AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Welcome home • | Ft. Akira ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 28 Juin - 18:40



Elle ne cessait de tapoter son pied contre le sol, se lever, marcher, pour se rassoir et finalement se relever. En bref, Mizuki ne parvenait pas à tenir en place, ses yeux fixant toutes les deux minutes le panneau des arrivées alors que ça faisait déjà dix minutes que l’avion de son meilleur ami était inscrit comme « en approche ». Ne pouvait-il pas se dépêcher un peu ? Elle aurait du faire pilote parce que si ça avait été elle, l’avion aurait déjà touché le sol japonais et son camarade serait auprès d’elle. Mais bien sûr... Et la marmotte - toujours là celle-là, tient. Qu’on lui pardonne son impatience cependant cela faisait plus d’un an qu’elle n’avait pas revu Akira. Ce garçon qui était comme un frère à ses yeux, même si elle n’a jamais eu de frère et qu’elle ne peut pas comparé en réalité, elle le considérait comme tel. Il était l’un des seuls à connaître tout d’elle, à qui elle n’avait pas peur de se confier quand quelque chose n’allait pas parce qu’elle savait qu’il serait là quoi qu’il arrive. Hors cet idiot l’avait abandonné, il avait pris la fuite chez les américains et lorsqu’ils se parlaient, c’était toujours derrière un écran ou un téléphone. Sa présence lui manquait. Cela lui avait fait bizarre de ne plus avoir ce garçon à ses côtés pour lui conter ses journées, pour l’embêter aussi néanmoins ceci était bientôt terminé car elle allait le retrouver. Le garçon s’était enfin décidé de revenir dans son pays natal et elle espérait qu’il n’avait pas trop changé. Bon, elle l’accepterait telle qu’il était, il serait toujours son meilleur ami bien qu’elle espérait tout de même à ce qu’il n’ait pas eu des cheveux blonds qui ont poussé, que ses yeux soient tout à coup devenus bleu et qu’il devienne un peu trop fans des hamburgers. Cette jeune fille venait d’une autre planète, ce n’était pas croyable pour avoir des pensées aussi sordides néanmoins pour sa défense, Mizuki déclarerait qu’elle savait qu’une telle chose était impossible mais faire croire le contraire était amusant.

Un soupir quitta ses lèvres avant que ses pupilles ne s’écarquillent face à ce qu’indiquait le panneau. L’avion venait, enfin, d’atterrir. Un sourire égaya aussitôt son visage alors que les minutes lui semblaient de plus en plus longues. Mais son attente ne fut pas veine, des passagers commencèrent à sortir quelques temps plus tard et la demoiselle se releva aussitôt, se plaçant sur la pointe des pieds afin d’essayer de trouver son camarade derrière les portes qui attendaient très certainement ses bagages. Et puis... Le voilà. Autant dire que cette constatation l’avait calmé direct.

Il était là. Vraiment là. L’esquisse sur sa bouche ne s’était pas éteint cependant et ses prunelles brillaient de bonheur. C’était fou de se dire qu’il y a quelques heures encore, ils étaient séparés par des milliers de kilomètres et qu’à présent, il n’en restait plus que quelques mètres. L’étudiante ne résista pas une seconde de plus qu’elle se précipita vers lui pour se jeter dans ses bras, entourant les siens autour de son cou dans un « Tu m’as manqué, idiot ! ». Un doux rire s’enfuit de ses lèvres alors qu’elle le serrait un peu plus fort comme pour s’assurer qu’il ne disparaitrait pas. Une fois qu’elle en fut certaine, elle se décala pour le laisser respirer, ce serait dommage de l’étouffer alors qu’elle venait tout juste de le retrouver.

- Tu vas bien ? Tu n’es pas trop fatiguée ? L’interrogea-t-elle, Tu as fait bon voyage ? Tu devras tout me raconter !

Même s’il lui en disait déjà beaucoup sur internet, aux yeux de la jeune femme, ce n’était jamais assez. Sans parvenir à effacer cet éclat qui brillait sur sa figure, elle ne put s’empêcher de le toucher doucement et de sourire, amusé.

- Je suis soulagé, tu es toujours autant japonais !

C’était plus fort qu’elle. Il fallait bien qu’elle sorte une bêtise. Pour ne pas changer.



Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 30 Juin - 20:30



Rentrer à Tokyo après autant de temps passé dans une ville totalement étrangère me rendait plus impatient que jamais. Assis confortablement dans le fond du siège de cet avion un peu trop bondé, j'attendais que l'on annonce l'atterrissage, un large sourire au visage, alors que mes yeux parcouraient le petit morceau de Terre que je pouvais apercevoir depuis le hublot de l'appareil. Mon coeur battait si vite. L'impatience de rentrer au pays, de retrouver ma famille, mon frère jumeau, surtout, et ma meilleure amie qui avait promis de me retrouver à l'aéroport. Je n'aurais pu attendre quelque chose plus que ce retour au port d'attache qui m'avait tellement manqué. Je le savais, j'allais être dépaysé, mais ce n'était pas grave.

La voix d'un membre du personnel nous annonça finalement la descente et j'attachai soigneusement la ceinture de sécurité, vérifiant que je n'avais oublié de ranger aucun des objets que j'avais utilisés durant le voyage : mon livre, mon téléphone, toujours soigneusement réglé en mode avion, et un carnet avec son stylo. Tout était là. Il ne restait qu'à attendre d'atterrir, maintenant. Un large sourire aux lèvres, je m'appuyai un peu plus contre mon siège et j'attendis jusqu'au moment où j'eus la conviction que nous avions touché Terre.

J'étais heureux. Tellement heureux.

Au moment où l'appareil fut totalement arrêté, je récupéré mon bagage à main dans le compartiment qui se trouvait juste au-dessus de ma rangée, puis quittai l'appareil en m'empressant de rendre à mon téléphone la capacité de capter le réseau nippon. Des messages inquiets de mes parents, un mot de mon frère. Il était plus que temps que je rentre. Les yeux rivés sur l'écran, je m'excusai auprès d'un homme que je venais de malencontreusement bousculer, puis je pris la direction du hall des arrivées afin de récupérer mes bagages.

Et lorsque j'en sortis, il ne me fallut pas longtemps pour trouver l'une des personnes qui m'avait le plus manqué.

« Mizuki !  »

Depuis combien de temps ne nous étions-nous plus vu, à part par écrans interposés ? Une éternité. Un large sourire s'empara de mes lèvres alors que j'enlaçai mon amie durant quelques instants, le coeur battant de joie. Ils m'avaient tous tellement manqué.

« Ça va, ça va! J'ai dormi un peu dans l'avion. Et toi, comment tu vas ? »

Nous avions le temps de parler de mon voyage, largement. J'étais particulièrement impatient de retrouver ma famille et la maison, tout comme le campus de l'université. Cette année à l'étranger m'avait permis de réfléchir à mes choix scolaires, d'ailleurs. Ma conviction de vouloir devenir chirurgien était revenue après avoir été si longtemps remise en doute. Ça serait ça ou rien.

« Tu croyais quoi? Que j'allais revenir avec les yeux bleus et les cheveux blonds ?  »

Un franc rire me vint, puis se changea en sourire alors que je posai mes mains sur ses épaules.

« Tu n'as pas changé non plus, Mizuki. » Qu'allait-on faire, maintenant ? Je levai les yeux et tentai de regarder autour de nous. « Et si on allait boire quelque chose ? Ça sera mieux que rester planté dans le couloir avec ma valise. »

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 3 Juil - 20:16



Mizuki peinait à réaliser que son meilleur ami était là, juste à quelques mètres d’elle. Ce n’était pas croyable et pourtant, c’était bel et bien le cas. Akira était rentré au Japon. Enfin après tout ce temps. Il n’avait pas idée ô combien il lui avait manqué, qu’il n’espère pas une seule seconde que la jeune fille le lâche de sitôt. Ce n’était aucunement son intention. Elle voulait profiter de sa présence, l’entendre lui parler de sa vive voix et pas uniquement au travers un écran. Elle avait envie qu’il la fasse voyager, qu’il lui donne envie de rêver puis pourquoi pas lui raconter les différentes péripéties qu’elle vivait ici également. Certes, cela ne serait jamais autant passionnant que les anecdotes de son camarade cependant ce n’était pas juste s’il était le seul à parler. Elle aussi en avait des choses à dires ! En soit, Mizuki avait toujours quelque chose à dire. Elle était trop bavarde pour n’avoir rien à raconter de toute manière. Se connaissant, elle était tout à fait capable de faire un monologue pendant deux heures pour décrire à quel point les aéroports étaient passionnants.

Le sourire aux lèvres, elle était heureuse d’apprendre que le garçon se portait bien, rassuré qu’il soit toujours le même, qu’il n’ait pas pris trop de kilos à cause d’un surplus d’hamburger ou toute autre malbouffe américaine. Il n’avait pas changé. Vraiment. Toujours aussi purement japonais et c’était important ! Non pas qu’elle avait quelque chose contre les étrangers mais c’était de cette façon qu’elle aimait son ami. Elle aurait été triste de devoir faire face à un américain alors qu’ils avaient tant de point en commun jusque là tous les deux. Comme quoi, ce n’était pas un nouveau continent qui allait les éloigner. Hors, maintenant qu’elle y songeait... Le blond lui irait peut-être bien, qui savait. Du moment que ça ne poussait pas naturellement, c’était parfait. Et cette demoiselle était encore entrain de penser n’importe comment.

« Je vais bien aussi ! Contente que tu sois enfin là »

Parce qu’à présent qu’il était plus proche, ils allaient pouvoir refaire des tas de choses tous les deux et elle avait hâte.

« Ca aurait été tout à fait possible ! » S’était-elle exclamée, faussement outrée que son camarade ne comprenne pas « Après tout le temps que tu as passé là-bas ! T’imagines ? Tu aurais été comme Jesse Mccartney ! En plus, il paraît qu’il est devenu moche maintenant ! »

Mais... On s’en fou. Rien ne disait qu’Akira le connaissait de toute manière. Son rire accompagna celui de son vis-à-vis avant qu’elle n’affiche un air fier à la remarque du jeune homme, n’oubliant pas de le remercier. Elle était contente de savoir qu’elle était toujours fidèle à elle-même, elle n’aurait pas aimé être quelqu’un de différente sauf si c’était positif et qu’elle était devenu une personne bien meilleure.

- Tu as raison ! Vient, suit-moi.

Sans lui laisser le temps de répondre, l’étudiante se saisit de sa valise afin de la faire rouler puis d’avancer. Ce n’était pas les bars qui manquaient dans l’aéroport. Ils auraient pu en prendre un directement dans la capitale néanmoins il fallait faire de la route avant d’y arriver donc autant se poser tranquillement ici. Elle choisit le premier où il n’y avait pas grand monde, s’installant à une table avant d’inviter son camarade à faire de même.

- Alors, qu’est-ce que ça fait de revenir à la maison ? Plus d’hamburger tous les jours, quel dommage !

Elle ne put s’empêcher de rire sur ses propos alors qu’en vérité, elle ne faisait que le taquiner. Parce qu’il s’agissait là d’un des plus grands stéréotypes lorsqu’on mentionnait les américains.




Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Jeu 7 Juil - 15:36



En Amérique, j’avais souvent eu l’occasion de découvrir de nouvelles choses. J’avais eu ma première cuite, j’avais réalisé qu’en vérité, les gens de ce côté du monde n’étaient pas aussi bizarres que je l’avais toujours pensé et, au bout du compte, j’avais pu découvrir que cet endroit me plaisait bien plus que je l’aurais cru au départ. C’était un vrai plaisir. Un large sourire étira mes lèvres alors que je discutais un peu avec ma meilleure amie, plus qu’heureux de la retrouver enfin, elle qui m’avait tant manqué durant cette longue absence.

« Je suis content aussi, j’avais tellement hâte de rentrer ! »

Et je ne mentais évidemment pas. J’avais l’impression d’avoir passé des heures et des heures à attendre cet avion, encore plus de temps à rentrer. C’était juste un véritable retour aux sources, Tokyo m’avait profondément manqué. Tout ce que j’espérais, c’était que ma famille serait aussi heureuse de me retrouver que ma meilleure amie, car il était évident que j’avais plus que hâte de retourner là-bas, à Shibuya, de les voir et de m’assurer que tout allait bien pour eux. Cela faisait si longtemps.

« Comme Justin Bieber ! » Mes références étaient bizarres ? Je le vivais plutôt bien. J’avais rencontré pas mal de filles fans de ce type là-bas. Le pire, c’est que j’en riais volontiers. « Mais non, malheureusement, ça ne déteint pas aussi vite, l’Amérique. »

Et tant mieux, quelque part. J’avais un peu honte de la personne qui risquait de devenir le nouveau président des États-Unis, alors j’avais de bonnes raisons d’être heureux de rentrer. Franchement, ce pays était trop différent pour moi, même si je m’y étais bien plu pendant un temps. Je crois que je n’aurais jamais pu passer ma vie là-bas. Trop loin, trop bizarre, trop… Trop tout. J’étais bien trop modéré pour un monde comme celui-là.

Sans attendre plus longtemps, je suivis mon amie jusqu’à un endroit où nous allions pouvoir prendre un verre et, bien que je ne sois pas forcément heureux que mon amie porte mon bagage à ma place, cela m’arracha un sourire. Elle ne changerait jamais. Les mains enfoncées dans les poches de ma veste, je redécouvris les différentes affiches imprimées des caractères qui avaient bercé mon enfance et mon adolescence, retrouvant avec joie les propos annoncés dans ma langue maternelle et les visages si particuliers qui formaient la population de mon pays. C’était si agréable.

« Ça fait… Bizarre. » Avouai-je finalement, une fois installé à une table en compagnie de mon amie. « J’ai l’impression d’être arrivé dans un univers totalement différent, en fait. Tu vois ? » Après un instant, je repris la parole en riant un peu. « Tu sais, ils ont eu du mal à comprendre que je n’aimais pas la viande, au début. »

Cela m’avait fait rire plus qu’autre chose, au final. Heureusement, ils ne m’avaient pas forcé à manger.

« Tu viendras avec moi, si j’y retourne un jour ? Pour visiter ! »

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 14 Juil - 14:51



A choisir, Mizuki préférait quand même Jesse Mccartney à Justin Bieber. Ou Zac Efron, lui, il était toujours aussi beau mais il n’était pas blond donc il n’entrait pas dans la catégorie. Sinon, à ce niveau là, autant citer tous les célébrités américaines qu’elle connaissait et qu’elle adorait. Mais cela n’était plus le sujet et elle était juste heureuse que son ami soit resté le même. Du moins physiquement parlant, pour le reste, elle ne pouvait pas le savoir encore néanmoins elle savait que quoi qu’il arrive, elle l’aimerait toujours autant. Pour elle, Akira restait Akira et c’était certain qu’après tout ce temps passé à l’étranger, il avait du changer. Leur amitié par contre était la même, il n’y avait rien qu’à observer les retrouvailles pour constater que le temps n’avait pas réussi à les séparer et la jeune femme en était la première heureuse. Il lui avait vraiment manqué, c’était tellement bien de se dire que le jour suivant, celui d’après, celui encore après, son camarade ne se trouverait qu’à quelques kilomètres d’elle et plus des milliers à vol d’oiseau. Elle avait du mal à cacher sa joie et un sourire digne d’elle restait accrochée à ses lèvres.

« Heureusement tu veux dire ! T’es bien comme t’es, le blond et les yeux bleus, on les laisse à l’autre bout de la terre ! » Avait balancé l’étudiante dans un rire franc.

Elle n’en ratait pas une et racontait réellement n’importe quoi. Comme si une simple visite dans un autre pays pouvait transformer un être humain. Cela voudrait dire que si une suédoise se rendait en Asie, elle deviendrait brune et aurait tout à coup des yeux bridés ? C’était quoi ce cliché ! Mizuki était unique en son genre pour avoir la capacité de déblatérer un tel lot de bêtises cependant ce n’était plus maintenant qu’on risquait de la changer après tout.

Ensuite, c’était toujours avec cet éclat sur le visage qu’elle l’avait emmené ailleurs, dans un endroit plus tranquille de l’aéroport où ils pourraient enfin se poser et discuter. Les étoiles dans ses pupilles, assise à table, elle l’écoutait lui parler, buvant chacune de ses paroles. Ce n’était pas grand chose mais le simple fait d’avoir son meilleur ami juste en face d’elle la rendait particulièrement heureuse.

« Ah oui ? Peut-être parce que ce n’est pas courant là-bas... Leur culture est tellement différente. »

Et pas qu’un peu d’ailleurs ! Hors, cela ne l’empêchait pas qu’elle aurait adoré vivre une telle expérience. Elle n’avait jamais eu la chance de voyager énormément alors la plupart du temps, elle les vivait à travers ce qu’on lui racontait, ce qu’elle trouvait sur internet ou les documentaires à la télévision. Voilà pourquoi quand son camarade lui avait proposé de partir avec lui la prochaine fois, la demoiselle avait aussitôt tapé dans ses mains en déclarant un « Je veux, je veux ! » un peu trop enthousiaste.

- J’adorerais ! Tu me servirais de guide et tu me montrerais les plus beaux coins ! J’aimerais beaucoup aller en Californie ! Et à Miami ! Il y a des belles plages là-bas apparemment ! Ca doit vraiment être magnifique ! Et Broadway, oh oui, Broadway pour voir une comédie musicale...

On l’avait perdu, ses prunelles brillaient tant elle rêvait déjà de ce voyage qui n’était assurément pas prêt d’arriver.

- Ca devait quand même être génial d’être là-bas non ? Lui demanda-t-elle une fois calmée, Je pense qu’il faut au moins le tester une fois dans sa vie.

Ne serait-ce qu’en vacances parce qu’elle ignorait si elle s’en sortirait aussi bien qu’Akira si elle devait y rester plus longtemps. Elle rêverait de voyager, découvrir d’autres horizons cependant elle aimait trop le Japon pour réussir à vivre ailleurs. Peut-être que ça la changerait aussi, qui savait.



Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Dim 17 Juil - 16:10



Ah, l’Amérique. L’air de rien, ce pays allait me manquer. Si j’avais l’occasion, je retournerais sans doute pour quelques jours, si pas les vacances, car la famille d’accueil dans laquelle j’ai résidé pendant mon séjour là-bas était vraiment adorable et leur gentillesse n’avait d’égale que leur générosité. Parfois, je me demandais s’ils auraient agi de la même façon si mon frère était parti à ma place : nous sommes différents, il est parfois difficile de ne pas l’oublier, comme nous sommes de vrais jumeaux, mais nos caractères sont diamétralement opposés sur certains points. Si je n’aurais pu aller jusqu’à dire que nous étions un bon et un mauvais jumeau, il y avait forcément plus d’instinct rebelle chez Arata que chez moi. Ce n’était pas plus mal. J’avais toujours été le jumeau le plus paisible, même si ce petit séjour à l’étranger m’avait aidé à m’affirmer.

« Oui, je pense que ça vaut mieux ! Je me préfère comme ça. »

J’avais mes complexes, comme tout le monde, mais je ne m’inquiétais pas tellement de mon physique. Peut-être juste un peu de mon visage, parfois, mais jamais outre mesure. De toute façon, j’avais bien trop peur pour entreprendre quoi que ce soit à ce niveau. Je n’avais pas envie de perdre ma ressemblance avec Arata. Après tout, cette identification demeurait malgré moi, même si je n’étais plus aussi fusionnel avec lui qu’auparavant.

« Je sais pas… faut dire qu’ils étaient de gros consommateurs dans cette famille. »

Je me rappelais encore de la tête que j’avais tirée au moment où ils avaient servi un énorme morceau au plus jeune membre de la famille, me laissant à contempler mon assiette comme une âme en peine alors qu’ils en plaçaient un dans la mienne. Autant le dire, je n’avais rien mangé ce jour-là.

« On fera tout ça, si tu veux ! Quand on aura l’argent. »

Mes parents n’étaient pas si riches que ça, après tout. Enfin, ils avaient des moyens assez conséquents, mais il ne fallait pas oublier que d’autres pointures existaient en la matière, surtout au sein de la RPS. Je souris la question de Mizuki.

« Oui, c’était vraiment cool ! C’était un peu intimidant parfois, mais en général, ça s’est vraiment bien passé. Et toi, quoi de nouveau ? Tout s’est bien passé en mon absence ? »

Invité
Invité
Ce message a été posté Lun 25 Juil - 18:51



Mais... Tous les américains n’étaient-ils pas de gros consommateurs ? A moins que cela ne soit encore qu’un stéréotype de plus pour les habitants des Etats-Unis. La rumeur les cataloguait toujours gros, roi des hamburgers et porteurs d’armes aussi. Ca, par contre, ça devait être terrifiant ! Mizuki ignorait si on se sentait plus en sécurité avec le fait d’avoir le droit d’avoir une arme sur soi ou si au contraire, c’était moins rassurant de se dire que n’importe qui pouvait avoir un revolver dans son véhicule et tirer sur quelqu’un lorsqu’il le désirait. Probablement que la question ferait débat si elle la posait. Cela ferait presque un excellent sujet de philosophie ça ! Et la concernant, il lui faudrait plus de quatre heure pour arriver à une conclusion... Elle ne savait pas ce qui était mieux, moins dangereux, plus correcte. Enfin, c’était Mizuki... Elle avait toujours ce don de se poser tout un tas de questions inutiles qui donnaient mal au crâne à force de trop réfléchir.

Un rire franc avait alors quitté ses lèvres plutôt qu’elle ne s’embête à lui répondre, amusé. L’Amérique, ça devait vraiment être cool quand même ! Elle se demandait si c’était aussi bien que dans les séries qu’elle regardait, aussi bien que ce qu’on lui racontait et si elle le pouvait, elle aimerait être capable de le voir de ses propres yeux un jour. Marcher sur les grandes plages de Floride, Voir une comédie musicale à Broadway, attraper des Pokémons dans central park - s’improviser dresseur, c’était cool pour tout le monde - monter sur les lettres d’Hollywood et ce, même si c’était interdit, traverser la route 66 à bord d’un grand Pick-up. Et tant d’autres choses... Il y avait tellement à visiter aux Etats-Unis qu’une année ne suffirait sûrement pas.

« Ouais ! Ca serait bien de pouvoir claquer des doigts puis avoir plein d’argent d’un coup ! Parce que ce n’est pas demain la veille qu’on sera riche ! »

Sur ses dires, l’étudiante mima une moue triste avant de rire de plus bel. Elle ne s’en plaignait pas pour autant, même si elle n’avait pas énormément d’argent, elle n’était pas pauvre non plus... Elle s’en sortait bien que ce n’était pas suffisant pour partir en voyage. Un jour, peut-être qu’elle le pourrait, qui savait.

- Oui, tout s’est bien passé ! J’ai ma soeur qui vit avec moi maintenant... A part ça, je suis toujours la même, toujours la même routine, si ce n’est juste que je m’améliore de plus en plus. Si tu voyais ça, tu serais fière. J’essaie de participer à des castings aussi mais c’est difficile.

Seulement la jeune fille n’abandonnait pas pour autant. Au contraire, même si elle échouait, elle utilisait cette expérience comme une force afin de s’améliorer. De cette manière, ses efforts finiraient par être récompensé un jour ou l’autre... Elle avait envie de croire en ça.



Pseudo : me'ow Mes messages : 335 Yen (¥) : 39 Avatar : Kim junmyeon (suho) [exo] Schizophrène? : H. Yuto — S. Aileen Age : 23 ans Date de naissance : 11/11/1992 Astrologie : scorpion Métier : étudiant à la rps Résidant à : shibuya, mais également dans les dortoirs de l'établissement. Navigation :
Voir le profil de l'utilisateur
Ce message a été posté Ven 5 Aoû - 21:30



Le jour où nous aurions de l’argent n’était pas encore arrivé, malheureusement. Je souris un peu à Mizuki lorsque cette pensée me traversa l’esprit, puis je continuai à l’observer de cet air sérieux qu’elle me connaissait bien, sans chercher plus loin. Sa réplique m’arracha pourtant un sourire et me fit hocher la tête avec vigueur : non, ce n’était pas le lendemain que nous serions riches, mais j’avais l’espoir de trouver un bon travail une fois sorti de l’université et, avec un peu de chance, de gagner suffisamment pour pouvoir emmener Mizuki en Amérique, histoire de lui permettre de découvrir le monde. Elle était l’une des personnes les plus importantes de ma vie, alors elle le méritait bien. Quand je songeai que j’allais pouvoir inviter Arata à se joindre à nous, un sourire étira mes lèvres.

« Peut-être qu’un jour on gagnera à la loterie, qui sait ? »

Les jeux de hasard n’avaient jamais été mon truc, mais on pouvait toujours rêver qu’un inconnu débarque à notre porte pour nous donner des billets gagnants ? Un rire m’échappa malgré moi à cette pensée pourtant sotte. Fréquenter Mizuki m’avait rendu plus ouvert que je ne l’étais autrefois, pour mon plus grand bonheur, et ce séjour en Amérique avait largement contribué à mon ouverture d’esprit. J’étais resté le même sur bien des points, mais j’avais changé en profondeur : quelque part, je me sentais meilleur, moins peureux. C’était précisément ce qu’il me manquait depuis des années.

En appuyant mon dos contre la chaise, je souris en écoutant Mizuki.

« Ta sœur ? C’est vrai ? » La surprise déforma mes traits à cette annonce, puis me fit sourire de plus belle. « T’as passé des castings dans quelle agence ? La Angel ? »

C’était l’agence où travaillait mon frère, alors j’avais l’habitude de la mentionner. Pour être exact, c’était la première à laquelle je penser à chaque fois que l’on évoquait le sujet de la musique ou de l’Entertainment, mais Mizuki devait avoir l’habitude après tant d’années.

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 11:30
 

Welcome home • | Ft. Akira ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» 05. Country Roads, Take Me Home... [Désirée Cravy]
» Akira Shigemori {Finit}
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Fiche Techniques d'Akira
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-