AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Hostage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 13 Fév - 23:55
Hostage
Tenue Ϟ Pas un jour ne passait sans que le mot « pauvre » franchisse le seuil de ses lèvres, pas un jour sans qu’il y ait ce mot et ses dérivés. Cela t’amusait, tu n’étais pas tout à fait du même avis mais tu ne pouvais pas réellement le contredire non plus ; entre ces gens et vous, il y avait bel et bien quelque chose de différent. Quoi ? Tu n’en étais pas certaine, si lui s’en foutait royalement, toi, tu t’y intéressais avec ta curiosité dévorante. Sur un coup de tête, un moment d’absence, tu t’étais inscrite et lui avec, sans son consentement. Consentement ? Tu t’en fichais bien, tu t’en moquais, ce n’était que vent, car tu savais quelle carte jeter pour le faire céder. Une carte magique, un joker que tu possédais précieusement entre tes mains depuis un moment. Tu trichais sans complexe,  sans honte, le plan était déjà limpide dans ton esprit. Au beau milieu de nulle part, avec un chapeau de paille, un brin d’épi pincé aux lèvres, l’image te faisait presque fantasmer, elle était parfaite si elle retirait le son. Il t’en voudrait à mort, et même sous un état ectoplasmique, il continuerait certainement te hanter, mais qu’importe, tu l’aimais déjà à en mourir. « Pas un pouilleux à l’horizon, juste toi et moi, darling » souffle-tu en sortant du bus, posant à tes pieds ta valise, étendant les bras pour mieux sentir le vent, et peut-être accueillir l’ouragan qui s’apprêtait à descendre. « Tire pas la gueule, ça te rendrait presque mignon. »



Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 14 Fév - 23:46
Hostage
Tenue Ϟ La saint Valentin. La fête que tu ne fêtes jamais. Pourquoi faire ? Franchement tu ne savais pas trop. Mais cette année… Voilà t’étais trainé en dehors de la ville. T’étais limite en panique putain. T’allais où là ? Chez les pouilleux ? Dans le trou du cul du monde ? Tu foudroyais du regard la garce qui te servait d’amie. T’avais envie de l’étrangler et de la jeter par la fenêtre du bus lui disant tchao. Tu voulais la voir passer sous les roues du bus. Ah t’en fantasmais presque de ça. Pourtant, tu l’as suivais comme un connard. Tu descendais de ce bus après ce qui te semblait des heures de trajets. Bus de pauvre. Bus inconfortable, t’avais mal au cul et au dos. Bon dieu, ils ne connaissaient pas les limousines ? « Pas un pouilleux à l’horizon, juste toi et moi, darling » « Et le bus ? Ce n’est pas un pouilleux peut-être ? J’ai le dos niqué putain. » Tu râlais. Tu ne savais faire que ça de toute façon. « Tire pas la gueule, ça te rendrait presque mignon.  » « Ta gueule. Bus de pauvre, village de pauvre. C’est quoi cette cambrousse-là ? On est toujours au Japon ? Danashiri, je ne sais pas où tu m’amènes mais là tout de suite j’ai envie de te tuer et t’enterrer dans le champ. » Tu parlais dans le vent. T’allais pas tuer ton unique amie putain. Surtout pas elle. Tu crevais sans elle. Tu t’en rendais pas compte car t’es con, mais t’y tenais fortement à elle. « Et merde putain ! Mes chaussures sont niquées là ! J’ai de la boue sur mes chaussures ! J’ai de la BOUE sur mes chaussures ! » T’hurlais comme un abrutie. Mais tes chaussures merde c’était tes bébés !


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 15 Fév - 13:48
Hostage
Tenue Ϟ C’était tout un art de rester en sa compagnie, surtout lorsqu’’il était particulièrement ronchon. Il l’était tout le temps, pas un jour ne passait sans qu’il pousse sa petite complainte et s’agace sur un fait anodin, mais aujourd’hui, c’était particulièrement sévère. Du moins, il rouspéta tous le long du trajet sans que tu n’y prêtes une réelle attention, sans que cela t’ennuie car tu étais passée maître pour mettre en mode « mute » sa voix, comme si tu avais cette fonction purement technologique dans ton biologique.  Tu entendais le moteur du bus, le son grésillant de la musique qui sortait des haut-parleurs, le bruit ambiant sauf le son de sa voix. Sauf qu’il fallait bien que tu ôtes un moment où l’autre ce super mode, quasi surhumain, chose que tu fis en descendant du bus et tu réalises que le son mélodieux de sa voix ne t’avait pas autant manqué, toujours aussi grincheuse. « Ta gueule. Bus de pauvre, village de pauvre. C’est quoi cette cambrousse-là ? On est toujours au Japon ? Danashiri, je ne sais pas où tu m’amènes mais là tout de suite j’ai envie de te tuer et t’enterrer dans le champ.  » Rien qu’en imaginant la scène, tu ne pus t’empêcher de rire. Il était tellement bête que cela t’en amusait, c’était pour ça que tu l’avais emmené avec toi. Sans lui, le voyage serait certainement morne et terne. Pire encore, tu ne serais jamais venue. Tu te décides à l’ignorer, en baissant les bras pour hausser tes épaules avec dédain. Tu n’avais pas envie de lui répondre, il connaissait toutes les réponses, mais il éprouvait ce besoin de râler et tu le laissais faire. Tu n’avais pas besoin de répondre dans ces moments, il pouvait monologuer seule pendant une heure voire deux si tu lui fournissais quelques réactions. Prenant les devants et tirant ta valise vers le petit cottage, tu t’arrêtes néanmoins à son hurlement. « Bouge ton cul ou un ours va te bouffer  » rétorques-tu en agitant la main pour lui intimer de te suivre. De nouveau, tu hausses les épaules en rajoutant « enfin, c’toi qui vois. Mais vu le raffut que tu fais... Ils vont se pointer », avant de continuer tranquillement ton chemin et arriver au niveau de la porte d’entrée. Tu enfouis tes mains dans tes poches, à la recherche du trousseau de clef qui t’avait été confié.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 16 Fév - 16:14
Hostage
Tenue Ϟ « Bouge ton cul ou un ours va te bouffer. » Un ours, comme si un ours pouvait débarquer et te bouffer. T’y croyais absolument pas. Pourquoi y’aurait un ours dans le coin. « enfin, c’toi qui vois. Mais vu le raffut que tu fais... Ils vont se pointer » « Arrête de dire des conneries. Genre des ours. » Elle te prenait pour un abruti ? Tu ne l’étais pas totalement non plus. Râlant et pestant comme un pou, t’avançais dans la nature en direction de l’auberge en face de vous. Mains dans tes poches, tu ne pris même pas les affaires. Pourquoi ? Car t’avais pas envie de lui faire ce plaisir. Elle te pourrissait la journée avec ses conneries. Alors t’allais forcément être d’une humeur exécrable. Poussant la porte du bout de tes doigts t’entrais en soupirant. T’avais vraiment envie de te barrer. Tes bras se croisant sur ton torse tu foudroyais du regard la personne à l’accueil avant de suivre Dana dans votre chambre. Entrant tu te stoppas net. « Tu veux vraiment qu’on… « squatte » ici ? C’est petit. Et… Y’a même pas de lit. » Dormir au sol ? Comme dans le temps ? Putain non. Tu ne voulais pas de ça. T’étais surement trop pourrie gâté mais… C’était ainsi que tu étais ! Secouant la main devant ton nez pour montrer que l’odeur ici ne te plaisait pas tu ouvris la fenêtre pour aérer. Faisant le tour tu manquas de mourir en voyant la salle de bains. « Y’aurait un cafard dans la pièce que ça m’étonnerait pas. » Tu la haïssais. De tout ton cœur. Sortant ton paquet de clope t’en mis une dans ta bouche sans pour autant l’allumer. C’est pas l’envie qui te manquait. Cherchant ton briquet, tu fis craquer celui-ci pour allumer la flamme. T’avais besoin de fumer là.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 16 Fév - 18:43
Hostage
Tenue Ϟ « Arrête de dire des conneries. Genre des ours. » Tu ne peux t’empêcher de ricaner, il disait vrai, tu n’en savais fichtrement rien s’il y avait des ours ou non dans la région, mais tu pouvais toujours arguer qu’il y avait non loin, une forêt. Et qui dit forêt dit ours, et à défaut d’avoir un super winnie sauvage, il y avait les potos loups et serpents autres animaux peu fréquentable. « Ça se voit que t’as pas lu l’derniers faits divers », ajoutes-tu avec un demi-sourire inscrit sur le coin de tes lèvres en le regardant avant de pousser la porte et découvrir l’accueil. Remarquant qu’il n’avait pas pris ses affaires, tu ne pouvais t’empêcher de soupirer, alors tu glissais au garçon de l’accueil, en lui intimant de se rapprocher, « Allez chercher les affaires devant l’auberge et faites-en ce que vous voulez avec. » Ta voix est basse, tu profites qu’il s’excite dans son coin pour t’occuper des dégâts qu’il laissait, pour autant, tu ne comptais pas lui faciliter la tâche, il était bien assez grand. Rapidement, tu te diriges vers la chambre qui vous a été assigné, tu la trouvais néanmoins spacieuse, bien qu’il râlait déjà de l’absence de lit. « C’est ça qui est marrant justement ! » dis-tu en haussant les épaules avant d’esquiver le regard noir qu’il allait certainement t’adresser. Tu déchausses avant d’inspecter la pièce qui est à l’opposé de tes habitudes mais tu t’en moquais, tu t’étais déjà faite à l’idée que cela sera ainsi. Tu poses ta valise et ton sac dans un coin de la pièce. « Y’aurait un cafard dans la pièce que ça m’étonnerait pas. » L’idée de rencontrer une telle bestiole te refroidit néanmoins, tu espérais sincèrement qu’il faisait fausse route car ce genre d’insecte, tu n’en étais pas phobique, mais ça n’en était pas loin. « Beeerk, c’pas grave… tu le tapera », en le voyant allumer sa cigarette, tu plissas des yeux instant avant de finalement l’ignorer. « Si tu veux rester ici à ronchonner et faire ami-ami avec les cafards, fais ~ moi, j’vais voir les alentours ! » déclare-tu pour empoigner la veste que tu avais déjà sortie et t’asseoir un instant pour faire tes lacets. Tu savais que le prier ne servait à rien, si ce n’est le flatter davantage et lui donner l’occasion de râler toujours plus.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 17 Fév - 23:11
Hostage
Tenue Ϟ « Ça se voit que t’as pas lu l’derniers faits divers » « ça ne marchera pas sale garce ! Tu ne m’auras pas ! » Tu lui tirais même la langue pour la narguer. Parce que tu n’y croyais pas. Elle aurait dit panda à la rigueur. Quoi que, les pandas c’était en Chine pas au Japon. Bon sang, Toshiro, t’aurais dû étudier à l’école et non plus glander. A se demander comment t’avais fait pour arriver si loin dans les études. Une chance inouïe. Filant dans l’auberge ou se trouvait votre chambre, tu la laissais avec tes affaires, tu n’avais vraiment pas envie de faire des efforts. Elle méritait d’être punie. Et puis cette chambre ne t’inspirait rien. C’était petit, c’était… Etouffant. Ce n’était pas les lieux où t’avais l’habitude de dormir… « C’est ça qui est marrant justement ! » « Pour la peine on dormira dans le même machin là. Tu subiras ta sentence. » C’était pas des menaces en l’air. Bon t’allais pas non plus lui faire la misère. Dormir ensemble c’était pas la mort. T’allais prendre toute la place et voilà. Tu pouvais te montrer con et gamin quand tu t’y mettais. Mais cette piaule te faisait presque flipper. Il y aurait des cafard que ça ne t’étonnerais pas. « Beeerk, c’pas grave… tu le taperas » Tu ricanas. Comme un vieux pervers prêt à agir. « Je te le jetterais dessus plutôt. » Que t’étais vile et cruel. Tu l’as provoqué même en sortant une clope que tu te mis à fumer. C’était méchant. Tu savais qu’elle ne pouvait pas rester avec quelqu’un qui fumer. Enfin, si, mais tu évitais au maximum, pour son bien-être. « Si tu veux rester ici à ronchonner et faire ami-ami avec les cafards, fais ~ moi, j’vais voir les alentours ! » Tu l’observais faire sans rien dire. Elle allait partir. Elle faisait ses lacets. Puis tu l’as vis commencer à partir. « Yah ! Attends-moi ! » Pas que tu voulais pas rester seul, mais rester seul ici, non ! Enfilant tes chaussures tu t’empressais de la rejoindre, passant ton bras autour de ses épaules en fusillant du regard le gars de l’accueil. T’aimais pas comment il la regardait. « Mais tu me le paieras… » Parce que t’étais un peu rancunier quand même. Pas beaucoup avec elle. Mais un peu.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 18 Fév - 0:01
Hostage
Tenue Ϟ Tu ne pouvais pas t’empêcher de le trouver stupide et tellement mignon en même temps. Partager le même futon, une sentence ? Il était plus naïf que tu ne te l’imaginais, cela contrastait avec cette couverture d’host qu’il avait le soir. Au fond, tu savais que ça restait un gamin qui s’amusait avec ses jouets sans se poser de question, un abruti qui jouait les durs alors qu’il n’était pas à l’aise dans ce nouvel environnement. « Yah ! Attends-moi ! » Intérieurement, tu ricanes et tu t’empresses de lacer tes pompes ; après tout, le stresser t’amusais particulièrement. Si lui aimait te casser les oreilles par ses jérémiades incessantes et puériles, tu prenais plaisir à le tourner en bourrique à ta façon, subtilement. Tu files comme une flèche mais il te rattrape bien vite, si effrayé qu’il devait être, tu sens son bras t’entourer tes épaules comme d’habitude. « Mais tu me le paieras… »  Tu roules des yeux, mais bien sûr que tu aller le payer, comme à chaque fois sauf qu’au final, tu finissais par lui faire plus de crasse. « Change de disque » rétorques-tu en poussant la porte de l’auberge, « et arrête de le flinguer des yeux, t’as l’air stupide », avant de lui pincer le bout du nez de ton pouce et de ton index. Tu n’avais pas besoin de le voir pour savoir qu’il le faisait, car c’était toujours ainsi dès lorsqu’il y avait un mec, il se sentait obligé de marquer son territoire. Balayant rapidement les alentours, tu te décidas sans même demander son avis, à visiter le pâté de maison pour ce qu’il y avait aux alentours et puis, fallait bien te l’avouer, tu avais un creux.  Après plusieurs mètres, il y avait cette ferme, et cet homme en salopette. « Vous êtes de passage, non? Entrez-, j’vais vous offrir du lait…et bien frais ! » Tu rigoles et tu t’avances, ton regard glisse alors sur les vaches.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 19 Fév - 17:23
Hostage
Tenue Ϟ « Change de disque » Tu roulais déjà tes yeux vers le ciel. T’avais envie de la kicker et de lui faire comprendre que tu boudais, ouais. Tu boudais comme toujours, parce que t’étais un putain de boudeur et que pour le coup, tu l’avais vraiment dur. Elle t’avait embarqué là-dedans et tu t’en serais bien passé… La cambrousse ce n’était pas ton délire. Toi t’aimais la ville, les boutiques de luxe, tout ça. La pollution ! T’aimais la pollution. L’air pur c’était trop dangereux pour ta santé. « et arrête de le flinguer des yeux, t’as l’air stupide  » Te pinçant le nez, tu reculais en te le frottant. Bon dieu, en plus elle voulait te casser ton beau nez. « ça va. Arrête de me martyriser là. Tu me gonfles. » Te massant le bout du nez, tu soupirais en la suivant malgré toi. T’avais pas envie d’être là mais t’avais pas envie d’être seul pour autant. L’odeur qui régnait dehors ne te plaisait pas du tout. Ça sentait l’herbe et les animaux. Ouais c’est ça. La vache ou autre. C’était immonde. Tu l’a suivais sans grande conviction de toute façon. Puis tu le vis ce mec là-bas, le plouc habillait d’une façon trop bizarre. « Vous êtes de passage, non? Entrez-, j’vais vous offrir du lait…et bien frais ! » … Du lait bien frais ? Tu grimaçais déjà. T’avais pas envie de boire cette merde. T’aimais pas le lait de toute façon. Alors tout droit sorti de la vache ? Autant vomir. Tu la maudissais de plus en plus. T’avais bien envie de la foutre dans de la bouse de vache. Une fois dedans, tu regardas le type fermer. Ça ne t’inspirais rien qui vaille. Le suivant, tu posais ta main sur ta bouche pour essayer de ne pas mourir sous l’odeur. L’écharpe sur ton nez t’essayais de ne pas mourir. Difficile. « Tenez, un seau, rien de mieux qu’du lait tout droit sortie d’la pis. » Ecarquillant les yeux tu reculais. Hors de question de toucher des mamelles de vache putain ! « Mon amie va s’en charger. Elle aime bien tenir ce genre de chose. Cap ou pas cap de traire la vache toute seule ? » Tu l’avais sorti de façon à ce qu’elle ne puisse pas t’avoir. Merde, t’allais vomir.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Fév - 0:56
Hostage
Tenue Ϟ « Mon amie va s’en charger. Elle aime bien tenir ce genre de chose. Cap ou pas cap de traire la vache toute seule ? » Sincèrement, tu hésitais entre stupidité et paresse, il était un tel boulet que parfois, tu te demandais pourquoi tu continuais à te le traîner. Enfin, ce genre de pensée te traversait souvent l’esprit mais tu ne le pensais pas vraiment, tu ne pouvais pas t’imaginer sans lui. De la même façon que tu avais besoin d’oxygène pour respirer, tu avais besoin de Toshiro pour te sentir vivre. Sans air tu mourrais, sans lui tu avais l’impression de ne plus vivre.  Néanmoins, tu ne pouvais pas t’empêcher de le fusiller du regard, tu n’étais même pas surprise à ce qu’il voulait te déléguer ce genre de tâche. Il était d’une fainéantise sans borne, le moindre effort semblait limite surhumain avec lui, mais cela t’amusait et t’arrangeait. « T’es relou p’tain… Cap ! » dis-tu en tendant la main pour qu’il te donne le précieux objet qui scellait chacun de vos paris stupides. Ta voix était calme, mais un rictus s’étirait sur tes fines lèvres. Une fois qu’il exécuta, tu attrapas le sceau tendu par le monsieur et le suivit pendant que ce dernier t’expliquait sa passionnante vie et surtout, comment traire la vache. «   Voici Marguerite, tu vas t’occuper d’elle », tout comme il te désigna la vache, il poussa un tabouret où tu pris place. Il se plaça derrière toi pour t’épauler, saisissant tes mains afin que tu mémorises la sensation, et à ton premier essai réussi, il se redresse pour te laisser faire. « Tooooooooooooo’. Regarde ! C’est trop drôle ! En plus… c’est mou chelou ! » cris-tu sans pour autant le regarder, fascinée par le lait qui sortait. Prenant rapidement ton pied, tu te transformais en petite campagnarde, bien assidue dans ta tâche. Le sceau se remplissait, tu avais de légère crampe mais tu trouvais ça tellement bizarre et trippant. «  Hé bé, vous méritez largement votre verre de lait. Jeune homme ? » Tandis que l'homme tendait à Toshiro le verre rempli, tu lèves ton regard sur lui, t'étais cap du pire.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Fév - 21:04
Hostage
Tenue Ϟ « T’es relou p’tain… Cap ! » Bien évidemment qu’elle était cap. Il n’en était pas possible autrement et ça, tu le savais parfaitement. Un sourire amusé arqua tes lèvres, t’avais envie de rire, comme un diable le ferait après une fourberie, mais tu te retins. Non pas par honte, mais parce que vous n’étiez pas seul et t’avais pas envie que l’autre vieux paysan te fasse chier. Sans perdre de temps tu lui donnais le petit objet qui scellé votre « pacte » non sans lui lancer un regard amusé. Ah oui, ça t’étais content, et il ne te tardait qu’une chose c’était de la voir en action. « Voici Marguerite, tu vas t’occuper d’elle » Main sur la bouche, tu regardais la vache et ton garce comme si c’était l’horreur absolue. Même s’il te tardait de voir, il n’en restait pas moins que les vaches tu les préférais mortes et en morceau cuit dans ton assiette. La voyant opérer les mouvements sur les pis de la vache, tu ne cessais de plisser le nez avant de détourner le regard. Bordel que c’était immonde. Et l’odeur… t’en avait presque la nausée. « Tooooooooooooo’. Regarde ! C’est trop drôle ! En plus… c’est mou chelou ! » Tu ne pouvais même pas répondre, ta gorge était nouée. C’était… Immonde. Pourtant t’étais pas une petite nature, mais ça vraiment non… ça te retournait le ventre. T’avais envie de te barrer en courant. « Hé bé, vous méritez largement votre verre de lait. Jeune homme ? » Tu regardais le verre de lait qu’il te tendait. Il était sérieux ? T’allais pas boire cette chose ! T’allais lui vomir dessus. Rien que l’odeur, tu reculais d’un grand pas en secouant la tête. « J’passe mon tour, je n’aime pas le lait. » « Ah. C’est parce que tu n’as pas goûté le lait tout frais. Essaie gamin. » Tu le foudroyais du regard en lui faisant signe de dégager de ton chemin. Il se prenait pour qui le vieux ? « Bois-le ton putain de lait, m’fait pas chier putain de campagnard. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 22 Fév - 10:36
Hostage
Tenue Ϟ Ce serait un miracle si sincèrement, vous réussissiez à sortir vivant et entier de ce village. Vu l’amabilité de ton complice, il suffisait qu’il soit aussi agréable avec chaque villageois pour qu’il finisse le voyage enterrer dans un trou au fin fond d’un champ, avec une chance de retrouver son corps en décomposition. « Bois-le ton putain de lait, m’fait pas chier putain de campagnard. » Tu soupires, bien qu’amusée par cette image, avant de te lever et t’excuser pour ton ami, parce que tu avais le minimum de bon sens qu’il n’avait pas, assenant un coup de coude au niveau de l’estomac de Toshiro pour qu’il ne rajoute pas une couche de ses conneries. Tu pourrais le forcer à boire mais tu ne voulais pas gâcher un précieux pari, car il était de trop bonne humeur. La montre gousset était en sécurité avec toi, à l’abri de sa bêtise. Malgré la remarque acerbe de ton comparse, l’homme t’offrit un verre de ton dur labeur et tu t’éclipsais en attrapant ton ami par le poignet. « Tu comptes bouder toute la journée ? » demandes-tu en l’arrêtant pour l’observer silencieusement. Ta voix n’est pas ferme, bien au contraire, elle était douce, piquée par cette curiosité. Tu connaissais déjà la réponse, mais au moins, tu lui donnais une chance de changer d’humeur. Contrastant avec ta voix, tu lui saisis le visage de tes mains pour l’obliger à te regarder droit dans les yeux. « Tu ne veux pas faire un effort, hn ? » Tu sais que tu as fauté, mais tout de même, il devait peut-être le voir sous un autre angle, plus optimiste. Au moins, rien ne pouvait les arrêter, si ce n’est la bouse, les créatures louches et bizarres de la campagne ou les villageois furieux armés de leur vieille fourche.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 23 Fév - 18:39
Hostage
Tenue Ϟ « Tu comptes bouder toute la journée ? » T’avais bien envie de dire oui pour le coup, mais tu te mordis simplement la langue. Tu ne savais pas quoi lui répondre. T’avais envie de bouder oui ! Parce que ce n’était pas dans tes projets de vie ça, de jouer le parfait et heureux campagnard. T’aimais vraiment pas ça… La vie là, non. Toi t’étais un vrai citadin, t’aimais la ville ! La vraie ! « Tu ne veux pas faire un effort, hn ? » Son regard dans le tien, tu l’observais longuement sans laisser paraitre quoi que ce soit. Ton visage était vide d’expression, aucune émotion n’en ressortait. Pourtant, ça te faisait quelque chose. Parce que c’était Danashiri, parce qu’elle était réellement la seule dans le fond à pouvoir avoir un contrôle sur ta vie. T’avais beau l’envoyer chier quand elle t’emmerdait, il n’en restait pas moins, que c’était ton amie, et que vous partagiez quelque chose d’unique et puissant. Tu soupiras fortement en enfonçant tes mains dans tes poches. « Ouais. Mais barrons nous de là. Je n’aime pas cet endroit. Les vaches ce n’est pas mon délire. Allons, nous promener ? » Marcher, t’aimais bien marcher. Ça ne te dérangeait pas. Et puis tes chaussures étaient foutues… Un peu plus ou un peu moins franchement. Tu l’as prends par les épaules pour l’attirer contre toi, comme pour l’inciter à dire oui, comme pour soudoyer ton amie pour qu’elle dise oui. Ta main passait légèrement sur ses cheveux alors que tu vins pincer un peu sa joue en lui souriant. Tu faisais un petit effort, parce que c’était Dana.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 24 Fév - 17:59
Hostage
Tenue Ϟ « Ouais. Mais barrons nous de là. Je n’aime pas cet endroit. Les vaches ce n’est pas mon délire. Allons, nous promener ? » Un sourire victorieux étira tes lèvres, car tu connaissais sa faiblesse mieux que quiconque et sans prétentieux, c’était toi autant qu’il était la tienne. Pourtant tu décides de ne pas lui répondre, faisant la moue à l’idée de devoir marcher alors que c’était bien là ta premier suggestion, faire le tour des environs. Comme à son habitude, il t’entoura les épaules de son bras, comme si c’était fait pour cela et t’attirer contre lui. Il cherchait à t’aguicher et tu avais encore plus envie de bouder, de le planter ici au beau milieu de nulle part et tout seul, avec la vache Marguerite. Il te pince ta joue et tu fais mine de vouloir mordre sa main, ne mordant que de l’air, faisant seulement claquer tes dents dans le vide. « C’ta faute si je finis avec une joue d’hamster ! » déplores-tu faussement, avant d’attraper à ton tour ses joues et les étirer au maximum de leur élasticité. « Allons-y avant que tu changes d’avis. » Tu le repousses mais tu ne retiens que sa main, pour le tirer vers ce chemin que vous aviez quitté tantôt, interpellé par le laitier.  


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 25 Fév - 18:20
Hostage
Tenue Ϟ « C’ta faute si je finis avec une joue d’hamster ! » « T’as déjà des joues de hamster tête de gland ! » C’était sorti tout seul et tu lui tirais même la langue pour lui montrer à quel point tu l’as nargué. Haha. T’aimais bien te foutre d’elle dans le fond. C’était parce que tu l’aimais bien, voilà tout. Mais voilà que cette chipie faisait de même avec tes joues ! Rah ! La copieuse ! « Allons-y avant que tu changes d’avis. » La laissant te pousser, tu serrais légèrement sa main de la tienne en soupirant. Sortant de là, enfin, tu inspirais l’air frais, ou pas, car ça sentait toujours la campagne avant d’épousseter un peu tes vêtements. « J’suis sûr qu’on pue la vache ! L’odeur ne partira pas, même au lavage… » Pessimiste et buté ? Pas du tout. Voyons ! D’ailleurs tu en profitais pour te renifler vite fait, mais t’avais vraiment l’impression de puer la vache. Horrible. Passant une main dans tes cheveux, tu regardais les alentours en plissant le nez. Y’avait vraiment rien à foutre dans ce coin paumé. « Bon. On fait quoi ? » Ouais bonne idée. « Et on va où ? Droite ? Gauche ? Tout droit ? » Y’avait le choix. C’était que des champs, des champs et pleins de champs.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 20:06
Hostage
Tenue Ϟ C’était typiquement avec ce genre de phrase que tu avais encore plus envie de t’empiffrer jusqu’à l’overdose, tandis que d’autre irait se faire vomir. Il était mesquin et absolument pas drôle, et pourtant tu ne pouvais pas lui en vouloir, tu allais lui rendrais la pareille à un moment ou un autre, en lui coupant cette petite langue qui te narguait par exemple. Du coup, tu en profitais bien pour les étirer au maximum, limite comme si tu pensais que les joues de Toto, c’était de la pâte à modeler. « J’suis sûr qu’on pue la vache ! L’odeur ne partira pas, même au lavage… » Tu le fixes longuement avant de mettre de la distance entre vous, en te pinçant le nez, en lui lâchant la main. « Effectivement, tu schlingues comme pas possible. » Dans un coin de ta tête, tu notais que tu allais avoir droit à une complainte du genre toutes les dix-quinze minutes parce qu’il était encore de bonne foi. « Bon. On fait quoi ? » En plus de t’embêter gratuitement auditivement, il était atteint d’Alzheimer. « On se promène ! » Tu continues à te pincer le nez avant d’arrêter, sinon, il allait réellement se vexer. « Et on va où ? Droite ? Gauche ? Tout droit ? » C’était bien parti, il te proposait pas de rentrer. « Allons tout droit, comme ça se sera plus simple pour revenir sur nos pas » dis-tu en t’engageant déjà sur le sentier. Mine de rien, la campagne te dépaysageait vraiment, hormis le bourdonnement incessant de la voix de son complice dans ton oreille, il n’y avait pas les bruits qu’on pouvait retrouver en ville. Le chanson des oiseaux, le son de l’herbe (oui oui, sans la fumer, pour la première fois, tu réalisais que lorsque le vent soufflait, il y avait une petit son)… Et puis, le gros animal devant vous. Une sorte de loup qui grognait et vous barrait le chemin. « Toto, à l’attaque ! » ta voix tremble un peu, mais tu reprends la pose de Sasha le dresseur de pokémon.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 23:31
Hostage
Tenue Ϟ « Effectivement, tu schlingues comme pas possible. » Tu roulas des yeux. Franchement ? Elle pouvait pas un peu aller dans ton sens ? Non, fallait qu’elle soit contre toi. « Si je pues, toi aussi idiote. » Tu soupirais comme un enfant avant de mettre tes mains dans tes poches. Ah, cette journée, tu t’en souviendrais surement toute ta vie… La saint Valentin n’était pas ton délire, mais là… C’était pire. La nature ce n’était pas ton ami… « On se promène ! » Oui, ça tu l’avais bel et bien compris. Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas. Voilà ce que t’avais en tête comme un gros con. Ce n’était pas le moment de te chanter des trucs de gosses dans la tête là. « Allons tout droit, comme ça se sera plus simple pour revenir sur nos pas » « Va pour tout droit. » Tu soupirais en fixant droit devant toi, avant de regarder un peu aux alentours quand même. Ça te dépaysait mais ce n’était pas si désagréable comme vu. T’étais con mais pas que. Tu savais aussi admettre certaines choses, mais bon, pas oralement. Tu le gardais pour toi ça. Il ne fallait pas non plus déconner. « Toto, à l’attaque ! » « Hein ? » Tu tournais le visage avant de voir la bête. Wow ! Putain c’était quoi cette merde ! Ça existait au japon ça ?! T’en étais pas si sûr que ça ! « Tu m’emmènes ici et tu te défiles à la première merde ?! Putain je n’y crois pas ! Démerde toi e suis pas un chien ! » Tu fis demi-tour en évitant de partir en courant. Parce que ça courait plus vite que toi cette merde en face. T’attrapais quand même la main de ta comparse pour la trainer avec toi avant de regarder en arrière et le voir s’approcher un peu. « Putain Dana je te déteste ! » Tu crachais ça avant de pointer du doigt un tout petit cabanon là, que tu observais avant qu’elle ne te coupe avec le loup ou que sais-tu encore. « Là-dedans ! » Hop, tu l’as poussé en courant avant de vous enfermer dedans. Ça puait le mort. Mais tu mis une planche en bois pour bloquer la porte. En plus c’était petit. Genre… l’espace d’à peine trois corps. Des outils se trouvaient dedans, te bloquant, vous bloquant sans trop pouvoir bouger.


Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 26 Fév - 23:46
Hostage
Tenue Ϟ « Tu m’emmènes ici et tu te défiles à la première merde ?! Putain je n’y crois pas ! Démerde toi e suis pas un chien ! » Sincèrement, s’il ne t’avait pas attrapé la main, tu serais peut-être parti à la rencontre de la bête sauvage, curieuse de voir à quoi cela ressemblait de plus près. À force de visiter tous les lieux divertissants, comme le zoo avec tes clients, t’avait fini par connaître par cœur les animaux qui s’y trouvaient ainsi que leurs petites particularités. Mais lui, c’était la première fois que tu voyais un tel gabarit et dans un tel endroit. « T’es un super chien ! » Dis-tu en ricanant, complètement en décalage avec la situation que tu trouvais frappa-dingue pour être réellement. « Dana je te déteste ! » Son énième déclaration d’amour t’aurait arraché un rire si tu n’étais pas occupée à courir et respirer en même temps, et puis tu le ralentissais pas mal à observer le loup courir derrière vous. Il hurlait un truc, tu ne l’entendis pas et pouf, tu te retrouvais dans un nid de poussière qui t’arracha une quinte de toux. Entre les vaches et la poussière, sincèrement, tu préférais les vaches. Tandis qu’il s’affaissais à bloquer l’issus, tu repensais à ce qu’il venait d’arriver. « Tu vois, si ce n’est pas un ours, c’t’un loup ! » Tu pouffes de rire, malgré ton manque de souffle soudain, tu ne trouvais que cela à dire tellement la situation t’amusait. Manquait plus qu’un ours logeait dans ce petit cabanon que vous mouriez à coup sûr. « Pousse-toi un peu, J’veux bien avoir la tête dans le cul de temps à autre... Mais pas ton cul please. » Non mais vous étiez déjà à l’étroit, pas besoin qu’il colle son derrière à ton pif non plus, un peu de tenue devant une dame.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 10:55
Hostage
Tenue Ϟ « T’es un super chien ! » Quoi ?! Tu l’as regardé en ayant envie de lui foutre un kick ! Non mais tu n’étais pas un chien nom de dieu ! Pour qui elle se prenait. T’avais envie de la pousser vers le loup et de l’abandonné là. T’en ricanais intérieurement rien qu’à l’idée. Mais parce que tu n’étais pas un crevard, avec elle, tu ne le fis pas. Vous enfermant dans le petit cabanon, tu fis en sorte que la porte soit bloquée, en espérant que le machin mutant de dehors ne soit pas intelligent ou trop fort… Ouais… « Tu vois, si ce n’est pas un ours, c’t’un loup ! » « Ouais, ben vaut mieux pas imaginer, si ça avait été un ours. Ce truc ne servirait à rien. » Et pas qu’un peu. Vous auriez servi de charpie à l’ours. « C’est ta faute. Tu nous as amené ici, tu as choisi de partir sur ce chemin. Tout est de ta faute. » Ouais, tu ruminais, tu te répétais, mais c’était ton charme. Et puis tu pouvais te répéter encore toute la journée. « Pousse-toi un peu, J’veux bien avoir la tête dans le cul de temps à autre... Mais pas ton cul please. » Te poussant, tu fronças les sourcils en secouant la tête. « Tu préfères avoir autre chose dans le cul ouais. » Ah, ton côté petit pervers avait pris le dessus. Et pour accentuer la chose tu claquas doucement une de ses fesses, comme si tout ça t’étais permis. « T’es conne putain. » Ce n’était nouveau pour personne ça. Je propose que t’ailles vérifier si le machin est toujours dans les parages. » Bah quoi ? Ouais. Elle, pas toi.


Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 28 Fév - 19:23
Hostage
Tenue Ϟ « Gauche ou droite, il aurait senti le blaireau que tu es qu’importe les chemins. » Si tous les chemins mènent à Rome, ça aurait été pareil pour la bête sauvage qui vous attendait à l’extérieur. Tu refusais d’accepter d’endosser le poids de la culpabilité, car dans un endroit pareil, les chances de tomber sur ce genre d’animal étaient plus que fréquent. De toute, s’il se mettait à pleuvoir, ce serait de ta faute. S’il y avait une crotte de piaf qui lui tombe sur le haut de son crane d’œuf, c’était de ta faute. S’il trébuchait sur une malheureuse racine, ce serait aussi de ta faute. Alors, autant tout nier en bloc, t’avais pas pris rendez-vous avec ce canin non plus. « Tu préfères avoir autre chose dans le cul ouais. » Tu roules des yeux, et soupirant davantage quand il eut ce petit geste. « T’es conne putain. » Tu hausses les épaules, ce genre de phrase te faisait ni chaud ni froid à la longue, t’en avait tellement l’habitude puisqu’il recyclait infiniment son même répertoire. « Je propose que t’ailles vérifier si le machin est toujours dans les parages. » Puisqu’il était décidé à t’ennuyer, t’allait pas le ménager non plus. « En attendant, t’aime avec mon pied dans ton cul » ricanes-tu avant de faire preuve de flexibilité, et le pousser à l’extérieur du cabanon… d’un coup de pied quoi. Son remue-ménage n’avait servi à rien si ce n’est créer un nuage de poussière ambiant, la preuve il se retrouva tout seul à l’extérieur et elle se leva pour refermer la porte. « T’es déjà dehors, regarde bien, tu seras un amour ! » Toto l’hulk, tu connaissais la transformation. Tu ne l'aurais pas balancé dehors si tu savais que la chose dehors, c'était plutôt un chien qu'un loup.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 1 Mar - 15:43
Hostage
Tenue Ϟ Elle te gonflait, ô ça oui. Surtout que bon, tu n’avais rien demandé, et tu te retrouvais à présent, après avoir subi un viol du cul, dehors, hors de cette cabane, ou tu l’avais amené avec toi pour vous cacher. Mais fallait croire que la solidarité n’était pas son truc. La prochaine fois, tu la laisseras dans la plaine et elle se fera bouffer sous tes yeux. Tu te frottais les mains en ruminant, regardant vers la cabane pour lui faire un fuck. Oui, c’était très gamin, mais depuis quand t’étais un adulte responsable ? Ça ne faisait pas parti de ton monde. Fouillant dans ta poche, t’attrapa ton paquet de clope, t’en grillant une avant de regarder autour de toi. Bon, le loup il était où ? Il était parti ? Ou il se cachait pour mieux te bouffer. Tu ne les avais pas toute mais soit. Marchant droit devant toi, tu regardais un peu partout avant de ramasser un bâton pour mieux te défendre. Un souffle s’échappa d’entre tes lèvres, avant de voir la bête sortir d’un buisson au loin. Reculant d’un pas, tu tendis le bâton en avant, comme si ça allait te défendre. Vous regardant comme deux idiots, tu le laissas s’approcher. Il avait l’air calme. D’un poil sale, totalement… Décoiffé, d’un grisâtre atroce, tu baissas ton bras en constatant qu’il s’agissait d’un simple chien. Surement un bâtard, et mal en point. Il grognait mais dans ses grognements tu décelais aussi de la souffrance. Tu t’approchais du chien doucement avant de poser ta main sur sa tête. Se laissant tomber au sol, tu te mis à genoux pour voir ce qui n’allait pas. Sursautant quand il se mit à grogner tu tombas sur tes fesses. « Yah ! Dana ! Bouge ton cul ici ! Vite ! » C’était un rebelle le chien. Un peu comme toi. Flippant mais pas méchant. Rapidement tu trouvas l’origine de la blessure. Il avait ce qui te semblait être une énorme épine enfoncé dans le long de sa jambe arrière gauche. Et vu l’état de la blessure… Elle était là depuis plusieurs jours.


Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 2 Mar - 23:18
Hostage
Tenue Ϟ  Tu fixes la paume de ta main droite, abimées et écorchées. Ce crétin t’avait poussé trop fort, et dans ta chute, tu t’étais égratignées et coupées avec ce plancher trop usé où se trouvait quelques cailloux mal placés. Soufflant dessus alors que cela ne servait à rien, tu soupires frottant ta main endoloris contre la texture de ton jean, ça te piquait mais cela te passera, tu n’allais pas pleurer pour si peu. Rapidement, tu te redresses pour observer ton camarade pris au dépourvu à l’extérieur depuis la petite fente de la pseudo-porte. Il était calme, à coup sûr il devait pester contre toi mais tu t’en moquais bien, le contraire t’aurait plutôt inquiéter. Second face à face avec le canin, la scène de loin était plutôt amusante, il manquerait plus que le fauteuil rouge confortable et le pop-corn en main pour mieux savourer ce que tu voyais. Au lieu de cela, tu te contentais de la poussière et l’odeur de bois moisi qui imprégnait les lieux et peu à peu tes vêtements. « Yah ! Dana ! Bouge ton cul ici ! Vite ! » Décidément, il ne pouvait pas se débrouiller tout seul, tu fais claquer contre ton palais ta langue avant de grommeler en te redressant. Poussant la porte, tu le rejoins d’une démarche mollasse. « Il t’arrive quoi encore ? » Ta voix est légèrement grincheuse mais ton regard se baisse, tout comme ton corps suit ta propre action, et tu observes la blessure de l’animal.  Un vieux chien, bien robuste pour supporter une telle blessure, mais  tu n’étais pas vétérinaire. Loin de là, juste une anthropologue perdu dans la contemplation de l’homme, un truc du genre.  « Tu veux l’adopter, p’te ? » Pour une fois, tu jouais le rôle de la sans-cœur qui était celui de ton partenaire. Le seul truc qui t’obsédait un peu l’esprit, c’était le fait qu’il ait touché l’animal, lui qui hurlait dès qu’une pouilleuse le frôlait. Ce clebs… tu n’osais pas imaginer le nombre de parasite qu’il avait, surtout que sa blessure était plus qu’infecter, et puis le pûe….


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 17:15
Hostage
Tenue Ϟ « Il t’arrive quoi encore ? » Cache ta joie surtout. Voilà ce que tu venais de penser sous ses paroles. Tu tenais ce chien, bien qu’il soit dégueulasse, mais tu le tenais. Il ruinait surement tes fringues et ton odeur, mais tu t’en foutais. Parce que t’avais un cœur de merde quand il s’agissait d’animaux. T’étais limite plus adorable avec les animaux que les humains. Fallait pas chercher à comprendre parfois. C’était comme ça, on y pouvait rien. Il couinait. Ça te désolait. C’était triste de laisser un animal souffrir de la sorte. « Tu veux l’adopter, p’te ? » Tu roulais des yeux en lui lançant un regard noir. « Non ! Mais on va l’amener à l’auberge. Doit bien y avoir un véto ou j’sais pas quoi. » Tu te relevais en le tenant contre toi. Il n’avait pas l’air d’apprécier et se débattait. Tu le serrais contre toi, en plaquant son visage sur ton torse. Tu lui susurrais même de se calmer un peu. Tu ne lui voulais aucun mal. « Décidément cette journée est vraiment spécial. Je vais puer le mort pour dix ans là. » T’arrêtais pas de pousser ses poils mais surtout les bestioles qui en sortait. T’allais passer cent ans sous la douche après. Pressant le pas, tu manquais de te rétamer la gueule par terre alors que l’autre con de chien bougeait de plus en plus. Il devenait agressif au fil du temps. Putain de clebs. Essayant de tenir bien sa tête, alors que vous arriviez près de l’auberge, tu le sentis te pincer, non te mordre la main. Tu poussais un léger cri avant de l’attraper par le cou et le tenir dos à toi pour le bloquer. Le montrant aux gens de l’auberge, tu le mis dans une pièce seule, pendant qu’ils appelaient le vétérinaire du coin. Quittant les lieux, tu regardais Dana avant de froncer les sourcils. « J’vais me doucher, tu viens avec moi ? Ou tu restes dehors ? » Tu pris le chemin de la chambre. « Je parlais de rester dans la chambre. Pas de te doucher avec moi, calme tes ardeurs de meuf en chaleur. » T’ouvris la porte une fois devant votre chambre, te déshabillant en grimaçant.


Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Mar - 17:53
Hostage
Tenue Ϟ   Plus tu regardes l’animal et plus tu penses à ton propre chien qui t’attendait certainement dans sa petite niche douillette. Peut-être que c’était ce Toshiro que tu aurais dû prendre, pas la version humaine et plus grincheuse. Si ce n’était pas lui qui jouait les grognons, c’était toi. À vrai dire, tu étais plus surprise par le comportement de ton complice, mais tu te gardais de l’en féliciter. « Non ! Mais on va l’amener à l’auberge. Doit bien y avoir un véto ou j’sais pas quoi. » Tu acquiesce à sa suggestion, de toute façon même au fin fond de la campagne, il y avait toujours un vétérinaire. Après tout, fallait bien quelqu’un pour soigner les vaches, moutons et autres animaux qui s’y trouvaient. « Décidément cette journée est vraiment spécial. Je vais puer le mort pour dix ans là. » Tu ricanes doucement, passant ta main dans tes cheveux avec un petit air médusé. « Arrête de rouspéter un peu, tu gâches tout », du super Toto, il redevenait l’habituel gamin que tu fréquentais. Tu le laissais prendre les devants, c’était fou comment il pouvait changer lorsqu’il y mettait un peu du sien. Tu trainais des pieds un peu, observant le paysage défiler doucement. Décidemment, il n’y avait rien qui pouvait arrêter ton regard, l’horizon te semblait tellement loin pour la première fois. « J’vais me doucher, tu viens avec moi ? Ou tu restes dehors ? » Tu ne te voyais pas trop taper la discussion avec le réceptionniste, même s’il avait un grand sourire aux lèvres en vous souhaitant un bon retour, tu n’étais pas trop d’humeur. « Je parlais de rester dans la chambre. Pas de te doucher avec moi, calme tes ardeurs de meuf en chaleur. » Tu roules des yeux, les levant vers le ciel ensuite, « tout de suite ! C’toi qui tourn’pas rond ! » Tu gonfles tes joues et lui lances un regard mauvais, croisant tes bras sur ta poitrine avant de pivoter sur tes talons. « J’reste ici, y’a de la lecture » dis-tu en désignant les petits prostectus, l'un deux attira ton attention en plus de cela.


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Mar - 17:38
Hostage
Tenue Ϟ Elle t’abandonnait. Elle préférait rester à l’accueil pour lire les prospectus, grand bien lui fasse. Toi t’allais à la douche, parce que tu puais, genre vraiment beaucoup et aussi, tu devais soigner cette légère morsure. Une fois dans la chambre tu ne perdis pas de temps pour te déshabiller. Tant pis ces fringues iront à la poubelle, tu pouvais aisément en acheter d’autre. Tu n’étais pas en manque d’argent non plus. Te savonnant comme un dingue pendant ce qui te semblait être trois heures, alors que non, tu coupas l’eau avant de te sentir rapidement. Tu sentais bon. Tu sentais le savon de l’auberge, certes, mais c’était du savon, et le savon, quel qu’il soit, ça ne sentait pas mauvais. Sortant de la douche t’enroulais une serviette à ta taille avant de chercher ta valise, sans la trouver. Tiens. Où était-elle ? Fronçant les sourcils tu cherchais un peu plus longtemps avant de soupirer. Cette garce. Sortant de la chambre, avec pour seul habit la serviette autour de ta taille, tu partis vers le hall, ignorant les gloussements des mamies. « Yah bitchie, tu la foutus où ma valise ? » Le gars à l’accueil te regardait bizarrement, en te disant de ne pas sortir de la sorte dans l’auberge. Tu l’ignorais allègrement, t’en fichant, parce que t’aurais pu sortir nue sans souci, ce n’est pas ce qui te dérangeait. « Allez, on a pas que ça à foutre. »


Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 5 Mar - 18:08
Hostage
Tenue Ϟ Contrairement à lui, tu n’avais pas vraiment de prendre de bain. Tes vêtements étaient presque intacts, à l’exception qu’ils étaient légèrement poussiéreux, mais tu réglas le souci en tapotant sur tes vêtements. Le seul truc qui te resta à faire, c’était soigner ces vilaines griffures sur la paume de ta main, voyant le garçon d’accueil, tu lui demandas pas s’il avait le kit de premier soin, ce qu’il s’exécuta de chercher et te le ramena en cinq minutes. Profitant qu’il soit là, tu lui demandas même de s’occuper de ta main tandis que tu lisais ce prospectus qui parlait de source d’eau chaude dans le coin. « Aïe ! » tu le flingues des yeux et intimidé, il tombe sur les fesses, balbutiant que tu avais une petite écharde qu’il avait dû arracher. Tu le remercies en lui accordant un sourire avant de retourner à tes lignes. «Yah bitchie, tu la foutus où ma valise ? » Tu ne lui accordas aucun regard, bien trop occupée à mémoriser le petit plan illustré sur le papier. « Il y a une source d’eau chaude pas loin, ça te tente ? » demandes-tu en changeant cette fois-ci de prospectus. Sentant le regard du garçon sur toi, tu lui intimas de l’ignorer et d’oublier votre dernier conversation. «Allez, on a pas que ça à foutre. » De nouveau tu l’ignorais, continuant ton petit monologue de la même façon que lui faisait le sien. « Ou alors, tu préfères monter à cheval ? » Tu fais basculer ta tête en arrière, pour le voir à l’envers certes, mais tu sifflas en voyant sa nouvelle tenue. «J’y ai pas touché. » Et ça, c’était vrai.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 20:45
 

Hostage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hostage
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-