants la séparent du concerné et elle lui balance une de ses chaussures qui cogne au niveau de son épaule.


Yulia - Alors ça, tu n'avais pas le droit ! Elle lui balance alors l'autre chaussure mais le manque de très peu. Et quand elle s'approche, on lui bloque le passage, alors elle parvient juste à aggriper la chemise de Jun Min Excuse toi, excuse toi tout de suite ! Et même essouflée, quelques secondes plus tard... Retourne te rhabiller avant de me parler comme ça ! ... Et toi... Tu as intérêt de me lâcher tout de suite ! Tu vas froisser ma chemise Hervé Leger !

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Aoû - 18:23



Il haussa les sourcils, ne portant aucune valeur aux paroles de Yulia. Et s’il voulait porter « ces horreurs » einh ? C’était son choix, il y avait bien longtemps que Junmin avait arrêté d’écouter la jeune femme, ça lui donnait un mal de crâne horrible et il n’en dormait pas pendant trois nuits. Et pourtant, il se retrouvait au beau milieu d’un couloir de l’université à se disputer avec elle. Que le monde était mal fait. Il aurait peut-être du se taire, éviter que cette phrase ne franchisse la barrière de ses lèvres pour se répercuter sur les oreilles de Yulia. C’était complétement faux, il ne regrettait pas vraiment d’avoir été son ami. L’une des seules véritables amies qu’il avait eu, mais apparemment ça n’avait pas été la même chose de son côté. La valeur d’une amitié n’était pas aussi forte que la valeur de la mode pour Yulia.

Junmin la regarda, s’interrogeant sur le comment du pourquoi elle retire sa chaussure à talons. Mais il fit bien vite deux pas en arrière lorsqu’il la vit débouler vers lui, tenant la chaussure fermement dans sa main, prête à le poignarder. Deux élèves qui étaient là depuis le début l’arrêtèrent dans son élan, posant leurs mains sur ses épaules, s’interposant entre Junmin et elle, bien que cela soit risqué. « Va pas abimer ta chaussure pour lui. » dit l’une. « Fais pas de conneries, tu vas le blesser. » dit l’autre. Junmin se reçut tout de même la chaussure sur lui, touchant son épaule. Il grogna, se penchant pour ramasser la chaussure. « Bah, alors ? On abime sa belle chaussure pour quelqu’un comme moi ? » Il insista sur chaque mot de la phrase, un air moqueur au visage. Tout ça tournait bien trop vite au scandale. Junmin savait qu’il n’avait pas le droit de dire une telle chose, d’autant plus qu’elle n’était pas vrai. Et pourtant, c’était comme s’il se sentait soulagé. Il faisait du mal à Yulia, elle s’était sentie vexée, peut-être attaquée par cette phrase, et Junmin ne s’en sentait pas plus coupable. Son pied gauche recula légèrement quand elle lui agrippa le col de son haut, mais le reste de son corps ne bougea pas pour autant. Il n’allait tout de même pas perdre la face contre elle. Il lui agrippa le poignet et le tira en l’air, libérant son haut de sa prise. « Peu importe comment j’suis fringué, j’ai encore le droit de te dire ce que je pense. J’ai aucun ordre à recevoir de toi. » Un rictus de mépris s’installa sur son visage. « Regarde, même dans un moment comme ça tu penses encore à tes fringues. C’est pas étonnant que je ne puisse plus te supporter. Tu me donnes tellement mal à la tête. » Il lâcha son poignet, la repoussant violemment de lui. Il remit correctement son haut, les coutures au bon endroit sur les coutures, il l’aplatit là où sa main l’avait froissé, et il fourra ses mains dans ses poches. « Si tu pouvais dégager, j’en ai assez entendu pour aujourd’hui. » Il aurait pu se contenter de tourner le dos et de partir, mais inconsciemment, il ressentait ce besoin de lui parler, encore, au combien sa tête lui faisait mal à l’entente de sa voix. Il devait être masochiste dans le fond, le Junmin.
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Sep - 19:37
MILAN FASHION WEEK

"And of course I’m still here
waiting for you to look at me Δ Alex Dimitrov  







Dire qu'il a dépasser les limites serait exagéré pour certaines personnes ; mais pour Yulia qui a été amie avec lui c'est le mot juste pour qualifier la situation qui malheureusement ne s'améliore pas du tout. Bien qu'elle ait de la patience, il y a des choses qu'elle n'acceptera jamais d'entendre. Puis c'est elle la reine du sarcasme non ? C'est vrai qu'elle tient beaucoup à certains vêtements, mais la situation lui fait oublier le prix il faut croire. Les éternels valets de Yulia qui la suivent en gardant leurs distance leurs ramènent ses chaussures et elle prend sur elle pour ne pas recommencer. Tente de retrouver sa respiration normale, mais un rien pourait la contrarier à ce stade. Marche du côté opposé à Jun Min, repoussant les mains qui tentent d'arranger ses vêtements ;



Yulia - Laissez... Je vous ai dit de laisser ça !



Elle se retourne alors rebroussant le chemin avant de lancer ;


Yulia - Moi égoïste ? Je ne suis pas allée à la fashion week de Milan à cause de toi ! J'ai menti quand j'ai dis qu'elle était annulée, on n'annule pas une fashion week comme ça, sombre ignorant ! Tu étais tellement malade ce jour là que je ne pouvais pas juste prendre l'avion et partir.



Elle ajuste ses vêtements sans un mot. Tout ça semble difficile à croire mais c'est bien réel et quelques fois, elle le regrette un peu. La mode c'est toute sa vie après tout, elle lui a consacré tant de temps. Impensable de faire comme si c'était insignifiant.


Yulia - Et puis de quel droit est-ce que tu me donnes des ordres espèce de sale gosse mal habillé ! Je ne partirai pas avant que tu as fichu le camp d'ici, c'est mon couloir après tout.

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 19 Sep - 23:49



Tout ça, son comportement, sa voix, commençait sérieusement à l’agacer. Pas besoin de la connaitre depuis plusieurs années, même un aveugle aurait remarqué dès les premiers minutes que seuls ses vêtements de marques et ses créations de mode avaient de l’importance pour elle. À chaque fois que Junmin avait le malheur de l’apercevoir à l’autre bout du couloir, elle traînait toujours derrière cette bande de larbins qui lui lèchent les bottes et lui repassent ses vêtements dès qu’elle lève le petit doigt. Ils ne valaient vraiment pas mieux qu’elle, et Junmin avait cette forte envie de leur foutre à tous un poing dans la figure. Mais restons civilisé, pour l’instant.

Les mains eurent à peine le temps de se fourrer dans les poches de son jean, que son corps se stoppa à l’entente des paroles de la jeune femme. Il ne se rappelait plus exactement de ce jour là, ou peut-être que si mais il ne voulait juste oublier qu’elle avait tout de même fait des choses pour lui. Que par moment, elle l’avait placé au dessus de la mode. Peut-être était-ce leur entêtement qui les avait rapproché et éloigné, car Junmin n’était pas prêt à reconnaître cet effort passé de la part de Yulia. « Je t’avais jamais demandé de rester auprès de moi. J’avais pas que toi dans ma vie, t’sais. » Tout ceci allait surement trop loin, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. C’était plus fort que lui, retrancher Yulia, la faire passer pour la merde qu’il avait eu l’impression d’être alors qu’une amitié les reliait encore. Mais il exagérait, avec conscience. Il était sur que Yulia hausserait encore la voix après sa réponse. Ou alors, juste un signe d’exaspération, d’agacement. Mais elle ne laisserait pas passer cette phrase à coup sûr, et il s’en réjouissait. Tout ça était tellement tordu, il ne cherchait plus à comprendre, comme beaucoup d’autres choses.

Il croisa les bras, et un rire ironique s’échappa de sa gorge. Il faillit s’étouffer dans son geste, mais toussa pour faire passer la gêne. Il s’approcha à nouveau de Yulia. Il se donnait en spectacle, et il haïssait ça, mais il ne pouvait juste pas se résoudre à ne rien dire, à se laisser faire devant la jeune femme. « Attend, tu t’fous du monde ? » Il écarta les bras, montrant le couloir, dévisageant un instant les personnes ici avec un regard. « T’vois marqué Yulia quelque part ? Arrête d’te prendre pour une reine un peu, parce que je t’assure que t’as absolument rien d’une reine » lui cracha-t-il au visage, tout en insistant sur le ‘absolument’.
©TENNESSEE.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 17:15
 

guess who went outside today (feat. oh jun min)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» What 's the date today ?
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» 'Don't care 'bout what you guess - Tallu'
» | Aipom | La joie réside dans le bonheur de vivre | Feat Kristen Bell | Finished =)
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-