AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Ain't gonna take no for an answer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 5 Juin - 21:58

Le temps était glacial mais Zero ne manquait aucune occasion de se faire remarquer, d'avoir les yeux posés sur lui, alors pour aller à cette soirée pour la première fois en plus d'une semaine -c'était long- il avait choisi une tunique sans manche faite d'une matière très fine et irisée ayant pour base le noir qu'il affectionnait tant. Bien sûr, on voyait les formes de son corps musclé dessous, sinon cela perdait tout son charme.  Un pantalon de coton noir et lâche tombait raide autour de ses longues jambes ciselées faisant de chacun de ses pas s'échapper un son de draps qu'on frappe. Ses drapés antiques adorés. Le tout lui avait été offert par des designers et il n'en était pas peu fier, au contraire. Sur ses bras il avait consenti à mettre un lourd manteau gris anthracite bleuté à la doublure faite de fausse fourrure -la vraie sentait trop fort- qui lui tombait jusqu'aux chevilles. Ce dernier élément offert par un de ses riches partenaires d'un soir. Une boucle d'oreille unique, sertie d'un diamant, ornait son oreille gauche, et un bracelet d'or blanc décoré de saphirs noirs étoilés.

Pour une fois Zero avait délaissé ses motos au garage de sa résidence et était arrivé en taxi. Il annonça son arrivée comme pour toute soirée chez une personne d'un certain niveau social - quand bien même il s'agissait d'un anniversaire- en retirant nonchalamment ses lunettes de soleil complètement obsolètes à cette heure et par ce temps neigeux. Cela lui importait peu, on ne le jugerait pas pour ça mais pour tout le reste. Ses cheveux noirs coiffés en arrière, ses sourcils marqués étaient visibles, accentuant la dureté de son visage qu'il adoucit néanmoins d'un fin sourire. Il salua ses connaissances, jouait de l'effet qu'il avait eu en entrant pour ouvrir la conversation sur sa personne et flattant qui le méritait en écoutant leurs histoires tandis qu'il ignorait les autres sans ménagement. Zero était dans son élément et au meilleur de sa forme tant que les effets de son arrivée durerait. Il se vit offrir des boissons alcoolisées, de la vodka orange classique mais agrémentée d'un sirop de goyave qu'il apprécia beaucoup mais également du champagne. C'était une soirée un peu mondaine après tout. Néanmoins, plus l'artiste balayait les lieux du regard, moins il parvenait à faire son choix. Cette nuit il voulait s'amuser, et en bonne compagnie s'il vous plaît. Mais ils étaient trop pauvres, trop mous, trop bourrés -déjà- ou encore trop peu attirants. Zero se mit en quête après près d'une heure à discuter et une pause cigarette en compagnie d'un ancien coup qui n'aurait pas dit non pour remettre ça mais qui n'avait aucune envie d'allonger biftons ou bijoux. Le sculpteur refusa poliment en prétextant que sa conquête du soir l'attendait déjà et qu'il ne saurait lui faire faux bond. C'était un mensonge évidemment et le sourire de Zero fut suffisamment forcé pour que le message soit assez clair : pas ce soir, pas sans argent.

Mais il trouva en retournant à l'intérieur ce qu'il croquerait bien dans une des chambres disponibles aux étages supérieures de la villa où se tenait les festivités. Un jeune homme de taille moyenne mais une bonne tête plus petit que Zero se trouvait, seul, au bar, à siroter sa boisson. L'allure de l'inconnu semblait le définir comme un étudiant de RPS et d'ailleurs il était possible que le sculpteur ait vu passer cette bouille quelque part. Restait à savoir où, et à la mettre dans son lit. Enfin, ceux de l'étage. Il ne ramenait personne dans son lit voyons.

Zero se glissa sur le tabouret adjacent avec élégance et fit signe au serveur du bar de lui servir un verre de cette vodka orange à la goyave. En l'attendant, il fit quelques coups d'oeil en direction de son voisin de bar et ne put que constater qu'il y avait une esthétique captivante dans ce visage, il en fut presque surpris lorsque sa boisson arriva sous son nez. Il en but ensuite une gorgée avait de se pencher un peu plus sur le comptoir puis de se tourner presque complètement vers le bel inconnu. Sa pose était un peu suggestive mais loin d'être vulgaire, juste assez lascive. Du moins le pensait-il.

- Bonsoir. Tu es venu seul ici ?, questionna-t-il tout en connaissant déjà la réponse. Tu t'ennuies pas un peu ?

Ce n'était pas du tout la première fois que Zero s'adonnait à ce genre de pratique et il n'en avait aucunement honte. Au pire le gars était hétéro, ce dont il doutait, et il n'insisterait pas longtemps. Mais d'ici là, se voir offrir une discussion avec sa personne devrait être perçu comme un honneur et il en avait un sourire sur le visage.

Pseudo : ✝housa ✩ Mes messages : 402 Yen (¥) : 13 Avatar : jang yijeong; history. Schizophrène? : disponibilité rp : 0 / 3



helvar wylan ; zhang yixing

I had a dream about you again… this time it was when I threw a juice box at you and you chased me around the park with a baseball bat
Age : vingt ans. Date de naissance : 05/09/1996 Astrologie : a /virgo; is always the sensible one out of the group. Métier : travail à mi-temps à la bibliothèque de l’université. Année : troisième année. Résidant à : ôta en compagnie de setsuna. Planning : “what are we holding on to, Sam ?”
“that there’s some good in this world, Mr. Frodo. and it’s worth fighting for.”




.home is not a place, it's a feeling.

g r e e k s q u a d

// We don’t read and write poetry because it’s cute. We read and write poetry because we are members of the human race. And the human race is filled with passion //


peux-tu peindre de mille couleurs l’air du vent ? // #9BB023



ready for mornings where you pull on your favorite sweater and pour hot coffee into your favorite mug and sit in the window watching the rain fall



run around in open fields sit by bonfires nap in hammocks watch thunderstorms eat strawberries pick flowers watch the moon and stars visit museums wear flower crowns read books drink wine sketch every beautiful thing i see write a book visit the mountains get a tattoo blow bubbles become spiderman.

Navigation : “ playlist ” o1. philip sheppard – dalbergia // o2. thomas newman – american beauty // christopher willis – where eagles fly // o3. dustin o'halloran – we move lightly // o4. agnes obel – falling, carching // o5. jeremy soule – secunda // o6. arcade fire – dimensions // o7. foals – humanate // o8. sigur ros – all alright




straight for the knife

fairy-tale coincidence // parce qu’on a tous une histoire joie de vivre // et qu’on est jamais seul shocks of beauty // le futur en vaut la peine



symphony script

setsuna // don’t worry about a thing hoshi // books & sex jessica // strange encounter with a dictionnary viktor // don’t be sad nikolai // let me tell you something about the stars
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 0:49
ain’t gonna take no for an answer
hiruyo loukas & kobayashi zero
Baissant les yeux vers sa montre à moitié cachée par la manche de sa chemise, Loukas soupira. Une heure déjà s’était écoulée depuis le moment où il avait frappé à la porte de chez son ami. C’était son anniversaire, et bien qu’il sache que Loukas ne se débrouillait pas super bien en foule et dans une ambiance festive comme celle-ci, il l’avait invité et l’avait supplié, au point où Loukas se sentait trop mal pour refuser. Alors le voilà, ses bras croisés sur le comptoir, ses doigts jouant nerveusement avec les boutons de sa manche. Il avait fait l’effort de bien s’habiller ; une chemise blanche et un pantalon noir troué, pour changer de son sweat trop grand habituel. Il n’avait vraiment pas l’habitude d’aller à se genre de fête. Et peut-être que son innocence était ce que cherchait les gens, voulant un peu d’air frais, en ayant marre de la routine habituelle. Déjà deux jeunes femmes, en mini-short et avec des débardeurs qui mettaient parfaitement en valeur leur poitrine, étaient venus le voir, lui proposant un verre, qui Loukas avait décliné, d’abord poliment et avec plus d’insistance. Parce qu’il était assis au comptoir du bar, les gens croyaient qu’il buvait. Après tout, qui ne boit pas d’alcool dans une fête pour jeunes adultes ? Mais le verre en face de Loukas était uniquement rempli de coca-cola, rien d’extravagant.

Il ne devait connaître qu’à peine trois ou quatre personnes dans la salle, sur un total de… Loukas ne savait même pas combien ils étaient entassés dans cette grande maison. En entrant et en voyant tout ces gens, il s’était demandé comment une personne pouvait avoir autant d’amis. Et puis, il s’était rendu compte qu’au moins un bon tiers ne connaissait son ami que de nom, et encore. D’ailleurs, en parlant de celui-là, Loukas l’observait s’amuser du coin de l’œil. Un verre en plastique probablement vide tenu du bout des doigts, il riait avec des garçons de sa classe pendant qu’il tapait ses pieds sur le sol, en rythme avec la musique qui couvrait le brouhaha général. En tournant la tête un peu plus derrière lui, il pouvait voir des petits groupes de personnes danser. Certains avaient déjà l’air bien bourré, ou défoncé, ou les deux, et cela fit souffler d’ennui Loukas. Mais une voix derrière lui le fit sursauter et il se retourna doucement, se demandant si c’était vraiment à lui qu’on parlait. Ses yeux se posèrent d’abord sur les jambes du jeune homme en face de lui, puis sur ses mains dont l’une tenait un verre, très certainement rempli d’alcool.

Relevant son regard vers le visage de l’inconnu, il le scruta pendant quelques secondes avant de se retourner pour faire face à son verre. Loukas n’était pas un expert dans l’art de la séduction, mais ce n’était pas la première fois qu’on essayait de le draguer, que ce soit par un mec ou par une fille. Loukas ne faisait pas attention au sexe, tout ce qui l’importait était la personne en elle-même. Et à en juger par la pose de la personne, celui-ci devait passer une bonne partie de sa vie entouré de gens, dans des fêtes, à venir draguer les petites âmes seules et perdues telles que lui. Le jeune homme enchaîna sur une autre question sans attendre la réponse de Loukas, mais celui-ci ne comptait pas lui répondre. Après tout, il était sûr qu’il connaissait déjà la réponse. "Qui peut s’ennuyer à une fête ?" répondit-il, toujours sans faire face au jeune homme. Était-il de l’université ou une connaissance de son ami hors études ? Il ne semblait pas l’avoir déjà aperçu à l’université, mais ce n’était pas comme si Loukas faisait beaucoup attention au monde autour de lui, toujours plongé dans ses livres. En y pensant, il soupira. Il aimerait bien rentrer chez lui, s’allonger dans son lit et finir le roman qu’il avait commencé la veille. "Pourquoi tu ne vas pas danser, tu ne sembles pas être le type de mec à rester assis pour parler avec quelqu’un comme moi." C’était vrai que Loukas avait passé tout le début de la soirée seul – ou presque, puisque son ami était resté avec lui une bonne quinzaine de minutes, essayant de le faire danser sans grand succès – mais ce n’était pas pour cela qu’il allait se plaindre. Il avait observé les gens, essayant de les déchiffrer comme il déchiffrait un livre, mais cela était bien plus difficile, peu importe le nombre d’efforts qu’il y mettait. Remarquant l’état de son ami et le nombre de personnes dans la pièce, il se dit qu’il ne remarquerait si Loukas rentrait maintenant chez lui. Il suffisait juste que l’autre le laisse tranquille. Il prit son verre et finit son coca-cola d’une gorgée, poussant un soupir une fois le contenu avalé. Un faible rot s’échappa de sa gorge et il murmura pardon, plus par habitude que par politesse pour le jeune homme à côté de lui. 
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 13:07

Un sérieux ennui s'échappait de l'inconnu et sa réponse à la question posée fut toute aussi ennuyeuse. Zero retint une grimace de s'afficher sur son visage et ne fit qu'esquisser un sourire. Lui aussi les trouvait ennuyeuses ces fêtes parfois mais il avait très tôt décelé leur potentiel pour sa carrière et ses obsessions, il s'y pliait donc chaque fois qu'il le pouvait avec la promesse d'un gain plus élevé que le temps à endurer qu'il y aurait passé. Rien de plus ennuyant qu'une soirée ratée pour Zero. Oui, il rapportait tout à lui, et alors ? Ce qui était le plus ennuyant du coup c'était que le jeune homme ne le regardait même pas, lorgnant son verre qui, maintenant qu'il le voyait de près, contenait tout au plus un whisky coca et il n'aimait pas trop le goût du whisky sur la bouche de ses conquêtes. Bof, il serait temps de lui faire boire autre chose.

Le soupir qui suivit agaça un peu Zero qui le prit pour lui et prit même soin de jeter un oeil autour pour voir si quelqu'un ou quelque chose d'autre pouvait en être à l'origine. Un groupe d'invités étaient bien un peu plus bruyant que les autres mais de là à soupirer ainsi alors qu'ils étaient à quelques mètres, c'était pas un peu exagéré ? À moins que ce ne soit vraiment sa technique d'approche qu'il remettait en question là ! La suite ne lui permit pas d'être fixé sur ce que le plus jeune pouvait bien penser de lui et cela l'irritait. "Tu te trompes sur mon compte. Sauf si tu veux bien m'accompagner j'ai aucune envie de dépenser mon énergie à danser avec les rustres qui se trouvent sur la piste, ou autour, actuellement. Non, discuter avec quelqu'un 'comme toi' comme tu dis me semble bien plus agréable." répondit-il en cherchant son regard pour appuyer ses dires. C'était vrai, Zero n'était pas réputé pour ses talents de danseur et même après avoir pris des cours particuliers il n'était définitivement pas fait pour la discipline. Il avait appris à éviter ce genre de situation, préférant remuer juste un peu ses fesses en usant d'autodérision si jamais il y était contraint par la situation. Mais ce n'était pas son fort, contrairement aux monologues discussions lorsqu'il souhaitait séduire quelqu'un. Enfin, c'était ce qu'il pensait.

Mais Zero vit soudain l'autre vider son verre d'une traite et il ne put s'empêcher d'attraper le poignet qui tenait encore le récipient. Le contact était chaud en comparaison avec sa propre main qui avait tenu sa boisson jusque là. Hors de question qu'il parte comme ça tout de suite ! "Hey ! C'était pas du whisky coca dis ? Sinon je t'emmène aux toilettes tout de suite, tu vas vomir très vite avec une corpulence pareil !" s'indigna-t-il un peu. Mais il n'aurait ainsi pas beaucoup plus de difficulté à glisser l'inconnu dans un lit avec lui après ça. La perspective devenait réellement intéressante à mesure qu'il réalisait à quel point son interlocuteur était différent de la populace fréquentant habituellement ces fêtes. Sa curiosité, rare trait de caractère chez lui, éveillée, il n'avait pas envie de le laisser partir.

Pseudo : ✝housa ✩ Mes messages : 402 Yen (¥) : 13 Avatar : jang yijeong; history. Schizophrène? : disponibilité rp : 0 / 3



helvar wylan ; zhang yixing

I had a dream about you again… this time it was when I threw a juice box at you and you chased me around the park with a baseball bat
Age : vingt ans. Date de naissance : 05/09/1996 Astrologie : a /virgo; is always the sensible one out of the group. Métier : travail à mi-temps à la bibliothèque de l’université. Année : troisième année. Résidant à : ôta en compagnie de setsuna. Planning : “what are we holding on to, Sam ?”
“that there’s some good in this world, Mr. Frodo. and it’s worth fighting for.”




.home is not a place, it's a feeling.

g r e e k s q u a d

// We don’t read and write poetry because it’s cute. We read and write poetry because we are members of the human race. And the human race is filled with passion //


peux-tu peindre de mille couleurs l’air du vent ? // #9BB023



ready for mornings where you pull on your favorite sweater and pour hot coffee into your favorite mug and sit in the window watching the rain fall



run around in open fields sit by bonfires nap in hammocks watch thunderstorms eat strawberries pick flowers watch the moon and stars visit museums wear flower crowns read books drink wine sketch every beautiful thing i see write a book visit the mountains get a tattoo blow bubbles become spiderman.

Navigation : “ playlist ” o1. philip sheppard – dalbergia // o2. thomas newman – american beauty // christopher willis – where eagles fly // o3. dustin o'halloran – we move lightly // o4. agnes obel – falling, carching // o5. jeremy soule – secunda // o6. arcade fire – dimensions // o7. foals – humanate // o8. sigur ros – all alright




straight for the knife

fairy-tale coincidence // parce qu’on a tous une histoire joie de vivre // et qu’on est jamais seul shocks of beauty // le futur en vaut la peine



symphony script

setsuna // don’t worry about a thing hoshi // books & sex jessica // strange encounter with a dictionnary viktor // don’t be sad nikolai // let me tell you something about the stars
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 6 Juin - 17:15
ain’t gonna take no for an answer
hiruyo loukas & kobayashi zero
Pour Loukas, toutes les personnes se rendant à ce genre de fêtes étaient les mêmes ; des fêtards, bourrés et défoncés jusqu’à l’inconscience, la plupart était très certainement hypocrite, profitant de l’occasion pour s’amuser alors qu’ils n’aimaient pas la personne en charge. Oui, Loukas avait un assez fort a priori sur le genre de personnes qui l’entouraient ce soir. Ils étaient du genre à toujours vouloir s’amuser, profiter des autres, se retourner le cerveau, et tout cela sans jamais en assumer les responsabilités et les conséquences. Loukas ne comprenait pas ces gens là, et il ne voulait pas les comprendre. Il ne voulait pas les approcher, mais dans le fond, bien qu’il ne l’avoue pas, il les enviait. Parce qu’ils arrivaient à rire et à s’amuser sans s’interrompre, peu importe s’ils connaissent la personne avec qui ils sont.

L’homme à côté de lui, pour Loukas il faisait également partie de cette catégorie. Alors, il devrait être en train de s’amuser avec les autres, non ? Et pas en train de faire perdre son temps à Loukas alors que tout ce qu’il souhaitait, c’était rentrer chez lui. Mais lorsque l’autre lui affirma qu’il se trompait sur son compte, comme s’il lisait dans son cerveau, Loukas ne put s’empêcher de tourner brièvement la tête sur le côté. Pas assez pour qu’il se retrouve en face de lui, mais suffisamment pour qu’il puisse voir ses grandes mains fines posées près du comptoir. Il n’a aperçut que vaguement son visage tout à l’heure. Et bien qu’il ressentait une certaine curiosité quant à savoir à quoi il ressemblait exactement, à détailler les traits de son visage afin de s’en resservir dans ses écrits, il n’avait pas envie de croiser son contact. Il avait l’impression que s’il le faisait, l’autre prendrait ça pour une invitation. Et c’était tout ce dont Loukas n’avait pas besoin maintenant, qu’il croit qu’il était le bienvenu ici.

Loukas ne savait pas quoi répondre. Les quelques personnes qui étaient déjà venues dans l’espoir de le draguer sont bien vite reparties en voyant son manque d’attention qu’ils prenaient pour de l’insolence, et son air trop rêveur. Et pourtant, celui-là venait de lui dire que c’était agréable de rester avec lui, autrement dit qu’il ne comptait pas le lâcher de suite. Loukas ne répondit rien et se contenta de vider son verre. Mais à peine eut-il le temps de le reposer sur le comptoir qu’il sentit une main agripper son poignet. Les longs doigts encerclaient entièrement son poignet, et la poigne, bien que ferme, semblait douce. Sous la surprise, Loukas se retourna vivement vers le jeune homme, croisant enfin son regard. Pendant quelques secondes, il se contenta de le regarder, analysant la situation, et puis ses lèvres s’étirèrent et il se mit à rire discrètement.  "C’est seulement du coca-cola. Je risque pas de vomir avec ça." Loukas s’arrêta de rire mais garda un léger sourire moqueur sur ses lèvres. Il se défit de l’emprise du jeune homme sur son poignet et descendit du tabouret. Mais étant assez petit de taille, ses pieds ne touchèrent pas tout de suite le sol et il perdit son équilibre, s’agrippant alors à la première chose sous sa main, autrement dit le haut du jeune homme. Une fois stable, il relâcha immédiatement sa pression, se raclant la gorge et releva le regard vers lui. Il paraissait tout minable et petit face à l’autre, il devait au moins faire deux têtes de plus qui lui.  "Je compte pas m’éterniser ici, alors désolé, mais je dois dire non à ta visite des toilettes." Surement que Loukas avait un sens de l’humour un peu différent, mais au pire, cela ferait fuir l’autre et ce n’était que bénéfique pour Loukas. 
electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 14:37
 

Ain't gonna take no for an answer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» You're Gonna Pay [- Cameron -]
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-