AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Blabla Général
avec respect please ;w;
Royal Shit 「 INRP 」 Rumeur ou vérité du RS

Partagez | .
 

 Call me Shin [Nishimura Shintarō]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Pseudo : Rina-As messages : 63 Yen (¥) : 107 Avatar : Jung Hoseok (J-Hope) DCs :
Put on the mask

Uehara Kô ft. wang Jackson Age : 24 ans Date de naissance : 01/01/1993 Métier : serveur au Starbuck Année : 4ème année Résidant à : dans le dortoir n°12 Notes :
Loneliness is the path I choose

✗ Acheter du café, encore plus de café, toujours plus de café
✗ Gagner la confiance d'Alessia
✗ Réussir à approcher Sakura à moins de cent mètres sans me faire insulter
✗ Faire chier mon frangin adoré
✗ Essayer ma nouvelle voiture
✗ Faire en sorte que mon tuteur continue de me payer mes études et essayer de lui faire cracher un max de tune pour me payer un appart pas dégueulasse
✗ Prendre un peu de temps pour boire du café, encore et toujours
✗ Peut-être penser à ralentir sur le café, juste histoire de fermer l'oeil plus de deux heures par nuit
✗ Faire regretter à ma mère de m'avoir mis au monde
✗ Essayer de garder mon image d'ange devant les gens
✗ Garder mon collier toujours sur moi
✗ Montrer à Candy que les insectes sont démoniaques, histoire qu'elle arrête de me faire chier avec
✗ Jouer aux jeux vidéo, ça m'évitera de passer mes nerfs sur des gens ou contre un mur
✗ Faire du sport, beaucoup de sport il faut éliminer la caféine

Navigation :
How does it feels to care?

I was a good kid at the beginning; but then people broke me; now I try to live on my own


Are you afraid of the dark?

Someone you can trust will answer even if you call them in the middle of the night, but trust is made to disappear and all that remains are photos


The past can't be erase

Tell me everything, but not too much ↪️ ft. Alessia
Don't shout, it's not good for you ↪️ ft. Sakura
titre RP ↪️ ft. prénom


Not so evil

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 24 Avr - 22:47
Nishimura Shintarō Jung Hoseok (BTS)
nom prénom Nishimura Shintarō, une appellation que je ne peux associer à ma personne et que je ne porte nullement dans mon coeur âge 24 ans, à moins que ça aussi ce soit erroné date de naissance 1 janvier 1993, une date de naissance par défaut attribué par des gens qui n'ont même pas partagé un instant de ma vie Ville de naissance Tokyo, enfin j'espère   origine Japonais du côté de ma mère, ça c'est sûr, après qui sait quel trou du cul l'a sautée groupe Etudiant année 4ème année, j'ai dû batailler un peu pour faire le cursus que je voulais   section Sport, le reste ne m'intéresse pas Matière(s) Athlétisme, j'aime me surpasser, toujours plus haut, toujours plus vite sexualité Hétéro, comme tout est par défaut chez moi, autant continuer   vie sentimentale Je suis pénard pour le moment Qualités & Défauts J'irais droit au but, je suis manipulateur, fourbe, impulsif, rancunier, calculateur, impitoyable, brutal, briseur de coeur, misanthrope et légèrement sociopathe sur les bords, mais comme je suis humain, je peux aussi me montrer protecteur, attentionné, dévoué, avec un certain côté chevaleresque à deux balles, mais je me montre aussi déterminé, perspicace, observateur et très persévérant Situation financière Mes tuteurs manquent pas de fric, on se demande pourquoi... Situation familiale C'est compliqué ? Je "vis" avec mes tuteurs et leurs deux enfants, un gars de mon âge et une fille plus âgée Permis de conduire ? Ouais métier / job étudiant Je bosse au Starbucks histoire de me faire un peu d'argent

Je suis accroc au café, mais quand je dis accroc je plaisante pas, je pourrais en boire des litres   J'adore l'odeur du café, des vieux livres et de la forêt après la pluie, romantique non ? J'ai une peur maladive des insectes, je ne supporte pas ces bêtes, je ne peux pas m'empêcher de hurler et de partir en courant quand j'en vois, c'est pas très glorieux Je ne sais pas nager et moins les gens le savent mieux c'est, j'ai grave honte de le dire mais j'ai peur de l'eau... Je ne me nourris que de ramen, c'est le seul truc que je sais faire, je suis une vraie catastrophe en cuisine donc si tu tiens à la vie, essaye même pas de goûter l'un de mes plats Une fois j'ai cuisiné un truc pour un gars qui m'avait fait un coup de salaud, j'ai fait genre que je lui pardonnais et je l'ai invité à bouffer chez moi, j'ai cuisiné le pire truc que j'ai jamais fait de ma vie, déjà qu'à la base c'est pas super bon, alors là c'était carrément immonde, le gars à faille s'étouffer à la première bouchée et comme c'était un faux-cul, il s'est forcé à en bouffer pas mal, j'avais hésité à foutre de la javel dans son plat mais je me suis abstenu, j'avais pas trop envie de finir ma vie en taule, en tout cas j'étais grave fier de moi, ça lui a donné une leçon En général, les gens se méfient de moi, et ils ont raison de le faire, ce qu'il ne savent pas, c'est que je peux me montrer beaucoup plus agréable avec les personnes que j'affectionne, elles ne sont pas vraiment nombreuse mais si j'ai confiance en quelqu'un, en général je me donne à fond, ouais je sais prendre soin des gens... Enfin à ma façon on va dire J'ai fais mon lycée à RPS, je peux vous dire que croiser les mêmes tronches tout le temps c'est chiant à la longue Après le lycée,  j'étais partie en fac de droit, mes tuteurs m'ayant un peu forcés, mais ça m'a vite soûlé du coup j'ai abandonné et je me suis pris une petite année sabbatique avant de reprendre mes études Au lycée je m'étais inscrit au club d'art martiaux, j'y suis resté trois ans puis j'ai changé pour faire une année au club de tir à l'arc pendant mon année de droit, j'ai aussi fait un an au club de boxe après avoir repris mes études vu que j'en faisais déjà un peu de mon côté mais ça m'a soûlé et maintenant ça fait trois ans que je suis dans l'équipe de football américain mais bon, je me tâte à changer, j'aime bien toucher à tout et faire toujours la même chose c'est chiant Je fais du hokey depuis que je suis au lycée, mon tuteur m'y a inscrit avec son fils histoire de faire "bonne figure" devant la DAS, faut dire que ça plaît pas au filston, à moi non plus ça me plaisaient pas d'être avec lui au début mais maintenant je trouve ça extrêmement divertissant Je me suis inscrit dans un club de boxe un peu miteux des quartiers défavorisé après avoir arrêté la fac, là où ça coûtait pas trop cher, ça me défoulait, j'y suis toujours d'ailleurs Je peux pas voir mon "demi-frère" en peinture, et lui non plus, son but ultime dans la vie c'est de me faire sombrer mais il n'y arrive pas, j'ai beaucoup trop de dossier sur lui et lui il a que mon pauvre passé de lycée un peu bullied mais tout le monde est au courant donc ça l'avance à que dalle J'ai déjà passé la nuit au poste de police à cause d'une bagarre en état d'ivresse, le mec m'avait chercher et il m'a trouvé, très facilement même, enfin il a surtout trouvé mon poing dans sa gueule Je me suis juré que si je retombais sur les jumeaux de mon ancienne famille d'accueil, je les ferais tellement souffrir qu'ils en auront des envies de suicide Je n'ai jamais connu mes parents, le nom de famille que je porte n'a pas toujours été le mien, c'est celui de ma famille d'accueil, en tout, j'ai porté six noms de famille différent, mon prénom m'a été donné par le personnel de l'orphelinat, de même que ma date de naissance Alors comment dire ça poliment ? Je haï ma pute de mère, cette trainée n'a pas hésité à me jeter sans état d'âme et se barrer dans un autre pays puis se repointer à Tokyo des années après avec une petite princesse à deux balles qu'elle assume pleinement et qui vit sa vie de château pénarde, je me suis promis de lui faire payer et je ne me gênerais pas pour utiliser sa petite péteuse de fille comme arme s'il le faut Je possède un collier en argent avec un pendentif en forme de croix chrétienne que je ne quitte jamais, que ce soit pour dormir ou pour me laver, il est toujours autour de mon cou Je n'aime pas qu'on m'appelle Shintarō, et encore moins qu'on m'appelle par mon nom de famille, pour tout le monde, je me présente comme étant Shin, tout simplement, appelle moi autrement et tu te ramasse un pain, ou tu te fais juste incendier si je suis dans mes meilleurs jours Je me suis teint les cheveux en rose histoire de me donner un air plus gentil, plus cute, ça marche plutôt bien

On ne choisit pas sa famille. C'est un fait avéré. Et peu importe les circonstances, on ne la choisira jamais, même quand on arrive à s'en débarasser.

Ma mère m'a abandonné alors que je n'étais qu'un nourrisson. Innocent, impuissant et encore ignorant de la cruauté de ce monde. Je ne pouvais même pas prononcer un mot ou même tenir assis par moi-même quand elle m'a supprimé de sa vie. Elle m'a jeté dans cet orphelinat, sans même se donner la peine de me donner un nom. J'étais inexistant, sans nom à clamer, sans anniversaire à fêter, sans famille à aimer. Rien. Juste le visage froid d'une femme qui avait vu trop d'enfants comme moi passer dans son établissement. On m'a collé des étiquettes, un prénom dénué de tout sens et une date de naissance par défaut, comme si je n'étais qu'une anomalie dans leur système, une anomalie qu'ils devaient ramener aux normes, réinitialiser avec de banales valeurs par défaut. C'était leur métier, je n'étais rien pour eux. Shintarō, né le premier janvier mille neuf cent quatre-vingt-treize. Ce sont les deux seules choses qui sont restées stable tout au long de ma vie. Un prénom et une date. C'était tout ce que j'avais, c'est tout ce que j'ai toujours eu.

Je suis resté Shintarō pendant trois ans. Trois ans où on m'a élevé de la manière la plus basique qu'on puisse faire, dénué de tout amour, des années passées à manger toujours à la même heure, pas une minute de plus, pas une de moins, à se coucher toujours à la même heure, à passer des journées entières dans cette cage avec tous les autres bambins, à jouer avec les trois uniques jouets à notre disposition et à se faire réprimander à longueur de journée pour nous apprendre ce qui était bien et ce qui était mal. Une éducation martiale visant à nous transformer en de petits automates obéissant qui ne causeraient aucun problème à la société. Mais là commence leur première erreur, leur premier faux-pas.

De Shintarō, je suis passé à Igarashi Shintarō. On m'a placé dans ma première famille d'accueil à l'âge de trois ans. Des gens adorables, très affectueux et doux avec les enfants. La famille parfaite. Du moins c'est ce qu'ils nous ont fait croire. Je n'étais pas le seul bambin dans ce soit disant paradis visant à nous redonner stabilité et joie de vivre, il y avait avec moi une petite fille, de mon âge et un autre garçon, à peine plus grand que nous. Nous étions trois étrangers dans cette famille qui comptait déjà cinq membres. Cette famille au semblant parfait. Au semblant seulement. Je n'étais qu'un gosse, mais je peux vous dire que cette famille n'avait rien de parfait. Ils nous avaient surement pris pour faire bonne figure et pour renforcer leur image de parents modèles. Comme ils étaient mielleux avec nous, comme ils prenaient soin de nous, comme ils étaient doux. En présence d'autres personnes. Et Dieu sait que c'était un tout autre spectacle qui se déroulait derrière la porte close de leur demeure. Nous n'étions rien pour eux, nous n'étions que des orphelins insignifiants, des indésirables. Leur maison était grande, mais nous étions parqués dans une chambre, sans jouet décent, sans liberté de mouvement ni même de parole. Que pourrait dire un enfant de trois ans de toute évidence. Nous n'étions pas autorisés à manger avec la famille, nous ne pouvions pas sortir de notre chambre sans autorisation, nous nous sommes contenté de jouer silencieusement avec les jouets cassés des trois enfants, bien plus grands, bien plus forts que nous, bien plus puissant. Nous n'étions rien et il a fallu deux ans pour que l'orphelinat se rende compte de cette aberration. Deux années à se sentir inexistant, à se sentir comme des chiens qu'on attache à un poteau jour et nuit. Mais nous étions petits et nos jouets et nos présences respectives suffisaient à combler nos coeurs en manque d'amour. Nous étions frères et soeur, mais ça, personne ne semblait en tenir compte.

Et de Igarashi Shintarō, je suis devenu Ibaï Shintarō. Ma seconde famille d'accueil. Bien plus horrible que la précédente, et cette fois, j'étais seul, mon frère et ma soeur de substitution m'avaient été arraché pour être remplacé par ces visages inconnus, ternes, froids. Des enfants, comme moi, eux aussi orphelins, mais d'eux se dégageaient une aura malsaine, ils n'étaient plus que des automates eux aussi. Des automates qui se contentaient de suivre les règles. J'étais livré à moi-même face à la cruauté humaine. Une famille pieuse. Très pieuse. Trop pieuse. Là-bas, tout devait être parfait. L'erreur n'était pas admise. Les repas devaient se tenir à une heure précise, de même que le couché et le levé. Les enfants ne pouvaient pas s'exprimer sans y avoir été invité, il fallait se tenir droit, sans aucune bavure, aller dans le sens du troupeau comme un robot dénué d'émotion. Je n'étais pas comme ça. Dès mon plus jeune âge, je ne l'avais jamais été et c'est à cause de cela que j'ai pu goûter au châtiment qu'on réservait à ceux qui ne suivaient pas les règles. Le père de cette famille était un homme extrêmement strict qui ne tolérait pas la désobéissance. Un homme comme on en faisait il y a mille ans, qui n'hésitait pas à battre femme et enfants pour se faire respecter. Le bâton. Un simple mot qui faisait trembler le foyer, mais ça faisait longtemps qu'il ne me faisait plus peur. Je savais pertinemment que, quoi que je fasse, je ne rentrerais jamais dans les normes dictée par cet homme. Alors j'avais accepté mon sort. J'avais accepté de me faire battre, jour après jour. Parfois, j'avais même droit à une variante, lorsqu'il était trop en colère, il prenait une ceinture et me fouettait le dos. C'était tellement récurant que ça en a laissé des marques sur mon corps encore fragile. Des marques qui me rappelleront encore pendant des décennies ce dont est capable l'Homme.

Quatre ans, c'est le temps que j'ai passé dans cette famille avant de m'enfuir. J'ai fugué. Je suis retourné à l'orphelinat et je leur ai tout dit. Mais que vaut la parole d'un enfant face à la droiture et aux sens des responsabilités d'un adulte ? Rien du tout. On m'a renvoyé là-bas sans même me donner la chance de m'expliquer. On m'a traité de menteur, on m'a dit que les menteurs devaient être chatié car ils avaient bafoué l'un des dix commandements dictés par Dieu. Car oui, on m'a forcé à croire en leur Dieu. Oui, je dis bien forcé. Certes, toute ma vie j'ai été élevé avec une éducation stricte, impartiale et hautement catholique. J'étais habitué à la messe tous les dimanches, aux prières avant chaque repas, j'ai même été baptisé. C'était normal dans un sens, l'orphelinat dans lequel j'ai été abandonné était un établissement catholique, il était normal que leurs familles accueillantes soit catholique également et que même les enfants le devienne à leur tour. Mais je n'étais pas les autres enfants. Ce Dieu en lequel ils croyaient tous n'était pas si bon qu'ils le prétendaient. S'Il était si bienveillant, Il ne laisserait pas ce genre de chose arriver. Il n'aurait pas laissé ma mère m'abandonner sans rien me donner, Il n'aurait pas laissé cet homme me frapper, Il ne m'aurait pas laissé mourir de faim et de soif pendant deux jours, sequestré dans ma chambre après ma fugue. Il n'aurait pas laissé ça. Je n'avais que neuf ans et j'avais déjà compris l'injustice de ce monde. Je restais à l'écart de ces enfants que j'étais sensé fréquenter dans mon école de snobinard qui dégoulinait la croyance. J'étais sortie des sentiers battus, me mélangeant aux gens normaux malgré l'interdiction qui tentait de me contrôler et c'est là que j'ai ouvert les yeux. Ce Dieu n'était rien. Alors je me suis de nouveau enfui, je suis retourné à l'orphelinat, preuve a l'appui, espérant au fond de moi qu'un miracle se produise.

Mais il ne s'est pas produit et le petit Ibaï Shintarō est devenu Kurosaki Shintarō. Il y a cependant un point positif avec cette famille, c'est que je ne subissais plus de violences physiques. Ça aurait pu être un soulagement, mais le problème venait bien de ce manque de contact physique. Ma précédente famille était peut-être la plus détestable que j'ai connue, eux s'occupaient de nous. Ils nous nourrissaient, ils nous achetaient des vêtements, ils nous donnaient une éducation. Mes nouveaux tuteurs n'en faisaient rien. Ils jouaient la famille parfaite devant l'orphelinat, mais ils n'en étaient rien. Ils avaient des enfants eux aussi, les leurs, j'étais le seul malheureux tombé dans cette famille d'accueil. Leurs enfants étaient grands, au lycée pour les plus jeunes et ils se débrouillaient déjà entièrement seuls. C'était comme ça que ça marchait chez eux. Ce qu'il semblait oublier, c'est que je n'avais que neuf ans, et trois mille yens n'étaient pas suffisants pour palier aux besoins d'un enfant. On me donnait cette somme toutes les semaines. Une belle somme pour un enfant comme moi, si on oublie le fait qu'il me faille acheter ma propre nourriture matin, midi et soir, sept jours sur sept. J'aurais aimé demander plus d'argent à mes tuteurs, si seulement ils ne revenaient pas que quelques heures, une fois par semaine. Je n'étais qu'un enfant, comme pouvais-je gérer mon argent tout seul ?

Il fallait bien se douter que je n'arriverais absolument pas à vivre dans ce genre de condition alors j'ai développé des techniques pour survivre. Autant, je pouvais faire les yeux doux à certains marchands en me lamentant sur mon faible argent de poche pour qu'il me donne à manger, mais ça ne marchait pas toujours et s'en est même devenu trop fréquent et, bien vite, plus personne ne marchait en me traitant même de profiteur. J'ai donc été forcé de changer de tactique, et c'est là que j'ai commencé à voler. Je n'avais pas le choix, c'était ça ou ne prendre qu'un repas par jour et m'affamer en attendant sagement que mes tuteurs reviennent. C'était une question de vie ou de mort après tout. Et puis je ne dérobais que de la nourriture, des fruits ou des biscuits, des choses faciles à manger. Je ne savais pas cuisiner après tout. Les enfants de la famille n'avaient pas de mal à se nourrir eux, ils savaient cuisiner et dans ce genre d'environnement, c'était chacun pour soit. Je pouvais toujours attendre qu'ils montrent un semblant de compassion envers un pauvre gosse tel que moi, il ne l'aurait jamais fait. Alors je passais le plus clair de mon temps dehors, dans la rue, seul. En quelques mois, j'ai dû perdre une dizaine de kilos, déjà que je n'étais pas très gros. Heureusement, il y avait cette âme charitable qui s'inquiétait pour moi. La seule et l'unique qui ne s'est jamais souciée de moi. Une femme, une fleuriste qui me donnait à manger chaque fois que je passais devant sa boutique. Elle s'inquiétait pour ma santé, de voir un si jeune enfant seul dans la rue. Je lui ai dit que j'avais des parents alors elle laissait couler et elle se contentait de m'accueillir à bras ouvert. J'aurais aimé être confié à une femme comme ça. J'aurais aimé être adopté par une personne aussi aimante, trouver une vraie famille contrairement à ces familles d'accueils faux-cul qui aidaient l'orphelinat à se débarasser des parasites tel que moi. Mais non. Quand bien même cette âme charitable m'a sortie de ma famine en faisant un geste aussi simple qu'est de composer le numéro des services sociaux, je ne fus pas adopté. Ni par elle, ni par aucune famille aimante et bienveillante.

Et le jeune Kurosaki Shintarō qui passa près d'un an affamé devint Azame Shintarō et ce fut de loin la meilleure identité que je n'ai jamais eut. Il ne faut cependant pas se bercer d'illusions, Dieu ne m'a pas accordé le bonheur d'avoir une famille digne de ce nom. Il ne m'a tout simplement pas accordé le privilège sacré qu'est le bonheur. Sûrement indigne d'être l'un de ses nombreux enfants. Peut-être était-ce à force de douter de son existante, pourtant je n'ai jamais quitté sa croix. Il me faudrait tout un paragraphe pour expliquer la raison pour laquelle je garde ce collier même en remettant en doute la parole de Dieu. Peut-être en a-t-on le temps, peut-être pas, mais si un jour, mon histoire devait être contée, alors j'aimerais qu'on sache qu'à une époque, au milieu de tout ce malheur, quelqu'un m'a vraiment aimé.

Cette anecdote remonte au commencement de ma vie, lorsque je suis arrivé dans cet orphelinat catholique. En plus de mon prénom et d'une date qui marquait le début de ma vie sur cette terre, les nonnes de cet orphelinat m'ont donné autre chose. Un collier. Un collier en argent portant le pendentif représentant la croix du Christ. Tous les enfants devaient en avoir un, sans exception, mais c'est sous ma première véritable identité que je l'ai égaré. A cette époque, je pensais encore que ce bien était aussi précieux que nos misérables existences, qu'il faisait partie de nous et que le perdre serait perdre une part de nous-même. Je ne l'ai jamais retrouvé, mais cette petite fille, celle qui a partagé ma vie pendant les cinq premières années de ma vie, celle que je considérais comme une soeur, la seule et l'unique qui ne m'est jamais enlacé et embrassé, la seule personne qui n'est jamais montré autant d'affection à mon égard. Cette petite fille a enlevé ce collier qui était une part de nous-même, la seule chose qui nous prouvait qu'il y aura toujours quelqu'un pour veiller sur nous, et elle me l'a donné sans même hésiter une seconde. Elle aura été la seule à répondre à mes larmes et si je parle de cette petite fille que j'ai rencontrée il y a bien des années de cela, c'est que je l'ai retrouvé.

Nous avions dix ans lorsque nous nous sommes retrouvés dans cette même école catholique, dans cette même classe. Elle avait changé d'identité, tout comme moi, mais elle avait trouvé une famille aimante et gentille, ce qu'elle méritait. Ce n'était pas mon cas. C'était peut-être la meilleure famille que j'ai eue, et c'est vrai, cette famille était loin d'être la pire, mais l'histoire se répétait toujours, incessamment. Je ne me suis pas intégré dans cette famille et elle n'a rien fait pour. J'étais encore l'orphelin en marge, comme je l'avais toujours été. Peu considéré, moqué, ignoré. C'était bien là le fil qui conduisait ma vie entière. Mais heureusement que je l'avais retrouvée, ma soeur de coeur. Elle m'a été d'un grand soutien pendant ce court laps de temps où l'ont s'est retrouvé. Elle était devenu très croyante, contrairement à moi et elle était encore plus belle que jamais, de grands yeux noirs et une chevelure d'ébène. Elle était vraiment belle. Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de renouer avec elle. Après tout, de nombreuses années s'étaient écoulées et nous étions bien trop jeunes pour que ça ne s'efface pas malgré la distance. C'était peut-être mieux ainsi, j'étais une cause perdue. Un déchet tel que moi ne devait pas souiller une telle fleur en éclosion. Si jeune et déjà une si faible estime de moi-même. N'était-ce pas regrettable ?

Il n'y a pas grand chose à dire sur ce Azame Shintarō, il n'a même pas vécu un an, arraché à cette famille qu'il n'affectionnait pas à cause d'une crise financière. Soit, mais si j'avais su ce qui m'attendait, je me serais définitivement affilié à ce patronyme avec joie, car ce Yamamoto Shintarō fut bien le pire 'moi' que j'ai endossé, un 'moi' que j'aurais effacé de ma vie plus d'une centaine de fois si j'en avais eu la possibilité. Ma marginalisation n'était un secret pour personne, je n'avais que peu d'amis, changeant beaucoup trop fréquemment d'école, seul intrus dans ces enseignements bien trop religieux pour ma nature trop contradictoire. J'étais ce poisson qui s'entêtait à remonter le cours de la rivière et que personne ne voulait suivre. On me considérait comme un envoyé du Diable, un hérétique, un alien venu semer la discorde et le pêcher parmi ses enfants de Dieu. Peut-être l'avais-je été. Si on considère que rester à l'écart, ignoré de tous est une incitation maligne. On a toujours cette image immaculée de l'enfant d'église chantant en choeur avec ses pairs, pur, innocent, plein de bonté. Je peux affirmer avec certitude, pour avoir été dans les entrailles de la bête, qu'un enfant d'église n'est pas moins cruel qu'un enfant lambda. Être le mouton noir au milieu d'une bande de moutons immaculé suivant leur berger aveuglement, ça n'a jamais été plaisant. Mais c'était bien le cadet de mes soucis. Après tout, je m'y étais accoutumé.

Yamamoto. Ce nom résonnera à jamais comme le synonyme d'une vie de souffrance et de terreur. Cette famille fut la pire de toute. Ma vie, qu'autrefois je trouvais injuste et difficilement supportable, je n'avais qu'une envie, c'était de la retrouver. Quitte à devoir changer de famille tous les ans, tous les mois, tous les jours s'ils le désiraient, je la préférais mille fois plus que cet enfer dans lequel on m'avait plongé. Je mentirais si je disais que ma tutrice était la pire des femmes, elle était de loin la plus gentille et aimante que j'ai connu, une femme d'une incroyable gentillesse, qui ne pouvait se résigner à élever la voix. Jamais je n'aurais pu imaginer, même dans mes cauchemars les plus sombres, qu'une telle gentillesse, dont je manquais cruellement, pouvait avoir un double tranchant si cruel. Ma tutrice n'a jamais levé la main sur moi, ni même sur ses deux fils et le problème était bien là. Ses fils, deux jumeaux, liés comme les deux doigts de la main, liés jusque dans le crime. Deux garçons qui jouaient aux petits anges catholiques devant leur chère mère, si fière d'eux. Si seulement elle avait su voir ce qui se cachait derrière leur sourire. Si j'étais l'envoyé du Diable, alors ces deux-là n'étaient autres que Satan en personne. Ce qu'ils m'ont fait est au-delà de tout ce qu'on peut imaginer venant d'enfant d'une dizaine d'années seulement. Ils étaient à peine plus vieux que moi et ça leur suffisait pour faire de moi leur nouveau jouet préféré. Je ne devrais sûrement pas en dire plus mais ce serait camouflé la plus cruelle des vérités que de taire une telle abomination.

Je n'avais que onze ans lorsque je suis arrivé chez eux, un enfant déjà usé par l'abandon et le rejet, un enfant qui en avait déjà trop vu sur la cruauté de ce monde. Un enfant qui n'allait sûrement plus jamais être l'enfant qu'il aurait dû être. J'ai essayé de sympathiser avec les jumeaux, d'entrer dans leur estime, j'ai fait tout ce qu'ils voulaient pensant que j'allais enfin pouvoir m'intégrer quelque part. Enfin. Car ces chers garçons n'avaient pas l'air si horrible au début, ils semblaient être ce genre de garçon cool qu'on veut fréquenter, qui peut t'ouvrir les portes d'un cercle très fermé appelé popularité. Enfant naïf que j'étais. Ils n'avaient fait que m'attirer dans leur filet, m'amadouer pour mieux m'utiliser. Je venais sans le savoir de pactiser avec le Diable et je l'ai su le jour où ma descente aux enfers a débuté. Ils m'avaient fait croire que j'allais enfin atteindre les sommets, mais ce n'était que pour me faire tomber d'encore plus haut. Il y eut de nombreux signes annonçant ce déclin. Les araignées énormes apparu mystérieusement sous ma couette, les asticots croulant dans mes déjeuners, mes vêtements déchirés soit disant par la machine à laver, mes cours imbibés de peinture. Et tout ça accompagné de ces rires qui, encore aujourd'hui raisonnent dans ma tête de la manière la plus vicieuse qu'il soit. Si seulement ça s'était arrêté là. J'ai tenté d'ignorer ces railleries, mais ça allait toujours plus loin. Ils voulaient une réaction, ils voulaient me voir souffrir, et ils ont fini par réussir. Ce jour-là marqua le début de longues années de souffrance, d'agonie et de séjour à l'hôpital. Ce jour-là, ils ont eu l'excellente idée de faire tomber un nid de guêpes alors que je passais à proximité. Ce jour-là, je suis allé à l'hôpital avec plus de cinquante-deux piqûres recouvrant la totalité de mon corps. Ce jour-là, j'ai vraiment compris ce qu'était la souffrance physique.

Les jours qui ont suivi ne sont pas allé en s'améliorant. Entre les chutes soit disant accidentelles, les produits toxiques insérés en douce dans mes repas, les accidents bien trop évidents pour être de simple accident. J'étais devenu un habitué des hôpitaux. Peu importe où on allait ou ce qu'on faisait, je finissais toujours à l'hôpital, même quand on ne faisait rien de particulier. J'étais fiché comme étant l'aimant à catastrophe, le fils renié par Dieu qu'Il essayait à tout prier de supprimer pour effacer cet être raté de sa création. Le fils du Diable. Je n'étais plus son envoyé, j'étais devenu son fils, plus bas que ça on fait difficilement. On a essayé de me tuer plus d'une fois, je n'ai pas honte de le dire, même si les jumeaux ne pensaient sûrement pas à ça d'une manière si radical, ma souffrance les amusait, ils ne pensaient pas que je pouvais mourir de leurs mains. Cette fois-là non plus ils n'y pensaient pas. Cette fois où ils m'ont poussé dans la piscine, sans aucun remord, où ils m'ont regardé me débattre pour garder la tête hors de l'eau, où ils ont rit face à mes appelles au secours. Ils m'ont regardé me noyer en riant, sans même bouger. Si ma tutrice n'avait pas été là, je n'aurais sûrement jamais été capable de raconter tout ça. C'est la première fois que je l'ai entendu élever la voix. Je me souviens encore de ses larmes et de ses milliers d'excuses proférées aux noms de ses fils. Elle me répétait sans cesse de ne pas haïr le monde entier, de rester fort face à cette injustice, de rester bon et généreux car tout le malheur que je subissais aujourd'hui sera récompensé dans le futur. Car tout le dur labeur fini toujours par être récompensé. J'ai voulu la crois, de tout mon coeur, et je l'ai cru, je l'ai écouté, j'ai suivi ses conseils. J'ai gardé la tête haute, j'ai essayé de relativiser, de fermer les yeux, priant pour un avenir moins sombre. J'ai supporté toutes les atrocités que les jumeaux m'ont faites, sans broncher. L'hôpital était devenu ma seconde maison, on me connaissait dans tout l'établissement comme un petit malchanceux maladroit qui s'attirant tous les problèmes. Car jamais je n'ai révélé les tortures qu'on me faisait subir, tout passait pour un accident et j'étais déterminé à continuer ainsi. Je voulais rester auprès de cette tutrice, mais au final, après un énième "accident" qui avait amené mon vélo à dévier du chemin de randonnée pour me faire dévaler une pente rocailleuse d'environ soixante-dix degrés et qui m'avait valu un autre séjour à l'hôpital avec plusieurs os cassés et de profondes plaies ouvertes, plus un léger trauma crânien, ma tutrice à décidé d'arrêter les frais.

Après quatre ans passés avec eux, Yamamoto Shintarō s'est effacé des registres, mes certainement pas de ma mémoire. Nishimura Shintarō en a porté les marques, de sa naissance jusqu'à aujourd'hui. Ce qu'ils m'ont fait m'a hanté chaque minute de ma vie. C'est bien de là que viennent la plupart de mes phobies. Mais cela n'importe que peu. Du moins, pas pour ce Nishimura Shintarō, celui qui est né avant l'homme que je suis aujourd'hui. Lorsque je suis arrivé dans cette famille, j'ai en quelques sortes retrouvé la vie que j'ai toujours eut dans mes précédentes familles. J'étais devenu leur petit homme à tout faire, le Harry Potter japonais qui occupait la plus petite chambre, qui nettoyait la maison, qui faisait même les devoirs des enfants de la famille et qui devait servir de souffre-douleur. Le père avait tendance à me frapper dès que quelque chose lui déplaisait, quant au fils, un garçon de mon âge, et bien j'étais son bouc émissaire. Il aimait me rabaisser, nous étions dans la même classe et c'était lui le riche populaire et aimé de tous,  il était facile pour lui de me faire passer pour la pire des personnes. Avais-je omis de dire que cette famille était incroyablement riche, plus riche que toutes les familles qui m'ont accueilli. Fini les écoles catholiques, c'était direction Royal Private School, le plus gros rassemblement de bobos blindés de tune et capricieux. Enfin ça n'a en rien changé ma façon de vivre. J'aurais pu croire à un changement lorsqu'on m'a sorti de ces écoles croyantes, je n'allais plus être ce "fils de Satan" mais à voir le comportement de mon "nouveau frère", je savais pertinemment que rien n'allais changer. Et j'avais raison. J'ai pourtant gardé la tête haute. J'ai ignoré les railleries, restant sagement dans mon coin, tentant de berner mon coeur qu'il y avait toujours du bon dans ce monde. Je voulais croire ce que ma précédente tutrice me disait, mais un tel acharnement ne pouvait qu'aboutir au résultat qu'on observe aujourd'hui.

La mort de ce petit Nishimura Shintarō, encore naïf et inoffensif, a été signée le jour d'une ultime humiliation. A cause d'une fille. Cette fille fut le déclencheur d'un ouragan qui allait balayer toutes leurs misérables petites vies. Cette fille, j'en étais fou. D'une beauté éblouissante, l'une des seules, pour ne pas dire la seule, qui me parlait, qui se montrait gentille avec moi. Pourtant, elle me menait à la baguette et je le savais, je ne voulais tout simplement pas l'admettre. J'étais l'idiot de service pour elle. Mais elle m'a trop pris pour un idiot. On dit que les plaies du coeur sont plus douloureuses que les plaies du corps. Je ne démentirais pas ce dire. Elle a tout planifié, elle et mon "demi-frère". Ils ont tout planifié pour que je les trouve en train de se bouffer les amygdales. Et, au risque de paraître bateau, quelque chose s'est brisé en moi, et ce quelque chose, ce sont mes croyances. Ces croyances auxquelles je m'accrochais désespérément, qui me permettaient d'endurer mes souffrances. Je n'avais plus aucune compassion pour aucun d'entre eux et, à ce moment, mon seul objectif était de me venger de cet homme. Mon plan s'est dessiné instantanément dans ma tête et le lendemain, j'avais déjà préparé le terrain. Mon objectif, sa copine. Je me suis rapproché d'elle, j'ai joué au parfait gentleman avec elle, j'ai été le plus adorable des hommes. Même si au début elle se méfiait, trop endoctrinée par les dire de son petit-ami, elle a fini par s'ouvrir, par m'apprecier puis elle a trouvé en moi le garçon qui la considérait, qui pouvait l'aimer comme il se doit, celui qu'elle ne trouvait pas auprès de mon "demi-frère". Elle est tombée amoureuse de moi, si bien qu'elle avait accepté de s'offrir à moi, dans la chambre même de son petit ami alors qu'elle l'avait repoussé depuis le début de leur relation, trop attachée à sa virginité. Bien évidemment, tout était planifié, l'endroit, le moment, tout. C'était, par ailleurs, notre première fois à tous les deux, mais j'ai tout de même réussi à la mettre en confiance. Nous n'avions que seize ans, mais pour moi, ça n'avait aucune importance, ce qui comptait, c'est que mon "demi-frère" est arrivé exactement au moment escompté, nous surprenant en plein acte, et ça, ça n'avait pas de prix. Je ne l'avais jamais vu autant en colère, il m'a tellement frappé ce jour-là que j'en ai perdu connaissance. Je me suis réveillé à l'hôpital, complètement défiguré. Je me souviens encore du sang qui envahissait ma bouche, obstruant mes voies respiratoires et de la douleur de chacun de ses coups, mais la satisfaction que j'avais ressentie valait tous les coups du monde.

Après cela, je me suis métamorphosé, je n'étais plus ce petit loser au fond de la classe, mes prouesses s'étaient rependu comme une traînée de poudre, personne ne le croyait, mais les marques sur mon visage et la rage de mon "demi-frère" ne trompaient personne. On a essayé de se rapprocher de moi, de faire ami-ami, après tout, j'étais l'un des premiers de cette école de faux coincé à perdre ma virginité, ça me donnait un air 'cool', mais je n'allais pas leur accorder ce bénéfice. Ils ont senti que la balance du pouvoir était en train de basculer lentement et ils ont voulu être dans le camp du gagnant, mais je me suis appliqué à me venger de chacun d'eux, rassemblant tous leurs plus horribles secrets pour les regarder couler avec leur roi minable tel la tempête balayant leur forteresse de carton. La pitié ne faisait plus partie de mon vocabulaire et je n'allais pas m'arrêter là. Ces petits bourgeois péteux n'avaient aucune valeur pour moi. Je voulais me venger de la moindre personne qui m'avait fait du mal. Du moins c'était mon objectif. Je haïssais ces personnes, mais sans m'en rendre compte, j'avais fini par haïr le monde entier. J'ai développé une carapace qui me protégeait de l'extérieur, une enveloppe de pierre et de glace qui recouvrait mon coeur meurtri par des années de souffrance. Je me suis promis que plus personne n'aurait plus jamais la possibilité de se jouer de moi et j'étais bien décidé à éradiquer ne serait-ce que le germe de cette idée chez quiconque croise ma route.

Mes premières victimes furent, naturellement, ma famille d'accueil actuelle. S'ils pensaient s'en tirer comme ça. Je m'étais occupé de mon "demi-frère", c'était au tour de mon tuteur maintenant. Je n'ai pas montré mon vrai visage tout de suite, je devais d'abord trouver ses failles avant d'agir. Une vengeance pareille ne pouvait pas se mettre en application tout de suite. Je l'ai longuement observé, dans son travail, dans sa relation avec sa famille ses amis. J'ai observé ses moindres faits et gestes jusqu'à le connaître par coeur, cet homme était d'un prévisible déconcertant, mais le plus intéressant était ses petites escapades nocturnes et ses mystérieux coups de fil. J'ai tout d'abord cru à une maîtresse, mais bon sang, c'était mille fois mieux que ça. Je me suis un peu penché sur ce comportement étrange qu'il a, pour tout avouer, toujours eu. J'ai fouillé dans ses papiers, dans ses mails, ses contacts et j'ai même pu accéder à son compte en banque, un homme comme lui ne pouvait pas avoir un mot de passe bien compliqué de toutes évidences, et c'est là que j'ai trouvé cette perle. Il était corrompu jusqu'à la moelle. Entre rentrer de sommes exorbitantes et virement astronomique d'inconnu plus que douteux, il ne m'en a pas fallu plus pour deviner. Je venais de trouver la branche qui allait faire s'écrouler toute sa vie entière. Avec ça, je le tenais en laisse, au moindre faux pas, je n'avais qu'à tout balancer à la police et son business s'effondrait et avec un peu de chance, il finissait en prison. Le coup de la maîtresse aurait pu être extrêmement divertissant aussi, voir la famille se déchirer de l'intérieur n'avait pas de prix, mais là, de la fraude, ne serait-ce qu'imaginer les conséquences m'en donnait la chaire de poule. Ils allaient payer, mais pas tout de suite, ils pouvaient encore mettre utile. Du moins, mon tuteur, sa femme n'avait aucune influence, mise à part son cercle de vieille peau pleines aux as qui pompent l'argent de leur mari comme des sangsues, leur fille, toute aussi inutile à mes yeux, elle me détestait, je la détestais, mais nous ne nous adressions pas la parole, ni même un regard et tant que ça continuait ainsi, tout allait pour le mieux. Quant à leur cher fils, je m'étais déjà vengé de lui, et même s'il cherchait encore le moyen de me le faire payer, il n'en avait pas les capacités, toutes ses tentatives ne cessaient de se retourner contre lui. Celui qui m'intéressait le plus, c'était le chef de famille, le seul qui avait la possibilité de faire changer cette vie de merde. Du moins, la rendre un peu plus confortable.

Chercher toutes ces informations m'a pris du temps, beaucoup de temps, si bien que j'avais déjà quitté le lycée lorsque j'ai pu rassembler toutes mes cartes. On m'a envoyé en fac de droit, un cursus à mourir d'ennui qui me donnait envie de me tirer une balle juste en voyant la tête des profs. J'avais pour objectif de rendre ma vie plus confortable, et c'était par là que j'allais commencer. Petit à petit, j'ai fait comprendre à mon tuteur que j'en savais un peu trop. Voir son expression se décomposer devant mes yeux lorsqu'il a compris était la meilleure chose que j'ai pu voir de toute ma vie, ça passait même avant le visage rempli de haine de son imbécile de fils lorsqu'il m'a surpris en train de se taper sa meuf. C'est là que j'ai pris le contrôle. Une simple phrase, qui est vite devenu un simple mot, puis un geste suffisait pour lui faire plier le genou devant moi. J'avais le champ libre, je n'allais plus laisser quiconque s'emparer de ma vie. A partir de ce jour, j'étais maître de mon destin, et je ne comptais pas stopper ma vengeance maintenant, la liste de mes victimes étaient encore longue, trop longue pour m'arrêter en si bon chemin.

Ai-je déjà parlé de ma mère ? C'est une femme très distinguée, très classe, une riche New Yorkaise qui mène une vie de château à l'abri de tous tumultes. Ma mère doit être une femme très classe maintenant, je suis sûr qu'on la croit immaculé. Forcément, elle a pris soin de cacher la moisissure avant de recommencer sa vie. Un coup de gomme sur une erreur du passé et c'est reparti. Quelle incroyable femme elle fait. Elle et sa charmante petite princesse. La seconde femme d'un homme respecté avec déjà deux fils et maintenant une adorable petite fille. Quel beau tableau, l'idéal de la famille recomposée. Foutaise, je pouvais voir la pourriture derrière cet écœurant sourire de mère parfaite. J'ai toujours voulu connaître mes racines, savoir d'où je venais, savoir pourquoi. Simplement, pourquoi ? Pourquoi m'avoir abandonné de la sorte. Je me suis posé la question depuis que je suis en âge de comprendre ce qui m'arrivait, je me berçais d'illusion, essayant de berner mon coeur qu'elle avait une raison, qu'ils avaient une raison pour m'abandonner. Peut-être étaient-ils trop pauvres pour s'occuper de moi, peut-être ne voulaient-ils que mon bien-être en espérant m'offrir une vie meilleure de la sorte. Que de mensonges. Je n'ai cessé de chercher, ne serait-ce que pour trouver le nom de l'un de mes parents. J'ai trouvé bien plus que ça, j'ai pu trouver la vie entière de ma charmante mère. Aucune trace de mon père, mais de ce que j'ai pu voir du côté maternel, ce n'est peut-être pas plus mal. J'aurais préféré ne jamais apprendre tout ça. La savoir dans son petit palace à faire comme si elle n'avait jamais rien fait de mal dans sa vie me rendait malade. Mais le pire fut lorsqu'elle est revenu à Tokyo. Lorsqu'elle a osé fouler la terre du pays qu'elle a abandonné. Savoir qu'elle s'est remariée ne m'a pas étonné. Je ne l'avais jamais rencontré, mais j'avais déjà l'impression de la connaître par coeur. Ce genre de femme, je les connaissais bien pour en avoir fréquenté plus d'une, à commencé par ma tutrice et toutes ses amies. Mais je dois avouer que son acte m'a quelque peu étonné. Revenir à Tokyo après ce qu'elle a fait ? M'avait-elle oublié ? Pensait-elle que j'étais mort, quelque part sous un pont comme un chien galeux ? Elle aurait peut-être du après tout, il aurait été préférable qu'elle m'abandonne sous un pont et me laisser en pâture aux chiens errants. Je vais me faire un plaisir de lui rappeler m'a présence, elle regrettera amèrement le jour où elle a décidé de me donner naissance au lieu d'avorter, elle regrettera de m'avoir laissé en vie, elle regrettera de m'avoir laissé une chance de vivre en me confiant à cet orphelinat. Elle a gâché ma vie tout entière et je vais me faire un plaisir de gâcher la sienne, par tous les moyens possible.
Derrière l'écran


pseudo Rina-As âge 19 ans presence connexion   5/7 presence rp  3/7 Personnage inventé ou scénario  scénari

Code:
<span class="botinsym">■</span> <font color="#e98ab0">Jung Hoseok <span class="sfp">x</span> J-hope [BTS]</font> <span class="sfp">»</span> Nishimura Shintarō

avatar
Pseudo : Nelliel messages : 1357 Yen (¥) : 604 Avatar : Lee Sung kyung DCs : Watanabe Joy feat Kim Jin Hee Choi Ichimaru feat Kim Ji Soo Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Yamamoto Kyota feat Suga Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung Iwasaki Senna feat Jun Hyosung Oh Byung Hee feat Johnny - Seo Youngho
Age : 21 ans Date de naissance : 30/03/1996 Astrologie : Bélier & Rat Métier : Livreuse dans un restaurant de poulet Année : 2ème année Résidant à : Avec Sasuke et Neji Notes : Profiter à fond de Neji avant qu'il ne grandisse trop vite Faire chier Sasuke. Matin, midi et soir. C'est tout un art. Passer du temps avec Kat dès que je peux. Allez voir Berry, ça fait un moment qu'on ne s'est pas vu Faire chier Sasuke , encore. Manger pleins de glace c'est bientôt la saison Changer de boulot, j'ai l'impression de sentir non stop le poulet ? Retrouver mon père et sûrement une famille que je ne connais pas. Me trouver un homme ? Je dois oublier Emon. Il est temps...

Navigation : Le moche ♥️

Viens voir ma petite story Mes lien Call me Instagram

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 24 Avr - 22:49
+1 j'édite après ♥

olalalal, t'as pas idée comme je suis méga, super happy que tu prennes le pv ♥️ J'espère que tu seras vite validée /PAN/ pour qu'on puisse pouvoir faire tout pleins de rp, qu'on puisse s'amuser, et que ma sakura puisse te taper. Bon là, elle est violemment amochée, mais elle manque pas de ressource *sors*

avatar
Pseudo : Laady/Heerin messages : 239 Yen (¥) : 461 Avatar : Lee Jin Sook aka cutie yeoreum [WJSN] DCs :

la glace | le feu | l'air | la terre | la luxure | la paresse

Age : 16 ans Date de naissance : 18/08/2001 Astrologie : lion Métier : serveuse au camélia Année : 1ère année Résidant à : Royal, dans le dortoir 10 Notes :

Il est préférable d'échouer dans l'originalité, que de réussir dans l'imitation. Vous êtes né un original. Ne devenez pas une copie. Nous sommes ce que nous prétendons être, nous devons donc faire attention à ce que nous prétendons être.



☁️ Créer de nouvelles amulettes. Il faut qu'on se protège avec Reagan
☁️ Ecrire une lettre a papa que je lui lirais quand je retournerais aux Etats-Unis
☁️ M'affirmer un peu plus
☁️ Acheter les places de concert pour C.Diamonds Sho-Kun =^^=
☁️ Acheter un nouveau service à thé
☁️ Appeler mes frères ainsi que mes amies
☁️ Apprendre a patiner avec Luna
☁️ Taquiner Berry
☁️ Taquiner Noah
☁️ Passer du temps avec Shintarô



Le succès est une échelle, vous ne pouvez pas monter avec vos mains dans vos poches.Si tu ne prends pas le temps de créer la vie que tu désires, tu seras forcé à passer beaucoup de temps à vivre une vie dont tu ne veux pas.
Navigation :

Sunrise will be brighter today
It shines in the moonlight
Phone call
Stay up off my instagram


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Lun 24 Avr - 22:53
Je pose aussi mon petit postérieur **

Nii-chan

Franchement merci d'avoir prit ce scénario. Tu pourras t'amuser avec la naïveté -sbaff-. Nous allons apprendre à détester amermant notre maman ensemble nomeoh

Contente de te voir mon grand frère

avatar
Pseudo : miyu messages : 845 Yen (¥) : 1255 Avatar : Lee HongBin DCs :


Murasakibara Miyuki ft Key (SHINee) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Sawada Jirô ft Mingyu (Seventeen) - Kang Eden ft Eunwoo (astro) - Nitipon Alak ft Ten (NCT)


Age : 23 ans Date de naissance : 30/11/1993 Année : 5e année Résidant à : Chuo, dans son propre appartement Notes :

Aller voir Haru parce que c'est le seul qui mérite mon attention - S'entrainer au hockey sur glace - Faire ma visite médicale même si j'aime pas ça - Trouver un moyen de ce débarrasser de ce relou de Nai - Savoir ce qui le motive à rester près de moi - Ne plus inviter Setsuna sur mon yacht - Essayer d'avoir des nouvelles de ma mère




It's a beautiful thing when you get so confortable with someone and you realize you're telling them things that you've never said out before.



Navigation :

The past will follow you, whenever you go.
If you really want to escape the everyday, you must constanly evolve (rp)-
The truth is, every one is going to hurt you. You just got to find the ones worth suffering for.
Ask me everything you want to know.


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 0:04
Re bienvenue
Je suis contente pour nelliel
C'est cool d'avoir pris son pv !
J'espère que tu vas bien t'amuser avec ce perso
Bon courage pour la fiche

avatar
Byun Bae
the wild fox admin
Pseudo : calimena ✧ messages : 432 Yen (¥) : 565 Avatar : winwin (from nct) DCs :

siam raylai ft. bambam (got7) kwon ji hyuk ft jeon jungkook (bts) serizawa loukas ft. jung daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Ahn Reagan ft. yugyeom (got7) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Baek Peter ft. jae (day6) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Wakiya Eren ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Wu Yulian ft. luhan Tenzin Nyima ft. jinho (pentagon) Soejima Yahiko ft. subin (victon) Tsukasa Aoba ft. jaejin (fti) Nishi Mahiru ft. daehwi (wanna one)

Age : 18 ans, mais l'âge n'est qu'un nombre. Date de naissance : 28/10/1998 Astrologie : il connait que la grande ours Métier : mangaka, il a son propre webtoon coréen ♥ Année : 1ère année Résidant à : rps principalement ou chez ses parents Notes :



trouver du temps avec mes frères ✎ sortir avec sumiyo... 'fin sortir, aller faire un tour quoi ✎ poster mon prochain chapitre ✎ arrêter de rendre mes devoirs trop à l'avance ✎ m'entraîner pour les compétitions d'arts martiaux ✎ taire mes sentiments ✎





lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.
Navigation :

woop woop (prés) ✎ draw my life (lien) ✎ taste the feeling (rp) ✎ phoneinstagram


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 0:20
je sais pas pourquoi ... j'ai pensé à ça ...
bon déjà le choix d'avatar est sublime entre jackson et hopie omg
puis contente que tu prennes le pv de miss (a)
rebienvenue ! & good luck pour ta fiche



UNDER THE MOON UNDER THE STARS
je voulais le monde et ses merveilles, mais surtout le ciel pour ses étoiles. dans mes nuits je ne voyais que toi, mais me semblait si froide sans tes bras. quand les astres ne répondent plus, quand on grandit et qu'on ne rêve plus. mon souhait fut celui de briller, croyant qu'un jour tu me reviendrais.

avatar
Pseudo : Rina-As messages : 63 Yen (¥) : 107 Avatar : Jung Hoseok (J-Hope) DCs :
Put on the mask

Uehara Kô ft. wang Jackson Age : 24 ans Date de naissance : 01/01/1993 Métier : serveur au Starbuck Année : 4ème année Résidant à : dans le dortoir n°12 Notes :
Loneliness is the path I choose

✗ Acheter du café, encore plus de café, toujours plus de café
✗ Gagner la confiance d'Alessia
✗ Réussir à approcher Sakura à moins de cent mètres sans me faire insulter
✗ Faire chier mon frangin adoré
✗ Essayer ma nouvelle voiture
✗ Faire en sorte que mon tuteur continue de me payer mes études et essayer de lui faire cracher un max de tune pour me payer un appart pas dégueulasse
✗ Prendre un peu de temps pour boire du café, encore et toujours
✗ Peut-être penser à ralentir sur le café, juste histoire de fermer l'oeil plus de deux heures par nuit
✗ Faire regretter à ma mère de m'avoir mis au monde
✗ Essayer de garder mon image d'ange devant les gens
✗ Garder mon collier toujours sur moi
✗ Montrer à Candy que les insectes sont démoniaques, histoire qu'elle arrête de me faire chier avec
✗ Jouer aux jeux vidéo, ça m'évitera de passer mes nerfs sur des gens ou contre un mur
✗ Faire du sport, beaucoup de sport il faut éliminer la caféine

Navigation :
How does it feels to care?

I was a good kid at the beginning; but then people broke me; now I try to live on my own


Are you afraid of the dark?

Someone you can trust will answer even if you call them in the middle of the night, but trust is made to disappear and all that remains are photos


The past can't be erase

Tell me everything, but not too much ↪️ ft. Alessia
Don't shout, it's not good for you ↪️ ft. Sakura
titre RP ↪️ ft. prénom


Not so evil

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 0:44
Merci vous être trop chou

Mdrrr Cali pourquoi ? xDDD Merci en tout cas je suis faible face à la perfection que veux tu uu x)

avatar
Pseudo : Miyu messages : 380 Yen (¥) : 938 Avatar : Lee minhyuk (btob) DCs :


Murasakibara Miyuki ft key (shinee) - Sawada Jirô ft Mingyu (seventeen) - Hyakuya Kaoru ft wooshin (Up10tion)- Tsukishima Toru ft Sungjin (Day6) - Wakabayashi Zeno ft Youngjae (BAP) - Tetsuro Gareki ft Hongbin (VIXX) - Kang Eden ft Eunwoo (Astro) - Nitipon Alak - ft Ten

Age : 24 ans Date de naissance : 03/10/1992 Métier : Garde du corps de Mika mais est étudiant comme couverture. Année : 5e année Résidant à : Royal, dans un dortoir spécial avec Mika. C'est d'ailleurs assez gênant pour lui de se retrouver seul dans une pièce avec lui. Notes :
“I’ll protect you… no matter what”


Navigation :

Fiche
Liens
Rp


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 1:06
omg, cali tu m'as tué avec ton gif ! Le pire c'est que j'y ai pensé aussi quand j'ai lu le titre xDD
C'est parce que le petit gamin sur le gif s'appelle Shin Chan xD


avatar
Pseudo : As messages : 500 Yen (¥) : 131 Avatar : Jackouille la fripouille, alias Wang Jackson DCs :
Nishimura Shintarō ft.J-Hope Age : 22 ans Date de naissance : 22/03/1995 Astrologie : Bélier Métier : Pilote de courses de rues Année : 5e année, me demandez pas comment j'ai fait pour arriver jusqu'ici Résidant à : Le quartier de Shinjuku Notes :

☐ Trouver comment me racheter auprès de Raylai
☑️ Enquêter sur le gang qui a tué ma mère (je peux surement voler quelques doc à l'autre con qui me sert de père)
☐ Me remettre un peu aux courses de rue (parce qu'avec mon enquête j'ai plus le temps mais du coup j'ai plus de tune et c'est chiant)
☐ Penser à péter la gueule de Hoseok s'il s'approche trop de Rukia (je suis peut-être pas le plus présent mais j'aime pas trop les voir ensembles)
☐ Garder mes petits affaires secrètes (j'ai pas envie de mettre qui que ce soit en danger si ça tourne mal)
☐ Essayer de me rapprocher de Raylai un peu plus (On est sur la voie de la réconciliation, faut pas que je foute tout en l'air)
☐ M'occuper de mon petit Rush et lui apprendre plein de tour trop bien du genre attaque et fait le mort
☐ Allez dans ce bar que j'ai trouvé (l'un des mecs y vas régulièrement)

Navigation :

Si tu veux tous savoir de moi c'est ici, et puis si t'as envie d'être mon ami, n'ai pas peur, je suis p't'être pas un gentil garçon mais je mords pas, viens . Oh, et tu peux suivre mes petites aventures passées ou présentes ici si tu veux.



Ah et si t'as mon num, hésite pas à m'appeler, si non y'a toujours mon insta si tu veux voir ma belle gueule, au choix.



Et pour info, en ce moment je retrouver mon bor Wu Xian pour lui soutirer deux trois info utile juridiquement parlant et je viens de croiser mon keum Noah en train de se balader sans moi #nohomo


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 1:28
Haaan tout s'explique xDDDDDD je connaissais pas xD merci pour l'éclaircissement Shiki xDD

avatar
Kawee S. Dakota
I am the strawberry fonda
Pseudo : Miki messages : 6465 Yen (¥) : 862 Avatar : Mark Tuan [Got7] DCs :

Kyann ☽☆ London ☽☆ Kellian ☽☆ Shion ☽☆ nai ☽☆ Mika ☽☆ Ryoma ☽☆ Sasuke ☽☆ Haru ☽☆ Phoenix ☽☆ taiga ☽☆ Shinya ☽☆ Zero ☽☆ Candy ☽☆ Hyoga ☽☆ Hinata ☽☆ Inaho ☽☆ Dewei ☽☆ Dan ☽☆ meliodas ☽☆ Ace ☽☆ Tenma ☽☆ Wu Liang ☽☆ Seiha ☽☆ Tsubasa ☽☆ Nobu ☽☆ Ritsu ☽☆

Age : 23 ans Date de naissance : 18/07/1993 Astrologie : Cancer Métier : Danseur professionnel. Il a plusieurs sources de revenus pas très légal certes, mais il bosse pas mal. Résidant à : Chuo dans un appartement puant l'argent, au dernier étage avec la meilleure vue et l'ascenseur personnel, un grand balcon et l'accès au toit pour y faire ce que j'ai envie. Notes : Danser tout simplement en ne laissant personne douter de mes autres activités. Nourir mon chien. Raylai l'a poignarder donc il a une cicatrice a l'abdomen Ne pas me laisser "attendrir" par lui Trier mes contacts et jeter les jouets inutiles. Vérifier mes comptes en banques et bien éparpiller les sommes pour rester "clean". Trainer avec la bande, faire du parkour et sauter d’immeuble en immeuble peut-importe la hauteur ou le risque en toute liberté. Embêter Yun Hua. Aller au commissariat faire un petit coucou a quelques-unes de mes proies. faire un tour en moto. Faire des courses de voitures de temps en temps.







Faire nettoyer ma R8. Boire une bière devant un film potable. Appeler mes subordonnés pour prévoir une sortie intéressante. Ne plus camper... Il y a rien d'amusant finalement. Ne laisser personne savoir que je suis claustrophobe, une faiblesse que je tais en toutes circonstances, tout comme les raisons de cette peur.



Navigation :




Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mar 25 Avr - 19:57
Re'bienvenue miss
Bon je plussoie les choix de vava hein
Courage pour finir ta fiche (même si elle est super bien avancé mdr -ou terminé?-)
En tout cas t'as intérêt a bien t'amuser avec Hopie (a)


i am your master babe
Your undeniable spell is Lucifer, your undeniable magic is Lucifer. When I approach you, with your angelic face. 'm Just staring at me, you want me, do not look at me, I am the center of everything.

avatar
Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 26 Avr - 13:07
Rebienvenue <3

avatar
Pseudo : Rina-As messages : 63 Yen (¥) : 107 Avatar : Jung Hoseok (J-Hope) DCs :
Put on the mask

Uehara Kô ft. wang Jackson Age : 24 ans Date de naissance : 01/01/1993 Métier : serveur au Starbuck Année : 4ème année Résidant à : dans le dortoir n°12 Notes :
Loneliness is the path I choose

✗ Acheter du café, encore plus de café, toujours plus de café
✗ Gagner la confiance d'Alessia
✗ Réussir à approcher Sakura à moins de cent mètres sans me faire insulter
✗ Faire chier mon frangin adoré
✗ Essayer ma nouvelle voiture
✗ Faire en sorte que mon tuteur continue de me payer mes études et essayer de lui faire cracher un max de tune pour me payer un appart pas dégueulasse
✗ Prendre un peu de temps pour boire du café, encore et toujours
✗ Peut-être penser à ralentir sur le café, juste histoire de fermer l'oeil plus de deux heures par nuit
✗ Faire regretter à ma mère de m'avoir mis au monde
✗ Essayer de garder mon image d'ange devant les gens
✗ Garder mon collier toujours sur moi
✗ Montrer à Candy que les insectes sont démoniaques, histoire qu'elle arrête de me faire chier avec
✗ Jouer aux jeux vidéo, ça m'évitera de passer mes nerfs sur des gens ou contre un mur
✗ Faire du sport, beaucoup de sport il faut éliminer la caféine

Navigation :
How does it feels to care?

I was a good kid at the beginning; but then people broke me; now I try to live on my own


Are you afraid of the dark?

Someone you can trust will answer even if you call them in the middle of the night, but trust is made to disappear and all that remains are photos


The past can't be erase

Tell me everything, but not too much ↪️ ft. Alessia
Don't shout, it's not good for you ↪️ ft. Sakura
titre RP ↪️ ft. prénom


Not so evil

Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Avr - 17:00
Merci vous deux

J'ai plus qu'à faire les correction en effet

avatar
Tenzin Nyima
the wild fox admin
Pseudo : calimena messages : 401 Yen (¥) : 910 Avatar : cho jin ho (pentagon) DCs :

kwon ji hyuk ft. jungkook (bts) siam raylai ft. bambam (got7) Baek Peter ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Wakiya Eren ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Soejima Yahiko ft. subin (victon) Tsukasa Aoba ft. jaejin (fti) Nishi Mahiru ft. daehwi (wanna one)

Age : 25 piges. Date de naissance : 28/08/1992 Astrologie : vierge & singe Métier : il aide ses parents dans leur hôtel capsule (et c'est un espion double jeu -chut-) Année : 6 ème Résidant à : dortoir 2 + chez ses parents à shinjuku + squatte l'appart' de Ace à minato. Notes : ♪ espionner les gens ♪ trouver des nouveaux ragots pour le royal shit ♪ faire secrètement le ménage chez ace ♪ pourrir gâter opame ♪ proposer une soirée cinéma à yuki ♪ manger de la bûche pour noël ♪ protéger ma soeur ♪ ne pas me laisser faire ♪ continuer à me venger des autres ♪ être mignon et aimable ♪





♪ lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum





♪ lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum



Navigation : présentationliensrpsphone






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Avr - 21:25
merci miyu pour la précision XD shin-chan, c'est juste un gamin pervers, idiot et toujours à poil /out/
mais c'est juste le "shin" qui m'a fait penser à ça sinon j'attends l'accord et l'avis de nelliel


like this
i live my life like this. tell me how could i miss. giving you everything you deserve. i know you feel crazy now. i'm sorry. no, I'm not sorry. i'm just gettin' started and my life's a party. so I'm turnin' turnin' turnin' up.

avatar
Pseudo : Nelliel messages : 82 Yen (¥) : 234 Avatar : Johnny - Seo Young Ho - Nct DCs : Watanabe Joy feat Kim Jinhee Kuchiki Naho feat Xuan Yi Hirako Rukia feat Hani Hisagi Yuzu feat Choi Yujin Erawan W. Sakura feat Lee Sung kyung Yamamoto Kyota feat Min Yoongi Suga Ayasegawa Tomoe feat Lee Kikwang Shangdi Sumiyo feat Zhou Jie Qiong Ahn Yi Han feat Han Sanghyuk Tenzin Opame feat Kim Yoo Jung Iwasaki Senna feat Jun Hyosung Age : 24 ans Date de naissance : 09/02/1993 Astrologie : Verseau Métier : Poète dans l'âme, écrivain, compositeur peintre, quand l'inspiration vient. Elle vient souvent, mais n'est jamais réellement bonne. Résidant à : Un peu partout, il n'a pas réellement de domicile fixe Notes : lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum


lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum


lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum

Navigation :
Fiche de liens


Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Avr - 21:36
C'est parfait, tu peux la valider ♥♥

avatar
Tenzin Nyima
the wild fox admin
Pseudo : calimena messages : 401 Yen (¥) : 910 Avatar : cho jin ho (pentagon) DCs :

kwon ji hyuk ft. jungkook (bts) siam raylai ft. bambam (got7) Baek Peter ft. jae (day6) serizawa loukas ft. daehyun (bap) Yagyu Berry ft. woozi (seventeen) Murakami E. Dawn ft. jimin (bts) Matsui Junya ft. yoseob (beast) Heiwajima Astéria ft. lisa (blackpink) Byakuya Raijû ft. jooheon (monsta x) Ahn Reagan ft. yugyeom Usagi Momiji ft. sunyoul (up10tion) Inuzuka Reon ft. jinhwan (ikon) Wu Yulian ft. luhan Wakiya Eren ft. wonho (monsta x) Choi B. Asher ft. hyunsik (btob) Kirisame Setsuna ft. n (vixx) Aomine Shun ft. jonghyun (shinee) Bakugo A. King ft. sanha (astro) Byun Bae ft. winwin (nct) Soejima Yahiko ft. subin (victon) Tsukasa Aoba ft. jaejin (fti) Nishi Mahiru ft. daehwi (wanna one)

Age : 25 piges. Date de naissance : 28/08/1992 Astrologie : vierge & singe Métier : il aide ses parents dans leur hôtel capsule (et c'est un espion double jeu -chut-) Année : 6 ème Résidant à : dortoir 2 + chez ses parents à shinjuku + squatte l'appart' de Ace à minato. Notes : ♪ espionner les gens ♪ trouver des nouveaux ragots pour le royal shit ♪ faire secrètement le ménage chez ace ♪ pourrir gâter opame ♪ proposer une soirée cinéma à yuki ♪ manger de la bûche pour noël ♪ protéger ma soeur ♪ ne pas me laisser faire ♪ continuer à me venger des autres ♪ être mignon et aimable ♪





♪ lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum





♪ lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. nunc at sagittis erat. nullam tempor metus aliquet augue volutpat, eget tempus lorem commodo. curabitur sit amet hendrerit est, vel facilisis libero. proin non quam id justo vestibulum



Navigation : présentationliensrpsphone






Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Mer 26 Avr - 21:41
merci pour l'accord
du coup je te valide ! éclate-toi bien avec ce nouveau perso

Hey te voilà validé mon enfant!

Bienvenue sur Royal Private Schools te voilà validé! Surtout amuse toi parmi nous sans te prendre la tête! Et maintenant que tu as fait le plus "chiant" participe au forum pour des moments agréable, foufous et funny garantit! =3 Voici quelques trucs qu'il te faudra faire rapidement pour être totalement complet! Déjà première chose remplir ton profil (très important!), ta fiche de relation et ta fiche de rps (obligatoire bien sûr), ton Espace multimédia (Facultatif, si tu en demande un il faut le remplir!) , Une chambre à Royal (Facultatif, mais fortement conseillé! Pour les étudiants et lycéens qui veulent avoir des colocataires surprise o/). Pense à faire ta demande de club a te Recenser et a demander un rp . N'hésite pas à faire un tour dans le bon coin pour trouver des liens importants ou en chercher. Le flood! t'ouvres également ses portes, alors rejoint nous~~♥️ Puis n'hésite pas à faire le tour du forum et nous dire si tu as des questions.

Les élèves qui possèdent un boulot en dehors de l'école doivent se recenser ♥️Si jamais tu trouveras un récapitulatif des liens importants ici  


like this
i live my life like this. tell me how could i miss. giving you everything you deserve. i know you feel crazy now. i'm sorry. no, I'm not sorry. i'm just gettin' started and my life's a party. so I'm turnin' turnin' turnin' up.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté
 

Call me Shin [Nishimura Shintarō]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Administration ::  La carte d'identité ::  Inscriptions confirmées-