AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 love is warm and (feat. king jiao, byeol erin, chô mei, kwon andrew, moon yoseob, park jun ho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 7 Oct - 23:31
HEARTATTACK...

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud






Amy ne souhaite pas son anniversaire cette année, elle l'a dit à toutes les personnes qu'elle connaissait de ne pas faire de surprise ou quoi que ce soit ; "vingt ans quand même, ce n'est pas rien !" c'est ce qu'on lui rabache depuis plus d'une semaine au téléphone mais elle ne veut rien entendre. Elle n'a rien dit à Jiao à propos de son anniversaire. Non parce que la logique veut qu'elle puisse le lui souhaiter mais que lui non. Petite différence d'une année oblige. Petite différence qu'elle est la seule à voir pour être honnête, si on ne compte pas les moments où le jeune homme l'embête gentiment en la traitant de vieille. Mais aujourd'hui, elle prend ça encore plus à coeur que les autres jours. Le jour est finalement arrivé, les vingt ans d'Amy.


Elle a tout fait pour éviter Jiao pour être honnête ; elle s'est cachée quand elle a vu qu'il montait les escaliers, elle a changé de chemin quand elle l'a vu au loin dans les couloirs de l'université, elle a prétendu être teeeerriiiblement malade alors que d'habitude elle essaie d'atténuer les choses. Mais mademoiselle est allée à tous ses cours en demandant à ses amis de dire qu'ils ne savaient rien à propos d'elle. Non, elle n'est pas fâchée contre lui mais plus que les autres jours elle a l'impression qu'elle va fondre comme une boule de neige au soleil.


Elle a pu voir Erin, elles ont passé quelques heures ensemble puis a vu Jun Min aussi parce que c'était indispensable. Elle regarde le plafond de sa chambre avant de se redresser et se décider à sortir. Il faut qu'elle sorte sinon elle risque d'étouffer ici toute seule. Elle prend les escaliers pour prendre le temps de réfléchir et surtout juste au cas ou. On ne sait jamais, Jiao pourrait venir malgré le fait qu'elle lui ai dit qu'elle était malade. Elle marche tranquillement le long de la rue quand elle reçoit un SMS du jeune homme, elle luit dit qu'elle est toujours à la maison avant d'entrer commander un bubble tea dans un coffeshop. Elle en ressort quelques minutes plus tard et décide de rentrer juste par précaution. La promenade est terminée.


Elle rentre directement chez elle, referme et respire correctement. Elle passe la main sur son visage et fini son bubble tea en prenant place sur le canapé. Elle a toutes fois oublié qu'elle a passé le double des clés à Jiao et alors quand elle se retourne elle n'a pas le temps de lever les yeux vers lui que la surprise lui arrache un cri et elle lance alors le livre épais sur la table basse non sans tomber au passage. Elle couvre son visage de ses deux mains alors qu'elle est toujours allongée par terre et lance alors dans un murmure ;


Amy - Jiao sérieusement...


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 20 Oct - 1:11



RUNAWAY

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud



Elle croit qu’en racontant qu’elle est terriblement malade, le Jiao ne va pas venir à son secours ? Est-ce qu’elle a oublié avec qui elle allait se marier plus tard ? Surtout qu’il est du genre à beaucoup trop paniquer pour un simple rhume, même si elle tombe malade tous les trois matins et qu’il devrait être habitué. Et si par-dessus le marché, il ne la croise pas de la journée, là c’est foutu, elle peut dire adieu à tout espoir de vouloir mourir en paix. Ce qui était malheureusement déjà le cas et qui le devient encore plus.

Pourtant, il la croise au moins une fois dans la journée, l’école a beau être grande, il arrive toujours à se débrouiller pour tomber sur elle. Les mauvaises langues parleront de destin surement, d’âme sœur, ou d’autre connerie. Clairement, il a l’impression de se faire éviter, rien que par ses réponses aux textos, mais Jiao se dit qu’elle doit juste être restée chez elle, se reposer, que ça doit être vraiment sévère alors. Alors il se décide en sortant des cours, d’aller chercher des fleurs, et pas un petit bouquet qu’on offrirait en visite chez des amis, que ‘ah ça fallait longtemps fallait pas’, mais le bouquet. A vrai dire, il s’impressionne lui-même en déposant la monnaie et en se disant que c’est peut-être trop et qu’elle ne va pas apprécier, mais c’est Jiao est rien n’est assez trop de toute manière. Il hésite même à prendre quelque chose au coffee shop pas loin qu’il sait pertinemment qu’elle apprécie, mais il aurait dû y penser avant parce que malgré tout, se balader avec un bouquet de cette taille ne passe pas inaperçu. Peut-être aurait-il dû le faire livrer ? Non, venir en main propre avec est mieux. Puis, l’appart n’est pas si loin, il supportera les regards et la lourdeur des fleurs pendant cinq cent mètres, il peut faire ça. Après une manipulation un peu risky, il envoit un sms et se décide à partir du fleuriste après avoir hésité à rajouter une énième rose.

Vous savez que traverser un passage piéton avec un bouquet aussi gros est dangereux ? Mainteantn oui, c’est vrai, ils auraient pu prévoir quelque chose, une alarme sur les vêtements des gens pour le prévenir quand ils sont en face de lui. Il a failli se manger quelqu’un et détruire son œuvre d’art, s’est contenté de lui offrir un regard très amical avant de continuer sa route. Des feuilles tombent sur son passage et se confondent avec celles du début d’automne, il arrive à passer la porte d’entrée automatique et se demande comment aurait-il fait s’il devait la pousser, devrait-il poser les fleurs par terre, comment ils font les gens normaux, la cage d’escalier est-elle assez grande ? Elle l’est, soulagement, il n’y a personne. Cacher un bouquet de cette taille dans son dos n’est pas la chose la plus discrète mais il le fait quand même avant d’entrer tout en ouvrant doucement la porte. Parce que si elle dort ? Si les bruits la dérange ? Quelques pas dans l’appart, personne dans le salon, personne dans la cuisine, dans la salle de bain, dans la chambre, personne. Nulle part. Combien de scénarios peuvent défiler dans son esprit exactement ? Il pose les fleurs par terre.

« Amy ? Répond, c’est pas drôle là.. »

Tiens, son portable lui annonce qu’il a reçu un message. Apparemment, elle serait toujours à la maison. Bon, au moins elle n’est pas morte. Au pire, quelqu’un la pris en otage et se fait passer pour elle. Il prend une carafe et part la remplir d’eau, ramasse les fleurs et les mets artistiquement dedans avant de poser le tout sur la table basse, il s’assoit sur le canapé. Bon. Bon. Bon. Peut-être elle le trompe. Peut-être elle ne veut juste pas le voir aujourd’hui. Mais y’a des moyens plus simples.

Il entend les clés tourner dans la serrure, au moins ce n’était pas une prise d’otage, youpi. Il essaye de la rattraper avant qu’elle tombe quand même, mais ne s’attendait pas à une telle réaction. Elle le trompe donc, c’est obligé. Jiao fait un geste pour l’aider à se relever… Mais non, il profite juste qu’elle s’accroche à son bras pour la bloquer par terre et s’assoir. Sur elle, une jambe de chaque côté de son corps pour ne pas trop l’écraser tout de même, répartir son poids, tout ça. Romantisme. Douceur. Délicatesse.

« Tu m’évites ? »

Et au cas où elle ne comprendrait pas la situation

« Ou plutôt, dis-moi pourquoi tu m’évites et je te laisse vivre.. tu es trop vieille pour essayer de t’enfuir. »



© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 20 Oct - 21:44
IDIOT DE WANG

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud




Il faut dire que c'est de sa faute ; elle lui a filé les clés après tout, et se traite à présent d'idiote de ne pas les lui avoir piqué spécialement pour son anniversaire. Non, ce n'est pas la chute ce qu'il y a de plus douloureux, ce sont ses paroles qu'elle avait vu venir à des kilomètres. Un peu plus et il se mettait à l'accuser de tromperie non ? Mais il l'a pensé, c'est sûr, elle sait de toutes façons. Et puis notez bien qu'au lieu de l'aider à se relever il fait tout pour qu'elle ne prenne pas la fuite. Est-ce qu'elle est prévisible à ce point elle aussi ? Attendez, il y a plus important, il l'a traitée de quoi là ? Une moue se dessine sur le visage de la jeune femme, plus sensible que d'habitude il faut croire, à propos de ce sujet en particulier. Donc sans vraiment attendre, elle le tape tout en lui demandant ;

Amy - Tu... Tu te crois drôle peut être... Espèce... D'idiot !

On ne peut pas faire deux choses en même temps dans ces moments là, et elle est trop occupée à le taper. Puis comme ce n'est pas suffisant pour repousser Jiao, elle agrippe son haut et son autre main vient agripper ses cheveux. Il l'a cherché. Et il ne faut que quelques secondes pour que les rôles soient inversés. Et alors, elle peut taper sur ses épaules sans retenue, pas certaine que ça lui fasse grand chose de toutes façon ;

Amy - Continuer à ... Me traiter de vieille... Tu... Je t'ai pourtant dit... D'arrêter ! C'est pas drôle espèce... D'idiot de Wang..

Elle se relève sans l'aider et ne voit pas son portable tomber de sa poche alors qu'elle part se réfugier dans les couloirs. Elle pourrait vraiment se mettre à pleurer à cause de ça mais c'est simplement parce qu'elle fait une petite, oui toute petite fixation la dessus. Faisant les cent pas dans les couloirs, elle n'entend pas la sonnerie de son portable qui lui annonce un autre "bon anniversaire" qui s'affiche sur l'écran.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 22 Oct - 18:33
y u gotta be so rude?

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud



Jiao, s'il la traite de vieille, c'est peut être a la fois parce qu'il est énervé, à la fois qu'il a envie d'agir comme si c'était normal, qu'il ne s'inquiétait pas à en mourir trente secondes auparavant. Puis il sait que c'est sa corde sensible ou son talon d'Achille selon le point de vue, là, c'est plutôt son ventre mou si vous voulez son avis.
Au moins, il n'arrive pas à retenir un rire probablement nerveux, avant de répliquer.

" On fait dans l'originalité miss viei- "

Mais se fait tacler au sol tel un rugbyman Français face à sa Nouvelle-Zélande. L'honneur est sauf, Jiao ne hurle pas de surtout ne pas toucher ses cheveux c'est 2 heures de boulot bordel, mais il en a très envie.

Devrait-il porter plainte pour coups et blessures ? Une moue s'affiche sur son visage et son rire d'il y a peu s'efface tandis qu'il essaye de se protéger, et que franchement, c'est pas juste, la victime ici c'est lui dans l'histoire.

Aussi devrait-il s'étonner qu'elle ne l'aide pas ? Il ne l'a pas aidé non plus remarquons, mais quand on est une victime, on l'est jusqu'au bout. Il s'assoit et soupire en la regardant partir. L'appart ne fait pas la taille d'un château, elle ne pourra pas lui échapper longtemps. Sonnerie de portable de merde. Tu crois que Jiao a le temps pour regarder un message ? Pourtant il check, avant de penser que ce dernier bug et qu'il devrait le jeter, avant de voir celui d'Amy. Double soupire. L'étudiant le ramasse sans y jeter un seul coup d'oeil.

" Trop vieille pour faire attention à ses affaires.. " il marmonne avant de vouloir se faire entendre "..Tiens donc, un portable, je me demande à qui il peut bien appartenir.." et rajoutez l'intonation fausse lorsqu'il prononce ses paroles tout en se levant, l'objet du délit  fermement dans sa main. Maintenant il est persuadé que si elle over réagit, c'est parce qu'elle a des choses à cacher, dont des messages, dont des tromperies, cqfd.

Il part donc presque joyeusement vers le salon et même si Andrew se moque souvent de sa taille, il reste plus grand qu'Amy, avantage quand on est maître chanteur de profession. Chanter c'est son métier. Regarder ses messages, c'est mal. Menacer de faire du mal à un objet presque innocent, c'est mal. Il ouvre la fenêtre.

"Tiens donc, je me demande ce que ça fait un portable jeté de cette hauteur "

Dire qu'il préférait qu'elle lui dise directement serait légèrement mentir.

" Tiens donc, je me demande ce qu'il y a dans ton portable "

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 22 Oct - 22:30
19951007



Non je t'assure, vingt ans, c'est pas grand-chose. Tu les sens à peine, ça passe crème. Puis vois le bon côté des choses, t'as la majorité civile. Tu vas pouvoir faire légalement tout ce que tu faisais déjà jusque-là. Tu peux te marier, aus... Amy l'avait interrompue en pleine énumération d'un air menaçant auquel elle n'avait pu que rire. Le passage à l'âge adulte, le changement de décennie, des modifications auxquelles Erin n'avait apporté aucune importance. Ça n'avait rien changé à son quotidien, si ce n'est pour la consommation d'alcool en toute légalité et le fait de signer ses papiers administratifs par elle-même, avait-elle expliqué à Amy avec l'air rassurant de celle qui s'y connaît. Tu parles. Quelle menteuse.

Erin avait posé son sac sur son lit avec la délivrance de ceux qui connaissent la liberté après des années d'enfermement. Ce qui n'était pas tout à fait exact – elle avait séché une bonne partie de sa journée pour passer quelques heures avec Amy, avant de passer deux heures en amphi pour une conférence sur les premiers agro-pasteurs durant la néolithisation des sociétés occidentales, mais entre le sujet soporifique et la voix traînante de l'intervenant, la journée était plutôt passée comme un week-end sans nourriture ou internet et Erin en était ressortie complètement cassée. L'esprit embrumé, la face froissée et le dos trop de travers pour qu'elle n'ait envie de se relever. Joue contre sa couette, la demoiselle contemple sans un mot la commode sur laquelle sont ses affaires en bordel, échappant un long soupir tortueux lorsque sa colonne vertébrale souffre un peu trop. Pardon, Amy. Si c'est ça la vingtaine, elle veut bien revenir en arrière.

Trop occupée à faire la loque sur son lit, elle ne remarque pas tout de suite l'emballage qui trône sur sa commode, joliment présenté et noué d'un fil rose soigneusement bouclé par ses soins. Un...deux… Merde. Trois. D'un bond, et sans égard pour son dos qui semble soudain aller beaucoup mieux, Erin bondit sur ses pieds et chope le sac qu'elle a au préalable balancé devant sa porte pour la bloquer. Tant pis pour le repos – il y avait plus important dans l'immédiat. Comme apporter son gâteau d'anniversaire à sa meilleure amie, par exemple.

Un quart d'heure, trois stations de métro et cinq cent quatre vingt jurons plus tard, Erin gravit les escaliers qui mènent à l'appartement d'Amy. L'emballage cartonné du gâteau est fermement calé entre ses mains que la course a rendu moites et quand elle frappe à la porte, elle manque de l'échapper. Second coup, pas de réponse. Tant pis. Elle teste la poignée qui cède sous ses doigts de fée et la repousse sans délicatesse aucune, entrant dans l'appartement avec un grand :
« Am, t'es là ? J'ai oublié un tr… »
Am est là. Elle la remarque une seconde plus tard, à quatre pattes par terre avant de rassembler ses forces pour se redresser et se propulser sur un Jiao qui tient quelque chose entre ses mains. Un téléphone ? Erin hésite, plisse les yeux en un intense moment de réflexion, la poignée de porte dans une main, le gâteau dans l'autre.
« Je peux vous laisser le gâteau et repartir, si vous voulez », fait-elle finalement au couple, l'air perplexe et d'un coup plus très à l'aise.
© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 29 Oct - 13:33
MENTALBREAKDOWN

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud






Pour être honnête, elle commence à regretter d'être sortie. Parce que pendant ce temps là, elle aurait pu bloquer la porte ou bloquer encore plus fort la porte. Quoi ? Elle l'a déjà dit ? Jiao a le don de la faire angoisser pour tout et rien. Mais son portable c'est encore une autre histoire. Elle sait qu'il doit y avoir des messages par-ci par-là, des joyeux anniversaire qui trainent dans l'air c'est pour ça qu'elle lève la tête vers lui. Mais elle ne se lève pas tout de suite... Et elle ne prend pas tout son temps non plus.


Amy - J-Jiao s'il te plait rend le moi...


Comme si c'était aussi simple, try again.


Amy - J'attend... J'attend un appel important alors... Elle dit sans pouvoir atteindre le bout de sa phrase, trop occupée à essayer d'attraper le portable.


Un échec à toutes les tentatives. Et la voix d'Erin est une source de bonne nouvelles ? La jeune femme tourne la tête vers sa meilleure amie avant de lancer ;


Amy - Non non non reste s'il te plait ! Il... Sérieusement, il ne veut pas me rendre mon portable !



On croirait être en maternelle à quelques détails près. La jeune femme attrape le bras de Jiao, pour l'éloigner de la fenêtre et puis pince doucement ses lèvres en se rappelant d'Erin parlant de gâteaux. Merde. Merde, merde, merde. Un faible rire nerveux s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle ajoute ;


Amy - Merci d'avoir cuisiné pour nous sans motif précis ! Et si... Et si on posait ça dans le frigo ?


Comprend le signal Erin, pitié, comprend le et aide la un peu. Elle empêche Jiao de se diriger dans la cuisine en lui barrant le passage distraitement ;


Amy - O-où est-ce que tu vas ? C'est bon Erin s'en occupe Elle récupère rapidement son portable et le range dans sa poche avant de lancer Et arrête de me regarder comme si... Comme si je te trompais avec quelqu'un ou que j'avais caché un corps dans l'appart. C'est tout simplement pas une si bonne journée tu vois...


Elle fait quelques pas dans le salon en passant ses mains sur son visage avant de revenir vers lui et le prendre dans ses bras silencieusement puis lui voler un baiser avant de filer dans la cuisine rejoindre Erin ;


Amy - Je pensais que j'avais été claire sur le pas d'anniversaire, pas de gâteau, rien ! Elle dit dans un chuchotement. Une mine triste vient s'installer sur son visage alors qu'elle lance Il va m'en vouloir jusqu'à mes quarante ans au moins s'il sait ce qu'il se passe...


Elle ouvre le frigo et regarde la tête du gâteau, hoche doucement la tête et lève son pouce. Rien n'indique son anniversaire là-dessus. Elle vient déposer un baiser sur la joue d'Erin sans prévenir puis la prend dans ses bras avant de dire d'un ton presque désespéré ;


Amy - Aide moi s'il te plait...


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 30 Oct - 11:26
JOYEUX AAAMYVERSAIRE AMYYYY

party peopleeee




Quand on dit fête d'anniversaire surprise, notamment quand il est question de quelqu'un que Jun Ho connait, il ne peut tout simplement pas louper ça. C'est étrange mais il peut déjà voir la tête d'Amy se décomposer face à tout le bordel à venir. Il faut dire qu'il a beaucoup rit en préparant tout ça avec Yoseob. Non mais comme s'ils allaient laisser passer les vingt ans de la petite comme ça sans rien faire. Vingt ans ce n'est pas rien après tout. Il écrase sa cigarette avant de sortir de la voiture quand ils arrivent à destination. Il regarde tout en haut de l'immeuble, il y a déjà des lumières alors ils doivent probablement être là.

Jun Ho - Oui, bonsoir ! C'est le livreur de pizza ! Il dit à l'interphone

Trop facile. Il n'a même pas eu à sonner chez Amy pour être honnête, puis de toutes façon il n'est jamais venu depuis qu'elle a emménagé ici alors. Il sonne et enlève son chapeau d'anniversaire parce que si c'est Amy elle ne va jamais ouvrir la porte, c'est plus que certain. Il jette un regard à Yoseob et réprime son sourire quand la porte s'ouvre. Heureusement pour lui ce n'est pas Amy mais Jiao. Il passe un chapeau d'anniversaire sur la tête du jeune homme et lance en passant un ;

Jun Ho - Salut mec ! J'espère que vous avez pas commencé sans nous

Il remet son chapeau correctement, pose son cadeau sur la table basse et se dirige dans la cuisine où les deux meilleures amies sont réunies. Le sourire du jeune homme s'étire alors qu'il se dirige vers Amy pour déposer un baiser sur son front et venir doucement ébourrifer les cheveux d'Erin.

Jun Ho - Sérieusement, tu pensais vraiment qu'il y avait la possibilité que je ne vienne pas ?

Amy - L'espoir fait vivre... elle marmonne

Le jeune homme rit faiblement avant de passer son bras autour des épaules de Yoseob et lancer de vive voix ;

Jun Ho - Bon anniversaire Amy d'amouuuur ! Il marque une pause avant d'ajouter Et puis qu'est-ce que tu fabrique dans la cuisine d'abord ? Bouge, on s'occupe de tout, no problemo ! il dit en la poussant à l'extérieur


La jeune femme tente en effet de rester en cuisine mais elle sait que ce ne sera pas possible et son regard croise alors celui de Jiao au passage. Comment expliquer que c'est le début des ennuis pour elle ? La concernée se pince légèrement la lèvre inférieure



Amy - Jiao je..-


Et la sonnerie à l'entrée attire à nouveau son attention. Elle se retrouve dans le couloir et décide donc d'aller ouvrir.


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 31 Oct - 14:42


love is warm and
amy's birthday crew

tenue + tu es limite une grosse pile électrique, on pourrait croire que c'est ton propre anniversaire quoi! Jun Ho peut limite te tenir en place, il doit avoir la tête qui tourne;a force. Vous êtes arrivé ensemble parce que toi tu ne sait pas conduire et que why not han!? Deux beaux gosses qui sortes de la bagnole en slow motion, manquerais que les filles qui crient leurs poumons et ce serais limite un manga. Tu suis Junho avec ta grosse banderole '' HAPPY B'DAY AMY'AHHHHHHH!'' que tu as fait faire – ouais bon le manager, mais s'était ton idée = limite t'avais voulu louer un ballon météo, mais tu ne croirais pas qu'il serait tellement visible à cette heure! Ce n'est pas un stade non plus quoi. T'aime bien squatter chez Amy en général, t,aurais pu soudoyer n'importe qui dans l'immeuble, surtout la voisine, elle t'adores carrément! Mais tu laisses Jun Ho faire sa blague de pizza -que tu trouves très drôle d'ailleurs- tu as même faillis ouvrir la porte sans attendre, mais elle s'est ouverte avant que tu ais pu bondir dans apparentement de la fêtée!

« hey Jiao! Elle est où la vieille fille du jour! T'as vue j'ai fait une grosse banderole! Pas mal non? » oui bon tu es tout fière comme si tu venais de pondre un œuf d'or quoi! Tu passes à côté de lui en bondissant limite à la recherche de sa copine. « AMY??!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! T'ES OÙ??? LA MISS QUI A MAINTENANT 20 ANS ET QUI VEUX PAS DE FÊTE D'ANNIVERSAIRE!!!!!!!» tu gueules question de bien se foutre de son vœux premier qui était et je cire ''je ne veux pas de fête d'anniversaire'' le chat est sortit du sac baby! Tu as posé ton gros cadeau et la banderole sans faire trop attention. Puis, tu as agrippé Jiao au passage en le traitant avec vous dans la cuisine où la fille de l'heure se cache apparemment caché avec Erin! enfin jusqu'a ce que Junnie oppa la traine en dehors! Avec le bras de Junhonnie sur ton épaule et le tien qui n'a pas lâché Jiao. C'est limite une brochette de beau gosse! « BONNE FÊTE AMYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY!!!! » putain le niveau de décibel quoi! Puis avec le sourire fendu jusqu'au oreille – limite creepy- tu t'adresses à son mec. « ça fait quoi d'être le mec d'une couguar!? » tu rigoles... putain ce que tu es drôle nah!? Bon en même temps tu ne sais pas que lui il était dans le noir jusque là!
©TENNESSEE.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 1 Nov - 17:49
JOYEUX AAAMYVERSAIRE AMYYYY

party peopleeee





C'est la première fois que la jeune femme se rend chez Amy, peut être qu'elle serait encore sur le chemin si elle n'était pas partie avec Andrew. Non son sens de l'orientation, ou plutôt son absence de sens de l'orientation est parfois très déconcertant ; Rire ou pleurer ? Pleurer ou rire ? Telle est la question... Mademoiselle a courru dans les rues de Tokyo pour trouver le cadeau d'Amy mais elle a fini par trouver et joliment emballer tout ça dans un papier cadeau turquoise. La boîte prend à présent toute la place dans ses bras et elle a été bien heureuse de ne voir que peu de personnes dans le bus sur le chemin, parce qu'elle mourrait d'envie de s'asseoir, ne serait-ce que pour quelques minutes. Elle pose d'ailleurs le cadeau au sol quand ils se retrouvent dans l'ascenseur et balance ses bras distraitement tout en fredonnant une chanson.  Finalement, elle lance d'un ton faussement sérieux ;

Mei - Si tu as choisi le même cadeau que moi c'est le moment de me dire, que je me débarrasse de toi ici. Mes bras sont tellement musclés depuis que je porte ça que tu n'as vraiment aucune chance.


Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrent, une mine triste se dessine sur son visage alors qu'elle reprend la boîte. Elle aurait du prendre une machine à pop corn plus petite. Ils ne tardent pas à se retrouver devant la porte de la concernée et Mei sonne avec hésitation. C'est toujours comme ça quand elle vient chez quelqu'un la première fois, attendez deux minutes que l'effet se dissipe. La porte s'ouvre et elle est assez surprise de voir la moue sur le visage d'Amy ;

Amy - Sauvez moi... Elle dit en attrapant leurs mains. Avant que je ne tue Yoseob et que Jiao me tue... Je met ma veste et on s'en va hm ?

Elle n'attend que quelques secondes avant de débarasser Mei du poids et les remercier tout en les faisant entrer. On peut clairement entendre les deux guignols dans la cuisine en train de se marrer, il n'y a pas besoin de plus d'explications. Un soupir s'échappe des lèvres d'Amy avant que Mei ne vienne doucement la prendre dans ses bras en guise de réconfort. Puis elle enlève son sac à dos avant de sortir les décorations tout en lançant ;

Mei - Mais quand même, c'est trop triste de ne pas fêter ses vingt ans hm elle marque une pause puis ajoute Si jamais Jiao tente de te tuer on de protègeraaaa... Andrew te protègeraaa~[/b] Elle dit en donnant un léger coup de coude au concerné avant de hausser les épaules Mah j'ai demandé à grandir un peu plus mais c'est tout ce qu'Il a pu faire...

Elle se lève finalement et commence à décorer le salon


© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 2 Nov - 22:17
go shawty it's yo birthday



L'anniversaire d'Amy. Il sait qu'elle en fait tout un plat, mais franchement il ne comprend pas trop pourquoi. Enfin il ne pose pas plus de question, après tout ça ne le regarde pas. Il a galéré à lui trouver un cadeau, parce qu'il l'aime bien la Baek, il s'entend avec elle -surtout lorsqu'il s'agit d'être contre Jiao, bizarrement-, mais il n'a aucune idée de ses goûts. Déjà qu'aller faire du shopping, ça n'est pas son truc, imaginez un peu l'était de bonheur extrême du gars pendant qu'il cherchait désespérément quelque chose de bien. Il espère avoir trouvé. Mei le stresse avec son énorme paquet. Il n'a pas acheté un truc minuscule non plus, mais là, ça fait... gros. Il a proposé de lui porter, hein attention qu'on ne lui dise pas qu'il n'est pas galant, mais bien entendu elle a refusé. Faut toujours qu'elle montre qu'elle est plus forte que lui, de toute façon. Il rit à ses paroles « Si, j'ai acheté la version miniature. Tu savais pas que je pouvais lire dans ton esprit ? » Genre trop connectés t'as vu. La vérité c'est qu'il n'a aucune idée de ce qu'elle a pu trouver.

Amy leur ouvre, et il souffle dans un sifflet-serpentin, les trucs en papier bien chiants qui se déroulent en faisant du bruit. Il a trouvé ça en même temps que le cadeau, et il trouve que c'est une idée marrante. Enfin bon, la tête de la reine de la soirée n'a pas l'air d'accord. Il fronce les sourcils en l'entendant se plaindre. Bon, ça ne l'étonne pas plus que ça, mais pourquoi particulièrement aujourd'hui ? « Euh, bon anniversaire quand même ? » il demande, hésitant. Il lui tapote le bras maladroitement, pour excuser les garçons, et peut-être aussi pour s'excuser par avance : il sait qu'il peut devenir chiant, surtout en leur compagnie. Mais c'est Andrew, c'est comme ça. Il regarde Mei. « Non mais tu connais pas Jiao, il peut être grave flippant. » ce qui signifie : moi protéger quelqu'un ? Désolé mais non, ça ne va pas être possible. Désolé Amy, mais même pour toi en ce jour spécial, ça sera non.

Il pose son cadeau sur la table parmi tous les autres, et arrive ensuite dans la cuisine, où il balance un « Saluuuuuut, on m'a dit que tous les beaux gosses de la ville étaient réunis ici. » faut pas oublier qu'il dit toujours des conneries. Il peut sentir Mei le frapper mentalement tiens. Mais il ne peut pas s'en empêcher, il sourit comme un débile, comme toujours. « En vrai, qu'est-ce que vous avez dit à Amy pour qu'elle ait envie de vous trucider comme des moutons le jour de l'aïd ? » franchement, pourquoi être dans cet état le jour de son anniversaire ? Bon, en voyant la tronche de Jiao, il se dit qu'au moins, le couple est raccord. Pourquoi il fait la gueule lui aussi hein ?

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 18 Nov - 23:08
yall dead in my head

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud



Il y a eu un moment de flottement après le premier joyeux anniversaire hurlé. Puis après le deuxième aussi, et le troisième. Avant qu’il comprenne qu’il devait vite faire un choix entre rire et pleurer. Ah, ça explique beaucoup alors, il comprend mieux sa réaction disproportionnée quand il l’a gentiment surnommé vieillasse, remarquons que c’est très mignon comme surnom,  et ça explique aussi qu’elle ne le trompe pas, parce qu’il avait eu des doutes même quand elle lui assure le contraire. Parce que vous croyez que quelqu’un qui trompe son conjoint va venir et dire ah oui je te trompe meskine dsl j’ai fais ma pute lol ? Non, voilà. Toujours est-il qu’il n’a pas fait son choix entre tirer la gueule et tirer vraiment la gueule. Ah si, il a peut-être fait son choix vu qu’on lui fait gentiment aussi remarquer qu’il peut faire peur. Vous voulez vraiment qu’il fasse peur ? Qu’il ait besoin de se faire exorciser ?

« Je crois j’ai plus envie de vous trucider qu’elle, lol. » dit-il sans une once de sourire sur le visage et sans avoir ignoré non plus les autres tentatives précédentes de communication des autres énergumènes dont un qui crie beaucoup trop fort à son goût et qu’il espère que sa voix va être cassée comme ça il pourra gagner plus d’argent sur son dos en lui volant des concerts. Ah si, il a dû répondre un « Mrhfg » ou quelque chose dans le genre. Monsieur Jiao pourrait feindre un sourire faux, même dans ce genre d’occasion, sauver les meubles comme on dit dans le milieu, mais bon. La vie l’en empêche et lui mets des obstacles sur la roue du destin qui tourne. Surtout avec un Yo Seob qui hurle, il l’aime bien, mais là il a aussi envie de le jeter par la fenêtre. C’est son cadeau d’anniv à Amy de le forcer à se suicider involontairement. Puis il y jettera aussi tous les invités tant qu’à faire, comme ça il pourra bien rester là sans être joyeux et personne ne lui posera de question, marre à la fin. Comment il se sent ? Mort de rire rien qu’à l’idée.

Il se sépare de la famille réunie là, les beaux gosses de la ville, cette pensée-là essaye de le faire sourire un peu et il se rappelle que « et c’est moi le plus beau de toute façon ici » avant de les quitter sans bonjour et au revoir et essayer de capter quelqu’un, connu sous le nom d’Amy, connu pour être sa copine au passage. Manque de bol effectif, il y a du monde, avoir une discussion privée pour râler, peut-être râler et encore râler s’avère périeux. Oui on sauve les meubles un minimum de minimum malgré tout, minimum syndical, mais vous savez qu’on peut forcer les grévistes à travailler en cas de circonstances exceptionnelles aka la guerre ? Je viens de lire un arrêt dessus. Parce qu’ils arrivent à faire grève même en cas de guerre les cheminots. Ah, et il paraît qu’on râle pas à un anniversaire, mais j’vous rappelle on est en deuil national, il doit râler pour la patrie. Comment ça mon rp part en couille ? Merde. Que faire ? Il se dirige vers elle est glisse à son oreille un plus discret que les autres compatriotes « Joyeux anniversaire » et on pourrait hésiter sur son ton, est-il plus moqueur, est-il plus narquois, est-ce que c’est la même chose, et vient juste déposer sa main dans la sienne en espérant bien fort qu’elle sache lire dans ses pensées.

© GASMASK

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 29 Nov - 20:55
MENTALBREAKDOWN

I am hidden and I am not Δ Arthur Rimbaud






Elle n'a même pas envie de croire que cette situation est réelle puis dans son appartement en plus. "Erin Erin Erin, tu ne perd rien pour attendre!" Qu'elle se dit en soupirant alors qu'elle regarde Mei faire la décoration. Puis elle regarde autour d'elle un moment de faire la conversation avec la jeune femme. Comment vous dire que depuis le salon, elle peut entendre Jun Ho éclater de rire. Comment vous dire qu'elle se fiche bien de la raison pour laquelle il se marre au point où elle en est. De toutes façon, elle va tous les taper à la fin, mais surtout Erin parce que c'est le cerveau de ce complot. Beaucoup trop concentrée, elle ne remarque pas tout de suite la présence de Jiao et sursaute malgré elle.


Un faible rire plus nerveux qu'autre chose s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle pose sa main libre sur la sienne et lance d'un ton à peine audible ;


Amy - Désolée... Je... J'ai dis à Erin de ne rien faire du tout mais elle a appelé pratiquement tout le monde. Jiao tu sais très bien que je n'aime pas fêter mon anniversaire, je t'avais prévenu. Doucement elle pose sa main au niveau de son menton avant d'ajouter d'un ton légèrement contrarié Ai... Ne fais pas la tête pour ça, c'est pas important...


Mei qui finit de mettre les décorations lance alors ;


Mei - Si je peux me permettre c'est important. C'est ton anniversaire après tout non ? ... Oh, et Jiaoni, tu ne peux pas faire la tête à un moment pareil~ Vingt ans ce n'est pas tous les jours que ça arrive après tout non ? Doucement elle arrange la banderole avant d'ajouter pour elle même Parfait parfait... Bon, je reviens tout de suite hm !


Et sur ces paroles, elle file d'un pas pressé pour aller appeler tout le monde et surtout ramener le gâteau dans le salon. La jeune femme reporte son attention sur Jiao avant de lui donner un léger coup de coude ;


Amy - Si tu essaie de me faire culpabiliser, ça marche, tu peux arrêter


© GASMASK

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 8:59
 

love is warm and (feat. king jiao, byeol erin, chô mei, kwon andrew, moon yoseob, park jun ho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (f) byeol erin feat. kang seulgi (Red Velvet)
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» What about playing chess?
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-