AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i know your face like the back of my hand (feat. park hyun soo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 12 Nov - 21:37
i know your face
hyun soo✧ jun ho



La routine ce n'est pas fait pour Jun Ho ; il déteste la routine, il n'aime pas cette impression de se transformer en robot. Et puis la routine c'est pour ceux qui n'aiment pas prendre de risque, pour ceux qui ont peur de l'imprévu. Il regarde autour de lui dans l'aéroport, d'une minute à une autre il sait que ses jambes pourraient le lâcher comme c'est arrivé à l'hôpital quand une infirmière en Corée l'a appelé... Vous commencez à connaître Jun Ho pas vrai ? Vous savez qu'il n'est pas de ceux qu'on arrive à démoraliser ou énerver facilement. Mais il y a des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter, puisque nous sommes humains après tout. "Bienvenue en Corée du Sud" affiche un panneau. Il ne pensait pas le revoir aussi vite pour être honnête. Il était là il y a quelques semaines avec Erin, histoire de fuir halloween et voir autre chose que Tokyo... Non la raison la vraie, c'est parce qu'il voulait voir sa mère depuis tellement longtemps. Il se levait tôt le matin pour pouvoir lui rendre visite et arriver au réveil de mademoiselle Byeol.  Il ne pensait pas se retrouver ici avant au moins... Un bon moment mais l'appel de l'hôpital l'a bouleversé; Il sortait tout juste d'une opération de six heures durant laquelle il n'avait fait que regarder. L'infirmière avait tenté de l'appeler à plusieures reprises.

Jun Ho - Hyung... Il avait dit dans un souffle

Il n'a pas été fichu d'en dire plus sur son répondeur, il a d'ailleurs annulé le message au dernier moment. Hyun Soo devait probablement avoir été tenu au courant. Et quant au jeune homme il n'a pas attendu. Non, il a simplement sauté dans le premier avion en direction de Séoul, angoissant comme il n'avait pas angoissé depuis tellement longtemps. A ce moment là, il a détesté les imprévu... Mais il n'a pas pu s'empêcher de se sentir rassurer, parce qu'il avait attendu ce moment là depuis tellement longtemps. Il lui a fallu une dizaine de minutes pour arriver à l'hôpital, avec ces embouteillages, il a préféré courir pour arriver plus vite. Il n'a jamais été aussi nerveux auparavant mais n'a pas vraiment réfléchi avant de venir. Non, s'il avait réfléchit, il aurait pensé que peut être son père serait là et l'empêcherait de la voir. Mais le jeune homme n'a pas la tête à réfléchir ce soir. Distraitement, il regarde l'heure sur sa montre, dix-sept heures trente, et d'un pas pressé il se dirige à l'accueil avant qu'on ne l'envoie au troisième étage. Les mains du jeune homme tremblent alors il serre doucement la barre en métal sur le côté. Et il reprend le même rythme de marche rapide avant de se retrouver dans le couloir avec son frère. Un long silence s'installe avant qu'il ne lui demande ;

Jun Ho - Tu... Tu l'as vue ?


© Starseed

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 16 Nov - 10:38
i know your face
hyun soo & jun ho
Il avait commencé à douter que cet appel arriverait un jour. Il avait longtemps espéré, puis les mois étaient passés et il n’y avait eu aucun changement à son état. Les mêmes constantes, les mêmes discussions silencieuses avec soi-même, chacune de ses visites le faisait se rendre un peu plus compte à quel point elle lui manquait, à quel point leur vie d’avant lui manquait. Lorsque son père, Jun et sa mère se trouvaient dans la même maison, quand tout allait encore bien. Il s’était souvent demandé si à son retour leur famille s’unirait à nouveau, comme si elle était la pièce manquante du puzzle, même s’il savait que ce n’était pas possible. Cet accident les avait tous changé et ce chauffeur n’avait pas touché que sa mère, il les avait tous percutés. Alors avec le temps, il avait douté et n’avait plus autant cru au miracle, mais jamais il n’était allé la voir moins souvent. Il voulait continuer à y croire et pensait même qu’il y croyait encore, jusqu’à recevoir ce coup de fil. Son ventre s’était noué et il s’était rendu compte que non, il ne s’y attendait pas, qu’il n’était pas prêt. Il avait bredouillé en entendant l’infirmière lui demander s’il s’agissait bien de son fils, Park HyunSoo. Les choses avaient tellement changées depuis l’accident qu’il avait cette impression d’être aller de l’avant sans laisser le temps à la vie de le fixer.

Il n’avait pas contacté Junho, quand il s’en était rendu compte il était dans le premier avion qu’il avait pu prendre, son téléphone coupé. C’était même étonnant qu’il ait pensé à confier leur chat et fermer la porte à clé. Tout comme lui, l’infirmière avait du le contacter, pas vrai? Il se rassura à cette pensée, avant de tourner le regard vers le hublot pour la dixième fois. Le vol lui paraissait beaucoup plus long... et il en sourit presque nerveusement, tapotant l'accoudoir jusqu’à en énerver son pauvre voisin. Il courut à peine les portes de l’avion ouvertes et réussit à attraper un taxi. Il n’avait pas pris la peine de s’arrêter avant d’arriver à l’hôpital, pas avant d’atteindre sa chambre. La respiration rapide, il s’était figé et n’avait plus bougé face à la porte, jusqu’à ce que l’infirmière le remarque et vienne lui parler de son état.

Elle s’éloigna et il ne bougea toujours pas, comme il ne l’entendit pas arriver. Sa voix le fit décrocher son regard du vide et tourner son visage vers lui. Il eut un temps d’arrêt, avant d’afficher ce même sourire nerveux qu’il avait eu un peu plus tôt et de porter sa main jusqu’à sa nuque. Il secoua négativement la tête. « Pas encore, je viens d’arriver... » Enfin, pas totalement. Il avait perdu la notion du temps, peut-être était-il là depuis dix, trente minutes? Il était de toute façon incapable de dire l’heure à laquelle il était arrivé. Comme il était incapable de dire ce qu’il foutait dans le couloir, au lieu d’être à l’intérieur. « L’infirmière m’a dit de ne pas trop la surmener, que c’était mieux de pas aller la voir en trop grand nombre alors...tu veux entrer en premier ? »  C’était tellement surréaliste. Peut-être qu’au fond, c’était ça qui le bloquait. Sa mère se trouvait consciente, derrière cette porte, et il n’arrivait pas à y croire. « Jun…Je crois que tu vas devoir me pincer. »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 22 Nov - 12:39
i know your face
hyun soo✧ jun ho





Il n'a pas encore réfléchit à s'il doit rester ou non. Il devait juste venir ici le plus vite possible. Maintenant qu'il est là, la raison revient petit à petit et il se dit que si son paternel était là... Le concerné ne voudrait probablement pas de sa présence ici. Il ne sait pas. Il regarde son frère et il ne sait vraiment pas. Il ne parvient même pas à parler convenablement le sarcasme ou parler convenablement tout court. Et puis parler est inutile à un moment pareil ; il suffit de se regarder pour lire et comprenre le désespoir qui s'étale. Peut être que c'est stupide tout ça mais le jeune homme a terriblement besoin d'une clope à l'heure actuelle. Cependant il a peur de partir, même pour sept minutes et ne plus pouvoir voir sa mère. Pourtant, il n'a pas l'air si terrifié que ça ? Jun Ho est doué pour garder les choses pour lui.

Il se contente de hocher doucement la tête quand il lui explique toutes ces choses qu'il a sans doute déjà dit à de la famille. Rien de nouveau et pourtant il ne s'imagine pas y aller tout seul, dans cette pièce. Il y a tellement de choses qu'il voudrait lui dire pourant. Tellement. Et maintenant il se retrouve à secouer doucement la tête sans la relever tout de suite vers Hyun Soo, il répond ;

Jun Ho - Non non, je-... Vas-y en premier, puisque tu es arrivé avant moi

Il passe nerveusement sa main derrière sa nuque puis détourne le regard un moment jusqu'à ce que Hyun Soo lui demande...- Quoi ? Il a bien entendu ? Dans une situation un peu plus normale, il n'aurait pas hésité. Mais dans une situation normale justement, Hyun Soo ne lui aurait jamais proposé. Un soupir quitte ses lèvres avant qu'il ne s'approche et pince sa joue un peu trop fort avant de dire faiblement amusé ;

Jun Ho - Idiot... Tu es réveillé... Dépêche toi d'y aller il dit en lui donnant une légère tape dans le dos

Il enfonce ses mains dans ses poches avant de le regarder dans les yeux puis ajoute alors dans un signe de tête, un peu  impatient ;

Jun Ho - Ma... Magne toi Hyun Soo

Être dur est une façon de ne pas montrer ce qu'il cache actuellement, ce qui jusqu'ici marche plutôt bien. Il cache ses mains qui tremblent dans ses poches et tente de garder un air assez neutre mais ses yeux malheureusement en disent trop, si on s'y concentre, alors encore une fois, il détourne le regard et commence à marcher le long du couloir. La pression qui pèse sur ses épaules ne s'est pas envolée, la culpabilité non plus, même si elle est réveillée, elle est là, il n'y a qu'une porte qui les sépare, il s'en veut toujours autant. Il passe une main sur son visage tout en s'appuyant contre le mur. Il décide finalement de s'asseoir et puis son regard se perd sur les lignes tracées au sol. Il faut avouer qu'il a du mal à respirer.

© Starseed

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 24 Nov - 14:27
i know your face
hyun soo & jun ho
Lui non plus, ne s’imaginait pas y aller tout seul. Pourtant, il ne s’imaginait pas y aller ensemble non plus. Jamais il ne s’était retrouvé dans sa chambre avec lui et il savait qu’à peine il aurait franchi la porte, que le soulagement le rendrait bien plus fragile qu’il ne l’est actuellement. Mais il savait qu’il devait être le premier à y entrer, parce qu’il n’était pas idiot, parce que les frères Park n’avaient pas besoin de mots pour se comprendre, ou de long regards échangés. Il devait y aller, pour pouvoir lui assurer ensuite que tout irait bien.

Il le détailla un long moment et il bredouilla sans le vouloir, sa voix beaucoup moins assurée qu’à l’habitude.  « C’est pas une compétition, si tu veux y aller en premier, je...Non mais ouais...ouais. » Une grimace, il baisse lui aussi les yeux. Il était bien plus facile de le taquiner que de se retrouver dans ce genre de situation. Ses mots étaient plus hésitants et sa confiance, bien loin. Il ne lui aurait jamais demandé de le pincer dans d’autres circonstances, il ne lui aurait jamais fait ce cadeau. C’était histoire de détendre l’atmosphère? Entre autre. Il écarquilla les yeux avant de les relever vers lui et porta sa propre main contre sa joue. « ayaa- je demandais pas si fort, idiot. » Espèce de sadique, il avait osé profiter d’un de ses moments de faiblesses.  Il le détailla, les yeux plissés et ses doigts collés à sa peau meurtrie, sa tape dans le dos lui fit faire un pas vers la porte. Un pas vers la réalité. Il pose sa main sur la poignée et tourne son visage embêté vers lui. “Magne-toi”? Des deux, il était le premier à faire le pas, qu’il le laisse prendre son temps. Aigoo...  Mais il ne fera aucune remarque, et après une longue inspiration, il entre enfin.  

Les minutes se sont écoulées sans qu’il ne les compte et quand il réapparaît à nouveau dans le couloir, il ne remarque pas tout de suite la présence de JunHo. Les yeux rougis et humides, il prétextera des allergies ou la poussière. Son coeur avait cessé de se serrer, et il était plus léger : leur mère était bien de retour. Ce n’était plus un simple coup de fil, ni un espoir. Il avait pu lui parler et la prendre dans ses bras, enfin. Pendant un court instant, il crut qu’il était parti avant de le remarquer contre le mur. La tête inclinée, il enfonce ses mains dans ses poches après s’être repris, et marche jusqu’à lui, avant de s’accroupir à ses côtés. Il n’ose pas le regarder et renifle un peu. Ses yeux cherchent un point de repère et décident de se fixer sur le mur en face d’eux. « Elle est impatiente de te voir... » Alors ne la fait pas attendre. C’était presque un soupire, pour finalement lui jeter un coup d’oeil. « Je t’attend, puis on ira en fumer une hn ? » Il sort sa main de sa poche et la pose sur son épaule, tentant un sourire. Au bout de plusieurs longs mois de patch, il n’avait jamais eu autant envie d’une clope.
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Mer 25 Nov - 22:34
i know your face
hyun soo✧ jun ho





Il n'a pas envie de tomber comme un misérable château de cartes ; ce n'est pas par fierté... Enfin, peut être juste un peu. Mais on sait très bien ce qui risque d'arriver quand il passera ces portes. Il ne peut rien y faire. Il n'a pas envie d'entrer tout de suite. Il faut croire que, comme si un feutre indélébile avait marqué "culpabilité" sur sa peau. Maintenant il a du mal à faire partir tout ça. Et peut être que cette marque risque de rester un bon moment. Il regarde un point fixe tandis que Hyun Soo s'est décidé à entrer. Il commence à se demander comment il aurait fait si Hyun Soo n'était pas là. Il lui en est secrètement reconnaissant d'une certaine façon. Il ne sait pas combien de temps il reste comme ça, absent, mais il fini par entendre la voix de son frère. Doucement, il relève la tête sans oser le regarder, il regarderait partout sauf dans sa direction à l'heure actuelle. Il hoche doucement la tête en regardant distraitement ses mains. Un prétexte. Puis finalement, le jeune homme se lève difficilement pour se diriger vers la chambre.

Il pousse la porte et elle est là, en train de regarder à travers la fenêtre, allongée dans son lit... Le bruit de la porte bien qu'à peine audible attire son attention vers Jun Ho et alors progressivement son éternel sourire se dessine sur ses lèvres. Il ne pensait plus le revoir ce sourire, après l'avoir fait disparaître pendant au moins deux années. Soudainement, il ne peut plus la regarder. Il mord légèrement sa lèvre inférieure et vient s'asseoir là où Hyun Soo était probablement avant lui ; cette chaise. Même s'il a encore du mal à y croire, tout ça est bien réel. Les mains du jeune homme posées au niveau de ses propres genoux se crispent légèrement tandis qu'il essaie de garder son calme.

Mère - Omo, vous avez tous les deux tellement grandi elle dit d'une voix calme avant d'ajouter Viens ici, depuis quand est-ce que tu es aussi réservé avec ta propre mère, hm ? Elle dit en tapotant l'espace vide sur le lit

Bien qu'il prenne place sur le bord du lit il sent les bras de sa mère l'entourrer ;

Mère - Qu'est-ce qu'il se passe, c'est si difficile de me regarder, pourquoi? Elle demande d'une voix assez douce.

Il secoue doucement la tête en guise de réponse alors qu'elle attire doucement sa tête vers son épaule.

Mère - Ca va mon fils, ça va maintenant. Ce n'est pas de ta faute... Elle tapote doucement son dos avant d'ajouter dans un murmure C'est fini...

Lui qui s'était promit de ne pas pleurer, c'est foutu. Il répond doucement à son étreinte et s'excuse malgré tout, plusieur fois. Il fini par se redresser et balayer ses larmes du revers de la main puis au bout d'une dizaine ou peut être une vingtaine de minutes, il quitte la pièce. Dans la précipitation il claque la porte et n'attend pas Hyun Soo pour se diriger à l'extérieur d'un pas pressé. Il s'appuie sur le mur pour ne pas perdre pied. Maladroitement il tente d'allumer sa cigarette avant de balancer le briquet qui visiblement ne fonctionne plus. Celui-ci dévale les escaliers avant de finir sa route sur le bord du trottoir. Il prend place sur la marche d'escalier et passe sa main sur son visage. Il ne se rend sans doute pas compte qu'il s'est remit à pleurer.

© Starseed

Invité
Invité
Ce message a été posté Sam 28 Nov - 14:49
i know your face
hyun soo & jun ho
La fierté des Park n’avait aucune chance face à la douceur de leur mère. Elle avait toujours eu cette facilité à les percer à jour et à les toucher si facilement. A les rendre plus doux, eux qui se chamaillaient sans cesse. Elle enlevait leur carapace d’une simple caresse. Alors au bout de presque deux longues années, leur fierté était plus que fragile, et, bien sur que le château de cartes s’effondrait. Pour Hyun Soo, Il n’avait fallu qu’entendre le son de sa voix. Aux souvenirs des longues conversations qu’il avait pu avoir avec elle, assis sur la chaise à observer sa mère allongée sur le lit sans donné signe d’une quelconque approbation ou réprimande à ce qu’il disait. Mais cette fois, c’était différent. Elle s’était tourné vers lui au bruit de la porte. Il l’avait vu sourire. Elle avait répondu.

Jun Ho était devenu muet et nerveux. Il voyait à quel point la culpabilité l’avait rongé avec le temps, comme une maladie qui s’était cachée sous sa personnalité mais dont il a toujours connu l’existence. Il retira sa main et l’observa se lever. Il pensait avoir pu en atténuer un peu les effets, ou espérait du moins mais son mutisme était pourtant la preuve qu’il se trompait. Il craignait un peu, en tant que grand frère hn ? Il n’avait jamais trouvé les mots, les moments sérieux entre petit et grand frère avaient été tellement rares qu’il n’avait pas eu l’occasion d’expérimenter. Maintenant qu’ils étaient grands et les situations beaucoup plus sérieuses,  expérimenter était bien plus dangereux. Il pencha suffisamment la tête en arrière et l’appuya contre le mur dans un soupire.

Le bruit de porte avait attiré son attention et il n’eut pas le temps de tourner son visage qu’il le vit passé rapidement, sans s’arrêter. Il quittait l’hôpital ? Il arqua un sourcil, choqué les premières secondes avant de comprendre que oui, il quittait l’hôpital. Il se barrait, putain. Il se redressa rapidement et se lança après lui dans les couloirs, ses pas suivant les siens jusqu’à l’extérieur. « Ya Jun Ho ! pourquoi tu te - » Il mit un pied dehors et se figea aussi vite, les portes automatiques se refermant dans son dos, coupant également le son de sa voix. Il arriva assez rapidement pour voir le briquet claqué contre les marches et suivre son ascension jusqu’au trottoir, avant de reporter son attention sur Junho, de dos. Ses pas furent plus lent et il le dépassa, s’arrêtant pour ramasser le briquet. Il l’essuya machinalement et releva son visage le temps d’un coup d’oeil vers le ciel couvert. « Je sais pas si tu veux en parler...De toute façon, c’est pas dans nos habitudes de nous confier, pas vrai ? » Son regard se posa enfin sur lui et il remonta les marches, pour s’asseoir à sa hauteur.« Mais si on parle pas maintenant, on parlera jamais. » Il tenta de l’allumer, le vent anéantissant son premier effort. Au bout de plusieurs tentatives et en protégeant de sa seconde main, il arrive à en tirer une flamme, venant bruler le bout de sa cigarette. « Tu sais, je crois pas trop au destin, mais j’ai envie d’y croire cette fois. J’ai envie de penser qu’elle est revenue pour toi, pour qu’elle te le dise elle-même, que ce n’est pas de ta faute, ce qu’il s’est passé. Je sais que si ça ne vient pas d’elle, tu n’y croiras pas. » Il détourna de nouveau les yeux, relevant ses manches presque nerveusement, de son gilet trop long. « J’ai envie que tu sois heureux, et je suis sûr que c’est ce que maman veut aussi. Alors t’as intérêt à pleurer de joie. »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 17 Déc - 14:41
i know your face
hyun soo✧ jun ho





C’est étrange cette atmosphère ; il a l’impression que tout va s’effacer d’une minute à une autre, que le réveil va sonner mais il n’a pas envie que ça se produise. C’est étrange cette impression de ne pas être totalement là. Si pour lui c’est facile en général de ne rien prendre au sérieux, de gérer ses sentiments ; aujourd’hui la coupe semble déborder. Plus d’une année sans pouvoir parler à sa mère, faire le chemin pour s’excuser tous les mois, dès qu’il a le temps, mais ne pas avoir eu de réponse jusqu’à aujourd’hui ; c’était beaucoup sur les épaules du jeune homme. D’une certaine façon, aller au Japon lui a fait prendre du recul sur la situation, il pouvait penser à autre chose de temps en temps. Même si au final il ne pouvait pas l’oublier.

Les yeux du jeune homme sont à présent légèrement rouges, mais on ne l’entend pas pour autant. Comme si on avait coupé le son , on l’entend à peine respirer. Il passe sa main sur son visage et un soupir presque inaudible s’échappe de ses lèvres alors qu’il lance d’un ton calme et presque régulier dans un souffle ;

Jun Ho – Qu’est-ce que tu racontes abruti… Tu as déjà vu un Park pleurer peut être ? … Le temps est légèrement différent de Tokyo mes yeux sont simplement irrités, la ferme... Il marque une pause avant de rajouter peut être une minute plus tard Elle est revenue…

Il hoche doucement la tête puis détourne le regard et un soupir s’échappe de ses lèvres avant qu’il ne le répète pour lui-même un peu plus bas. Il allume sa cigarette un peu plus calmement, la preuve, il réussit sans difficulté cette fois, puis tire une longue latte avant de finalement être capable de briser le silence à nouveau ;

Jun Ho – J’ai jamais autant flippé de toute une vie… Il lance dans un murmure Jamais. Il ne regarde pas son frère tout de suite, son regard s’attarde sur les marches d’escaliers et il rajoute Et maintenant c’est la fin du cauchemars… Mon cerveau est encore lent à la détente Il dit avec un faible sourire qui s'estompe légèrement Je devrais sourire, je devrais être la personne la plus heureuse du monde mais... Mais d'une certaine façon je m'en voudrais toujours... C'est pas facile


© Starseed

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 22 Déc - 11:16
i know your face
hyun soo & jun ho
Il y avait certaines règles chez les Park, ou plutôt, un code de conduite. Jun Ho et Hyun Soo avaient ses mêmes lignes, comme encrées dans leurs adn. Un Park ne pleure pas, un Park reste fier en toute circonstance. Un Park ne connaît ni humiliation, ni malaise. Et enfin, un Park dira difficilement ce qu’il ressent réellement. Au fond, un Park c’est un mélange de tous ses éléments qui vous compliquaient beaucoup la communication.

Le temps, han ? Il avait bon dos, le temps. Il n’était pas si idiot. Il plisse les yeux, septique, et observe le ciel couvert de Seoul. « Je ne savais pas que tu avais les yeux si sensibles, petit frère... » Il murmure, comme pour préserver un semblant de silence et baisse de nouveau les yeux sur la circulation qui défile en face d’eux. Il n’en croit rien, évidemment. « Un Park a le droit de pleurer en face d’un autre Park, c’est pas grave tu sais. Et puis, je t’ai déjà vu pleurer. » Ouais, il y a genre dix ans ou plus peut-être, quand ils n’étaient encore que des gosses. Pourtant, en y réfléchissant, il ne se souvient d’aucun moment. Il hoche lentement la tête, pour acquiescer et à la fois chasser ses pensées sur leur enfance.

Il se tourne plus franchement vers lui et pose ses mains sur ses épaules, pour le forcer à le regarder. Il laisse pourtant un blanc, à le fixer, et il prend une plus grande inspiration. « Elle est revenue Jun Ho. Arrête de te prendre la tête, juste quelques secondes. Je sais que ça fout la trouille, mais bon sang Jun’ … tu trouves pas que ça fait du bien ? » Quand on mettait tout de côté, quand on ne se concentrait que sur cet élément, il avait l’impression d’exploser, que le reste n’avait plus d’importance. Peut-être qu’il le prendrait pour un fou, mais il sourit, confiant. Il ne savait pas trop pourquoi Jun avait peur, peut-être qu’elle disparaisse à nouveau, ou simplement d’accepter la situation. Il baisse les bras, relâche ses épaules et tente plus doucement. « Ta culpabilité partira avec le temps, quand t’auras accepté qu’elle est bien là. Tout part avec le temps il paraît. » Et si elle ne partait pas, il était certain que son poids n’était pas comparable à celui qu’il aurait continué de porter si leur mère ne s’était jamais réveillée. Malheureusement, même s’il aurait voulu pouvoir y faire quelque chose, Hyun Soo se retrouve totalement impuissant face au ressenti de son frère. Il ne peut que tenter de lui faire voir le bon côté des choses, et non d’effacer le mauvais. « Je vais rester un peu à Seoul, le temps que… Je sais pas trop. Enfin, je vais rester, je suppose que toi aussi, hn? » Il ne voulait pas encore parler de ça, de ce qui allait se passer “après”. Ou même de leur père qui pouvait débarquer d’une minute à l’autre. Pour l’instant, c’était suffisant. Puis, il jette un coup d’oeil à ce qui lui faisait envie depuis quelques minutes maintenant, et grogne presque. « ...passe-moi une taffe, espèce d'égoïste »
electric bird.

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 1 Jan - 17:39
i know your face
hyun soo✧ jun ho





Hyun Soo aura beau dire ce qu’il voudra, ce n’est pas aujourd’hui qu’il va se mettre à pleurer en live. Il a vingt ans après tout et il devrait être douée pour garder ce genre de choses pour lui ; autre définition de la fierté selon un Park. « Moi, quand ? » il marmonne avant de rajouter « C’est plutôt moi qui t’ai vu pleurer très souvent ». Bon, tout ça date d’il y a quelques années et pourtant, l’esprit de compétition ici encore revient. De véritables enfants ces enfants. Cela dit tout ça s’évapore vite fait bien fait et Hyun Soo se retrouve à dire ce que sa raison même ne cesse de lui rabâcher et qu’il peine à écouter. Pourtant malgré le peu de bonne volonté, il l’écoute sans rien dire, ce qui est assez rare. Il sent toujours cette espèce de blessure qui peine à cicatriser mais toutefois les paroles de son frère l’aide à se sentir un peu mieux… Même s’il sait qu’il va avoir du mal à faire partir cette culpabilité. Dans un sens, ça ne le dérangerait pas que cette culpabilité reste, le souvenir même de cet accident l’a complètement changé à l’intérieur.

Il inspire légèrement et reprend progressivement ses esprits avant de poser son attention sur son frère et lancer d’un ton un peu plus vivace mais assez calme « Evidemment B’Hyunshin-ah (jeu de mot avec « abrutit » et son prénom) maintenant que je suis à Séoul, autant en profiter un peu » il dit en ébouriffant ses cheveux. Il tire une latte avant de lui tendre nonchalamment la cigarette.  D’un œil distrait, il regarde autour de lui tout en ajoutant «Premièrement… On devrait aller acheter quelque chose à bouffer et ensuite revenir ici si tu veux et puis aller à l’appartement. Je... Honnêtement je n’ai pas envie d’être là en même temps que lui alors je vais probablement rentrer directement à l’appart ». « Lui », il n’en fallait pas plus pour le désigner. Combien de temps s’est écoulé depuis qu’il l’a eu au téléphone ? Depuis la dernière fois qu’ils se sont vus ? Tout ce que Jun Ho voit, ce sont les virements bancaires. Ils ne communiquent simplement plus depuis des années, depuis cet accident. Il se redresse et pique la cigarette au concerné avant de tirer une dernière latte puis l’écraser en lançant d’un ton faussement autoritaire « Il est interdit de fumer dans des endroits pareils mon bonhomme » il jette la cigarette avant d’ajouter « Je viens de m’en souvenir alors… Bon, maintenant magnes toi !»


© Starseed

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 10 Jan - 11:42
i know your face
hyun soo & jun ho
Un longue inspiration. Il observe ce nuage blanc et opaque se dissoudre dans une torsion, un coup de vent. Sept ou huit mois maintenant qu’il n’avait plus touché à une cigarette et il ne lui avait fallu qu’une simple bouffée pour sentir ses résolutions s’évaporer. Comme sa fumée. Pourquoi avait-il arrêté au juste?

Il ne lui jettera qu’un mauvais coup d’oeil pour ce surnom, un plissement d’oeil, faussement fâché, pourtant son sourire étirait déjà ses lèvres. Ou était-ce l’effet de la nicotine qui le détendait ?  « et le respect pour ton grand frère ? » Il prend une nouvelle inspiration, une nouvelle latte et  ses yeux dévient. Les voitures ne cessent de circuler, et régulièrement, il peut entendre les sirènes des ambulances. Pourtant tout semblait si loin, tout ça, c’était derrière eux à présent.

« lui. » Il faudra pourtant bien lui parler, un jour, Jun Ho. Mais certainement pas aujourd’hui. Il acquiesce simplement, le plan de Jun lui allait, peu importe. Il n’a pas plus envie de le croiser, son père. Il l’avait évité, presque fuit, sans vrai raison. Parce qu’il était parti avec Jun Ho ? Parce qu’il avait fait un choix, et qu’il ne partageait plus les mêmes idées. Si petit ça l’avait amusé de voir son petit frère réprimander par ses parents, Hyun Soo s’opposait. Peut-être que leur mère, avec le temps, réussirait à rétablir la communication puisque ça avait toujours été son rôle, de remettre les Park sur la même longueur d’onde. « je passerai demain matin. Elle était déjà fatiguée, c’est mieux qu’elle se repose. » Il reporte le bâtonnet à ses lèvres avant qu’il ne le lui vole dans un froncement de sourcil. Ils étaient à l’extérieur, ça ne devait pas poser de vrai problème. Il se contente de rouler des yeux, dans un sourire presque désespéré et incline la tête vers lui.    « C’est vrai que tu respectes toujours les règlements. Aish c’est du gâchis petit frère, tu es toujours aussi pressé » Il était pourtant partagé entre se dépêcher et être le plus lent possible, pour le faire chier clairement. Bien que jouer avec sa patience soit une mauvaise idée, il partirait simplement sans lui. Il appuie ses mains contre ses genoux et finit par se redresser à son tour afin de le suivre. Les mains dans ses poches, il en déloge une pour passer son bras sur ses épaules. « Il faudra penser à louer une voiture …  On a qu’à commander. » Il n’avait pas vraiment envie de sortir ce soir, même si pour une fois ils étaient tous les deux de nouveau à Séoul, ils en profiteront demain.
electric bird.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 18:59
 

i know your face like the back of my hand (feat. park hyun soo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» Aurélie ► I walked across an empty land, I knew the path like the back of my hand...
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-