AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I don't need help, get out![feat Yun Hua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 1 Sep - 0:42
RPS..... Des fois j'ai envie de cramer cet établissement tellement plein de choses me font chier. D'abord, ces sales gosses de riches de...bon ok je suis riche aussi, mais je m'habille normalement, je ne suis pas hautaine et je n'étale pas mon fric partout. Mais le pire c'est quand je suis devenue paraplégique j'ai fini le lycée avec un gars qui m'accompagnait pour soit disant m'aider. Je lui ai fait tellement vivre un enfer qu'à la fin de nos années lycée il a clairement dit qu'il voulait plus m'aider. J'ai cru pouvoir être tranquille à l'université, mais non..... Ils m'ont collé une autre personne pour m'aider. Je n'ai pas besoin de leur pitié!

-Ecole de merde.....

Je ne vais pas me laisser faire. Cette personne va vite comprendre que je suis indépendante et adulte. Sérieux entre mes parents, les passants qui me regardent bizarrement et les autres gosses de riches qui m'emmerdent, je n'ai pas envie qu'on me colle cette purge encore une fois. J'attendais dans les couloirs, la venue de cette fameuse personne. Et elle a intérêt à être à l'heure sinon ça va être pire. si cette personne ne me connait pas, elle saura qui je suis. Je vois une jeune femme approcher, ça doit être elle. Bien, elle va regretter de vouloir m'aider.

-Bae Yun Hua je suppose? On m'a dit que c'était toi qui viendrais m'aider. Que les choses soient bien claires, je ne suis pas une assistée. Je n'ai pas besoin de ton aide, je ne veux pas de ta pitié.

Voilà ca c'est dit elle va comprendre que c'est peine perdu, j'espère qu'elle ne va pas faire sa tête de mule, je ne suis pas d'humeur

Pseudo : Juh Mes messages : 5075 Yen (¥) : 1006 Avatar : Im Yoona (SNSD) - made by miki ♥ Schizophrène? :

aiko kiyumi & son hye ni Age : 21 ans Date de naissance : 13/03/1995 Astrologie : poisson & cochon Métier : en standby Année : 3ème année Résidant à : un petit appart à shinjuku avec Roxas ♥ Planning :

♚ arrêter de prendre les gens pour des menaces potentielles ♚ arrêter de jouer la forte quand je suis au bout de ma vie ♚ passer un savon à ma mère × m'habituer à vivre toute seule en appartement ♚ disparaître du champ de vision de Royal Shit ♚ prendre soin de Roxas autant que possible ♚ essayer de me dire que revoir une psy me fait du bien ♚ prier pour ne plus jamais recroiser Dakota ♚ penser à me confier à quelqu'un de confiance au sujet de mes problèmes ♚ réussir mon année cette fois ♚ dessiner pour évacuer mon surplus de stress... mais pas des trucs glauques ♚ essayer de ne pas penser que ma vie sentimentale est certainement condamnée pour de bon ♚ éviter mon père comme la peste ♚ me faire toute petite à l'université ♚ décider officiellement si cette impression d'être suivie n'est que le fruit de ma paranoïa ou si c'est une menace bien réelle ♚ faire attention à mon alimentation pour retrouver ma silhouette d'avant la grossesse ♚ mais en même temps je n'aime pas non plus être si fine... dilemme ♚ m'entraîner autant que possible au taekwondo pour être plus forte & savoir faire face à un potentiel danger ♚ penser à ne pas sombrer dans la spirale cap ou pas cap ♚



Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 12 Sep - 20:12
I don't need your help, get out ! Chiaki&YunHua
Tenue ♔ La rentrée, un moment que je n’ai jamais réellement apprécié. Pour une raison encore assez floue, je ne me suis jamais sentie à l’aise avec la reprise des cours, le fait de retrouver le chemin des allées scolaires, aussi bien celles de cette université qui continue de me rendre malade, que ceux de mes précédents établissements. A croire que je n’ai jamais été très douée pour m’intégrer ou me fondre dans la masse, je ne m’en sortais pourtant pas si mal au sein de la Royal jusque-là, mais depuis un certain évènement, c’est peine perdue. Je ne peux plus circuler librement sans être précédée d’une foule de chuchotements intempestifs et des regards en biais emplis de jugement et de désapprobation. Pourtant, je refuse de me laisser intimider par ce retour en bonnes et dues formes, si je puis dire, c’est donc la tête haute que je franchis la grille de l’université, faisant abstraction de tout ce qui se passe autour de moi. Après tout, après avoir survécu pendant quelques mois aux braillements sans fin d’un nouveau-né, rejoindre les bancs de la fac ne devrait pas être si compliqué. Si on omet bien évidemment le fait que j’ai redoublé mon année et que je suis donc repartie pour suivre les mêmes cours que l’an passé, et que ma réussite scolaire ne peut donc pas compenser mes problèmes de relations sociales. Cela me donnera peut-être l’occasion d’obtenir de meilleures notes, on y croit.

Le fait est que, puisque je me retrouve à faire une deuxième année similaire, j’ai décidé de me porter volontaire pour une petite tâche supplémentaire. Je ne sais pas pourquoi mais en passant dans les couloirs avant la fin de l’année précédente, mes yeux avaient été attirés par une petite annonce près du secrétariat d’Arts. On cherchait quelqu’un pour escorter une nouvelle élève, paraplégique, à ses cours et tout volontaire était le bienvenu. Je m’étais donc renseignée auprès de ladite secrétaire – dont le jugement à mon sujet transparaissait également à travers ses petites lunettes rondes – et il se trouvait que personne ne s’était encore proposé. J’ignore si c’est lié à mes propres mésaventures mais je n’ai pas hésité longtemps avant de suggérer mon aide à cette tâche. Je ne comprends que trop bien combien il peut être pénible de faire sa rentrée en ses lieux, alors si en plus on souffre d’un handicap sans personne pour nous aider, je n’ose pas imaginer le tableau. C’est pas comme si ces murs étaient remplis de bons samaritains ambulants prêts à épauler quiconque en a besoin, pour qu’on en vienne à surnommer Jumpei le « White Knight », c’est que ce comportement ne court pas les rues, malheureusement.

C’est donc le pas pressé que je me rends au point de rendez-vous, je ne voudrais surtout pas être la cause du retard de cette jeune fille à son premier jour de classe. Aiko Chiaki, il me semble que c’est son nom, puis ce serait le comble que je fasse attendre une étudiante qui se déplace en fauteuil, imaginez l’ironie de la situation. J’aperçois finalement ladite Chiaki, en même temps, je ne pouvais pas vraiment me tromper, une personne qui attends dans le couloir en fauteuil roulant, ça n’est pas courant et plusieurs étudiants se prennent déjà à la dévisager. Bon, je ferais mieux de me hâter pour ne pas éterniser ce calvaire, pourquoi faut-il toujours qu’ils soient interpellés dès que quelqu’un sorte un peu de la masse uniformisée qu’ils forment ? En tout cas, l’avantage avec le fait que ce soit moi son accompagnatrice, c’est que leur attention pourra être facilement détournée sur moi. On pourra compter les points pour voir qui passe le plus pour la bête de foire. En tout cas, je ne peux pas dire que son accueil soit chaleureux, je n’ai pas dû dire un mot qu’elle m’agresse déjà. Une assistée ? De la pitié ? Ouah ouah, je ne sais pas ce qui lui prend mais elle est vraiment remontée, il va falloir qu’elle redescende d’un cran, sinon ça ne va pas le faire.

« Heu, bonjour à toi aussi, je réponds, pour le moins surprise face à tant d’agressivité, ok, alors que ce soit bien clair. Je t’accompagne gentiment à tes cours mais je suis pas ton larbin, donc tu vas me parler autrement. Pour moi, tu es une personne comme les autres, y’a aucun souci là-dessus, je te donne juste un coup de main pour faciliter ton accès aux classes. Pour ce qui est de la pitié, ne t’en fais pas, je suis pas du genre à me lamenter sur le sort des gens, je sais bien que c’est particulièrement désagréable. »

Je suis bien placée pour le savoir, à mon retour au lycée, les regards navrés de mes camarades ayant été prévenus de mon enlèvement ne m’aidait en rien à me remettre de ce qui s’était passé. Je ne sais pas ce qui lui est arrivé pour qu’elle se retrouve dans ce fauteuil, certes je me sens désolée pour elle, ça ne doit pas être facile tous les jours, mais ça ne changera pas la situation. Le mieux est de faire en sorte qu’elle puisse gérer cela au mieux alors non, je ne vais pas constamment lui rappeler que je peux marcher et elle non, et que c’est franchement dommage. Ce qui compte, c’est que ses cours se passent bien, point. D’un geste rapide, un peu énervé d’ailleurs, je sors son emploi du temps, qu’on m’a remis à mon arrivée à l’université. Ok, on a cours ensemble pour la première heure, ce sera plus simple, de toute façon, quand ce n’est pas le cas, on est quand même dans le même département, les salles ne sont jamais très éloignées. C’est parti pour le cours de peinture, un que je n’apprécie pas vraiment mais si je commence à lui faire part de mes préférences, elle risque de déprimer.

« Tu as une préférence entre le dessin et la peinture ? Ou la musique plus peut-être ? Tu joues d’un instrument ?, je demande en saisissant les poignées de son fauteuil pour pousser ce dernier en direction de la salle, sans tenir compte des yeux curieux aux environs. »

C’est beaucoup de questions d’un coup, mais je n’y peux rien, j’appréhende cette nouvelle expérience et je ne sais pas si elle va franchement me faciliter la tâche. Mais bon, il faut que je fasse un travail sur mes rapports avec les autres, alors je crois que ce ne peut être que bénéfique.
 

I don't need help, get out![feat Yun Hua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» | Aipom | La joie réside dans le bonheur de vivre | Feat Kristen Bell | Finished =)
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-