AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Speaking like snakes [Pv Selenya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : < Dence > Mes messages : 118 Yen (¥) : 118 Avatar : Nam Joo Hyuk Schizophrène? : Wolf Bo Han ft Lee Chan [Dino/Seventeen] ¤ the little thing to play
Ogawa Jessica ft Gu Ha Ra Fighting!
Baek Jin Yu ft Park Bo Gum beeing wisely wild

Age : 20 ANS Date de naissance : 02/02/1995 Astrologie : Verseau et Cochon Métier : Mannequin depuis deux ans même s'il a du mettre en pause la plupart de ses activités professionelles. Résidant à : Shibuya Planning : Casser les pieds de mon frère pour obtenir qu'il fasse les tests ¤ Finir tous mes shoots photos sans m'évanouir ¤ Aller à l'hôpital pour faire ma transfusion ¤ Envoyer des cadeaux à mes parents ¤ survivre ¤ passer de bons moments en bonne compagnie ¤ Programmer un saut en parachute juste pour embêter les médecins ¤ Tenter de boire une bière sans avoir envie de vomir ¤ Dire à ma soeur de téléphoner à nos parents pour que maman arrête de me harceler ¤ retrouver Ethan ¤ Aller à la bibliothèque pour mâter Nash ¤¤¤¤¤


There is no better love than family.

And nothing that hurts more.

Because we're all one beep away from death

Navigation : I'm a Zombie man ¤ Friendship case
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 27 Mar - 18:29
Je souriais à la demoiselle en face de moi d'une manière presque mécanique. Parfois, j'en avais juste assez de ces donzelles qui se croyaient irrésistibles mais qui, en réalité, étaient franchement... banale. Malheureusement, j'avais tendance à attirer les regards. J'étais mannequin, mon apparence ne laissait pas indifférent. Il est clair que certains jours, je trouvais cela plutôt agréable. D'autres fois, j'étais simplement blasé. Blasé parce que je n'avais aucune envie de me prendre la tête à refuser un énième verre d'alcool, blasé parce qu'une énième personne sans intérêt m'aurait glissé son numéro. J'avais mon côté séducteur et un tableau de chasse assez impressionnant mais, je ne m'intéressais qu'aux jeux qui en valaient la chandelle. Je commandais un énième jus d'orange pressé au barman qui me regarda avec des yeux dépités. Je faisais cet effet à chaque fois. En même temps, je ne buvais pas d'alcool. Premièrement parce que je n'aimais pas le goût, deuxièmement parce que j'étais malade et que mon corps avait encore plus de mal qu'autre fois à métaboliser ce liquide empoisonné. Tandis que de l'orange pressée avec pleins de vitamine, cela ne pouvait me faire que du bien. Quoi qu'à force de me gaver de jus de fruit et de soda, les médecins allaient me demander de contrôler ma consommation de sucre. Ils étaient fatiguants de toutes les manières. Je regardais l'heure sur ma montre, replaçait machinalement mon col et attrapait le nouveau verre que l'on me présentait. Elle était en retard. Comme souvent d'ailleurs. Ce n'était pas comme si je m'attendais à la voir arriver à l'heure. Selenya savait se faire attendre. Elle avait ce côté diva qui me faisais rire. Je savais qu'elle était certainement de ce genre de personne qui si je n'avais pas percé dans le mannequinat ne m'auraient même pas adresser un regard et m'auraient piétiner sans même sans apercevoir. Mais, j'avais rangé ce genre d'états d'âme au placard pour l'instant. Selenya était drôle et au moins, je n'avais rien à craindre. Pas de jalousie, pas d'attaches, on se contentait de se moquer de ceux qui voyaient en l'amour éternel le remède à tous les maux. A quoi bon perdre son temps avec quelqu'un lorsque ce ou cette dernière devenait ennuyeux? Sélenya était divertissante parce qu'elle voyait le monde de la même manière que moi. Une silhouette apparut finalement.

-"Tu en as prit du temps Mademoiselle. Te serais-tu perdue en cours de route? Ou une énième conquête se serait-elle accrochée pleine de désespoir à ton bras?"

J'appelais le barman pour qu'elle puisse commander. Si je ne buvais pas, ce n'était pas nécessairement le cas de mes compagnons de soirée. J'avais l'habitude de me retrouver avec des gens bourrés à mon bras. Selenya n'était pas nécessairement comme cela, mais parfois si. Cela ne me dérangeait pas que l'on boit tant qu'on ne m'y forçait pas. Je n'avais jamais été un gros buveur et les rares fois où je me forçais, c'était pour le travail. Le regard de la demoiselle qui précédemment essayait de me faire du charme se ternit. Et oui, j'étais occupé pour l'instant. Dommage pour toi. Quoi que tu n'aurais eut aucune chance avec moi. Me rejetant en arrière, je passais ma main sur mon visage dans un geste dramatique purement ironique:

-"Ah, j'ai bien cru que je ne survivrais pas."

J'attrapais de nouveau mon verre de jus de fruit pour y tremper mes lèvres. Elle voulait devenir mannequin la demoiselle. Elle avait le physique qu'il fallait déjà, pour le reste je n'en savais rien. Nous nous étions rencontrés par là, nous nous étions amuser ensemble , quelques fois. Je n'avais pas l'habitude d'avoir des amants réguliers. J'étais un adepte des coups d'un soir en général. Mais, j'en étais venu à la considérer comme une amie. Je n'en avais pas beaucoup, encore moins depuis que j'étais à Tokyo. J'avais perdu tous mes repères alors je préférais me raccrocher à ce que je connaissais. Étrangement, la Chine me manquait. Parce que ma famille était là-bas. Alors que j'avais pourtant toujours voulu vivre ailleurs. Mais, partir vivre quelque part et chercher désespérément un greffe était quelque chose de différent. Je reportais mon attention sur elle avec un grand sourire:

-"Alors, tu vas bien?"



Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Avr - 14:48
SPEAKING LIKE SNAKES

   
♦ Tenue ♦
Je regardais ma montre. C’est l’heure. Je suis encore en retard ! Je pense qu’il doit me connaître, il sait que de toute façon, je ne serais jamais à l’heure, à moins d’un miracle. D’un côté, j’aime bien ça aussi. Me faire attendre, désirer. Les plus grandes stars ne sont jamais à l’heure. C’est une vérité et la règle numéro 1 d’une bonne diva.

Je m’éclipsai discrètement du groupe de personnes avec qui j’étais. Des connaissances, je ne connaissais même pas leurs prénoms. De plus, le débat ne m’intéressait plus, il était temps que je change d’air. Je suis vite lassée par le temps, les gens. Tous ne sont qu’éphémère avec moi. Le monde est ennuyeux à long terme. Tout est moins beau de près. Tokyo est, vue d’avion, magnifique. Mais lorsqu’on s’en approche, qu’on prend le temps de regarder, la magie s’envole. Le monde est pressé, les gens font la tête. Les gens sont moins attirants une fois qu’on les obtient. C’est pour ça qu’ils ne restent jamais très longtemps avec moi.

Tandis que je me frayais un chemin dans la foule pour enfin sortir de là, j’aperçus quelque jeunes hommes qui me dévisageaient. Avec l’envie de m’amuser un peu, je glissai mon numéro à l’oreille d’un des garçons. Je lui adressai un clin d’œil puis je repris mon chemin. Comme c’est fatiguant d’être aussi belle ! Un jour dans la peau d’une moche, d’une fille banale doit être reposant…Mais tellement ennuyant !

Je sortis du bâtiment, l’air frais me remit les idées en place, j’en avais presque oubliée Fu Hai ! Le pauvre, il doit encore être en train de briser les cœurs de milliers de demoiselles désespérés ! Ah l’amour…Souvent idéalisé, jamais égalé.  Existe-t-il seulement ? Je ne sais pas et je m’en contre-fiche.
A quoi sert la vie si ce n’est qu’à s’amuser ?

Ca y est, je suis arrivée. Je passe devant les miroirs, me remet un peu de poudre, arrange mes cheveux. Ce n’est pas car il n’y a aucune attache que je ne peux pas être époustouflante. Surtout que Fu’ est mannequin, des jeunes filles jolies, il doit en voir à longueur de journées. A moi d’être magnifique, histoire de sortir de l’ordinaire ennuyeux.  
J’arrive dans la salle, je le reconnais directement. J’arrive vers lui, et directement j’entendis sa voix familière.

-"Tu en as pris du temps Mademoiselle. Te serais-tu perdue en cours de route? Ou une énième conquête se serait-elle accrochée pleine de désespoir à ton bras?"

Toujours le mot pour rire à ce que je vois. Je rigolais et m’assit sur un tabouret libre à côté de lui. Il appela le barman et je commandais 1 verre de champagne. Quoi ? Ce n’est pas que pour les grandes occasions voyons !

-« Disons que la route a été assez agitée. »

Glissais-je avec un sourire malicieux. J’aime cultiver le mystère.
Aussitôt après, je remarquais qu’une jeune fille nous fixait d’un air déçue. Dommage pour toi ma petite, tu n’as rien de superbe en toi, tu n’aurais jamais eu ta chance avec Fu Hai.

-"Ah, j'ai bien cru que je ne survivrais pas."

Je souris. Il fallait toujours que Fu ait ses attitudes de mannequin. Cette habitude d’en faire des tonnes pour pas grand-chose aussi. C’est mon seul contact « à moi » dans le milieu du mannequinat. Le reste, c’est mon père qui se démerde pour le trouver. Il n’est jamais là, autant qu’il serve à quelque chose. Je bus mon verre d’un coup sec puis le posa sur la table. Il ne vaut mieux pas que j’en recommande un autre.

-"Alors, tu vas bien?"

« Ca va plutôt bien depuis que je te vois beau gosse ;) »

Puis j’éclatai de rire, c’était un petit jeu entre nous, de se « draguer » en quelque sorte.

-« Dis Fu, tu n’aurais pas quelque potes mannequins assez beaux à me présenter ? »

Oui oui, comme ça, je m’amuse et j’enrichis mes contacts professionnels. Je reçus un texto, c’était le gars de toute à l’heure. Je ne le lus pas et rangea mon portable dans mon sac.

   
FICHE PAR DITA | EPICODE

Pseudo : < Dence > Mes messages : 118 Yen (¥) : 118 Avatar : Nam Joo Hyuk Schizophrène? : Wolf Bo Han ft Lee Chan [Dino/Seventeen] ¤ the little thing to play
Ogawa Jessica ft Gu Ha Ra Fighting!
Baek Jin Yu ft Park Bo Gum beeing wisely wild

Age : 20 ANS Date de naissance : 02/02/1995 Astrologie : Verseau et Cochon Métier : Mannequin depuis deux ans même s'il a du mettre en pause la plupart de ses activités professionelles. Résidant à : Shibuya Planning : Casser les pieds de mon frère pour obtenir qu'il fasse les tests ¤ Finir tous mes shoots photos sans m'évanouir ¤ Aller à l'hôpital pour faire ma transfusion ¤ Envoyer des cadeaux à mes parents ¤ survivre ¤ passer de bons moments en bonne compagnie ¤ Programmer un saut en parachute juste pour embêter les médecins ¤ Tenter de boire une bière sans avoir envie de vomir ¤ Dire à ma soeur de téléphoner à nos parents pour que maman arrête de me harceler ¤ retrouver Ethan ¤ Aller à la bibliothèque pour mâter Nash ¤¤¤¤¤


There is no better love than family.

And nothing that hurts more.

Because we're all one beep away from death

Navigation : I'm a Zombie man ¤ Friendship case
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 8 Mai - 17:29
Je savais bien qu'elle avait du succès. Il suffisait de voir à quoi elle ressemblait pour le savoir. C'était comme ça. La nature donnait parfois à certains le cadeau de la beauté et du charme. C'est bien d'ailleurs le seul et unique cadeau que la vie m'avait fait. Je n'avais pas une intelligence du tonnerre, ni même une santé de fer. C'était même tout le contraire. Mais, je savais user de mon charisme et de mon corps du mieux possible. Le problème c'était que je ne savais pas encore combien de temps j'allais pouvoir continuer le mannequinat... J'avais déjà du abandonner certains projet, et je me demandais même si je n'allais pas devoir mettre ma carrière en pause complète. Pour l'instant, je m'en sortais mais, d'après les médecins, cela pouvait ne pas durer. Alors je profitais de la vie tant que je le pouvais encore. Passer du temps avec Sélenya qui savait s'amuser faisait partie des choses dont je devais profiter. Mais, le jeu furtif, ce flirt incessant entre nous deux, cela m'amusait et surtout je me plaisais dans la mauvaise foi. Je la regardais boire son verre avec un grand sourire. Cette amour de l'alcool que certains entretenaient restait un véritable mystère pour moi. Je détestais l'amertume du breuvage et ses effets. Je n'en trouvais aucun avantage. Peut-être avais-je l'alcool triste comme certains disaient. Mais, une chose était certaine, je n'aimais pas ça. Je n'avais pas besoin de ça pour m'amuser et pour dire franchement ce que je pensais. La fête, je la faisais presque toujours sobre. Mon énergie était purement naturelle. J'étais une pile électrique autrefois. Aujourd'hui, c'était moins le cas mais, j'étais encore suffisamment vivant pour me permettre certaines folies. Peut-être qu'un jour, juste pour l'embêter, je lui proposerais d'aller faire du saut en parachute ou un tour en voiture de course. Je n'étais pas sûre que cela serait son genre mais, juste lancer l'idée était amusant. J'étais le genre de gars sans peurs et sans reproches qui se permettait de nombreuses choses parfois un peu décalées et dangereuses. Les sensations fortes, j'en avais besoin dans ma vie et dans les relations que j'entretenais avec les autres. Alors bien entendue, cela pouvait donner des situations cocasses et dérangeantes.

-"Je ne te suffit pas comme mannequin? Non, sérieusement, les mannequins masculins que je connais sont principalement en Chine. Ici, j'ai eux plus de photoshoot avec des demoiselles. Très agréables aussi mais, je doutes que cela t'intéresse n'est-ce pas?"

Je la regardais remettre son téléphone dans son sac avec un grand sourire. Moi aussi j'avais l'habitude de recevoir des sms de mes conquêtes ou de ceux et celles avec qui je prévoyais de m'amuser plus tard. Je m'étais même demandé s'il ne fallait pas que j'investisse dans un second téléphone. Avec une grand sourire, je me penchais vers elle, remettant négligemment en place une de ses mèches de cheveux. Il serait dommage qu'elle ait l'air débraillée. Finalement, je sortais mon propre téléphone pour lui envoyer le numéro d'un des rares modèles masculin que je connaissais. Aucune idée de s'il était en couple, s'il aimait les hommes ou les femmes, la demoiselle devrait se débrouiller toute seule. Je ne le connaissais pas suffisamment pour le lui présenter de vive voix mais, s'il y avait bien quelqu'un qui pouvait s'en sortir avec simplement un numéro c'était bien elle. Re-rangeant le mobile en ignorant diligemment les appels de mon manager, je reportais mon attention sur sa personne. J'étais presque certains que c'était pour me rappeler à l'ordre ou un truc dans le genre. Je n'avais pas envie qu'il me pourrissent l'ambiance.

-"Alors, ces derniers temps, quelles histoire amusantes as-tu à me raconter? Personnellement, ma prochaine proie est une infirmière que je vois régulièrement. Je suis sûre que j'ai toutes mes chances."

Mon regard se posa de nouveau sur le reste des clients du bars. Il y en avait des corrects, et j'étais persuadés que nous aurions probablement de quoi nous amuser ce soir. Chasser à deux avait un petit piment particulier.

-"As-tu repérer quelques personnes à ton goût?"

Mes lèvres vinrent de nouveau à la rencontrer de la boisson. Mes yeux vagabondèrent sur le paysage afin d'enregistrer ce qui se passait pour le moment.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 1:44
 

Speaking like snakes [Pv Selenya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» For where all love is, the speaking is unnecessary - Ailis Sunny Millers
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Matt's Phone, Speaking...
» speaking words of wisdom, let it be. ⊹ maebh.
» Kraehe, King of the Snakes
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-