AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Qui a dit que noël rimait avec ex [Feat. Sakurako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 6 Déc - 22:19
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ Noël : période de festivité, symbole de joie, d’amour, de bonheur, de convivialité et de chaleur, mais entrainant aussi une profusion de nourriture telle que le pain d’épice, le sucre d’orge, le chocolat, le foie gras, les toasts, la dinde, bref des aliments coûteux mais goûteux. Noël est aussi synonyme de dépenses, de cadeaux, de décorations, de sapins, bref des aspects plutôt de négatifs, pour les portes monnaies surtout, mais des aspects aussi très positifs pour la société. Noël peut ainsi véhiculer autant de pensées positives que négatives, certains vont se plaindre que ce n’est qu’un moyen de la part des politiciens de gagner de l’argent sur le dos des citoyens, que ce n’est qu’une fête sans intérêt, qu’il n’y a pas à la festoyer, que cela va dans le sens contraire d’un potentiel régime, tandis que d’autres vont aimer cette période car elle permet de réunir les familles, de passer un bon moment, de bien manger et ainsi de suite.  Quant à moi, Noël veut principalement dire ‘’marché de Noël’’. Noël ne serait, selon moi, pas noël sans les stands des marchands installés dans les grandes allées principales de la ville, permettant à chacun de voguer entre les stands, éblouis par tant de somptuosité, dégustant des saveurs inattendues, achetant des objets inédits. Pour moi le marché de Noël est crucial à cette période de l’année, je ne peux concevoir un mois de Décembre sans le marché de Noël. Il n’est donc pas surprenant de me voir accourir vers le marché de Noël dès son ouverture, euphorique à l’idée de pouvoir m’y balader. Certes ma réaction est très certainement disproportionnée face à l’évènement mais je ne peux m’empêcher de sourire telle une enfant attendant le moment venu, attendant le top départ pour débuter ce marché de Noël.  

Vêtue de manière à représenter la période de Noël, me mettant légèrement dans un coin pour ne pas gêner le passage tout en restant visible, je lutte pour ne pas envoyer de nouveau un message à celle que j’attends depuis quelques secondes à peine, impatiente de débuter le marché mais aussi de revoir mon amie, et plus précisément ma petite sœur de cœur. J’ai tellement hâte que je lui ai déjà envoyé 5 messages pour lui demander où elle en était. Non je ne suis pas du tout impatiente ça ne se voit pas du tout ! « Sakurako ! Sakurako ! Sakurako ! ». Je n’ai pas du tout l’air débile à prononcer son prénom dans le vide, qu’importe, le ridicule ne tue pas.

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 7 Déc - 22:21
En une journée, elle m’a bombardé de messages comme jamais personne ne m’avait envoyé de mots. Yeo Jin est décidemment la fille la plus mignonne de ce pays. La première à m’aider, la première à me protéger et prendre de soin de moi. Mais pour une sortie au marché de noël, c’était assez fou de constater le nombre de sms dans lesquels les mots «vient », « s’il te plait », ou même « je t’en supplie » étaient répétés. Enfin, marché, déco, lutins, c’est mignon tout ça, mais en ce moment, me balader n’est pas tellement ce qui me vient en tête. Des examens approchent, ça n’est pas une blague pour moi, je travaille jour après jour d’arrache pied pour cette première place dans les classements, ce tableau ou je rêve de voir mon nom inscrit en tête. Et s’ajoutant à cela, j’ai ce qu’on peut nommer « le mal du pays », mon petit appartement me manque, mon quartier me manque, mon île me manque. Je veux dire, je suis super heureuse ici, mes frais scolaire sont payés, j’étudie dans une école de rêve, j’ai retrouvé mon ami d’enfance, tout est bon pour que mon sourire reste bloqué à jamais, mais il y a toujours cette part de nostalgie douloureuse. J’exagérai… Yeo Jin est quelqu’un de si bien, je l’aime beaucoup… je me devais quand même de lui faire plaisir pour cette fois-ci. Alors, au bout de trois réponses négatives, je reprenais mon téléphone en main, lâchant stylo et cahier d’exercice : « okey, on se rejoins à la Royal dans trois minutes ». Mais bien vite, elle me faisait comprendre qu’il été trop tard : déjà sur place, elle m’attendait, prête à partir à l’aventure des stands du marché de noël. Je soupirai, comment étais-je censé trouver ma route, seule dans cette grande métropole ? Le seul nom de Shibuya m’était donné, et juste avec cela, j’allais me débrouiller avec mon seul outil : mon cerveau.
Mais finalement, après une vingtaine de minutes dans les transports en commun, je trouvais mon chemin et bien vite, l’engouement de personnes, de lumières et de musique féériques me guidaient à cet endroit. Endroit où je suis actuellement plantée, tournant sur moi-même afin de trouver la tête voulue.
Au loin, mon nom semble s’entendre. Il se passe une seconde ou je me demande si je ne suis pas folle, puis je réalise qu’elle est là, Yeo Jin, elle m’attend, toute excitée. Je ne peux m’empêcher de décrocher un énorme sourire. C'est vraiment une chance de s'être trouvé dans un tel bain de foule. « Yeooo ! » Courant vers elle, je m'empresse de la prendre dans mes bras, je recharge ainsi mes batteries avant de rapidement prendre la parole ne lui laissant le temps de rien : « Bon maintenant que tu m’as traînée ici tu me dois au moins une barbe à papa ! » Quoi ? Il n’y a pas de temps à perdre pour demander des faveurs…

hs- c'est nul et trop long pour un évent, je me rattraperais au prochain post♥

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 8 Déc - 20:27
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ Je ne peux m’empêcher d’afficher un grand sourire lorsque je sens une personne venir dans mes bras. Immédiatement je reconnais l’odeur de ma petite Sakurako. Je suis tellement heureuse de la voir que je finis par la serrer contre moi, profitant un peu de ce moment de retrouvaille. « Ma petite Sakura, que je suis contente de te voir, tu ne peux pas savoir à quel point j’avais hâte de te retrouver » et encore les mots sont faibles. Je lui tire la langue après qu’elle m’ait demandé, voir exigé, une barbe à papa. « Yah ! Tu es venue pour me voir ou pour te goinfrer sale morveuse ?! » Dis-je en lui tirant un peu la joue droite, tout en riant. Décidément, ça fait vraiment du bien de retrouver ses amis parfois et principalement sa petite sœur de cœur. Sakurako n’est, en plus, pas une fille qui sort souvent, au contraire, elle est plutôt du genre à préférer ses livres au lieu de profiter du beau temps et il est donc difficile de la faire sortir, même quelques minutes, c’est donc toujours une grande joie de réussir à la convaincre, en même temps je n’ai pas été de mains mortes, on pourrait même me condamner pour harcèlement moral. Malheureusement avec elle il faut user de la force pour pouvoir sortir en sa compagnie. « C’est uniquement parce que je t’aime bien que je t’offre une barbe à papa et c’est parce que tu me fais l’honneur de ta présence, mais ça ne sera pas tous les jours comme ça ». Je lui fais un clin d’œil, passe mon bras en dessous du sien, me dirige vers le stand de barbe à papa et demande la plus grosse barbe à papa, histoire qu’elle ne regrette pas d’être venue. « Vas-y, pendant que le Monsieur te prépare ta fameuse barbe à papa, raconte-moi ce qu’il se passe dans ta vie si trépignante ! Tu vas bien j’espère ? C’est que ton teint devient de plus en plus blanc à force de rester enfermer dans tes cahiers ! Tu devrais prendre plus souvent le soleil ». Rôle de grande sœur oblige.

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 11 Déc - 15:59
Si je peux me faire offrir une barbe à papa, alors je n’hésite pas ! Même s’il s’agit de Yeo. C’est comme ça qu’on s’en sort dans la vie, mais par-dessus tout, je la remercierais d’un gros bisou. Elle est importante pour moi, elle m’a beaucoup aidé jusqu’à maintenant, comme une grande sœur que je n’ai jamais eu et cette sortie me permet d’en apprendre plus sur le pays du soleil levant.
Guirlandes, sapins et bonhommes de neige, c’est mignon tout ça. Je n’ai jamais été de ceux qui attendent noël avec une énorme hâte, ou qui trouve en cette fête quelque chose de magique, néanmoins, je ne nie pas le quartier de Shibuya est resplendissant. Chez moi, cette fête se résumait à un bon dîner que nous ne pouvions nous offrir le reste de l’année ainsi qu'une petite sortie entre amis dans le Taipai joliment décoré. Pour une pauvre comme moi ça à toujours était LE jour où financièrement on se lâche et oublie un peu. Malgré tout, il y a toujours eu cette barrière de l’argent m’empêchant de comparer avec ces autres enfants les merveilleux cadeaux que le monsieur vêtu de rouge nous offrait. Alors, Noël n'a jamais été ce quelque chose de féérique, du moins après mes huit ans où j'ai enfin tout compris..

Prendre le soleil ? Je lève les yeux vers le ciel et lui fait constater la couleur grisâtre qui nous entoure, de ce regard la défiant sur ses propos. « nyanyanya !! » Elle ne me fera pas envier son teint hâlé plus que je ne la jalouse déjà ! « Oh ! c’est prêt, merci monsieur ! » Saisissant l’énorme nuage rose par le bâtonnet, je n’attend pas une seconde avant d’en arracher un énorme bout que j’embouche d’une traite. « Tu es la meilleure oneesan ! » Grand sourire, je plonge mon regard dans le siens tout en lui tendant la gourmandise : « Je te laisse en prendre, je fais preuve de beaucoup de bonté tu sais ! » ça parait fou mais la radine que je suis ne permet jamais de partager les choses, on dit parfois que je suis horrible… en tout cas, c'est d'un gros bisou que je lui montre ma grande reconnaissance.

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 12 Déc - 8:39
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ Je rigole face à la réplique de Sakurako comme réponse à ma critique sur son teint soi-disant blanc. Cette petite alors, je ne pourrai jamais la changer et tant mieux. Enfin ‘’petite’’, elle n’est pas si petite que ça puisqu’elle n’a que quelques années de moins que moi, mais me considérant comme sa grande sœur, je ne peux la voir que comme telle. Je sais pertinemment que je vais passer un bon moment à ses côtés. Quoi de mieux que d’être au marché de Noël et d’être en plus de cela avec une très bonne amie, une sœur de cœur, je ne pouvais franchement pas rêver mieux pour un jour comme celui-ci. J’écarquille les yeux face à l’immensité de sa barbe à papa. J’en avais presque oublié la taille, il faut dire que ce n’est pas une sucrerie que je prends souvent, c’est même très rare, je préfère d’autres plaisirs gustatifs, comme des crêpes, des churros, ou encore des gaufres, avec en prime du Nutella, la base de toute gourmandise. « Je sais que je suis la meilleure, profite-en avant qu’il ne soit trop tard ! », je n’ai pas du tout les chevilles qui enflent. Avant même qu’elle ne change d’avis quant au fait de m’en donner un peu, je lui pique un morceau de barbe à papa, le laissant fondre dans ma bouche. « Merci ! Je comprends maintenant pourquoi tu aimes ça en fait ! ». Au final, ce n’est pas le goût de barbe à papa que j’aime mais l’effet que cela fait au niveau du palet et je pense que c’est le cas pour la plupart des personnes. « Maintenant on peut commencer à faire le tour, YATA » dis-je en levant les bras en l’air, prenant un air japonais. Ce n’est pas ce qu’ils disent les japonais pour exprimer leur joie ou alors j’ai trop regardé la série Heroes ?

Je mets mon bras sous celui de Sakurako et l’entraîne avec moi dans la masse, pour débuter ce marché de Noël. A peine a-t-on réellement mis le nez à l’intérieur que je repère déjà une dizaine de couple. J’avais oublié à quel point c’était le lieu idéal pour les couples. « Je n’avais pas constaté que c’était autant bondé de couple. C’est pathétique ! ». Non ce n’est pas du tout de la jalousie.

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Déc - 14:20
« Gaja!! » Gourmandise en main, je me sens finalement motivée pour déambuler dans ses rues qui me sont inconnues et qui portant, me gorge de curiosité. « Qu'est-ce que tu penses de mon Coréen ? » Fière d'avoir sorti mon petit mot désignant "on y va" dans la langue de mon amie, je n'ai plus qu'à attendre sa probation avant de me lancer dans le long apprentissage de cette langue. Une langue de plus une de moins, ça n'est que du bon. En tout cas, l'heure est au tour des stands tant attendu par Yeo. Je n'ai pas pris d'argent, la tentation est trop grande, ça n'est fait que pour perdre de l'argent ces trucs là.

On entre dans la foule, jetant des coups d'oeuil au travail artisanale des artistes présentant dans chacun de leur petite boutique ce qu'ils ont préparés. Bijoux fait main, nourriture du coin, vêtements chauds, il y en a pour tout les goûts et ça me fascine. J'achèterai un de ces bonnets en cachemire quand je serais riche.
Cependant, la voix de ma grande soeur du Japon m'éveil et alors, je me re-concentre sur son visage. « Tu as eu de mauvaises expériences amoureuse Yeo ? »

Après tout, je ne connais pas sa vie en détail, il est difficile pour nous de se voir régulièrement et les problèmes de sentiments ne sont pas les sujets de nos conversations. En voilà une bonne occasion. « Je veux tout savoir! Après je lui arrache les oreilles! »

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Déc - 18:58
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ Pour approuver le mot de ma dongsaeng je lui fais un signe du pouce et un petit clin d’œil, « tu l’as bien dit, tu vas finir par parler coréen à force ». Lorsque l’on parle japonais ou encore coréen, ce n’est pas bien compliqué d’apprendre l’une ou l’autre langue, contrairement au chinois qui est beaucoup plus compliqué. Bref, dans tous les cas je suis heureuse de voir que Sakurako commence à connaitre certains mots dans ma langue, ça me fait plaisir.
Illuminée par tant de beauté, par tant de féérie, je regarde avec avidité toutes ces belles choses présentes en avant des stands, me donnant envie de tout prendre, mais je me retiens, par principe. Ce n’est pas que je manque d’argent, au contraire, j’en ai de l’argent, mais je ne veux pas jeter mon argent par la fenêtre et prendre tout ce qui me passe par la tête, il faut savoir se maitriser et peser le pour et le contre, savoir ce qui est nécessaire et essentiel, et savoir ce qui est plus du désir que de la nécessité. M’enfin, je ne vais pas non plus me voiler la face en disant que je ne vais rien acheter par simple désir, ça serait mentir. Pendant que nous marchons paisiblement je fais la remarque du nombre accru de couples, ce qui semble réveiller mon amie puisqu’elle finit par me demander si j’ai eu une mauvaise expérience. Je pensais le lui avoir dit, mais il ne semble pas que cela soit le cas, il faut dire que j’ai pendant plusieurs jours, voire mois, tenté d’oublier cette expérience particulièrement éprouvante pour moi, essayant de ne plus jamais l’évoquer, ni même m’en souvenir. Poussant un long soupir reflétant mon grand désespoir, je fais une grimace à Sakurako, et finis par lui répondre. « Les hommes sont des connards ma petite Sakurako ! Il faut toujours se méfier au risque de se brûler les ailes et de souffrir terriblement ». Je sais pertinemment que si je n’en dis pas plus, elle va me harceler pour savoir ce qui s’est passé dans ma vie sentimentale. « Je n’ai eu pour le moment qu’un seul petit ami dans ma vie, je l’ai aimé, vraiment aimé. Il a été mon pilier au Japon, j’étais sur un petit nuage, mais j’étais aussi très aveuglée par l’amour. Je pensais que notre relation allait durer, j’y croyais, malgré tout ce que l’on pouvait me dire sur lui, moi je le voyais autrement. J’étais surtout naïve. Un beau jour, il m’a  lâchement abandonné, sans me donner la moindre petite explication, me disant des mots horribles et blessants, précisant qu’il ne m’avait jamais aimé, que je n’avais été qu’un jouet pour lui, qu’il s’était suffisamment amusé et que maintenant il était lassé, alors il m’a quitté. J’ai eu du mal à m’en remettre, j’ai pleuré pendant des mois, je l’ai détesté et je le déteste encore. Il m’a fait énormément souffrir et encore maintenant j’en porte les traces. Tu sais quand tu as aimé un homme c’est toujours difficile d’être abandonné, surtout quand celui-ci avoue s’être simplement amusé ».

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 13 Déc - 23:46
Nous marchons dans les allés de Shibuya, toujours avec la barbe à papa en main pour ma part. Je pioche par ci par là quelques morceaux semblables à de minuscules nuages, et ça me rappelle beaucoup de souvenirs. Mon papa m'en achetait à l'occasion, des barbes à papa, lors des périodes des fêtes. Parce que c'était pas cher, et ça faisait plaisir. Il me manque mon papa, il n'est pas venu au Japon, lui, alors je ne l'ai pas vu depuis longtemps. Mais c'est tout autre chose.

Pour le moment, j'écoute mon amie qui me conte en quelques mots sa déception amoureuse. Et en une seconde je me sens grandir à une folle vitesse, parler de ce genre d'histoire me donne l'impression de prendre deux bonnes années. Mais j'aime ça, mûrir, parler de sujets d'adultes avec des adultes. « C'était vraiment une sale personne... » ça n'était sûrement pas assez pour définir ce genre de gars. A vrai dire, je ne sais pas vraiment quoi lui dire face à ce genre de révélations. Je n'y connais rien en amour et mes seuls expériences en la matières n'ont étaient que des sortes d'amourettes de saison estivales. Rien à voir avec le genre de sentiments que Yeo Jin décrit. « Tu trouveras quelqu'un de mieux, c'est sûr! Tu le mérites...» D'un sourire, je veux la réconforter. Je n'ai pas besoin de vérification pour comprendre que ça n'a pas du être facile. Prenant finalement un ton plaisantin, je m'adresse de nouveau à elle : « Bon! Maintenant dis moi son nom que je puisse lui mettre la patate! .» Tapant mon poing droit dans l'autre main, je tente de la faire rire en plaisantant un peu. C'est Noël après tout!

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 14 Déc - 21:08
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ C’est encore un peu difficile pour moi de parler de mon ex petit ami, mais bon cela prouve que j’ai réussi tout de même à l’oublier et que je ne me mets plus à pleurer en parlant de lui, c’est un grand pas vers le rétablissement. Quoiqu’au final, je suis déjà totalement rétablie de cette histoire, malgré les quelques blessures qui persistent. Malheureusement dans la vie on ne peut pas toujours tomber sur les bonnes personnes et il faut du temps avant de finalement trouver une personne avec qui finir nos jours. Il y a des personnes qui cherchent encore, qu’elles soient âgées ou non, il est difficile de trouver sur cette terre une personne qui convient réellement à nos attentes. Mais bon, c’est une expérience de vie, ça m’a appris beaucoup de choses au final. Je fais un grand sourire à Sakurako. Je ne veux en aucun cas que cette soirée soit gâchée à parler de mon ex-petit ami et je n’ai pas envie de la déprimer, ni de me déprimer. « Oui c’est sûr que je trouverai mieux, je n’ai aucun doute là-dessus ! Et puis même si ça a été très dur, au moins je sais ce que ça fait que d’être blessé par un homme qu’on aime ». Maintenant je suis prête à affronter la dure réalité de l’amour, enfin, je ne dois pas parler trop vite non plus, sait-on jamais, la vie peut encore me désillusionner.
Je rigole face à la ‘’rage’’ de Sakurako, « je n’ai pas envie que tu te salisses les mains pour un homme comme lui, il ne le mérite pas, alors garde ton poing pour quelqu’un d’autre ». Après tout, il n’en vaut vraiment pas la peine. « Oh tu sais je doute que tu saches qui il est, même s’il est assez réputé à l’université et qu’il a une mauvaise réputation ». Il faut dire les choses comme elles sont, il a vraiment une très mauvaise réputation, même à l’heure actuelle. « Mais je vais te dire son nom quand même, au cas où si un jour il te charme, tu sauras qu’il faut fuir le plus vite possible ! Il s’appelle Li Shen, lü fheng li shen».

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 20 Déc - 13:05
« Il s’appelle Li Shen,  lü fheng li shen ». Ce nom résonne dans ma tête. Je n'y crois pas et je suis perdue. Mon visage perd toute forme de sourire, je me décompose presque. « Lü fheng Li shen ? » Répétant ces syllabes d'une voix faible et fragile, je ne peux toujours pas réaliser ce qu'il se passe. Non, c'est impossible. Le fait qu'il soit quelqu'un à mauvaise réputation est horrible, et surtout, par dessus tout, le fait qu'il est fait du mal à ma YeoJin est impossible. Elle ne doit pas saisir ce qu'il se passe en moi, ce changement brusque d'humeur, cet affaiblissement de ma part, je suis la seule à pouvoir comprendre. « Impossible... » Me chuchotant à moi-même et surement assez fort pour que mon amie puisse entendre, je repense à ce Li Shen, du moins celui que j'ai connu. Finalement je regarde la coréenne droit dans les yeux. « C'est drôle le nombre de personnes au monde portant le même nom... » Il est vrai que le Li Shen que je connais ne vivait pas à Taïwan bien qu'il porte la même nationalité que moi. Alors je suis confuse, plus que jamais, je cherche des repères. Ce peut-il qu'il s'agit de la même personne ? Pourquoi ? J'ai pourtant connu un garçon altruiste, gentil et attentionné. Rien à voir à la faible description faite précédemment, d'un homme horrible et sans coeur.

« J'ai connu un Lü fheng Li shen, et il a d'ailleurs était mon seul copain à vrai dire, c'était un amour de vacances, il est Taiwanais, comme moi. Mais on ne doit pas parler de la même personne... ça n'est pas possible... » Enjambant le pas, je continuais la descente de la rue, réfléchissant encore à cette situation des plus étranges.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 21 Déc - 21:58
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ Après avoir soufflé le prénom de mon fameux ex petit ami, je vois le regard de mon amie fuir, et son visage prendre une couleur quelque peu déconcertante. Je ne sais pas pour quelle raison elle réagit de la sorte, mais je n’aime pas vraiment ça. Peut-être que ce sont les lumières du marché qui me donnent cette impression mais c’est comme si la nouvelle vient de totalement la transformer. Je n’espère pas que ce soit à cause de l’évocation de son prénom qu’elle a pris une telle couleur et qu’elle ne le connait pas. M’enfin je doute, cet homme est tellement pas recommandable et puis elle est encore au lycée, alors pourquoi et comment est-ce qu’elle connaitrait un tel homme, ce n’est tout simplement pas possible. J’en mettrai ma main à couper, enfin, je devrai quand même tourner ma langue plusieurs fois avant de mettre quoique ce soit en jeu. Je hausse des sourcils quand elle fait une remarque qui me titille l’oreille. Je doute qu’il y ait énormément de personnes qui aient le même prénom et nom que lui, le monde n’est pas si vaste que ça.

Je m’arrête brusquement lorsqu’elle m’avoue avoir connu elle aussi un « Li Shen », et qu’il a été, là aussi, son seul copain. Oh non ! Oh non ! Je n’aime pas ça, je n’aime vraiment pas ça. Je ne sais pas pourquoi mais je ressens soudainement une peur, un besoin de fuir, de crier, de la secouer aussi, de lui demander des détails, j’ai besoin de savoir s’il lui a fait du mal, s’il a osé toucher à ma petite sœur de cœur. Jamais je ne lui pardonnerai si tel est le cas. Et pourquoi est-ce que ça ne serait pas possible que ça soit lui ? Pourquoi ? Je l’espère mais au fond, j’ai de gros doutes sur la coïncidence. « Que . . . QUOI ? Vraiment ? Tu veux dire . . . . Vraiment ? Toi et . . . lui ? ». Je prends soudainement son épaule et plonge mon regard dans le sien. « Décris le moi, physiquement ! Parce que des lü fheng li shen, il ne doit pas en avoir des centaines, surtout pas ici, ce n’est pas . . . ça ne peut pas être qu’une coïncidence. Enfin j’espère que ce n’est pas le même . . . car je te jure que s’il a osé te toucher, ou même te faire du mal, je pars lui briser la nuque immédiatement ! ».

fiche by mad shout.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 23 Déc - 0:51
Yeo Jin est effrayante, je ne l'ai jamais vu ainsi, mais elle m'a l'air décidée, ou plutôt outrée. Il y a de quoi, après de telles histoires vécu avec ce potentiel même homme. Cependant, ce qu'elle ne sait pas encore, c'est que le Li Shen que j'ai connu est un Li Shen tout à fait bon et correct, qui n'a rien à voir avec un briseur de cœur malhonnête. Elle pourrait alors être davantage surprise, ou soulagée ?

Elle s'arrête de nouveau. Nous sommes plantées en pleine allée, mais le sujet est plutôt sensible. « Disons que... c'était différent... », elle ne m'écoute pas, elle continue et alors, je suis celle qui se tait, l'écoutant attentivement alors qu'elle me met dans cette position qui m'oblige à plonger le regard dans ses yeux, comme une maman donnant de précieux conseils à son enfant. Nous sommes dans la même thématique, mais elle m'en demande plus, plus de descriptions, de précisions. « Je ne sais pas... cheveux décolorés, yeux allongés... ? » Puis elle est tellement mignonne à s’inquiète ainsi, comme si au final, je faisais partie de sa famille, comme si nous étions liées par le sang. Un rire m'échappe, quelque chose de nerveux, au final. « Mais il y a quelque chose de trop bizarre Yeo... Li Shen est quelqu'un de si gentil... » Il n'y avait pas d'autre manières de l'annoncer et je ne pouvais rien ajouter de plus, je ne voyais pas l'ombre d'autres explications.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 27 Déc - 13:41
qui a dit que noël rimait avec ex


 
feat : Sakurako & Yeo Jin

Tenue ▬ J’arque un sourcil face à ce terme qu’elle emploie ‘’différent’’. Comment est-ce que cela peut être différent avec un homme tel que Li Shen. Je ne vois pas. Cet homme ne pense qu’à lui, qu’à ses sentiments, sans prendre en compte ceux des autres. Je pensais pourtant notre histoire réelle, durant des années encore, mais finalement j’ai été stupidement aveuglée et j’en ai souffert, mais désormais, ça ne sera plus le cas. Plus aucun homme ne me brisera le cœur, enfin je l’espère. Au fond la description physique qu’elle me donne ne m’aide en rien à être certaine que c’est bien du même Li Shen que l’on parle, mais de toute manière, je n’ai aucun doute. Je suis certaine que c’est bel et bien le même homme, que toutes les deux, on a supporté le même homme, que toutes les deux on est sortie avec le même garçon et comme par hasard, il a été son premier petit ami comme il a été le mien. Quelle coïncidence tout de même. Sur les milliards de personnes présentes sur cette terre il faut que ça tombe sur lui.

Je m’étrangle presque quand elle me dit que c’est quelqu’un de gentil. Lui gentil ? Je commence quand même à avoir quelques doutes sur la personne. Non jamais Li Shen ne pourrait être gentil, enfin au début il l’est, doux, attentionné, semblant être amoureux et du jour au lendemain ça part en fumée, et il abandonne, sans aucun remord. « Quoi ? Lui gentil ? », je touche le front de Sakurako pour vérifier si elle n’est pas maladie. « Impossible ! Ou alors au début ça peut être le cas, mais par la suite, quand il est lassé, il abandonne et méchamment en plus. Comment votre rupture s’est-elle passée ? Est-ce que tu as encore contact avec lui ? ». Il est hors de question que ma Sakurako côtoie ce type d’homme. Elle est trop jeune, trop innocente pour subir un tel spécimen.

fiche by mad shout.


Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 11:17
 

Qui a dit que noël rimait avec ex [Feat. Sakurako]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Si la liberté rimait avec amusement
» ◇ pour un flirt, avec toi (...) feat MAËL [X : HOT]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-