AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 This is an SOS |♦| AILEEN&SATOSHI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Pseudo : every Mes messages : 1267 Yen (¥) : 204 Avatar : Kim jong in [Kai ♦ EXO] Schizophrène? :
Rinabimbam Age : 23 ans Date de naissance : 12/04/1993 Astrologie : bélier Métier : Serveur chez mcdo, ok il pue la frite, mais il a un taf, respectez le. Année : 4ème année Résidant à : Chiyoda Planning :

my kind of love story
Apprendre la vie à Hideyoshi Dire à Kwan Sun de prendre des cours de vols pour qu'il devienne utile, un peu Forcer Yuto à bouger son cul et sortir plus (surtout avec lui) Piéger Yo Seob #moneymoney Prendre des nouvelles de Ryoma Se faire un peu d'argent grâce à Eunha


Navigation :
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mar 2 Aoû - 2:26
S.O.S
FT. AILEEN

Introuvable. Son coeur battait à mille à l'heure, il avait l'impression d'avoir retourné tout Tokyo, d'avoir appelé tous les hôpitaux, d'avoir demandé à toutes les personnes possible s'ils l'avaient vu, mais rien. Rien de rien. Ses amis, sa classe, son entourage, personne ne l'avait vu. Personne ne savait où il pourrait être et Satoshi avait l'impression qu'il allait finir par mourir tant l'angoisse montait en lui. Kwan Sun ne savait pas non plus, il l'aidait à chercher même s'il n'était pas d'une grande aide, mais pour le moment, le Coréen ne s'y attardait pas. Il avait peur, bien trop peur. Il fallait qu'il retrouve Hideyoshi, quoiqu'il arrive. Il devait le ramener à la maison.

"Grand-frère, je te laisse ma dernière brique de lait, je vais au pays imaginaire !" Satoshi lui avait fait un vague geste de la main en continuant son ménage sans y prêter attention, un soupir agaça quand il rangea la brique de lait qu'il avait laissé traîner. Grand frère, je vais au pays imaginaire. Combien de fois lui avait-il fait part de ce projet stupide, sans pour autant le faire, ou en faisant quelque chose de stupide. Comment est-ce que Satoshi aurait-il pu savoir que cette fois-ci, c'était horriblement sérieux ? Arrêtant une nouvelle personne à Royal, il montra la photo de Hideyoshi. Non, rien. Il ne le connaissait même pas. Il avait envie de balancer rageusement son téléphone. Ca faisait quatre jours, déjà.

Hideyoshi vivait, il n'était pas mort. Pourtant, Satoshi avait peur. Dès que son téléphone sonnait, dès qu'on s'approchait de lui, qu'on vienne lui dire qu'il lui était arrivé quelque chose. Il n'avait pas le droit de lui faire ça. Pas une fois encore. C'était trop de disparition, il avait l'impression de se retrouver de plus en plus seul. Aussi inutile qu'il pouvait être, il restait son frère et il avait besoin de lui. Arrêtant une énième personne, il resta quelques secondes à la fixer. Il la connaissait. Aileen.

« ... Est-ce que tu l'aurais vu ? » Sa voix tremblait un peu, il tentait d'avoir l'air plus assuré en retournant son téléphone vers elle. Il espérait entendre une réponse positive. Il espérait vraiment que pour une fois, quelqu'un pourrait lui dire que oui, il l'avait vu, il vivait, il allait bien. Ou n'importe quoi.
Made by Neon Demon

Invité
Invité
Ce message a été posté Ven 5 Aoû - 21:48
S.O.S
FT. SATOSHI

D'un regard, Aileen vérifia que le fond de teint qu'elle avait répandu sur son poignet ne s'estompait pas. Cet idiot qui lui servait de petit ami y était encore allé trop fort et elle craignait que les marques qu'il lui laissait soient visibles et la mettent dans une situation bien délicate : personne ne devait savoir, elle avait depuis longtemps décidé de traiter ce problème par elle-même, comme l'on se débarrasse d'une maladie d'apparence incurable mais qui, lorsque l'on s'y prend bien, peut très facilement être éliminée. Il lui fallait juste du temps et de la patience. Mais pourquoi n'en fallait-il pas ? En rabattant la manche de sa veste sur la zone concernée, l'étudiante continua sa route.

Sans prêter plus attention aux autres étudiants qui croisaient sa route, la métisse parcourait tranquillement la Royal, sans réel but, si ce n'était d'être sur place au moment où elle aurait à rejoindre son prochain cours. Ses camarades l'avaient bien inventée à se joindre à eux afin de prendre un verre, mais elle n'en avait pas eu l'envie. Pas parce qu'elle ne les appréciait pas, sa nuit avait juste été difficile, agitée, perturbée par celui qu'elle appelait mon amour, mais qu'elle était désormais loin d'aimer. Se promener sur le campus avait été une bien meilleure option.

Ce qu'elle n'imaginait pas, cependant, c'est que ce petit moment de tranquillité allait bientôt toucher à sa fin et, lorsqu'elle sentit qu'on l'empêchait d'aller plus loin, elle fit volte-face, les yeux écarquillés de stupeur. Rapidement, un soupir fuit entre ses lèvres. Ce n'était pas Ayano. Elle se rappelait encore de ce type, ce garçon qui n'avait pas qu'un seul prénom et qui voulait à tout prix savoir ce que contenaient ses gâteaux. Le regard de l'étudiante se posa rapidement sur l'écran qu'il lui montrait et, en un haussement d'épaule, elle décida de répondre à sa question.

« T'as pensé à regarder dans la fontaine ? » Sait-on jamais, qu'il se soit noyé. Si c'était le cas, elle avait envie de voir le corps. Elle était toujours fascinée des effets de l'eau sur les tissus. Son sourire s'étira malgré elle. «  Je l'ai jamais vu. C'est un gars de la fac ? »

Au premier abord, elle ne savait pas trop quoi en penser. Il avait l'air louche, mais ce n'est pas comme si ça la dépaysait : elle était quand même en couple avec l'un des types les plus étranges et désagréables que cette pauvre terre ait portés.

«  T'as besoin d'aide pour le trouver ? »

Si ça tombe, il était mort. Vu le ton que son camarade employait, c'était une possibilité. Est-ce qu'elle avait vraiment envie de tomber sur un corps ? C'est le genre de question qu'on ne lui posait pas : évidemment, elle en avait envie. Elle trouvait ça fascinant.

Made by Neon Demon

Pseudo : every Mes messages : 1267 Yen (¥) : 204 Avatar : Kim jong in [Kai ♦ EXO] Schizophrène? :
Rinabimbam Age : 23 ans Date de naissance : 12/04/1993 Astrologie : bélier Métier : Serveur chez mcdo, ok il pue la frite, mais il a un taf, respectez le. Année : 4ème année Résidant à : Chiyoda Planning :

my kind of love story
Apprendre la vie à Hideyoshi Dire à Kwan Sun de prendre des cours de vols pour qu'il devienne utile, un peu Forcer Yuto à bouger son cul et sortir plus (surtout avec lui) Piéger Yo Seob #moneymoney Prendre des nouvelles de Ryoma Se faire un peu d'argent grâce à Eunha


Navigation :
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Mar 16 Aoû - 20:38
S.O.S
FT. AILEEN

Ses frères étaient des idiots, il n'y avait absolument aucune surprise à entendre ça. Kwan Sun cassait tout, volait n'importe quoi et Hideyoshi avait des idées faramineuses, parfois tellement que Satoshi préférait ne rien savoir, ne pas être mis au courant des manigances du plus jeune, parce que ça allait l'énerver. Et maintenant, il regrettait amèrement. Peut-être que s'il n'avait pas joué à l'autruche, il saurait où chercher plus précisément.

Alors il ne pouvait que courir dans tout Tokyo en montrant une photo de Hideyoshi, demander aux gens s'ils le connaissaient, s'ils l'avait, par le plus beau des hasards, vus ou aperçu quelque part. Satoshi avait besoin de le retrouver. Il était con, il le soulait, mais il l'aimait, c'était son petit frère, après tout. Ils avaient le même sang dans les veines, même si ce n'était qu'à moitié.

Ses pas l'avaient mené jusqu'à elle. Aileen. Une fille de sa fac, qui lui avait offert à manger, qui cachait quelques choses de bizarre. Mais pour l'instant, il n'avait pas envie de penser à ça, juste horrifié quand elle lui conseilla de regarder dans la fontaine et il fixa cette dernière. Non, il n'était pas dedans. Impossible. Pinçant ses lèvres, il la regarda à nouveau.

« Non... C'est mon petit frère, Hideyoshi. Il est lycéen ici. Ça fait quelques jours qu'il a disparu, personne ne sait où il est. »

Personne, vraiment personne. Il avait laissé mille messages sur son répondeur, appelé ses professeurs, ses amis, du moins, ceux qu'il connaissait et personne ne l'avait vu, personne ne saurait dire où il se trouvait.

« M'aider ? Je sais pas, je veux pas t'embêter... » En plus, c'était déjà lui qui lui était redevable. « J'ai une autre photo de lui, tu la montres de ton côté pour voir si quelqu'un le reconnaît ? Ce serait vraiment gentil. »

Il était bien seul pour retrouver Hideyoshi. Bien évidement, Kwan Sun l'aidait, mais il était tellement gauche qu'il y avait fort à parier que Satoshi devra bientôt se mettre à chercher le deuxième également.

Made by Neon Demon

Invité
Invité
Ce message a été posté Dim 21 Aoû - 21:26
S.O.S
FT. SATOSHI

Aileen ne se préoccupait que rarement de l’état de ses condisciples. Ils n’étaient pas particulièrement intéressants, trop passionnés par leurs études pour que leurs propos l’étonnent ou bien la fascinent. De manière générale, elle restait avec eux et faisait la conversation, elle traitait de sujets aussi tristement banals qu’un jour de pluie en Angleterre, et elle se lassait rapidement, se contentait d’écouter ce qu’ils racontaient sans participer plus amplement à la discussion. Personne dans sa classe, de toute façon, n’accordait autant d’intérêt à la matière qu’elle ne le faisait. Personne. Tout comme personne ne s’intéressait à elle, à ce qui lui arrivait quotidiennement, parce qu’au final, personne n’était au courant. Si elle s’était sincèrement impliquée dans sa classe au départ, elle n’en avait plus l’envie, elle était blasée, et elle avait fini par développer une certaine distance envers ses camarades, même si elle ne la laissait pas toujours paraître : elle leur parlait, interagissait avec eux, mais cela s’arrêtait là.

Ses yeux se posèrent sur l’étudiant qui se trouvait à ses côtés, visiblement préoccupé par une disparition qui, alors que n’importe qui se serait affolé, lui arracha une blague assez douteuse, pour ne pas dire morbide. Elle ne s’en souciait pas. À l’heure qu’il était, ce pauvre garçon était peut-être mort, et cela possédait un tout autre intérêt pour elle. L’état des corps l’avait toujours fasciné, aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, lorsqu’ils arrivaient sur la table de travail de son père, qui les préparait afin qu’ils soient présentables, juste avant d’être incinérés. Des heures et des heures de travail gâchées par le feu destructeur. Déplorable.

« Ton petit frère hein. » Elle fronça les sourcils et haussa les épaules dans un premier temps. « Pourquoi t’appelles pas la police ? Elle ira sûrement plus vite que toi tout seul. »

Elle-même ne l’aurait pas appelée, mais c’était une situation différente. Elle n’avait aucune envie que l’on aille remuer dans les affaires d’Ayano, pas alors qu’elle pouvait s’en sortir elle-même, car elle savait également que l’homme avait tristement gain de cause dans ce genre d’affaires. La violence domestique passée sous silence, ce n’était nouveau pour personne, malheureusement, tout comme les affaires de drogue.

« Ça ne m’embête pas, et en vérité je m’ennuie un peu. » Donc ça allait la distraire, voilà tout. Elle adressa un sourire à son camarade. « Je vais m’en occuper. » Pour obtenir la photo, elle lui tendit la main en espérant qu’elle pourrait lui être utile. D’ailleurs, une pensée lui traversa l’esprit. « Mais tu sais, s’il a disparu depuis quelques jours, il y a de fortes chances qu’il soit mort à l’heure qu’il est. » Elle ne se rappelait plus du délai que les spécialistes donnaient dans le cas de disparitions suspectes, mais ils n’étaient pas bien long. À savoir ce qui était le plus effrayant : l’affirmation ou le naturel avec lequel elle la prononçait. « Il était malheureux? »
Made by Neon Demon

Pseudo : every Mes messages : 1267 Yen (¥) : 204 Avatar : Kim jong in [Kai ♦ EXO] Schizophrène? :
Rinabimbam Age : 23 ans Date de naissance : 12/04/1993 Astrologie : bélier Métier : Serveur chez mcdo, ok il pue la frite, mais il a un taf, respectez le. Année : 4ème année Résidant à : Chiyoda Planning :

my kind of love story
Apprendre la vie à Hideyoshi Dire à Kwan Sun de prendre des cours de vols pour qu'il devienne utile, un peu Forcer Yuto à bouger son cul et sortir plus (surtout avec lui) Piéger Yo Seob #moneymoney Prendre des nouvelles de Ryoma Se faire un peu d'argent grâce à Eunha


Navigation :
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Sam 3 Sep - 21:58
S.O.S
FT. AILEEN

Son petit frère, oui. Satoshi fixait Aileen avec désespoir, comme si elle pouvait réellement l'aider. Non, sans doute ne pouvait-elle rien faire. Il sentit un rire se bloquer dans sa gorge. Appeler la police. Oui, bien sûr. Il ne pouvait pas. Satoshi savait que ça aiderait mais non, c'était trop risqué. Et s'ils enquêtaient sur eux ? Découvraient qu'ils avaient déjà un frère qui avait disparu sans qu'on ne retrouve jamais sa trace ? Forcément, ça deviendrait suspect. Peut-être bien qu'ils prendraient contacte avec la police Coréenne, qui rouvrirait l'enquête. A l'époque, ça avait été rapidement classé, ses voisins l'avaient décrit comme un homme nerveux, un peu instable, peu symathique. Ils avaient levé l'hypothèse de la fuite face au stresse ou le suicide. On ne les avait pas inquiété plus que ça, les trois petits frères orphelins.

Satoshi observa Aileen. Il ne pouvait pas lui expliquer ça. Lui dire que ça risquerait de porter la police vers la piste du meurtre de Jin Ki. Laisser les morts où ils étaient et tout allait pour le mieux. Pinçant les lèvres, il hocha la tête. Non, pas la police. Kwan Sun, aussi stupide qu'il était, l'avait lui-même déclaré sur le moment. Il ne fallait pas qu'ils interviennent. Ils retrouveront Hideyoshi, quoiqu'il arrive. Par leur propre moyen, puisque c'était ainsi qu'ils avaient toujours fait.

« Non, je ne peux pas les appeler. Ce serait encore pire, faut qu'ils restent en dehors de ça, d'accord ? »

Du mieux qu'il pouvait, il fit en sorte de ne pas avoir l'air trop froid avec elle. Après tout, elle lui proposait gentiment son aide et pour ça, il lui était sincèrement reconnaissant. Il avait besoin d'un peu de main d’œuvre vu l'envergure du spécimen. Hideyoshi pouvait être n'importe où. Plusieurs fois, il remercia encore Aileen. Elle l'aidait décidément beaucoup et ça le perturbait un peu. Il n'était pas réellement habitué à recevoir de l'aide. Un sourire bref se dessina sur ses lèvres. Elle s'ennuyait. Tant mieux. Il espérait qu'il l'aiderait au moins un peu à s'occuper.

Cependant, il fit de son mieux pour garder son calme lorsqu'elle reprit la parole. Elle l'aidait. Il devait rester calme. Ne pas s'énerver. Non, il n'était pas mort. Pas Hideyoshi. Il avait échappé si souvent ça la mort, que ça ne pouvait pas lui arriver, comme s'il était parfaitement immunisé. Malheureux, il l'était encore moins. Depuis l'enfance, Satoshi s'efforçait de rendre le monde idyllique aux yeux de ses frères. Surtout à ses yeux à lui. Il avait perdu la mémoire, dans sa tête, il n'y avait rien de traumatisant, tout était rose, pure, doux.

« Il est pas mort. Il se serait pas suicidé, il était heureux. » Avec son lait fraise, ses questions un peu bête. Il souriait toujours. « Il peut pas être mort. » Et si la mémoire lui était revenu subitement ? Qu'il se souvenait d'avoir tué Jinki ? « Dis pas de conneries... » La mort, ça le fascinait, chez tous le monde sauf chez ses frères. Ils devaient vivre, le plus longtemps et le plus heureux possible. « On commence les recherche ? »

Un peu froid, sans doute, mais il ne parvenait même pas à s'excuser. L'idée que son petit frère puisse être mort lui glâçait le sang. Ils devaient vivre, ils étaient sa raison de vivre à lui. Les perdre serait la pire chose qui pourrait lui arriver. Satoshi ne savait pas s'il y survivrait.
Made by Neon Demon

Invité
Invité
Ce message a été posté Mar 13 Sep - 23:07
S.O.S
FT. SATOSHI

Les nombreux étudiants qui fréquentaient la RPS semblaient appartenir à autant de mondes différents. Il ne passait pas un jour sans qu’Aileen le remarque, mais elle s’abstenait bien de faire un commentaire à ce sujet. Elle aussi, elle était « bizarre », « anormale » ; elle aurait de loin préféré se désigner comme spéciale, mais personne ne lui demandait son avis. On se contentait de lui parler comme on le faisait toujours, on lui proposait de prendre part à une soirée ou l’autre et, lorsqu’elle savait qu’Ayano n’aurait rien à redire à ce sujet, elle se joignait au groupe sans chercher à se défiler. Qu’elle s’amuse ou non l’importait peu, aussi longtemps qu’elle pouvait profiter d’un moment de tranquillité, loin de l’homme qu’elle avait aimé. Ici, elle proposait son aide pour retrouver un garçon perdu. Dans tous les sens du terme, pensa-t-elle d’ailleurs, après avoir vaguement proposé à son camarade de faire appel à la police pour son cas.

« Hm…Entendu, pas de police. »

S’il ne voulait pas que la police intervienne, c’était son problème. Elle n’avait aucune raison d’insister, de toute façon, et elle en avait encore moins de lui demander pour quelles raisons il souhaitait garder la police en dehors de tout ça. Les démons qu’elle enfermait étaient largement suffisant pour la torturer et troubler ses nuits, pas besoin d’ajouter en plus de tout cela les raisons étranges d’un camarade de classe visiblement perturbé.

Sur le coup, quand son camarade lui affirma que son frère ne pouvait être mort, elle leva les mains en signe d’abandon. S’il était tellement sûr de lui, elle ne dirait rien de plus. Quand ils trouveraient son cadavre dans un endroit reculé, couvert de contusions, avec des chairs corrompues, il ne tiendrait certainement pas le même discours.

« Tu as raison, pardon. » Elle ébaucha un sourire. « Cherchons-le, alors. Je m’occupe de ce côté du campus. » De son doigt manucuré à la hâte, elle désigna la direction qui se trouvait dans son dos. « Je te donne mon numéro, au cas où je le retrouverais avant toi ? »

Ils pouvaient chercher, mais se séparer serait certainement plus utile. Elle était ridiculement amusée par la situation, comme si on lui avait demandé de trouver un trésor caché quelque part dans l’établissement. Elle espérait le retrouver avant lui, mort ou vif, en vérité. Sa tête pivota légèrement pour regarder en direction d’une porte que l’on venait de claquer trop bruyamment, mais elle retrouva rapidement ses esprits et accorda son attention à Satoshi, attendant sa réponse avant de partir à la recherche du disparu.

Made by Neon Demon

Pseudo : every Mes messages : 1267 Yen (¥) : 204 Avatar : Kim jong in [Kai ♦ EXO] Schizophrène? :
Rinabimbam Age : 23 ans Date de naissance : 12/04/1993 Astrologie : bélier Métier : Serveur chez mcdo, ok il pue la frite, mais il a un taf, respectez le. Année : 4ème année Résidant à : Chiyoda Planning :

my kind of love story
Apprendre la vie à Hideyoshi Dire à Kwan Sun de prendre des cours de vols pour qu'il devienne utile, un peu Forcer Yuto à bouger son cul et sortir plus (surtout avec lui) Piéger Yo Seob #moneymoney Prendre des nouvelles de Ryoma Se faire un peu d'argent grâce à Eunha


Navigation :
Voir le profil de l'utilisateurEn ligne
Ce message a été posté Dim 23 Oct - 1:17
S.O.S
FT. AILEEN

Pas de police, jamais. Sans doute que cela semblait cruel, mais appeler la police, c'était risquer pour lui et Kwan Sun. Risquer qu'on remonte jusqu'à Jin Ki, risquer que ça finisse mal pour eux. Alors ils étaient deux contre un, ils devaient d'abord se sauver eux-mêmes. Fermant les yeux, il hocha la tête, heureux que sa camarade n'insiste pas pour ça. Pas de police. Ils le retrouveront sans, même s'il devait retourner tout Tokyo pour ça, il retrouvera son petit-frère, et il lui passera un savon pour l'avoir laissé, pour ne pas être rentré, pour l'avoir inquiété. Oui. Il avait hâte que ce moment arrive, vraiment. Hâte de pouvoir le serrer dans ses bras en lui hurlant qu'il était stupide, inconscient. Il ne pouvait plus attendre.

Mais non, Hideyoshi n'était pas mort. Aussi fasciné qu'il pouvait être par ça, il le souhaitait à n'importe qui s'il pouvait y assister, sauf à ses frères. Ils étaient ses buts, ses raisons de vivre, tout simplement. Ils avaient besoin de lui. Satoshi avait hâte. Qu'ils grandissent, évoluent. Qu'ils ne soient plus dans ses pattes, qu'il puisse lui aussi, commencer à vivre vraiment. C'est qu'à vingt-trois ans, il s'impatientait clairement.

« D'accord, je prends l'autre côté du campus. » Au mieux, il lui sourit, hochant un peu la tête. Ils allaient faire comme ça, si chacun se partageait un côté, il y avait des chances pour qu'ils tombent sur lui. Du moins, si Hideyoshi se trouvait ici. « Donne-le moi, oui. Ce serait plus simple. » Tendant son vieux téléphone, il attendit sagement qu'elle y glisse son numéro avant de le récupérer, envoyant un message pour qu'elle ait le sien. « A toute ! »

Sans perdre une seconde plus, il retourna le campus, fouillant les moindre recoin du côté qu'on lui avait donné, en vain. Rien, absolument rien. Il avait croisé ses camarades de classe, personne ne l'avait pas depuis quelques jours, et il ne leur avait rien dit. Un soupir de profond désespoir quitta ses lèvres. Il devait le retrouver, mais après des heures à le chercher, il capitulait.

« Allô ? Aileen ? Tu es encore à l'université ? On devrait laisser tomber, c'était gentil de m'avoir aidé, je crois pas qu'on le trouvera. Enfin pas ici. »

Ou plus du tout. Satoshi était découragé, lui-même commençait à ne plus y croire et c'était bien ça le plus terrible.
Made by Neon Demon

Invité
Invité
Ce message a été posté Jeu 3 Nov - 20:56
S.O.S
FT. SATOSHI

Perdre un frère, c'était malheureux. Perdre un frère parce que celui-ci s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment et avait été, par le plus grand des hasard, percuté par une voiture ou un chariot de maintenance, c'était tragique. Aileen elle-même n'aurait été en mesure de dire si elle s'attendait à un tel dénouement ou si, quelque part, un sursaut d'humanité lui donnait envie de croire qu'il était encore en vie. Le frère de ce garçon était-il encore en vie? Avait-il par le plus grand des miracles réussi à échapper à un destin tragique et sanglant? Cela lui enlèverait une occasion de faire face à la mort, mais c'était préférable pour son camarade. Ils le retrouveraient.

Ses doigts se refermèrent sur le téléphone de l'autre étudiant et y tapèrent distraitement le numéro de téléphone de leur propriétaire. Cet appareil était vieux. Un peu comme tout ce qu'elle possédait. Un sourire lui vint malgré elle quand elle songea qu'elle n'était pas aussi seule qu'elle le pensait, ici, à avoir peu de moyens pour vivre. Les bourses d'études offertes par l'université ne faisaient hélas pas tout, il fallait subvenir à ses besoins par d'autres moyens. Heureusement, Ayano ne possédait pas que des défauts. Du moins pas toujours.

« À plus tard! »

Agitant brièvement la main pour le saluer, elle attendit qu'elle sorte de son champ de vision pour sortir son téléphone, ajoutant rapidement le numéro dont elle venait de recevoir un message avant de faire disparaître les précédents, qui provenaient pour la plupart d'Ayano, dont la seule préoccupation semblait être la visite d'un 'ami' qu'il n'avait plus vu depuis longtemps. Encore une soirée qu'elle allait gâcher à boire et fumer. Elle ne le savait que trop bien. Laissant retomber son téléphone dans le fond de son sac, elle poussa un soupir : elle avait une mission.

Rien au niveau des salles de classe, rien dans la bibliothèque, rien non plus (et c'était bien le plus triste) au niveau de la fontaine et des buissons qui bordaient l'établissement. Allaient-ils seulement remettre la main sur lui? Son téléphone demeurait résolument muet. Pouvait-elle se permettre d'appeler la police pour lui? Hm. Elle pinça les lèvres en s'installant sur les marches qui menaient à l'intérieur d'un bâtiment, réfléchissant alors que son regard passait d'un étudiant à l'autre. Satoshi avait l'air convaincu : il ne fallait pas appeler la police.

« Ah... » Les yeux posés sur l'écran, elle poussa un léger soupir. « Satoshi. » Il fallait qu'elle décroche. Elle n'avait rien trouvé. « Allô Satoshi. » Un soupir lui échappa à son affirmation et elle se redressa, remontant la lanière de son sac sur son épaule avant de repousser une mèche de cheveux derrière son oreille. « J'ai rien trouvé non plus. Si tu veux mon avis, il a fugué. T'es sûr que tu veux pas appeler la police? » Ses yeux se posèrent sur quelques étudiants qui passaient par là et, après un moment, elle reprit la parole, s'en désintéressant tout simplement. « T'as aucune idée d'où il pourrait être en ville? »

Tokyo était grande et les endroits où se perdre étaient nombreux, alors pourquoi se limiter à l'école?
Made by Neon Demon

Contenu sponsorisé
Ce message a été posté Aujourd'hui à 22:50
 

This is an SOS |♦| AILEEN&SATOSHI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» Capitaine Toji > Satoshi
» i — DEVENIR PARTENAIRE (formulaire & conditions)
» AILEEN E. KWON ► Kim Seuk Hye - Joo -
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royal Private Schools ::  Memories, memories! :: ܛ les archives du forum ::  Les RPS useless-