AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 livraison express. /w. june

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 25 Sep - 21:17
listen, just, listen.
june ✧ shôji.
tenue


Le travail, c'est exténuant.

Croire que j'allais pouvoir m'en sortir indemne en cette fin de semaine étais un faux espoir, puisque, après ces longues heures de travail réalisé au sein de l'école, mais aussi, de l'hôpital, voilà que j'avais bien de nombreuses autres responsabilités. Ainsi était faite la vie d'une jeune homme souhaitant au plus vite dénouer le moindre lien qui semblait le retenir attacher à sa propre famille. Ou tout du moins, ses géniteurs. « Shôji, ici, Shôji, là-bas, fais-ci, fais ça, encore, et toujours. » Cela en devenait bel et bien lassant. Des journées répétitives qui ne semblaient en aucun cas parvenir à m'ôter cette simple idée que ma petite vie semblait être fortement ennuyante. Mise à part, peut-être, depuis ces derniers jours qui pouvaient m'avoir apporté bien de multiples surprises, aussi surprenantes, les unes que les autres. D'ailleurs. C'est donc, finalement en cette fin de journée que je trouvais refuge au sein de ce lieu de travail que je n'affectionnais que très peu. Puisque, à l'évidence, être livreur de sushis, n'avais rien de très valorisant. N'est-ce pas ? Vous le connaissez tous, cet homme vêtu d'un simple sweat-shirt, d'un casque, munis de son scooter à panier à l’effigie de la boutique pour laquelle il travaille. Naturellement, je me contentais d'attendre à l'entrée de la bâtisse, casque en mains, prêt à partir, prêt à agir faire à la moindre commande prête afin de dépasser mon quota de ce mois-ci. « Maintenant, commande pour Ota. Shôji, tu connais, non ? » A l'évidence, oui, puisque j'habitais au sein de ce quartier de la capitale du soleil levant. Tout naturellement, je pris donc l'initiative de devancer l'un de mes collèges au travers d'une simple demande silencieuse, celui-ci m'offrant, par la même occasion, son accord suite à un simple hochement de tête. Avec une fière allure, je chevauchais ce « bolide » qui m'avait été offert à mon embauche. Voilà que je débutais ma route au travers d'un rythme plutôt effréné. Au diable le code de la route sauf si cela me paraît nécessaire, je n'avais que très peu de temps pour agir. Et ce. Afin de respecter les conditions de livraisons promises à notre clientèle, je devais me rendre à l'adresse indiquée en moins de cinq minutes. Top chrono. Le tout avait été mis en marche et voilà que me retrouvais non loin de ce lieu que je connaissais que trop bien, destiné à rejoindre cet étage que je connaissais que trop bien, un appartement non loin de celui que je ne connaissais que trop bien. Coïncidences ? Je ne le crois pas. Tout naturellement, je pris donc soin d'entreprendre une marche active au travers de ces multiples escaliers menant à l'étage souhaité. Sonnette enclenchée, voilà que de quelconques souvenirs parvenaient jusqu'à moi. Flous, certes, mais j'avais tout bonnement l'impression de connaître ces lieux. Non pas que le simple fait que mon appartement ne puisse être l'un de ceux à côté de cette porte similaire à toutes les autres me pousse à croire cela, mais, un sentiment curieux persistais en ma personne.

Et puis. Il y avait cette femme.

Cette femme qui avait fui lorsque j'avais daigné ouvrir les yeux au travers d'une journée précédente à celle-ci. Femme qui ne souhaitais apparemment pas vouloir, m'entendre, parler, ni quoi que ce soit d'autre d'ailleurs. Au vu de ses réactions plutôt... Étranges. Avais-je donc fait quelque chose de mal ? D'étrange ? Je ne parvenais pas à me rappeler de quoi que ce soit. Alors, pourquoi ne pas user de mon obligation à livrer ces plats typiquement japonais pour parvenir à entretenir une discussion avec cette jeune femme ? Bonne idée. Je suppose. Doté d'un sang-froid hors du commun, je parvenais à reprendre une lourde inspiration avant que je ne puisse prendre la parole afin d'indiquer la raison de ma présence en ces lieux. « Livraison. Sushis express Mademoiselle Devon. » Tout en espérant que ma voix ne me trahisse pas dans mes actions.


© Starseed
 

livraison express. /w. june

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» PEKIN EXPRESS 2009
» Délai de livraison ...
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-